1. Les marchés
  2. Live blog
live

Le mois de juin débute sous le signe de l'attentisme

Les indices actions ont clôturé sur une nouvelle baisse en Europe, dans le sillage des bancaires et des minières. Le pétrole profite des rumeurs sur la réunion de l'OPEP. Côté valeurs, Delhaize est dopé par les résultats trimestriels dAhold, Exmar par un possible contrat iranien.
  • Clôture des marchés européens

    AEX -0,24%

    BEL 20 -0,28%

    DAX -0,57%

    CAC 40 -0,67%

    STOXX Europe 600 -1,03%

  • Les cours du pétrole remontent petit à petit

    BREAKING: OPEC likely to consider new oil output ceiling at Thursday meeting - sources— Reuters Business (@ReutersBiz) June 1, 2016

  • Le bilan de la BCE battra en juin son record de la mi-2012

    ©Bloomberg

    La Banque centrale européenne (BCE) n'est pas attendue jeudi sur de nouvelles mesures de politique monétaire mais ce probable statu quo n'empêchera pas son bilan de dépasser dans le courant du mois de juin son niveau record de la mi-2012.

    Le gonflement du bilan de la BCE alimenté par le relèvement de ses achats mensuels d'actifs de 60 à 80 milliards depuis mars va bénéficier du lancement de sa première opération de refinancement à long terme ciblée (TLTRO II), dont les résultats seront annoncés le 24 juin. Des spécialistes du marché monétaire s'attendent à ce que les banques de la zone euro demandent au moins 425 milliards d'euros dans le cadre de cette première opération, un montant qui correspond à celui de la TLTRO I qui arrive à échéance ce mois-ci.

    Le total des actifs de la BCE, qui s'établissait à 3.067 milliards d'euros à la fin mai, dépasserait ainsi le précédent record de près de 3.100 milliards atteint en juin 2012 avec les premières opérations de refinancement à long terme, alors illimitées, de 2011 et début 2012.

    La poursuite de la hausse du bilan de la BCE - avec les achats mensuels d'actifs et les trois autres TLTRO II programmées en septembre, en décembre et en mars prochains - devrait le conduire à dépasser en montant absolu celui de la Réserve fédérale américaine, désormais stabilisé autour de 4.500 milliards de dollars, voire celui de la Banque du Japon si cette dernière ne décide pas de nouvelles mesures d'assouplissement.

  • La fusion entre Deutsche Börse et LSE pourrait entraîner environ 1.250 suppressions de postes

    L'allemand Deutsche Börse  et le britannique London Stock Exchange (LSE)  ont indiqué que leur fusion pour former un poids lourd mondial de la Bourse pourrait conduire à la suppression d'environ 1.250 postes, soit plus de 10% de leurs effectifs cumulés.

    Afin de réaliser les synergies visées entre les groupes, "environ 1.250 emplois existants pourraient potentiellement être supprimés", ont fait savoir les deux entreprises dans un document détaillant leur projet de rapprochement. Elles emploient actuellement à elles deux un peu plus de 10.000 personnes.

    Les deux opérateurs boursiers évoquent également de possibles créations d'emplois - plus de 550 en tout - dans le sillage de la fusion, mais sans donner d'horizon précis.

  • USA: l'activité manufacturière progresse en mai (ISM)

    ISM Mfg 51.3, Exp. 50.3, Last 50.8— zerohedge (@zerohedge) June 1, 2016

  • USA: baisse inattendue des dépenses de construction en avril

    U.S. April Construction Spending Fell 1.8%; Est. 0.6% Gain— zerohedge (@zerohedge) June 1, 2016

  • Wall Street ouvre en baisse, le pétrole et la Chine pèsent

    La Bourse de New York a ouvert en baisse ce mercredi, un indicateur d'activité manufacturière décevant en Chine et la baisse des cours du pétrole ayant réveillé les inquiétudes des investisseurs, qui cherchent à prévoir le calendrier de la prochaine hausse des taux de la Réserve fédérale américaine.

    Les investisseurs attendent également le Livre beige de la Fed sur l'état de santé de l'économie américaine. Dans le compte rendu de sa réunion monétaire d'avril publié le mois dernier, la Fed avait pris les investisseurs par surprise en disant qu'une hausse des taux pourrait intervenir dès sa prochaine réunion des 14-15 juin.

  • USA: le PMI manufacturier en légère hausse

    [BREAKING] US Manufacturing PMI May F: 50.7 (est 50.5; prev 50.5)— Livesquawk (@Livesquawk) June 1, 2016

  • "La baisse s'installe en Europe avec le net recul des banques". "Le PMI non manufacturier chinois n'a pas rassuré ce matin et la prudence domine en cette première séance d'un mois de juin où plusieurs échéances clés sont attendues" et "alors que les sondages entretiennent toujours le flou sur l'issue du référendum britannique".
    analystes de Aurel BGC

  • Le secteur auto sous pression à Wall Street

    $GM falls 3.2% after reporting worse than expected May auto sales; $F and $FCAU also down more than 2% " https://t.co/1x38NnNFpX— CNBC Now (@CNBCnow) June 1, 2016

  • Les pays du Golfe parlent de nouveau d'action coordonnée

    Les pays du Golfe membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, dont l'Arabie saoudite, veulent relancer l'idée d'une action coordonnée en matière de production à l'occasion de la réunion ministérielle de l'Opep prévue jeudi à Vienne, a dit une source au sein de l'organisation.

    Mais l'Iran, qui veut faire remonter le niveau de sa production à celui qui prévalait avant les sanctions internationales levées en début d'année, a réaffirmé son refuse de s'associer à une initiative de ce type.

  • Wall Street| Opening Bell |

    • Dow Jones: -0,45%
    • S&P 500: -0,42%
    • Nasdaq Composite: -0,40%
  • Ce broker est à l'achat sur les 173 valeurs qu'il suit @TSimonts @business #EmperorSec.https://t.co/72fSqmnCZ9 pic.twitter.com/fLfugv5Ufu— Stéphane Wuille (@stephanewuille) June 1, 2016

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    * ALIBABA GROUP. L'opérateur télécoms japonais Softbank a annoncé mardi son intention de vendre pour au moins 7,9 milliards de dollars (7,1 milliards d'euros) d'actions du géant chinois du commerce en ligne afin de lever des fonds, une première depuis son investissement dans la société en 2000. Le titre Alibaba recule de 2,71% dans les échanges d'avant-Bourse.

    * FIDELITY & GUARANTY. L'assureur chinois Anbang Insurance a retiré sa demande d'acquisition de son concurrent américain après ne pas avoir été en mesure de fournir les informations requises pour traiter l'opération, ont annoncé mardi les autorités de régulation de New York. Anbang Insurance avait annoncé en novembre le projet de rachat, en numéraire, de Fidelity pour 1,57 milliard de dollars.

    * APPLE. Le fabricant de l'iPhone compte lever un milliard de dollars avec une émission d'obligations à Taiwan, où sont situés plusieurs de ses principaux sous-traitants, selon des sources. Taiwan a un marché de la dette actif, avec pas moins de 16 milliards de dollars d'obligations émises depuis le début de l'année y compris par des grands noms de la high tech comme Intel.

    * ADVANCED MICRO DEVICES prévoit de renouer avec un bénéfice opérationnel au cours du second semestre de l'année, a déclaré mercredi Lisa Su, directrice générale du fabricant de semi-conducteurs lors d'un salon à Taïpeï. Pour le trimestre en cours, le groupe avait dit vers la mi-avril, prévoit un chiffre d'affaires supérieur à celui de la même période de 2015, ce qui mettrait fin à six baisses consécutives. L'action avance de 0,66% en avant-Bourse.

    * SALESFORCE.COM, DEMANDWARE. Salesforce, spécialiste de l'informatique dématérialisée, a annoncé mercredi son intention d'acheter Demandware, un fournisseur de logiciels destinés à la conception de sites de commerce électronique, pour 2,8 milliards de dollars (2,5 milliards d'euros) ou 75 dollars par action, soit une prime de 56,3% par rapport au cours de clôture de mardi.. En avant-Bourse, Salesforce cède près de 2,5% tandis que Demandware s'envole de plus de 52%.

    * MICHAEL KORS. Le fabricant de sacs et d'accessoires a publié des résultats trimestriels meilleurs qu'attendu, avec une hausse de 10,9% de son chiffre d'affaires, sa plus forte croissance depuis un an, et va racheter pour un milliard de dollars d'actions. Le titre, en hausse de 7% depuis le début de l'année, grimpe de 9,4% à 46,75 dollars en avant-Bourse.

    * GALENA BIOPHARMA. La biotech a obtenu l'ouverture d'une procédure d'examen accélérée ("fast track") de la FDA, l'autorité sanitaire américaine, pour son traitement NeuVax contre le cancer du sein. L'action, en baisse de 23% cette année, bondit de 16,5% à 2,11 dollars en avant-Bourse.

    * NIKE. L'équipementier sportif, composante du Dow Jones, perd 3,06% en avant-Bourse en réaction à un déclassement de Morgan Stanley, passé à "pondération en ligne" sur le titre en citant le risque d'un ralentissement des ventes aux Etats-Unis. L'intermédiaire a en outre abaissé son objectif de cours de neuf dollars à 60 dollars, selon un trader.


  • Wall Street attendue en légère baisse

    Wall Street est attendue en légère baisse (de l'ordre de 0,3%) à l'ouverture, selon les futures sur indices new-yorkais.

    Les investisseurs continueront de guetter des indices sur le prochain resserrement monétaire de la Réserve fédérale, attendu par les marchés pour ce mois-ci ou le suivant.

  • 2,10 EUR
    La FSMA enjoint Value8 de lancer une OPA sur Sucraf au prix de 2,10 euros. Value8 a franchi, à la date du 23 novembre 2015, le seuil de 30% dans le capital, seuil qui déclenche automatiquement l’obligation de lancer une OPA.

  • Le résumé de la matinée boursière en cinq points

    Les principales Bourses européennes creusent leurs pertes autour de la mi-séance, pénalisées par les valeurs liées aux ressources de base et par les banques.

    La plus forte baisse sectorielle est pour les ressources de base (-3,4%) dans le sillage du repli des cours du pétrole et d'indices chinois peu rassurants pour la santé de l'activité manufacturière de la deuxième économie du monde.

    Les banques (-2%) pèsent aussi sur la tendance, tirées vers le bas par Banco Popolare, qui cède plus de 6% sur des informations de presse faisant état du feu vert donné par le régulateur financier italien à son augmentation de capital.

    Le secteur du tourisme est sous pression après les avertissements des Etats-Unis sur les risques d'attentats en Europe cet été. A Paris, Accor perd ainsi autour de 3%, la plus forte baisse du CAC 40.

    Contre la tendance, Ahold prend autour de 3%, la plus forte hausse de l'Eurofirst 300, après des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Le distributeur néerlandais a réaffirmé que son projet de fusion avec son concurrent belge Delhaize était bien parti pour être finalisé dans les semaines à venir.

  • Chat spécial avec Vincent Juvyns (2)

  • Chat spécial avec Vincent Juvyns (1)

  • Technnicolor, "Blockbuster de l'été" pour Morgan Stanley

    L'action Technicolor se distingue à la Bourse de Paris portée par une note de Morgan Stanley, qui qualifie le fournisseur de technologies pour le cinéma et la télévision de "Blockbuster de l'été" en saluant le repositionnement de ses activités.

    Dans une note, Morgan Stanley souligne que "le repositionnement de la société vers des activités opérationnelles porte ses fruits en matière de visibilité des revenus et de profitabilité".

    "Le consensus sous-estime les perspectives du marché de la maison Connectée", ajoute le broker, alors que Technicolor a enregistré un doublement du chiffre d'affaires de cette division sur les trois premiers mois de l'année.

    Dans ce contexte, Morgan Stanley a relevé sa recommandation de "pondération en ligne" à "surpondérer", avec un objectif de cours de 7,1 contre 5,97 euros précédemment.

  • Wolseley pâtit d'un ralentissement de la demande

    Le titre Wolseley perd près de 6% après l'annonce par le groupe britannique spécialisé dans les équipements de chauffage et de plomberie d'un ralentissement de la croissance de ses activités au cours des dernières semaines.

  • Morgan Stanley envisage une "surprise positive" pour Michelin

    L'action Michelin signe la plus forte hausse du CAC 40 à la Bourse de Paris, à la faveur d'une note de Morgan Stanley qui envisage une "surprise positive", estimant que l'équipementier automobile pourrait dégager des marges supérieures aux attentes.

    "Le consensus prend peu de risques sur les objectifs de marges. Nous voyons plusieurs moteurs pour les marges", souligne Morgan Stanley dans une note.

    "L'amélioration de la trésorerie continue alors que les dépenses d'investissements diminuent", ajoute le broker, qui dit anticiper dans ce contexte une "surprise positive" concernant
    l'équipementier.

    Morgan Stanley a relevé sa recommandation de "pondération en ligne" à "surpondérer", avec un objectif de cours relevé de 82 à 105 euros.

  • Degroof Petercam relève son prix cible sur Roularta et Care Property

    Degroof Petercam relève son objectif de cours sur Roularta à 33 euros contre 29 euros jusqu'ici. Le conseil est d'acheter la valeur. Pour Care Property , le target price est relevé de 80 centimes à 18,50 euros, avec un conseil qui reste à "accumuler".

  • Acheter Umicore pour profiter de l'essor de la voiture électrique

    Credit Suisse a réaffirmé ce matin son conseil d'achat sur Umicore, avec un objectif de cours de 50 euros tout en plaçant la valeur sur sa "European Focus List".

    Le broker estime qu'acheter Umicore permet de bénéficier de l'essor de la voiture électrique. Le groupe spécialiste des matériaux spéciaux peut maintenir sa position dans la technologie grand public pour les batteries de véhicules électriques.

    Umicore a gagné 17% depuis le début de l'année, contre la tendance de son secteur qui a perdu en parallèle 9%.

  • Le secteur du tourisme sous pression

    Le secteur du tourisme est sous pression ce matin après les avertissements des Etats-Unis sur les risques d'attentats en Europe cet été. A Paris, Accor perd ainsi près de 3%, plus forte baisse de l'indice Cac 40. L'indice DJ Stoxx 600 du compartiment abandonne pour sa part 1,6%.

  • Voici le briefing actions belges du jour

    Briefing actions 1/6- AB InBev, Delhaize, Ontex, ING, Exmar, Biocartis, Argenx, Fagron ... https://t.co/Bap35eLPoT pic.twitter.com/qLhGCHOZPo— Stéphane Wuille (@stephanewuille) June 1, 2016

  • La croissance reste faible dans l'industrie en zone euro

    La croissance de l'activité manufacturière dans la zone euro est restée faible le mois dernier, montrent les résultats définitifs des enquêtes mensuelles Markit auprès des directeurs d'achats. Ces chiffres confirment que la croissance soutenue du premier trimestre a peiné à se poursuivre au deuxième.

    L'indice PMI est revenu à son plus bas niveau en trois mois à 51,5 après 51,7 en avril. Le résultat final est inchangé par rapport à l'estimation "flash" publiée le 23 avril.

     

    "L'activité manufacturière dans la zone euro est restée coincée dans une situation de quasi-stagnation en mai, incapable de s'extraire de la phase de croissance faible qui pénalise les industriels depuis février. La performance décevante du secteur manufacturier constitue un indice supplémentaire de ralentissement de la croissance économique de la zone euro au deuxième trimestre après un début d'année étonnamment dynamique au vu de la dernière estimation du PIB."
    Chris Williamson
    Chef économiste de Markit

  • Exmar dopé par un contrat iranien

    Exmar dopé par un contrat iranien. Selon le Financial Times, la compagnie pétrolière et gazière norvégienne Hemla Vantage est sur le point de conclure un contrat avec le groupe pétrochimique iranien Kharg Petrochemical Company d'une valeur de 600 millions de dollars. L'objectif est d'exporter du GNL (gaz naturel liquéfié) et du GPL (gaz de pétrole liquéfié) à partir de l'année prochaine.

    Le gaz proviendra des champs pétroliers offshore près de l'île de Kharg. Si la joint venture 50/50 est effectivement signée entre Hemla et Kharg, ce sera la première grand contrat signé dans le secteur du gaz depuis l'annulation des sanctions internationales contre l'Iran.

    Le FT ajoute que le gaz naturel liquéfié sera produit "sur un navire de production flottant (ou FLNG) et que celui-ci sera loué à la compagnie maritime pétrolier belge Exmar, spécialiste du gaz naturel."

     

    "Si la mission iranienne est confirmée, ce serait un gros coup de pouce pour Exmar."
    Wouter Vanderhaeghen
    Analyste de KBC Securities

  • Delhaize en tête au sein du Bel20

    Delhaize signe la meilleure progression au sein de l'indice Bel20 ce mercredi. Le titre prend 2% dans un marché en repli de 0,10%.

    Le distributeur profite des bons résultats publiés par le géant néerlandais de la distribution Ahold, l'entreprise avec laquelle Delhaize doit fusionner.

    Ahold a publié mercredi un bénéfice net en hausse de 13% au premier trimestre grâce aux ventes en ligne et aux effets de programmes de réduction des coûts.

    Le bénéfice net a atteint 241 millions d'euros, a indiqué le groupe de Zaandam dans un communiqué. Le chiffre d'affaires est également en hausse, de 4,3% à 11,8 milliards d'euros.

    Le résultat opérationnel a, lui, augmenté de 15% à 449 millions d'euros alors que les analystes interrogés par l'agence Bloomberg avaient prévu un chiffre de 434 millions.

    Les ventes ont été portées par "des opérations solides en magasin, une forte hausse continue des ventes en ligne, une rentabilité améliorée et un bon flux de trésorerie", a indiqué le groupe.

    Aux Etats-Unis, où Ahold réalise quasiment deux tiers de son chiffre d'affaires, les ventes étaient en hausse de 4% à 7,31 milliards d'euros.

     

    ©ANP

  • Investec plus optimiste pour AB InBev

    Investec passe à "acheter" contre "conserver" sur AB InBev . L'objectif de cours est de 138 euros.

  • | Opening Bell |

    • Amsterdam: -0,12%
    • Bruxelles: +0,02%
    • Francfort: -0,17%
    • Londres: +0,00%
    • Paris: -0,06%
  • "Bien que les marchés boursiers américains et européens ont gagné du terrain le mois dernier, le mouvement de vente observé hier après-midi montre que la tendance reste encore fragile."
    Michael Hewson
    Analyste chez CMC Markets

  • "Les indices européens devraient ouvrir sans tendance ce matin dans le sillage de la clôture des indices américains, de la baisse du prix du baril de pétrole et dans l'attente de trois événements potentiellement perturbants voire explosifs."
    John Plassard, chez Mirabaud Securities

  • Le Nikkei finit en nette baisse

    L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé en forte baisse, après cinq séances positives d'affilée, sur fond de remontée du yen, au moment où le Premier ministre japonais s'apprête à annoncer publiquement le report d'une hausse de TVA.

    A l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a perdu 1,62% (-279,25 points) à 16.955,73 points.

    L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part lâché 1,28% (-17,73 points) à 1.362,07 points.

    Selon des analystes, ce mouvement de hausse de la devise nippone, considérée comme une valeur refuge, pourrait notamment être lié à des inquiétudes accrues après la publication de deux sondages indiquant qu'une majorité de Britanniques sont favorables à une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne au cours du référendum qui se tiendra le 23 juin.

  • Placement privé pour Argen-X

    Argen-X , une biotech spécialisée dans des thérapies à base d’anticorps visant le traitement du cancer et de maladies auto-immunes lance un placement privé. Il vise à lever, auprès d’investisseurs institutionnels principalement américains, un montant de 30 millions d’euros via l’émission de 2.703.333 actions nouvelles au prix unitaire de 11,10 euros. Ce prix représente une décote de 2,6% par rapport au cours de clôture du 31 mai.

     

  • Une biotech belge pour détecter Ebola

    La société Biocartis , cotée sur Euronext Bruxelles, a reçu une autorisation d’utilisation en urgence de la part des autorités sanitaires américaines (FDA) de sa plate-forme de diagnostic moléculaire Idylla, pour la détection du virus Ebola Zaïre chez des personnes présentant les symptômes de la maladie.

    Ce test de diagnostic a été mis au point par Biocartis, Janssens Diagnostics, et l’institut belge de médecine tropicale qui a co-découvert le virus Ebola il y a 40 ans.

  • Briefing d'avant Bourse

    Les principales Bourses européennes sont attendues sans grand changement dans les premiers échanges d'une séance marquée notamment par la publication d'indices sur l'activité manufacturière dans la zone euro et en Grande-Bretagne.

    Un certain attentisme est à prévoir à la veille d'une réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne dont les investisseurs n'attendent toutefois rien de fracassant.

    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien devrait être stable à l'ouverture, tout comme le Dax à Francfort, le FTSE à Londres devant pour sa part céder 0,1%.

  • Good morning!

    Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur le "market live" de L'Echo qui vous permet de suivre minute par minute les grands moments de cette séance de Bourse.

     

    ©Photo News

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés