1. Les marchés
  2. Live blog
live

La Bourse de New York confiante sur le commerce

Wall Street a fini en petite hausse, s'accrochant à l'espoir d'une avancée rapide des négociations commerciales entre responsables américains et chinois. Les marchés européens ont, dans l'ensemble, reculé, victimes des prises de bénéfices après deux séances positives.
  • A suivre ce mercredi 20 février

    ECONOMIE / FINANCE

    Allemagne
    • 8h Prix à la production/janvier

    Etats-Unis
    • 14h30 Mises en chantier, permis de construire/janvier
    • 20h Compte rendu de la réunion du FOMC des 29 et 30 janvier

    Japon
    • Balance commerciale/janvier

    → ENTREPRISES

    Belgique

    Résultats 2018
    • Aedifica
    • Ageas
    • Leasinvest Real Estate
    • Qrf

    France

    Résultats 2018
    • Air France-KLM
    • Wordline

    Pays-Bas
    • BAM: résultats 2018

    Royaume-Uni
    • Lloyds Banking Group/résultats du T4

  • La Bourse de New York confiante sur le commerce

    Wall Street, au retour d'un week-end prolongé, a clôturé en hausse, confiante quant aux discussions entre la Chine et les Etats-Unis sur le commerce. Le Dow Jones a pris 0,03% à 25.891,32 points. Le Nasdaq a avancé de 0,19% à 7.486,77 points. Le S&P 500 a gagné 0,15% à 2.779,78 points. Les indices ont profité d'un vent d'optimisme lié à l'espoir d'un règlement rapide du conflit commercial sino-américain. Le président américain a évoqué vendredi la possibilité d'étendre au-delà du 1er mars la trêve commerciale négociée avec son homologue chinois Xi Jinping lors d'un sommet fin novembre à Buenos Aires.

     Le net rebond des actions américaines depuis Noël est également une évolution positive pour les investisseurs pariant sur une hausse des indices. La saison des résultats du quatrième trimestre 2018 a été plutôt solide mais les prévisions pour l'activité au premier trimestre anticipent désormais un repli des bénéfices. Les marchés ont également été tirés dans le vert par les valeurs de la distribution après les résultats meilleurs qu'attendu du géant du secteur Walmart (+2,21%).


  • Wall Street clôture en hausse

    • Le Dow Jones a pris 0,03% à 25.891,66 points.
    • Le Nasdaq a avancé de 0,19% à 7.486,77 points.
    • Le S&P 500 a gagné 0,14% à 2.779,50 points.
  • Le pétrole WTI termine en hausse à New York mais le Brent recule

    Les cours du pétrole brut léger américain West Texas Intermediate, WTI) ont terminé en hausse sur le marché new-yorkais Nymex malgré la baisse du Brent.

    • Le contrat mars sur le WTI a gagné 50 cents, soit 0,9%, à 56,09 dollars le baril après un pic à 56,33 dollars.
    • L'échéance avril sur le Brent a cédé parallèlement cinq cents (0,08%) à 66,45 dollars.

    Le cours du baril de Brent était monté lundi à 66,83 dollars, au plus haut depuis le 20 novembre.

  • Recticel finalise la cession de Proseat

    Dans un communiqué publié après la clôture boursière, Recticel  annonce qu'il a finalisé la cession de 75% des parts de Proseat, spécialiste européen des coussins de sièges moulés, à Sekisui Plastics, pour 21 millions d'euros.

    Le groupe belge conserve 25% du capital de Proseat mais a la possibilité de vendre cette participation avant 2022.

  • Résumé de la séance en Europe

    Les prises de bénéfices ont pesé sur la majorité des indices boursiers européens. Le secteur bancaire a souffert des mauvais résultats de HSBC. Bouygues et ASR ont fait l’objet de spéculations.

    La plupart des marchés boursiers européens ont succombé aux prises de bénéfices mardi. Après deux séances positives d’affilée et une hausse impressionnante la semaine dernière, qui fut la meilleure depuis novembre, les investisseurs ont été tentés de matérialiser les plus-values inscrites dans les cours boursiers en vendant des actions.

    Ce mouvement a pesé sur la grande majorité des indices boursiers européens. À Paris, le Cac 40  a perdu 0,15%. À Londres, le FTSE 100  a abandonné 0,56%. À Francfort, le Dax  a résisté et a pris 0,09%.

    Les valeurs bancaires ont fini en queue de peloton dans le classement des variations sectorielles du jour. En cause, les résultats décevants du groupe financier britannique HSBC , dont l’action a chuté de 4,36%. Le géant bancaire, principalement actif en Asie par le biais de sa filiale à Hong Kong, a été victime de la chute des marchés financiers à la fin de l’année dernière. Cette dernière a affecté les revenus de sa banque d’investissement. D’autres groupes bancaires, comme UBS, avaient récemment publié des résultats plombés par la déroute boursière de décembre. La confirmation de cette mauvaise passe dans les comptes de HSBC a pesé sur l’ensemble des valeurs bancaires.

    Parmi les autres actions en vue, le titre Bouygues  a perdu 1,38%. Le groupe français de construction, télécoms et médias a fait l’objet de transactions spéculatives avant la publication de ses résultats annuels jeudi matin.

    ASR Nederland  a également fait l’objet de spéculations avant l’annonce de ses résultats ce mercredi. Le titre de l’assureur a pris 1,70%.

    L’action du groupe chimique et pharmaceutique néerlandais DSM  a cédé 2,93%. Credit Suisse a réduit sa recommandation à "neutre", contre "surperformance" auparavant, avec un objectif de cours ajusté à 92 euros, contre 89 euros antérieurement.

    Le titre du groupe de médias allemand ProSiebenSat.1  a chuté de 3,43%, sur fond de réorganisation de sa direction.

    L’action de William Demant , groupe danois spécialiste des appareils auditifs, a plongé de 9,16% après des résultats décevants.

  • Care Property Invest acquiert un centre de services de soins et de logement

    La société immobilière réglementée Care Property Invest  annonce l'acquisition d'un centre de services de soins et de logement situé au centre de Millen (Riemst). Le projet, d'une valeur conventionnelle de 6,5 millions d'euros, a une capacité totale de 77 logements, précise la société dans un communiqué publié après la clôture de la Bourse.

  • Clôture en Europe

    Bel 20: -0,22% à 3.585,48 points

    AEX: -0,29% à 538,07 points

    Cac 40: -0,15% à 5.160,52 points

    Dax: +0,09% à 11.309,21 points

    FTSE 100: -0,56% à 7.179,17 points

  • Les biotechs d'Euronext en baisse de 22,5% au second semestre 2018

    Euronext vient de publier son baromètre semestriel du secteur biotech. Il révèle que les 50 valeurs biotechnologiques cotées sur les différents marchés d'Euronext (38 à Paris, 8 à Bruxelles et 4 à Amsterdam) ont perdu en moyenne 22,5% de juillet à décembre.

    Sur 5 ans, l'indice BiotechBourse monte de 26%.

    La progression annuelle des biotechs belges est de 19,2% mais elles ont chuté de 33,1% au deuxième semestre. Au premier semestre 2018, elles avait bénéficié des offres d'acquisitions lancées sur Ablynx et Tigenix.

  • Hausse de la confiance dans le secteur immobilier américain

    L'indice de confiance des professionnels de l'immobilier aux Etats-Unis a augmenté plus que prévu. L'indice s'établit à 62 contre 58 en janvier et 56 en décembre, alors que les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à ce qu'il augmente plus modérément, à 59.

  • AudioValley veut se faire entendre des investisseurs belges

    La Bourse de Bruxelles va accueillir ce mercredi un nouveau venu qui va faire du bruit, AudioValley   (ex-Radionomy). L'opération sera toutefois réalisée par le biais d'une cotation directe, sans émission d'actions nouvelles. Un choix discutable quand on sait qu'AudioValley a cruellement besoin d'argent frais.

  • La Bourse de New York à l'équilibre

    Après avoir ouvert en légère baisse, Wall Street se redresse. Le Dow Jones  est à l'équilibre. Le Nasdaq  est en légère hausse. L'indice élargi S&P 500  réduit ses pertes.

  • Bonne nouvelle pour Walmart, moins pour la consommation US

    L'action Walmart  est en tête des hausses de l'indice Dow Jones. Le groupe de distribution à bas coûts a publié des résultats trimestriels meilleurs que prévu.

    Alors que d'autres enseignes ont souffert fin 2018, le discounter a particulièrement bien passé la période des fêtes de fin d'année, signe que les consommateurs américains ont préféré réveillonner à moindre prix, ce qui n'est peut-être pas un bon signal pour la vigueur de la croissance de la première économie mondiale.

  • Wall Street ouvre en baisse

    La bourse de New York est mal orientée en début de séance. Dans les premiers échanges, le Dow Jones  perd 0,18% et le Nasdaq  cède 0,29%.

  • Le bon d'État fait son retour

    Les bons d'État feront leur retour en mars -la traditionnelle émission de décembre avait été annulée en raison d'un environnement de taux défavorable- avec un bon d'État à 10 ans, assorti d'un taux de 0,55%, a annoncé mardi l'Agence de la dette.

    Il s'agit du taux le plus faible depuis décembre 2017 (0,5%). La dernière émission en date, en septembre, avait offert un taux de 0,65%.

    La période de souscription sera ouverte du 21 février au 1er mars, avec versement des fonds le lundi 4 mars.

  • "PSA a les atouts pour titiller D'Ieteren"

    Mine de rien, un acteur est en train de prendre de plus en plus de poids dans le secteur automobile belge.

    Depuis que Peugeot-Citroën , PSA pour les intimes, a repris Opel, un mastodonte du secteur automobile européen est né. Peugeot, Opel/Vauxhall, Citroën et DS pèsent 16,8% en part de marché au niveau européen au mois de janvier. En Belgique, c’est même plus. L’ensemble des marques pèse 18,89% de parts de marché nettes en Belgique pour l’année 2018. De quoi titiller les 21,42% de parts de marché de D’Ieteren , l’importateur de l’ensemble des marques Volkswagen.

  • Topo boursier avant l'ouverture de Wall Street

    Rouge en vue à Wall Street | L'Europe creuse ses pertes | Prudence sur le commerce

    Wall Street est attendue en baisse et les Bourses européennes accentuent leur repli mardi à mi-séance avec la baisse du secteur bancaire, la prudence entourant le secteur automobile avec la tenue d'un nouveau cycle de négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

    Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,2% à 0,3%.

    La Maison blanche a confirmé la tenue d'un nouveau cycle de discussions dès mardi, avec des négociations à haut niveau prévues à partir de jeudi auxquelles participeront notamment le vice-Premier ministre chinois Liu He, le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin et le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer.

    Les inquiétudes concernant d'éventuelles surtaxes américaines sur les voitures européens suscitent également de la prudence chez les investisseurs et pèsent sur le sentiment de marché.

    Le ministre allemand de l'Economie a averti que les négociations commerciales entre l'Europe et les Etats-Unis allaient entrer dans leur phase la plus difficile et devraient se focaliser sur les biens industriels pour avoir une meilleure chance d'aboutir.

    "L'Europe pourrait venir sur le devant de la scène dans les discussions commerciales à venir", écrit Goldman Sachs. "Cela pourrait créer de nouvelles difficultés pour le secteur de l'automobile et le Dax, qui ont déjà sous-performé de manière significative".

    Parmi les valeurs, HSBC Holdings, première banque européenne, perd 4,22% après avoir prévenu qu'il pourrait différer certains investissements cette année après avoir publié un bénéfice 2018 inférieur aux attentes en raison d'un ralentissement de sa croissance sur ses deux principaux marchés, en Grande-Bretagne et en Chine. Dans son sillage, l'indice Stoxx de la banque perd 1,44%, enregistrant la plus mauvaise performance sectorielle.

  • Walmart pulvérise les attentes

    Walmart annonce des résultats trimestriels meilleurs que prévu, clôturant sur une note positive l'année 2018 au cours de laquelle le géant de la distribution a massivement investi pour réduire le temps de livraison des courses afin de mieux concurrencer Amazon.

    Le bénéfice net a bondi de 69,5% à 3,7 milliards de dollars lors des trois mois achevés le 31 janvier, quatrième trimestre de son exercice 2018/19, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté - référence en Amérique du Nord - de 1,41 dollar, alors que les analystes financiers misaient en moyenne sur 1,33 dollar.

    A Wall Street, le titre progressait de près de 4% dans les échanges électroniques de pré-séance.

  • Bye bye Bpost et Engie?

    Ce vendredi, le dernier du mois, Euronext Bruxelles arrêtera ses chiffres pour la révision annuelle du Bel 20, qui sera effective le 15 mars. KBC Securities estime dans une note que Bpost   et Engie  , membres actuels du Bel 20, pourraient sortir lors de la révision de l'indice.

     → Lire notre article : Bye bye Bpost et Engie?

  • Ces sociétés de trading sont à éviter absolument

    Nouvelle mise en garde de la FSMA. Le gendarme des marchés et garant de la protection des investisseurs ajoute cinq nouveaux acteurs à sa liste des sociétés actives dans le trading à éviter. La liste est disponible ici.

     

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Facebook, Walmart, Weight Watchers International...

    * WALMART publie ses résultats du quatrième trimestre avant l'ouverture. Les analystes prévoient en moyenne un bénéfice par action stable à 1,33 dollar et un chiffre d'affaires en progression de 1,8% à 138,65 milliards de dollars, selon le consensus Refinitiv.

    * FACEBOOK s'est déclaré lundi "ouvert à une réglementation significative" des réseaux sociaux après l'appel de parlementaires britanniques invitant à renforcer les règles pour lutter notamment contre les "fake news" et l'utilisation abusive des données des internautes. Le groupe cherche à développer ses propres puces dotées d'une intelligence artificielle, rapporte par ailleurs lundi le Financial Times.

    * UPS a annoncé vendredi relever son dividende trimestriel de 5,5% à 96 cents par action.

    * RAYTHEON a remporté un contrat de 5,7 milliards de dirhams (1,36 milliard d'euros) pour équiper les forces aériennes émiraties de plates-formes lance-missiles, a annoncé lundi un porte-parole militaire des Emirats Arabes Unis (EAU).

    * WEIGHT WATCHERS INTERNATIONAL perd 6,8% à 28,23 dollars en avant-Bourse. JP Morgan a abaissé sa recommandation de "neutre" à "sous pondérer", avec un objectif de cours ramené de 40 à 25 dollars, en mettant en avant la baisse continue du nombre d'utilisateurs actifs de son programme de minceur WW face aux applis concurrentes de Noom et Diet Doctor.

  • "L'incertitude politique demeurera en toile de fond, à la fois concernant les négociations commerciales entre Pékin et Washington, au fur à mesure qu'approche la date limite du 1er mars, et les turpitudes politiques britanniques liées au Brexit. Fondamentalement, le marché semble avoir bien intégré la baisse de la croissance dans les cours. En revanche, les investisseurs semblent encore un peu trop optimistes à propos de l'issue des négociations entre la Chine et les États-Unis."
    Christopher Dembik
    Responsable de la recherche économique chez Saxo Banque

  • Les défis du nouveau CEO de MDxHealth

  • L'essentiel de la matinée boursière

    * Les Bourses européennes légèrement dans le rouge en milieu de journée
    * Des espoirs pour le commerce mais des craintes pour l'économie
    * Le moral des investisseurs allemands s'est amélioré, mals la conjoncture inquiète
    * Du rouge en vue à Wall Street au lendemain d'un jour férié
    * Les valeurs bancaires plus forte baisse sectorielle en Europe (-1,35%) avec HSBC (-3,9%)
    * HSBC avertit sur la Chine et le Brexit après un exercice décevant
    * MDxHealth ralentit sa progression (+4%) après un bond à +13,61% avec l'annonce d'un changement de CEO

  • Le moral des investisseurs allemands remonte

    Le sentiment des investisseurs allemands s'est amélioré un peu plus que prévu en février, montre mardi l'enquête mensuelle publiée par l'institut ZEW qui n'attend toutefois pas de rebond rapide de la première économie européenne.

    L'indice ZEW est ressorti à -13,4 après -15,0 en janvier.

    Les économistes interrogés par Reuters l'attendaient en moyenne à -14,0.

    Le sous-indice mesurant les conditions actuelles en Allemagne a reculé à l'inverse plus fortement que prévu, s'établissant à 15,0 contre 27,6 en janvier et 23,0 attendu par les économistes.

    "Pour le moment, nous n'attendons pas de redressement rapide de l'économie allemande en voie de ralentissement. La situation économique allemande a été faible, surtout dans le secteur manufacturier."
    Achim Wambach
    Président du ZEW

  • Honda confirme la fermeture de son usine britannique

    Le constructeur d'automobiles japonais Honda a annoncé son intention de fermer en 2021 son usine de Swindon au Royaume-Uni, une menace sur environ 3.500 emplois et un nouveau coup dur pour le pays sur fond de difficile Brexit.

    Honda justifie sa décision brutale par la nécessité de revoir son modèle de production dans un contexte mouvant du marché mondial de l'automobile.

     

  • Degroof Petercam vise plus bas pour Umicore

    Degroof Petercam réduit son objectif de cours sur Umicore à 50 euros contre 55 euros.

    La recommandation reste à "acheter" sur la valeur.

    L'avis de l'analyste Nathalie Debruyne: "Les commentaires prudents d’Umicore sur 2019 ont déclenché une réaction négative du cours de l’action. Jusqu'à la fin avril, lorsque la société publiera ses prévisions pour l'exercice 2019, l'action devrait évoluer probablement sans grande tendance. Nous restons optimistes pour Umicore, compte tenu de la capacité de l'entreprise à évoluer dans le businesse des matériaux pour batteries, ce qui en fait le le leader ultime sur le marché en pleine expansion des véhicules électriques. Cela devrait permettre une croissance à deux chiffres du chiffre d'affaires au cours des trois prochaines années, surtout à partir de l’horizon 2021. Afin de refléter le récent derating du secteur automobile, nous abaissons néanmoins notre objectif de cours à 50 euros, ce qui laisse encore un potentiel de hausse de 50% à 12 mois."

    Umicore perd 0,76% à 35,64 euros dans un marché en baisse de 0,43%.

  • Les marchés sur la réserve | MDxHealth dopée | Danone hésitante

    Les indices actions européens évoluent proche de l'équilibre en début de séance, les investisseurs limitant les initiatives dans l'attente du retour des investisseurs américains après un jour férié et des derniers développements dans les discussions commerciales sino-américaines.

    Amsterdam abandonne 0,15%, Bruxelles 0,14% et Francfort 0,13% mais Paris grignote 0,02%.

    L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 est stable (-0,05%).

    A Bruxelles, MDxHealth s'envole de 10%, le marché appréciant le changement surprise de CEO annoncé avant l'ouverture des marchés.

    A Paris, Danone progresse de 0,41%, après avoir perdu jusqu'à 1,3% en début de séance après la publication de résultats annuels qui divise le marché.

  • Voici le briefing actions belges

  • "WDP et Barco les mieux placées pour intégrer le Bel20"

    La révision annuelle de l'indice Bel20 devrait être annoncée dans quelques jours, sans doute peu de temps avant les changements qui entreront en vigueur le 15 mars.

    Les analystes de KBC Securities ont tentés de déterminer les candidats potentiels susceptibles d'intégrer le club des vingt valeurs composant l'indice Bel20. Leurs calculs se basent sur les données arrêtées au troisième vendredi de février, date officielle de référence pour les calculs d'Euronext.

    Pour KBCS, Engie et bpost sont les deux valeurs qui ont la probabilité le plus élevée de sortir de l'indice, la première parce qu'elle ne répond pas aux critères du nombre de personnes employées en Belgique, la seconde en raison de la forte baisse de sa capitalisation boursière.

    WDP et Barco sont les mieux placées pour intégrer l'indice, estime le broker, puisqu'elles obtiennent un très bon score au niveau de la capitalisation boursière de leur flottant respectif, même si l'écart est assez faible avec Euronav ou Melexis .

    KBCS note également que d’un point de vue technique, Ahold Delhaize est en fait le candidat le plus logique, mais le groupe de distribution néerlando-belge ne remplit pas les critères en matière d’effectifs.

  • | Opening Bell |

    Bruxelles: -0,31%
    Amsterdam: -0,05%
    Francfort: n.c.
    Paris: -0,10%
    DJ Stoxx 600: -0,21%

  • L'essentiel avant l'ouverture des marchés - Update

    * Les indices européens attendus en hausse modeste
    * Des espoirs sur le commerce mais des craintes pour l'économie
    * L'indice ZEW du moral des investisseurs allemands au menu
    * Les contrats à terme suggèrent une ouverture hésitante à Wall Street
    * Danone et MDxHealth parmi les valeurs à suivre

  • Chute du bénéfice net de Danone

    Le bénéfice net de Danone a chuté de 4,1% en 2018, à 2,35 milliards d'euros, tandis que le chiffre d'affaires stagnait à 24,65 milliards, sous l'effet de taux de change défavorables et du boycott des produits du groupe alimentaire au Maroc.

    Au quatrième trimestre 2018, les ventes ont reculé de 2,1%, plombées par des pertes de 35% au Maroc.

    "Nous retrouvons des parts de marché dans le lait et les produits frais" au Maroc, a expliqué la directrice générale finances Cécile Cabanis lors d'une conférence téléphonique, mais elle ne s'attend pas à un retour de la croissance avant "la fin de l'année".

    Danone vise, pour 2019, une croissance du chiffre d'affaires autour de 3% en données comparables et une marge opérationnelle courante supérieure à 15%, proche de ses résultats en données organiques en 2018.

    Sur l'année 2018, la marge opérationnelle publiée est ressortie de son côté à 11,12%, soit près de 4 points de moins qu'en 2017.

  • Quelques valeurs belges à suivre...

    AGEAS - Le groupe américain Apollo aurait mis sa division d’assurance portugaise en vente. Il s’agit de Seguradoras Unidas, la holding au-dessus des assureurs Tranquilidade et Açoreana. Le Belge Ageas serait intéressé par une reprise. → Notre article 

    BEBIG - La cotation des actions BEBIG sur Euronext Bruxelles est suspendue depuis le 18 février, date de l'enregistrement de la fusion entre EZAG (Eckert & Ziegler Strahlen - und Medizintechnik AG) et BEBIG, jusqu'à la radiation des actions BEBIG d'Euronext Bruxelles. Les actionnaires de BEBIG et EZAG ont approuvé le rapport d'échange proposé de 5,3:1 pour la fusion, de sorte que le détenteur de 5,3 actions dans BEBIG aura le droit de recevoir une action d'EZAG.

    WDP - WDP construit un nouvel entrepôt de plus de 60 000 mètres carrés pour le fabricant de pneumatiques automobiles Pirelli à Slatina en Roumanie en vue d’agrandir le site de production existant. WDP prévoit pour cette réalisation un budget d’investissement d’environ 40 millions d’euros.

  • Le point avant l'ouverture des marchés

    Hausse timide en vue, entre espoirs sur le commerce et craintes pour l'économie

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse prudente, les espoirs d'un accord commercial entre Washington et Pékin et les craintes pour l'économie mondiale se partageant toujours le ciel des marchés.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien, le Dax à Francfort et le FTSE à Londres pourraient gagner de 0,1% à 0,2% à l'ouverture.

    3. La Maison blanche a confirmé la tenue d'un nouveau cycle de discussions commerciales avec des responsables chinois dès ce mardi, avec des négociations à haut niveau prévues à partir de jeudi.

    4. Les intervenants de marché attendent plusieurs indicateurs, notamment les chiffres mensuels du chômage et des salaires en Grande-Bretagne (10h30) et l'indice ZEW du moral des investisseurs allemands (11h).

    5. La saison des résultats trimestriels d'entreprises se poursuit avec notamment, à Paris, la publication de Danone, attendue avant l'ouverture.

  • Tokyo manque de punch

    La Bourse de Tokyo, qui avait ouvert en baisse, a fini sur un léger gain mardi, aidée par l'annonce d'une reprise des négociations commerciales sino-américaines.

    La séance a manqué cependant de dynamisme alors que Wall Street était fermée lundi pour cause de jour férié.

    A l'issue des échanges, l'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a pris 0,10% (+20,80 points) à 21.302,65 points, et l'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a augmenté de 0,28% (+4,56 points) à 1.606,52 points.

  • Good morning!

    Bonjour à vous. Si vous cherchiez le "market live" de L'Echo, ne bougez plus vous y êtes et, grâce à lui, vous ne manquerez rien des principaux développements de cette séance de Bourse du mardi 19 février.

    La nouvelle la plus remarquable de ce matin vient de MDxHealth . L'action du spécialiste du diagnostic moléculaire - en particulier pour détecter le cancer de la prostate - est sous pression depuis longtemps et elle a touché un point bas il y a une semaine. MDxHealth a envoyé un avertissement sur résultats en janvier concernant son chiffre d'affaires. Le test du cancer de la prostate ConfirmMDx, qui fournit plus de 90% du chiffre d'affaires du groupe, constitue le problème.

    Maintenant MDxHealth annonce un changement de CEO. La directeur général Jan Groen, passe le flambeau à Michael K. McGarrity, qui siègera également au conseil d'administration, avec effet immédiat.

    McGarrity a 25 ans d'expérience dans le secteur de la santé et était jusqu'à récemment le PDG de Sterilis Medical. Auparavant, il dirigeait Nanosphere, une société de diagnostic moléculaire acquise par Luminex en 2016.

    Jan Groen continuera à jouer un rôle de conseiller auprès du conseil d'administration.

    Dans son communiqué de presse, MDxHealth annonce également que le directeur financier, Jean-Marc Roelandt, est temporairement incapable d’exercer ses fonctions pour des raisons médicales. Il sera remplacé par Kurt Schmidt, vice-président exécutif des Finances.

     

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés