1. Les marchés
  2. Live blog
live

Le CAC 40 au plus haut depuis janvier 2008

Les Bourses européennes ont repris leur trend haussier après deux journées négatives, voire trois. A Paris notamment où, en hausse de 0,7%, l'indice CAC 40 franchit les 5.300 points pour la première fois depuis début janvier 2008.
  • Les investisseurs continuent d'affluer sur les marchés européens des actions. Après avoir subi quelques prises de benefice lors des trois  dernières séances de la semaine passée, l'indice Stoxx 600 a renoué avec son mouvement haussier. Il a progressé de 0,63% pour clôturer les séances sur le Vieux Continent à 389,53 points. Il porte à 7,78% son avance depuis le début de cette année.

    L'indice a été porté par l'intérêt des investisseurs pour les valeurs technologiques (+1,38% en moyenne selon le Stoxx 600 de ce secteur), celles de la construction (+1,22%) et des télécoms (+1,21%). Pour leur part, les actions des secteurs de l'automobile (-0,74%), des matières de base (-0,74%) et de la chimie (-0,11%) ont plutôt été négligées.

    Parmi les principaux indices boursiers nationaux, le CAC 40 de Paris a mené les hausses. Il a gagné 0,70% à 5.304,15 points. C'est la première fois depuis le tout début de l'année 2008 qu'il achève une séance boursière au-delà des 5.300 points. Il a profité de la fermeté d'actions telles que TechnipFMC (+3,15% à 28,47 euros) et de Saint-Gobain (+2,16% à 50,62 euros).

    Pour leur part, le DAX 30 allemand a pris 0,56% à 12.507,90 points et le FT 100 britannique 0,64% à 7.250,07 points.

    A Bruxelles, au terme d'une séance marquée par le détachement d'une série de dividendes, le Bel 20 est monté de 0,89% à 3.909,88 points. Meilleure performance du jours dans cet indice, AvH a gagné 1,23% pour atteindre un pic historique de 152,05 euros. Lanterne rouge, GBL s'est replié de 1,69% à 86,52 euros. Ce titre doit cette performance négative au détachement de son dividende. Idem pour AB InBev qui a cédé 0,68% à 102,70 euros.

    L'OAT française se distingue

    Sur les autres marchés, l'euro grappillé un modeste 0,08% à 1,0908 dollar, tandis que l'once d'or cède 0,1% à 1.255,4 dollars. Au rayon des obligations souveraines, le rendement de l'OAT française a fait exception à la remontée des taux en Europe. Il a cédé 1,7 point de base à 0,811%. Début février, il approchait le niveau de 1,3%.

    A Londres enfin, le prix du baril de Brent se contractait de 0,5% à 51,26 dollars.

  • "Fin de cycle conjoncturel"

    Dans une analyse publiée ce mardi, Yves Longchamp, responsable de la recherche chez Ethenea (Suisse, Luxembourg) estime que les statistiques économiques livrent de nombreux indices tangibles d’une fin de cycle conjoncturel. Les chiffres du chômage et de l’inflation plaident en faveur d’un tel scénario.
    D’un autre côté, les chiffres de l’emploi et de la croissance suggèrent que, si nous sommes dans la phase descendante du cycle conjoncturel, nous ne sommes pas encore dans la dernière ligne droite (12 derniers mois). Ils laissent également entrevoir un ralentissement de la croissance.
    De ce point de vue, les données financières suggèrent globalement que l’économie américaine vient à peine d’entrer dans la phase finale du cycle conjoncturel. Il s’agit d’une période au cours de laquelle les taux courts augmentent, la courbe des rendements s’aplatit mais demeure ascendante et les ratios cours/bénéfices augmentent.

    "À en juger par ces résultats, la prochaine récession ne devrait pas intervenir avant 2019, ce qui laisse entrevoir une poursuite de la hausse des taux courts et des cours des actions", conclut le responsable de chez Ethenea.

  • Les marchés plutôt confiants avant les élections françaises

    C'est ce que démontrent:

    1. le CAC 40 à Paris qui se situe ce jour au plus haut depuis début janvier 2008, à près de 5.300 points.

    2. L'évolution de l'euro quasi au plus haut depuis le début de cette année, à 1,0909 dollar.

    3. La poursuite de la détente du rendement (taux) de la dette française (OAT) à 10 ans à 0,815%, alors que celui du Bund continue de monter.

    4. Le recul depuis plusieurs jours des cours de l'once d'or sur les marchés internationaux. De 1.295 dollars il y a deux semaines à 1.254 dollars ce jour.

  • JP Morgan table toujours sur une hausse des taux US. Mais en juin.

    "Tandis que la Fed est confiante  dans la poursuite de la normalisation graduelle de sa politique monétaire, des récentes données statistiques posent des défis" estiment les économistes de JP Morgan. Ceux-ci s'attendent toujours à une hausse des taux d'intérêt américains en juin prochain.

  • En attendant Apple ce soir

    Wall Street a ouvert en très légère hausse mardi, à la veille de la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed). En même temps, les investisseurs doivent digérer une nouvelle salve de publications de résultats d'entreprises.

    Près d'une heure après l'ouverture, l'indice Dow Jones affichait une hausse insignifiante de 0,05% à 20.919 points et le S&P 500 un tassement de 0,05% à 2.387 points. Sur le Nasdaq, le Composite cédait  0,13% à 6.084 points.

    La Fed entame ce mardi sa réunion de deux jours de politique monétaire, à l'issue de laquelle un statu quo sur les taux est largement attendu. Les investisseurs seront néanmoins attentifs à tout changement d'éléments de langage dans le communiqué de la banque centrale, qui pourrait donner des indices sur le calendrier du prochain resserrement monétaire.

    La semaine sera aussi marquée par la publication, vendredi, du rapport officiel sur l'emploi aux Etats-Unis pour le mois d'avril. Cette statistique clé pour la Fed suivra plusieurs indicateurs publiés ces derniers jours et jugés décevants sur la consommation, l'inflation ou encore la construction.

    La réunion de la Fed intervient par ailleurs au cours d'une semaine à nouveau chargée en termes de publications d'entreprises. Les résultats d'Apple sont notamment attendus après la clôture. L'action Apple a ouvert en progrès de 0,6% à 147,5 dollars


    De grands noms du secteur de la pharmacie ont par ailleursleurs comptes trimestriels avant l'ouverture. Pfizer recule ainsi de 1,7%, lanterne rouge du Dow Jones, alors que le groupe pharmaceutique a fait état d'un chiffre d'affaires
    trimestriel jugé décevant.

    A l'inverse, Merck gagne 0,3% après avoir publié un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes et relevé ses objectifs annuels.

    De son côté, Ford  chute de 3% après avoir annoncé une baisse de 7,2% de ses ventes aux Etats-Unis en avril.

    Plus forte baisse du S&P 500, Advanced Micro Devises décroche de 17% en réaction à l'annonce d'une progression moindre qu'attendu des facturations de sa division de puces pour serveurs au premier trimestre.

    .

  • Wall Street| Opening Bell |

    • Dow Jones : +0,21%
    • S&P 500 : +0,16%
    • Nasdaq Composite : +0,14%
  • * PFIZER a fait état mardi d'un bénéfice trimestriel en hausse de 2,7% et supérieur aux attentes, mais a dégagé un chiffre d'affaires moins élevé qu'attendu en raison de ventes jugées décevantes pour ses principaux médicaments, comme son traitement du cancer du sein Ibrance. Le titre a d'abord progressé en avant-Bourse avant de reculer désormais de 0,8%.

    * MERCK & CO prend 2% après avoir publié mardi un bénéfice trimestriel meilleur qu'attendu, soutenu par l'amélioration de ses marges d'exploitation, et relevé ses objectifs annuels.

    * MASTERCARD prend plus de 2% dans les échanges en avant-Bourse à Wall Street après avoir fait état d'un bénéfice net et d'un chiffre d'affaires supérieurs aux attentes pour le premier trimestre.

    * AETNA a fait état mardi d'une perte nette au premier trimestre, en raison notamment du dédommagement que l'assureur santé a dû verser à son concurrent HUMANA après l'abandon de leur projet de fusion.

    * STUDIOS DE CINÉMA. Les représentants des géants du secteur comme WALT DISNEY, CBS, TIME WARNER ou TWENTY-FIRST CENTURY FOX et le syndicat des scénaristes ont conclu mardi un accord évitant une grève similaire à celle qui avait paralysé la production de l'industrie américaine du divertissement il y a près de dix ans.

    * HILTON WORLDWIDE a relevé mardi sa prévision de bénéfice annuel après avoir fait état d'un résultat trimestriel supérieur aux attentes

    * DOW CHEMICAL et DUPONT. La Chine a approuvé mardi sous conditions le projet de fusion entre les deux groupes chimiques, a annoncé le ministère chinois du Commerce. Cette opération de 130 milliards de dollars (119 milliards d'euros) a déjà été approuvée en mars par l'Union européenne, à condition que les deux entreprises cèdent des actifs, parmi lesquels des sites de recherche et développement.

    * CONOCOPHILLIPS a fait état mardi d'un bénéfice trimestriel, contre une perte un an plus tôt, grâce à la cession d'actifs dans les sables bitumineux et le gaz naturel au Canada à Cenovus Energy.

    * TENET HEALTHCARE. L'action de la chaîne américaine d'hôpitaux prend 15,7% en avant-Bourse en réaction à la publication d'une perte trimestrielle inférieure aux attentes et à l'annonce de la cession de trois établissements à son concurrent HCA.

    * ADVANCED MICRO DEVICES chute de près de 13% à 11,86 dollars en avant-Bourse à la suite de l'annonce d'une progression moindre qu'attendu des facturations de sa division de puces pour serveurs au premier trimestre.

    * TWITTER a annoncé lundi l'annonce de partenariats avec la fédération américaine de basket féminin (WNBA), l'agence Bloomberg et le site d'informations technologiques The Verge pour la diffusion sur sa plate-forme de contenus vidéo endirect. Le titre a déjà pris plus de 6% lundi après l'annoncepar le Wall Street Journal du partenariat avec Bloomberg.

    * EXELIXIS. Le titre gagne 5,8% dans les transactions avant Bourse, le laboratoire ayant fait état d'un chiffre d'affaires et d'un bénéfice trimestriels supérieurs aux attentes et confirmé ses objectifs de maîtrise des coûts pour l'ensemble de l'exercice.

    * APPLE doit présenter ses résultats trimestriels après la clôture. Le titre, qui a grimpé lundi sur des anticipations de hausse de son chiffre d'affaires pour le deuxième trimestre consécutif, prend 0,2% à 146,90 dollars en avant-Bourse.

    * COACH bondit de 6% dans les échanges en avant-Bourse alors que le spécialiste de la maroquinerie de luxe a fait état d'un bénéfice meilleur que prévu au troisième trimestre après avoir décidé de limiter les promotions sur ses produits aux Etats-Unis pour préserver la marque.

  • La saison des résultats trimestriels a démarré du bon pied en Europe

    Les analystes de Morgan Stanley ont passé au crible les résultats trimestriels déjà publiés en Europe, soit 113 entreprises  représentant 15% de la capitalisation boursière. Et jusqu'à présent, le ton est plutôt positif: 43% des entreprises ont dépassé les estimations du consensus de 5% ou plus, alors que seulement 20% l'on raté, ce qui donne taux net de résultats supérieurs aux attentes de 23%. Si la tendance se confirme, il s'agirait du meilleur premier trimestre depuis 10 ans, selon Morgan Stanley.

  • Le point sur les marchés en milieu de journée

    1. Les Bourses européennes évoluent en hausse en milieu de séance soutenues par de bons indicateurs d'activité en zone euro et de solides résultats d'entreprises qui confortent le regain d'intérêt des investisseurs pour les marchés d'actions européens en dépit des incertitudes politiques.

    2.La Bourse d'Athènes se distingue avec un bond de 3,35% après l'accord conclu dans la nuit entre la Grèce et ses créanciers sur la réforme des retraites et de l'impôt sur le revenu. Cet accord ouvre la voie à des négociations sur un allègement de la dette grecque, a confirmé le Mécanisme européen de stabilité (MES).

    3. Aux valeurs, le distributeur en ligne Ocado (+6,7%) signe la plus forte hausse du Stoxx 600 après une information faisant état d'un rapprochement avec Marks & Spencer pour la livraison de produits alimentaires achetés en ligne.

    4. Le compartiment technologique (+0,84%) enregistre la plus forte hausse sectorielle en Europe, dopé par les bonnes performances de ce compartiment lundi soir à Wall Street où le Nasdaq a touché un record. Apple publiera par ailleurs dans la soirée ses résultats du deuxième trimestre.

    5. A Londres, BP prend 1,5% alors que le groupe pétrolier a quasiment triplé son bénéfice au premier trimestre en profitant de la hausse des cours du pétrole et de sa production tout en commençant à récolter les fruits de sa politique de réduction des coûts.

    6. Plusieurs valeurs biotechnologiques (Abivax, Celyad et Galapagos) se distinguent en Europe.

    7. AB InBev, Atenor, Bois Sauvage et GBL cotent ex-dividende.

  • Possible "sqeeze-out" de PCB

    L'action PCB est  suspendue depuis le début de la matinée, dans l'attente d'un communiqué. Celui-ci vient de nous parvenir. En voici de larges extraits:

     

    Celesio, l’actionnaire majoritaire indirect de PCB a clôturé de son acquisition de Belmedis, l’entreprise de distribution belge de la coopérative Welcoop, basée en France.

    Celesio et le Conseil d’Administration de PCB poursuivent l’examen de la possibilité d’un apport au capital de PCB de la participation que Celesio détient désormais dans Belmedis. Cet apport serait conditionné, entre autres, à l’approbation par l’assemblée générale extraordinaire des actionnaires de PCB.

    Celesio poursuit également l’examen de la possibilité d’une offre publique de reprise ("squeeze-out") sur PCB et d’un retrait de la cote des actions de la société, sous réserve, entre autres, de la mise en oeuvre de l’augmentation de capital susmentionnée et de l’atteinte d’un seuil de participation dans PCB de 95% au moins.

    A ce stade, il n’y a toutefois aucune certitude que ces opérations soient réalisées. Les données financières relatives à ces opérations éventuelles seront communiquées lorsqu’elles seront disponibles.

  • Venez commenter l'actualité boursière avec nous dès 12h30 (->13h30)

  • L'euro monte face au dollar après l'accord sur la Grèce

    L'euro gagne un peu de terrain face au dollar mardi, aidé par un accord trouvé entre la Grèce et ses créanciers au début d'une semaine chargée en indicateurs aux États-Unis et à la veille d'une décision monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

    Vers 11h, l'euro valait 1,0916 dollar contre 1,0900 dollar lundi soir.

     

    "L'euro connaissait un début de semaine enjoué grâce aux nouvelles sur la Grèce"
    Connor Campbell
    Analyste chez Spreadex

     

    La Grèce est parvenue à un accord préliminaire avec ses créanciers qui devrait ouvrir la voie à des discussions sur la réduction de sa dette, a annoncé mardi le ministre grec des Finances alors que les discussions entre le pays et ses créanciers - Commission européenne, Union européenne (UE) et Fonds monétaire international (FMI) - avaient repris le 29 avril.

     

    "Il y a un certain soulagement car nous ne nous trouvons pas de nouveau face à une crise imminente en Grèce mais il reste un point d'interrogation majeur sur la capacité du pays à rester solvable à long terme étant donné le poids de la montagne de dette accumulée."
    Markus Huber
    Analyste chez City of London Markets

  • Pourquoi Atenor chute de 4% en Bourse

    L'action Atenor chute de 4% ce matin, principalement affectéee par la cotation ex-dividende de 2,04 bruts (1,428 euro net).

    Néanmoins, ce matin, les gestionnaires du certificat immobilier "Avenue Beaulieu" ont annoncé qu'Atenor n'avait pas confirmé son offre de reprise d'un deuxième immeuble de bureaux. Le groupe immobilier avait une clause d'exclusivité jusqu'au 30 avril.

    "Le dialogue entre les parties se poursuit", précise le communiqué de presse des détenteurs du certificat.

    L'accord de principe laissait entendre qu'Atenor déposerait 65 millions d'euros sur la table pour les bâtiments à Auderghem, qui sont loués par la Commission européenne. Le bail expire à la fin de 2020.

    "Nous n'avons fixé aucune nouvelle date limite, les négociations se poursuivent", a réagit Stéphan Sonneville, CEO d'Atenor, précisant que le dossier était complexe.

  • Le chômage stable en mars en zone euro à 9,5%

    Le taux de chômage dans la zone euro était stable en mars à 9,5%, à son plus faible taux enregistré depuis avril 2009, a annoncé mardi l'Office européen des statistiques Eurostat.Ce chiffre, identique à celui de février, est moins bon que celui escompté par les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset, qui tablaient sur une légère diminution à 9,4%

    Parmi les 19 États membres de la zone euro, il existe de fortes disparités: ainsi, les taux de chômage les plus faibles en mars 2017 ont été enregistrés en Allemagne (3,9%) ainsi qu'à Malte (4,1%).

    La France faisait un peu moins bien que la moyenne avec un taux de chômage stable à 10,1% en mars.

    Les taux de chômage les plus élevés ont quant à eux été relevés en Grèce (23,5% en janvier 2017, derniers chiffres disponibles) et en Espagne (18,2%).

    Dans l'Union européenne, le taux de chômage s'est établi à 8,0% en mars, en baisse par rapport au taux de 8,1% de février.

     

  • Abivax flambe

    Le titre Abivax s'envole mardi en Bourse de Paris après la publication par la société de biotechnologie de résultats encourageants d'essais cliniques préliminaires pour un traitement du VIH.

    La seconde étude de Phase IIa de ce traitement, ABX464, montre qu'il possède le potentiel pour jouer un rôle clé dans le traitement du VIH, a fait savoir Abivax avant l'ouverture.

    Le titre prend plus de 70% à 15,68 euros vers 08h20 GMT, de très loin la plus forte hausse de l'indice CAC Mid & Small des petites et moyennes valeurs, qui progresse au même moment de 0,45%.

    Abivax avait annoncé vendredi, en accord avec l'Autorité des marchés financiers (AMF), la suspension de sa cotation jusqu'à mardi matin après des mouvements importants et inhabituels de son titre en Bourse.

    Avant sa suspension, le titre affichait une hausse de 29,03% à 9,20 euros.

  • Suspension du titre PCB

  • Le taux d'emprunt grec se détend après l'accord entre la Grèce et ses créanciers

    La Grèce et ses créanciers internationaux sont parvenus mardi matin à un accord sur les réformes comprises dans le plan d'aide, a annoncé le ministre grec des Finances, Euclide Tsakalotos, ce qui ouvre la voie à un nouveau versement.

    "Il y a eu de la fumée blanche", a dit Euclide Tsakalotos à des journalistes.

    Le taux d'emprunt à 10 ans de la Grèce recule de 26,6 points de base à 5,89%.

  • La croissance du secteur manufacturier à un pic de 6 ans en zone euro

    Le secteur manufacturier de la zone euro a connu un début de deuxième trimestre dynamique, avec sa croissance la plus forte depuis six ans en raison d'une demande soutenue malgré la hausse des prix, montrent mardi les résultats définitifs de l'enquête IHS Markit auprès des directeurs d'achats (PMI).

    L'indice PMI manufacturier d'IHS Markit pour la zone euro s'est élevé à 56,7 en avril après 56,2 en mars, soit son plus haut niveau depuis avril 2011. Il avait été estimé à 56,8 en version préliminaire.

    "Les entreprises du secteur manufacturier de la zone euro ont fait état de conditions d'activités robustes en avril, ce qui indique de manière encourageante une entame solide de deuxième trimestre", juge Chris Williamson, chef économiste chez IHS Markit.

    "Les résultats de cette dernière étude indiquent que le secteur manufacturier croît au rythme annuel d'approximativement 4% ou 5%, ce qui devrait apporter une contribution significative à la croissance économique dans son ensemble."

     

  • Ocado envisagerait de s'associer avec M&S, le titre grimpe

    Ocado gagne près de 9% dans les premiers échanges mardi en Bourse de Londres, après des informations selon lesquelles Marks & Spencer envisagerait de s'associer avec le distributeur en ligne britannique.

    Le Daily Telegraph a rapporté que l'enseigne britannique Mark & Spencer étudiait un partenariat avec Ocado dans la distribution alimentaire en ligne.

  • L'action BP carbure grâce aux prix du pétrole

    Aux valeurs en Europe, BP prend de l'ordre de 3% dans les premiers échanges Londres, la plus forte hausse du FTSE 100. Le groupe pétrolier a quasiment triplé son bénéfice au premier trimestre en profitant de la hausse des cours du pétrole et de sa production tout en commençant à récolter les fruits de sa politique de réduction des coûts.

    BP aide l'indice européen des valeurs pétrolières à gagner 0,4%, l'une des plus fortes progressions sectorielles en Europe.

     

    ©REUTERS

  • Voici le briefing actions belges du jour

  • Le point sur les marchés à l'ouverture

    1. La tonalité est globalement positive en Europe sur les marchés actions, au sortir d'un long week-end.

    2. De nombreuses statistiques vont animer la séance, principalement les indices PMI de l'activité manufacturière en zone euro, en France et en Allemagne, ainsi que par les chiffres du chômage en zone euro.

    3. Les biotech sont en vue à Bruxelles. Galapagos est dopé par un relèvement d'objectif de Jefferies, Celyad par son accord avec Novartis.

    4. AB InBev, Bois Sauvage et GBL sont cotés ex-dividende.

    5. Aux valeurs en Europe, BP prend 2,6% dans les premiers échanges à Londres. Le groupe pétrolier a quasiment triplé son bénéfice au premier trimestre en profitant de la hausse des cours du pétrole.

  • Ablynx a recruté assez de patients pour un test crucial

    Parmi les nombreuses annonces de sociétés de biotechnologie aujourd'hui, la société Ablynx annonce qu'elle a recruté suffisament de patients pour une importante étude relative à son médicament le plus développé: le Caplacizumab, un traitement contre une maladie rare du sang ATTP.

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: +0,06%
    • Amsterdam: +0,14%
    • Francfort: +0,36%
    • Paris: +0,23%
    • DJ Stoxx 600: -0,05%
  • 7,52 EUR
    Bois Sauvage est coté ex-dividende brut de 7,52 euros par action, soit un dividende net de précompte mobilier de 5,26 euros.

  • Tokyo finit en hausse avant la "Golden Week"

    La Bourse de Tokyo a fini mardi en hausse de 0,7%, à un pic de six semaines, soutenue par des résultats trimestriels bien accueillis, avant d'être fermée les trois prochains jours en raison d'une série de jours fériés ("Golden Week").

    L'indice Nikkei a gagné 135,18 points à 19.445,70 et le Topix, plus large, a pris 10,53 points (0,68%) à 1.550,30.

  • 5,5 millions
    MDxHealth a signé un contrat avec MediNcrease Health Plans, lui permettant la mise à disposition de son test ConfirmMDx et SelectMDx pour le cancer de la prostate disponible à 5,5 millions de clients.

  • "L'Europe devrait ouvrir en hausse avant les indices PMI manufacturiers. Le retour des marchés européens aujourd'hui après le long week-end met l'accent sur l'économie européenne qui jusqu'ici a enregistré de bonnes performances cette année."
    Michael Hewson
    Analyste de CMC Markets

  • Jefferies relève son target sur Galapagos

    Jefferies a relevé son objectif de cours sur Galapagos à 110 euros contre 80 jusqu'ici. La recommandation reste à 'acheter'.

    Galapagos a clôturé vendredi en hausse de 0,7% à 80,46 euros.

    L'analyste de Jefferies, Peter Welford considère encore le cours actuel de Galapagos encore comme attractif et comme un bon point d'entrée, compte tenu du potentiel du Filgotinib.

    La trésorerie d'environ un milliard d'euro suffit "amplement", ajoute Welford, pour financer les plan dans le pipeline tout en laissant assez d'espace pour de possibles acquisitions.

  • AB InBev et GBL ex-dividende

    Les dividendes devraient peser sur le Bel20 ce matin, avec deux poids lourds cotés ex-dividende: AB InBev (2 euros bruts) & GBL (2,93 euros bruts). Le détachement de ces deux coupons devraient peser sur le Bel20 à hauteur de 0,4%.

  • QRF fait ses premiers pas aux Pays-Bas

    La société immobilière cotée sur Euronext Bruxelles QRF s’empare d’un portefeuille de commerces de marque situés dans cinq centres-villes aux Pays-Bas: un investissement de 28,8 millions d’euros.

  • 96 millions pour Celyad

    La biotech belge Celyad a octroyé une licence non exclusive au géant suisse Novartis sur ses brevets relatifs à l’utilisation de cellules CAR-T allogéniques. Contrepartie pour Celyad: un maximum de 96 millions de dollars et des royalties.

  • Briefing d'avant Bourse

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues sur une note prudente à l'ouverture au sortir d'un long week-end et dans l'attente d'indices de l'activité manufacturière (PMI) des principales économies de la zone euro.

    2. Les investisseurs verront si ces chiffres confirment la reprise modérée mais réelle dans l'union monétaire suggérée par plusieurs indicateurs récents.

    3. En Chine, l'activité manufacturière a ralenti en avril, la croissance du secteur s'établissant à un plus bas de sept mois, selon l'indice Caixin-Markit des directeurs d'achat (PMI) du secteur publié mardi. L'indice s'est inscrit à 50,3 en avril, en déclin par rapport aux 51,2 enregistrés en mars et en deçà des anticipations des marchés qui étaient de 51,0.

  • Good morning!

    Bonjour à vous. Si vous cherchiez le "market live" de L'Echo, ne bougez plus vous y êtes et, grâce à lui, vous ne manquerez rien des principaux développements de cette séance de Bourse du mardi 2 mai 2017.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés