1. Les marchés
  2. Live blog
live

Le Bel 20 ralenti par l'incertitude autour d'Ageas

La semaine a démarré sur une note optimiste en Europe, au lendemain du second tour des élections législatives en France. Chez nous, Ageas a terminé lanterne rouge suite à la décision de la Cour d'Amsterdam de ne pas valider son accord dans l'affaire Fortis.
  • Résumé de la séance

    Les principaux indices actions ont clôturé en nette hausse ce lundi, la fin de la séquence politique française et d'une série de grands rendez-vous de banques centrales offrant aux investisseurs une respiration propice aux achats. Désormais, "l'horizon s'éclaircit car à très court terme, nous n'avons plus vraiment de grand rendez-vous à attendre, même si cette semaine nous suivrons les négociations sur le Brexit", souligne Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

    Le Dax allemand a progressé dde 1,07%, le Cac 40 de 0,90% et le Footsie britannique de 0,81%. Les secteurs les plus cycliques, comme les ressources de base (+1,75%) et les banques (+1,11%), ont été plébiscités par les investisseurs.

    Ageas plombée par l'affaire Fortis

    Ouvrant sur une hausse de 0,53%, le Bel 20 a maintenu le cap tout au long de la séance ce lundi avant de clôturer sur une progression de 0,69% à 3.935,27 points. Quelques rares valeurs ont tout de même terminé dans le rouge: Cofinimmo a reculé de 0,14% à 109,95 euros, Colruyt de 0,17% à 47,75 euros et Telenet de 0,61% à 56,88 euros.

    De son côté, Ageas a lâché 1,49% à 35,98 euros. Contre toute attente, la cour d'appel d'Amsterdam n'a pas validé la transaction négociée de haute lutte entre l’assureur et les organisations de défense des actionnaires de Fortis. La cour a donné un délai de quatre mois aux parties afin qu'elles puissent revoir leur copie. Lire notre zoom

    Le groupe énergétique Engie (-0,11% à 14 euros) a acquis 40% de Tabreed, groupe des Emirats arabes unis spécialisé dans les réseaux de distribution de froid, pour 700 millions d'euros environ. Grâce à cette acquisition, le groupe français espère se développer rapidement sur de nouveaux marchés émergents, notamment en Inde, en Egypte et en Turquie.

    Sur le marché élargi, Asit Biotech a dégringolé de 8,86% à 5,30 euros. L’autorité de santé allemande, le Paul-Ehrlich-Institut (PEI), l’a invitée à une réunion d’avis scientifique pour revoir les résultats de la première étude clinique de phase III avec le "gp Asit" dans la rhinite allergique aux pollens de graminées (BTT009). Le PEI estime que l’étude BTT009 est considérée comme une étude de soutien et demande une étude pivot de confirmation avant d’examiner une demande d’autorisation de mise sur le marché allemand, et pour l’extension future de cette autorisation à d’autres pays européens.

    Le titre Celyad a par contre gagné 0,75% à 42,80 euros. La biotech a annoncé des résultats prometteurs dans le cadre de son étude clinique de phase I ouverte internationale visant à évaluer la sécurité et l’efficacité de sa thérapie cellulaire CAR-T NKR-2 dans sept cancers différents. Au vu de ces "résultats cliniques encourageants", Portzamparc a relevé son objectif de cours à 73 euros contre 35 euros avant. Le broker intègre désormais le cancer du colon dans sa valorisation.

  • Les résultats semestriels d'Ascencio

    La société immobilière réglementée Ascencio  vient de dévoiler ses chiffres pour le premier semestre. Le résultat immobilier a atteint 19,9 millions d'euros (+6,3% par rapport au 31 mars 2016). Le résultat net a par contre reculé à 26,6 millions d'euros, contre 28,7 millions d'euros au 31 mars 2016. Lien vers le communiqué 

  • | OPENING BELL |

    DAX +1,07%

    AEX +1,00%

    CAC 40 +0,90%

    BEL 20 +0,69%

  • Première cotation réussie pour Altaba, l'héritier de Yahoo

    Altaba, l'ex-Yahoo renommé après la reprise de ses activités internet par Verizon Communications, est en hausse à Wall Street pour sa première cotation dans un contexte de rebond des valeurs technologiques. Le titre gagne 3,97% à 54,67 dollars en début de séance alors que l'indice Nasdaq Composite progresse de 0,99%.

    La société regroupe principalement une participation de 15,5% dans le géant chinois du commerce électronique Alibaba Group Holding et 35,5% de Yahoo Japan. Elle affiche une capitalisation d'un peu plus de 50 milliards de dollars.

  • Wall Street| Opening Bell |

    • Dow Jones : +0,32%
    • S&P 500 : +0,41%
    • Nasdaq Composite : +0,71%

  • IBA démarre la construction d'une usine de protonthérapie

    IBA, le premier fournisseur mondial de solutions de protonthérapie pour le traitement du cancer, a posé la première pierre de son nouveau Centre Logistique et de Production à Louvain-la-Neuve.

    Cette ligne d’assemblage permettra de produire 20 à 30 accélérateurs de particules par an, par rapport aux 8 à 10 actuellement, et devrait être opérationnelle au premier quadrimestre 2018. Le reste du centre, qui comprend des bureaux et un espace d’accueil des clients, entrera en fonction la même année.

    L'ensemble représente un investissement de 16 millions d'euros.

  • Credit Suisse réduit son objectif de cours sur Ahold Delhaize

    Credit Suisse réduit son objectif de cours sur Ahold Delhaize à 21,75 euros contre 24,50, le conseil restant à "surperformer". L'impact de l'acquisition de Whole Foods Market par Amazon sera fera d'abord ressentir aux États-Unis, mais se propagera ensuite plus loin, explique Credit Suisse.

    ING devrait pour aussi reconsidérer son objectif de cours et son conseil sur Ahold Delhaize. Pour l'analyste Matthias Maenhaut, l'acquisition de Whole Foods par Amazon constitue un " point charnière " pour le secteur de la distribution alimentaire américaine, Amazon ayant  déjà entraîné des perturbations dans d'autres secteurs. Bien qu'il n'y ait pas de danger à court terme, l'arrivée du géant du commerce en ligne pourrait peser sur le sentiment dans le secteur et  faire naître des doutes sur les prévisions à long terme, explique-t-il.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    • BOEING a officiellement lancé lundi au Salon du Bourget le 737 Max 10, nouvelle version de son avion le plus vendu, qui a déjà engrangé plus de 240 commandes et engagements d'une dizaine de clients. L'avionneur a parallèlement annoncé une commande de 30 exemplaires du 787-9 par AERCAP HOLDINGS.

    GENERAL ELECTRIC - Boeing et Airbus réclament à CFM International, coentreprise de GE et Safran, 800 moteurs d'avions supplémentaires pour la période 2018-2020, répartis entre l'actuel CFM56 et le nouveau modèle LEAP, a déclaré lundi le patron de GE Aviation. Par ailleurs, l'hebdomadaire financier Barron's estime que GE pourrait dégager un rendement de 15% l'an prochain. L'action a gagné autour de 4% la semaine dernière à la suite de l'annonce de la nomination de John Flannery à la direction générale.

    KROGER, numéro deux de la distribution alimentaire aux Etats-Unis, et Ahold Delhaize, numéro quatre de ce marché, pourraient se rapprocher dans le cadre d'un mouvement de consolidation du secteur après le rachat de Whole Foods Market par Amazon, estime Bernstein, tout en expliquant que ce rapprochement pourrait passer par une offre hostile de Kroger sur Ahold Delhaize avant une possible scission des activités européennes du belgo-néerlandais.

    BANQUES - Les valeurs de ce secteur ont tiré parti de dégagements récemment survenus dans le compartiment high tech et sont bien parties pour enregistrer une belle performance au second semestre, écrit Barron's.

    VALEURS TECHNOLOGIQUES - Un rebond est annoncé après deux semaines de baisse. APPLE, MICROSOFT et ALPHABET prennent de 0,8% à 1% en avant-Bourse.

    LOCKHEED MARTIN. Le groupe de défense américain est près de conclure un accord sur la vente de 440 chasseurs F-35 à un groupe de 11 pays, dont les Etats-Unis, pour un montant de plus de 37 milliards de dollars, a-t-on appris auprès de deux sources au fait des négociations.

    US STEEL gagne 2,6% à 20,68 dollars dans les transactions en avant-Bourse. Longbow a relevé sa recommandation sur le sidérurgiste de "neutre" à "acheter", rapporte TheFly.com.

    JD.COM prend 2,4% en avant-Bourse. Le site chinois de commerce en ligne a fait état d'un bond de 50% sur un an de ses volumes de transactions pendant la période des soldes de juin.

    PERKINELMER, fabricant américain d'instruments de mesure scientifiques, a annoncé lundi le rachat du spécialiste allemand des produits de diagnostic Euroimmun pour environ 1,3 milliard de dollars en numéraire (1,1 milliard d'euros).

    FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES a démenti des informations de la presse japonaise selon lesquelles il a décidé de retirer la marque Chrysler du marché japonais l'an prochain en raison de la faiblesse de ses ventes.

    CLOVIS ONCOLOGY gagnait plus de 47% dans les premiers échanges en avant-Bourse après la publication de résultats positifs du Rubraca, un traitement du cancer de l'ovaire. Son concurrent sur ce segment de marché TESARO perdait 10,7% au même moment.

    FACEBOOK a reçu un accord de principe pour installer une filiale en Indonésie, quatrième pays au monde pour le nombre d'utilisateurs du réseau social, a-t-on appris de source gouvernementale indonésienne.

    BUCKLE. L'enseigne de prêt-à-porter basée dans le Nebraska a révélé vendredi soir que son système de paiement avait subi un piratage informatique pouvant avoir entraîné le vol de données de cartes de crédit de certains de ses clients.

  • "Kroger pourrait lancer une offre hostile sur Ahold Delhaize"

    Kroger, numéro deux de la distribution alimentaire aux Etats-Unis, et Ahold Delhaize, numéro quatre de ce marché, pourraient se rapprocher dans le cadre d'un mouvement de consolidation du secteur après le rachat de Whole Foods Market par Amazon, estime Bernstein.

    Le broker explique également que ce rapprochement pourrait passer par une offre hostile de Kroger sur Ahold Delhaize avant une possible scission des activités européennes du belgo-néerlandais.

  • Wall Street devrait suivre le mouvement européen

    Wall Street devrait suivre le mouvement, les contrats à terme sur ses indices signalant une ouverture en hausse de l'ordre de 0,3% pour le Dow Jones ainsi que pour le Standard & Poor's 500, et de 0,6% pour le Nasdaq.
    .

  • Le point sur les marchés à la mi-journée

    1. La semaine a démarré sur une note franchement optimiste en Europe, les investisseurs continuant à privilégier les actifs à risque après une
    phase de consolidation tout en saluant la large majorité obtenue sans surprise par le mouvement d'Emmanuel Macron à l'issue des élections
    législatives en France. En milieu de journée, Paris gagne 0,87%, Amsterdam 0,86% et Francfort 0,75%.

    2. La Bourse de Bruxelles n'est pas en reste puisqu'elle gagne 0,72% même si l'indice Bel20 est ralenti par Ageas qui perd un peu plus de 1% en réaction à la décision de la cour d'Amsterdam vendredi.

    3. Toujours à Bruxelles, Asit Biotech chute de 9%, lesté par la demande des autorités sanitaires allemandes (voir post de 8h19).

    4. Le secteur des matières premières signe la meilleure progression sectorielle en Europe, avec un gain de 1,15%. Au sein du compartiment, Arcelor Mittal se renforce 3%, parmi les plus fortes hausses de l'indice DJ Stoxx 600.

    5. Philips bondit de plus de 5%, après un article de presse selon lequel le fonds activiste Third Point est en train de monter au capital du groupe.

    6. Europcar était dopé (+3%) par l'acquisition de son concurrent espagnol Goldcar, valorisé à cette occasion 550 millions d'euros.

    7. Plusieurs valeurs de la distribution, affectées vendredi par l'opération Amazon-Whole Foods se reprennent, à l'instar d'Ocado (+7%), meilleure performance du Stoxx 600 après un relèvement de recommandation, ou d'Ahold Delhaize (+1,14%) qui a chuté de 9,5% vendredi.

     

  • Live chat

  • Philips bondit, un article le dit visé par Third Point

    Philips gagne plus de 5% à la Bourse d'Amsterdam, dans des volumes élevés, au plus haut depuis plus de 15 ans, après un article de presse selon lequel le fonds activiste Third Point est en train de monter au capital du groupe.

    Le Times a rapporté dimanche que Third Point était en train d'acquérir "secrètement" une participation dans Philips, alimentant ainsi les spéculations sur sa volonté de "secouer" le conglomérat néerlandais.

    Third Point, propriété de l'investisseur Daniel Loeb, s'en est déjà pris ces dernières années au groupe japonais Sony et à l'américain Honeywell, entre autres.

  • Degroof vise désormais 68 euros par action Celyad

    Après Portzamparc, c'est au tour de Degroof Petercam de relever nettement son objectif de cours sur Celyad . Le broker vise désormais 68 euros contre 41. La recommandation est d'acheter la valeur.

  • Asit Biotech chute de 10%, lesté par la demande des autorités sanitaires allemandes (voir post de 8h19).

  • Schneider Electric grimpe, porté par le relèvement de Barclays

    Le titre Schneider Electric bondit à la Bourse de Paris, porté par le relèvement de recommandation des analystes de Barclays de "sous-pondérer" à "pondération en ligne".

    Jusqu'ici, les analystes de la banque britannique s'inquiétaient de l'utilisation des capitaux et de l'absence d'amélioration des marges de Schneider Electric en dépit des réductions de coûts en cours.

    Si leurs craintes n'ont pas disparu, ils estiment toutefois qu'il existe un potentiel de création de valeur dans certaines activités du groupe, qui mène actuellement une revue de son portefeuille d'actifs.

    Leur objectif de cours est porté à 70 euros contre 65 euros.

  • "La chute d'Ahold Delhaize est une opportunité d'achat"

    La chute sévère du titre Ahold Delhaize , qui a perdu 13,4% la semaine dernière en raison de la guerre entre les distributeurs américains et l'acquisition de Whole Foods par Amazon, est une opportunité d'achat signale l'analyste Alan Vandenverghe de KBC Securities.

    La réaction du cours est exagérée, constate l'analyste qui estime qu'Ahold Delhaize est bien armé pour faire face à un environnement difficile. Si l'impact de l'entrée d'Amazon dans le secteur des supermarchés est encore difficile à estimer, les conséquences devraient plutôt se faire sentir à moyen terme.

    L'analyste maintient sa recommandation d'achat avec un prix cible de 25 euros pour Ahold, Delhaize.

  • Le point sur les marchés en début de matinée

    1. La tendance est franchement positive sur les marchés européens, dans le sillage des marchés asiatiques, dans un climat jugé toujours globalement favorable aux actifs à risque. Aux alentours de 10h, Paris progresse de 1%, Francfort de 0,9% et Londres de 0,8%. La Bourse de Bruxelles gagne 0,6%, ralentei par le recul d'Ageas, seule valeur en baisse au sein de l'indice Bel20.

    2. En Europe, la hausse profite à l'ensemble des secteurs. L'indice Stoxx de l'automobile progresse de 1,21% et celui des banques de 1,14%.

    3. En tête du CAC40, ArcelorMittal (+2,18%) bénéficie de la hausse des cours des matières premières et Schneider Electric (+2,12%), du relèvement de la recommandation de Barclays.

    4. Plusieurs valeurs de la distribution ou du commerce électronique affectées vendredi par l'opération Amazon-Whole Foods se reprennent, à l'instar d'Ocado (+6,71%), meilleure performance du Stoxx 600 après un relèvement de recommandation, ou d'Ahold Delhaize (+1,02%) qui a chuté de 9,5% vendredi.

    5. Sur le marché des changes, la livre sterling varie peu à moins de deux heures de l'ouverture officielle des négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, que la Première ministre Theresa May aborde dans une position politique fragilisée et sans stratégie clairement définie.

  • Portzamparc double son target sur Celyad

    Le broker Portzamparc double son objectif de cours sur Celyad pour le porter à 73 euros contre 35 jusqu'ici. La recommandation est d'acheter la valeur. Bryan Garnier a également changé son fusil d'épaule sur la biotech à "acheter" contre "neutre" jusqu'à présent.

  • BOURSE-EUROPCAR GAGNE PLUS DE 2% À L'OUVERTURE APRÈS L'ANNONCE DU RACHAT DE GOLDCAR

  • BOURSE-SCHNEIDER (+1,63%) PLUS FORTE HAUSSE DU CAC APRÈS LE RELÈVEMENT DE LA RECOMMANDATION DE BARCLAYS

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: +0,51%
    • Amsterdam: +0,75%
    • Francfort: +0,81%
    • Paris: +0,82%
    • DJ Stoxx 600: +0,69%
  • Suspension de Sapec

    Le titre Sapec est suspendu, dans l'attente d'un communiqué de l'entreprise.

  • Asit Biotech, Celyad, Engie... quelques valeurs belges à suivre

    • AGEAS - La cour d'appel d'Amsterdam a déclaré vendredi que la transaction Fortis conclue entre Ageas et les associations de défense des actionnaires était "non-liante". La décision de la justice néerlandaise empêche l'assureur de tourner définitivement la page Fortis.
    • AHOLD DELHAIZE - La semaine dernière s'est clôturée sur un net recul des valeurs américaines du secteur du commerce de détail, en réaction à l'annonce du rachat de Whole Foods par Amazon. Ahold, Delhaize a été l'une des plus grandes victimes, clôturant en repli de 10%.
    • ASCENCIO : résultats semestriels.
    • ASIT BIOTECH - L'autorité sanitaire allemande demande une étude pivot de confirmation pour la première étude clinique de phase III avec le "gp Asit" dans la rhinite allergique aux pollens de graminées (voir post de 8h19).
    • CELYAD - Celyad progresse dans le développement de son traitement du cancer par stimulation du système immunitaire: la biotech de Mont-Saint-Guibert a annoncé des résultats prometteurs dans le cadre de son étude clinique de phase 1 ouverte internationale visant à évaluer la sécurité et l’efficacité de sa thérapie cellulaire CAR-T NKR-2 dans sept cancers différents.
    • ENGIE - ENGIE a acheté 40% de Tabreed (National Central Cooling Company PJSC), devenant ainsi un actionnaire de référence de la société, qui reste détenue à 42% par Mubadala (Mubadala Investment Company), société d'investissements stratégiques basée à Abou Dhabi.
    • NEUFCOUR - Assemblée générale
  • Tokyo clôture en hausse de 0,62%

    La Bourse de Tokyo a fini en hausse, le Nikkei gagnant 0,62% pour remonter au-dessus des 20.000 points, grâce à une relative stabilité du dollar et un certain appétit pour les actions de sociétés oeuvrant sur le marché intérieur.

    L'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 124,49 points à 20.067,75 points.

    L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau s'est apprécié de 0,63% (+10,03 points) à 1.606,07 points.

  • -16%
    L'action de l'équipementier automobile japonais Takata, qui avait été suspendue vendredi, a chuté de 16,5% à la Bourse de Tokyo, alors qu'un dépôt de bilan pourrait intervenir dans les prochains jours. Depuis le début de l'année, le titre a dégringolé de près de 60% à 404 yens.

  • Asit Biotech parmi les valeurs à suivre

    Asit Biotech , une société biopharmaceutique belge spécialisée dans l’immunothérapie pour le traitement des allergies signale ce matin que l’autorité de santé allemande, le Paul-Ehrlich-Institut (PEI), demande une étude pivot de confirmation pour la première étude clinique de phase III avec gp Asit dans la rhinite allergique aux pollens de graminées.

    Cette étude de confirmation est un préalable avant d’examiner une demande d’autorisation de mise sur le marché allemand, et pour l’extension future de cette autorisation à d’autres pays européens, conformément aux directives internationales.

    Vendredi, l'action Asit Biotech a clôturé sur une chute de 6,9% à 5,82 euros.

  • "Le scrutin français confirme que le Président Emmanuel Macron aura les mains libres pour imposer son programme national. Les marchés devraient donc s'attendre à l'adoption des réformes du marché du travail, ainsi que des changements dans le code fiscal et le système des retraites."
    Elliott Hentov
    Analyste chez State Street Global Advisors.

  • "Après une semaine marquée par les banques centrales, cette semaine s'annonce bien plus calme, même si la politique pourrait encore jouer un rôle en l'absence d'indicateurs économiques majeurs."
    Michael Hewson
    Analyste marchés chez CMC Markets

  • Briefing d'avant Bourse

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse à l'ouverture, dans le sillage des marchés en Asie. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner 0,32% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,27% et le FTSE à Londres 0,61%.

    2. Sur le marché des changes, l'euro est ferme après le second tour des législatives en France et que la livre sterling reste sous pression en amont du lancement officiel des négociations sur le Brexit.

    3. Aucun indicateur macroéconomique majeur ne figure à l'agenda. Les cambistes surveilleront toutefois dans la journée le discours du président de la Réserve de New-York, William Dudley, lors d'une table ronde avec des chefs d'entreprises à Plattsburgh.

  • Bonjour à toutes et tous! Le live 'Marchés' démarre maintenant. Merci de nous suivre.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés