Le moral des investisseurs reste fragile

Les Bourses européennes ont clôturé en ordre dispersé, après les chiffres des créations d'emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis. Les créations d'emplois se sont élevées à 175.000 en données corrigées des variations saisonnières alors que les analystes s'attendaient à 178.000 créations d'emplois contre 227.000 en décembre.

Tout au long de la journée, L'Echo vous offre la possibilité de suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel, à travers les informations de la rédaction, les commentaires des courtiers, les déclarations de traders et autres  économistes sur les réseaux sociaux... Des suggestions, questions ou remarques? N'hésitez pas à nous en faire  part, nous essaierons d'en tenir compte.

 

17:45 Clôture en Europe:

Bel 20: -0,02% à 2.847,32 points

AEX: -0,09% à 382,65 points

Cac 40: +0,01% à 4.117,79 points

Dax: -0,13% à 9.116,32 points

Footsie: +0,13% à 6.457,89 points

 

16:44  La remise en vigueur vendredi du plafond de la dette publique aux Etats-Unis ne constitue pas une "menace" pour la solvabilité du pays, a assuré mercredi l'agence d'évaluation financière Moody's.   A partir de vendredi, les Etats-Unis seront de nouveau soumis à une limite légale restreignant leur endettement, un mécanisme qui était suspendu depuis mi-octobre et le compromis budgétaire arraché au Congrès.

15:50 Time Warner est en gravité....

Time Warner a publié mercredi un bénéfice et un chiffre d'affaires trimestriels meilleurs qu'attendu, grâce entre autres au succès planétaire du film "Gravity", produit par sa filiale Warner Bros. Néanmoins l'action perd 1,6% à l'ouverture de Wall Street.





15:39 Suspension de cotation de l'action Transics. Squeeze-out, squeeze-out...

 

15:32 | Opening Bell |

Dow Jones: -0,03%
S&P 500: -0,21%
Nasdaq Composite: -0,32%

 

15:14 Les valeurs à suivre à Wall Street

GOOGLE. La Commission européenne a pris acte mercredi des nouvelles concessions proposées par le groupe internet dans l'enquête sur ses pratiques commerciales qui dure depuis trois ans, laissant entrevoir un accord à l'amiable qui lui permettrait d'échapper à une amende pouvant aller jusqu'à cinq milliards de dollars. Google a par ailleurs annoncé mardi soir que son président exécutif, Eric Schmidt, recevrait un bonus en actions d'un montant total de 100 millions de dollars et un bonus en numéraire de six millions.

MORGAN STANLEY, JPMORGAN CHASE. Les deux banques verseront au total plus de 1,8 milliard de dollars pour régler une fois de plus des litiges liés à du crédit immobilier. Des sources ont rapporté par ailleurs que JPMorgan Chase était en négociations exclusives avec la société de négoce Mercuria en vue de lui céder son activité physique de matières premières.

MERCK & CO a publié un chiffre d'affaires trimestriel légèrement inférieur aux attentes et sa prévision de bénéfice 2014 se situe dans le bas de la fourchette des estimations d'analystes. Le titre progresse de 3,16% avant Bourse grâce à l'annonce de partenariats avec d'autres laboratoire dans le domaine des traitements du cancer.

RALPH LAUREN a annoncé une hausse de 10% de son bénéfice trimestriel à la faveur d'une augmentation des ventes dans ses propres magasins. Son chiffre d'affaires total a progressé de 9% sur un an au cours du trimestre clos le 28 décembre. Le titre fait un bond de 8% dans les transactions avant Bourse.

NASDAQ OMX GROUP a publié mercredi un bénéfice trimestriel en hausse et supérieur aux attentes, grâce à la contribution de ses récentes acquisitions à la croissance du chiffre d'affaires.

TIME WARNER. Le groupe de médias et de divertissement a annoncé une progression de 5%, plus forte que prévu, de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre, à 8,56 milliards de dollars, et son bénéfice par action ajusté est également supérieur au consensus.

 

15:00 USA-INDICE PMI MARKIT SERVICES À 56,7 EN JANVIER-DÉFINITIF

 

14:48 Les cotations sur le titre De Rouck Geomatics reprendront à 15h30.

 

14:32

 

14:24 

A savoir

Les créations d'emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis ont reculé en janvier de façon proche de ce que prévoyaient les analystes dans leur prévision médiane, selon l'enquête mensuelle sur l'emploi publiée mercredi par la société de services informatiques aux entreprises ADP.

Les créations d'emplois se sont élevées à 175.000 en données corrigées des variations saisonnières alors que les analystes s'attendaient à 178.000 créations d'emplois contre 227.000 en décembre (chiffre révisé).

Parallèlement, le chiffre de décembre a été révisé en baisse, indiquant 227.000 créations de postes dans le privé au lieu de 238.000 annoncées initialement.

La publication de l'enquête ADP intervient à deux jours du rapport mensuel sur l'emploi du département du Travail.

Les économistes interrogés par Reuters prévoient en moyenne 185.000 créations d'emplois non agricoles en janvier et un taux de chômage inchangé à 6,7%, après un mois de décembre décevant avec un nombre de créations d'emplois au plus bas en trois ans, partiellement lié à la vague de froid qui paralyse le pays.

L'enquête ADP n'avait pas annoncé ce coup de frein en décembre.

 

14:17 USA: les créations d'emplois dans le privé reculent à 175.000 en janvier (ADP)

 

12:53

RT @BloombergTV: BREAKING: EU said to discuss 50-year #Greece aid maturity with rate cut— Efthimia Efthimiou (@EfiEfthimiou) 5 Février 2014

 

12:32 |Le point en milieu de journée|

A savoir

Les principaux indices européens évoluent dans des marges étroites autour de leur point d'équilibre. Les investisseurs sont prudents avant la publication d'une statistique sur l'emploi américain.

A 12h30, l'indice DJ Euro Stoxx50 était stable. Londres avançait de 0,22%, Amsterdam de 0,18%, Paris de 0,12% tandis que Francfort cédait 0,14%.

Par ailleurs, les facteurs d'inquiétudes des investisseurs persistent: les interrogations sur la solidité de la reprise aux Etats-Unis, les craintes sur les pays émergents et le risque d'une déflation en zone euro agitent toujours le marché.

"L'élément clé du sentiment de marché aujourd'hui sera l'enquête ADP sur l'emploi dans le secteur privé aux Etats-Unis et une publication solide devrait apaiser les craintes sur la croissance américaine", assurent les économistes de Crédit Agricole-CIB.

Le consensus des analystes prévoit 185.000 créations nettes de postes dans le secteur privé en janvier contre 238.000 en décembre.

Cette enquête ADP est traditionnellement perçue comme un avant-goût du rapport mensuel sur l'emploi. Ces chiffres officiels regroupent les créations dans le public et le privé et seront publiés vendredi par le Département du Travail américain.

Le dernier rapport américain avait montré une baisse choc des créations de postes. Très déçus, les investisseurs ont rapidement blâmé la météo glaciale de décembre et espèrent un rebond en janvier.

Outre-Atlantique, le marché surveillera également l'indice ISM d'activité dans les services, attendu en légère hausse.

En Europe, décembre a été un mauvais mois pour les ventes au détail dans la zone euro, la demande ayant fortement diminué alors qu'elle était attendue en hausse, augmentant d'autant le risque de déflation.

"Rappelons-nous aussi que les résultats d'entreprises arrivent de tous les coins du globe", remarque Chris Weston chez IG.

 

11:57 Cardio3 ou Carmat? Carmat ou Cardio3? Vous avez difficile à choisir?  L'article "Cardio3 vs Carmat, le match" pourrait vous aider!

 

11:25 La consommation des ménages est bien le maillon faible de la reprise en zone euro, comme le montre la statistique des ventes au détail qui vient d'être publiée.

Les ventes au détail ont diminué bien plus fortement que prévu en décembre dans la zone euro et leur hausse de novembre a été revue en baisse.

Les ventes de décembre ont reculé de 1,6% alors que les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un recul de 0,5%. Sur un an, elles sont en baisse de 1,0% alors que les expoerts prévoyaient une augmentation de 1,5%.

La hausse des ventes en novembre a été révisée à 0,9% au lieu de 1,4%, et à +1,3% en variation annuelle au lieu de +1,6%.

 

Euro zone retail sales plunge 1.6% in December, steepest fall since May 2011 and one of the worst months since launch of the euro.— Jamie McGeever (@ReutersJamie) 5 Février 2014

 

11:16 Le titre Sucraf est suspendu.

 

11:00 Le secteur privé a enregistré en janvier son mois le plus actif depuis deux ans et demi dans la zone euro, une forte croissance manufacturière ayant largement compensé une expansion plus modeste du secteur des services.


L'indice PMI Markit composite, qui mesure l'activité dans l'industrie et les services, s'inscrit à 52,9 contre 52,1 en décembre, au plus haut depuis juin 2011 mais un peu en deçà de l'estimation flash qui le donnait à 53,2.

 

European manufacturing PMIs by country. Via @ReutersFlasseur @MarkitEconomics: pic.twitter.com/hcQOQJnsGd— Jamie McGeever (@ReutersJamie) 5 Février 2014

 

10:51 Colruyt toujours en berne: le titre lâche 1,2%, ce qui porte à 10% le recul du titre sur ces trois derniers jours.

 

10:24

A savoir

Euronav, qui vient à peine de boucler le financement du rachat de 15 navires VLCC à Maersk, envisage déjà une autre opération. Il vient de déposer une offre de 255 millions de dollars pour 5 tankers de l'américain OSG. Euronav a précisé qu'il analysait un grand nombre d'autres opportunités.

"Nous avons déposé une offre de 255 millions de dollars" a déclaré le directeur financier Hugo De Stoop d'Euronav à nos confrères du Tijd. "Le 20 mars nous saurons si elle acceptée ou pas".

Euronav travaille en joint-venture avec GSO Capital pour cette acquisition, une filiale du fonds d'investissement américain Blackstone.

Par ailleurs, Euronav a clôturé le financement du rachat des 15 navires VLCC. Le groupe maritime a émis des obligations pour 235 millions de dollars et souscrit un prêt bancaire de 500 millions de dollars.

La suite ici.


 

10:07 |Le point en début de matinée|

A savoir

Les marchés européens rebondissent mercredi en début de séance après avoir ouvert en baisse, signe de la nervosité du marché qui attend d'importantes statistiques aux Etats-Unis.

L'indice DJ Euro Stoxx 50 gagne 0,36%. Londres avance de 0,36%, Amsterdam de 0,31%, Paris de 0,28% et Francfort de 0,20%.

"Les marchés restent prudents avant une séance chargée en annonces" alors que "les marchés émergents, le risque de déflation en zone euro et les indicateurs économiques restent toujours autant préoccupants", ont commenté les analystes de Saxo Banque.

Dans ce contexte fragile, les marchés restent nerveux et "la grande question posée par de nombreux investisseurs" est de savoir si le repli des derniers jours est "une correction ou si nous voyons un changement du sentiment et la possibilité de nouvelles pertes", souligne Michael Hewson de CMC Markets.

Les investisseurs scruteront aujourd'hui en premier lieu les chiffres ADP de l'emploi dans le secteur privé en janvier aux Etats-Unis, préalable au très attendu rapport mensuel sur l'emploi qui sera publié vendredi.

Outre le rapport sur l'emploi, la fin de semaine sera chargée avec les réunions de la Banque centrale européenne et de la Banque d'Angleterre jeudi.

 

09:57 Retail Estates ne devrait être trop affectée par la cessation des activités de Home Market en Belgique estime Koen Overlaet-Michiels de KBC Securities.

A savoir

"Nous estimons que l'exposition de Retail Estates à Home Market est limitée. Sur base des contrats de location actuels, la compagnie est en outre lié par le paiement de ses loyers jusqu'au moins 2015. D'où nous pensons que Retail Estates aura suffisament de temps pour trouver de nouveaux locataires pour ces emplacements, ce qui devrait aussi offrir une opportunité pour des hausses de loyer compte tenu de la forte demande pour les implantations commerciales de ce type."

L'analyste confirme son rating à "accumuler" avec un objectif de cours de 61 euros.

 

 

09:25 KBC Securities relève son objectif de cours sur Melexis à 28 euros contre 27 euros avant. Le conseil reste à "accumuler".

 

09:24 Melexis bondit de 4,9%. La capitalisation boursière de la société dépasse le milliard d'euros.

 

09:04 | Opening Bell |

Amsterdam: -0,27%
Bruxelles: +0,02%
Francfort: -0,30%
Londres: -0,27%
Paris: -0,29%
Milan: -0,17%
Madrid: -0,31%

 

08:35

 

08:22 Une valeur belge à suivre: Melexis. L'entreprise a bien clôturé 2013, avec un chiffre d'affaires en hausse de 21%. Et pour l'année prochaine, la société spécialisée dans les semi-conducteurs mise sur une nouvelle croissance. Lire aussi: "Croissance à deux chiffres pour Melexis".

 

 

 

08:12

 

08:03 

 

07:55 |Le point avant l'ouverture sur les marchés|

Les Bourses européennes sont à nouveau attendues en baisse mercredi en ouverture, les investisseurs choisissant la prudence face à des résultats de société peu convaincants et dans l'attente de rendez-vous de poids dans la semaine, à savoir la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi et la statistique de l'emploi américaine le lendemain.

Au vu des premières indications, le CAC 40 cèderait jusqu'à 0,4%, le FTSE jusqu'à 0,5% et le Dax jusqu'à 0,4%.  Les places européennes - hors Paris - ont terminé dans le rouge la veille en raison de résultats de sociétés jugés décevants.

Wall Street en revanche s'est reprise après avoir lundi accusé sa plus forte baisse en six mois. Rebond également de la Bourse de Tokyo au terme d'une séance qui s'est toutefois caractérisée par sa grande volatilité.

En Europe, l'indice FTSEurofirst 300, en baisse sur sept des neuf dernières séances, est en recul de 6,7% depuis son pic de cinq ans et demi inscrit voici deux semaines.

Différents indices MSCI laissent pourtant entrevoir un mieux voire une stabilisation. L'indice boursier Asie-Pacifique hors Japon  réduit nettement ses pertes par rapport à mardi, n'accusant plus qu'un recul de 0,41%. L'indice mondial MSCI, en léger repli mardi en fin de journée, affiche un gain de 0,14%, tandis que celui des marchés émergents ne cède plus que 0,08%.

La journée sera marquée par la publication des indices PMI des services de part et d'autre de l'Atlantique. Un autre indicateur risque d'être très suivi, l'enquête sur l'emploi privé ADP aux Etats-Unis, dans la perspective de la publication vendredi de la statistique de l'emploi de janvier.

Le contexte encore très incertain favorise des monnaies comme le yen, jugé valeur refuge, qui continue de progresser contre le dollar et l'euro. Le dollar australien continue lui de bénéficier du fait que la Banque de Réserve australienne exclut toute nouvelle baisse des taux.

Les contrats pétroliers sont orientés à la hausse, en raison d'une baisse des stocks de brut américain annoncée par l'Institut américain du pétrole (API).

 

07:49 Tokyo reprend des couleurs. La Bourse a terminé la séance de mercredi en hausse de 1,23%, tirée par des achats opportunistes après le plongeon de 4% de la veille.

 

07:48 Ceci démarre le Market Live de ce mercredi 5 février. Bonjour à toutes et tous.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés