1. Les marchés
  2. Live blog
live

Le Bel 20 plombé par Umicore | Le S&P 500 au record

Les marchés européens terminent dans le vert à l'exception de Bruxelles, Milan et Madrid. Wall Street flirte avec ses records à mi-séance. Ahold Delhaize, Melexis et Umicore chutent après leurs avertissements. Le Brent poursuit sa grimpette. Les pétrolières carburent, le secteur aérien délaissé.
  • Phase II pour le MOR106 de Galapagos

    La biotech Galapagos   et la société allemande MorphoSys ont annoncé mardi soir le lancement d'une étude de phase II sur une formulation sous-cutanée de MOR106, un anticorps expérimental dirigé contre l'IL-17C.

    L'étude touchera 60 patients qui recevront soit une dose de MOR106 soit un placebo. L'étude durera 8 semaines avec un suivi de 16 semaines. Objectif: mesurer la fréquence et la gravité des effets indésirables survenus pendant le traitement; et ce jusqu'à la 24e semaine.

  • A l'agenda ce mercredi

    C'est ici que se referme le Market Live. Merci de nous avoir suivis et rendez-vous ce mercredi pour une nouvelle séance. 

    A l'agenda ce mercredi 

    Economie / Finance

    Allemagne
    - 10h Indice Ifo du climat des affaires / avril

    Canada
    - 16h Décision de politique monétaire

    Japon
    - Réunion de politique monétaire de la BoJ (1er jour) 

    ... Et une pluie de résultats d'entreprise:

    Avec notamment: SAP, Volvo, Novartis, Credit Suisse et Heineken en Europe et aux Etats-Unis Biogen, Boeing, Caterpillar, Facebook ou encore Microsoft. 

    Chez nous, on suivra avec attention l'AG d'AB InBev. 

     

  • Le S&P 500 au sommet

    Wall Street, après une ouverture hésitante, s'est orientée plus résolument à la hausse au fil des heures, portée par quelques bons résultats de sociétés. Au moment de la clôture européenne, l'indice S&P 500 gagnait ainsi plus de 0,8% et évoluait au-dessus de son record de clôture du 20 septembre (2.930,75 points). 

  • La clôture en Europe

    Les Bourses européennes sont parvenues pour la plupart à terminer en hausse, portées par les valeurs de l'énergie et la progression de Wall Street après un début de séance poussif au retour du long week-end pascal. A Bruxelles, les échanges ont été plombées par plusieurs avertissements sur résultats. La plus forte baisse du Stoxx 600 est ainsi à mettre à l'actif d'Umicore qui chute de 17,33%, le groupe de matériaux et de technologies ayant lancé un avertissement sur ses résultats annuels à cause de retards dans le développement de véhicules électriques et du stockage d'énergie. 

    Bruxelles: -1,18%

    Paris: +0,26% 

    Londres: +0,87%

    Francfort: +0,15%

    Stoxx 600: +0,25%

  • Rencontre avec Peter De Proft

    "Nous devons regarder au-delà de ce qui est visible aujourd’hui. De nombreuses forces en jeu sont susceptibles de provoquer un séisme dans le secteur des fonds", estime Peter De Proft, le patron de la fédération européenne des fonds, l’Efama, dont le mandat expire prochainement. 

    > Le lien vers notre article


  • Ventes de logements neufs au plus haut depuis 2017 aux Etats-Unis

    Les ventes de logements individuels neufs aux Etats-Unis ont augmenté en mars pour atteindre leur plus haut niveau depuis près d'un an et demi, montrent les statistiques publiées par le département du Commerce, soutenues par la baisse des taux du crédit et celle des prix de l'immobilier. En hausse de 4,5%, le nombre de ventes s'est élevé à 692.000 en rythme annualisé, le plus élevé depuis novembre 2017. Mars marque le troisième mois consécutif de hausse du marché US de l'immobilier neuf, qui représente environ 11,7% des ventes de logements aux Etats-Unis 

  • Peu de soutien pour Melexis à court terme

    La fabricant de micro-puces Melexis   subit de plein fouet le ralentissement économique au sein de l'industrie automobile. Mais selon ses dires, et ceux des analystes, ce ne serait que temporaire. Une reprise est attendue pour les prochaines années.

  • La taxe sur les comptes-titres "a plus de 50% de chances d'être annulée"

    Un arrêt de la Cour constitutionnelle sur la taxe sur les comptes-titres ne surviendra pas avant l'automne, selon l'avocat Denis-Emmanuel Philippe (Bloom Law), qui pense qu'une éventuelle annulation n'aura pas d'effet rétroactif.


  • Twitter et Hasbro à la fête

    Coca-Cola (+2,51%) profite aussi de ses résultats trimestriels en hausse, avec un chiffre d'affaires en progression de 5% à 8,02 milliards de dollars, plus que prévu, et une croissance organique de 6%. 

    Le fabricant de jouets Hasbro grimpe de 14%, ayant renoué avec le bénéfice au premier trimestre et fait état d'une hausse inattendue, de 2,3%, de son chiffre d'affaires.

  • Wall Street | Opening Bell |

    La Bourse de New York a débuté la séance légèrement dans le vert, aidée par les résultats meilleurs que prévu de plusieurs grands noms de la cote comme Coca-Cola, United Technologies ou Twitter.

    De retour d'un long week-end, Wall Street avait terminé lundi en ordre dispersé à l'entame de la semaine la plus chargée de la saison des publications trimestrielles, soutenue entre autres par le secteur de l'énergie dans le sillage d'un bond des cours du pétrole: le Dow Jones avait cédé 0,18% tandis que le Nasdaq s'était apprécié de 0,22% et le S&P 500 de 0,10% 

    - Dow Jones: +0,05%

    - S&P 500: +0,06% 

    - Nasdaq: +0,19%

  • Boom inattendu du nombre des utilisateurs de Twitter

    Twitter a fait état d'un chiffre d'affaires trimestriel meilleur que prévu, en hausse de 18% à 787 millions de dollars, accompagné d'une progression inattendue du nombre d'utilisateurs actifs mensuels par rapport au quatrième trimestre. De quoi faire bondir le titre du petit oiseau bleu à Wall Street.

    > Le lien vers notre article

  • Chombar:"J'ai l'impression que le point bas est atteint"

    Lors de l'assemblée générale à l'hôtel Sheraton de l'aéroport de Zaventem, Françoise Chombar, PDG de Melexis , a donné des explications sur le trading update que le fabricant de puces a publié avant l'ouverture des marchés. Les prévisions pour le deuxième trimestre étaient inférieures aux attentes des analystes.

    Françoise Chombar reste optimiste. Elle a donné une explication de "l'effet de fouet" qui se produit maintenant tout au long de la chaîne d'approvisionnement automobile, à la suite des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine.

    "Un garagiste le remarque immédiatement lorsqu'il y a une incertitude économique, nous ne le remarquons qu'au bout de quelques mois", a expliqué Chombar. "Mais plus vous êtes éloigné du client final, plus vous pouvez être touché."

    Melexis est maintenant affecté par l'effet "fouet" de la chaîne logistique. Chombar n’attribue donc pas les prévisions de recettes inférieures aux prévisions aux affaires perdues, mais à l'impact de l’incertitude économique. Dans le même temps, elle constate une amélioration: "J'ai l'impression que le point bas est atteint. Nous avons même déjà constaté une légère amélioration au cours du trimestre actuel."

  • Coca-Cola dépasse les attentes, le titre bondit

    Coca-Cola a annoncé des résultats meilleurs que prévu au premier trimestre, tirant profit de sa diversification vers les boissons chaudes et d'une hausse des prix pour limiter l'impact du dollar fort.

    Le géant des boissons non alcoolisées a par ailleurs confirmé ses objectifs financiers annuels, ce qui faisait bondir le titre de près de 4% dans les échanges électroniques de pré-séance à Wall Street.

    Son bénéfice net a grimpé de 22,7% à 1,68 milliard de dollars lors des trois premiers mois de l'année, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, de 48 cents contre 46 cents attendus en moyenne par les analystes.

    Pour 2019, la croissance des ventes à périmètre et taux de change constants est toujours attendue à 4%, tandis que le bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, devrait diminuer de 1% comparé aux 2,08 dollars dégagés en 2018 ou alors augmenter de 1% dans la meilleure des hypothèses, a répété mardi le producteur de Fanta et Sprite.

  • Wall Street vers une ouverture sans tendance

    Wall Street se dirige vers une ouverture sans grande tendance: l'indice Dow Jones devrait ouvrir en hausse de 0,20%, l'indice S&P 500 de 0,03% tandis que l'indice Nasdaq 100 est donné stable.

    En Europe, les marchés européens évoluent en léger repli avec un indice DJ Stoxx 600 qui abandonne 0,12%. Amsterdam et Francfort glissent de 0,23%, Paris de 0,16% et Bruxelles, lestée par Umicore (-15%), de 1,46%.

    Soutenues par l'envolée des prix du pétrole, les valeurs pétrolières signent la meilleure progression sectorielle avec un gain de 2% pour l'indice DJ Stoxx 600 de référence.

  • Des spéculations sur un rachat de Thomas Cook font chauffer l'action

    Le titre Thomas Cook  bondit en Bourse après des informations sur un possible rachat de l'ensemble des activités du voyagiste, ou du moins son segment "tour opérateur". 

    Lire notre article


  • +10%
    Twitter bondit en avant Bourse
    L'action Twitter grimpe de 10,2% en avant-Bourse en réaction à un chiffre d'affaires trimestriel meilleur que prévu, en hausse de 18% à 787 millions de dollars, accompagné d'une progression inattendue du nombre d'utilisateurs actifs mensuels par rapport au quatrième trimestre (+9 millions à 330 millions).

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Coca-Cola, Twitter, United Technologies...

    * COCA-COLA gagne 3% en avant-Bourse. Le géant des boissons a annoncé mardi des résultats trimestriels en hausse, avec un chiffre d'affaires en progression de 5% à 8,02 milliards de dollars, plus que prévu, et une croissance organique de 6%.

    * UNITED TECHNOLOGIES s'adjuge 3,8% en avant-Bourse. Le conglomérat industriel a annoncé mardi un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 20,5% à 18,37 milliards de dollars, porté par l'acquisition de l'équipementier aéronautique Rockwell Collins.

    * TWITTER grimpe de 10,2% en avant-Bourse en réaction à un chiffre d'affaires trimestriel meilleur que prévu, en hausse de 18% à 787 millions de dollars, accompagné d'une progression inattendue du nombre d'utilisateurs actifs mensuels par rapport au quatrième trimestre (+9 millions à 330 millions).

    * PROCTER & GAMBLE a publié un chiffre d'affaires trimestriel de 16,46 milliards de dollars, en hausse de 1,1% et meilleur que prévu, mais le titre se tasse de 1% en avant-Bourse.

    * WHIRLPOOL a publié lundi un bénéfice trimestriel supérieur au consensus, soutenu par les hausses de prix décidées pour compenser l'augmentation des coûts de matières premières et des coûts de transport. Le titre gagnait environ 8% dans les transactions hors séance après la clôture.

    * HASBRO bondit de 11,2% avant l'ouverture. Le fabricant de jouets a renoué avec le bénéfice au premier trimestre et fait état d'une hausse inattendue, de 2,3%, de son chiffre d'affaires à 732,5 millions de dollars.

    * HARLEY-DAVIDSON - Le constructeur de motos a annoncé un bénéfice trimestriel en baisse de 26,7%, affecté par une baisse des ventes aux Etats-Unis et une hausse des tarifs douaniers en Europe.

    * PULTEGROUP avance de 2,5% en avant-Bourse en réaction à un bénéfice trimestriel meilleur que prévu. Le carnet de commandes du constructeur de maisons a baissé moins qu'attendu, de 6% à 6.463 unités, à comparer à un consensus de 6.257 selon Refinitiv.

    * FACEBOOK a annoncé lundi soir la nomination au poste de directrice juridique du groupe de Jennifer Newstead, qui occupait jusqu'à présent un poste équivalent au département d'Etat à Washington.

    * LYFT prend 2,5% à 62,49 dollars en avant-Bourse. Les brokers qui avaient souscrit à l'IPO du groupe de VTC fin mars ont commencé mardi à publier des recommandations après le délai de réserve obligatoire et elles sont toutes favorables, avec des objectifs de cours allant jusqu'à 95 dollars pour le plus positif d'entre eux, Credit Suisse. L'action est en passe de reprendre 10% en une semaine mais elle reste en baisse de quelque 30% par rapport à son prix d'introduction de 72 dollars.

    * QUALCOMM gagne 1,68% en avant-Bourse. Morgan Stanley a relevé sa recommandation sur le fabricant de puces à "surpondérer" contre "pondération en ligne" et son objectif de cours à 95 dollars contre 55 dollars.

  • Le pétrole repousse ses sommets

    Les prix du pétrole grimpent à leur plus hauts en près de six mois, dopés par la décision de Washington de ne pas renouveler les exemptions de sanctions pour certains importateurs de brut iranien.

    → Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin vaut 74,43 dollars à Londres, en hausse de 39 cents par rapport à la clôture de lundi.

    → Le baril américain de WTI pour livraison en juin également, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, gagne 47 cents à 66,02 dollars.

    Le Brent a culminé à 74,70 dollars vers 10h et le WTI à 66,19 dollars vers 8h, des plus hauts depuis début novembre.

  • La tendance en milieu de journée

    Umicore plus forte baisse du Stoxx 600 | Les pétrolières progressent | L'aérien délaissé

    1. Les indices européens dans le rouge
    2. Les cours du brut progressent
    3. Le secteur pétrolier en nette hausse (+1,9% pour l'indice Stoxx 600 sectoriel), les valeurs aériennes délaissées (-0,69%)
    4. Umicore chute de 15% plus forte baisse de l'indice DJ Stoxx 600, après un avertissement sur ses résultats annuels
    5. Avertissement également pour Melexis (-6,08%) et Ahold Delhaize (-3,61%)
    6. Semaine chargée sur le plan des résultats et des assemblées pour les sociétés belges
    7. Coca-Cola, Procter & Gamble et Verizon attendus avant Bourse

  • Des ratés dans la croissance d'Umicore, l'action mord la poussière

  • "Pour cette petite semaine, ce sont les résultats trimestriels qui devrait continuer à occuper les investisseurs au moins jusqu'au 26 avril prochain, date des publications des données préliminaires de la croissance du PIB du premier trimestre aux Etats-Unis, ainsi que la consommation des ménages et de l'indice des prix américain."
    Thierry Claudé
    Directeur adjoint de Kiplink Finance

  • Le bitcoin à un pic de six mois

    Le bitcoin a atteint mardi un plus haut de six mois, entraînant dans son sillage d'autres monnaies virtuelles, à la faveur d'un mouvement qualifié de technique par les analystes et traders en l'absence de nouveaux catalyseurs apparents.

    La plus importante des cryptomonnaies a gagné jusqu'à 4,5% en début de journée pour franchir brièvement le cap des 5.600 dollars, à son meilleur niveau depuis le 18 novembre.

  • Tesla veut lancer des taxis autonomes en 2020

    Tesla   commencera à déployer un service de taxis autonomes dans certains états des États-Unis l'année prochaine, à en croire le patron du constructeur auto, Elon Musk, qui s'est exprimé lors de la traditionnelle journée des investisseurs. 

    Si le groupe américain est aussi confiant sur l'agenda, c'est parce qu'il a dévoilé une nouvelle puce permettant d'"améliorer les performances de l'intelligence artificielle embarquée et de porter des fonctions de conduite autonome complète aux véhicules électriques". Le service se réalisera en utilisant les véhicules électriques des propriétaires acceptant de participer à cette initiative. 

  • Degroof Petercam sur Umicore et Melexis

    Degroof Petercam réduit son objectif de cours sur Umicore  à 43 euros. "Les perspectives à court terme sont relativement sobres, mais les perspectives à long terme restent très attractives. L'action restera probablement sous pression dans les mois à venir." La recommandation d'achat est toutefois maintenue.

    Le broker place l'objectif de cours de Melexis  (actuellement à 78 euros; conseil d'achat) sous revue.

  • De coûteuses grèves aux Etats-Unis pour Ahold Delhaize

    200 millions $
    de ventes perdues
    Selon le CEO d'Ahold Delhaize, la grève de 11 jours qui a touché les activités américaines du groupe de grande distribution représente "un peu plus" de 200 millions de dollars de ventes perdues. Pour Frans Muller, cette grève laissera des traces financières. Ahold Delhaize prévoit ainsi un impact sur le résultat opérationnel de 90 à 110 millions de dollars (80 à 98 millions d'euros) en raison de la baisse des ventes et d'autres coûts.

  • Le point sur les marchés

    Sanction pour Umicore, Melexis et Ahold Delhaize | La hausse du pétrole pénalise les compagnies aériennes

    • Les actions européennes reculent en matinée, au retour d'un long week-end pascal et au début d'une semaine chargée en résultats d'entreprise. La nette progression des valeurs pétrolières (+1,8% pour l'indice sectoriel Stoxx 600) dans la foulée de l'envolée des prix du baril permet de limiter la baisse des marchés.

    • L'indice DJ Stoxx 600 cède 0,11%. Amsterdam rétrograde de 0,15%. Paris et Francfort sont stables. Londres gagne 0,42% grâce aux valeurs de l'énergie.

    • La saison des résultats d'entreprise a démarré sur une note négative, avec l'avertissement sur résultats d'Umicore qui est sanctionné par un recul de 17% de l'action. Le groupe belge a mis en garde sur la croissance de ses revenus et de ses bénéfices en 2020, en raison des retards du marché des véhicules électriques et du marché du stockage d'énergie.

    • Melexis, qui fournit des semi-conducteurs pour voitures, glisse de 6% après une chute de son bénéfice net au premier trimestre et la perspective de ventes pour 2019 inférieures à l'année dernière.

    • Ahold Delhaize cède 3,7%. Le distributeur a déclaré que la grève de 11 jours chez sa filiale "Stop & Shop" aux Etats-Unis pèserait sur ses marges. Bernstein a également déclassé la valeur à "neutre".

    • La flambée des prix du pétrole pénalise les actions des compagnies aériennes. EasyJet lâche 3,65%, International Consolidated Airlines 2,15% et Lufthansa 1,5%. 

  • Thomas Cook: +18%

    Thomas Cook  gagne plus de 18% à la Bourse de Londres. Le voyagiste aurait été approché par plusieurs groupes intéressés par son activité de tour opérateur ou l'ensemble de la société.

    Citant des sources anonymes, Sky News a rapporté ce week-end que la société américaine de capital-investissement KKR & Co et le fonds suédois EQT Partners étaient des candidats potentiels au rachat de la totalité du groupe.

  • "Le trading update de Melexis offre peu d'éléments pour soutenir le rally de l'action"

    Kepler Cheuvreux voit dans le trading update de Melexis  peu d'éléments positifs pour soutenir la récente progression de l'action. "Nous pensons que le consensus à l'égard de Melexis pour l'ensemble de l'année va être encore réduit, entre 4 à 8%."

    Le conseil est maintenu à "réduire", avec un prix cible de 42 euros.

  • Les marchés sur la défensive | Sanction pour Ahold, Umicore et Melexis

    Les indices actions européens cèdent du terrain en début de matinée, après un week-end de quatre jours. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 recule de 0,20%. Amsterdam lâche 0,25%, Paris 0,17% et Francfort 0,10%.

    "Cette semaine, ce sont surtout les bilans trimestriels des sociétés américaines qui devraient orienter les marchés actions"
    Milan Cutkovic
    stratégiste pour AxiTrader

    Ce matin, les investisseurs ont eu droit à des avertissement sur résultats pour Ahold Delhaize  et Umicore  et des prévisions inférieures aux attentes pour Melexis  .

    Par ailleurs, l'attention se portera sur l'évolution des prix du pétrole  , maintenant que la Maison Blanche a mis fin lundi aux exemptions permettant à huit pays d'acheter du brut iranien.

  • KBC Securities dégrade Umicore

    KBC Securities réduit son conseil sur Umicore  à "accumuler" contre "acheter", après l'avertissement sur résultats de ce matin (voir post de 7h54).

    L'objectif de cours est de 45 euros contre 50 euros.

  • |Opening bell bis|

    Ahold Delhaize: -3,45%
    Melexis : -5%
    Umicore: pas encore de cours formé

  • | Opening Bell |

    Bruxelles: 0,06%
    Amsterdam: -0,18%
    Francfort: n.c.
    Paris: -0,07%
    DJ Stoxx 600: -0,11%

    Ahold Delhaize: -3,45%
    Melexis : -5%
    Umicore: pas encore de cours formé

  • Ahold Delhaize abaisse ses prévisions

    Le groupe de distribution Ahold Delhaize  a abaissé ses prévisions de résultats pour l’exercice en cours en raison d’une grève de 11 jours dans sa chaîne Stop & Shop aux Etats-Unis qui avait attiré le soutien de plusieurs candidats démocrates à l’élection présidentielle.

    Ahold Delhaize a abaissé sa prévision croissance du bénéfice sous-jacent par action à "low single digits" contre "high single digits" avant. Le distributeur a également prévenu qu’il s’attendait pour 2019 à une marge opérationnelle ajustée légèrement plus basse que celle de l’an dernier.

  • Coup dur pour Samsung

    Samsung a dû se résoudre à repousser la sortie de son smartphone pliable Fold pour des problèmes d'écran, un nouveau coup dur dont les conséquences restent à déterminer, trois ans après le fiasco des batteries explosives du Galaxy Note 7.

    Le lancement de cet appareil, présenté comme une prouesse technologique et proposé à près de 2.000 dollars aux Etats-Unis, était attendu vendredi. Sa sortie est repoussée à une date indéterminée.

    Des utilisateurs "nous ont fait part du fait que l'appareil avait besoin d'améliorations (...). Pour étudier entièrement ces retours, et réaliser des tests approfondis, nous avons décidé de reporter le lancement du Galaxy Fold". "Nous prévoyons de donner une date de sortie dans les semaines qui viennent"
    Samsung

  • Greenyard renforce sa collaboration avec Carrefour Belgique

    Greenyard a signé un accord de principe avec Carrefour Belgique pour la livraisond de fruits et légumes durant l'ensemble de l'année. En conséquence, le volume de fruits et légumes livrés par Greenyard Fresh Belgium à Carrefour devrait fortement augmenter.

  • "Les investisseurs continueront à surveiller les publications des résultats d'entreprises avec notamment AbbVie, Coca Cola, eBay, Procter & Gamble ou encore Texas Instrument."
    Les experts de Mirabaud Securities Genève

  • Ce qu'il faut savoir avant l'ouverture

    Le calme devrait dominer à l'ouverture | Focus sur le déluge de résultats d'entreprises

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues sans grand changement à l'ouverture en sortir d'un week-end prolongé, les résultats trimestriels devant occuper les investisseurs en l'absence d'indicateurs majeurs à l'agenda.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait prendre 0,03% à l'ouverture, le Dax à Francfort pourrait grappiller 0,06% et le FTSE à Londres gagnerait 0,3%.

    3. Ce mardi, l'agenda sera allégé du côté des indicateurs mais verra plusieurs sociétés publier leurs résultats du premier trimestre.

    4. La Bourse de New York a clôturé en ordre dispersé une séance irrégulière lundi, les investisseurs semblant hésiter à prendre des positions trop franches avant le déluge de résultats de sociétés attendu cette semaine.

    5. Près d'un tiers des entreprises du S&P-500 doivent présenter leurs résultats trimestriels cette semaine. Ce mardi, c'est au tour de Coca-Cola, Procter & Gamble et Verizon d'annoncer leurs résultats, avant l'ouverture de Wall Street.

  • Melexis sous les attentes

    Melexis  , fournisseur de l’industrie automobile, a vu son chiffre d’affaires diminuer de 18% au premier trimestre par rapport à la même période de l’année dernière. Le résultat brut s’élève à 46,8 millions d’euros, en baisse de plus d’un quart. Le bénéfice net s’élève à 13,9 millions d’euros, soit 0,35 euro par action, soit 52% de moins qu’il ya un an.

    Comme pour Infineon  , Melexis ne s'attend pas à une rapide reprise dans le secteur automobile.

    "Sur base de notre carnet de commandes actuel nous anticipons une petite hausse séquentielle du chiffre d'affaires et de la marge bénéficiaire au deuxième trimestre. Nos attentes pour le chiffre d'affaires et la marge brute pour l'ensemble de l'année reflète l'incertitude sur le timing d'une amélioration durant la deuxième moitié de l'année."
    Françoise Chombar
    CEO de Melexis

  • Umicore lance un "profit warning"

    Umicore  lance un avertissement sur résultats. Le spécialiste des matériaux spéciaux prévoit que son Ebit récurrent pour l’ensemble de l’année 2019 se situera dans une fourchette comprise entre 475 millions à 525 millions d’euros. Le marché attendait un chiffre de 557 millions.

    Pour 2020, Umicore table toujours sur une croissance significative des revenus et des bénéfices toutefois en deçà des indications antérieures. Le groupe avait précédemment indiqué avoir identifié un potentiel pour dépasser d’environ 35 à 45% ses ambitions initiales de bénéfices pour 2020.

  • Biocartis conclut un partenariat mondial avec Covance

    Biocartis  , spécialiste des diagnostics moléculaires basé à Malines, conclut un accord stratégique mondial avec Covance, la division de LabCorp active dans le développement de médicaments. Le but est de commercialiser le laboratoire de poche Idylla et le panel des tests d’oncologie aux clients de Covance.

  • Le pétrole continue de grimper en Asie

    Les cours du pétrole restent orientés à la hausse, en Asie, portés par la perspective d'une contraction de l'offre du fait de la décision des Etats-Unis d'annuler les exemptions qui permettent à quelques pays (Chine, Inde, Turquie, Japon, Corée du Sud, Taïwan, Italie et Grèce)) d'importer encore du brut iranien.

    → Le baril de "light sweet crude" (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en juin, gagne 29 cents à 65,84 dollars

    → Le baril de Brent, référence européenne, pour juin, progressait de 24 cents à 74,28 dollars.

    Les cours avaient fini à leur plus haut depuis près de six mois lundi, dans le sillage de l'officialisation par la Maison Blanche de la fin des exemptions qui permettaient à huit pays l'achat de pétrole iranien malgré des sanctions américaines.

  • Bonjour !

    Bienvenue sur le "market live" de L'Echo. Ne bougez plus, vous êtes au bon endroit pour assister, aux premières loges, à cette séance de Bourse du lundi 23 avril 2019.

Plus sur Les Marchés

Echo Connect