1. Les marchés
  2. Live blog
live

Le secteur des techs a pesé sur la Bourse de New York

Wall Street a terminé en ordre dispersé une semaine de forte progression ce vendredi. Quant aux marchés européens, ils ont terminé la semaine sur une note positive, portés par une pluie de résultats annuels: Vopak, Eutelsat, EDF, SAAB, Air France-KLM, Renault, Vivendi...
  • Fin du live

    Merci à tous et à toutes de nous avoir suivis cette semaine,

    Passez une très bonne soirée, un excellent week-end et à lundi!

  • Le secteur des techs a pesé sur la Bourse de New York

    Wall Street a clôturé sans direction vendredi, après des indicateurs économiques qui ont été interprétés positivement, mais un secteur des techs à la traîne. Le Dow Jones a gagné 0,075% à 25.219,38 points. Le Nasdaq a perdu 0,23% à 7.239,47 points. Le S&P 500 a avancé de 1,02 point à 2.732,22 points.

    Les investisseurs ne sont plus saisis par la peur qui les a paralysés la semaine dernière. L'ampleur de la chute avait été liée au courtage électronique qui avait exacerbé la volatilité et touché l'ensemble des secteurs sans distinction. Il ne s'agissait pas de changement réel dans les fondamentaux économiques, ce qui explique la forte hausse des marchés cette semaine. 

     Des sujets d'incertitude demeurent toutefois, dont les niveaux de déficits américains et la nouvelle administration à la tête de la banque centrale américaine.

    Dans un même temps, c'est le secteur des techs qui a souffert vendredi. Facebook a perdu 1,44% à 177,36 dollars après son revers subi face à la justice belge (lire en p.26). Twitter a reculé de 1,64% à 33,06 dollars, tandis qu'Amazon a lâché 0,89% à 1.448,69 dollars.

  • Wall Street termine sans direction

    • Le Dow Jones a gagné 0,078% à 25.220,06 points.
    • Le Nasdaq a perdu 0,23% à 7.239,47 points.
    • Le S&P 500 a avancé de 8,7 points à 2.739,90 points.
  • Le pétrole termine en hausse à New York

    Les cours du pétrole ont terminé en hausse ce vendredi sur le marché new-yorkais Nymex, soutenus par le rebond des marchés actions mondiaux et un dollar faible, qui a atteint un creux de trois ans avant de reprendre un peu de terrain.

    Le contrat mars sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 34 cents, soit 0,55%, à 61,68 dollars le baril.

    Au moment de la clôture du Nymex, le Brent prenait 59 cents, soit 0,92%, à 64,92 dollars.

    Le WTI et le Brent, qui ont perdu respectivement près de 10% et plus de 8% la semaine dernière, affichent une hausse hebdomadaire de plus 4% pour le premier et de plus de 3% pour le second.

  • Résumé de la séance

    Les principaux indices actions sont reparties de plus belle ce vendredi, dans un marché soutenu par plusieurs publications d’entreprise. "Les actions européennes sont en hausse car le niveau d'optimisme des traders augmente, observe David Madden, analyste chez CMC Markets. La dynamique haussière s'accroît et plus les marchés actions progressent, plus cela encourage d'autres investisseurs à suivre le mouvement".

    Le Cac 40 a progressé de 1,13%, le Dax allemand de 0,86% et le Footsie britannique de 0,83%. Le secteur des médias a gagné de 1,02%, tiraillé entre la chute de Vivendi (-6,04%) et l’envol d’Eutelsat (+12,17%). Vivendi a publié un bénéfice net part du groupe de 1,228 milliard d'euros en 2017, soit une légère baisse de 2,2%.

    "La méfiance envers AB InBev a atteint son apogée"

    Le Bel 20 a une nouvelle fois clôturé en hausse ce vendredi, pour la troisième séance consécutive. L’indice phare de la Bourse de Bruxelles a progressé de 0,79% à 3.941,19 points. Quatre valeurs au sein du Bel 20 ont terminé dans le rouge: Telenet (-0,09%), Solvay (-0,18%), Umicore (-0,21%) et Ontex (-0,69%).

    Aperam a pris 0,09% à 43,40 euros, porté par une note d’UBS. Le broker suisse a relevé son objectif de cours à 46 euros contre 45 euros précédemment. La recommandation reste toutefois à "neutre".

    Le titre AB InBev (+2,42% à 85,21 euros) a terminé en tête du classement. Le brasseur va exercer une option pour rembourser le 19 mars prochain deux séries d’obligations arrivant à échéance en 2019 et avec un intérêt de 7,75%. Elles portent sur un total de 2,5 milliards de dollars. L’action profite également des commentaires de Morgan Stanley. Dans un rapport intitulé "Free Beer", l'analyste Olivier Nicolai pense que le sentiment négatif sur la baisse des ventes aux Etats-Unis - ce qui a entraîné une chute de 20% depuis le 18 octobre - a atteint son apogée. Et il souligne que de facto les investisseurs obtiennent la marque de bière la plus importante, la Bud Lite, gratuitement.

    Sur le marché élargi, Aedifica a grimpé de 2,61% à 74,60 euros, après avoir annoncé jeudi soir l’acquisition d’un nouveau site de logements pour seniors en Allemagne. La valeur conventionnelle s’élève à environ 9 millions d’euros, avec un rendement locatif brut d’environ 5%. "Nous saluons l’élargissement de ses opérations en Allemagne, néamoins avec un rendement inférieur mais avec un flux de revenus locatif durable", ont commenté les analystes de KBC Securities. Ils rappellent que depuis l'augmentation de capital d'Aedifica en mars 2017, la société immobilière a investi 475 millions d’euros.

    Le groupe de communication Zenitel (-2,10% à 14 euros) vu son chiffre d’affaires s’éroder de 4,6% en 2017 à 60,6 millions d’euros. Mais l’Ebitda affiche une croissance de près de 13% à 5,4 millions d'euros grâce au focus accordé par le groupe sur son efficience opérationnelle. Au final, le bénéfice net reflue légèrement passant de 2,6 millions en 2016 à 2,5 millions.

  • Et encore une acquisition pour Aedifica

    La SIR Aedifica  a annoncé après la clôture des marchés avoir signé un accord pour la construction d'une résidence de soins aux Payx-Bas, d'une capacité de 20 lits.

    La valeur conventionnelle s'élève à environ 4 millions d'euros, avec un rendement locatif brut d'environ 6,5%. Lien vers le communiqué

  • Clôture des marchés européens

    CAC 40 +1,13%

    AEX +0,89%

    DAX +0,86%

    BEL 20 +0,79%

  • "Un accord Mediaset-Vivendi peu probable avant les élections"

    Un compromis entre le groupe de médias français Vivendi  et le diffuseur italien Mediaset concernant un accord avorté dans la télévision payante a peu de chances d'être trouvé d'ici les élections législatives en Italie prévues le 4 mars, a appris Reuters d'une source au fait du dossier.

    Vivendi et Mediaset sont engagés dans un bras de fer judiciaire depuis que le groupe piloté par le milliardaire Vincent Bolloré est revenu à l'été 2016 sur un accord prévoyant le rachat de l'activité de télévision payante de Mediaset. Il a depuis acquis 29% du capital du groupe italien, devenant son deuxième actionnaire.

    L'ancien président du conseil italien et premier actionnaire de Mediaset Silvio Berlusconi réclame depuis 3 milliards d'euros au titre des dommages et les deux parties doivent être entendues devant un tribunal de Milan le 27 février dans le cadre d'une médiation.

  • USA: le moral des ménages s'améliore nettement en février (Université du Michigan)

    Le moral des ménages américains s'améliore nettement en février en dépit d'une certaine volatilité sur les marchés, selon l'estimation préliminaire de l'Université du Michigan.

    Il s'établit à 99,9 points contre 95,7 points en janvier où il était en repli. C'est mieux qu'escompté par les analystes puisqu'ils tablaient sur 95,5 points.

  • | OPENING BELL |

    Wall Street ouvre en baisse ce vendredi: Dow Jones recule de 0,12% et le Nasdaq de 0,27%

  • Le pétrole ouvre en légère baisse à New York dans un marché sans élan

    Le prix du pétrole coté à New York recule légèrement à l'ouverture, les investisseurs se plaçant en retrait à la fin d'une semaine de progression et avant un week-end prolongé.Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars, référence américaine du brut, cédait 14 cents et s'échangeait à 61,20 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

    "On reste tranquille en cette fin de semaine et les cours se stabilisent, comme à la Bourse de New York". "Le petit regain de vigueur du dollar pèse sans doute un peu sur le pétrole". "Le marché en revient aux fondamentaux, entre la hausse de la production américaine et l'engagement renouvelé de l'Opep et de ses partenaires à respecter, voire prolonger, leur accord de limitation de production"
    Matt Smith
    de ClipperData

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    * COCA-COLA a fait état d'une chute de 20 % de son chiffre d'affaires trimestriel, due entre autres à la poursuite de son désengagement des activités d'embouteillage, et d'une charge exceptionnelle de 3,6 milliards de dollars (2,9 milliards d'euros) liée à la réforme fiscale américaine. Le trimestre clos fin décembre se solde ainsi par une perte nette de 2,75 milliards.

    * KRAFT HEINZ a publié vendredi un chiffre d'affaires trimestriel inférieur aux attentes des analystes financiers, conséquence de la dégradation de la demande pour ses produits aux Etats-Unis. Le titre perd 1% dans les transactions en avant-Bourse.

    * CAMPBELL SOUP a publié vendredi un chiffre d'affaires trimestriel légèrement supérieur aux attentes à 2,18 milliards de dollars, mais en repli de 2% sur un an en données organiques.

    * DEERE & CO a publié vendredi un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 23% sur un an à 6,91 milliards de dollars au titre du trimestre clos le 28 janvier, et une perte nette trimestrielle de 535,1 millions de dollars, conséquence d'une charge exceptionnelle de 965 millions liée à la réforme fiscale américaine.

    * CBS - Le groupe de médias, qui étudie une fusion avec VIACOM, a annoncé jeudi un chiffre d'affaires et un bénéfice trimestriels supérieurs aux attentes, portés par un bond des droits de distribution aux Etats-Unis et à l'étrange. L'action gagnait près de 2% dans les transactions hors séance après la clôture de Wall Street.

    * WALMART discute d'une prise de participation de plus de 40% dans le groupe indien de commerce électronique Flipkart, ce qui le mettrait en concurrence directe avec AMAZON dans la troisième économie d'Asie, a-t-on appris vendredi de deux sources proches du dossier.

    * PRAXAIR - La commission européenne a annoncé vendredi avoir ouvert une enquête approfondie sur le projet de fusion entre le groupe de gaz industriels et l'allemand Linde, de crainte que cette opération d'un montant estimé à 85 milliards de dollars (68 milliards d'euros) n'entraîne une réduction de la concurrence dans certains domaines.

    * GENERAL ELECTRIC a annoncé la vente d'une partie de ses activités d'éclairages à l'étranger à un ancien dirigeant du conglomérat américain pour un montant non divulgué.

  • Emprunt obligataire pour Befimmo

    La société immobilière réglementée (SIR) Befimmo devrait solliciter d’ici la fin du mois les investisseurs obligataires, selon le site d'informations spécialisé sur le marché obligataire Oblis.

    La SIR devrait proposer aux investisseurs de souscrire à un emprunt remboursable dans sept ou huit ans. Il n’y a pas encore d’information concernant la taille de l’émission ou encore le montant du coupon.

     

     

     

     

     

  • Kraft Heinz en deçà du consensus, l'action baisse

    Kraft Heinz annonce un chiffre d'affaires trimestriel en deçà du consensus en raison d'une baisse de la demande des distributeurs américains pour les produits alimentaires conditionnés comme les cacahouètes ou le fromage.

    Le fabricant du ketchup éponyme a dit que son chiffre d'affaires avait augmenté de 0,3% à 6,88 milliards de dollars (5,52 milliards d'euros) au quatrième trimestre 2017, à comparer au consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui le donnait à 6,92 milliards.

    Le bénéfice net a bondi à huit milliards de dollars, soit 6,52 dollars par action, contre 944 millions (77 cents) un an plus tôt, une effet direct de la réforme fiscale américaine.

    Hors exceptionnels, le bénéfice par action est de 90 cents, bien inférieur au consensus le donnant à 95 cents.

    L'action est en baisse de 1% en avant-Bourse.

     

  • Morgan Stanley sur AB InBev: 'Free beer"

    AB InBev remonte la pente après la descente aux enfers des mois passés. Le titre gagne 2,7% à 85,48 euros.

    La progression peut s'expliquer par un rapport de Morgan Stanley. Le broker réitère son conseil d'achat sur la valeur dans un rapport intitulé "Free beer".

    L'analyste Olivier Nicolai pense que le sentiment négatif sur la baisse des ventes aux Etats-Unis - ce qui a entraîné une chute de 20% depuis le 18 octobre - a atteint son apogée. Et il souligne que de facto les investisseurs obtiennent la marque de bière la plus importante, la Bud Lite, gratuitement.

    Bud Lite, même si ses ventes aux Etats-Unis sont en chute libre, représente encore 10% du chiffre d'affaires et un bénéfice d'exploitation brut de 2,3 milliards de dollars d'AB InBev.

  • Wall Street attendue en hausse

    La Bourse de New York était attendue en légère hausse à l'ouverture vendredi, poursuivant sur sa tendance de la veille.

    Vers 13h45, le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average, qui donne la tendance, avançait de 0,13% tandis que celui de l'indice élargi SP 500 prenait 0,20%. Le contrat à terme sur le Nasdaq, à dominante technologique, avançait de 0,26%.

    Le marché attend la publication de plusieurs indicateurs, avec notamment le nombre de mises en chantier de logements en janvier, et les prix à l'importation ce même mois.

    Les investisseurs surveilleront aussi la première estimation du moral des ménages en février, publiée par l'université de Michigan.

    Coca Cola a publié ses résultats annuels avant l'ouverture. Le marchand de sodas a enregistré au 4e trimestre une perte nette en raison de charges liées à la réforme fiscale et son chiffre d'affaires a baissé de 20% tout en étant supérieur aux attentes.

  • AB InBev va rembourser deux emprunts par anticipation

    AB InBev signe la meilleure progression de l'indice Bel20, avec un gain de 2,27% à 85,09 euros dans un marché globalement en hausse de 0,84%. Le brasseur a annoncé ce matin qu'il allait exercer une option pour rembourser en mars 2018 deux obligations arrivant à échéance en 2019 et portant intérêt de 7,75%. Elles portent sur un total de 2,5 milliards de dollars.

    Il y a un peu plus d'un mois, AB InBev a réalisé le pricing d'une émission obligataire ventilée sur trois échéances (2024, 2027 et 2035) pour un montant nominal total de 4,25 milliards d'euros, à des conditions plus avantageuses que les deux emprunts échéant en 2019.

  • Le point sur les marchés en milieu de journée

    Le point sur les marchés en mileu de séance

    1. Les indices actions européens progressent ce vendredi en milieu de séance, le marché poursuivant son rebond à l'orée d'une séance animée par de nombreuses publications d'entreprises.

    2. Vers 12h30, Paris gagne 0,84%, Amsterdam 0,78% et Francfort 0,59%. L'indice pan européen DJ Stoxx 600 progresse du même ordre de grandeur (+0,83%).

    3. Tous les secteurs pointent dans le vert, avec le secteur immobilier (+1,66%) en tête et tandis que le compartiment des médias (+0,12%) et celui des matières premières (-0,03%) ferment la marche.

    4. Parmi les valeurs ayant publié leurs résultats ce matin, les chiffres de Vopak (+15%), Eutelsat (+9,9%) et EDF (+6,1%) sont bien accueillis. Ceux de Saab (-8%), Vivendi (-7,5%) et Air France-KLM (-5,8%) par contre sont sanctionnés.

    5. Sur les marchés obligataires, les rendements se stabilisent. Le rendement des Treasuries à 10 ans est retombé  sous 2,9%, à 2,89%,  après un pic jeudi à 2,944%. Dans la foulée, le rendement du Bund allemand revient vers 0,74%.

    6. Sur le marché des changes, l'euro bénéficie de la faiblesse généralisée du billet vert. La devise unique a touché vendredi un nouveau plus haut depuis décembre 2014 face au dollar, à 1,2555 vant de retomber à 1,2486.

  • Live chat

    Venez discuter avec nous entre 12h30 et 13h30

  • Déception et interrogations après les résultats de Vivendi

    Vivendi évolue en forte baisse à la Bourse de Paris, au lendemain de ses résultats annuels, l'absence de prévisions chiffrées ayant déçu nombre d'investisseurs tout comme les performances d'Havas, la filiale publicitaire, et l'absence d'avancée sur une possible cotation d'Universal Music Group (UMG), la division musique considérée comme la pépite du groupe.

    Vivendi a publié jeudi soir des résultats annuels en hausse, le décollage des revenus de sa maison de disque Universal Music Group grâce au streaming ayant plus que compensé le recul du chiffre d'affaires du publicitaire Havas et de la chaîne cryptée Canal+ en France.

    Le groupe avait averti dès le mois dernier que ses résultats 2017 seraient inférieurs aux prévisions initiales en raison de charges exceptionnelles.

  • Les holdings belges: de TINC à Tubize

    L'analyste de Degroof Petercam, Thijs Hoste, a mis à jour sa recherche sur les holdings.

    Le fonds d'infrastructure TINC continue d'enregistrer la plus forte prime (6%), tandis que Tubize offre encore la plus forte décote face à son seul actif sous-jacent (le groupe biopharmaceutique UCB): 35%.

    Ces 35% sont aussi légèrement inférieurs au niveau moyen de ces cinq dernières années de 38%, mais il est néanmoins frappant que la décote reste obstinément élevée par rapport aux autres mono-holdings.

    Chez Solvac (holding d'ancrage de Solvay) et KBC Ancora (holding de référence de KBC), la réduction est toujours de 21 et 22% respectivement, bien en dessous de la moyenne quinquennale des 30%.

  • Topo boursier de début de matinée

    Le point sur les marchés européens

    1. Les indices actions européens progressent ce vendredi en matinée, le marché poursuivant son rebond à l'orée d'une séance animée par de nombreuses publications d'entreprises.

    2. Vers 10h15, Paris gagne 0,84%, Amsterdam 0,81% et Francfort 0,80%. L'indice pan européen DJ Stoxx 600 progresse du même ordre de grandeur (+0,8%).

    3. Tous les secteurs pointent dans le vert, avec les utilities (+1,58%) en tête et tandis que le compartiment des médias (+0,07%) ferment la marche.

    4. Parmi les valeurs ayant publié leurs résultats ce matin, les chiffres de Vopak (+15,2%), Eutelsat (+7,4%) et EDF (+6,1%) sont bien accueillis. Saab (-8,9%) et Air France-KLM (-5,5%) par contre sont sanctionnés.

    5. Sur le marché des changes, l'euro bénéficie de la faiblesse généralisée du billet vert. La devise unique a touché vendredi un nouveau plus haut depuis décembre 2014 face au dollar, à 1,2555 vant de retomber à 1,2539.

  • Saab déçoit avec son bénéfice et son dividende

    Le titre Saab décroche de près de 7% en Bourse de Stockholm, le groupe suédois de défense ayant enregistré une baisse inattendue de son bénéfice au quatrième trimestre et proposé une hausse du dividende nettement moins forte qu'espéré.

    Le bénéfice d'exploitation de Saab est tombé à 882 millions de couronnes suédoises (89 millions d'euros) au quatrième trimestre contre 960 millions un an plus tôt, alors que les analystes interrogés par Reuters l'attendaient en hausse à 1,1 milliard.

    Le constructeur de l'avion de chasse Gripen explique que sa rentabilité a été freinée par une modification de sa gamme de produits dans sa division Dynamics, qui fabrique des armes, des missiles, des torpilles et des véhicules autonomes amphibies.

    Saab propose un dividende de 5,50 couronnes par action, contre 5,25 couronnes un an plus tôt, alors que les analystes espéraient 6,15 couronnes.


  • "Le marché semble finalement plutôt bien s'accommoder d'un regain d'inflation aux Etats-Unis qui, pour le moment, ne constitue en rien un choc inflationniste."
    Christopher Dembik
    Responsable de la recherche économique chez Saxo Banque

  • "Le fait que les marchés actions semblent avoir retrouvé leur équilibre alors que les taux sont supérieurs à leur niveau du début de la correction incite à s'interroger sur la raison pour laquelle cette correction a débuté."
    Michael Hewson
    Analyste de CMC Markets UK

  • Eutelsat confirme ses objectifs, le titre bondit

    Eutelsat gagne 3,8% en début de matinée, après la publication de résultats semestriels en baisse et des objectifs financiers confirmés pour l'exercice en cours et les suivants.

    L'opérateur européen de satellites Eutelsat a publié un bénéfice net en repli de 18,6%, sur le premier semestre de son exercice décalé, à 156,5 millions d'euros.

    Sur les six premiers mois de son exercice, son chiffre d'affaires a reculé de 7,7% (-5,7% à périmètre et taux de change constants) pour atteindre 696,6 millions d'euros.

    "Les résultats du premier semestre sont en ligne avec nos attentes, la baisse du chiffre d'affaires reflétant, comme au premier trimestre, une base de comparaison défavorable en 2017", a commenté le directeur général d'Eutelsat, Rodolphe Belmer, cité dans le communiqué.

    L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) est également en baisse, de 7,4%, à 544,6 millions d'euros mais la marge d'Ebitda progresse de 0,3 point pour s'établir à 78,2%, la hausse atteignant 0,5 point à taux de change constant.

  • Vopak en tête de l'indice DJ Stoxx 600

    Vopak est de loin la plus importante hausse au sein de l'indice DJ Stoxx 600 ce matin avec un gain de 10,5%.

    La société active dans le domaine du stockage et du négoces des ressources en énergies fossiles a vu sa rentabilité baisser en 2017 en raison d'une moindre utilisation de ses réservoirs de stockage. La société elle-même avait prévenu que les résultats seraient plus faibles qu'un an plus tôt.

    Vopak estime que son résultat s'améliorera considérablement en 2019.

  • Renault dopé par un bénéfice record

    Renault prend plus de 4% dans les premiers échanges, dopé par un bénéfice record en 2017.

    Renault a publié vendredi des résultats record pour 2017 grâce au renouvellement de sa gamme et à la contribution d'Avtovaz et de Nissan, renforçant ainsi la position du PDG, Carlos Ghosn, face à l'Etat actionnaire dans le débat sur sa succession et sur la consolidation de l'alliance Renault-Nissan.

  • | Opening Bell |

    Les marchés actions européens ont ouvert vendredi sur une note positive, enclins à poursuivre leur mouvement de rebond malgré la vigueur de l'euro.

    Les principaux indices européens pointés à l'ouverture:

    • Bruxelles: +0,61%
    • Amsterdam: +0,49%
    • Francfort: +0,48%
    • Paris: +0,46%
    • DJ Stoxx 600: +0,56%

  • Zenitel affecté par la conjoncture dans l'industrie pétrolière

    Le groupe de communication Zenitel a vu son chiffre d’affaires s’éroder de 4,6% en 2017 à 60,6 millions d’euros. La baisse des investissements dans l’industrie pétrolière et gazière ces dernières années a affecté négativement le marché maritime en 2017, explique la société cotée sur Euronext Bruxelles.

    Malgré cela, l’Ebitda affiche une croissance de près de 13% à 5,4 millions d'euros grâce au focus accordé par le groupe sur son efficience opérationnelle, souligne-t-il.

    Au final, le bénéfice net reflue légèrement passant de 2,6 millions en 2016 à 2,5 millions. Par action, on passe de 0,77 euro à 0,74 euro.

    La société ne distribue pas de dividende cette année.

  • L'Europe boursière attendue en hausse, le dollar baisse toujours

    Le point sur les marchés avant l'ouverture

    1. Les principales Bourses européennes devraient ouvrir en hausse et poursuivre leur rebond, les investisseurs reprenant progressivement confiance après la correction du début du mois, tandis que le dollar poursuit sa chute.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 à Paris pourrait gagner 13 points, soit environ 0,25%, à l'ouverture, le Dax à Francfort 46 points (0,37%) et le FTSE à Londres 29 points (0,4%).

    3. La séance sera animée par une nouvelle série de résultats de grands groupes cotés parmi lesquels Allianz, Renault, EDF, Danone et Air France-KLM.

    4. Jeudi, Wall Street a fini dans le vert pour la cinquième séance d'affilée, grâce entre autres à la progression des valeurs technologiques.

    5. En Asie, la Bourse de Tokyo a fini sur une progression de 1,19%, portant à 1,58% son rebond sur la semaine après trois semaines de repli. L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) avance de 0,45%. Mais de nombreux marchés de la région sont fermés ce vendredi pour le nouvel an lunaire.

    6. Sur le marché des changes, le dollar poursuit sa chute et a touché un nouveau plus bas de trois ans face à un panier de devises de référence. L'euro a ainsi touché un nouveau pic de plus de trois ans à 1,2555 dollar.

    7. Le marché pétrolier, lui, bénéficie de la faiblesse de la devise américaine et progresse, bien que dans des volumes réduits: le Brent remonte vers  64,70 dollars et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) vers 61,75 dollars.

  • Ablynx et l'annonce la moins surprenante de la journée

    Sanofi exerce une option pour étudier d'autres combinaisons cibles dans le cadre de la collaboration stratégique qui a duré l'été dernier avec Ablynx .

    Le contraire aurait été vraiment surprenant, puisque Sanofi a publié une offre de 3,9 milliards sur le groupe de biotechnologie de Gand le mois dernier.

  • Wall Street poursuit sa convalescence

    La Bourse de New York a réalisé ce jeudi sa cinquième séance de hausse d'affilée, stimulée par le secteur technologique, et passant outre les craintes d'une résurgence prononcée de l'inflation. Le Dow Jones a gagné 1,23% à 25.200,37 points. Le Nasdaq a avancé de 1,58% à 7.256,43 points. Le S&P-500 a pris 32,57 points à 2.731,20 points.

    • Les traders ont subi une avalanche de statistiques en matinée. Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont rebondi, tout en restant à des niveaux associés à une phase de resserrement du marché du travail.
    • L'indice "Empire State" mesurant l'activité manufacturière dans la région de New York a ralenti plus que prévu en février pour tomber à un plus bas depuis juillet.
    • A l'inverse, l'indice "Philly Fed", mesurant la croissance de l'activité économique dans le nord-est des Etats-Unis, a lui progressé de manière inattendue en février. 

     Dans un secteur des techs en forme, Apple a gagné 3,36%, Berkshire Hathaway ayant annoncé mercredi soir avoir porté sa participation à 23,3%, ce qui fait du groupe à la pomme son principal investissement.

  • Nouvelle acquisition pour Aedifica en Allemagne

    La SIR Aedifica  a annoncé jeudi après bourse la signature d'un accord pour l'acquisition d'un site de logement pour seniors en Allemagne, d'une capacité de 127 lits.

    La valeur conventionnelle s'élève à environ 9 millions d'euros. Et le rendement locatif brut est d'environ 5%.

  • Solvay élargit son comité exécutif

    Le groupe chimique Solvay a annoncé jeudi après bourse avoir élargi son comité exécutif à trois nouveaux membres, afin d’améliorer son orientation client et accompagner ainsi sa stratégie de croissance. Lien vers le communiqué

    Les trois nouveaux membres sont:

    • Augusto Di Donfrancesco, qui dirigeait depuis 2011 l’activité Specialty Polymers de Solvay,
    • Hua Du, à la tête de l’activité Special Chem depuis sa création en 2015,
    • Cécile Tandeau de Marsac, qui continuera à diriger la fonction Ressources Humaines du Groupe.

    Solvay confirme par ailleurs le départ de Roger Kearn.

  • A suivre ce vendredi 16 février

    → ECONOMIE / FINANCE

    Chine
    • Marchés fermés
    • Nouvel an

    Etats-Unis
    • 14h30 Mises en chantier, permis de construire / janvier
    • 14h30 Prix import-export / janvier
    • 16h Indice de confiance du Michigan (1ère estimation) / février

    Grèce
    • Revue de la note souveraine par Fitch

    Royaume-Uni
    • 10h30 Ventes au détail / janvier

    → ENTREPRISES

    Allemagne
    n Allianz / résultats annuels

    Belgique
    • Dalenys/ offre de reprise par Natixis au prix de 9 euros par action. Jusqu'au 23 février.
    • Zenitel: résultats 2017

    Etats-Unis
    • Coca-Cola / résultats du T4 (avant Bourse)
    • Kraft Heinz / résultats du T4 (avant Bourse)

    France
    Résultats 2017
    • Danone
    • EDF
    • Renault

    Norvège
    • Norsk Hydro / résultats du T4

  • Tokyo finit en hausse de 1,19%

    La Bourse de Tokyo clôture en hausse de 1,19%  portée par la poursuite du rebond de Wall Street et rassurée par la reconduction d'Haruhiko Kuroda à la tête de la Banque du Japon (BoJ).

    L'indice Nikkei a gagné 255,27 points à 21.720,25 et le Topix, plus large, a pris 18,1 points (+1,05%) à 1.737,37.

    Comme attendu, le gouvernement de Shinzo Abe a nommé Kuroda pour un nouveau mandat de cinq ans au poste de gouverneur de la BoJ, un choix considéré comme une marque de confiance dans la politique de soutien à la demande intérieure menée par l'institution.

    Sur la semaine, le Nikkei enregistre un rebond de 1,58% après un repli cumulé de 10,2% sur les trois semaines précédentes.

  • Nouvelle édition du Market Live. Nous sommes le vendredi 16 février 2018. Bonne journée à toutes et tous!

Plus sur Les Marchés

Contenu sponsorisé

Partner content