1. Les marchés
  2. Live blog
live

Le Dow Jones dépasse les 27.000 points pour la première fois

Les marchés européens terminent dans le rouge, malgré des Bourses américaines en hausse. Un broker déclasse Umicore. Argan, Reckitt Benckiser et Swiss Re dans l'actualité en Europe. Le Dow Jones bat un nouveau record.
  • A l’agenda ce vendredi

    C’est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve vendredi pour la dernière séance de la semaine.

    Au menu : la balance commerciale en Chine en juin, les prix à la production aux Etats-Unis en juin, et les prix à la production de la zone euro en mai. Du côté des entreprises, l’offre de rachat de Connect Group par IPTE se poursuit, pour 1,60 euro par action, jusqu’au 14 août. Steinhoff (Conforama, Kikan, Leiner,…) publie ses résultats semestriels.

  • Clôture des marchés européens

    Les Bourses européennes ont terminé une nouvelle fois en baisse, le doute persistant quant à l'ampleur de l'assouplissement monétaire à venir de la Fed et les risques géopolitiques et commerciaux refaisant surface.

    Le secteur pétrolier profite du rebond des cours du brut, tandis que le secteur de la chimie tire à nouveau grise mine.

    A Bruxelles, Galapagos a touché en séance 7 milliards d'euros de capitalisation, et Umicore chute après une note défavorable chez UBS

    Bel 20:-0,52%

    AEX: +0,25%

    CAC 40:-0, 28%

    DAX: -0,37%

    FTSE 100: -0,26%

    Euro Stoxx 50: -0,16%

  • Des valeurs pharmaceutiques en hausse après l'abandon d'une loi US

    L'administration américaine a abandonné une loi qui aurait pu amener à une baisse des prix des médicaments en supprimant le système de réduction sur le prix des prescriptions de médicaments accordée aux pharmacies par les firmes pharmaceutiques.

    Le titre Cigna , principal bénéficiaire de ce système de réduction, a grimpé après cette annonce. D'autres titres, comme CVS et UnitedHealth Group , ont également vu leur cours progresser. 

  • Galapagos touche 7 milliards d'euros de capitalisation

    La biotech Galapagos a brièvement vu sa capitalisation boursière dépasser 7 milliards d'euros, une première dans son histoire.

  • Wall Street ouvre en hausse

    La Bourse de New York a ouvert en hausse modérée, deux indicateurs supérieurs aux attentes n'entamant pas la conviction des intervenants de marché que la Réserve fédérale baissera ses taux à la fin du mois.
    L'indice Dow Jones gagne 75,99 points, soit 0,28%, à 26.936,19 points et le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,19% à 2.998,70 points.
    Le Nasdaq Composite prend pour sa part 0,21% à 8.219,41 points.

  • Plus forte hausse en 18 mois de l'inflation "core" aux USA

    Les prix de détail hors alimentation et énergie ("core") ont connu en juin aux Etats-Unis leur hausse la plus nette depuis près d'un an et demi mais il est peu probable que cela remette en cause l'hypothèse d'une détente des taux de la part de la Réserve fédérale ce mois-ci.

    Selon le département du Travail, l'indice des prix de détail (CPI) "core" a augmenté de 0,3% en juin, sa
    hausse la plus forte depuis janvier 2018, après une hausse de 0,1% sur chacun des quatre mois précédents.

    De fortes hausses des prix dans la confection, l'automobile d'occasion et le mobilier, ainsi qu'une hausse des coûts de santé et des loyers, expliquent cette performance.

    Sur un an, l'indice CPI "core" affiche une hausse de 2,1% contre +2,0% en mai. Le consensus donnait une hausse de 2,0% en juin comme en mai.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Alphabet, Apple, Facebook...

    * VALEURS TECHNOLOGIQUES - Le Sénat français a voté définitivement jeudi l'instauration d'une taxe de 3% sur les revenus des grands acteurs du numérique, ciblant notamment les groupes ALPHABET, APPLE, FACEBOOK ou encore AMAZON. Le président américain, Donald Trump, a ordonné mercredi à son administration d'ouvrir une enquête sur cette "taxe Gafa", un processus qui pourrait déboucher sur l'imposition par les Etats-Unis de droits de douane sur les produits français ou autres mesures de rétorsion commerciales.

    * DELTA AIR LINES gagne 2,1% à 60,75 dollars en avant-Bourse après avoir publié un bénéfice trimestriel meilleur que prévu et relevé sa prévision de bénéfice annuel. Dans son sillage, SOUTHWEST AIRLINES, AMERICAN AIRLINES, UNITED AIRLINES et JETBLUE AIRWAYS prennent entre 0,5 et 1,8% en avant-Bourse.

    * BED BATH & BEYOND recule d'environ 5% dans les échanges avant-Bourse après avoir publié mercredi un chiffre d'affaires trimestriel inférieur à ses propres prévisions et des prévisions de résultats annuels jugées décevantes.

    * LOCKHEED MARTIN a renoncé à la fermeture d'une usine d'hélicoptères située en Pennsylvanie après que Donald Trump a demandé à son directeur exécutif d'y poursuivre les activités, a annoncé le groupe de défense mercredi sur Twitter.

  • Pourquoi UBS est si sombre à propos d'Umicore

    Umicore recule de 4,08% à 25,67 euros. Ceci après une recommandation de vendre d'UBS. Depuis le sévère avertissement sur résultat d'avril, le groupe des matériaux spéciaux a maintenant perdu plus de 40% de sa capitalisation boursière, soit 4,3 milliards d'euros.

    Le cours de l'action est maintenant à son plus bas niveau depuis avril 2017, année où Umicore a annoncé un investissement important dans les matériaux de batterie. Jusqu'au profit warning d'avril, les investisseurs ont supposé qu'Umicore, en tant que leader du marché des matériaux cathodiques, continuerait à dégager des marges bénéficiaires substantielles pendant des années, mais cette conviction a été ébranlée lorsque le directeur général, Marc Grynberg, a soudainement parlé de "pression sur les prix" en avril.

    Selon UBS, cette pression sur les prix n'est pas un phénomène temporaire, mais un phénomène structurel. Le broker craint un marché excédentaire jusqu'en 2024 pour le marché des matériaux pour cathodes. Bien que le parc de voitures électriques augmente rapidement, l'offre de matériaux de batterie augmente plus rapidement encore en raison de l'expansion de la capacité des acteurs comme Umicore, Easpring, Shanshan et CATL.

    Conséquence: Geoff Haire, analyste, réduit ses prévisions de bénéfice d'exploitation et de bénéfice par action pour les trois prochaines années de 15%, conduisant à une réduction de l'objectif de cours à 23 euros contre 36 euros. La recommandation passe à "vendre" contre "neutre".

  • Wall Street donnée en hausse avant Powell, acte II

    La Bourse de New York est attendue en hausse modérée, plus certaine que jamais de voir la Réserve fédérale baisser ses
    taux à la fin du mois mais prudente avant une nouvelle intervention du président de la banque centrale américaine.

    Les contrats à terme signalent une ouverture en hausse de 0,2% à 0,3% mais la tendance pourrait évoluer avec la publication une heure avant l'ouverture des chiffres de l'inflation en juin et des inscriptions au chômage hebdomadaires aux
    Etats-Unis.

    Les intervenants de marché attendent également l'audition semestrielle de Jerome Powell devant le Sénat, à partir de 16h.

  • "Accord large au sein de la BCE pour assouplir encore la politique monétaire"

    Les responsables de la Banque centrale européenne (BCE) se sont mis d'accord lors de leur réunion du mois dernier sur la nécessité de se préparer à apporter un soutien supplémentaire à l'économie de la zone euro dans un contexte marqué par "une incertitude accrue", montre le compte rendu des débats publié jeudi.

    A l'issue de sa réunion des 5 et 6 juin, le Conseil des gouverneurs avait repoussé au deuxième semestre 2020 au plus tôt sa première hausse de taux et son président, Mario Draghi, a ouvert la porte à de nouvelles mesures de soutien dans les semaines ou les mois à venir.

     

    "Il y a eu un accord large sur le fait qu'à la lumière de l'incertitude accrue, qui devrait se prolonger, le Conseil des gouverneurs devait être prêt et préparé à assouplir davantage la politique monétaire."
    La BCE

  • L'Opep voit la demande de son brut baisser

    L'Opep s'atten e à ce que la demande mondiale pour son pétrole brut diminue l'an prochain avec l'augmentation de la production de ses rivaux, suggérant un retour à une situation de marché globalement excédentaire en dépit des mesures prises pour encadrer les extractions.

    Dans son rapport mensuel, qui inclut pour la première fois des prévisions pour 2020, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) précise que la demande mondiale pour le brut produit par ses 14 Etats membres devrait représenter 29,27 millions de barils par jour (bpj) l'année prochaine, soit 1,34 million de bpj de moins que cette année.

  • Luc Tack a un droit de vote double chez Tessenderlo

    Lors d'une assemblée générale extraordinaire, les actionnaires de Tessenderlo ont procédé à plusieurs changements de statut. Ceux qui détiennent des actions nominatives depuis plus de deux ans bénéficient désormais d'un droit de vote double. Cela signifie que l'homme d'affaires Luc Tack obtient la majorité des voix.

  • Sofina félicitée par les analystes pour son investissement dans Byju's

    La valorisation de la star-up indienne Byju's (une plateforme de e-learning) atteint des sommets stratosphériques. La dernière levée de fonds de 150 millions de dollars a lieu sur base d'une valorisation de 5,7 milliards de dollars.

    Au niveau actuel de valorisation, Sofina qui détient 9% du capital, a déjà récupéré environ 12 fois son investissement initial, ont calculé les analystes Joachim Vansanten et Cédric Duinslaeger de KBC Securities.

    "Nous estimons la valeur nette d'inventaire de Sofina à 198 euros. Le cours actuel inclut malgré tout une décote de 12,8%, contre 16,7% en moyenne ces deux dernières années et 24,3% ces cinq dernières années", précisent-ils.

    La recommandation reste à "conserver" avec un objectif de cours de 160 euros.

    "Cela montre que Sofina est capable d'investir de manière intelligente au niveau mondial", indique Kepler Cheuvreux. Le conseil est d'acheter avec un prix cible de 197,9 euros.

  • Ontex : +7,75%

    Ontex s'envole de 7,75%. Les investisseurs estiment une OPA par Procter & Gamble de l'ordre du possible, comme suggéré hier par l'analyste d'ING Reg Watson.

    Goldman Sachs a réduit son objectif de cours sur Ontex de 13,60 euros à 13,20 euros. L'avis reste à "conserver".

  • L'essentiel de la tendance boursière

    L'Europe dans le vert avec la Fed | Les minutes de la BCE et l'inflation US au menu

    Les marchés européens repartent en légère hausse, soutenus par la réaction de Wall Street aux perspectives de baisse des taux aux Etats-Unis.

    Les investisseurs suivent toutefois de manière bien plus mesurée "l'ascension euphorique" de la Bourse de New York après les propos, mercredi, du président de la Réserve fédérale américaine, laissant présager un assouplissement monétaire fin juillet, explique Milan Cutkovic, analyste chez AxiTrader.

    Amsterdam gagne 0,36%, Paris 0,30% et Francfort 0,17%. L'indice DJ Stoxx 600 engrange 0,28% et l'Euro Stoxx 50 0,19%.

    Contre la tendance, l'indice Bel20 lâche 0,16%, lesté par Umicore (-4,49%) qui a vu UBS réduire son conseil sur la valeur à "vendre".

    AB InBev perd 0,26%. Les activités asiatiques du groupe brassicole devraient être introduites en bourse dans le bas de la fourchette indicative (voir post de 8h17).

    A Zurich, Swiss Re perd 1,20%, après le report de l'IPO de sa filiale britannique.

    A Paris, le groupe spécialisé en immobilier logistique Argan progresse de 3,30% après son méga deal avec Carrefour (voir post de 8h13).

    A Londres, Reckitt Benckiser bonifie de 2,80%. Le groupe britannique de produits d'hygiène et de santé a conclu une entente à Washington pour régler un contentieux autour d'un traitement contre l'addiction aux opiacés, moyennant un versement de 1,4 milliard de dollars.

    Outre la nouvelle audition de Jerome Powell au Congrès, les investisseurs étudieront avec attention les statistiques des prix à la consommation aux Etats-Unis en juin, à 14h30.

    Dans l'actualité européenne, le compte-rendu de la réunion de juin de la Banque centrale européenne, à 13h30, est un autre rendez-vous important de la journée.

  • Umicore : -4,5%

    Umicore perd 4,25% après une recommandation de "vendre" d'UBS (voir post de 8h03). Depuis son avertissement sur résultats en avril dernier, l'action Umicore a dégringolé de 40%.

     

  • | Opening Bell |

    Les marchés européens ouvrent en hausse, à l'aube d'une séance qui s'annonce chargée, entre la publication de statistiques économiques et la poursuite de l'audition du patron de la Fed.

    • Bruxelles: +0,25%
    • Amsterdam: +0,26%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,31%
    • DJ Stoxx 600: +0,26%

  • L'inflation allemande revue en hausse

    Les prix à la consommation en Allemagne ont augmenté plus nettement qu'estimé initialement en juin, montrent les chiffres définitifs publiés ce jeudi.

    L'indice des prix calculé aux normes européennes (IPCH) a augmenté de 0,3% le mois dernier, contre +0,1% en première estimation.

    En rythme annuel, il affiche une hausse de 1,5%, contre 1,3% annoncé initialement, et se rapproche ainsi de l'objectif de la Banque centrale européenne (BCE) d'une progression annuelle d'un peu moins de 2%.

  • L'IPO d'AB InBev en Asie à bas prix ?

    La première cotation de Budweiser Brewing Company APAC, la filiale Asie-Pacifique d’AB InBev , approche. Elle est prévue pour le 19 juillet à la Bourse d’Hong Kong. Mais, avant cela, il s’agira de fixer un prix définitif pour la souscription qui s’achèvera dans les prochaines heures.

    Si l’offre semble largement sursouscrite à ce stade, la filiale d’AB InBev a précisé qu’elle se dirigeait vers un prix définitif qui se situerait plutôt dans le bas de la fourchette fixée entre 40 et 47 dollars de Hong Kong par action, signalent Bloomberg et Reuters. Ce prix sera connu ce jeudi vers 23 heures, heure belge.

  • Mega deal pour "le WDP français"

    Le spécialiste de l'immobilier logistique Argan reprend 20 centres de distribution du géant de la grande distribution Carrefour pour un peu moins de 900 millions d'euros. Grâce à cette transaction, Argan se développe considérablement, avec un portefeuille de 2,6 milliards d’euros (contre 1,4 milliard fin 2018) et des revenus locatifs annuels de 140 millions d’euros. À titre de comparaison, le portefeuille de WDP était de 3,45 milliards d'euros et des revenus locatifs de 174 millions.

    "C'est l'équivalent de huit années de développement organique", a déclaré le directeur financier, Francis Albertinelli. Argan finance la transaction en partie avec des dettes et en partie avec de nouvelles actions, à 50 euros chacune, et donc avec une réduction du prix de l'action. Il en résulte que Carrefour, et en particulier la banque Crédit Agricole - qui contrôlait déjà largement les centres logistiques de Carrefour -, en deviennent les principaux actionnaires.

    Et surtout: le fondateur Jean-Claude Le Lan voit sa participation réduite de plus de 50% à environ 40%. Le Lan a fondé Argan en 2000, avec un entrepôt. Argan est entré en bourse en 2007 pour 15 euros. Ces dernières années en particulier, la croissance a été forte car des groupes tels que L'Oréal, Décathlon et La Poste sous-traitent de plus en plus de centres de distribution.

  • UBS "vend" Umicore

    UBS a réduit son avis sur Umicore de "conserver" à "vendre". Le nouvel objectif de cours est fixé à 23 euros, 14% de moins que le cours de clôture d'hier.

  • Swiss Re suspend l'IPO de ReAssure

    Swiss Re a suspendu le projet d'introduction en Bourse de sa filiale britannique d'assurance vie ReAssure, dont la cotation devait débuter ce jeudi à Londres, en raison d'une faible demande des investisseurs institutionnels.

  • 3.002,98 points
    Powell envoie le S&P 500 au-delà des 3.000 points
    Le président de la Réserve fédérale a indiqué ce mercredi que "de nombreux membres" de la Fed sont "disposés" à considérer une baisse des taux. Une déclaration qui a donné un coup de boost aux indices à Wall Street et emmené le S&P 500 au-dessus des 3.000 points, à 3.002,98 en séance, une première.

  • 29%
    La probabilité d'une baisse de taux de 50 points de base
    Les marchés estiment désormais à environ 29% la probabilité d'une baisse de taux de 50 points de base fin juillet contre seulement 3,33% mardi, selon le baromètre FedWatch de CME Group.

  • Briefing d'avant Bourse

    Hausse en Europe après la Fed

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse au lendemain des commentaires de la Réserve fédérale.

    2. Dans une intervention à la Chambre des représentants mercredi, le président de la Réserve fédérale (Fed) Jerome Powell a souligné les pressions à la baisse sur les perspectives économiques aux Etats-Unis, confortant les anticipations d'un assouplissement de la politique monétaire le 31 juillet.

    3. Le patron de la Fed devrait logiquement réitérer ce message devant le Sénat, où il doit s'exprimer à partir de 16h.

    4. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner 0,46% à l'ouverture, le Dax à Francfort prendrait 0,36% et le FTSE à Londres avancerait de 0,42%.

    5. Le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed a montré que de nombreux membres du comité de politique monétaire avaient alors jugé que des mesures de soutien se justifieraient bientôt si les risques affectant l'économie américaine ne se relâchaient pas.

    6. Outre la nouvelle audition de Jerome Powell au Congrès, les investisseurs étudieront avec attention les statistiques des prix à la consommation aux Etats-Unis en juin, à 14h30.

    7. Dans l'actualité européenne, le compte-rendu de la réunion de juin de la Banque centrale européenne, à 13h30, sera également un rendez-vous important de la journée.

  • Bonjour!

    Bonjour et bienvenue sur le "market live" de L'Echo, l'endroit rêvé pour suivre les principaux événements de cette séance boursière.

    Au programme de ce jeudi 11 juillet :

    • ECONOMIE / FINANCE

    Allemagne
    - 8h00 Inflation (définitif) / juin
    - 13h30 Compte-rendu de la réunion de politique monétaire de juin de la BCE

    Autriche
    - Rapport mensuel de l'Opep

    Etats-Unis
    - 14h30 Prix à la consommation / juin
    - 14h30 Inscriptions au chômage / semaine au 6 juillet
    - 16h Audition semestrielle de Jerome Powell (Fed) par la Commission bancaire du Sénat - 20h00 Budget fédéral / juin

    ENTREPRISES

    Belgique
    - AB InBev: fixation du prix pour l'introduction en Bourse de Hong Kong des activités asiatiques du groupe brassicole
    - Connect Group: offre de reprise à 1,60 euro par action par IPTE (jusqu'au 14 août)

    Etats-Unis
    - Delta Airlines commente ses résultats - (16h)

    France
    - Pierre et vacances: résultats trimestriels

    Japon
    - Fast Retailing annonce ses résultats du 3e trimestre

    Norvège
    - DNB: résultats 2e trimestre - (7h)
    - Norwegian Air Shuttle: résultats 2e trimestre - (8h)

    Suisse
    - Barry Callebaut: ventes 9 mois - (7h)

Plus sur Les Marchés

Echo Connect