Publicité
Publicité
Publicité

"La zone euro stagne. Je ne vois pas de croissance avant encore un an".

La Bourse de Lisbonne chute lourdement, tirée vers le bas par la dégringolade du titre de Banco Espirito Santo (BES) et des autres valeurs financières. Ailleurs en Europe, les indices européens s'enfoncent également, déprimés par ailleurs par une série de mauvaises statistiques économiques et l'avertissement sur résultats de Fugro. La situation au Portugal relègue au second plan le discours favorable au marché de la banque centrale américaine. La Réserve fédérale n'a montré aucune hâte à durcir sa politique monétaire ultra-accommodante. Les autorités américaines ont entamé des négociations avec Commerzbank et Deutsche Bank au sujet de transactions avec des pays sous embargo des Etats-Unis. ArGEN-X rate son entrée en Bourse. Sur le marché obligataire, les rendements des emprunts souverains de la périphérique se tendent nettement, Portugal et Grèce en tête. Wall Street a ouvert en nette baisse.