1. Les marchés
  2. Live blog
live

"La valorisation actuelle de KBC constitue un beau point d'entrée"

Les Bourses européennes terminent en ordre dispersé. La situation à Hong Kong pèse, tout comme la crise politique en Italie et la guerre commerciale sino-américaine. AMS lance la guerre des enchères pour Osram. Tullow Oil carbure. Le prix cible de KBC est abaissé chez trois courtiers.
  • A l'agenda ce mardi

    C’est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve mardi pour une nouvelle séance.

    Au menu : les chiffres de l’inflation en Allemagne en juillet (définitifs), l’indice Zew du sentiment des investisseurs en août, le rapport mensuel de l’Opep, les prix à la consommation en juillet aux Etats-Unis, les chiffres des demandes d’emploi, du taux de chômage et des salaires au Royaume-Uni en juillet. Du côté des entreprises, Euronav publie ses chiffres du premier semestre. L’offre de rachat de Connect Group par IPTE pour 1,6 euro par action se poursuit jusqu’au 14 août. A l’étranger, TUI publie ses chiffres du troisième trimestre. Swiss Life publie ses résultats du premier semestre.

  • Clôture des marchés européens

    Les principales Bourses européennes ont terminé dans le rouge, pénalisées par la montée des craintes d'un ralentissement marqué de l'économie mondiale et par la multiplication des foyers de tensions politiques, Hong Kong et l'Argentine s'ajoutant à la liste des "points chauds" du moment.

    AMS est lanterne rouge du Stoxx 600 en raison du prix proposé pour Osram

    A Bruxelles, KBC fini dernier du Bel 20, lesté par trois courtiers

    Bel 20: -0,77%

    AEX: =

    CAC 40: -0,33%

    DAX: -0,05%

    FTSE 100: -0,24%

    Euro Stoxx 50: -0,14%

  • Plongeon du peso argentin

    Le peso argentin plonge de 14% face au dollar à l'ouverture des marchés, au lendemain de la lourde défaite du président libéral sortant, Mauricio Macri, aux primaires considérées comme une répétition générale de la présidentielle d'octobre.
    La monnaie argentine s'échange à 53 pesos pour un dollar, soit 14% de plus que vendredi à la fermeture, où le billet vert valait 46,55 pesos. 

  • Wall Street ouvre en baisse

    Dow Jones -0,66%, Nasdaq -0,65%

  • Thomas Cook dégringole

    Le voyagiste britannique Thomas Cook , en difficultés financières, souhaite lever 150 millions de livres supplémentaires en plus de l'injection de capital de 750 millions de livres annoncée précédemment par le chinois Fosun.

    L'action chute de 24% à 7,30 euros.

  • Wall Street attendu en nette baisse

    Wall Street est attendue en baisse, les contrats à terme ayant inversé la tendance, comme les actions européennes, pénalisée par la montée des troubles à Hong Kong. Le climat boursier est par ailleurs toujours alourdi par la perspective d'une prolongation du conflit commercial USA-Chine, celle d'un Brexit chaotique et l'incertitude politique en Italie.

    Wall Street devrait ouvrir en baisse de 0,75%.

    En Europe, Amsterdam perd 0,37%, Bruxelles 0,33% et Francfort 0,22% tandis qu'Amsterdam est à l'équilibre (+0,02%).

    Les tops de l'indice Stoxx 600 : Tullow Oil (+17,25%), Osram Licht (+9,48%) et ABB (+3,85%).

    Les flops: ams AG (-8,44%), Hella (-5,39%) et Rolls Royce (-3,75%).

  • L'action Rolls-Royce perd la hauteur

    L'équipementier aéronautique britannique Rolls-Royce perd du terrain en Bourse après la publication d'informations de presse selon lesquelles un Boeing 787 de la compagnie Norwegian aurait perdu des fragments de son moteur peu après son décollage.

    L'action recule 3,44% à 752,60 pence à la Bourse de Londres, accusant la deuxième plus forte baisse du Footsie , qui perd 0,49% à ce stade.

    En incluant les pertes de lundi, le titre a perdu plus de 9% cette année, à comparer à un gain de 7,2% pour l'indice phare de la Bourse londonienne.

  • L'essentiel de la tendance boursière - Update

    > L'ambiance retombe sur les marchés
    > Tous les indices UE en baisse
    > Osram brille; dégagement sur AMS
    > Tullow Oil carbure
    > Avis de brokers sur Ageas et KBC
    > Wall Street attendue en baisse de 1%

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    * ALPHABET - La Russie a accusé dimanche Google, filiale d'Alphabet, d'avoir favorisé la diffusion sur sa plate-forme Youtube d'"événements de masse illégaux", au lendemain de la plus importante manifestation d'opposants politiques à Moscou depuis huit ans.

    * TYSON FOODS - Un incendie a détruit vendredi soir une usine du géant américain du conditionnement de la viande dans le Kansas, laissant 3.800 ouvriers en chômage technique.

    * TESLA - Une Model 3 de Tesla a pris feu samedi soir à Moscou après avoir heurté sur le périphérique de la ville une dépanneuse stationnée sur le bas-côté et que le conducteur a dit ne pas avoir vue, selon des images diffusées par la chaîne Rossiya 24 et reprises par l'agence de presse RIA.

  • Bruxelles s'enfonce en territoire négatif

    L'indice Bel20 s'enfonce dans le rouge et perd 0,29%, poussé à la faute par Telenet (-2,36%), Aperam (-1,83%) et KBC (-1,46%).

    Les tops sur le marché élargi: Celyad (+4,28%), Oxurion (+3,55%) et EVS (+2,83%). Et les flops: Curetis (-14%), Acacia Pharma (-4,95%) et Euronav (-3%).

  • JPMorgan relève son objectif de cours sur Ageas...

    ... à 53,52 euros contre 51,46 euros. La recommandation reste à "acheter" l'action Ageas .

  • UBS et SG révisent le prix cible de KBC

    UBS réduit son objectif de cours sur KBC de 60 euros à 55 euros. La recommandation reste à "conserver". UBS tient compte ainsi d'une rentabilité durablement plus faible.

    Le courtier SG réduit également son target à 68 euros contre 80 euros. Le conseil d'achat est maintenu. "Nous continuons à faire confiance à la solidité de la rentabilité de KBC", explique l'analyste Phelbe Pace. "La valorisation actuelle de 1,3 fois la valeur comptable constitue un beau point d'entrée", précise-t-il.

    L'action KBC perd 1,16% à 52,82 euros.

  • Les marchés marquent le pas

    L'ambiance retombe sur les marchés. Paris perd 0,19% et Bruxelles 0,01%. Amsterdam et Francfort progressent par contre de respectivement 0,25% et 0,13%.

    L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 et l'Euro Stoxx 50 cèdent respectivement 0,02% et 0,03%.

  • L'essentiel de la tendance boursière

    1. Les Bourses européennes rebondissent, malgré une actualité dominée par la crise politique en Italie et les tensions commerciales sino-américaines.

    2. Francfort gagne 0,71%, Amsterdam 0,60%, Bruxelles 0,50% et Paris 0,37%. L'indice DJ Stoxx 600 engrange 0,41% et l'Euro Stoxx 50 0,42%.

    3. La bataille pour l'acquisition d'Osram Licht anime la place de Francfort. Le suisse AMS s'est dit prêt à payer 10% de plus que le prix offert par Bain Capital et Carlyle. AMS chute de 9% tandis qu'Osram bondit de 9,64% à 34,70 euros.

    4. L'action de la société pétrolière britannique Tullow Oil s'envole de 16,75% à 209,10 euros, après l'annonce d'une découverte pétrolière majeure dans l'Orinduik bloc en Guyane.

    5. A Bruxelles, Curetis qui a reporté la publication de ses résultats et engagé un conseillé stratégique dégringole de 15% à 75 centimes.

    6. L'heure reste à la détente sur le front des rendements obligataires en Europe, particulièrement pour la dette italienne à 10 ans qui rend 8 points de base à 1,73%. Fitch a confirmé vendredi soir la note italienne à BBB.

    7. L'institut munichois IFO a communiqué ce matin une chute de l'indicateur du moral des affaires dans le monde, citant "l'intensification du conflit commercial (qui) pèse lourdement sur l'économie mondiale", selon son président Clemens Fuest.

  • Curetis recrute un conseiller stratégique

    Les ressources financières de Curetis , spécialisée dans le diagnostic, s'épuisant dangereusement, elle a décidé de faire appel à une banque américaine pour évaluer toutes les options stratégiques et tactiques.

    Les résultats complets du premier semestrie qui devaient être publiés le 14 août ne seront communiqués que le 18 septembre. Ce délai doit permettre aux auditeurs de la société d’examiner les chiffres à la lumière d’une série de nouveaux standards comptables IFRS.

  • "Les sentiments des investisseurs alternent entre les hauts et des bas. La saison des résultats plutôt mitigée touchant à sa fin, les questions politiques et spéculations sur les taux d'intérêt vont probablement prendre les devants."
    Milan Cutkovic
    Analyste chez AxiTrader

  • ABB: +3,7%

    ABB s'adjuge 3,7% à Zurich en réaction à la nomination de Björn Rosengren pour diriger le groupe à partir du mois de mars 2020.

    Björn Rosengren est actuellement PDG du groupe suédois Sandvik .

    Peter Voser, président du conseil d'administration d'ABB, assure l'intérim à la direction générale du groupe suisse depuis le départ soudain d'Ulrich Spiesshofer en avril.

  • Osram Licht: +12%

    Osram Licht bondit de 11,6% à Francfort après la surenchère d'AMS qui offre 38,50 euros par action. AMS par contre chute de 8,3%.

  • |Opening bell|

    Les Bourses européennes rebondissent à l'ouverture, à l'orée d'une séance où elles seront focalisée sur les dossiers géopolitiques, entre crise politique en Italie et guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.

    Amsterdam: +0,84%
    Bruxelles: +0,92%
    Francfort: n.c.
    Paris: +1,06%
    DJ Stoxx 600: +0,82%
    Euro Stoxx 50: +1,06%

    Mithra: +3%
    Curetis: -7,05%

  • Aramco voit son bénéfice baisser de 12%

    Le géant pétrolier public saoudien Saudi Aramco a dévoilé unbénéfice semestriel en baisse de 12% par rapport à l'an dernier à la même époque, à l'occasion d'une présentation de résultats financiers rare pour le groupe.

    "Le bénéfice net de l'entreprise a été de 46,9 milliards de dollars pour la première partie (de) 2019, à comparer aux 53 milliards de dollars pour la même période l'an dernier", a affirmé Saudi Aramco dans un communiqué.

  • Fitch Rating confirme la note italienne

    Bonne nouvelle sur l’Italie parue vendredi soir à 22 heures. Fitch a confirmé la note de l'Italie à BBB, deux échelons supérieurs à la catégore spéculative. Les perspectives restent négatives toutefois.

    Chez Moody's, la note est Baa3, le dernier échellon de la catégorie 'Invesment grade'.

  • Déjà 500 milliards de dollars en fonds obligataires cette année

    487 milliards de dollars (435 milliards d'euros). C'est le montant que les investisseurs ont investi dans des fonds obligataires au premier semestre de 2019, selon les données de la société de recherche Morningstar que le journal économique Financial Times a pu consulter. L'afflux est trois fois plus important qu'au premier semestre de 2018 et le plus important depuis l'année de crise 2009.

  • Merger Monday: CBS et Viacom

    Les conseils d'administration de CBS Corp. et de Viacom Inc. ont négocié jusque tard dimanche soir, tentant de tomber d'accord sur les modalités de la fusion tant attendue, annonce Bloomberg.

    Les deux sociétés avaient pour objectif de conclure un accord dimanche pour annoncer leur fusion lundi, bien que cela puisse être reporté à mardi, ont déclaré à Bloomberg des personnes qui ont demandé à ne pas être identifiées.

    Les deux parties négocient le ratio d'échange d'une opération qui repose entièrement par un échéange d'actions.

  • Bataille pour reprendre Osram

    AMS , qui cherche à réduire sa dépendance envers Apple , a soumis à Osram une offre d'achat à 38,50 euros par action, qui valorise le spécialiste allemand de l'éclairage à 4,3 milliards d'euros.

    Osram fait déjà l'objet d'une offre amicale des fonds Bain Capital et Carlyle au prix de 35 euros par action.

  • Le site australien de Nyrstar à nouveau à l'arrêt

    Les tuiles s’accumulent pour Nyrstar en Australie. Le spécialiste du zinc et d’autres métaux a arrêté la production sur son site de Port Pirie et déclaré une situation de "force majeure". C’est la deuxième situation de ce type que doit affronter Nyrstar cette année.

    Le four principal de Port Pirie, l’un des plus gros producteur d’argent et de plomb au monde sera à l’arrêt pendant plusieurs semaines le temps des réparations.

  • "Les indices européens devraient ouvrir sans réelle tendance ce matin, regardant avec inquiétude la décomposition du gouvernement italien et l'effondrement des rendements gouvernementaux dans la majeure partie des pays du globe."
    Mirabaud Securities

  • Briefing d'avant Bourse

    1. Les Bourses européennes devraient repartir de l'avant à l'ouverture, à l'image des Bourses chinoises, après avoir notamment souffert vendredi des tensions politiques en Italie et des incertitudes sur la résolution du conflit commercial.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner 0,35% à l'ouverture, le Dax à Francfort avancerait de 0,4% et le FTSE à Londres de 0,33%.

    3. Goldman Sachs a abaissé dimanche ses prévisions de croissance pour le quatrième trimestre aux États-Unis, avertissant que le risque que les tensions commerciales conduisent à une récession augmentait et qu'un accord commercial avec la Chine paraissait peu probable avant l'élection présidentielle de 2020.

    4. L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) se replie de 0,23% tandis que la Bourse de Tokyo est fermée en raison d'un jour férié.

    5. En Chine, le CSI 300 des grandes capitalisations progresse de 0,80%, aidé notamment par la décision de la Banque populaire de Chine de fixer le taux pivot du yuan à 7,0211 pour un dollar, un niveau en baisse par rapport à vendredi mais toujours supérieur aux attentes du marché.

    6. "La dévaluation n'est pas très importante et les traders se font à l'idée qu'un fixing au-dessus des 7 dollars soit la nouvelle norme", commente David Madden, chez CMC Markets.

    7. Le rendement du 10 ans américain remonte légèrement, à 1,7447%. Il avait reculé vendredi sous 1,70, les tensions commerciales, la crise italienne et le PIB britannique ayant provoqué un afflux vers les actifs refuge, au premier rang desquels les emprunts souverains.

  • Cathay Pacific : -4,2%

    L'action de Cathay Pacific plonge de plus de 4% à 9,85 dollars de Hong Kong, Pékin ayant interdit aux employés de la compagnie hongkongaise soutenant le mouvement pro-démocratie d'être affectés à des vols traversant son espace aérien.

    La maison mère de la compagnie, Swire Pacific, cède de son côté 4,65% à 77,50 HKD.

    Ce plongeon est directement lié à la mobilisation sans précédent dans l'ex-colonie britannique, théâtre de manifestations quasi quotidiennes depuis juin contre Pékin.

    L'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong perd 0,07% tandis qu'en Chine, les bourses de Shanghaï et Shenzhen avancent de 0,68%.

  • Bonjour!

    Ceci démarre notre Market live. Merci de nous suivre.

    Au menu de cette semaine notamment les résultats de Sipef et Shurgard mercredi et, le même jour, les chiffres de la croissance allemande au deuxième trimestre.

    ©AFP

Plus sur Les Marchés

Echo Connect