1. Les marchés
  2. Live blog
live

La hausse de l'emploi US et des espoirs de vaccins portent les Bourses européennes

Les marchés européens ont terminé en hausse grâce aux créations d'emplois supérieures aux attentes en juin aux Etats-Unis. Tesla progresse après des livraisons plus fortes qu'attendu. Berenberg relève de 37% son target sur AB InBev.
  • Fin du Market Live

    C'est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve vendredi pour la dernière séance de la semaine.

    Au programme: au rayon des statistiques, on attend les indices PMI des services et composites dans plusieurs pays et la zone euro. À noter aussi, une réunion importante chez Air France.

  • Résumé de la séance en Europe

    Les Bourses européennes ont terminé en vive hausse jeudi, saluant ainsi les chiffres supérieurs aux attentes de l'emploi aux Etats-Unis, qui renforcent la confiance des investisseurs dans la reprise économique et relèguent au moins provisoirement au second plan les inquiétudes liées à la crise sanitaire. À Paris, le CAC 40 a fini la journée sur une progression de 2,49% (122,44 points) à 5.049,38 points, au plus haut depuis le 10 juin. A Londres, le FTSE 100 a gagné 1,31% et à Francfort, le Dax a pris 2,84%. L'indice EuroStoxx 50 a clôturé en hausse de 2,84%, le FTSEurofirst 300 de 1,84% et le Stoxx 600 de 1,97%. Ce dernier enregistre ainsi une quatrième séance consécutive de hausse pour un gain cumulé de 2,78%.

    A Paris, les meilleures performances du CAC 40 sont pour BNP Paribas (+5,85%), Société générale (+5,47%) et ArcelorMittal (+5,07%). Les banques espagnoles BBVA et Santander ont bondi respectivement de 6,85% et 6,65%, les deux plus fortes hausses de l'EuroStoxx 50. A la baisse, Wirecard a rechuté de 35,42% au lendemain de perquisitions dans ses locaux et alors que l'administrateur judiciaire du groupe a entamé le processus de liquidation de plusieurs filiales du groupe.

    A Bruxelles, ING signe la meilleure hausse du Bel 20 (+4,24%). Avantium a pris 11,46% et Celyad a perdu 5,69%.

  • Clôture des marchés européens

    Bel 20: +2,12%

    AEX: +1,44%

    CAC 40: +2,49%

  • Projet résidentiel terminé à Liège pour Home Invest

    Home Invest Belgium , le spécialiste de l'immobilier dans la location de biens résidentiels, vient de terminer un projet résidentiel à Liège. La société avait acheté une propriété existante en 2007 et l'a transformée en "Le Mosan", une confortable communauté prévue pour 29 familles dans le centre de Liège, selon un communiqué. 

  • L'or remonte, le dollar baisse

    L'or a légèrement augmenté alors que le dollar se détend, bien que le métal se soit échangé à un plus haut depuis huit ans lors de la dernière session, les perspectives de reprise économique s'étant accélérées après que les données ont montré que l'économie américaine avait créé des emplois record en juin. 

    L'or au comptant a augmenté de 0,3% pour atteindre 1.775,66 $ l'once, se détendant du sommet de près de huit ans de 1.788,96 $ atteint mercredi. Les contrats à terme sur l'or américain ont augmenté de 0,4% pour atteindre 1.787,50 $ l'once. 

    La masse salariale non agricole a augmenté de 4,8 millions d'emplois en juin, selon les données mensuelles sur l'emploi du Département du travail, étroitement surveillées, le plus depuis que le gouvernement a commencé à tenir des registres en 1939. "Habituellement, le dollar devrait se raffermir sur ces chiffres très solides, mais ce n'est pas le cas, ce qui signifie que les gens sont toujours préoccupés par le fait que l'économie n'est pas encore sortie du bois", a déclaré Edward Meir, analyste chez ED&F Man Capital Markets. Le dollar a glissé à un plus bas d'une semaine contre un panier de devises.

  • Avertissement sur résultats pour Exxon

    La société Exxon Mobil a indiqué qu'elle rapportera probablement une deuxième perte trimestrielle consécutive suite à la chute des prix du pétrole brut.  L’activité en amont du géant de l’énergie a été touchée jusqu’à 2,5 milliards de dollars pour le deuxième trimestre en raison de la chute des prix du pétrole, a annoncé jeudi un communiqué. La baisse des prix du gaz naturel a fait baisser les bénéfices de 600 millions de dollars, selon le rapport. 

    Les principaux producteurs de pétrole et de gaz en Norvège et aux États-Unis ont vu leur bénéfice plonger au cours des trois premiers mois de l'année. Exxon a signalé sa première perte trimestrielle dans l'histoire moderne au cours de la période de janvier à mars, et ce n'était que le résultat de la propagation initiale du coronavirus. Les choses se sont encore aggravées au deuxième trimestre après que la pandémie mondiale a déclenché un effondrement sans précédent du marché pétrolier.

  • OPENING BELL

    Wall Street grimpe à l'ouverture: Dow Jones +1,47%, Nasdaq +1,12%

  • Supérieur aux attentes, l'emploi US dope les marchés

    Les USA ont créé 4,8 millions d'emplois non agricoles en juin, un niveau supérieur au consensus de 3 millions et un record sur un mois.

    Les créations d'emplois de mai ont été revues en hausse à 2,699 millions contre 2,509 millions.

    Le taux de chômage s'établit à 11,1% contre 13,3% en mai. Les analystes attendaient un taux de 12,6%. Ce taux reste toutefois toujours loin du plus bas historique d'avant la pandémie de Covid-19 enregistré en février (+3,5%).

    Les contrats à terme sur Wall Street et les bourses européennes augmentent leurs gains après ces chiffres.

    L'Euro Stoxx 50 bondit de 2,28% et le DJ Stoxx 600 de 1,46%.

    Le Dow Jones est attendu en forte hausse de 1,6% à l'ouverture. Le S&P gagnerait 1,3% et le Nasdaq 1%.

    Sur le marché des changes, le dollar monte face à un panier de devises de référence.

  • Tesla bondit de 9% en avant bourse

    L'action Tesla grimpe (de 9% à 1.2221 dollars) dans les échanges d'avant bourse, après que le constructeur automobile a annoncé avoir livré 90.650 véhicules au deuxième trimestre, battant facilement les attentes de Wall Street.

    Les analystes s'attendaient à ce que le constructeur de voitures électriques livre environ 72.000 véhicules au cours des trois derniers mois, selon un consensus des analystes interrogés par FactSet. Un ensemble plus large d'estimations d'analystes, compilé par Bloomberg, fixait les attentes à 83.000 livraisons.

  • Quelques valeurs à suivre à Wall Street

    Les principales valeurs à suivre à Wall Street.

    * Boeing - L'administration fédérale de l'aviation civile américaine (FAA) a achevé avec Boeing les vols de certification du 737 MAX, une étape majeure en vue de la remise en service de l'appareil, cloué au sol depuis mars 2019 suite à deux accidents ayant fait 346 morts en cinq mois.

    * American Airlines a averti mercredi, dans une lettre à ses salariés, que le groupe comptait environ 8.000 postes de personnels de bord excédentaires et qu'il pourrait réduire ses effectifs par le biais d'un plan de départs en retraite anticipée et de départs volontaires.

    * McDonald's prévoit de suspendre pour trois semaines la reprise du service en salle dans ses restaurants aux États-Unis à cause de l'augmentation des cas de coronavirus dans le pays, montre un document interne consulté par Reuters.

    * Tesla - Le directeur général, Elon Musk, a annoncé mercredi sur Twitter que le constructeur de véhicules électriques contribuait à l'élaboration de la technologie médicale permettant au laboratoire CureVac de développer un vaccin contre le coronavirus. Le titre gagne 6,5% en avant-Bourse et est en passe d'enregistrer une quatrième séance consécutive de gain.

    * Avis Budget prend 8% en avant-Bourse après le relèvement de recommandation de Morgan Stanley à "surpondérer" contre "pondération en ligne". Les analystes de la banque estiment que le spécialiste de la location de voitures est bien placé pour prendre des parts de marchés à son concurrent Hertz Global Holdings , placé sous la protection de la loi américaine sur les faillites.

  • UPDATE | Le point sur la tendance

    1. Les marchés se relancent, sur fond d'optimisme pour l'économie au lendemain d'une série de statistiques rassurantes
    2. Les gains varient entre 0,66% à Amsterdam et 2% à Francfort
    3. L'indice Bel 20 gagne 1,56%, grâce à ING (+4%), KBC (+2,7%), AB InBev (+2,86%) ou encore Sofina (+2,14%)
    4. Sur le plan sectoriel, les valeurs cycliques tirent leur épingle du jeu
    5. Les bancaires sont ainsi bien orientées (+3,67% pour le compartiment) boosté aussi par la BCE (voir post de 12h11)
    6.
    Le rapport sur l'emploi américain pourrait prolonger le mouvement de hausse
    7. Wall Street attendue en ordre dispersé, entre -0,30% pour le Dow Jones et +1% pour le Nasdaq

  • La BCE donne un coup de pouce au secteur bancaire

    Voici une explication supplémentaire à la bonne tenue des valeurs bancaires ce jeudi matin en Europe, comme l'illustre la hausse de 3,44% de l'indice Stoxx sectoriel (code SX7E).

    La BCE a fait savoir qu'elle ne bloquerait les fusions bancaires qui pourraient aider un secteur en difficulté.

    Les banques fusionnées ne seront pas automatiquement confrontées à des exigences de fonds propres plus élevées, a indiqué la BCE.

    "Un certain degré de consolidation serait utile pour résoudre les défis structurels auxquels les banques de la zone euro sont actuellement confrontées", a déclaré Edouard Fernandez-Bollo, membre du conseil de surveillance de la BCE. "Il pourrait accroître la faible rentabilité des banques de la zone euro en les aidant à réaliser des économies d'échelle, à devenir plus rentables et à améliorer leur capacité à faire face à un avenir de plus en plus numérique et définitivement mondial."

    ©EPA

  • La BCE en passe de régler son contentieux avec la justice allemande

    Clap de fin pour la bataille juridique entre la Banque centrale européenne (BCE) et la Cour constitutionnelle allemande? Les députés allemands ont l'intention d'adopter cet après-midi une motion commune prenant la défense de l'action des gardiens de l'euro.

    Ils estiment que la BCE a apporté des éléments de réponse suffisants pour démontrer "la proportionnalité" de ses décisions et le fait qu'elle pèse leurs avantages et leurs inconvénients.

  • La Bourse de Hong Kong applaudit la loi sécuritaire

    La Bourse de Hong Kong a bondi, ce jeudi, faisant fi des inquiétudes internationales et des tensions sino-américaines engendrées par l'adoption par Pékin d'une loi sécuritaire pour l'ex-colonie britannique.

    La place financière, qui était fermée la veille, a bondi de 2,85%, dopée par son puissant secteur immobilier. Elle semble faire le pari que la nouvelle loi ramènera la stabilité dans la métropole financière, marquée l'an dernier par des manifestations pro-démocratie ayant parfois dégénéré.

    Par ailleurs, selon l'agence Bloomberg, des flux de capitaux massifs de Chine continentale ont abreuvé, toujours ce jeudi, la Bourse de Hong Kong.

  • Engie: +4%

    L'action du groupe énergétique Engie gagne 4% après l'annonce de la conclusion d'un partenariat avec Hannon Armstrong pour un portefeuille de 2,3 gigawatts d'énergies renouvelables aux États-Unis.

  • Le point sur la tendance boursière

    Les bourses européennes repartent de l'avant avant la publication du très attendu rapport mensuel sur l'emploi aux États-Unis qui devrait, sauf surprise, confirmer le redressement de l'économie.

    Les gains vont de +0,71% à Amsterdam à +1,9% à Bruxelles et Francfort. L'Euro Stoxx 50 avance de 1,91% et le Stoxx 600 de 1,23%.

    Les bonnes nouvelles macroéconomiques, qui se sont multipliées ces derniers jours, semblent faire peu à peu leur chemin dans l'esprit des investisseurs.

    Le rapport officiel sur l'emploi américain, attendu ce jeudi à 14h30, pourrait suivre la même tendance.

    Le marché prendra, par ailleurs, connaissance des inscriptions au chômage la semaine dernière aux États-Unis et des commandes à l'industrie.

    "Les investisseurs devraient profiter encore un moment des bonnes nouvelles, comme des mauvaises, car ces dernières permettent d'anticiper plus de stimulus, soit l'essence même des marchés financiers actuels. Nous devrions constater une forte hausse des créations d'emplois non agricoles ainsi qu'une révision à la hausse des précédents chiffres aux États-Unis. Cette information devrait donner l'occasion aux indices de progresser et au Nasdaq d’atteindre un nouveau plus haut historique."
    Vincent Boy
    Analyste chez IG France

  • "Evitez l'action Materialise"

    Kepler Cheuvreux ajoute l'action du groupe technologique Materialise sur la liste des titres à éviter, en raison des risques croissants sur les bénéfices. La direction prend toutes les bonnes mesures mais la tendance pour les bénéfices va devenir négative, précise le broker.

    Malgré ce risque, l'action se traite à 5x fois le chiffre d'affaires attendu pour 2021 et avec une prime de 30% par rapport à sa moyenne historique de 3,8 fois ses ventes annuelles.

    Kepler Cheuvreux estime que le profil risque/return est orienté à la baisse.

  • Kepler Cheuvreux éjecte Ontex de sa liste des valeurs favorites

    Ontex sort de la liste des valeur favorites de Kepler Cheuvreux. Le broker estime toutefois la valeur digne d'achat car il prévoit un Ebitda supérieur aux estimations du marché, grâce à la baisse du prix des matières premières et des réductions de coûts plus importantes dans le cadre du programme de restructuration.

    Mais le fabricant de couches a récemment souffert des incertitudes en Amérique latine, en particulier de la situation des devises, note Kepler Cheuvreux qui craint du coup que les résultats du premier semestre ne fournissent pas le catalyseur à court terme attendu. De plus, le broker est pessimiste pour les perspectives à moyen terme car la société opère sur un marché hautement concurrentiel.

    L'objectif de cours reste à 22 euros.

  • Associated British Foods: +5,2%

    Le britannique Associated British Foods bondit de 5,2%, signant l'une des plus fortes hausses du Stoxx 600, après avoir déclaré que les ventes des magasins de prêt-à-porter Primark étaient encourageantes depuis la réouverture.

  • Les banques en tête en Europe

    Les espoirs d'un vaccin contre le coronavirus dopent les marchés, et plus particulièrement le secteur bancaire. Un vaccin éloigne les craintes d'une seconde vague de l'épidémie, un éventuel lockdown et les risques de non remboursement des crédits accordés aux entreprises par les institutions financières.

    Le compartiment bondit de 3,66% en Europe, de loin la meilleure progression sectorielle.

    À Bruxelles, ING et KBC bondissent de respectivement 4,11% et 4% avec un Bel 20 en hausse de 1,94%.

  • BAM dégringole de 12%

    BAM dégringole de 12% à Amsterdam. Le groupe de BTP a lancé un avertissement sur résultats et annonce la mise en vente de BAM International.

  • Le point sur la tendance à Bruxelles

    La bourse de Bruxelles démarre en tête en Europe, avec un indice Bel 20 en progression de 1,17% à 3.370,89 points grâce à KBC (+2,62%).

    AB InBev gagne 2,18% après un net relèvement de son objectif de cours par Berenberg.

    Care Property Invest prend 1,86%. KBC Securities a intégré la valeur dans sa "Dynamic Top Pic List".

    Sofina grimpe de 1,07%. La holding de la famille Boël voit la valeur de l'une de ses participations, celle dans la société indienne Byju's, fortement augmenter

    Leasinvest perd 1,53%. La société d'investissement immobilier indique dans un communiqué que l'impact négatif du Covid-19 sur ses revenus locatifs sera de 4 millions d'euros.

  • |Opening bell|

    Amsterdam: 0,81%
    Bruxelles: +0,99%
    Francfort: n.c.
    Paris: +0,83%

    Euro Stoxx 50: +0,98%
    Stoxx 600: +0,89%

    AB InBev : +1,81%
    Care Property Invest : +1,86%
    Leasinvest : -1,53%

  • Care Property Invest intègre la Dynamic Top Pick List de KBCS

    KBC Securities intègre Care Property Invest dans sa "Dynamic Top Pick List", avec une recommandation d'achat et un objectif de cours de 36 euros.

    Care Property Invest a clôturé mercredi à 26,90 euros.

  • D'Ieteren | Kiadis | Leasinvest

    D'Ieteren - Les immatriculations de voitures neuves ont décliné de 1,8% à 49.141 unités en juin en rythme annuel, permettant au recul observé depuis le début de l'année de se réduire à -30,2%, contre -35,7% au cours des cinq premiers mois de l'année, selon des données de la Febiac. D'Ieteren a vu sa part de marché augmenter à 25,3%, contre 20,7% le mois précédent et 21,8% en juin 2019.

    Kiadis - La biotech annonce qu'elle sera présente à la conférence virtuelle "Solebury Trout & Venrock EU Virtual Summer Event" le 7 juillet.

    Leasinvest - La SIR Leasinvest évalue l’impact négatif sur les revenus locatifs du deuxième trimestre à environ 4 millions d'euros. "Nous nous attendons encore à une hausse légère de ce montant au cours du 3e trimestre 2020, étant donné qu’un nombre limité de secteurs (par exemple, l’horeca) sont clairement plus touchés que d’autres."

  • Briefing d'avant bourse

    Les bourses européennes sont attendues en nette hausse à l'ouverture, les espoirs de redressement de l'économie mondiale reprenant le dessus face aux craintes d'une résurgence de l'épidémie de coronavirus.

    Les contrats à terme sur les indices signalent une hausse de 1,15% pour l'EuroStoxx50, de 1,13% pour le Dax à Francfort, de 0,95% pour le Cac40 à Francfort et de 0,86% pour le FTSE à Londres.

    Les bonnes nouvelles macroéconomiques qui se sont multipliées mercredi semblent toutefois faire peu à peu leur chemin dans l'esprit des intervenants de marché.

    Que ce soit l'enquête mensuelle ADP sur l'emploi aux États-Unis, les PMI chinois et européens ou encore l'ISM américain, tous ont confirmé une reprise de l'activité en juin.

    Le rapport officiel sur l'emploi américain, attendu à 14h30, sera donc suivi de près. Les économistes interrogés par Reuters attendent 3,0 millions de créations de postes le mois dernier, après la bonne surprise du mois de mai.

    "Un résultat meilleur que prévu pourrait contribuer à régler le débat à court terme selon lequel le marché du travail américain va guérir relativement rapidement et justifier de nouveaux sommets sur les actions américaines."
    Stephen Innes
    Stratège chez AxiCorp

  • Berenberg relève de 37% son objectif de cours sur AB InBev

    L'analyste Javier Conzalez Lastra de Berenberg relève nettement son objectif de cours sur AB InBev , de 55,20 euros à 75,70 euros. La recommandation d'achat est maintenue.

    Le broker prévoit une reprise pour le secteur des boissons après un deuxième trimestre horrible en raison du lockdown.

    Les investisseurs se focalisent trop sur la dette d'AB InBev, dit encore Berenberg.

    Pour Heineken , le prix cible passe de 90,80 euros à 106 euros. Le conseil d'achat est, ici aussi, maintenu.

  • Les actionnaires de Sofina et de Verlinvest se frottent les mains

    "Les familles belges de Spoelberch (via Verlinvest) et Boël (via Sofina ) se frottent les mains. Leur investissement dans la start-up indienne d'apprentissage Byju's a encore explosé en valeur", écrivait De Tijd il y a cinq mois quand il s'est avéré que Byju valait 8 milliards de dollars.

    À peine cinq mois plus tard, Sofina et Verlinvest se frottent encore plus les mains, car Byju vaut désormais 10,5 milliards de dollars (9,4 milliards d'euros), soit près du tiers de plus qu'au début de cette année.

  • Les Belges se sont rués en bourse au premier trimestre

    Comme déjà pressenti, les Belges se sont bel et bien rués en bourse au premier trimestre pour se lancer dans la chasse aux bonnes affaires.

    "Les investisseurs ont profité de la baisse des prix pour acheter des actions de qualité."
    Erik Joly
    Stratégiste en chef chez ABN Amro Belgium

    La crise du coronavirus et ses conséquences ont fait chuter le Bel 20 jusqu'à 40% entre son pic du 17 février et son creux du 17 mars dernier.

    Les particuliers belges ont acheté environ 3,5 milliards d'euros d'actions cotées au premier trimestre. C'est le montant le plus élevé depuis le début des statistiques en 1999, selon la Banque nationale.

  • Les espoirs d'un vaccin soutiennent la tendance | L'emploi US principal rendez-vous du jour

    Bonjour et bienvenue dans ce direct.

    Les marchés européens se dirigent vers une ouverture en nette hausse, les investisseurs saluant les résultats positifs d'un essai clinique chez Pfizer pour un vaccin contre le coronavirus.

    L'Euro Stoxx 50 progresserait de 1%, Londres de 0,68% et Francfort de 0,49%.

    En Asie, les principaux indices progressent, entre +0,20% à Tokyo et +1,6% à Hong Kong.

    Le rapport mensuel sur l'emploi du département US du Travail sera publié ce jeudi, avec 24 heures d'avance sur le calendrier habituel, en raison de la fermeture d'une partie des administrations et des marchés financiers vendredi à la veille de la fête nationale américaine.

    Le consensus Reuters table sur 3,0 millions de créations d'emplois non-agricoles pour le mois de juin, après les 2,5 millions enregistrées en mai et qui avaient créé la surprise.

    ©Bloomberg

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés