1. Les marchés
  2. Live blog
live

La hausse boursière est finalement au rendez-vous en Europe

Longtemps hésitants, les marchés européens se sont orientés à la hausse en fin de séance, dans le sillage de Wall Street, où plusieurs bons indicateurs conjoncturels ont été bien accueillis. Les analystes ont pesé sur Proximus mais soutenu Aedifica.
  • Clôture en Europe

    Bel 20: +0,57% à 3.522,74 points

    AEX: +0,49% à 443,20 points

    Cac 40: +0,07% à 4.373,22 points

    Dax: +0,51% à 10.431,20 points

    FTSE 100: +0,85% à 6.730,30 points

  • Les indices boursiers s'orientent à la hausse en fin de séance

    A l'approche de la clôture, les indices boursiers européens  s'orientent à la hausse dans le sillage de Wall Street   .

  • La Commission européenne se penche sur la fusion Bayer-Monsanto

    ©Bloomberg

     La commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, a déclaré jeudi, au sujet de la volonté du géant allemand de la pharmacie et de l'agrochimie Bayer  de racheter le spécialiste américain des semences Monsanto  , que ce marché était déjà très concentré. Margrethe Vestager a également déclaré qu'il était important que les agriculteurs puissent garder le choix des pesticides et des semences une fois le rapprochement entre les deux géants effectués.

  • Wall Street| Opening Bell |

    • Dow Jones: +0,07%
    • S&P 500: +0,03%
    • Nasdaq Composite: +0,22%
  • Goodyear sur les chapeaux de roues en avant Bourse

    Goodyear bondit de 5% dans les échanges d'avant Bourse. La société compte augmenter son dividende de 43%, dans le cadre de son projet de reverser 4 milliards de dollars à ses actionnaires.

     

  • Cette action s'est envolée de 430% depuis janvier https://t.co/BfGVVVFiau pic.twitter.com/tjorOaiAaD— Stéphane Wuille (@stephanewuille) September 15, 2016

  • Les ventes au détail US déçoivent

    Les ventes au détail aux Etats-Unis ont baissé plus qu'attendu en août, montrent les statistiques officielles publiées jeudi, qui suggèrent une dégradation de la demande intérieure susceptible de peser sur les anticipations de relèvement des taux d'intérêt.

    Le département du Commerce a fait état d'un recul de 0,3% des ventes au détail le mois dernier après une hausse de 0,1% en juillet selon les chiffres révisés. Les analystes attendaient une hausse de 0,1% des ventes au détail globales en août. Sur un an, les ventes au détail ont augmenté de 1,9%.

    Hors automobiles, carburants, matériaux de construction et services alimentaires, les ventes accusent une baisse de 0,1% d'un mois sur l'autre, comme en juillet. Les analystes anticipaient une progression de 0,3%.

    Cette catégorie statistique est celle qui correspond le mieux à la composante des dépenses de consommation du produit intérieur brut (PIB). Elle avait initialement été donnée inchangée en juillet.

  • Repli plus élevé qu'attendu du déficit des comptes courants US

    Le déficit des comptes courants aux Etats-Unis au 2e trimestre s'est établi à 119,9 milliards de dollars entre avril et juin en données corrigées des variations saisonnières, soit un recul de 9% par rapport au 131,8 milliards de dollars du 1er trimestre, un chiffre revu en hausse par rapport à la première estimation.

    Les analystes s'attendaient à un déficit en moindre recul à 122,8 milliards.

    Le déficit des comptes courants reflète le déséquilibre entre les Etats-unis et le reste du monde sur les échanges de biens et de services mais aussi sur les revenus dits primaires (rémunérations, produits des investissements) et secondaires (transferts courants).

  • Les prix à la production US stagnent en août

    Les prix à la production aux Etats-Unis ont stagné en août, décevant les analystes, selon les chiffres du département du Travail publiés jeudi.

    L'indice des prix à la production est resté stable alors que les analystes tablaient sur une légère hausse de 0,1%, après un recul de 0,4% en juillet.

    En excluant les secteurs volatils de l'énergie et de l'alimentation, l'indice a néanmoins augmenté de 0,3%, ce qui est au-dessus de la prévision des analystes (+0,1%). Il était resté stable en juillet.

    Sur un an et en données brutes, les prix à la production sont également en stagnation tandis que l'indice sous-jacent, hors alimentation et énergie, est en progrès de 1,2%.

  • Hausse plus faible que prévu des inscriptions au chômage

    Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté moins fortement que prévu aux Etats-Unis lors de la semaine au 10 septembre, à 260.000 contre 259.000 confirmées la semaine précédente, a annoncé jeudi le département du Travail.

    Les économistes attendaient en moyenne 265.000 inscriptions au chômage pour la semaine dernière.

    La moyenne mobile sur quatre semaines s'établit à 260.750 contre 261.250 (non révisé) la semaine précédente.

  • L'indice "Philly Fed" largement supérieur au consensus

    Les conditions d'activité dans la région de Philadelphie se sont sensiblement améliorées en septembre, et l'indice les mesurant est au plus haut depuis février 2015, montre l'enquête mensuelle de l'antenne locale de la Réserve fédérale.

    L'indice "Philly Fed" a progressé à 12,8 après 2,0 en août.

    Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 1,0.

    La composante des nouvelles commandes s'est redressée à 1,4 contre -7,2 en août.

    Le sous-indice des perspectives d'activité à six mois fléchit toutefois, à 37,5 contre 45,8.

  • USA: les prix à la production stagnent en août

  • USA: repli plus important qu'attendu du déficit des comptes courants au 2T

  • USA/région de New York: l'activité reste dans le rouge en septembre (-1,99)

  • La BoE prévoit toujours une autre baisse de taux

    La Banque d'Angleterre (BoE) maintient sa politique monétaire inchangée tout en déclarant qu'il était probable qu'elle abaisse de nouveau son taux directeur d'ici la fin de l'année, même si l'impact immédiat du Brexit sur l'économie du Royaume-Uni s'annonce moins marqué qu'attendu il y a encore un mois.

    Les neuf membres du Comité de politique monétaire (MPC) de la banque centrale britannique ont approuvé le maintien du taux directeur à 0,25%, son plus bas niveau historique, tout comme celui du programme d'achats d'obligations à 435 milliards de livres, ainsi que la poursuite du programme d'achats de 10 milliards de livres d'obligations d'entreprise.

    "Un certain nombre d'indicateurs de l'activité économique à court terme ont été quelque peu supérieurs aux attentes. Le Comité prévoit désormais un ralentissement moindre de la croissance du PIB britannique au second semestre 2016."
    La Bank of England dans son compte-rendu de septembre



    Les services de la BoE tablent ainsi désormais sur une croissance de 0,3% du produit intérieur brut pour le trimestre juillet-septembre, alors qu'ils n'attendaient le mois dernier qu'une hausse de 0,1%.

    Un chiffre de 0,3% représenterait toutefois encore une division par deux de la croissance par rapport au deuxième trimestre.

  • Le point sur les marchés à la mi-séance

    Les principales Bourses européennes évoluent sans tendance claire, dans un climat toujours dominé par les doutes des investisseurs sur les capacités des banques centrales à relancer l'activité. Paris est en baisse de 0,11% tandis qu'à Bruxelles le Bel20 gagne 0,19% et Amsterdam et Francfort avance de 0,15%.

    Les investisseurs attendent la décision de la Banque centrale d'Angleterre. La BoE devrait maintenir sa politique monétaire inchangée, après avoir dégainé le mois dernier une baisse de taux et une extension de ses rachats d'actifs, mais les observateurs seront à l'affût de tout commentaire sur les premiers effets de ses mesures.

    L'après-midi sera par ailleurs riche en indicateurs macroéconomiques.

    Quelques valeurs se démarquent, à l'instar de Bayer qui cède près de 1% au lendemain de l'annonce d'un accord pour le rachat de Monsanto pour 66 milliards de dollars (58,8 milliards d'euros).

    EDF recule de 1,3% après l'annonce par le gouvernement britannique de la confirmation sous conditions du projet de deux réacteurs nucléaires de type EPR sur le site de Hinkley Point.

    A Bruxelles, Genticel s'envole de 14%, loin devant les belles progressions de Ter Beke (+5,6%) et Texaf (+4,5%). Avec un repli de 4%, Befimmo est lanterne rouge de la cote, au premier jour de la période de souscription à son augmentation de capital.

  • Venez commenter l'actualité boursière avec nous dès 12h30 (->13h30)

  • Nouveau target pour Aedifica chez Degroof Petercam

    Degroof Petercam a ajusté son objectif de cours sur Aedifica à 75 euros contre 73 euros avant. La recommandation est de "conserver" la valeur.

  • Léger recul des ventes de détail au Royaume-Uni

    Les ventes au détail en Royaume-Uni ont marqué le pas en août en reculant légèrement de 0,2% sur un mois, après un mois de juillet particulièrement favorable dans la foulée du vote pour le Brexit, a annoncé jeudi l'Office des statistiques nationales (ONS).

    Ce chiffre est meilleur que prévu par les analystes qui tablaient sur un repli plus net de 0,7% selon un consensus établi par Bloomberg. L'ONS a par ailleurs révisé en nette hausse le chiffre de juillet qui montre désormais une progression de 1,9% des ventes au détail.

    Il s'agit d'une nouvelle preuve de la résistance de l'économie britannique depuis le vote pour le Brexit fin juin, même si les analystes sont moins optimistes pour les mois à venir, s'attendant pour la plupart à un ralentissement de l'activité économique.

  • Stabilité confirmée de l'inflation en zone euro en août

    L'inflation en zone euro est restée stable en août, les prix progressant de 0,2% sur un an, comme en juillet, a annoncé jeudi l'Office européen de statistiques Eurostat, confirmant une première estimation du 31 août.

    Ce chiffre avait été jugé décevant, lors de la première estimation car il était inférieur aux attentes des analystes, qui tablaient sur une inflation de 0,3%.

  • Feu vert du gouvernement britannique au projet Hinkley Point

    Le gouvernement britannique donne son accord à la construction de la centrale nucléaire Hinkley Point C, un projet controversé de 18 milliards de livres porté par le français EDF avec le soutien d'une compagnie chinoise.

    La Première ministre Theresa May a appelé le président français François Hollande mercredi pour l'informer de l'accord, selon l'Elysée.

    L'ex-Premier ministre britannique David Cameron avait donné son accord de principe au projet dès le mois d'octobre 2013 et EDF avait pris sa décision finale d'investissement cet été. Mais Theresa May, qui a succédé à David Cameron en juillet dans la foulée de la victoire du Brexit, avait créé la surprise en annonçant se donner un temps supplémentaire de réflexion.

    Le projet, prévu pour être opérationnel à partir de 2025, est gigantesque, portant sur l'équivalent de plus de 21 milliards d'euros pour bâtir deux réacteurs EPR dans le sud-ouest de l'Angleterre.

    Le maître d'oeuvre, la compagnie d'électricité française publique EDF, va financer les deux-tiers du projet et son partenaire chinois, l'entreprise étatique CGN, le tiers restant.

     

  • Biffa veut se faire coter à la Bourse de Londres

    La société de traitement des déchets britannique Biffa veut lever 270 millions de livres à l'occasion d'une introduction en Bourse à Londres, pour financer le paiement d'une amende et réduire la dette.

    La première cotation est prévue en octobre.

    Au Royaume-Uni, Biffa est le numéro deux dans le secteur des déchets, mais loin derrière Veolia qui est presque deux fois plus gros.

  • Befimmo parmi les lanternes rouges de la cote bruxelloise

    Les analystes ont réserve un accueil particulièrement tiède à l'augmentation de capital de Befimmo de 124 millions d'euros, alors qu'il n'y a pas vraiment de projet d'expansion derrière cette levée de fonds. Le cash collecté est destiné à financer la rénovation d'un immeuble dans le Nord de Bruxelles et ce projet, si tout va bien, ne devrait générer des revenus qu'à partir de 2021.

    Les actionnaires existants peuvent acquérir une action nouvelle contre neuf existantes moyennant 49,75 euros, soit une décote de 14% par rapport au cours de clôture du titre mardi. La valeur théorique de l'action Befimmo devrait donc être de 53,52 euros.

    L'action est actuellement en baisse de 3,37% à 54,16 euros.

  • Zodiac Aerospace porté par son chiffre d'affaires 2015-16

    Le titre de l'équipementier aéronautique Zodiac Aerospace prenait plus de 4% à la Bourse de Paris, dopé par une progression de 5,6% de son chiffre d'affaires au cours de son exercice décalé 2015-2016.

    Le chiffre d'affaires est "supérieur" aux attentes, relèvent dans une note les analystes de Credit Suisse.

    Il a progressé de 5,6% à 5,2 milliards d'euros au cours de son exercice décalé 2015-2016, le groupe se disant en "bonne voie" pour un retour à une performance opérationnelle normale dans ses branches sièges et cabine d'ici fin 2017.

    "Le ton et les explications sont comme à l'accoutumée rassurants, des améliorations semblent avoir réellement eu lieu, alors que tous les programmes arrivent en même temps", ajoute de son côté un courtier parisien.

    Le groupe a par ailleurs annoncé dans son communiqué qu'il s'attendait à enregistrer une très importante commande pour les sièges de classe affaires.

  • Voici le briefing actions belges du jour

    Briefing actions 15/9 Proximus, Telenet, Orange, KBC, Colruyt, bpost, Celyad, Ablynx,Aedif, https://t.co/4KXWhiphcE pic.twitter.com/1WKgZYwMCZ— Stéphane Wuille (@stephanewuille) September 15, 2016

  • "Les indices européens et américains ne trouvent pas les ressources pour rebondir dans l'immédiat. Cependant la baisse ne s'accentue pas spécialement non plus et reste relativement bien ordonnée avec des écarts assez faibles au sein de la cote."
    Les stratégistes du courtier Aurel BGC

  • Statu quo sur tous les fronts à la BNS

    La Banque nationale suisse (BNS) maintient son taux directeur de référence, la marge de fluctuation du Libor à trois mois, entre -1,25% et -0,25%, lors de sa réunion trimestrielle de politique monétaire.

    La banque centrale suisse a également laissé intact son taux d'intérêt négatif, une mesure appliquée depuis janvier 2015 pour décourager les investisseurs de se réfugier derrière le franc suisse, le gardant à -0,75%.

  • Deutsche Bank vend Proximus

    Deutsche Bank passe à "vendre" sur Proximus contre "conserver" jusqu'ici. L'objectif de cours tombee à 22 euros contre 31 euros jusqu'ici.

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: -0,31%
    • Amsterdam: -0,24%
    • Francfort: -0,34%
    • Paris: -0,37%
    • DJ Stoxx 600: -0,14%
  • KBCS vise plus haut pour Aedifica

    KBC Securities relève son objectif de cours sur Aedifica à 76 euros contre 72 euros avant. La recommandation est de "conserver" la valeur.

    Aedifica a annoncé mercredi soir l'acquisition d’un portefeuille de trois sites de logement de seniors aux Pays-Bas totalisant 446 unités, pour une valeur conventionnelle d'environ 73 millions d'euros. Les biens sont loués pour une durée de 15 ans à un rendement triple net de 5,5%.

  • "Une autre clôture fragile pour les marchés américains mercredi soir devrait se traduire par une ouverture en baisse en Europe ce matin, alors que les marchés se préparent à une semaine de réunions de banques centrales qui démarre aujourd'hui avec la Banque nationale suisse et la Banque d'Angleterre (BoE) pour s'achever la semaine prochaine avec la Banque centrale américaine (Fed)."
    Michael Hewson
    Analyste de CMC Markets

  • Quelques valeurs belges à suivre

    • ABLYNX - Oppenheimer Funds a réduit sa participation dans Ablynx, sous le seuil de 3%, à 2,85% du capital.
    • BEFIMMO - Début de la période de souscription à l'augmentation de capital. Neuf actions existantes donnent droit à une action nouvelle au prix de 49,75 euros.
    • BONE THERAPEUTICS - Bone Therapeutics annonce bénéficier du régime fiscal belge favorable de déduction fiscale des revenus de brevets. Lien vers le communiqué.
    • Bpost - bpost a acquis une "participation stratégique" dans la start-up Parcify. Implantée dans les régions d'Anvers et du Limbourg. Cette dernière a développé une application qui permet de livrer un paquet précisément là où se trouve son destinataire grâce à une technologie reposant sur la géolocalisation intégrée au smartphone du client.
    • TEXAF - Texaf a signé avec ORG2 URBANISM un accord pour l’etude du developpement des jardins de Kinsuka. Lien vers le communiqué.
  • Beaucoup de statistiques aujourd'hui des deux côtés de l'Atlantique

    Beaucoup de statistiques aujourd'hui des deux côtés de l'Atlantique.

    Zone euro

    • 11h Inflation (définitif) / août
    • 11h Balance commerciale / juillet

    Royaume-uni

    • 10h30 Ventes au détail / août
    • 13h Décision de politique monétaire

    Etats-Unis

    • 14h30 Ventes au détail / août
    • 14h30 Indice "Empire State" / septembre
    • 14h30 Indice "Philly Fed" / septembre
    • 14h30 Prix à la production / août
    • 14h30 Inscriptions au chômage / semaine au 10 septembre
    • 15h15 Production industrielle / août
  • Tokyo pénalisée par les financières

    La Bourse de Tokyo a reculé jeudi de 1,26%, l'indice Nikkei se rapprochant d'un creux de près de trois semaines avec la chute des valeurs financières avant la réunion de politique monétaire de la Banque du Japon (BoJ) la semaine prochaine.

    Le Nikkei a perdu 209,23 points à 16.405,01 points.

    Le Topix, plus large, a reculé de 1,04% (13,63 points) à 1.301,11.

    Les investisseurs redoutent que la BoJ n'enfonce un peu plus ses taux d'intérêt en territoire négatif à l'issue de sa réunion des 20 et 21 septembre.

    Contre la tendance, le distributeur Lawson a bondi de plus de 7% après avoir annoncé que Mitsubishi envisageait de le racheter.

  • Le marché automobile européen en hausse de 9,5% en août

    Le marché automobile européen, après un accès de faiblesse en juillet, est reparti de l'avant en août avec une hausse de 9,5%, retrouvant ainsi le rythme de croissance des mois précédents, montrent les chiffres publiés jeudi par l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA).

    Les immatriculations de voitures neuves dans les 28 pays de l'Union européenne et ceux de l'Association européenne de
    libre-échange (Islande, Norvège et Suisse) ont diminué de 1,8% en juillet, à 1,163 million d'unités.

    Pour la seule UE, les ventes ont baissé de 1,4% en juillet, mettant fin à une série de 34 mois consécutifs de progression, précise l'ACEA.

    En août, les immatriculations ont rebondi de 10% dans l'UE et de 9,5% dans l'ensemble des pays suivis par rapport au même mois de l'an dernier, à 855.466 unités.

     

    "Une performance impressionnante, si l'on considère qu'août est habituellement l'un des mois les plus faibles de l'année en terme de volumes en raison des congés d'été."
    L'ACEA dans un communiqué



    Sur les huit premiers mois de l'année, le marché automobile affiche ainsi une progression de 7,8%, à 10,11 millions d'unités, et même de 8,1% pour la seule UE, à 9,79 millions.

  • Briefing d'avant Bourse

    Les principales Bourses européennes sont attendues en légère baisse à l'ouverture dans un climat toujours dominé par les doutes des investisseurs sur les capacités des banques centrales à relancer l'activité.

    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien, le Dax à Francfort et le FTSE à Londres devraient céder de 0,2% à 0,4% dans les premiers échanges.

    Le marché prendra connaissance peu avant la mi-séance des chiffres définitifs de l'inflation pour la zone euro.

    Du côté du pétrole, les cours se redressent après avoir beaucoup baissé suite à l'annonce d'un gonflement des réserves d'essence et de produits distillés aux Etats-Unis.

    Sur le front obligataire, la tendance est à la hausse des rendements de la dette souveraine sur des anticipations d'un resserrement monétaire aux Etats-Unis avant la fin de l'année.

    Sur le marché des changes, l'euro se replie légèrement face au dollar, autour de 1,1241.

    La Bourse de New York a terminé mercredi en léger recul sur fond de spéculations autour du calendrier que fixera la Réserve fédérale pour relever ses taux. La séance de jeudi sera marquée par une série d'indicateurs, notamment les chiffres des inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30).

    Les marchés chinois sont fermés.

  • Bonjour!

    Ceci démarre cette édition du Market Live de Lecho.be. Merci de nous suivre!

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés