La Bourse de Lisbonne entraînée par la chute de ses valeurs financières

Les principales Bourses européennes on évolué sur une note hésitante, navigant entre banques centrales et publications de résultats trimestriels. Le suisse ABB a lancé un avertissement sur ses résultats mais ASML a publié de bons chiffres. TF1 était recherchée après la cession du contrôle d'Eurosport International. Euronav a affiché un repli limité après ses résultats annuels diffusés mardi soir. UBS considère le secteur télécom européen comme "attractif". Cardio3 et TiGenix sont retombées. Le titre 4Energy Invest est resté suspendu.

Tout au long de la journée, L'Echo vous offre la possibilité de suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel, à travers les informations de la rédaction, les commentaires des courtiers, les déclarations de traders et autres  économistes sur les réseaux sociaux... Des suggestions, questions ou remarques? N'hésitez pas à nous en faire  part, nous essaierons d'en tenir compte.

 

17:52 Voici la clôture des principaux marchés européens:

La Bourse de Londres a clôturé en très légère baisse, pénalisée par quelques prises de bénéfices après des chiffres du chômage britanniques meilleurs qu'attendu. L'indice FTSE-100 des principales valeurs a abandonné 7,93 points, soit 0,12%, par rapport à la clôture de mardi, à 6.826,33 points.

La Bourse de Paris a fait du sur place (+0,03%) au terme d'une séance peu animée et dans un marché qui résiste à des résultats d'entreprises contrastés. L'indice CAC 40 a pris 1,11 point à 4.324,98 points, dans un volume d'échanges faible de 2,7 milliards d'euros. La veille, il avait déjà terminé à +0,02%.

La Bourse de Francfort a terminé en petite baisse, au terme d'une séance qui n'a offert que peu de grain à moudre aux investisseurs, en l'absence de rendez-vous majeur inscrit à l'agenda. A la clôture, l'indice des trente valeurs vedettes, le Dax, a cédé 0,10% à 9.720,11 points.

A noter la chute de 3,31% de la Bourse de Lisbonne à la clôture, entraînée par l'effondrement de ses valeurs financières suite à leur forte valorisation ces dernières semaines.

Enfin à la Bourse de Bruxelles, le Bel 20 a perdu 0,22% à 2.952,36 points.

 

15:38 Mon market live du jour s'arrête ici. Je (David Collin) vous laisse entre les mains de mes collègues du service "Investir". A demain!

 

15:36 Wall Street hésite à l'ouverture: Dow Jones -0,08%, Nasdaq +0,21%. Les investisseurs manquent de conviction face à une nouvelle salve de résultats mitigés.

 

15:35 La Bourse de Lisbonne dévissait de près de 3% mercredi en début d'après-midi, entraînée par l'effondrement de ses valeurs financières suite à leur forte valorisation ces dernières semaines.

Vers 15h30, l'indice PSI 20 qui regroupe les principaux titres de la place portugaise plongeait de 2,79% à 6.882,49 points avec toutes ses valeurs dans le rouge.

La banque BCP s'écroulait de 9,24% à 0,17 euro, la Banif de 6,72% à 0,01 euro la BES de 4,84% à 1,18 euro et la BPI de 4,35% à 1,43 euro.



Au cours des trois derniers mois, la BCP s'était appréciée de plus de 70%, la BPI d'environ 35% et la BES de 25%.

Le mouvement de correction s'est amorcé mercredi en raison de l'information publiée la veille par l'agence de presse Lusa, selon laquelle le gouvernement refuserait de permettre aux banques d'utiliser des crédits d'impôts de façon à améliorer leurs ratios de capital, a précisé M. Lino.

 

15:32 | Opening Bell |


Dow Jones: -0,11%
S&P 500: +0,10%
Nasdaq Composite: +0,20%

 

15:20

 

 

14:40 Quelques valeurs à suivre à Wall Street cet après-midi

IBM. Le numéro un mondial des services informatiques a annoncé mardi soir un chiffre d'affaires en baisse pour le septième trimestre d'affilée, pénalisé par une baisse de la demande pour ses services et son matériel informatique. Dans les transactions électroniques d'après-Bourse, le titre perdait 3,5% à 181,68 dollars.

TEXAS INSTRUMENTS prévoit de supprimer 1.100 postes à l'échelle mondiale dans le cadre d'un plan de restructuration par lequel il entend réduire ses coûts de 130 millions de dollars d'ici 2014. Le groupe a annoncé une hausse de son chiffre d'affaires à 3,03 milliards de dollars, contre 2,98 milliards de dollars un an auparavant. En après-Bourse, l'action reculait de 1,59% après une clôture en hausse de 0,92% à 43,85 dollars sur le Nasdaq.

AMD. Le cours du fabricant de semiconducteurs plongeait de 9,6% dans les transactions électroniques après l'annonce d'une prévision de baisse de 16% du chiffre d'affaires au premier trimestre, à plus ou moins 3%.

NEWS CORP. Le groupe de médias a annoncé mardi soir le départ du directeur général de Dow Jones, Lex Fenwick, moins de deux ans après sa nomination à la tête de la filiale d'informations financières.

TEXTRON. Le constructeur des avions Cessna et des hélicoptères Bell a fait part d'une hausse de 17% de ses bénéfices à la faveur notamment d'une progression de ses ventes de jets d'affaires Citation.

SEARS HOLDINGS. Le groupe de grands magasins va fermer son navire amiral du centre de Chicago, sacrifié sur l'autel des économies après avoir perdu "des millions de dollars" depuis son ouverture en 2001, selon un porte-parole. Sears, originaire de Chicago, conserve trois magasins dans l'agglomération mais ne sera plus présent dans le centre-ville.

VMWARE. L'éditeur de logiciels pour informatique en nuage a dit qu'il allait acquérir le spécialiste de la sécurité sur équipements mobiles AirWatch dans le cadre d'une opération d'un montant total de 1,54 milliard de dollars, dont 1,18 milliard en numéraire.

MOTOROLA SOLUTIONS. Le fabricant de matériels électroniques a annoncé une hausse de 3% de son chiffre d'affaires porté par une hausse de ses ventes auprès des pouvoirs publics.

 

14:23

 

13:59

 

13:52 |Le point en milieu de journée|

Les Bourses européennes ont effacé leurs gains du matin à mi-séance mercredi, sous l'effet d'une consolidation après leur hausse de la veille et alors que les futures sur indices américains laissent présager une ouverture mitigée à Wall Street.

L'indice DJ Stoxx 600 se tasse de 0,06%. Amsterdam gagne 0,39% tandis que Francfort perd 0,19%, Paris 0,12% et Londres 0,09%. Le marché suisse, en recul de 0,44%, sous-performe sous la pression d'ABB.

A ce stade, les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture en légère baisse pour le Dow Jones et le S&P à Wall Street.

Le secteur de l'assurance (-1,18%) et les bancaires (-0,85%)tirent les indices à la baisse dans la zone euro alors que les technologiques (+1,22%) restent bien orientées sous l'impulsion d'ASML, le numéro un mondial des équipements de production de semi-conducteurs qui s'adjuge 7% en réaction à de solides résultats trimestriels doublés de prévisions optimistes pour le premier semestre.

Plus forte baisse du FTSEurofirst 300, ABB lâche 4,3% après un avertissement sur ses résultats qui fait suite à celui d'Alstom mardi.

Parmi les grosses capitalisations de l'EuroStoxx 50, c'est Allianz qui signe la plus mauvaise performance (-1,9%) en réaction à l'annonce du départ prochain de Mohamed El-Erian, le directeur général et co-responsable des investissements de Pimco, la filiale de gestion d'actifs de l'assureur allemand.

A Helsinki, le sidérurgiste finlandais Rautaruukki bondit de 30% après l'annonce de sa fusion avec le suédois SSAB, lequel s'adjuge 11,8%.

Sur le marché des changes, l'euro/dollar et le dollar/yen, étales, laissent la vedette au sterling qui a atteint dans la matinée un pic d'un an face à l'euro. Le taux de chômage est tombé à 7,1% au Royaume-Uni en septembre-novembre mais la Banque d'Angleterre a vite coupé court aux spéculations sur un durcissement monétaire en affirmant qu'une hausse de taux n'était pas à l'ordre du jour.

L'Espagne est venue animer le marché obligataire avec la préparation d'une nouvelle émission à 10 ans qui suscite une forte demande, permettant aux rendements de la dette souveraine espagnole de refluer vers leurs plus bas de huit ans.

Sur le marché pétrolier, le Brent est repassé au-dessus du seuil des 107 dollars le baril, en hausse de 0,5% sur la journée, poursuivant sur sa lancée de la veille après le relèvement de la prévision de demande mondiale de l'Agence internationale de l'Energie et le relèvement également des prévisions de croissance mondiale du Fonds monétaire international.

 

 

13:20 Le départ de Mohamed El-Erian (directeur général et co-responsable des investissements de Pimco)? Même pas peur! dixit Bill Gross dans un tweet.

Gross: PIMCO’s fully engaged. Batteries 110% charged. I’m ready to go for another 40 years!— PIMCO (@PIMCO) 21 Janvier 2014

 

 

13:08

Météo financière Belfius - Koen Maes - janvier 2014 : http://t.co/uRFRONY9lB— Belfius (@Belfius) 22 Janvier 2014

 

12:05  Boum! L'action Allianz cède plus de 2,2% mercredi à la Bourse de Francfort en réaction à l'annonce du départ prévu pour la mi-mars de Mohamed El-Erian, le directeur général et co-responsable des investissements de Pimco, la filiale de gestion d'actifs de l'assureur allemand.

Ni Pimco ni Mohamed El-Erian n'ont donné d'explication sur ce départ qui intervient alors que de nombreux investisseurs se détournent des placements obligataires en raison de la faiblesse des rendements.

Pimco a enregistré 41,1 milliards de dollars de rachats nets en 2013 sur son fonds vedette, le Total Return Fund, selon des données de Morningstar.

 

11:43 Mohamed El-Erian, largement considéré comme le successeur de Bill Gross à la tête de Pimco (Pacific Investment Management Co) a donné sa démission. Une annonce qui tombe plutôt mal alors que la firme se bat pour limiter les sorties de capitaux du plus grand fonds obligataire au monde.

El-Erian, 55 ans, va quitter ses deux rôles de CEO et de co - Chief Investment Officer à la mi-mars, selon un communiqué hier de Allianz SE, la société mère de Pimco basée à Munich. Douglas Hodge, chef opérationnel de l'entreprise, deviendra CEO, et les gestionnaires de fonds Andrew Balls et Daniel Ivascyn deviendront directeurs d'investisssement adjoints, supervisant le fonds de 1,97 trillion de dollars conjointement avec le CIO Bill Gross. 

El-Erian a été le premier gestionnaire Pimco de partager le titre de chef de l'investissement à Gross, un rôle qui avait bétonné sa réputation d'héritier supposé du  fondateur de l'entreprise, Bill Gross, âgé de 69 ans.


 

 

11:25 J'avais un peu perdu de vue que l'on attendait des nouvelles macro-économiques d'Angleterre ce matin, plus particulièrement des chiffres du taux de chômage et les Minutes de la dernière réunion du Comité de politique monétaire.

  • Le taux de chômage en Grande-Bretagne a reculé nettement à 7,1% sur la période septembre-novembre, à son plus bas niveau depuis janvier-mars 2009 et à un cheveu du seuil de 7% en dessous duquel la Banque d'Angleterre (BoE) pourrait envisager de relever ses taux. Cette dernière a cependant rassuré les investisseurs en soulignant, dans le compte rendu de sa dernière réunion monétaire publié mercredi, qu'une hausse de taux n'était pas à l'ordre du jour.
  • La baisse du taux de chômage est plus forte que prévu, les économistes anticipant une décrue à 7,3% après 7,4% en août-octobre.

 

11:18 Emission obligataire en vue pour le groupe belge Hamon, selon le site spécialisé Oblis. L'entreprise teste actuellement le marché pour un emprunt d'une durée de 6 ans au coupon de 5,5%.

 

Emission obligataire en vue pour HAMON, Oblis a rencontré son CEO http://t.co/MnLQ0HpjWW— Oblis (@GoldwasserEx) 22 Janvier 2014

 

10:57  L'action Lafarge accuse la plus forte baisse de l'indice SBF 120  mercredi matin à la Bourse de Paris, Exane BNP Paribas jugeant élevées les attentes de résultats pour cette année et peu attrayante la valorisation du groupe confronté à des défis structurels dans les marchés émergents.

A 10h40, le titre du numéro un mondial du ciment lâche 2,68% à 55,12 euros, contre un gain de 0,05% pour le SBF 120.



Le broker souligne également les attentes élevées du consensus pour l'année 2014, Exane anticipant une dynamique négative sur la marge brute, qui devrait effacer les économies envisagées par le groupe.

Lafarge s'est fixé de nouveaux objectifs d'économies à moyen terme : 600 millions d'euros viendront s'ajouter en 2015 et 2016 au 1,3 milliard déjà annoncé pour la période 2012-2014.



L'intermédiaire a donc décidé d'abaisser son conseil sur la valeur de "surperformer" à "sous-performer".

 

10:21 L'action TF1 est recherchée mercredi matin à la Bourse de Paris. La filiale du groupe de BTP Bouygues a conclu mardi  un accord en vue de céder à l'américain Discovery Communications le contrôle d'Eurosport International.



A 9h34, le titre TF1 prenait 2,41% à 14,68 euros dans des volumes représentant déjà 49% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois. La valeur signe ainsi l'une des plus fortes hausses du SBF 120, en progression de 0,27% au même instant dans des volumes équivalant à 8% de leur moyenne quotidienne habituelle.

Discovery a exercé avec un an d'avance la possibilité qui lui était offerte de prendre une participation de contrôle dans Eurosport dans le cadre d'un accord conclu avec TF1 en décembre 2012, en portant de 20% à 51% sa participation au capital de la plate-forme dédiée au sport.

La société de Bourse, qui conseille d'accumuler le titre en visant 16,5 euros, contre 15,5 euros auparavant, évalue à environ 500 millions d'euros le cash net de TF1 après cette opération, et à plus d'un milliard après l'exercice de son option de vente en 2015.



10:10 |Le point à l'ouverture des marchés en Europe|

A savoir

Les principales Bourses européennes ont ouvert dans le vert mercredi, la hausse des futures à Wall Street et le redressement des places asiatiques entraînant un regain d'appétit pour le risque alors que se poursuivent les publications de résultats de sociétés.

L'indice DJ Stoxx 600 gagne 0,20%. Amsterdam monte de 0,60%, Londres de 0,28%, Paris de 0,23% et Francfort de 0,06%.

Aux valeurs,

  • Plus forte hausse de l'EuroStoxx 50 et de l'EuroFirst 300, le néerlandais ASML s'adjuge 3,61%. Le numéro un mondial des équipements de production de semi-conducteurs a publié des résultats du quatrième trimestre supérieurs aux attentes et se dit optimiste pour le premier semestre 2014.

  • Dans le même secteur, Cap Gemini s'octroie 2,34% à la faveur de commentaires positifs d'UBS, passé à l'achat sur la valeur.

  • L'indice sectoriel de la technologie avance du coup de 0,7% en dépit des résultats en demi-teinte publiés mardi soir par les géants américains IBM, Texas Instruments et AMD.
  • Egalement bien orienté, l'indice des bancaires gagne 0,9% avec des hausses de 1,10% pour Société générale et de 0,90% pour BNP Paribas.
  • En vedette, le sidérurgiste finlandais Rautaruukki bondit de 32% après l'annonce d'une OPA du suédois SSAB, lequel n'est pas en reste avec un gain de 14%, l'opération étant bien accueillie.

  • Contre la tendance, le suisse ABB perd 3,55%, la plus forte baisses de l'EuroFirst 300, après un avertissement sur les résultats de sa division énergie.

Sur le marché des changes l'euro demeure scotché autour de 1,3550 dollar, proche de son plus bas de deux mois de 1,3508 touché lundi. Le dollar reste soutenu par les anticipations de plus en plus vives d'une nouvelle diminution des rachats d'actifs de la Réserve fédérale dont l'annonce pourrait être faite à sa réunion monétaire de la fin du mois.

Aucun indicateur économique important n'est à l'ordre du jour, hormis le chômage au Royaume-Uni publié à 9h30 GMT.

Sur le marché pétrolier, le Brent est repassé au-dessus du seuil des 107 dollars le baril, poursuivant sur sa lancée de la veille après le relèvement de la prévision de demande mondiale de l'Agence internationale de l'Energie et le relèvement également des prévisions de croissance mondiale du Fonds monétaire international.

 

 

10:02 Le prix Nobel économiste Robert Shiller a indiqué à CNBC lors du Forum économique mondial de Davos qu'il investit toujours dans les actions, malgré les signaux d'avertissements de bulles financières. (Lien vers l'interview en video)

 

09:49 Le suédois SSAB lance une OPE à 1,1 milliard EUR sur son concurrent finlandais Rautaruukki. Une opération visiblement apprécié par le marché: Rautaruukki bondit de 32%. SSAB a lancé une offre publique d'échange amicale sur Rautaruukki, d'un montant de 10,1 milliards de couronnes suédoises (1,1 milliard d'euros).

 

 

 

 

09:40 Le pire de la crise de la dette en Europe est passé estime la plupart des investisseurs internationaux. Ce  changement de sentiment se reflète par l'augmentation de la demande pour les actifs financiers de la région.

 

"Les investisseurs sont plus constructive à l'égard de la zone euro", explique Peter Kinsella, stratège en devises chez Commerzbank AG à Londres qui a participé au sondage. "Mais les fondamentaux sont encore très faibles."

 

09:33 Un "Complexe Colza", voilà ce qui va proposer Euronext ces prochaines semaines aux investisseurs.

Le Complexe Colza propose des contrats à terme et des options sur le tourteau et l’huile de colza en contrats individuels.

Ces nouveaux produits étendent l’offre de matières premières d’Euronext au secteur du biodiesel car il permet aux acteurs européens du secteur pétrolier de couvrir leurs expositions aux prix de ce carburant.

Ce lancement complètera l’offre de contrats à terme et d’options sur le colza d’Euronext qui enregistrent une dynamique très positive depuis leur création en 1994, en particulier pour le contrat à terme, dont la croissance a atteint 67 % sur les cinq dernières années. En 2013, 1,9 million de lots ont été négociés (volume quotidien moyen de 7 300 lots), soit 93 millions de tonnes de colza.

C’est un contrat très utilisé par l’industrie dans toute l’Union européenne et les entreprises commerciales qui exportent du colza à destination de l’UE pour atténuer leurs risques tandis que la participation des entreprises financière est en progression.

09:16 KBC Securities relève son objectif de cours sur Floridienne à 78 euros contre 73 euros avant. Le conseil est à "conserver" contre "accumuler" avant.

 

09:04 Comme attendu, les Bourses européennes sont en hausse à l'ouverture.

Amsterdam: +0,50%
Bruxelles: +0,27%
Francfort: +0,11%
Londres: +0,25%
Paris: +0,30%
Milan: +0,78%
Madrid: +0,54%

 

09:02 ASML gagne 3,7% tandis qu'ABB perd 3,7%.

 

08:47 Morgan Stanley place le secteur sur télécom européen en mode "attractif". UBS est à l'achat sur CapGemini mais réduit son conseil sur Atos à "neutre".

Morgan Stanley zet de EU telcosector op "attractive". UBS geeft #CapGemini een koopadvies, maar verlaagt de rating op #Atos naar "neutraal"— Tom Simonts (@TSimonts) 22 Janvier 2014

 

08:43  

 

08:33 Bonne nouvelle pour le secteur technologique européen. ASML, le numéro un mondial des équipements de production de semi-conducteurs, s'est montré optimiste pour le premier semestre 2014 après avoir annoncé mercredi des résultats du quatrième trimestre supérieurs aux attentes.

La société néerlandaise est souvent considérée comme un baromètre pour son secteur en Europe.

ASML a précisé que les ventes des six premiers mois de 2014 devraient être tirées vers le haut par la demande pour les smartphones et les tablettes. La prévision d'un chiffre d'affaires d'environ trois milliards d'euros pour le premier semestre de l'année est confirmée.


ASML entend par ailleurs relever de 15% le dividende versé au titre de 2013 à 0,61 euro par action.


 

08:17 A suivre également, l'évolution du titre Siemens qui pourrait bien subir les dommages collatéraux de l'avertissement sur résultats d'ABB (voir post de 08:07)

 

08:15

 

08:12 Quelques valeurs belges à tenir à l’oeil ce mercredi matin puisqu'elles ont publié des communiqués de presse hier en fin d'après-midi.

  • Euronav - Le transporteur a publié ses résultats (non audités) du quatrième trimestre et de l'ensemble de 2013. (Lien vers le communiqué). L'année se clôture sur un résultat net négatif de 88,3 millions de dollars (-119 millions en 2012) soit -1,76 dollar par action (-2,38 dollar par action en 2012)
  • 4Energy Invest - Le titre est suspendu depuis hier après-midi. Son CEO se contente de préciser que le conseil d'administration de l'entreprise négocie différentes solutions possibles. Lire aussi: "4Energy Invest négocie toujours pour sa survie".

 

08:07 La valse des avertissements sur résultats se poursuit ce matin. Après Alstom mardi, c'est le suisse ABB qui avertit mercredi sur son bénéfice. Il a fait savoir que son résultat du quatrième trimestre, publié le 13 février, sera amputé par une charge de 260 millions de dollars due à des retards dans des projets et à des mesures de restructuration.

 

07:58 Hier mardi, je vous annonçais ici même que JP Morgan avait décidé de relever son opinion BNP Paribas. Mon collègue Marc Collet a voulu en savoir plus et s'est fendu d'une analyse sur cette action. Je vous rappelle que l'Etat belge détient 10,6% de la banque française. Je vous mets le lien vers l'analyse complète ici.

 

 

07:52 |Le point sur les marchés en Europe|

Les principales Bourses européennes sont attendues en légère hausse mercredi à l'ouverture, dans le sillage des places asiatiques, alors que se poursuivent les publications de résultats trimestriels.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien et le Dax allemand pourraient gagner jusqu'à 0,4% à l'ouverture tandis que le FTSE à Londres est attendu à ce stade en progression de 0,3%.

Après un statu quo sans surprise de la Banque du Japon sur sa politique monétaire, la Bourse de Tokyo a terminé en petite hausse de 0,16%. Les valeurs chinoises, de leur côté, gagnent quelque 2,2%, poursuivant leur rebond en réaction à l'injection massive de liquidités de la banque centrale chinoise sur le marché interbancaire. L'indice MSCI de l'Asie-Pacifique hors Japon avance de 0,3%.

Sur le marché des changes le dollar est stable, s'échangeant non loin de ses plus hauts depuis novembre face à un panier de devises. L'euro se traite autour de 1,3550 dollar, proche de son plus bas de deux mois de 1,3508 touché lundi.

Le billet vert reste soutenu par les anticipations de plus en plus vives d'une nouvelle diminution des rachats d'actifs de la Réserve fédérale dont l'annonce pourrait être faite à sa réunion monétaire de la fin du mois.

Sur le marché pétrolier, le Brent est repassé au-dessus du seuil des 107 dollars le baril, poursuivant sur sa lancée de la veille après le relèvement de la prévision de demande mondiale de l'Agence internationale de l'Energie.

 

07:51 Un petit point de Tokyo. La Bourse de Tokyo a fini en hausse timide de 0,16% mercredi. Les intervenants ont opté pour la prudence avant l'issue de la réunion de politique monétaire de la Banque du Japon.

L'indice Nikkei a gagné 25,00 points à 15.820,96 et le Topix, plus large, a pris 3,68 points (0,28%) à 1.299,63.

La banque centrale a comme attendu opté pour le statu quo à l'issue de sa réunion de deux jours, laissant inchangés sa politique de soutien monétaire et ses objectifs d'inflation. Le gouverneur Haruhiko Kuroda donnait une conférence de presse en fin de journée.

Sur le front des valeurs, le sidérurgiste Tokyo Steel Manufacturing s'est distingué avec un gain de 4,96%, à 592 yens, en réaction à de solides résultats trimestriels.

07:42 Bonjour à toutes et tous. Bienvenue sur le "market live" de L'Echo. Je (David Collin) vous accompagne jusqu'à 15h30 pour vous informer minute par minute des principaux évènements de cette séance de Bourse.

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés