1. Les marchés
  2. Live blog
live

Le pétrole entraîne les marchés dans le rouge

Les principaux indices actions ont globalement clôturé dans le rouge en Europe, à l'exception de la Bourse de Londres. Les valeurs liés aux ressources de base et au pétrole ont essuyé les plus fortes prises de bénéfices, après la réunion de l'OPEP.
  • Clôture des marchés européens

    CAC 40 -0,08%

    AEX -0,08%

    DAX -0,17%

    BEL 20 -0,21%

  • Le secteur financier lance son code de conduite sur les changes

    ©Photo News

    De grands établissements et organismes de tutelle du secteur financier ont lancé un nouveau code de conduite des opérations sur un marché des changes représentant 5.000 milliards de dollars (4.460 milliards d'euros) de volume d'affaires quotidien.

    Pour les professionnels, ce code représente la dernière chance de s'épargner une réglementation officielle stricte à la suite d'un scandale de manipulation du marché qui a vu sept grandes banques payer une dizaine de milliards de dollars d'amendes au terme d'une enquête internationale en 2015.

    Ce texte de 75 pages établit ainsi 55 principes fondamentaux, et non pas de règles strictes, sur la manière de se comporter sur le plus important marché financier de la planète et son but avoué est qu'ils soient adoptés partout dans le monde.

    Toutes les grandes banques centrales concernées ont de fait dit qu'elles respecteraient ces principes officiellement non contraignants et qu'elle exigeraient cette même adhésion de leurs contreparties.

  • Thyssen et Tata prévoient €400-600 mlns d'économies par an

    ©AFP

    Thyssenkrupp  et Tata Steel  s'attendent à réaliser des économies annuelles de 400 à 600 millions d'euros en fusionnant leurs activités sidérurgiques européennes, rapporte jeudi le mensuel allemand Manager Magazin.

    Les deux groupes discutent depuis juillet d'un rapprochement de leurs actifs dans l'acier en Europe afin d'abaisser les coûts et de réduire les surcapacités, mais le projet se heurte à nombre d'obstacles, notamment le déficit du régime de retraites britannique de Tata.

    Le magazine, citant des sources non identifiées, a rapporté que les discussions avaient sérieusement repris après un coup d'arrêt temporaire à la suite de la décision de la Grande-Bretagne de sortir de l'Union européenne et d'un remaniement de la direction de Tata.

    Les deux groupes ont convenu qu'en cas de "Brexit dur", l'aciérie de Tata à Port Talbot, au Pays de Galles, serait utilisée pour fournir le secteur automobile au Royaume-Uni, ajoute le mensuel.

  • Wall Street| Opening Bell |

    • Dow Jones : +0,22%
    • S&P 500 : +0,18%
    • Nasdaq Composite : +0,31%

  • Les inscriptions au chômage US un peu meilleures que prévu

    Les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis sont restées quasiment stables alors que les analystes prévoyaient qu'elles augmentent un peu, a indiqué jeudi le département du Travail.

    En données corrigées des variations saisonnières, le ministère a recensé le dépôt de 234.000 nouvelles demandes d'allocations chômage, pour la semaine close le 20 mai, soit une progression de 1.000.

    Les analystes s'attendaient à une hausse de 5.000.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street ce jeudi 25 mai

    * HP INC a annoncé mercredi un chiffre d'affaires trimestriel supérieur au consensus grâce à la stabilisation du marché du PC et au redressement de son pôle imprimantes. L'action gagnait 6,4% à 20,23 dollars dans les transactions en après-Bourse.

    * SEARS HOLDINGS a publié jeudi son premier bénéfice trimestriel en près de deux ans grâce à son plan de réduction des coûts mais les ventes de ses magasins ouverts depuis plus d'un an aux Etats-Unis accusent une chute de 12,4% en rythme annuel.

    * BOEING - Steven Mnuchin, le secrétaire au Trésor des Etats-Unis, a dit mercredi que ses services réexaminaient les licences permettant au constructeur aéronautique américain et à son concurrent européen Airbus de vendre des avions à l'Iran.

    * BROWN-FORMAN propriétaire de la marque de whisky Jack Daniel's, a réaffirmé mercredi qu'il n'était pas à vendre, réagissant ainsi à une information rapportée la veille par la chaîne CNBC selon laquelle CONSTELLATION BRANDS, le propriétaire des marques de bière Corona et Modelo, avait proposé de le racheter.

    * TESLA - Le taux de blessures lors d'accidents du travail chez le constructeur de voitures électriques est supérieur d'un tiers à la moyenne du secteur automobile, selon un rapport publié mercredi par une association de défense des salariés basée en Californie.

  • Premier bénéfice trimestriel en près de 2 ans pour Sears,

    L'action Sears Holdings s'envole avant l'ouverture de Wall Street, le distributeur ayant annoncé son premier bénéfice trimestriel depuis près de deux ans grâce notamment à un programme d'économies de 1,25 milliard de dollars comportant des fermetures de magasins et des suppressions de postes d'encadrement.

    L'action prenait 14% à 8,79 dollars dans les échanges d'avant Bourse, même si les ventes ont continué de baisser.

     

    ©Doc

  • Le point sur les marchés en milieu de journée

    1. Les principales Bourses européennes sont en légère hausse à la mi-séance dans de faibles volumes d'échanges en ce jour de l'Ascension.

    2. À Paris, le CAC 40 prend 0,25%. À Francfort, le Dax gagne 0,14% et à Londres, le FTSE progresse de 0,13%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,15% et le Stoxx 600 de 0,10%.

    3. Les ressources de base (-0,62%) pèsent sur la tendance avec notamment, à Paris, une baisse de près de 2,4% pour ArcelorMittal, lanterne rouge du CAC. La raison principale en est un recul de 4% du cours du minerai de fer.

    4. Les cours du pétrole baissent d'environ 1%, l'annonce, largement anticipée, d'une prolongation pour neuf mois de l'accord de limitation de la production en vigueur depuis le 1er janvier à l'issue de la réunion ministérielle de ce jeudi à Vienne entre pays producteurs favorisant des prises de bénéfice.

    5. Sur le marché des changes, la livre, de son côté recule de 0,2% face au billet vert, tout en étant stable face à l'euro, après l'annonce d'un ralentissement plus marqué que prévu de la croissance de l'économie britannique au premier trimestre.

  • Intermediate Capital au plus haut après ses résultats annuels

    Le gestionnaire d'actifs britannique Intermediate Capital Group (ICG) prend près de 12% à la Bourse de Londres, le marché saluant les résultats annuels, marqués par une croissance de 10% des actifs sous gestion, un bénéfice imposable en hausse de 58,9% et un dividende relevé de 23%.

  • Accord à l'OPEP

    Accord à l'OPEP pour la prolongation durant neuf mois supplémentaires des quotas de production.

     

  • Goldman sachs vise plus haut pour ABN Amro, ING et KBC

    Goldman sachs est devenu plus positif pour les banques du Benelux, ce qui l'incite à réviser l'objectif de cours de plusieurs banques. Le prix cible d'ABN Amro passe à 24,50 euros contre 23 et celui pour ING de 16 à 17,50 euros. La recommandation est "neutre" pour ces deux valeurs.

    Pour KBC , qui bénéficie d'une recommandation d'"acheter", l'objectif de cours de KBC monte à 80 euros contre 75 jusqu'ici.

    Goldman Sachs constate d'après les récents résultats trimestriels que les banques ont réalisés des performances meilleures que prévu. "Un solide trimestre" constate le broker.

    KBC reste la valeur favorite de Goldman Sachs. La banque belge est la mieux positionnée des banques européennes au niveau de la flexibilité du capital, tandis qu'elle est le seul établissement à disposer d'un solide surplus de capital de 3 milliards d'euros, précise le courtier américain.

  • -22%
    L'action du groupe de services pétroliers Petrofac chute de près de 22% à la Bourse de Londres après la mise à pied de son directeur général délégué, Marwan Chedid, dans le cadre d'une enquête présumée pour corruption en lien avec la société monégasque Unaoil. Le titre est également la plus forte baisse du Stoxx 600.

  • La croissance britannique révisée en baisse

    La croissance britannique au premier trimestre a été révisée en baisse de 0,1 point, à 0,2%, annonc l'Office des statistiques nationales (ONS) qui a évoqué une moins bonne tenue du secteur des services qu'estimé au départ.

    Cette deuxième estimation, après la publication de chiffres préliminaires fin avril, confirme que l'économie du pays a bel et bien freiné en ce début d'année, après un quatrième trimestre 2016 encore marqué par une croissance de 0,7%.

    L'ONS a souligné que les secteurs des ventes au détail et de l'hôtellerie avaient vu leur activité diminuer, tandis que les dépenses des ménages ont ralenti.

  • Safran, Zodiac, Suez... quelques valeurs en vue en Europe

    • Safran et Zodiac , dont la cotation était suspendue mercredi, gagnent respectivement 1,1% et 0,83% après la présentation de leur nouveau projet de rapprochement, qui réduit le prix offert par Safran aux actionnaires de Zodiac.
    • Plusieurs banques figurent parmi les plus fortes hausses de l'EuroStoxx 50, comme BBVA , qui gagne 1,22% ou Société générale (+0,72%).
    • A la baisse, Suez cède 0,98% après le retrait du titre de la liste de valeurs recommandées de Goldman Sachs, qui a abaissé sa recommandation d'"acheter" à "neutre".

  • GB: la croissance révisée en baisse, à 0,2%, au 1er trimestre (ONS)

  • Le point sur les marchés en début de matinée

    1. Les principales Bourses européennes hésitent sur la direction à suivre, coincées entre le compte rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale, qui n'a pas remis en cause le scénario de relèvement progressif des taux d'intérêt américains au cours des mois à venir, et une réunion de l'Opep qui pourrait influencer les prix du pétrole.

    2. En outre, la journée est fériée dans certains pays européens, ce qui peut aussi expliquer le manque de dynamisme des marchés. Aux alentours de 10h30, le Dax perd 0,68%, le CAC 40 0,25% et Londres 0,08%. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 rétrograde de 0,24% et l'EuroStoxx 50 de 0,22%.

    3. Sur le marché des changes, le dollar abandonne près de 0,3% face à un panier de référence et se rapproche du plus bas de six mois et demi touché lundi; l'euro est quant à lui remonté tout près de 1,1240 dollar, contre moins de 1,1185 avant la publication du compte rendu de la Fed.

    4. Le marché pétrolier, lui, est porté par la perspective d'une prolongation de l'accord de limitation de la production en vigueur depuis le 1er janvier à l'issue de la réunion ministérielle de ce jeudi à Vienne entre pays producteurs.

    5. Outre l'Opep, les investisseurs attendent les chiffres de la deuxième estimation du produit intérieur brut (PIB) britannique, à 10h30, en attendant ceux des inscriptions au chômage aux Etats-Unis à 14h30.

  • UCB reste sous pression

    UCB abandonne 1%, plus forte baisse de l'indice Bel20. Le titre reste donc sous pression, même si cela n'a rien à voir avec la dégringolade de 18% encaissée lundi. Depuis le début de la semaine, l'action a perdu 21%.

    UCB et son partenaire Amgen, avec qui le groupe bruxellois mène l'étude "Arch" du romosozumab, ont indiqué en début de semaiinne que l'approbation des Etats-Unis pour ce médicament contre l'ostéoporose pourrait ne pas avoir lieu cette année. Et pour cause: un déséquilibre observé dans les événements cardiovasculaires a été considéré comme un nouveau signal négatif.

    Plusieurs brokers ont révision leur opinion et objectif de cours sur l'action depuis lors. Le target moyen à 12 mois est de 70,13 euros selon le panel d'analystes listés par Bloomberg. Quatre sont à "acheter", quatorze à "conserver" et deux à "vendre".

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: +0,29%
    • Amsterdam: +0,20%
    • Francfort: +0,35%
    • Paris: +0,40%
    • DJ Stoxx 600: +0,18%

  • L'Opep au centre de l'attention

    Le cours du baril de pétrole progresse de près de 1%, à près de 54,50 dollars pour le Brent, avant la réunion ministérielle de l'Opep. Le sommet de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) sera "au centre de l'attention" souligne Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

    L'Opep et ses partenaires, dont la Russie, qui se réunissent à Vienne, devraient prolonger jusqu'en mars 2018 leurs quotas de production de pétrole mais cet effort pour réduire les stocks mondiaux et faire remonter les prix se heurte au dynamisme de l'offre américaine.

    "La perspective, à la fin du mois dernier, qu'il n'y ait pas d'accord avait entraîné les cours du pétrole à leurs niveaux les plus bas depuis la fin novembre", rappele M. Hewson.

     

  • Le repli du yen face au dollar soutient Tokyo

    La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,36% jeudi, une progression favorisée par le repli du yen face au dollar en fin de séance.

    L'indice Nikkei a gagné 70,15 points à 19.813,13 et le Topix, plus large, a pris 3,31 points (+0,21%) à 1.578,42.

    Le dollar s'échangeait contre 111,60 yens au moment de la clôture du marché actions japonais, après être tombé à 111,50 en début de séance en réaction au compte rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale, qui montre que la banque centrale américaine entend conserver une attitude prudente en matière de relèvement des taux et de réduction de son bilan.

    SoftBank a par ailleurs pris 3,78% et apporté un soutien important au Nikkei après les informations de Bloomberg selon lesquelles le groupe a pris une participation de quatre
    milliards de dollars dans le spécialiste américain des processeurs graphiques Nvidia.

  • Après la Chine, Moody's abaisse la note de Hong Kong

    L'agence de notation financière Moody's inflige à Hong Kong un abaissement de sa note de Aa1 à Aa2, avec une perspective qui passe toutefois de négative à stable, après avoir réduit celle de la Chine pour la première fois en 28 ans, invoquant des risques liés à leur intégration croissante

    Le gouvernement hongkongais a protesté avec force contre la décision de Moody's.

    La Chine a fait de même après la décision la concernant, accusant l'agence d'avoir surestimé les difficultés du pays. Moody's a réduit la note de la Chine de Aa3 à A1 avec une perspective stable, s'inquiétant des risques d'augmentation de la dette de la deuxième économie mondiale.

    S'agissant de l'ancienne colonie britannique retournée en 1997 dans le giron chinois, l'agence évoque ses liens croissants avec le continent, comme par exemple la connexion entre sa Bourse avec celles de Shanghai et Shenzen ou l'implication de Hong Kong dans l'initiative commerciale chinoise dite des "Nouvelles routes de la soie".

  • "Le jugement de la Fed semble avoir considerablement évolué"

    Les dernières "minutes" de la Fed montre que lors de la réunion des 2 et 3 mai, les responsables de la banque centrale américaine considéraient qu'une nouvelle hausse des taux devrait intervenir prochainement, mais aussi qu'elle devait attendre la confirmation que le ralentissement de l'économie américaine observé en début d'année n'était que temporaire.

    "Leur jugement semble avoir considérablement évolué. Auparavant, ils avaient dit que le ralentissement était transitoire."
    Daisuke Uno
    Responsable de la stratégie de marché de Sumitomo Mitsui Bank

     

    Le compte rendu montre aussi que la Fed privilégie une réduction progressive de la taille de son bilan.

    Les contrats à terme sur les taux des fonds fédéraux intègrent une probabilité d'environ 75% d'un resserrement de la politique de la Fed le mois prochain, contre plus de 80% en début de semaine.

  • Hausse en vue en Europe après les "minutes" de la Fed

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse à l'ouverture, dans le sillage de Wall Street et des marchés asiatiques après le compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner 14 points, soit environ 0,25% à l'ouverture, le Dax à Francfort 28 points (0,2%) et le FTSE à Londres 14 points (0,2%).

    3. La journée devrait peu animée en ce jeudi de l'Ascension mais les investisseurs surveilleront entre autres les chiffres de la deuxième estimation du produit intérieur brut (PIB) britannique, à 10h30, en attendant ceux des inscriptions au chômage aux Etats-Unis à 14h30.

    4. La Bourse de Tokyo est en hausse de 0,39% à une demi-heure de la clôture et l'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) gagne 0,92% après avoir atteint un plus haut de deux ans, portant sa progression depuis le début de l'année à 17%.

    5. Autre fait du jour: sur le marché des changes le yuan chinois a atteint un plus haut de près de deux mois face au dollar, ce qu'un trader explique par des ventes de dollars par  de grandes publiques chinoises visant à réaffirmer la puissance du système financer chinois au lendemain de la dégradation de la note souveraine du pays par Moody's.

  • Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur le "market live" de L'Echo, l'endroit idéal pour suivre les principaux événements de cette séance de bourse.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés