1. Les marchés
  2. Live blog
live

"Le repli de l'action D'Ieteren est une opportunité d'achat"

Les marchés européens terminent en baisse, lestés par les tensions commerciales et les frictions autour du Brexit qui pèsent sur la livre sterling et l'euro. Telenet lanterne rouge du Bel20. Care Property Invest et D'Ieteren dans les recos du jour. Wall Street recule.
  • A l’agenda ce mercredi

    C’est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve mercredi pour une nouvelle séance sur les marchés.

    Au menu :  Indice PMI Markit des services en août en Allemagne, en Chine, au Japon, au Royaume-Uni et pour la zone euro. La Banque centrale canadienne annoncera sa décision de politique monétaire. La Réserve Fédérale américaine publiera son livre belge.  Les Etats-Unis publieront les chiffres de leur balance commerciale en juillet. La nouvelle composition de l’indice Dax sera révélée. Du côté des sociétés, les  résultats d'Aedifica, Atenor et Econocom sont attendus. L’offre de reprise de Connect Group par IPTE pour 1,60 euro par action se poursuit jusqu’au 23 septembre. A l’étranger, les résultats de Boiron, Dassault Aviation, Latécoère, Thalès,  et BioMérieux  sont attendus.

  • Clôture des marchés européens

    Les Bourses européennes ont terminé en baisse, dans un marché sur la défensive en attendant de voir quelle tournure va prendre la rentrée parlementaire britannique et toujours inquiet de l'enlisement des relations commerciales sino-américaines.

    En Europe, les valeurs du luxe souffrent. Sanofi termine en tête du CAC 40

    A Bruxelles, Colruyt est l'une des rares valeurs dans le vert. D'Ieteren continue de baisser, mais des analystes y voient une opportunité d'achat.

    Bel 20 : -0,30%

    AEX: -0,12%

    CAC 40 : -0,49%

    DAX: -0,41%

    FTSE: -0,42%

    Euro Stoxx 50: -0,47%

  • Le bitcoin remonte après le lancement du 1er ETF en cryptomonnaies

    Le bitcoin et les autres cryptomonnaies montent après que la Securities and Exchange Commission a autorisé des firmes à lancer des ETF (fonds indiciels) en cryptomonnaies.

  • La livre sterling remonte après la perte de majorité parlementaire de Boris Johnson

  • L'activité manufacturière se contracte pour la 1ère fois depuis 2016 aux USA

    La croissance de l'activité manufacturière aux Etats-Unis s'est contractée en août pour la première fois depuis 2016, dans un contexte de ralentissement de la croissance mondiale et de montée des tensions commerciales,selon l'enquête mensuelle de l'Institute for Supply Management(ISM).
    L'indice ISM manufacturier est ressorti en baisse à 49,1 le mois dernier, à son plus bas niveau depuis janvier 2016, contre 51,2 en juillet. Les économistes interrogés par Reuters attendaient un léger rebond, avec un indice de 51,1.

  • Wall Street ouvre en baisse

    Wall Street recule à l'ouverture, de nouveau sous pression des tensions commerciales après l'entrée en vigueur de tarifs douaniers supplémentaires et de nouvelles menaces de Donald Trump: le Dow Jones cède  0,87% et le Nasdaq 0,71%.La Bourse de New York revient d'un week-end prolongé d'un jour férié lundi, suite à plusieurs semaines dominées par la fébrilité d'un marché réagissant au gré des relations sino-américaines: sur l'ensemble du mois d'août, le Dow Jones a perdu 1,7%, le Nasdaq a cédé 2,6% et le S&P 500 a lâché 1,8%.

  • Conseil d'entreprise extraordinaire chez KBC mercredi

    Un conseil d'entreprise extraordinaire est prévu mercredi au sein du bancassureur KBC . Les syndicats s'attendent à une présentation des résultats du groupe, mais aussi à l'annonce d'un plan de réduction des coûts. Des rumeurs circulaieint déjà sur cette éventualité depuis plusieurs mois.

  • Une opportunité d'achat sur le titre D'Ieteren

    Les analystes de Kepler Cheuvreux estiment que le repli du titre offre une opportunité d'achat. L'action subit, selon eux, les soubresauts du marché automobile, alors que le titre serait avant tout une "histoire Belron".

  • Les futures sur Wall Street en baisse | L'Europe dans le rouge | Le sterling sous pression

    1. Wall Street, qui était fermée lundi pour le Labor Day, est attendue en baisse. Les contrats à terme sur les indices de référence signalent pour l'instant une ouverture en repli de l'ordre de 0,8%.

    2. En Europe, les indices européens restent dans le rouge, les tensions commerciales et les frictions à l'endroit du Brexit incitant les investisseurs à délaisser les actifs risqués au profit des actifs refuges.

    3. Sur le marché des changes, la livre sterling est passée près d'un creux de trois ans face au dollar, alors que le Premier ministre Boris Johnson menace d'élections anticipées le parlement s'il lui interdit de quittter l'Union européenne sans accord.

    4. Les investisseurs attendent les indicateurs américains du jour, notamment l'ISM manufacturier, dans l'espoir qu'ils apaisent les craintes de récession.

    5. Les rendements des obligations souveraines reculent encore. Le Bund allemand à 10 ans tombe à un plus bas record à -0,72% (-2,3 points de base).

  • Feu vert européen pour l'acquisition de Webhelp par GBL

    La Commission européenne a approuvé l'acquisition de la société française Webhelp par le Groupe Bruxelles Lambert (GBL) . "La concentration envisagée ne soulèverait pas de problème de concurrence, dans la mesure où les sociétés ne sont pas actives sur le même marché ou sur des marchés liés ou complémentaires", a conclu mardi l'exécutif européen.

    Créée en 2000, Webhelp se présente comme l'un des leaders mondiaux de "l'expérience client et de l'externalisation des processus métiers". Elle assure la distribution, le marketing ou le traitement des paiements de ses clients via des centres d'appels, mais aussi des services de traitement d'e-mails ou d'assistance par chat. Ses services vont de l'accueil téléphonique à la vente en passant par le recouvrement de créances ou la modération de sites internet.

  • Taux négatif record pour l'Etat belge

    La Belgique a emprunté à court terme (6 mois) à un taux d'intérêt moyen de -0,779%, un plus bas absolu.

  • Telenet lance Internet et la télévision sans câble

    Telenet perd 1,7% et constitue la plus forte baisse du Bel20. L'opérateur de télécommunications de Malines a discrètement lancé la nouvelle marque "Tadaam". L'offre comprend Internet et la télévision via le réseau mobile. Il semble donc que Telenet "coupe" son propre câble.

  • La livre sterling à un creux de près de 3 ans face au dollar

    La livre sterling perd 0,8% face au dollar, à 1,1967, au plus bas depuis le "flash crash" d'octobre 2016. Si l'on excepte ce mouvement extrême, marqué par une brève chute à 1,1491, la devise britannique est au plus bas depuis 1985.

    Le Premier ministre britannique Boris Johnson demandera que des élections anticipées aient lieu le 14 octobre prochain si le parlement lui interdit de quitter l'Union européenne sans accord, a appris Reuters auprès d'une source gouvernementale haut placée.

    L'opposition travailliste et plusieurs frondeurs du Parti conservateur s'apprêtent à défendre mardi une initiative parlementaire qui leur permettrait d'empêcher un Brexit sans accord le 31 octobre prochain.

  • Kepler relève son objectif de cours sur Care Property Invest

    Kepler relève son objectif de cours sur Care Property Invest de 27 euros à 30 euros. Le conseil d'achat est confirmé.

    Avec un rendement des bénéfices de 3,8% attendu pour 2020 par rapport à un rendement de -0,34% pour l'obligation publique belge à 10 ans, nous pensons que ce titre défensif est toujours intéressant, malgré la progression de l'action (+36% depuis le début de l’année), indique le broker.

  • ING: "la valorisation de Colruyt semble normalisée"

    L'analyste Hans D'Haese d'ING indique que la valorisation de Colruyt semble se normaliser par rapport à son secteur.

    L'action évolue maintenant 30% en deçà de son sommet de l'année passée. En tenant compte du fait que Colruyt bénéficie d'une prime sur base de ses mérites, la valorisation semble désormais normalisée par rapport au secteur, estime Hans D'Haese d'ING.

    Le fait que Jumbo ne souhaite pas lancer de guerre des prix en Belgique est aussi une bonne nouvelle pour Colruyt, ajoute-t-il.

    L'action Colruyt gagne 2,2% à 47,78 euros dans un marché en repli de 0,56%.

  • L'essentiel de la tendance boursière

    Les marchés boursiers "en alerte Twitter" | La livre sterling sous 1,20 dollar

    Les bourses européennes se replient, attendant prudemment la réouverture de Wall Street après un jour férié, face aux tensions croissantes liées au Brexit et au commerce sino-américain.

    Francfort perd 0,57%, Paris 0,33%, Bruxelles 0,30% et Amsterdam 0,28%.

    La Bourse de Londres limite sa baisse à 0,06%, aidée par le repli de la livre sterling tombée sous 1,20 dollar alors qu'elle pâtit du tumulte politique au Royaume-Uni.

    La journée s'annonce encore tendue outre-Manche. Le Premier ministre britannique Boris Johnson va devoir faire face à la fronde de députés de son propre parti conservateur hostiles à un Brexit sans accord, en dépit de sa menace de convoquer des élections législatives anticipées à la mi-octobre s'il essuie une défaite au Parlement.

    Par ailleurs, face à la surenchère de Donald Trump, la Chine en a appelé à un tiers: elle a annoncé lundi le dépôt d'une plainte à l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) au lendemain de l'entrée en vigueur de nouveaux droits de douane américains sur des produits chinois.

    La réaction américaine ne saurait tarder, selon Andreas Lipkow, analyste chez Comdirect, qui voit "les marchés boursiers à nouveau en alerte Twitter", le réseau social privilégié par le président Donald Trump pour diffuser ses messages politiques.

    Du côté des indicateurs, l'agenda est peu étoffé à l'exception de l'indice d'activité manufacturière ISM pour août aux Etats-Unis.

  • Kepler relève son objectif de cours sur Kinepolis

    Un nouvel avis favorable sur Kinepolis après le deal signé aux Etats-Unis. Les analystes de Kepler relèvent leur objectif de cours de 61 à 64 euros après l'acquisition du groupe MJR pour plus de 137 millions d'euros. Le broker estime que le groupe est capable de relever de 50% son bénéfice brut à 4 euros par visiteur. Kepler est en outre convaincu que l'entreprise peut réduire rapidement son ratio d'endettement de 2,9 fois l'ebitda, ce qui rendrait possible de nouvelles acquisitions.

  • "Le repli de l'action D'Ieteren est une opportunité d'achat"

    Le broker Kepler revient sur la chute de 4% de l'action D'Ieteren hier.

    Le titre a probablement réagit à l’annonce de la baisse des ventes de voitures haut de gamme, telles que Porsche et Audi, en Belgique. La Febiac a annoncé hier soir que les immatriculations de voitures neuves avaient chuté de 12% en août. Au cours des huit premiers mois de l'année, la diminution est de 6%. D'Ieteren résiste plutôt bien: +4% en août et -5% depuis le début de l'année.

    Les chiffres de la Febiac ne constituent pas nécessairement un bon indicateur pour les ventes car il existe un décalage entre la livraison aux concessionnaires et l’immatriculation des voitures, indiquent les analystes de Kepler.

    En outre, D'Ieteren n'est pas une "histoire de voiture", mais plutôt "une histoire de Belron": la division vitrage représente 46% de la valeur estimée par Kepler, contre 24% pour D'Ieteren Auto. Les résultats semestriels ont montré les solides progrès chez Belron avec une amélioration significative de la marge opérationnelle de 7,5% à 10,8%.

    Kepler recommande D'Ieteren à acheter avec un objectif de cours de 55 euros. L'action perd 1% à 43,60 euros dans un marché en repli de 0,51%.

  • |Opening bell|

    • Paris: -0,32%
    • Bruxelles: -0,32%
    • Amsterdam: -0,24%
    • Francfort: n.c.

    • Stoxx 600: -0,24%
    • Euro Stoxx 50: -0,19%

  • La livre tombe sous 1,20 dollar

    La livre sterling est tombée sous le seuil de 1,20 dollar pour la première fois depuis janvier 2017, pâtissant du tumulte politique en Grande-Bretagne à l'approche du Brexit et de la possibilité d'élections anticipées.

    Vers 8h40, la devise britannique cotait 1,1972 dollar, quelques heures avant une rentrée parlementaire qui s'annonce houleuse.

  • "Il y a beaucoup de problèmes dans le monde, à commencer par la guerre commerciale Etats-Unis-Chine et le Brexit, mais les investisseurs paraissent s'habituer à y être exposés. Personne ne pense vraiment que Washington et Pékin vont résoudre leurs différends mais tant que l'économie américaine ira de l'avant, la baisse des prix des actions restera limitée."
    Hiroyuki Ueno
    Responsable de la stratégie pour Sumitomo Mitsui Trust Asset Management

  • Briefing d'avant Bourse

    1. Les principales bourses européennes sont attendues en légère hausse.
    2. Le contexte de marché reste tendu par les hostilités commerciales sino-américaines, le Brexit...
    3. L'Euro stoxx 50 ouvrirait en hausse de 0,15%, le FTSE 100 de 0,33% et le Dax de 0,08%.
    4. Wall Street, qui était fermée lundi pour le Labor Day, reprend les transactions ce mardi.
    5. La Chine a porté plainte devant l'OMC au sujet des nouvelles barrières douanières érigées par l'administration Trump.
    6. Des parlementaires britanniques s'apprêtent à défendre une initiative qui leur permettrait d'empêcher un Brexit sans accord.
    7. La livre sterling passe sous le seuil de 1,20 dollar, pâtissant du tumulte politique en Grande-Bretagne à l'approche du Brexit.

  • Statu quo monétaire en Australie

    La Banque centrale australienne (RBA) maintient son taux d'intérêt à 1,00%, un plus bas historique.

    Le gouverneur de la banque centrale Philip Lowe indique aussi que le taux d'intérêt devrait rester inchangé à 1,00%, mais que le conseil est prêt "assouplir davantage sa politique monétaire si nécessaire".

    La banque a réduit ses taux d'intérêt d'un quart de point en juin puis en juillet.

  • Aedifica et Elia entrent dans l'indice Stoxx Europe 600

    Les deux sociétés boursières belges Aedifica et Elia vont être reprises dans l'indice Stoxx Europe 600. Les changements seront effectifs à partir du 23 septembre.

  • "Jumbo n'offrira pas la garantie du meilleur prix en Belgique"

    Le détaillant néerlandais Jumbo ne proposera pas de garantie des prix les plus bas en Belgique, contrairement à Jumbo aux Pays-Bas, ont indiqué des sources à la revue spécialisée Distrifood. En Belgique, il existe déjà un acteur qui donne une telle garantie, Colruyt , et Jumbo voudrait éviter une guerre des prix absolue avec le groupe de Halle.

    Trois magasins Jumbo ouvriront leurs portes cet automne en Belgique (Pelt, Rijkevorsel et Lanaken).

  • Transactions d'initiés: Duchâtelet & co achètent des titres X-Fab

    Xtrion, le véhicule de Roland Duchâtelet, Rudi De Winter et Françoise Chombar, a acheté des actions X-Fab pour la première fois cette année. Selon un rapport publié sur le site internet de la FSMA, Xtrion aurait acheté 86.504 actions pour un montant total de 308.549 euros, soit 3,56 euros par action.

    Rudi De Winter est PDG de X-Fab, un fournisseur pour les fabricants de puces informatiques. Melexis , gérée par Chombar, est le premier client de X-Fab.

  • Picanol ferme une de ses filiales

    Le groupe Picanol a annoncé hier, après la clôture, son intention de cesser les activités de sa filiale française Burcklé SAS (Bourback-le-Bas, France) d’ici fin septembre et de fermer le site concerné. Burcklé SAS fabrique des accessoires de tissage.

    "La forte baisse de la demande de produits, due principalement à la situation géopolitique du marché, a fait en sorte que la production n'est plus économiquement viable", a déclaré Picanol.

    La fermeture a un impact sur 30 emplois.

  • Care Property Invest confirme sa promesse d'un dividende plus élevé

    Care Property Invest a publié ses résultats lundi après la clôture. La société a répété sa promesse de verser un dividende plus élevé Après un solide semestre.

    Le spécialiste des centres de soins de santé Care property Invest a vu ses revenus locatifs augmenter de 17% au premier semestre, pour atteindre 14,4 millions d'euros. Le bénéfice d’exploitation (EPRA) a augmenté de 15,8% à 9,22 millions d’euros.

    Le bénéfice net ajusté par action a augmenté de 9,8% à 0,452 euro à un rythme légèrement plus modeste, car de nombreux actionnaires ont choisi de recevoir leur dividende sous forme d'actions nouvelles et le groupe a également émis des actions pour financer des acquisitions.

  • Les événements à suivre ce mardi 3 septembre

    • ECONOMIE / FINANCE

    Etats-Unis
    - 16h Indice ISM manufacturier / août
    - 16h Dépenses de construction / juillet

    Zone euro
    - 11h Prix à la production en zone euro / juillet

    • ENTREPRISES

    Belgique
    - Connect Group: réouverture de l'offre de reprise à 1,60 euro par action par IPTE. Jusqu'au 23 septembre.

    France
    - Iliad / résultats du S1 (avant bourse)
    - Engie / conférence de presse sur l'actualité du groupe dans les énergies renouvelables

  • Pas de tendance en vue en Europe

    Bonjour. Notre Market live démarre ici. Merci de nous suivre.

    Les principales Bourses européennes sont attendues sans tendance claire à l'ouverture dans un contexte de marché tendu par les hostilités commerciales entre Pékin et Washington et les frictions autour du Brexit.

    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien et le Dax à Francfort varieraient peu en début de séance et le FTSE à Londres prendrait 0,2%, le repli de la livre sterling avec les derniers développements sur le Brexit favorisant ses valeurs exportatrices.

    Wall Street, qui était fermée lundi pour le Labor Day, reprend les transactions ce mardi. Les contrats à terme sur les indices de référence signalent pour l'instant une ouverture en baisse d'environ 0,6%.

     

    ©AFP

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés