1. Les marchés
  2. Live blog
live

La Bourse de New York en hausse malgré la Fed

Wall Street a terminé en hausse très modérée une séance qui s'est distinguée par sa volatilité, après un bref passage dans le rouge à l'issue de la publication des "minutes" de la Réserve fédérale. Le Bel 20 a bénéficié de la hausse d'Ageas qui a publié ses résultats annuels.
  • A suivre ce jeudi 21 février

    ECONOMIE / FINANCE

    Allemagne
    • 9h30 Indices PMI IHS Markit flash / février
    • 13h30 Compte rendu du Conseil des gouverneurs de la BCE du 24 janvier

    Etats-Unis
    • 14h30 Inscriptions au chômage / semaine au 16 février
    • 14h30 Indice "Philly Fed" / février
    • 14h30 Commandes de biens durables / décembre
    • 16h Reventes de logements / janvier

    Japon
    • Indice PMI Nikkei-Markit manufacturier flash / février

    Zone euro
    • 10h Indices PMI IHS Markit flash / février
    • 10h30 Situation budgétaire / janvier

     

    → ENTREPRISES

    Allemagne
    • Deutsche Telekom / résultats du T4

    Belgique

    Résultats de :
    • Deceuninck
    • EVS
    • Galapagos
    • Gimv
    • Home Invest Belgium
    • Jensen-Group
    • Kinepolis
    • Montea

    France
    • AccorHotels
    • Atos
    • Axa
    • Bouygues
    • CNP Assurances
    • Europcar
    • Getlink
    • Orange
    • Saint-Gobain
    • Valeo
    • Veolia

    Royaume-Uni
    • Barclays / résultats du T4
    • BAE Systems / résultats du T4

    Italie
    • Telecom Italia / résultats du T4

  • La Bourse de New York en hausse malgré la Fed

    Wall Street a clôturé en hausse mercredi, après être brièvement passée en territoire négatif à l'issue de la publication du dernier compte rendu de la Réserve fédérale. Les marchés ont été soutenus par l'optimisme qui entoure les négociations sino-américaines. Le Dow a pris 0,24% à 25.954,44 points. Le Nasdaq a gagné 0,03% à 7.489,07 points. Le S&P 500 a avancé de 0,18% à 2.784,70 points. Source de l'optimisme des marchés, Trump a réaffirmé que l'échéance du 1er mars, au-delà de laquelle les Etats-Unis menacent d'infliger des surtaxes si aucun accord n'a été trouvé, n'était "pas une date magique".

     De son côté, la Fed a estimé que la croissance économique américaine allait "marquer le pas" et que les perspectives économiques étaient devenues "plus incertaines" dans un contexte de plus faible expansion mondiale. Une publication qui a légèrement freiné la progression des marchés sans toutefois avoir eu un impact majeur.

    Tesla a cédé 1,01% alors que le groupe a annoncé le départ, deux mois seulement après son arrivée, du directeur juridique.

     

  • Wall Street clôture en hausse

    • Le Dow Jones a pris 0,25% à 25.955,73 points.
    • Le Nasdaq a gagné 0,03% à 7.489,07 points.
    • Le S&P 500 a avancé de 0,18% à 2.784,77 points.
  • Le pétrole termine en hausse à New York

    Les cours du pétrole ont terminé en hausse sur le Nymex, les traders ayant l'espoir que le marché s'équilibre dans le courant de l'année. La réduction de la production de l'Opep et de ses alliés en vigueur depuis le début de l'année, ainsi que les sanctions américaines appliquées à l'Iran et au Venezuela, devraient aider à ce rééquilibrage, escompte le marché.

    Les cours ont également tiré parti de l'orientation haussière des places boursières dans l'espoir que les Etats-Unis et la Chine parviennent à régler leur contentieux commercial. Mais les gains sont freinés par les anticipations d'une hausse des stocks américains de brut à la faveur d'une production de pétrole de schistes qui atteint des records.

    • Le contrat de mars sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 83 cents, soit 1,48%, à 56,92 dollars le baril.
    • L'échéance d'avril sur le Brent a pris 63 cents (0,95%) à 67,08 dollars le baril.
  • La Fed adopte la "patience" face à un ralentissement de la croissance

    La Banque centrale américaine (Fed) a estimé que la croissance économique des Etats-Unis allait "marquer le pas" et que les perspectives économiques étaient devenues "plus incertaines" dans un contexte de plus faible expansion mondiale, selon le compte-rendu de sa dernière réunion monétaire.

    Les participants au Comité monétaire, qui avaient décidé les 29 et 30 janvier de faire une pause sur les taux d'intérêt, ont adopté "une attitude patiente qui devrait permettre d'avoir une idée plus claire de la situation commerciale" en pleines négociations commerciales sino-américaines.

    La Fed avait révisé en baisse en décembre ses estimations de croissance du Produit intérieur brut (PIB) aux Etats-Unis pour 2019 à 2,3%, contre 3% avancé précédemment. Les membres de son comité monétaire ont cité, au rang des incertitudes qui les ont conduits à faire une pause sur les hausses de taux, "la volatilité élevée des marchés financiers" à la fin de l'année dernière, mais aussi "la croissance plus faible de l'économie mondiale" et "l'affaiblissement de la confiance des consommateurs et des industriels".

  • Qrf réduit substantiellement le dividende

    La société immobilière réglementée QRF va verser un dividende à ses actionnaires, mais en baisse de 40 %. Le dividende brut est de 0,80 euro par action, contre 1,35 euro en 2017.

    Au cours de l'année écoulée, le cours de Qrf a beaucoup souffert de l'incertitude entourant le dividende, qui est une valeur fixe dans le monde des acteurs immobiliers cotés en bourse. Qrf a dû faire preuve de prudence en raison de problèmes, en particulier le désaccord avec l'important client H&M au sujet des loyers, ce qui a rendu les prévisions de dividendes vagues. Il y avait même une chance qu'une restriction légale empêche une distribution.

    Mais en décembre, Qrf a reçu un gros coup de pouce: la famille d'entrepreneurs flamande Vanmoerkerke a porté sa participation dans Qrf à 28% en apportant des immeubles commerciaux. En conséquence, les capitaux propres ont été augmentés de près de 24 millions d'euros. De plus, le résultat EPRA a augmenté l'an dernier, passant de 8,3 millions d'euros en 2017 à 8,6 millions d'euros l'an dernier.

    Par action, cependant, il y a eu une légère baisse, de 4,8% à 1,52 euro. C'est dans la fourchette précédemment indiquée de 1,45 à 1,55 euros. Le résultat constitue la base du dividende.

    Le taux de distribution est passé de 85 % à 53 %. Qrf souligne qu'en réduisant la charge de la dette nette, elle n'est pas légalement tenue de verser un dividende, mais qu'elle opte néanmoins pour un bonus pour les actionnaires. Toutefois, cette approche reste "conservatrice" afin de renforcer encore le bilan...

    Le résultat locatif net a augmenté de 3,4 % à 15,44 millions d'euros en 2018. La valeur nette d'inventaire par action a diminué à 23,11 euros, contre 24,12 euros un an auparavant.

    La société immobilière réglementée QRF, cotée à Bruxelles, affiche une légère hausse de son résultat opérationnel à 11,9 millions d'euros, contre 11,7 millions un an auparavant. Les revenus locatifs s'élèvent à 15,4 millions d'euros contre 14,9 millions d'euros il y a un an.

    Le taux d'occupation est en légère baisse, à 94,82% contre 97,47% il y a un an.

    Le taux d’endettement est en baisse à 52,12%. Il était de 47,9% au 31 janvier 2019.

    Le dividende est maintenu à 0,80 euro par action, ce qui revient à un rendement de dividende brut de 5,8%.

    Augmentation du résultat EPRA de 3,2% à 8,60 millions d'euros (1,52 euro par action)

    Juste valeur du portefeuille: 271,79 millions d'euros, dont 90% en Belgique et 10% aux Pays-Bas.

     

    La société immobilière réglementée QRF, cotée à Bruxelles, affiche une légère hausse de son résultat opérationnel à 11,9 millions d'euros, contre 11,7 millions un an auparavant. Les revenus locatifs s'élèvent à 15,4 millions d'euros contre 14,9 millions d'euros il y a un an.

    Le taux d'occupation est en légère baisse, à 94,82% contre 97,47% il y a un an.

    Le taux d’endettement est en baisse à 52,12%. Il était de 47,9% au 31 janvier 2019.

    Le dividende est maintenu à 0,80 euro par action, ce qui revient à un rendement de dividende brut de 5,8%.

    Augmentation du résultat EPRA de 3,2% à 8,60 millions d'euros (1,52 euro par action)

    Juste valeur du portefeuille: 271,79 millions d'euros, dont 90% en Belgique et 10% aux Pays-Bas.

     

  • Leasinvest augmente son dividende de 2% à 5,10 euros

    La société immobilière réglementée (SIR) Leasinvest  a fait part de ses résultats annuels après la clôture. Son résultat augmente de 13,7% à 31,3 millions d'euros. Le taux d'endettement a diminué à 53,53%, notamment grâce à son augmentation de capital de 84 millions d'euros réalisée l'automne dernier.

    La SIR va proposer à ses actionnaires un dividende de 5,10 euros par action, contre 5 euros l'année précédente.

  • Cofinimmo annonce un contrat pour son immeuble Quartz

    La société immobilière réglementée (SIR) Cofinimmo a annoncé avoir conclu un contrat d'usufruit de 15 ans pour la totalité de l'immeuble de bureaux Quartz, qui prendra cours après la fin des travaux prévue en 2020.

  • Résumé de la séance en Europe

    Le secteur automobile a bénéficié de l’optimisme des investisseurs au sujet des relations commerciales internationales. UBS a chuté après une condamnation. Désillusion pour Sainsbury.

    Les investisseurs ont misé sur une issue favorable des négociations entre grandes puissances sur le commerce international, ce mercredi. Les principaux indices boursiers européens ont progressé, soutenus par les valeurs exposées à la conjoncture internationale, comme les actions du secteur automobile. En clôture, le Cac 40  a gagné 0,69%, le Dax  a pris 0,82% et le FTSE 100  a grimpé de 0,69%.

    Les discussions entre la Chine et les Etats-Unis au sujet de leurs relations commerciales ont repris et jusqu’à présent, les signaux envoyés par les deux camps sont plutôt optimistes. La date butoir de la fin du mois de février avant une augmentation des tarifs douaniers américains pourrait être différée, a indiqué le camp américain. Côté chinois, on évoque toujours des progrès.

    Ce contexte optimiste a été prétexte à un retour de l’appétit pour le risque dans les rangs des investisseurs. La hausse des prix des matières premières laisse aussi espérer que la croissance de la Chine, premier pays au monde au point de vue de la consommation de matières premières, ne ralentit pas brutalement. Les valeurs liées aux matières premières se sont dès lors bien défendues sur les places boursières européennes.

    Parmi les actions en vue mercredi, Valeo  a grimpé de 3,68%. L’équipementier a bénéficier du regain d’intérêt pour les titres du secteur automobile. De même, Peugeot  a pris 2,83%, Continental  a bondi de 4,17%, Volkswagen  a progressé de 2,44%, Daimler  a avancé de 2,58% et BMW  a gagné 2,07%.

    UBS  a chuté de 2,69%. La banque suisse a été condamnée à une amende record de 3,7 milliards d’euros en France dans une affaire d’évasion fiscale. La banque compte aller en appel.

    Sainsbury  a dégringolé de 18,55%. L’autorité britannique de la concurrence a émis un avis négatif au sujet du projet d’acquisition d’Asda, filiale du groupe américain Walmart. Selon elle, la création d’un tel groupe de supermarchés provoquerait des hausses de prix.

    Les sidérurgistes ont progressé. ArcelorMittal  a gagné 2,33%. Outokumpu  a grimpé de 3,53%.

  • Clôture en Europe

    Bel 20 : +0,85% à 3.615,86 points

    AEX: +0,37% à 540,03 points

    Cac 40: +0,69% à 5.195,95 points

    Dax: +0,82% à 11.401,97 points

    FTSE 100: +0,69% à 7.228,62 points

  • Un ministre espagnol fait grimper la livre

    La livre sterling    a soudainement grimpé après des propos du ministre espagnol des Affaires étrangères, Josep Borrell, au sujet du Brexit.

    Le ministre a déclaré qu'un "accord était en cours d'élaboration actuellement", en référence aux discussions que la Première ministre britannique Theresa May est venue mener à Bruxelles pour tenter d'obtenir des concessions de nature à faire avaliser le deal entre le Royaume-Uni et l'Union européenne devant le Parlement britannique.

    "Il y a des contacts permanents", a ajouté Josep Borrell.

    Ces déclarations laissent espérer à certains investisseurs que Theresa May pourra obtenir une majorité pour voter l'accord sur le Brexit.

    Cours de la livre sterling face à l'euro - intraday 20/20/2019 ©Bloomberg

  • En route vers des taux à nouveau négatifs...

    Depuis plus de deux ans, on pensait en être à peu près débarrassé mais les rendements inférieurs à 0% sont sur le point de réapparaître chez les obligations de référence de la zone euro.

  • Wall Street ouvre en petite hausse

    La Bourse de New York a débuté la séance sur une note positive mais de justesse. Dans les premiers échanges, le Dow Jones  gagne 0,02% et le Nasdaq  progresse de 0,05%.

  • Retour sur l'année 2018 des biotechs, faste pour les valeurs belges du secteur

    Les 50 valeurs biotechs cotées sur Euronext ont connu un second semestre 2018 marqué par l'aversion au risque, après un premier trimestre quasi-stable. Seules les valeurs belges ont terminé l'année sur une note positive.

  • -2%
    Un départ chez Tesla
    Tesla perd 2% après l'annonce du départ, tout juste deux mois après son arrivée, de son directeur des Affaires juridiques, Dane Butswinkas, qui est remplacé par son adjoint, Jonathan Chang.

  • Wall Street devrait marquer une pause

    Wall Street devrait marquer une pause alors que les Bourses européennes progressent légèrement dans des marchés gagnés par la prudence en attendant le compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale (Fed) et l'issue des négociations commerciales en cours entre Washington et Pékin.

    Les contrats à terme sur les principaux indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street quasiment inchangée alors que le Dow Jones a gagné plus de 10% depuis le début de l'année et évolue au plus haut depuis trois mois.

    En Europe, Francfort gagne 0,41%, Paris 0,26% et Bruxelles 0,19% tandis qu'Amsterdam perd 0,07%. L'indice paneuropéen Stoxx 600 prend 0,28%.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Merck, Lending Club, Walmart...

    * SOUTHWEST AIRLINES a revu à la hausse, à 60 millions de dollars, l'impact attendu de la fermeture partielle des administrations fédérales américaines sur son chiffre d'affaires du premier trimestre. L'action de la compagnie aérienne perd 4,8% dans les échanges d'avant-Bourse.

    * WALMART - L'autorité britannique de la concurrence a émis mercredi d'importantes réserves sur le projet d'acquisition d'Asda, filiale de Walmart, par Sainsbury's pour 7,3 milliards de livres (8,4 milliards d'euros), une annonce qui fait chuter Sainsbury's à la Bourse de Londres.

    * MERCK & CO a annoncé mardi soir que son anticancéreux Keytruda n'avait pas atteint les principaux objectifs d'un essai clinique de phase III dans le traitement du cancer du foie. L'action perd environ 1,2% dans les échanges en avant-Bourse.

    * CONCHO RESOURCES - La compagnie pétrolière et gazière a publié mardi soir un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes de Wall Street; le titre reculait de près de 5% dans les échanges hors séance après la clôture, après un repli de 1,6% durant la séance régulière.

    * DEVON ENERGY - La compagnie pétrolière et gazière a fait état mardi d'une production supérieure aux attentes au quatrième trimestre 2018 et d'un bénéfice net pratiquement quadruplé en un an à 1,15 milliard de dollars, saluée par une hausse de 6% de son action dans les échanges hors séance après la clôture.

    * CAESARS ENTERTAINMENT continue d'étudier diverses options pour son avenir, au lendemain d'une lettre de Carl Icahn l'exhortant à se mettre en vente. L'investisseur activiste, qui a révélé mardi détenir 9,78% du capital de l'opérateur de casinos, réclame aussi d'être représenté au conseil d'administration.

    * LENDINGCLUB - La société de crédit en ligne chutait de plus de 6% dans les échanges hors séance mardi soir après avoir raté le consensus de chiffre d'affaires au quatrième trimestre et dit s'attendre à une perte nette de 15 à 20 millions de dollars sur le trimestre en cours alors que le consensus IBES de Refinitiv l'estime à cinq millions.

  • L'action UBS passe dans le rouge

    La plus grande banque suisse, UBS, a été condamnée mercredi à payer une amende de 3,7 milliards d'euros pour démarchage bancaire illégal et blanchiment aggravé de fraude fiscale en France par le tribunal correctionnel de Paris.

    UBS est accusée d'avoir aidé des milliers de contribuables français à échapper au fisc entre 2004 et 2012, ce dont la banque s'est défendue pendant tout le procès.

    L'action UBS qui a gagné jusqu'à 1,3% en matinée, perd 2%.

  • L'essentiel de la matinée boursière

    * Les espoirs sur le commerce profitent aux actions européennes
    * Francfort gagne 0,18%, Paris 0,13%, Bruxelles 0,06% mais Amsterdam perd 0,24%
    * Les discusssions se déroulent bien, selon Trump
    * Le secteur auto, exposé aux questions commerciales, en tête Europe avec un gain de 1,03%
    * Sainsbury's chute de 16%, son projet de fusion avec Asda menacé
    * Les autres valeurs en vue : M6, Glencore, Swedbank ou encore Fresenius
    * Wall Street attendue stable
    * Les "minutes" de la Fed seront publiées à 20h

  • Glencore s'engage à limiter sa production de charbon

    Glencore , le géant suisse des matières premières, s'est engagé à plafonner sa production de charbon, répondant à la pression croissante des investisseurs en faveur d'une économie à plus faible empreinte carbone.

    Le groupe suisse a précisé, lors de la publication de ses résultats annuels, que ses capacités de production seraient maintenues "globalement aux niveaux actuels". L'an passé, il s'était pourtant renforcé dans le charbon en reprenant les parts du son concurrent Rio Tinto dans la mine de Hail Creek en Australie.

    Le géant suisse a aussi annoncé qu'il rachèterait jusqu'à 3 milliards de dollars (2,6 milliards d'euros) de ses propres actions, la hausse des cours et de la production lui ayant permis d'augmenter de 8% son bénéfice ajusté en 2018.

  • Topo boursier

    Le principe d'espérance porte les marchés | Sainsbury s'écrase | Swedbank attaquée

    1. Les indices actions européens évoluent en petite hausse, en attendant la publication du compte-rendu de la réunion de janvier du Comité monétaire de la banque centrale américaine.

    2. Le document, publié à 20h, après la clôture des marchés européens, devrait permettre une compréhension plus profonde du changement abrupte d'orientation de la politique monétaire de la Fed.

    3. Aux alentours de 10h30, Francfort gagne 0,73%, Paris 0,13% et Bruxelles 0,11% mais Amsterdam recul de 0,14%. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 monte de 0,24%.

    4. La Première ministre britannique Theresa May doit s'entretenir à 18h30  avec le président de la Commission Jean-Claude Juncker. A moins de six semaines de la date officielle du divorce, la crainte d'une rupture sans accord se renforce.

    5. Côté indicateurs, la confiance du consommateur en zone euro pour février et les mises en chantier de logements aux Etats-Unis sont inscrit à l'agenda.

    6. Au niveau des valeurs, Sainsbury chute de 13,06%, la plus mauvaise performance du Stoxx 600. L'autorité britannique de la concurrence a déclaré que le projet d'acquisition d'Asda, filiale de Walmart, par le distributeur britannique pourrait être purement et simplement bloqué.

    7. Swedbank perd 7,4%, l'une des plus grandes banques de Suède, pourrait être impliquée dans le vaste scandale de blanchiment d'argent à la Danske Bank.

  • La BCE va débattre "très bientôt" de nouveau TLTRO

    La Banque centrale européenne va discuter "très bientôt" de l'éventualité d'une nouvelle salve de prêts à long terme au secteur bancaire (TLTRO) mais sans forcément décider de leurs modalités, a déclaré son chef économiste Peter Praet.

    "La discussion aura lieu très bientôt au Conseil des gouverneurs. Cela ne signifie pas qu'on prendra des décisions à ce moment-là."
    Peter Praet
    Chef économiste de la BCE

  • Sainsbury's s'effondre en Bourse

    La chaîne britannique de supermarchés Sainsbury's s'effondrait de 13% à la Bourse de Londres, après les doutes émis par le gendarme de la concurrence sur son projet de fusion avec Asda.

    L'autorité britannique de la concurrence (CMA) a annoncé un peu plus tôt avoir des "craintes importantes" sur cette fusion qui, selon elle, est en l'état pénalisante pour les consommateurs.

    La CMA va désormais laisser la possibilité aux deux groupes de répondre d'ici le 13 mars avant de publier sa décision finale le 30 avril au plus tard.

    L'autorité prévient toutefois qu'il va être difficile pour les deux groupes de trouver les solutions adéquates et n'exclut pas in fine de devoir interdire le projet.
    Une des solutions évoquées par la CMA serait pour Sainsbury's et Asda de céder de nombreux magasins ou d'autres actifs.

    Dans un communiqué distinct, Sainsbury's a déclaré être en total désaccord avec les conclusions provisoires du gendarme de la concurrence et vouloir défendre le projet dans les prochaines semaines.

  • "Le principe d'espérance est ce qui soutient en ce moment les cours de Bourse, alors que l'environnement reste truffé d'incertitudes".
    Jochen Stanzl
    Stratègiste de CMC Market

  • "Le meilleur résultat opérationnel de l'histoire de M6"

    L'action M6 bondit de plus de 10% à la Bourse de Paris, le marché saluant des performances annuelles solides dont le "meilleur résultat opérationnel de son histoire".

  • Sainsbury : -12%

    Le détaillant britannique Sainsbury's chute de 12%, après les réserves exprimées par l'autorité britannique de la concurrence sur son projet de fusion avec Asda.

    Morrisons (-4,4%) et Tesco (-2,1%) reculent dans le sillage de Sainsbury's.

  • | Opening Bell |

    Les indices européens ouvrent en légère hausse, dans un marché optant pour la prudence avant la publication du compte-rendu de la réunion de janvier du Comité monétaire de la banque centrale américaine.

    • Bruxelles: +0,14%
    • Amsterdam: +0,27%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,23%
    • DJ Stoxx 600: +0,21%

  • Aedifica confirme sa prévision de dividende

    Sur base des résultats dévoilés ce jour, Aedifica confirme les prévisions de dividende pour l’exercice en cours, à savoir 2,80 euros brut par action, en hausse de 12%.

  • Première cotation d'AudioValley ce mercredi

    La Bourse de Bruxelles va accueillir ce mercredi un nouveau venu qui pourrait faire du bruit, AudioValley (ex-Radionomy). Elle ne va pas en profiter pour lever de l'argent frais. Or, elle en manque cruellement pour les années à venir.

  • Euronav cède un navire

    Care Property Invest - Care Property Invest a annoncé l'acquisition d'une centre de soins médicaux à Riemst. Le bâtiment affiche une capacité totale de 77 places et le montant conventionnel du projet s'élève à 6,5 millions d'euros. → Le communiqué de presse de Care Property Invest

    Euronav annonce la vente de son vaisseau "LR1 Genmar Compatriot" pour 6,75 millions de dollars. La livraison aura lieu dans le courant du mois d'avril. L'opération se traduira par un gain en capital d'approximativement 0,4 million d'euro au deuxième trimestre. → Le communiqué d'Euronav

    Mithra - Spécialiste de la santé féminine, la biotech  liégeoise Mithra va désormais se lancer dans un tout autre marché: celui des animaux, et plus particulièrement des bovins. Elle a conclu un contrat avec le groupe CEVA Santé Animale pour le développement d'un dispositif hormonal destiné au marché vétérinaire, annonce-t-elle. → Le communiqué de Mithra

  • Barco convoque une assemblée générale extraordinaire

    Barco convoque une assemblée générale extraordinaire qui ne doit se prononcer que sur un seul point à l'ordre du jour: l'autorisation du conseil d'administration d'acquérir ou de se départir de ses propres actions.

    L'autorisation aura une durée de cinq ans. L’achat d’actions Barco peut être réalisé entre un prix de 1 euro et un prix maximum correspondant au cours moyen de l'action au cours des 30 derniers jours calendriers augmenté de 15%.

    La première AGE est prévue le vendredi 22 mars. Si le quorum n’est pas atteint, une deuxième assemblée sera convoquée le jeudi 25 avril.

  • Ageas relève son dividende de 5%

    Les résultats d'Ageas viennent de nous parvenir. Selon son PDG Bart De Smet, l'assureur a réalisé un "très solide résultat" pour l'année 2018. Le bénéfice net du groupe est passé de 623 à 809 millions d’euros.

    Au quatrième trimestre, Ageas a réalisé un bénéfice net de 153,5 millions d'euros, ce qui est à peu près conforme aux attentes (158 millions d'euros).

    Ageas versera un dividende de 2,20 euros bruts (en espèces) par action pour 2018, soit 5% de plus qu'en 2017.

  • Point marchés avant l'ouverture

    Calme en vue | Commerce, résultats d'entreprises et Fed au programme

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues sans grand changement à l'ouverture d'une séance qui sera dominée par les espoirs de résolution du conflit commercial entre Américains et Chinois, dans l'attente de la publication du compte rendu de la réunion monétaire de la Réserve fédérale.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien devrait prendre 0,14% à l'ouverture tandis que le Dax à Francfort et le FTSE à Londres sont attendus quasiment à l'équilibre (+0,03%).

    3. Un nouveau cycle de discussions commerciales entre des responsables chinois et américains s'est ouvert mardi à Washington, avec des négociations à haut niveau prévues à partir de jeudi.

    4. Le président américain, Donald Trump, a déclaré que les discussions en cours se passaient bien et a laissé entendre qu'il pourrait prolonger le délai donné aux négociateurs, expliquant que la date limite du 1er mars n'était pas "magique".

    5. Autre actualité majeure du jour: la publication à 20h des "minutes" de la réunion de janvier de la Réserve fédérale (Fed).

    6. La saison des comptes trimestriels d'entreprises se poursuit avec notamment la publication d'Aedifica, Ageas, Air France-KLM, Leasinvest...

  • Tokyo finit en nouvelle hausse

    La Bourse de Tokyo a signé sa troisième séance positive consécutive, soutenue par un yen faible et des propos rassurants du président américain Donald Trump sur les négociations commerciales entre Washington et Pékin.

    Le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 0,60% (+128,84 points) à 21.431,49 points.

    L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a progressé de 0,43% (+6,95 points) à 1.613,47 points.

  • A suivre ce mercredi 20 février

    → ECONOMIE / FINANCE

    Allemagne
    • 8h Prix à la production/janvier

    Etats-Unis
    • 14h30 Mises en chantier, permis de construire/janvier
    • 20h Compte rendu de la réunion du FOMC des 29 et 30 janvier

    Japon
    • Balance commerciale/janvier

    → ENTREPRISES

    Belgique

    Résultats 2018
    • Aedifica
    • Ageas
    • Leasinvest Real Estate
    • Qrf

    France

    Résultats 2018
    • Air France-KLM
    • Wordline

    Pays-Bas
    • BAM: résultats 2018

    Royaume-Uni
    • Lloyds Banking Group/résultats du T4

  • Good morning

    Ceci démarre notre nouvelle édition du Market Live. Nous sommes le 20 février 2019. Bonne journée à toutes et tous!

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés