La BCE agira s'il le faut contre la déflation

La Bourse de Bruxelles ©Bloomberg

Les places boursières d'Europe ont été soutenues par les propos de membres de la Banque centrale européenne, qui ont laissé la porte ouverte à un soutien de l'économie européenne.

Tout au long de la journée, L'Echo vous offre la possibilité de suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel, à travers les informations de la rédaction, les commentaires des courtiers, les déclarations de traders et autres économistes sur les réseaux sociaux... Des suggestions, questions ou remarques? N'hésitez pas à nous en faire part, nous essaierons d'en tenir compte.

18:00 Les Bourses européennes ont clôturé en hausse mardi, soutenues par l'anticipation de mesures de soutien économique de la part de la Banque centrale européenne mais aussi en Chine, ainsi que par l'embellie de la confiance du consommateur aux Etats-Unis.
L'indice CAC 40 a fini sur un gain de 1,59% à 4.344,12 points et le Bel 20 de +0,94%. La Bourse de Londres a pris 1,3%, celle de Francfort 1,63%, Milan 0,95% et Madrid 0,78%.L'indice EuroStoxx 50, qui regroupe les principales valeurs de la zone euro, grimpe de 1,32% en clôture provisoire.

 

16:27 Les risques de déflation se sont accrus en zone euro, a déclaré mardi Jozef Makuch,gouverneur de la banque centrale de Slovaquie et membre du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, ajoutant que la BCE préparait de nouvelles mesures non conventionnelles.


"Sur la question de la déflation en zone euro, bien sûr, il y a des risques déflationnistes plus élevés que nous avons perçus à la BCE", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.
"C'est la raison pour laquelle nous préparons de nouvelles mesures non conventionnelles pour éviter de nous retrouver dansune situation de déflation."

Cette déclaration a fait tomber l'euro à un plus bas de séance contre le dollar autour de 1,3785 selon des données Reuters, tandis que l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 accentuait ses gains, s'adjugeant autour de 1,30% à14h30 GMT.

L'une des options consisterait à injecter des liquidités, selon  Jozef Makuch.
"La BCE a plusieurs solutions. Bien sûr, l'une d'entre elles consiste à augmenter le volume des liquidités en circulation", a-t-il expliqué. "Le choix des outils dépendra des circonstances lorsque nous prendrons nos décisions." 

Les propos de Jozef Makuch interviennent dans la foulée de ceux de Jens Weidmann, président de la Bundesbank et lui aussi membre du Conseil des gouverneurs, qui a déclaré que la BCE pourrait réfléchir à des rachats d'actifs, qu'ils s'agisse d'obligations souveraines de la zone euro ou de papier de qualité émis par le secteur privé.


Cette déclaration a surpris de nombreux observateurs, Jens Weidmann semblant relayer un infléchissement de la traditionnelle position très orthodoxe de la banque centrale allemande.

 

 

 

15:55 Petit zoom sur la Bourse de Paris, que je vous livre in extenso

 

La Bourse de Paris continuait sa marche en avant (+1,49%) mardi, trouvant un soutien supplémentaire dans les premiers pas en hausse de Wall Street, malgré les craintes persistantes pour l'économie chinoise et l'Ukraine. A 15H30 (14H30 GMT), l'indice CAC 40 prenait 63,53 points à 4.339,87 points, dans un volume d'échanges de 1,6 milliard d'euros. La veille, il avait fini en baisse de 1,36%. Le marché parisien a ouvert en timide hausse avant de s'enhardir de plus en plus au fil de la journée et de trouver un soutien supplémentaire dans l'ouverture en hausse de la Bourse de New York.

 

  • Pourtant les statistiques du jour n'ont pas toutes été positives.


En France, le climat des affaires est resté stable dans l'industrie manufacturière française en mars, mais le secteur montre de premiers signes de redressement. 
Le baromètre Ifo du moral des entrepreneurs allemands en mars a pour sa part connu une dégradation et au Royaume-Uni, l'inflation a nettement ralenti en février à 1,7%, soit son plus bas niveau depuis près de quatre ans et demi.
Aux Etats-Unis, d'un côté le moral des ménages a rebondi en mars mais les ventes de maisons neuves ont reculé légèrement plus que prévu en février.


Les marchés européens enregistrent une "tentative de rebond", ont observé les analystes de Saxo Banque. "Même si l'aversion pour le risque (et donc pour l'investissement en Bourse, NDLR) a décliné après avoir atteint des niveaux élevés, il y a toujours un certain degré de prudence parmi les investisseurs qui rechignent à prendre des paris sur le long terme", ont toutefois estimé les économistes du Crédit Agricole. "Les causes de l'anxiété des marchés restent les mêmes depuis quelques semaines, à savoir les tensions en Ukraine, un ralentissement de la croissance en Chine et des performances moindres qu'attendu dans les publications américaines", ont-ils également ajouté.


L'Occident, qui a privé la Russie de "son" sommet du G8, continue à offrir son soutien à Kiev mais l'humiliation subie par l'Ukraine a conduit mardi son ministre de la Défense à proposer sa démission, tandis que le gouvernement prévoit une chute de 3% du produit intérieur brut en 2014.

 

  • Du côté des valeurs

BNP Paribas prenait 1,91% à 57,01 euros, soutenu par l'annonce de son objectif d'une croissance de plus de 6% par an pour les revenus de sa banque de financement et d'investissement, dans le cadre de son plan stratégique 2013/2016.
Bouygues gagnait 1,36% à 29,43 euros, le marché saluant sa détermination à racheter l'opérateur télécom SFR. Selon la presse, le groupe est en effet prêt à payer d'énormes dédommagements au propriétaire Vivendi si l'opération devait échouer pour des raisons de concurrence.
Bourbon perdait 0,25% à 23,74 euros. Son conseil d'administration a confié à un comité de quatre administrateurs indépendants l'examen de l'offre publique d'achat dévoilée la semaine dernière par l'actionnaire principal du groupe spécialisé dans les services maritimes à l'industrie pétrolière.
Solocal Group bénéficiait (+3,24% à 1,91 euros) de l'annonce de son accord avec plus de deux tiers de ses créanciers en vue de restructurer sa lourde dette.
Nexans reculait de 1,07% à 35,99 euros, malgré l'annonce d'un nouveau contrat avec Airbus pour la fourniture de câbles, un contrat de cinq ans qui doit lui rapporter environ 200 millions d'euros.
EDF progressait (+0,60% à 28,30 euros), tout comme Vinci (+2,44% à 53,7 euros), après l'accord signé entre les deux entreprises pour que Sodetrel, la filiale d'installations de bornes de recharge pour véhicules électriques de l'électricien, installe environ 150 bornes par an dans les parkings de VINCI Park.
Soitec gagnait 0,45% à 2,22 euros, toujours porté par les avancées concernant sa centrale solaire de Touwsrivier, au nord-est du Cap, la plus importante d'Afrique du Sud.

 

15:10 Outre-Atlantique, les ventes de maisons neuves ont reculé un peu plus que prévu en février. Les chiffres publiés ce mardi font état de 440.000 transactions, soit leur plus bas niveau des cinq derniers mois. Les économistes tablaient en moyenne sur 445.000 ventes.

 

15:00 Aux Etats-Unis, l'indice de confiance des consommateurs publié par le Conference Board a rebondi en mars, affichant 82,3 points, contre 78,3 points en février. Les économistes tablaient sur un indice à 78,5 points ce mois-ci. Leurs prévisions allaient de 75 à 80 points. L'indice est donc nettement meilleur que prévu. Les investisseurs l'attendaient impatiemment pour savoir si la première économie mondiale allait se remettre du ralentissement dû à l'hiver ou s'il s'agissait au contraire d'une baisse de régime plus fondamentale.

 

14:30 Wall Street ouvre en hausse: le Dow Jones gagne 0,33% et le Nasdaq 0,65%.

 

14:10 A Wall Street, les "futures" (contrats à terme) sur les indices boursiers américains laissent entrevoir une ouverture en légère hausse en Bourse de New York. Rendez-vous dans moins d'une demi-heure pour confirmation.

 

14:00 L'indice Case-Shiller, qui représente l'évolution des prix de l'immobilier dans les 20 principales villes des Etats-Unis, a grimpé de 13,2% en janvier par rapport au même mois de 2013. Les analystes tablaient en moyenne sur une hausse de 13,3%. En décembre, la hausse était de 13,4%.

 

13:55 En Bourse d'Amsterdam, l'action PostNL bondit de 6,50% à 3,28 euros. Le titre du groupe postal néerlandais bénéficie de l'amélioration de l'opinion de JPMorgan à son sujet. La banque d'affaires a relevé son avis sur l'action à "surpondérer", contre "neutre" auparavant. Au cours du mois écoulé, le cours de PostNL a perdu plus du quart de sa valeur. Selon JPMorgan, cette correction, qui est intervenue dans la foulée de la publication des résultats du groupe, est exagérée.

 

13:30 L'euro est en baisse à 1,3809 dollar. Jens Weidmann, le patron de la Bundesbank qui, à ce titre, fait partie du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), a déclaré que des taux d'intérêt négatifs étaient une option que la BCE pourrait utiliser pour contrer la hausse de la monnaie unique. Weidmann a également indiqué qu'il n'était pas exclu que la BCE achète des actifs bancaires pour combattre la déflation, ce qui représenterait un revirement important de la position de la Bundesbank en matière d'assouplissement quantitatif.

 

12:30 En Bourse de Bruxelles, l'action Tessenderlo bondit de 4,82% à 20,24 euros. Le titre du groupe de chimie bénéficie d'une recommandation d'ABN Amro. L'analyste de la banque néerlandaise estime que les réductions de coûts vont se traduire en profits pour le groupe belge. Il ajoute Tessenderlo à sa liste d'achat, avec un objectif de cours de 26 euros.

 

11:45 L'action EasyJet s'envole de plus de 5% en Bourse de Londres. La compagnie aérienne a bas coûts a annoncé qu'elle tablait désormais sur une perte avant impôts comprise entre 55 et 65 millions de livres sterling au premier semestre, contre une précédente fouchette d'estimation allant de 70 à 90 millions de livres de perte. Ces informations proviennent du "trading update" qu'EasyJet a publié ce matin.

 

11:30 Une autre cause de la montée des actions ce mardi résiderait dans des espoirs d'un apaisement autour de la crise en Crimée, la Russie ayant affirmé vouloir rester en contact avec les autres grandes puissances mondiales, après la décision de celles-ci de suspendre les rencontres avec Moscou au sein du G8.

 

11:15 Parmi les explications de la hausse boursière de ce mardi, plusieurs économistes pointent l'espoir d'une intervention des autorités chinoises pour endiguer le ralentissement de la deuxième économie mondiale.

 

11:00 L'économiste Carsten Brzeski (ING) interprète les chiffres de l'indice Ifo de ce matin de manière plutôt optimiste. Selon lui, les entrepreneurs allemands sont "impressionnés mais pas choqués" par la crise en Crimée. Il note que, même si la composante "prévisions" de l'indicateur allemand se détériore, sa composante "évaluation" a poursuivi sa hausse impressionnante pour atteindre son plus haut niveau depuis avril 2012. Il en conclut que "l'économie allemande a de nouveau emprunté la voie rapide au premier trimestre" mais aussi que "poursuivre la route à la vitesse maximale ne sera pas une tâche facile".

 

10:35 Au Royaume-Uni, l'inflation est tombée en février à son plus bas niveau depuis octobre 2009, à 1,7%, contre 1,9% en janvier.

 

10:29 Les indices boursiers européens restent bien orientés malgré l'indice Ifo légèrement inférieur aux prévisions. A Bruxelles, le Bel 20 grimpe de 0,75% à 3.075,29 points.

 

10:05 L'indice Ifo, en petite baisse par rapport à février, est légèrement inférieur aux attentes.

 

9:51 En Bourse de Milan, l'action Luxottica bondit de 3,57% à 40,35 euros. Le fabricant des lunettes Ray-Ban avait annoncé lundi soir un partenariat stratégique avec Google au sujet des lunettes connectées, les fameuses "Google Glass".

Les "Google Glass", les lunettes connectées de Google (photo: DR)

 

9:38 La Bourse de Hong Kong a fini en baisse de 0,52%. La Bourse de Shanghai a fait du sur-place et celle de Shenzhen a cédé 0,20%.

 

9:30 Ce matin, Umicore a publié un état des lieux de ses acquisitions d'actions propres. C'est à lire ici.

 

9:24 Une autre statistique est attendue ce mardi: l'inflation au Royaume-Uni pour le mois de février. De quoi rendre la journée "trépidante" sur les marchés, selon certains...

 

9:15 A Londres, le Footsie progresse de 0,26%. A Paris, le Cac 40 accroît son avance: +0,85%. A Francfort, le Dax prend 0,38%.

 

9:05 Les places boursières européennes ont ouvert en légère hausse. A Bruxelles, le Bel 20 a débuté sur un gain de 0,59% à 3.070,35 points.

 

8:58 Dans le rapport annuel de Sioen publié ce matin, on peut lire (page 83) que le comité de direction du groupe propose de verser un dividende de 0,33 euro brut par action (0,2475 euro net), qui sera attribué à partir du 12 mai prochain. Ceci doit évidemment encore être approuvé par l'assemblée générale.

 

8:52 Est-il intéressant de participer à l'entrée en Bourse de Genticel? "L'Echo" de ce matin vous en dit plus à ce sujet.

 

8:42 Depuis hier, le Bel 20 a changé de visage. Toutes les explications ici.

 

8:37 A l'agenda, du côté des entreprises, signalons qu'après la clôture boursière, ce mardi, CMB publiera ses résultats annuels 2013 définitifs.

 

8:35 Par rapport à lundi matin, l'euro s'est légèrement renforcé face au dollar (1,3834 ce matin, contre 1,3804 hier à la même heure). Ceci reflète les indicateurs contrastés publiés de part et d'autre de l'Atlantique hier.

 

8:30 Les "futures" (contrats à terme) sur les indices boursiers européens laissent entrevoir une ouverture en légère hausse en Europe. Rendez-vous dans une demi-heure pour confirmation.

 

8:17 Le groupe Sioen, coté à Bruxelles, a publié son rapport annuel 2013 ce matin. Vous le trouverez ici.

 

8:10 Au menu des opérateurs boursiers, ce mardi, plusieurs indicateurs conjoncturels importants:

  • L'indice Ifo de la confiance des entrepreneurs allemands du mois de mars sera dévoilé à 10h;
  • L'indice Case-Shiller représentatif de l'évolution des prix de l'immobilier aux Etats-Unis sera publié à 14h;
  • Une heure plus tard, on connaîtra le niveau de la confiance des consommateurs aux USA (indice Conference Board);
  • Au même moment, le nombre de ventes de maisons neuves de la première économie mondiale sera annoncé.

 

7:30 La Bourse de Tokyo a clôturé en légère baisse. L'indice Nikkei a perdu 0,36% à 14.423,19 points. Mais l'indice élargi Topix a gagné 0,06% à 1.163,70 points. D'autres places asiatiques sont en hausse, notamment à Taïwan (+0,98%). Les opérateurs boursiers sont partagés alors que les indices PMI publiés lundi sont bons en Europe mais inférieurs aux attentes en Chine et aux Etats-Unis. La prudence est par ailleurs due à l'attente de plusieurs indicateurs conjoncturels importants ce mardi.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés