Le Cac 40 a renoué avec les 5.000 points

©AFP

La baisse de l'euro face au dollar a dopé les indices boursiers européens. Le Cac 40 s'est distingué en franchissant le seuil de 5.000 points en séance, une première depuis 2008. Les propos de Draghi ont redonné un coup de boost aux marchés.

Tout au long de la journée, L'Echo vous offre la possibilité de suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel, à travers les informations de la rédaction, les commentaires des courtiers, les déclarations de traders et autres économistes sur les réseaux sociaux... Des suggestions, questions ou remarques? N'hésitez pas à nous en faire part, nous essaierons d'en tenir compte.

18:15 La Bourse de Paris a donc franchi brièvement le seuil symbolique des 5.000 points avant de terminer en hausse de 2,37%, électrisée par les marques de confiance données par la Banque centrale européenne (BCE) en son vaste programme de rachats d'actifs lancé en début de semaine.

L'indice CAC 40 a gagné 115,80 points à 4.997,75 points, dans un volume d'échanges nourri de 4,7 milliards d'euros, terminant à son plus haut niveau depuis mai 2008. La veille, l'indice avait perdu 1,12%. La cote parisienne s'est affichée dans le vert dès l'ouverture et a accentué sa progression dans la matinée. La tendance positive s'est maintenue après l'ouverture de Wall Street, où la montée des indices était beaucoup plus timide, et s'est de nouveau emballée peu avant la clôture.

Les indices ont été portés par des propos du président de la BCE Mario Draghi, qui "n'a rien dit de très nouveau mais a confirmé l'engagement et la confiance de la BCE en (son programme d'assouplissement monétaire) QE", souligne Andrea Tuéni à Saxo Banque.

Ce programme de rachat de dettes publiques, basé sur le modèle de la Banque d'Angleterre ou de la Réserve fédérale américaine, a bien démarré lundi, avec 3,2 milliards d'euros de titres acquis au premier jour de l'opération. Le montant total doit atteindre quelque 1.140 milliards d'euros d'ici septembre 2016.

Depuis l'annonce de ce programme le 22 janvier, la cote parisienne connaît une ascension continue. Ce jour là, elle avait ouvert à 4.486,76 points.

La BCE "a aussi rappelé qu'il n'y aurait aucune difficulté a trouver où placer les soixante milliards qui sont injectés tous les mois", souligne M. Tuéni.

"Ces propos sont les mêmes que lors de la conférence de presse (jeudi dernier) mais ils ont suffi à redonner un coup de boost au marché, à lui permettre de repartir de l'avant alors qu'on a eu un début de semaine un peu poussif" marqué par deux séances dans le rouge. Dans ce contexte, on constate une "accélération baissière de l'euro par rapport au dollar" que certains interprètent comme un signe de bon augure pour les entreprises exportatrices, souligne Renaud Murail, un gérant de Barclays Bourse.

17:40 Clôture en Europe:

Bel 20: +1,37% à 3.719,78 points

AEX: +1,83% à 491,93 points

Cac 40: +2,37% à 4.997,75 points

Dax: +2,66% à 11.805,99 points

Footsie: +0,3% à 6.721,51 points

17:30 Le Cac 40 a franchi un seuil symbolique. L'indice français vient de passer, en cours de séance, au-delà de 5.000 points pour la première fois depuis 2008.

A 17h14, l'indice Cac 40 prenait 2,45%, soit 119,48 points, à 5.001,43 points, dans un volume d'échanges de 3,3 milliards d'euros. La cote parisienne connaissait une forte progression depuis l'ouverture, qui l'a fait évoluer à son plus haut niveau en séance depuis le 2 juin 2008. Comme le reste des indices européens, le Cac 40 est "dopé" par "les propos brefs mais précis et constructifs de Mario Draghi", le président de la BCE, a souligné John Plassard de Mirabaud. Lors d'un colloque bancaire à Francfort, M. Draghi a assuré que les rachats massifs de dettes lancés lundi par la Banque centrale européenne (BCE) n'allaient pas freiner la poursuite des réformes structurelles en zone euro et pourraient même prévenir une contagion en cas de crise. Ce programme de rachat de dettes publiques, basé sur le modèle de la Banque d'Angleterre ou de la Réserve fédérale américaine, a bien démarré lundi, avec 3,2 milliards d'euros de titres acquis au premier jour de l'opération, a indiqué le Français Benoît Coeuré, membre du directoire de la BCE.

17:25 Le titre Solvay figure en bonne position dans les hausses du jour au sein du Bel 20. Ces deux derniers jours, le groupe franco-belge a annoncé un partenariat avec 3A Composites et l'intégration de ses nouvelles résines dans un logiciel d'e-Xstream engineering. Lien vers les communiqués de Solvay.

17:00 Le titre Nyrstar enregistre un net rebond après son recul des deux derniers jours et sa chute de la deuxième moitié de février. Mardi soir, la FSMA, l'Autorité des services et marchés financiers, a indiqué que le fonds Citadel Europe avait réduit ses positions "short" sur Nyrstar à 1% la semaine dernière, contre 1,04% deux semaines plus tôt.

16:45 Malgré ses efforts de désendettement et de contrôle des coûts, Agfa Gevaert déçoit le marché ce mercredi. Son résultat opérationnel sous-jacent et son chiffre d'affaires sont inférieurs à la médiane des estimations des analystes. Au quatrième trimestre, les revenus du groupe d'imagerie se sont élevés à 711 millions d'euros, contre une estimation de 727 millions d'euros, selon l'agence d'informations financières Bloomberg. Agfa se montre pourtant ambitieux pour cette année.

16:30 L'action Euronext est bien orientée, ce mercredi. La veille, JP Morgan Asset Management avait annoncé détenir 3,11% du capital de l'opérateur boursier. Depuis le début de l'année, Euronext a déjà gagné plus de 34%. Il y a deux semaines, les résultats du groupe avaient reçu un très bon accueil.

14:37 Wall Street a ouvert en hausse mercredi, des investisseurs se mettant en quête de bonnes affaires après la chute de la veille. Quelques minutes après l'ouverture, le Dow Jones progressait de 0,07% et le Nasdaq de 0,14%. Mardi, la Bourse de New York avait succombé à la peur de l'impact du dollar fort sur les exportations américaines, attisée par l'attente d'une hausse des taux d'intérêt dès juin.

 

14:18 Galapagos bondit de 11%, après avoir déjà gagné 6% hier mardi. Les volumes de transaction sont élevés avec 450.000 titres échangés ce mercredi contre une moyenne quotidienne de 100.000 titres sur ces six derniers mois. L'entreprise biotechnologique publiera en avril les résultats de son médicament très prometteur contre le rhumatisme. Ce traitement fait de Galapagos une cible potentielle en vue d'un éventuel rachat estimait Bloomberg mardi. AbbVie et Johnson & Johnson pourraient être tous les deux être candidats estime l'agence. Galapagos a développé cette pilule avec AbbVie. Johnson & Johnson est déjà actionnnaire de Galapagos, à hauteur de 7,8% du capital.

AbbVie et Johnson & Johnson pourraient etre interesse par Galapagos. ©BLOOMBERG NEWS

14:00 Les discussions techniques sur la suite à donner au plan de soutien financier pour Athènes onnt débuté mercredi après-midi à Bruxelles entre des hauts fonctionnaires grecs et des représentants des créanciers du pays, a annoncé mardi la Commission européenne.



 

La monnaie européenne dégringole depuis des mois et se dirige vers la parité avec le dollar. L'euro est notamment mis sous pression par le lancement d'un QE par la Banque centrale européenne (BCE). D'un autre côté, nombreux sont les analystes et autres experts à être confiants dans une reprise de l'économie européenne. Sera-t-elle durable ? Grâce à quels facteurs ? Et ailleurs dans le monde ? Pour en discuter, L'Echo vous propose un chat spécial en compagnie de William De Vijlder, économiste en chef chez BNP Paribas. Rejoignez-nous ce mercredi dès 12h30 pour lui poser toutes vos questions.

 

 

12:29

"Les ventes d'euro se poursuivent alors que la BCE a lancé lundi son programme de rachats d'actifs et il n'y a aucun élément de soutien pour l'euro actuellement. La monnaie unique devrait atteindre la parité avec le dollar avant de rebondir."
Petra Kuraliova
Analyste chez Tradenext

11:57 Les indices européens accélèrent leurs gains en fin de matinée, le Cac 40 prend près de 2%. L'indice Dax a touché un niveau record en intraday à 11.701,84 points. Les actions profitent de la faiblesse de l'euro.

"L'effet le plus important du QE est qu'il donne à l'Europe une monnaie extraordinairement bon marché. Cela va modifier la croissance et la demande dans le monde, l'Europe étant un économie exportatrice. La faiblesse de l'euro est une bonne nouvelle"
David Hussey
Responsable des actions européennes chez Manulife Asset Management à Londres

 

11:40 La Grèce a levé mercredi 1,3 milliard d'euros en bons du Trésor à trois mois, à un taux d'intérêt en légère hausse par rapport à la précédente émission similaire sur fond de difficultés financières du pays qui a récemment bénéficié d'une extension de l'aide internationale. Le taux d'intérêt de l'émission de mercredi s'est tendu à 2,70% contre 2,50% il y a un mois, a précisé un communiqué de l'agence nationale de gestion de la dette publique (PDMA). "Au total les offres ont atteint 1,3 milliard d'euros pour une émission de 1 milliard et le montant accepté au total a été de 1,3 milliard", selon la PDMA.

11:23 Séance difficile pour Agfa-Gevaert , le titre perd près de 4% en fin de matinée.

11:18

$EUR 1.058

11:00 ABN Amro démarre le suivi de Cofinimmo avec un conseil de "conserver" et un objectif de cours de 107 euros.

10:34 La baisse des rendements obligataires se poursuit en Europe, jusqu'à atteindre le prix maximum fixé par la BCE (-0,20% de rendement) ?

 

Europese rentes dalen verder ! Allemaal op weg naar de maximumprijs die ECB wil betalen (-20 bp rendement) ? pic.twitter.com/HKR13efytc— KBC AM Strategieteam (@KBC_AM) 11 Mars 2015

 

10:25 L'euro atteindra la parité face au dollar à la fin de cette année estime la Deutsche Bank. La banque tablait avant sur un taux de change de 1,05 à 1 euro fin 2015. Ensuite, l'euro devrait atteindre 0,85 dollar fin 2017 estime Alan Ruskin, spécialiste des changes à la Deutsche Banque.

 

Euro tumbles close to 12-year low against the dollar. How low can it go? http://t.co/uM7oW3Tsxr pic.twitter.com/0LhfQ4yu6n— WSJ Europe (@WSJeurope) 11 Mars 2015

 

10:02 Les valeurs cycliques soutiennent les indices européens ce matin. L'indice regroupant les valeurs automobiles européennes prend ainsi 1,41%, plus forte hausse sectorielle en Europe. Exane BNP Paribas a relevé son objectif de cours pour plusieurs poids lourds de la cote, dont Renault.

Parmi les autres valeurs en vue:

  • Le compartiment des télécoms se distingue, grâce à Telecom Italia , dont l'action prend près de 4% après des informations de pressendisant qu'Hutchison Whampoa et Vimpelcom sont en discussions avancées en vue d'une fusion de leurs activités italiennes.
  • Par ailleurs, le titre Adecco gagne près de 3%. Le premier groupe mondial d'intérim a dit que la croissance économique en Europe devrait se traduira par une augmentation des contrats d'intérim cette année ce qui doit lui permettre en principe d'atteindre son objectif de marge annuelle.
  • Du côté des baisses, l'action JCDecaux plonge de plus de 6% lendemain de l'annonce de la cession par la holding familiale Decaux de 5,4% du capital du groupe publicitaire.
  • Le titre du groupe de diagnostic in vitro bioMérieux recule nettement sous le coup de prises de bénéfices après l'annonce d'un nouveau recul du bénéfice net en 2014.

10:00 La Grèce et ses créanciers, qui sont à bout de patience, doivent plancher mercredi sur les réformes à mener dans le pays, condition sine qua non pour qu'il obtienne l'argent dont il a cruellement besoin pour éviter l'asphyxie. Pour l'heure, le gouvernement grec va pouvoir utiliser 555 millions d'euros présents dans la réserve du Fonds hellénique de stabilité financière (FHSF).

"Les investisseurs suivront avec attention l'évolution du dossier grec aujourd'hui, alors que les discussions doivent reprendre entre la Grèce et les membres de l'Eurogroupe."
Les analystes de Saxo Banque

09:44 Le programme d'assouplissement quantitatif (QE) de la Banque centrale européenne (BCE) est susceptible de protéger les pays de la zone euro des effets de contagion émanant des événements en Grèce, a déclaré il y a quelques minutes le président de la BCE Mario Draghi lors d'une conférence à Francfort.

"Nous avons également observé une nouvelle baisse des rendements souverains du Portugal et d'autres pays jadis en difficulté en dépit d'un regain de crise en Grèce. Cela laisse penser que le programme de rachat d'actifs protège peut-être les pays de la zone euro de la contagion."
Mario Draghi
Président de la BCE

Draghi a admis que le programme de rachats de titres de dette souveraine et autre comportait des risques.

"Nous sommes conscients que nos mesures puissent induire des risques pour la stabilité financière mais pour l'heure ces risques sont maîtrisés".
Mario Draghi
Président de la BCE

09:36

"Le titre de dette à 10 ans de l'Allemagne va être proche de zéro à la fin de la semaine s'il continue de baisser à cette vitesse."
Les stratégistes de BNP Paribas

09:28 KBC Securities relève son objectif de cours sur Tessenderlo à 26 euros contre 22,50 euros avant. Le conseil passe à 'conserver' contre 'accumuler'.

"Après la récente forte progression de l'action et tenant compte de la valorisation actuelle, nous dégradons notre rating d'accumuler à conserver, avec un nouvel objectif de cours de 26 euros."
Wim Hoste
Analyste chez KBC Securities

09:21 L'action JCDecaux accuse la plus forte baisse de l'indice SBF 120  mercredi dans les premiers échanges à la Bourse de Paris au lendemain de l'annonce de la cession par la holding familiale Decaux de 5,4% du capital du groupe publicitaire.

09:19 L'euro glisse à 1,0638 dollar.

 

#Euro just hits fresh 12yr lows at $1.0638 while #ECB's Draghi is speaking about contained QE risks in Frankfurt. pic.twitter.com/ipB6mJn8Nd— Holger Zschaepitz (@Schuldensuehner) 11 Mars 2015

09:12

EURUSD: 1,0653— MoneyFarm (@getMoneyFarm) 11 Mars 2015

 

09:04 | Opening Bell |

  • Amsterdam: +0,28%
  • Bruxelles: +0,28%
  • Francfort: +0,36%
  • Londres: +0,29%
  • Paris: +0,45%
  • Milan: +0,54%
  • Madrid: +0,41%

 

08:57 S&P et Dow Jones sont désormais en baisse depuis le début de l'année, avec des replis de respectivement 0,72% et 0,90%

08:56 Les taux d'emprunt à 10 ans de la France et de l'Allemagne ont franchi à la baisse des nouveaux seuils symboliques mercredi matin, sous l'effet toujours actif du plan de soutien de la Banque centrale européenne (BCE).  Peu après l'ouverture, le rendement à 10 ans de la France passait à 0,480% après avoir terminé à 0,524% la veille à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise. Le taux à 10 ans de l'Allemagne a atteint 0,198% contre 0,234% la veille.

08:43 E.ON a publié une perte annuelle d'une ampleur sans précédent en raison essentiellement des dépréciations constituées sur ses centrales électriques à la suite d'une chute des prix de gros de l'électricité à travers l'Europe. E.ON a fait état d'une perte nette de 3,2 milliards d'euros
en 2014 contre un bénéfice de 2,14 milliards un an auparavant. Les analystes anticipaient une perte nette de 3,3 milliards d'euros.

E.ON a publie une perte annuelle d'une ampleur sans precedent. ©BELGA

08:40 La parité entre l'euro et le dollar se rapproche

EURUSD at 1.0683. #ParityWatch #FX— Francine Lacqua (@flacqua) 11 Mars 2015

 

08:37 La baisse des rendements se poursuit ce matin. Le taux d'emprunt allemand touche 0,20%

 

GERMAN 10-YEAR BUND YIELD FALLS TO RECORD LOW BELOW 0.20% - MNI— Fabrizio Goria (@FGoria) 11 Mars 2015

 

08:35

"Les investisseurs sont préoccupés par les discussions entre la Grèce et l'Europe, le ralentissement en Chine et une potentielle remontée des taux aux Etats-Unis, ce qui se traduit par un cocktail de volatilité à digérer."
Michael Hewson
Analyste de CMC Markets

 

08:22 Quelques valeurs belges à suivre:

  • AGFA-GEVAERT - Le groupe d'imageries n'a pas chômé en 2014 : réduction de sa dette financière, amélioration de la marge brute, contrôle des coûts, refinancement de la société, et augmentation du résultat net. Prochaines étapes : stopper l'érosion des revenus et améliorer la rentabilité du groupe. Le groupe n'exclut pas de réaliser des acquisitions en 2015. Lien vers notre article. Par ailleurs, l’ex-commissaire européenne Viviane Reding, aujourd’hui eurodéputée, a été proposée en même temps que l’avocate Hilde Laga comme nouvelles membres du conseil d'administration d'Agfa-Gevaert. Lien vers notre article.
  • PICANOL :Le groupe Picanol, spécialisé dans la conception et la fabrication de métiers à tisser, a terminé l'année 2014 avec un résultat en ligne avec les attentes. Pour 2015, le groupe s'attend à un marché mondial des métiers à tisser au même niveau que l'année 2014. Le carnet de commandes du premier semestre est bien rempli. Le groupe prévoit une hausse du chiffre d'affaires au premier semestre. Lien vers notre article.
  • TESSENDERLO - La société chimique a terminé l'année 2014 sur une bonne note, dopée par sa division Agro. Après la perte actée en 2013, Tessenderlo a dégagé un bénéfice de près de 53 millions d'euros. Lien vers notre article.
  • UCB : Selon Reuters, le groupe pharmaceutique indien Dr. Reddy's Laboratories serait en négociation pour acquérir les opérations indiennes du groupe pharmaceutique belge UCB pour environ 135 millions de dollars (125 millions d'euros). C'est ce qu'indique une personne proche de ce dossier et qui a souhaité garder l'anonymat.

 

08:13

Le Cercle Ecofin Club se lance en brabant wallon #business #networking #brabantwallon— ECOFIN CLUB (@ECOFINCLUB) 11 Mars 2015

 

08:06 Le dollar reste soutenu par la perspective de voir la Réserve fédérale relever ses taux d'intérêt plus rapidement que prévu, perspective qui est à l'origine de l'envolée du billet vert. Ce dernier évolue à un pic de 12 ans face à l'euro et à un plus haut de près de huit ans face au yen.

"Il y a des inquiétudes sur l'impact que cela aura à l'avenir sur les bénéfices des entreprises, notamment les grandes multinationales."
Nicholas Colas
Responsable de la stratégie de marché de ConvergEx Group

08:05 |Le point avant l'ouverture des marchés|

Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse mercredi à l'ouverture, une tentative de rebond semblant se profiler après leur net repli de la veille, malgré la pire séance qu'ait connue Wall Street en deux mois mardi pour cause de vigueur du dollar.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien  pourrait gagner jusqu'à 0,4% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,4% et le FTSE à Londres 0,5%.

07:55 Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur le "market live" de L'Echo qui vous permet de suivre minute par minute les grands moments de cette séance de Bourse.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés