1. Les marchés
  2. Live blog
live

Le secteur automobile souffle à Wall Street

La Bourse de New York a terminé en hausse ce jeudi, les investisseurs semblant rassurés sur l'évolution du dossier commercial entre l'Europe et les Etats-Unis, alors que ces derniers doivent en revanche imposer vendredi des droits de douane sur 34 milliards de dollars de produits chinois importés.
  • A suivre ce vendredi 6 juillet

    ECONOMIE / FINANCE

    Allemagne
    • 8h Production industrielle / mai

    Etats-Unis
    • 14h30 Créations d'emploi, taux de chômage, salaires / mai
    • 14h30 Balance commerciale / mai

    Japon
    • Consommation des ménages / mai

    → ENTREPRISES

    Belgique
    • RealDolmen/ réouverture de l’offre de reprise à 37 euros par action par GFi. Jusqu’au 18 juillet.

    Corée du Sud
    • Samsung Electronics: résultats trimestriels

    Russie
    • Congrès sur la cybersécurité organisé par Sberbank

  • Le secteur automobile souffle à Wall Street

    Les marchés américains ont clôturé en hausse ce jeudi, profitant d'un apaisement des craintes de guerre commerciale avec l'Europe dans le secteur auto. Le Dow Jones a pris 0,75% à 24.356,74 points. Le Nasdaq a avancé de 1,12% à 7.586,43 points. Le S&P 500 a gagné 0,85% à 2.736,36 points. Angela Merkel s'est dite "prête" à une baisse généralisée des taxes sur l'automobile afin de désamorcer le conflit commercial entre l'UE et les Etats-Unis, à condition que "tous les pays" concernés soient impliqués.

    L'ambassadeur des Etats-Unis en Allemagne, Richard Grenell, avait proposé la veille aux représentants des constructeurs allemands BMW, Daimler et Volkswagen que les Etats-Unis comme l'Europe lèvent leurs taxes actuelles sur les importations d'automobiles, plutôt que d'en imposer de nouvelles. General Motors a pris 1,28%, Ford 0,55% et Fiat Chrysler 5,80%.

    Toutefois, l'inquiétude concernant le commerce mondial demeure, alors que les Etats-Unis et la Chine doivent annoncer vendredi la mise en place de taxes punitives sur 34 milliards de biens importés dans chacun des deux pays.

     

  • Wall Street clôture en hausse

    • Le Dow Jones a pris 0,70% à 24.343,97 points.
    • Le Nasdaq a gagné 1,12% à 7.586,43 points.
    • Le S&P 500 a avancé de 0,81% à 2.735,25 points.
  • Le pétrole termine en baisse à New York

    Les cours du pétrole ont terminé en baisse ce jeudi sur le Nymex, en réaction à une hausse inattendue des stocks de brut américains dans le contexte d'une diminution d'activité des raffineries. Les stocks de brut ont gonflé de 1,2 million de barils dans la semaine au 29 juin alors que les économistes attendaient en moyenne une baisse de 3,5 millions de barils.

    Sur le plan géopolitique, l'armée américaine, réagissant aux avertissements iraniens sur le détroit d'Ormuz, a prévenu ce jeudi qu'elle se tenait prête à protéger la liberté de navigation.

    → Jusqu'à 30% des exportations pétrolières maritimes transitent par cette étroite voie située à l'extrémité des eaux du Golfe, entre l'Iran au nord, le sultanat d'Oman et les Emirats arabes unis au sud. Ces derniers jours, face au rétablissement annoncé des sanctions américaines sur son pétrole, l'Iran a menacé de bloquer le trafic pétrolier si Washington mettait ses projets à exécution.

    • Le contrat d'août sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a perdu 1,20 dollar, soit 1,62%, à 72,94 dollars le baril.
    • Le contrat de septembre sur le Brent de Mer du Nord a cédé 85 cents (1,09%) à 77,39 dollars le baril.
  • Avertissement sur résultat d'Econocom

    Econocom  vient de publier un aperçu de ses résultats du premier semestre 2018 et réduit ses perspectives pour l'ensemble de l'année.

    "Selon les premières estimations, le résultat opérationnel courant d’Econocom Group sur le premier semestre 2018 devrait s’établir autour de 33 millions d’euros, contre 58 millions d’euros au premier semestre 2017", indique le groupe de services informatique.

    Concernant l’activité de location, "malgré un retour à la croissance organique sur le deuxième trimestre", Econocom constate que "la reconstitution en cours du pipeline n’a pas permis d’atteindre le volume d’activité anticipé initialement, notamment en raison du report de plusieurs contrats significatifs, susceptibles de renforcer l’activité au second semestre".

    Le groupe précise que "le résultat du semestre intègre près de 10 millions d’euros de provisions sur plusieurs dossiers en litige ou en risque".

    Enfin, il revoit à la baisse ses perspectives pour le reste de l'année: "Compte-tenu du retard affiché au premier semestre, la société vise à présent un résultat opérationnel courant de l’ordre de 120 millions d’euros pour l’année 2018, contre 154 millions d’euros sur l’année 2017."

  • Résumé de la séance boursière en Europe

    Des informations laissant entrevoir une détente dans la guerre commerciale sur les exportations d’automobiles ont soutenu les marchés. Une bonne statistique en Allemagne a aussi joué.

    Les marchés européens ont terminé en nette hausse jeudi, après un indicateur encourageant et des informations sur un possible apaisement des tensions entre les Etats-Unis et l’Europe sur les exportations de voitures. En clôture les principaux indices boursiers du Vieux Continent ont affiché une hausse sensible. Le Cac 40  a gagné 0,86%, le Dax  a pris 1,19% et le FTSE 100 a grimpé de 0,40%.

    On a enfin reçu de bonnes nouvelles sur le front macroéconomique. En Allemagne, les commandes industrielles ont progressé de 2,6% en mai par rapport à avril, après quatre baisses consécutives. Compte tenu des récents bons indices des directeurs d’achats dans le secteur des services, ces données laissent penser que la croissance pourrait repartir de plus belle au deuxième semestre. Ceci demande confirmation mais certains investisseurs ont déjà pris position en ce sens.

    Ils ont aussi salué les informations selon lesquelles le président des Etats-Unis, Donald Trump, serait disposé à abandonner l’idée de taxer les importations de voitures étrangères, dont beaucoup proviennent d’Allemagne, à condition que les taxes européennes sur les véhicules américains soient diminuées. La Chancelière allemande Angela Merkel s’est dite ouverte à cette idée.

    Résultat, en Bourse, le secteur automobile a terminé pied au plancher. À Paris, l’équipementier Valeo  a bondi de 4,07% à 47,87 euros, le fabricant de pneus Michelin  a grimpé de 2,87% à 105,80 euros, le constructeur Renault  a pris 2,90% à 75,49 euros et son concurrent Peugeot  a gagné 3,54% à 20,74 euros.

    À Francfort, BMW  a bondi de 3,72% à 80,66 euros, Volkswagen  a avancé de 4,05% à 148,48 euros et Daimler  a progressé de 3,76% à 58,50 euros. Continental  a aussi pris 2,72% à 199,80 euros. À noter aussi la hausse de 2,08% à 142,20 couronnes suédoises de Volvo  en Bourse de Stockholm.

    Le secteur technologique, qui fournit des composants à l’industrie automobile, a également bien réagi. STMicroelectronics  a rebondi de 2,66% à 18,92 euros. Infineon  a gagné 2,48% à 21,46 euros.

  • Clôture en Europe

    Bel 20: +0,73% à 3.747,23 points

    AEX: +0,59% à 552,44 points

    Cac 40: +0,86% à 5.366,32 points

    Dax: +1,19% à 12.464,29 points

    FTSE 100: +0,40% à 7.603,22 points

  • Les prix pétroliers chutent après une hausse surprise des stocks aux Etats-Unis

    Prix du baril de pétrole WTI ©Bloomberg

    Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont augmenté la semaine dernière tandis que la production s'est stabilisée pour la troisième semaine de suite, selon les chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

    Lors de la semaine achevée le 29 juin, les réserves commerciales de brut ont avancé de 1,2 million de barils pour s'établir à 417,9 millions, alors que les analystes interrogés par l'agence Bloomberg prévoyaient un recul de 5 millions de barils.

  • Le secteur des services fait mieux que prévu aux Etats-Unis

    La croissance du secteur des services a été plus élevée que prévu en juin aux Etats-Unis, d'après l'indice ISM publié ce jeudi.

    L'activité dans les services a accéléré sa croissance pour atteindre son plus haut niveau en quatre mois, selon les données de l'Institue of Supply Management (ISM).

    L'indice ISM des services a grimpé à 59,1 alors que les économistes tablaient sur 58,3 et après un niveau de 58,6 en mai.

  • Wall Street ouvre en hausse

    La Bourse de New York a débuté la séance en progression par rapport à la veille. Dans les premiers échanges, le Dow Jones  gagne 0,46% et le Nasdaq  prend 0,64%.

  • Sapec radiée de la cote

    La période d’acceptation de l’offre de reprise simplifiée ("squeeze-out") de Soclinpar (le holding de la famille Velge) sur Sapec a pris fin le 29 juin 2018 à 16h. Par conséquent, les actions Sapec ont été radiées de leur admission à la négociation sur le marché réglementé d'Euronext Brussels avec effet au 2 juillet 2018.

    Les actions apportées à l'offre de reprise simplifiée durant la période d'acceptation de l’offre (de reprise simplifiée) seront payées le 6 juillet 2018.

    Les actions Sapec qui n’ont été pas apportées cette période, à savoir 3.245 actions, sont considérées comme transférées à l’offrant de plein droit.

    Les fonds nécessaires au paiement du prix des Actions Sapec qui n'ont pas été apportées seront déposés à la Caisse des Dépôts et Consignation.

    L'OPA de Soclinpar sur Sapec est le résultat de la vente de la branche Agrobusiness (engrais et produits phytopharmaceutiques) au fonds d'investissement Bridgepoint. Sapec a retiré 345 millions d'euros de cette vente, un montant largement reversé aux actionnaires (y compris la famille Velge) via un super dividende de 150 euros. L'offre de Soclinpar s'élevait à 60 euros par action Sapec et s'est déroulée du 24 novembre 2017 au 15 décembre 2017. Elle a été rouverte du 4 au 23 janvier 2018. L'offre de retrait obligatoire a eu lieu trois mois plus tard et s'est déroulée du 23 avril au 29 juin.

  • Le secteur privé US a créé moins d'emplois que prévu

    Le secteur privé aux Etats-Unis a créé en juin 177.000 emplois, soit un peu moins que les 190.000 unités prévues par les économistes, montre l'enquête mensuelle publiée jeudi par ADP.

    Le nombre du mois de mai a été révisé en hausse de 11.000, avec désormais 189.000 emplois créés, a ajouté ADP, un spécialiste de l'externalisation de la gestion des ressources humaines.

    Les chiffres officiels des créations d'emplois en juin aux Etats-Unis seront publiés vendredi par le département du Travail et portent à la fois sur le secteur privé et le secteur public.

  • Merkel en faveur d'une baisse des droits de douane, le secteur auto accélère

    Le secteur automobile poursuit sa marche en avant, gagnant plus de 4% en Europe.

    Après les informations du Handelsblatt ce matin, le compartiment est aidé cette fois par les déclarations d'Angela Merkel. La chancelière allemande a indiquée être favorable à une baisse des droits de douane européens sur l'automobile, non seulement pour les Etats-Unis mais aussi pour d'autres pays avec lesquelles l'Allemagne commercialise des voitures, renvoyant ce sujet à la visite prochaine du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker à Washington.

    Selon des déclarations de l'ambassadeur américain en Allemagne au Handelsblatt, Donald Trump pourrait renoncer à imposer de nouveaux droits de douane aux importations de voitures européennes si l'Union levait ceux qui frappent les véhicules produits aux Etats-Unis.

    BMW bondit de 5,13%.

    Fiat Chrysler avant de 5,70%. Jefferies a relevé sa recommandation à "acheter" sur la valeur.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Praxair, les automobiles, Boeing...

    * PRAXAIR a déclaré prévoir de boucler cette année sa fusion avec l'allemand Linde après avoir conclu la vente au japonais Taiyo Nippon Sanso de cinq milliards d'euros d'actifs européens dans le but de faciliter l'approbation du projet par les autorités concernées.

    * Les VALEURS AUTOMOBILES pourraient profiter de la hausse du secteur en Bourse en Europe après les déclarations de l'ambassadeur des Etats-Unis en Allemagne sur une possible suspension des droits de douane sur les voitures en provenance de l'Union européenne.

    * FIAT CHRYSLER Jefferies a relevé sa recommandation à "acheter" sur FIAT CHRYSLER dont l'action cotée à Wall Street prend 5,3% en avant-Bourse.

    * GENERAL MOTORS a fait état mercredi d'une hausse de 0,7% sur un an de ses ventes en Chine au deuxième trimestre, un chiffre qui marque un net ralentissement après une croissance de 8% sur les trois premiers mois de l'année.

    * BOEING et l'avionneur brésilien Embraer ont signé un protocole d'accord en vue de la création d'une société contrôlée à 80% par le groupe américain qui valorise la division aviation civile d'Embraer à 4,75 milliards de dollars (4 milliards d'euros) et la part de Boeing à 3,8 milliards de dollars.

    * CHEVRON a annoncé mercredi avoir lancé le processus de vente de sept gisements pétroliers et gaziers en mer du Nord dans le cadre de la revue en cours de ses activités en Europe.

    * MICRON TECHNOLOGY baisse de 2,1% en avant-Bourse, après avoir perdu 5,5% mardi à Wall Street, toujours lésé par la décision de la justice chinoise d'interdire provisoirement la vente de ses puces.

  • Topo boursier de milieu de journée

    Espoir de sortie de crise dans le secteur auto, Sodexo brille, l'enquête mensuelle ADP au menu

    1. La tendance est positive en Europe, les marchés profitant d'une possible sortie de crise dans le secteur automobile, menacé de taxes par Donald Trump.

    2. Francfort gagne 1,32%, Paris 1,02%, Amsterdam 0,98% et Londres 0,48%. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 bonifie de 0,65%.

    3. L'indice sectoriel Stoxx du compartiment automobile avance de 3,32%. L'ambassadeur des Etats-Unis Richard Grenell a convié mercredi soir les patrons des grands constructeurs allemands à Berlin pour évoquer les tensions commerciales. Selon le Handelsblatt, il leur a proposé un accord consistant à renoncer aux taxes de part et d'autre, à charge pour eux d'en assurer le lobbying à Berlin et Bruxelles. BMW bondit de 5,5%, VW de 4,34% et Daimler de 3,90%.

    4. L'élan donné par le compartiment automobile profite à d'autres secteurs sensibles aux tensions commerciales, comme les matières premières (+1,47%) ou les hautes technologies (+0,85%).

    5. Sodexo s'envole de 6,6%, en tête de l'indice DJ Stoxx 600. Le numéro deux mondial de la restauration collective et des services prépayés, a maintenu jeudi ses objectifs malgré un ralentissement de sa croissance au troisième trimestre.

    6. Les contrats à terme sur indices américains préfigurent quant à eux une reprise dans le vert à Wall Street après la journée fériée du 4 juillet.

    7. Les cambistes attendent à 14h15 l'enquête mensuelle ADP sur l'emploi privé aux Etats-Unis.

    8. L'euro, lui, gagne 0,27% à 1,1688 environ face au billet vert après avoir repassé le seuil de 1,17 dollar pour la première fois depuis le 26 juin, en profitant entre autres de la hausse de 2,6%, plus marquée qu'attendu, des commandes à l'industrie en Allemagne en mai après quatre mois de baisse.

  • Carney fait grimper la livre sterling

    La livre sterling grimpe face au dollar et à l'euro après les propos du gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mark Carney, qualifiant de temporaire le ralentissement de l'économie britannique.

    Le marché estime désormais à 80% les chances d'un relèvement des taux en août contre 75%  avant les déclarations de Carney.

    "Il semble que la Banque centrale britannique soit prête à relever ses taux en août. Mais cela vaut la peine de noter que les marchés ne se ruent pas sur la livre sterling. Il reste deux risques majeurs: la guerre commerciale et le Brexit', note Viraj Pattel, analyste chez ING.

  • Bpost rassure le marché et souffle enfin

  • Augmentation de capital FNG

    L'augmentation de capital de FNG est assurée à hauteur de 50%, a indiqué la société de Malines sait ce matin. Au moins 50 millions seront collectés, alors qu'elle vise 95 millions.

    Aujourd'hui, les investisseurs institutionnels (jusqu'à 13h) et les petits investisseurs (16h) peuvent toujours souscrire.

    Après la livraison des nouvelles actions, la cotation principale de FNG sera transférée d'Amsterdam à Bruxelles.

    Comme les principaux actionnaires ne cèdent pas de titres, le nombre d'actions librement négociables augmente et la liquidité également.

  • Deutsche Bank sur Ahold Delhaize

    Deutsche Bank relève son objectif de cours sur Ahold Delhaize à 20 euros contre 19,50. L'avis reste à "conserver".

    L'analyste Maxime Mallet: "Le changement de nos estimations reflètent les ajustements réalisés après les résultats trimestriels, l'impact des taux de change et de la fiscalité. La concurrence devrait rester intense sur le marché américain. Les discounters comme Aldi devraient gagner des parts de marché supplémentaires, forçant les acteurs traditionnels à réagir sur les prix. Actuellement, les marges d'Ahold Delhaize sont protégées et profitent des synergies de la fusion. Mais cet impact ne devrait pas durer au-delà du milieu de l'année prochaine. Dans ce contexte, nous considérons la valorisation de l'action comme appropriée."

  • Voici le briefing actions belges du jour

  • Le point sur les marchés

    Espoir sur les droits de douane, le secteur auto monte, enquête ADP et "minutes" de la Fed au menu

    1. Les Bourses européennes progressent, boostées par la forte progression d'un secteur automobile porté par un espoir de détente sur les droits de douane.

    2. Francfort gagne 1,09%, Paris 0,73%, Amsterdam 0,66% et Londres 0,34%. L'indice DJ Stoxx 600 progresse de 0,45%.

    3. Le compartiment automobile affiche une hausse de 3,32%, la progression la plus marquée en Europe, au lendemain des déclarations au journal Handelsblatt de l'ambassadeur américain en Allemagne. Selon ce dernier, Donald Trump pourrait renoncer à imposer de nouveaux droits de douane aux importations de voitures européennes si l'Union levait ceux qui frappent les véhicules produits aux Etats-Unis.

    4. Le leader mondial des services aux entreprises Sodexo bondit de 6,8% profitant d'une croissance organique meilleure que prévu.

    5. SBM Offshore dégringole de 8% après un update dans une affaire de corruption.

    5. La menace globale de guerre commerciale reste bien présente puisque Washington prévoit d'appliquer dans moins de 24 heure des droits de douane de 25% sur 34 milliards de dollars (29 milliards d'euros) de produits importés de Chine, et que Pékin menace de répliquer par des mesures d'une portée équivalente.

    6. Les contrats à terme sur indices américains préfigurent quant à eux une reprise dans le vert à Wall Street après la journée fériée du 4 juillet.

    7. Sur le marché des changes, l'euro progresse de 0,23% face au dollar à 1,1684.

    8. Les cambistes attendent à 14h15 l'enquête mensuelle ADP sur l'emploi privé aux Etats-Unis, à la veille de la publication du rapport mensuel du département du Travail, mais surtout, ils étudieront à 20h le compte rendu de la dernière réunion de la Fed.

     

     

  • Le secteur auto grimpe, la menace US de droits de douane pourrait être levée

    Les actions européennes progressent en début de séance, alors que les investisseurs attendent une série de statistiques américaines et les "minutes" de la Fed.

    Le secteur automobile se distinguent plus particulièrement  avec un gain de 2,36%, après des informations du Handelsblatt évoquant une possible suspension des droits de douane sur les importations de voitures entre les Etats-Unis et l'Union européenne.

    Selon le quotidien, l'ambassadeur des Etats-Unis en Allemagne a déclaré aux constructeurs automobiles allemands que le président Donald Trump suspendrait ses menaces d'imposer des taxes douanières sur les importations de voitures de l'Union européenne si cette dernière levait celles sur les véhicules américains.

    Daimler gagne 3,33%, Volkswagen 3%, Porsche 2,82% et BMW 2,70%.

    Parmi les autres valeurs en vue, le leader mondial des services aux entreprises, Sodexo bondit de 7,4% grâce à une croissance organique meilleure que prévu.

    Le négociant en matières premières Glencore augmente de 2,5% après avoir annoncé qu'il rachèterait jusqu'à 1 milliard de dollars de ses propres actions.

  • Sodexo: +4,9%

    Sodexo gagne 4,9% à l'ouverture après la publication de son chiffre d'affaires trimestriel.

  • Fnac Darty: +3,7%

    Fnac Darty grimpe de 3,7% à l'ouverture après le relèvement de la recommandation de HSBC.

  • Le secteur auto sur les chapeaux de roues

    L'indice Stoxx du secteur automobile européen gagne 1,11% en début de séance après des déclarations américaines sur une possible suspension des droits de douane.

  • | Opening Bell |

    Les Bourses européens ouvrent sur une note prudente, en raison du conflit commercial en cours entre Washington et ses partenaires, et en l'absence de boussole du fait de la fermeture des marchés américains la veille.

    Bruxelles: +0,19%
    Amsterdam: +0,01%
    Francfort: +0,37%
    Paris: +0,15%
    DJ Stoxx 600: -0,01%

  • Kepler Cheuvreux réduit son target sur Tarkett

    Kepler Cheuvreux réduit son target sur Tarkett à 30 euros contre 35 euros. La recommandation d'achat est maintenue.

  • "Les indices européens devraient ouvrir sans réelle tendance dans l'attente de l'ouverture des marchés américains à 24 heures de la potentielle mise en oeuvre des nouveaux droits de douane américaine sur des dizaines de milliards de dollars de produits chinois et de la publication des chiffres de l'emploi américain de juin."
    Les experts de Mirabaud Securities Genève

  • Recul des marchés asiatiques

    Lla tendance reste ancrée dans le rouge sur les Bourses en Asie, les craintes d'un conflit commercial d'envergure entre les Etats-Unis et la Chine continuant de peser sur le sentiment de marché.

    La Bourse de Tokyo a chuté de 0,78%, alignant sa quatrième séance de recul. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a lâché jeudi 1,01%.

    L'indice composite de la Bourse de Shanghai recule de 0,90%, le CSI des 300 plus grandes capitalisations de Chine continentale abandonne 0,73% et l'indice Hang Seng à Hong Kong perd 1,02%.

    Le ministère chinois du Commerce a estimé jeudi que les Etats-Unis allaient "ouvrir le feu sur le monde entier" avec leurs projets de droits de douane qu'il compte instaurer sur les produits en provenance de Chine.

    Washington a promis d'appliquer dès ce vendredi des droits de douane portant dans un premier temps sur 34 milliards de dollars d'importations chinoises et Pékin a d'ores et déjà indiqué qu'il comptait riposter par des tarifs douaniers de même ampleur.

  • "Le compte rendu de la réunion de la Réserve fédérale des 1 et 13 juin devrait apporter des éclaircissements sur le degré de conviction de la Fed concernant une quatrième hausse des taux cette année."
    Les économistes de Société générale

  • Topo boursier d'avant Bourse

    Prudence en vue, des indicateurs US et les "minutes" de la Fed attendus

    1. Les principales Bourses européennes devraient ouvrir sans tendance claire, en l'absence de direction fournie par Wall Street et à la veille de la mise en oeuvre de droits de douane américains sur des dizaines de milliards de dollars de produits chinois.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre 0,09% à l'ouverture, tandis que le Dax à Francfort et le FTSE à Londres seraient quasiment stables.

    3. Les contrats à terme sur les principaux indices américains suggèrent pour l'heure une ouverture sur une note stable. La tendance pourrait évoluer après la publication à 14h15 de l'enquête du cabinet ADP sur l'emploi privé aux Etats-Unis, prélude au rapport officiel qui sera publié vendredi.

    4. Les investisseurs suivront aussi à 16h l'indice ISM des services aux Etats-Unis alors que les indicateurs définitifs pour la zone euro sont ressortis mercredi meilleurs qu'attendu. Autre rendez-vous du jour, la publication à 20h du compte rendu de la réunion de la Réserve fédérale (Fed) des 1 et 13 juin.

    5. Les opérateurs de marché seront par ailleurs attentifs au discours du gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney attendu dans le courant de la matinée, dans l'espoir d'indications sur une éventuelle hausse des taux à venir lors de la prochaine réunion de la banque centrale au mois d'août.

  • François Fornieri sous le seuil des 30% dans Mithra

    La participation de François Fornieri dans Mithra est descendue sous le seuil de 30% le 4 juin 2018, suite à l’augmentation de capital réalisée par le biais d’un placement privé initiéele 30 mai 2018.

    François Fornieri détient à présent 28,18% (10.606.757 actions) des 37 639 495 actions actuellement en circulation.

  • Avis de broker sur Galapagos

    Le courtier Jefferies maintient sa recommandation d'achat sur Galapagos mais il réduit son objectif de cours sur l'ADR (certificat américain) de l'action à 134 dollars contre 139. Le target price pour le titre coté à Bruxelles est maintenu à 115 euros.

  • La capi des 100 plus grandes entreprises dépasse 20.000 milliards USD

    La capitalisation boursière des 100 plus grandes entreprises mondiales a bondi de 15% cette année, établissant un nouveau record, après avoir progressé de 12% en 2017, selon une étude publiée jeudi par le cabinet d'audit PwC.

    Les 100 plus grandes sociétés mondiales totalisaient une capitalisation de 20.035 milliards de dollars au 31 mars 2018, contre 17.438 milliards à la même date en 2017, selon cette étude de PwC (PricewaterhouseCoopers).

    "Le cap symbolique des 20.000 milliards a été franchi pour la première fois, la bonne santé économique de l'an dernier s'est traduite dans la valorisation boursière des sociétés."
    Philippe Kubisa
    Associé spécialiste des marchés de capitaux chez PwC

  • Succès d'un emprunt obligataire de bpost

    Le groupe bpost  a annoncé ce mercredi, après la clôture, le placement d'obligations pour un montant total de 650 millions d'euros. Les titres placés arriveront à maturité dans 8 ans et portent un coupon de 1,25%. La demande a dépassé deux fois l'offre.

    "Cette opération servira au refinancement de l’acquisition, en novembre 2017, de Radial Holdings, LP et permet d’en sécuriser le coût financier à de très bonnes conditions", indique le groupe postal belge dans un communiqué.

    Par ailleurs, alors que bpost avait annoncé mardi qu'elle renonçait à l'enlèvement des colis durant le week-end, l'entreprise fait marche arrière mercredi. Il n'en sera rien.

  • A suivre ce jeudi 5 juillet

    Deux statistiques à tenir à l'oeil ce jeudi : les chifres de l'enquête ADP sur l'emploi et les commandes à l'industrie allemande.

    → ECONOMIE / FINANCE

    Allemagne
    • 8h Commandes à l'industrie / mai

    Etats-Unis
    • 14h15 Enquête ADP sur l'emploi privé / juin
    • 14h30 Inscriptions au chômage / semaine au 30 juin
    • 16h Indice ISM des services / juin
    • 20h Compte rendu de la réunion de la Réserve fédérale des 12-13 juin

    Russie
    • Congrès sur la cybersécurité organisé par Sberbank

    → ENTREPRISES

    Belgique
    • FNG/ possiblité de souscrire aux actions nouvelles ou existantes entre 26,25 et 29,75 euro par titre. Jusqu'au 5 juillet à 13h.
    • RealDolmen/ réouverture de l’offre de reprise à 37 euros par action par GFi. Jusqu’au 18 juillet.

  • Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur le "market live" de L'Echo qui vous permet de suivre minute par minute les grands moments de cette séance de Bourse.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés