1. Les marchés
  2. Live blog
live

Le Dow Jones atteint 30.000 points | Le Bel 20 bondit de 3% | Balta s'envole

Les bourses européennes progressent, dopées par la perspective de voir Janet Yellen nommée au Trésor et le feu vert de Trump pour une transition vers une administration Biden. UBS vise plus haut pour ING. Refonte de l'indice Dax. Tesla grimpe encore.
  • Vos rendez-vous de mercredi

    C'est la fin de notre Market Live de ce mardi. Merci de l'avoir suivi.

    Nous vous proposons encore de jeter un coup d'oeil à l'agenda qui attend les investisseurs demain, avec au programme notamment les résultats d'Elia avant bourse et les minutes de la Fed en soirée:

    Merci pour votre fidélité et à demain dès 7h30 pour un nouveau suivi en direct de l'actualité boursière!

  • Clôture en Europe

    Bel 20: +3,05% à 3.724,22 points

    AEX: +1,01% à 607,46 points

    Cac 40: +1,21% à 5.558,42 points

    Dax: +1,26% à 13.292,44 points

    FTSE 100: +1,55% à 6.432,17 points

  • Le Dow Jones atteint les 30.000 points

    En Bourse de New York, le Dow Jones vient d'atteindre pour la première fois le seuil symbolique de 30.000 points.

  • Umicore: +9,59%

    Vers 16h45, l'action Umicore bondit de près de 10% pour repasser au-dessus des 39 euros et prendre la tête des hausses du Bel 20. L'indice bruxellois grimpe de 2,92% à 3.720 points. 

  • Coup mou pour la confiance des consommateurs américains

    Les consommateurs américains s'inquiètent d'un marché du travail qui peine à se redresser et de la résurgence de la pandémie aux Etats-Unis, ce qui s'est traduit par la diminution de leur confiance en la situation économique en novembre, selon l'indice du Conference Board.

    L'indice est tombé à 96,1 points en novembre, dégringolant encore plus bas que les 96,5 points attendus par les analystes.

    En octobre, l'indice a été révisé en légère hausse, à 101,4 points. Ce niveau est bien inférieur à celui enregistré en février 2020 (132,6), avant que la pandémie de Covid-19 n'entraîne la chute de l'activité économique.  

  • Le DAX 30 est mort, longue vie au DAX 40

    Dans moins d'un an, le principal indice boursier allemand accueillera 10 nouvelles valeurs. Elles devront toutefois répondre à de nouveaux critères, plus qualitatifs.

    Lire | Le DAX 30 est mort, longue vie au DAX 40

  • Encore des éloges pour AB InBev

    Bank of America se dit optimiste pour AB InBev et Heineken. Les analystes de la banque augmentent à la fois l’objectif de cours des deux brasseurs européens. Pour AB InBev, l’objectif de cours passe de 51 à 60 euros avec le conseil inchangé de 'conserver' l'action.

    Selon la BofA, les marges des deux groupes se redresseront rapidement une fois que l’industrie hôtelière mondiale rouvrira ses portes. Pour AB InBev, toutefois, Bank of America prévoit une reprise plus lente que pour Heineken. Les Belges seraient davantage mis sous pression par la concurrence (en particulier par Heineken) tandis que les coûts du sociétaire du Bel 20 augmenteraient plus rapidement. 

    L'optimisme de Bank of America a permis à l'action AB InBev d’accélérer sur le marché bruxellois, prenant vers 16h00 4,65% à 58,10 euros.  

  • Goldman Sachs file à Paris pour se prémunir du Brexit

    Goldman Sachs a l'intention de lancer d'ici le 4 janvier à Paris une plateforme de trading d'actions baptisée SIGMA X Europe afin d'éviter à ses clients des problèmes liés à la fin de la période de transition du Brexit. Londres a été longtemps le centre de trading d'actions de l'Europe, mais l'UE n'a pas encore dit si elle autoriserait la poursuite des échanges d'actions transfrontaliers après le 31 décembre, lorsque prendra fin la période de transition qui a suivi la sortie de la Grande-Bretagne du bloc communautaire.

    SIGMA X Europe négociera des actions cotées sur 15 marchés européens, tandis que l'actuel hub britannique continuera de traiter des titres britanniques et européens.

    Le gouvernement de Boris Johnson a déclaré qu'il permettrait aux investisseurs britanniques de continuer à utiliser les platesformes d'échange d'actions basées dans le bloc à l'issue de la période de transition. La Commission européenne de son côté a déclaré que les investisseurs européens devraient utiliser une plateforme basée au sein de l'UE pour échanger des actions libellées en euros, ce qui oblige les acteurs du secteur à être présents aussi bien à Londres que dans l'UE.

  • 3.700 points pour le Bel 20

    Peu après l'ouverture des marchés américains, l'indice phare de la Bourse de Bruxelles  pointait son nez au-dessus des 3.700 points à la faveur d'une hausse de 2,54%. Il faut remonter au mercredi 26 février dernier pour voir un Bel 20 aussi haut.

    L'indice vedette est d'ailleurs en passe d'établir la meilleure performance mensuelle de son histoire. Le Bel 20 en est à une grimpette de l'ordre de 20% en novembre. Le record en la matière date d'avril 2003, un mois où l'indice de référence à Bruxelles avait chauffé de 14,47% juste après l'éclatement de la bulle internet.

  • La Bourse de New York portée par la transition aux USA et les vaccins

    Wall Street a ouvert en hausse, confirmant le bon accueil réservé par les marchés aux débuts de l'administration Biden et saluant la décision de Donald Trump d'enclencher formellement la transition avec son successeur.

    Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones gagne 268,52 points, soit 0,91%, à 29.859,79, le S&P 500 progresse de 0,6% à 3.599,23 points et le Nasdaq Composite prend 0,15% à 11.898,75. Le Dow Jones est désormais à moins de 0,5% du seuil symbolique des 30.000 points.

    A l'effet porteur des progrès des vaccins expérimentaux contre le coronavirus s'ajoutent le soulagement lié à la décision de Donald Trump et la probable nomination de Janet Yellen au poste de secrétaire au Trésor, après trois semaines de blocage de la transition et les tensions de la semaine dernière entre le Trésor et la Réserve fédérale sur le soutien à l'économie.

    Prenant acte de l'amélioration des perspectives boursières, le géant de la gestion d'actifs BlackRock a revu à la hausse son opinion sur les actions américaines à "surpondérer".

    Wall Street profite aussi de la hausse continue des cours du pétrole, désormais au plus haut depuis mars. Exxon Mobil et Chevron gagnent ainsi 3,16% et 2,59% respectivement.

  • Wall Street | Opening bell

    Dow Jones: +0,95% à 29.863,40 points 
    S&P 500: +0,63% 
    Nasdaq Composite: +0,14%  

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Voici les principales valeurs à suivre ce mardi à Wall Street où les contrats à terme indiquent une ouverture en hausse de 0,3% pour le Nasdaq, de 0,8% pour le S&P-500 et de 1% pour le Dow Jones, proche des 30.000 points:

    TESLA progresse en avant-bourse et devrait ouvrir pour la première fois avec une capitalisation boursière supérieure à 500 milliards de dollars. Le fabricant de voitures électriques haut de gamme pourrait développer en Europe un modèle compact et plus abordable destiné au marché européen, a dit, ce mardi, son directeur général Elon Musk.

    TIFFANY, en passe d'être racheté par LVMH, a fait état, ce mardi, d'une baisse plus faible que prévu de son chiffre d'affaires trimestriel. Le joaillier américain a bénéficié d'une augmentation de plus de 70% de ses ventes en Chine et d'un redressement de la demande sur son marché intérieur.

    MODERNA - La Commission européenne a conclu un accord avec le laboratoire américain pour la fourniture de son vaccin contre le Covid-19, a annoncé, ce mardi, un responsable européen interrogé par Reuters.

    BOEING - L’Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) a signalé, ce mardi dans un communiqué, son intention d'approuver la reprise de l'exploitation du 737 MAX de Boeing, ce qui devrait ouvrir la voie à un feu vert en janvier.

    BEST BUY a dégagé un chiffre d'affaires à périmètre comparable supérieur aux attentes, le télétravail ayant favorisé la demande pour les ordinateurs portables, les webcams et autres accessoires informatiques, mais l'action baisse de 2,5% en avant-bourse car l'enseigne de magasins d'électronique grand public n'a pas donné de prévisions.

    ALPHABET - Plusieurs États américains prévoient de déposer plainte dès le mois prochain contre Google pour des accusations de pratiques anticoncurrentielles, a-t-on appris lundi de deux personnes informées de la question.

    JD.COM - L'action du distributeur chinois en ligne cotée à Wall Street prend 1,7% à la suite de l'annonce d'un projet d'introduction en bourse à Hong Kong de sa division de produits de santé, JD Health.

    MEDTRONIC a fait état, ce mardi, d'un bénéfice meilleur qu'attendu, la demande de respirateurs artificiels ayant contribué à compenser le recul des ventes de ses dispositifs médicaux.

    ABERCROMBIE & FITCH - Le chiffre d'affaires trimestriels du groupe de mode a moins baissé que prévu grâce aux achats en ligne. Le titre prend 8% en avant-bourse.

  • Balta sur un tapis volant

    Balta est à nouveau le leader du marché bruxellois, avec un gain de 9,91%, à 2,44 euros.

    Le fabricant de revêtements de sol a enregistré des hausses de prix supérieures à 5% au cours des sept derniers jours de trading.

    Depuis le début novembre, l'action s'est envolée de 124%. Elle reste toutefois encore en baisse de 13% par rapport à son niveau de début d'année.

  • Update | Le point sur la tendance boursière

    Wall Street est attendue dans le vert et les bourses européennes amplifient leur progression à mi-séance, les progrès de la transition entre Donald Trump et Joe Biden aux États-Unis donnant un nouvel élan au retour sur les actifs risqués, faisant monter le pétrole et reculer le dollar.

    Les contrats à terme sur les principaux indices américains signalent une ouverture en hausse de plus de 1% pour le Dow Jones, qui pourrait ainsi s'approcher un peu plus des 30.000 points, de 0,8% pour le Standard & Poor's 500 et de 0,4% environ pour le Nasdaq.

    En Europe, l'indice DJ Stoxx 600 gagne 0,58% et l'Euro Stoxx 50 1,16%. Les gains varient entre +0,86% à Francfort et +1,88% à Bruxelles.

    Après avoir profité, ces dernières semaines, des annonces successives sur l'efficacité de plusieurs candidats vaccins contre le coronavirus, le retour des investisseurs vers les actifs à risque s'appuie désormais sur l'évolution rassurante de la situation politique américaine.

    Donald Trump, sans reconnaître formellement sa défaite, a donné, en effet, le feu vert au processus de transition. Les premières informations sur l'équipe qui entourera Joe Biden à la Maison-Blanche sont bien accueillies par les marchés, à commencer par la perspective de voir le poste de secrétaire au Trésor échoir à Janet Yellen, ex-présidente de la Réserve fédérale, un choix perçu comme favorable à une meilleure coordination entre l'exécutif et la banque centrale.

    Les espoirs de voir les politiques monétaires et budgétaires soutenir la reprise en 2021 l'emportent ainsi sur la perspective d'une nouvelle récession en Europe au quatrième trimestre de cette année, confirmée par la baisse de l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne.

    Le probable assouplissement du confinement en France en fin de semaine, que le président Emmanuel Macron devrait préciser ce mardi soir, constitue un soutien supplémentaire pour les valeurs européennes.

  • Tesla: +4,2% en avant-bourse

    Tesla progresse en avant-bourse, de 4,40% à 544,80 dollars. Le spécialiste américain des voitures électriques devrait ouvrir pour la première fois avec une capitalisation boursière supérieure à 500 milliards de dollars.

    Le groupe d'Elon Musk a aussi annoncé qu'il lancera des versions améliorées de ses modèles existants avec une autonomie de près de 700 kilomètres, voir même, à plus long terme, de 1.000 kilomètres. Le PDG Elon Musk a fait cette déclaration lors d'une conférence en ligne sur les batteries organisée par le gouvernement allemand dans le cadre de la présidence allemande de l'Union européenne.

    L'usine que Tesla construit près de Berlin fabriquera des voitures pour les acheteurs européens, qui préfèrent des modèles plus petits et plus abordables pour les environnements urbains, a aussi déclaré Musk. "En Europe, il serait logique de fabriquer une voiture compacte, peut-être une berline", a ajouté Musk.

  • Le bitcoin flirte avec son niveau record

    Le bitcoin flirte avec son plus haut niveau. La cryptomonnaie s'est brièvement échangée pour plus de 19.000 dollars ce matin. C'est le niveau le plus élevé en plus de trois ans. À son apogée, à la fin de 2017, un bitcoin valait un peu moins de 20.000 dollars.

    Cette année, la valeur d'un bitcoin a augmenté de 160%.

  • UPDATE | Briefing actions belges

    ING boostée par UBS | Targets réhaussés sur Ageas et Cofinimmo | Rien n'arrête Balta (+Briefing)

  • L'entrée en bourse du russe Ozon aux États-Unis plus ambitieuse que prévu

    Le géant russe de l'e-commerce Ozon va introduire plus d'actions qu'annoncé précédemment à un prix plus élevé que prévu lors de son entrée en bourse à New-York (Nasdaq), annonce le groupe, signe de l'engouement autour de cette IPO.

    Le groupe d'e-commerce russe va introduire en bourse "33 millions d'actions (...) à un prix public général de 30 dollars par action", a-t-il indiqué, ce mardi, dans un communiqué, espérant ainsi lever 990 millions de dollars.

    Le groupe avait initialement prévu d'introduire 30 millions d'actions, avec une fourchette de prix de 22,5 à 27,5 dollars par action.

    Le montant qu'Ozon espère lever est bien supérieur aux premières estimations qui prévoyaient une levée d'environ 500 millions de dollars. Selon le journal en ligne russe The Bell, la valorisation du groupe pourrait ainsi s'élever jusqu'à 6,2 milliards de dollars.

    L'introduction sur le Nasdaq à New-York est prévue plus tard dans la journée, à 16h30.

  • UBS vise plus haut pour ING

    La banque suisse UBS a relevé son prix cible pour ING ce matin, à 10 euros (contre 9,30 euros). La recommandation d'achat est confirmée à "acheter".

    L'action reste attractive, selon l'analyste d'UBS.

    ING gagne 5,46%, à 8,34 euros, de loin la plus forte hausse au sein du Bel 20 (+1,73%, à 3.676,65 points).

  • Le climat des affaires recule pour le deuxième mois d'affilée en Allemagne

    Le climat des affaires en Allemagne s'est dégradé en novembre pour le deuxième mois consécutif alors que les mesures de confinement visant à contenir la deuxième vague de contaminations au coronavirus pèsent sur les perspectives de la plus grande économie d'Europe, montre, ce mardi, l'enquête mensuelle de l'institut Ifo.

    L'indice du climat des affaires a reculé à 90,7, après 92,5 (révisé) en octobre.

    Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une baisse plus importante, à 90,1.

    Le sous-indice mesurant le jugement des entreprises sur la situation actuelle est tombé à 90,0, contre 90,4 le mois précédent, alors que le consensus le donnait à 87,0.

    Celui des anticipations a baissé plus que prévu, à 91,5, contre 94,7 en septembre et 93,5 pour le consensus.

    "L'incertitude des entreprises a augmenté. La deuxième vague de la pandémie a interrompu la reprise économique de l'Allemagne", a déclaré le président de l'Ifo Clemens Fuest.

  • Elon Musk dépasse Bill Gates au club des milliardaires

    Avec un bond de 6,58%, Tesla  a signé lundi une troisième séance consécutive de hausse, surfant sur la vague de sa prochaine introduction dans le très suivi indice S&P 500. La progression de l'action Tesla en 2020 est impressionnante. Le titre du fabricant de voitures électriques dépassait à la clôture des marchés ce lundi le prix record de 521 dollars, soit une envolée de 506% par rapport au cours de l'action au début du mois de janvier dernier.

    Environ trois quarts de la fortune d'Elon Musk dépend des performances de Tesla, ce qui permet au patron de la société californienne de grimper au classement des plus grandes fortunes mondiales. La valeur nette du patrimoine de l'entrepreneur à la tête de Tesla depuis 2008 est à présent estimée à 127,9 milliards de dollars. À elle, seule la flambée du cours de l'action Tesla de ce lundi a gonflé ce patrimoine de 7,2 milliards de dollars.

    Elon Musk se hisse ainsi au deuxième rang du club des milliardaires de la planète, juste devant Bill Gates et 54 milliards de dollars derrière le fondateur d'Amazon, Jeff Bezos, signale la dernière mise à jour du "Bloomberg Billionaires Index".

    Tesla: stop ou encore

    L'ascension de l'action Tesla ne semble pas terminée. Les avis d'analystes restent très élogieux sur la valeur.

    Ce mardi encore, Tesla avançait en avant-Bourse en réaction à une note du courtier Wedbush. Il décidé de relever son objectif de cours à 560 dollars contre 500 dollars.

    L'analyste de Wedbush prévoit que les ventes de véhicules électriques représenteront jusqu'à 10% des ventes mondiales d'automobiles d'ici à 2025, contre environ 3% actuellement. Selon lui, Tesla en profitera en particulier en Chine et en Europe. 

  • Les cycliques, Compass, Continental...

    Les secteurs cycliques comptent à nouveau parmi les plus fortes hausses ce matin. L'indice Stoxx de l'énergie gagne 3,14% devant celui de l'automobile (+2) et celui des banques (+1,9%).

    Par ailleurs, le groupe britannique de restauration collective Compass gagne 4% à la bourse de Londres après la publication de ses résultats annuels.

    À Francfort, Continental (+4%) s'inscrit en tête du Dax, soutenu par un relèvement de conseil de Citi à l'achat.

  • KBCS sur Solvay

    KBC Securities maintient sa recommandation d'accumuler sur Solvay et son objectif de cours de 100 euros.

    L'annonce par Solvay de la cession de sa division Barium et Strontium dans certains pays, ainsi que celle de la vente de sa division percarbonate de soude, ne changent rien au scénario d'investissement, précise l'analyste Wim Hoste. Ces opérations s'inscrivent dans le cadre de l'élagage du portefeuille d'activités, poursuit-il.

    Solvay gagne 3%, à 93,52 euros, dans un marché en hausse de 1,43%.

  • Le point sur la tendance boursière

    Les bourses européens progressent après l'annonce de Donald Trump qu'il permettait l'ouverture d'une transition vers l'administration Biden et la perspective de voir Janet Yellen nommée au Trésor.

    Les gains varient entre +0,6% à Amsterdam et +1,25% à Bruxelles. L'Euro Stoxx bonifie de 0,90% et le Stoxx 600 de 0,6%.

    Les valeurs pétrolières et le compartiment des voyages et loisirs affichent les meilleures progressions sectorielles avec des gains de respectivement +2,7% et +2,25%.

    Novartis gagne 1,6% après l'annonce d'un plan de rachats d'actions de 2,5 milliards de dollars.

    KPN gagne 0,5% après l'annonce du déploiement accéléré du réseau de fibre optique. Ces investissements sont importants à long terme, mais pèsent sur le cash flow libre à court terme.

    Credit Suisse avance de 0,9% après ses chiffres trimestriels.

  • Voici le briefing actions belges

    Des brokers plus optimistes sur Ageas et Cofinimmo | Balta grimpe encore (+Briefing)


  • Rallye Boursier | La question du jour

    Quelle entreprise biotechnologique belge est devenue pionnière de son secteur en optant, en juillet 2020, pour une cotation directe sur le Nasdaq?

    • Iteos Therapeutics 
    • Syndesi Therapeutics 
    • Talix Therapeutics  

    La nouvelle édition du Rallye Boursier 2020-2021, organisé par l’Echo et le Tijd, a démarré le 16 novembre et se poursuit jusqu'au 22 janvier. 

     > PARTICIPEZ AU RALLYE BOURSIER 

     

  • Le point à l'ouverture de la bourse de Bruxelles

    La bourse de Bruxelles progresse nettement dans les premiers échanges, l'indice Bel 20 gagnant 1,3%, à 3.661 points.

    Barco (+3,19%), ING (+2,8%) et AB InBev (+2,18%) signent les plus fortes progressions au sein de l'indice.

    Hors Bel 20, Balta (+10,36%, à 2,45 euros) et Kinepolis (+6,72%, à 40,50 euros) pointent en tête de peloton.

  • |Opening bell|

    Amsterdam: +1,01%
    Bruxelles: +1%
    Paris: +1,07%
    Francfort: n.c.

    Euro Stoxx 50: +1%
    DJ Stoxx 600: +0,78%

  • Briefing d'avant-bourse

    Les bourses européennes sont attendues en hausse à l'ouverture. Le feu vert donné par Donald Trump à une transition vers une administration Biden, qui pourrait inclure l'ancienne présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen, s'ajoute à l'optimisme suscité par des nouvelles encourageantes sur les vaccins contre le Covid-19 laissant espérer une rapide reprise économique mondiale.

    Les contrats à terme signalent une progression de 0,98% pour le le CAC 40 parisien, de 0,54% pour le Dax à Francfort, de 0,46% pour le FTSE à Londres et de 0,52% pour l'EuroStoxx 50.

    Donald Trump a autorisé, lundi, le lancement du processus de transition vers la mise en place de l'administration du président élu Joe Biden, lui donnant accès à des fonds et des compte-rendus. Le président sortant a cependant également promis de continuer à contester les résultats de l'élection présidentielle du 3 novembre.

    À l'image de Wall Street, les places européennes devraient également bien accueillir une information selon laquelle Joe Biden prévoit de nommer l'ancienne présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen au poste de secrétaire au Trésor, confiant à une économiste chevronnée la tâche de sortir les États-Unis de la crise due à la pandémie.

    La nouvelle de la possible nomination de Janet Yellen au poste de secrétaire au Trésor met potentiellement une colombe très favorable à la Fed aux commandes de la politique budgétaire.
    Kyle Rodda
    Analyste chez IG Markets

    Ces facteurs s'ajoutent à la perspective d'une prochaine mise à disposition de vaccins, qui fait espérer aux investisseurs que la crise du coronavirus approche de son terme, et avec elle les restrictions à travers le monde qui pèsent sur l'activité économique.

    Du côté de la conjoncture, la croissance allemande a été révisée à la hausse à 8,5% pour le troisième trimestre, un chiffre historique. Le marché prendra connaissance, à 11h, du climat des affaires dans la plus grande économie d'Europe.

  • La croissance du PIB allemand révisée à 8,5%

    L'économie allemande a enregistré au troisième trimestre une croissance record de 8,5%, un chiffre légèrement supérieur à la première estimation, la première économie européenne s'étant partiellement remise de l'effondrement causé par la première vague de la pandémie, montrent mardi les statistiques détaillées du produit intérieur brut (PIB).

    Ce bond est le plus important observé depuis le début du suivi de cette statistique en 1970 et fait suite à une chute sans précédent de 9,8% au deuxième trimestre, lorsque les dépenses des ménages, les investissements des entreprises et l'exportation se sont effondrés avec la première vague de la pandémie.

    En rythme annuel et en données corrigées des variations saisonnières, la contraction du PIB sur la période juillet-septembre s'affiche à 4,0%, contre -4,3% en première estimation.

  • Novartis va racheter pour 2 milliards d'euros de ses propres actions

    Novartis va racheter ses propres actions pour plus de 2 milliards d'euros, indique le fabricant pharmaceutique en marge d'une conférence d'investisseurs. Le géant s'attend à des progrès significatifs l'année prochaine dans cinq médicaments anticancéreux expérimentaux qui sont en phase d'essais cliniques avancés. Il s'agit notamment du canakinumab, un traitement similaire du cancer du poumon.

  • Le Dax va passer de 30 à 40 valeurs

    Le Dax va passer de 30 à 40 valeurs au cours du troisième trimestre 2021, annonce la Deutsche Boerse.

    Dans le même temps, l'indice Dax reprenant les mid-caps, le MDax, va voir sa composition réduite à 50 titres, contre 60 actuellement.

    L'élargissement permet de diversifier l'indice Dax. Il s'accompagne de nouvelles règles, notamment en terme de rentabilité. Pour être prise en compte au sein du nouvel indice Dax, l'entreprise devra par exemple avoir enregistré au cours des deux derniers exercices un Ebitda positif.

    Les changements seront mis en oeuvre au cours du troisième trimestre de 2021, a déclaré la Deutsche Boerse.

  • Kiadis Pharma à la 32e conférence annuelle virtuelle de Piper Sandler

    Kiadis Pharma annonce sa participation à la 32e conférence annuelle virtuelle de Piper Sandler sur les soins de santé. Arthur Lahr, le président-directeur général de la société, participera à une discussion avec des investisseurs le jeudi 3 décembre 2020.

    Une rediffusion du chat sera disponible pendant 90 jours sur le site de la société de biotechnologie.

  • Galapagos cède sa filiale croate

    Galapagos annonce la cession de 100% de sa filiale Fidelta à Selvita pour un montant de 31,2 millions d'euros.

    Fidelta mène des recherches au sein du groupe Galapagos, notamment dans les domaines de l'inflammation, de la fibrose et des anti-infectieux. Il emploie actuellement 181 personnes, dont plus de 150 scientifiques. L'entreprise est basée à Zagreb, en Croatie.

  • Du vert en vue en Europe après l'accord de Trump pour une transition

    Bonjour! Notre "market live" du mardi 24 novembre démarre ici. Merci de nous suivre.

    Les contrats à terme sur les principaux indices européens laissent entrevoir une ouverture en hausse, après l'annonce par Donald Trump qu'il permettait l'ouverture d'une transition vers une administration Biden, plus de deux semaines après l'annonce de la victoire du démocrate.

    Le président républicain sortant s'est gardé, toutefois, de reconnaître directement la victoire de Joe Biden mais, "dans le meilleur intérêt" des États-Unis, il a "recommandé" que l'agence gouvernementale chargée du transfert du pouvoir fasse "ce qui est nécessaire concernant les protocoles".

    Les investisseurs devraient apprécier aussi l'intention prêtée au président américain élu Joe Biden de nommer Janet Yellen, une ancienne "colombe" de la Fed, au poste de secrétaire au Trésor.

    L'ancienne présidente de la Réserve fédérale est connue des investisseurs, ce qui les rassure, et elle pourrait favoriser l'adoption d'un nouveau plan de soutien à l'économie américaine, pense Jake Dollarhide, directeur général de Longbow Asset Management.

    L'Euro Stoxx 50 entamerait la séance sur une progression de 0,4%.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés