1. Les marchés
  2. Live blog
live

"Le super-cycle haussier du dollar touche à sa fin"

Les principaux indices actions ont clôturé en ordre dispersé ce jeudi, limitant leur pertes grâce à une tentative de rebond des cours du pétrole après leur récente dégringolade. Chez nous, Ontex a profité d'une nouvelle recommandation favorable.
  • Clôture des marchés européens

    DAX +0,15%

    CAC 40 +0,15%

    AEX -0,21%

    BEL 20 -0,43%

  • USA: l'indice composite augmente en mai (Conference Board)

    L'indice composite des principaux indicateurs aux Etats-Unis a poursuivi sa modeste hausse en mai, a indiqué le Conference Board. Cet indice, censé donner une idée de l'évolution de la conjoncture aux Etats-Unis, a progressé de 0,3% après +0,2% en avril (chiffre révisé en baisse) et +0,4% en mars.

  • Wall Street| Opening Bell |

    • Dow Jones : +0,05%
    • S&P 500 : +0,02%
    • Nasdaq Composite : +0,13%

  • "Le super-cycle haussier du dollar touche à sa fin"

    Les hausses de taux à venir aux Etats-Unis soutiendront probablement le dollar au cours de dix-huit prochains mois mais sa phase d'appréciation amorcée en 2012 touche à sa fin, préviennent les stratèges de Barclays dans une note publiée jeudi.

    Le rétablissement plus rapide de l'économie et du système bancaire américains après la crise financière de 2008 a alimenté une longue phase de hausse du dollar au cours des cinq dernières années, d'abord contre le yen en 2012 et 2013 puis plus largement à partir de la mi-2014. Ces mouvements ont marqué le pas depuis un moment déjà contre l'euro et le yen.

    Le tassement des indicateurs économiques américains et une moindre confiance des investisseurs dans la capacité du président Donald Trump à mettre en oeuvre la relance budgétaire et fiscale promise ont fait reculer l'indice du dollar par rapport au plus haut de 14 ans atteint en début d'année, lequel lui avait permis de franchir nettement le seuil de 100 sur lequel il avait buté à deux reprises en 2015.

    Il se traite jeudi à 97,52.

     

    "Nous pensons que le super-cycle du dollar des cinq dernières années est terminé: la divergence cyclique qui a soutenu le dollar pendant ces années a sans doute dépassé son point haut, non seulement en raison de la reprise en Europe mais aussi parce que le cycle conjoncturel est plus mature aux Etats-Unis qu'en Europe."
    Les stratèges de Barclays


    Les prévisions de change également actualisées de la banque tablent sur une appréciation du dollar contre l'euro à 1,06 dollar à l'horizon du début 2018 pour revenir ensuite à 1,12 dollar, soit proche de ses niveaux actuel.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    * ALTICE USA, la filiale américaine du groupe Altice, fait son entrée en Bourse ce jeudi après avoir placé 63.943.029 actions ordinaires de catégorie A au prix unitaire de 30 dollars. Le groupe a levé 1,9 milliard de dollars (1,7 million d'euros), soit la plus grosse IPO de l'année aux Etats-Unis.

    * BOEING a annoncé la signature d'un accord avec un client non identifié pour l'achat de 125 monocouloirs 737 MAX 8, d'une valeur de 14 milliards de dollars (12,55 milliards d'euros) au prix catalogue. L'avionneur américain a également conclu un accord pour 20 avions 737 Max avec Ruili Airlines, un contrat d'une valeur de 2,2 milliards de dollars (1,96 milliard d'euros).

    * ORACLE a dégagé un bénéfice trimestriel largement supérieur aux prévisions, le concepteur de progiciels recueillant les fruits de son offensive dans l'informatique dématérialisée ("cloud"). L'action prend plus de 10% à 50,99 dollars en avant-Bourse. Elle a progressé de 20% environ depuis le début de l'année.

    * STAPLES - Le fonds d'investissement Sycamore Partners est en négociations avancées pour le rachat de Staples à la suite d'un appel d'offres pour le numéro un de la distribution de fournitures de bureaux aux Etats-Unis, a-t-on appris mercredi de sources proches du dossier. Le titre gagne 6,2% dans les transactions avant-Bourse.

    * VALERO ENERGY CORP - Jefferies a relevé son conseil à "acheter" contre "conserver" avec un objectif de cours à 80 dollars contre 65 dollars.

  • "L'actualité des marchés reste concentrée sur le pétrole qui ne montre aucun signe de rebond, même technique, malgré des statistiques favorables, c'est-à-dire des stocks inférieurs aux estimations des analystes."
    Franklin Pichard
    Directeur général de Kiplink Finance

  • Recommandation d'achat pour Ontex

    Deutsche Bank entame le suivi d'Ontex à l'occasion de la publication d'un volumineux rapport sur le fabricant de couches. "La valorisation actuelle ne représente pas suffisament la transformation de la société", expliquent les analystes Eva Quiroga-Thiele et Gerry Gallagher.

    Ils expliquent qu'Ontex produisait autrefois beaucoup de produits blancs, tandis que maintenant l'entreprise dispose de plus de marques propres. "En outre, Ontex bénéficie désormais d'une présence mondiale plus importante", grâce aux acquisitions au Mexique et au Brésil. "Tout cela peut conduire à une accélération des ventes à périmètre comparable et à une amélioration supplémentaire de la marge bénéficiaire."

    La recommandation est d'acheter avec un objectif de cours de 37 euros à un horizon de 12 mois.

     

    ©Lieven Van Assche


     


  • Les prix du pétrole tentent de se reprendre

    Les prix du pétrole monte un peu, reprenant leur souffle après avoir de nouveau dégringolé la veille à des plus bas en plus de sept mois plombé par la surabondance de l'offre.

    Vers 12h30, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août vaut 45,27 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 45 cents par rapport à la clôture de mercredi. Le cours du Brent est tombé mercredi vers 19h à 44,35 dollars, son niveau le plus faible depuis mi-septembre 2016.

    Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance, prenait 32 cents à 42,85 dollars. Le cours du WTI était tombé mercredi vers 19h à 42,05 dollars, au plus bas depuis mi-août dernier.

     

    "Le moral sur le marché du pétrole est tellement bas que même des nouvelles qui feraient d'habitude monter les cours n'ont pas réussi à déclencher de reprise notable."
    Les analystes de Commerzbank

     

    "Même la hausse plus forte que prévu des stocks américains de brut n'a pas permis au violent mouvement de ventes de faire une pause. Les analystes pensent qu'il est peu probable que la surabondance de l'offre s'atténue dans un environnement où la Libye et le Nigeria pompent plus de pétrole et que le niveau de la production totale de brut aux États-Unis est à des sommets."
    Ipek Ozkardeskaya
    Analyste chez London Capital Group

  • Le point sur les marchés en milieu de journée

    1. La faiblesse des cours du pétrole plombe l'ambiance sur les marchés européens. Amsterdam perd 0,51%, Paris 0,46%, Londres 0,42% et Francfort 0,10%.

    2. Le compartiment des valeurs pétrolières signe le recul sectoriel le plus important avec une baisse de 1%.

    3. A l'opposé, les valeurs des soins de santé inscrivent la meilleure hausse sectorielle en Europe avec un gain de 0,70%. Le compartiment bénéficie de la progression de 2,8% du titre Novartis. Le titre est soutenu par l'annonce d'un succès de phase III avec un médicament d'appoint pour le coeur. Le broker Vontobel a par ailleurs relevé son target sur la valeur à 81 francs suisses contre 79.

    4. Alfa Laval (+3%) et Rotork (+4%) sigent les deux meilleures progressions de l'indice DJ Stoxx 600, se plaçant devant Norvatis. Morgan Stanley est passé à "surpondérer" contre "sous pondérer" sur Alfa Laval et sur Rotork. Les objectifs de cours passent désormais à 207 couronnes suédoises (176) et 292 pence (250).

    5. La Bourse de Bruxelles est en repli de 0,55%, avec KBC en tête dont l'action représentative lâche 1,8%. Plusieurs brokers ont réduit leur conseil sur la valeur, dont Kepler ce matin à "conserver", au lendemain de la journée "Investisseurs" du bancassureur. A l'autre bout de l'indice, Ontex se distingue par un gain de 2,15%, Deutsche Bank suivant désormais le titre avec une recommandation d'acheter.

  • Venez commenter l'actualité boursière avec nous dès 12h30 (->13h30)

  • Rumeurs d'OPA sur Corbion

    Le producteur d'ingrédients alimentaires et bioplastiques Corbion aurait reçu une offre publique d'achat d'une société d'investissement et d'une entreprise chimique industrielle à 35 euros par action, selon le site Wall Street Wires qui ne précise pas ses sources. Corbion aurait  engagé des conseillers.

    Toujours selon le Wall Street Wires, des négociations seraient en cours. Corbion souhaiterait obtenir 40 euros par action.

    La société n'a pas fait de commentaires, précise pour sa part De Telegraaf.

     

  • Imagination Tech se met en vente, le titre s'envole

    La société britannique Imagination Technologies s'envole en Bourse de près de 18% jeudi après avoir annoncé s'être mise en vente, Apple, son premier client, ayant décidé de ne plus utiliser ses puces graphiques dans deux ans au plus tard.

    "Rien d'étonnant à ce que les investisseurs s'enthousiasment", commente Neil Wilson, analyste d'ETX Capital, qui rappelle que l'action a chuté d'environ 60% depuis le niveau où elle se situait avant l'annonce d'Apple qui représente la moitié des revenus de l'entreprise.

    Imagination Technologies a dit avoir reçu des marques d'intérêt d'un certain nombre de parties en vue d'une éventuelle acquisition de l'ensemble du groupe au cours des dernières semaines.

    La société britannique est toujours en conflit avec Apple et estime que le géant californien pourrait difficilement concevoir des puces graphiques seuls sans enfreindre ses brevets.

  • Berenberg goûte les champignons Greenyard

    Le broker Berenberg releve son objectif de cours sur Greenyard à 24,20 euros contre 21,50, avec une recommandation qui reste à "acheter". Les analystes de Berenberg sont séduits par l'acquisition de Mykogen annoncée la semaine dernière.

    L'entreprise polonaise fabrique des substrats de champignon.

    Le bénéfice par action de l'année prochaine est attendu en hausse de 5%.

    Berenberg apprécie également que le pourcentage du flottant augmente à 38,5%, conséquence par Gimv de sa participation.

  • La BCE voit une solide croissance au deuxième trimestre

    Les indicateurs témoignent d'une solide croissance de l'économie de la zone euro au deuxième trimestre et montrent une reprise de la croissance mondiale, déclare la Banque centrale européenne (BCE) dans son bulletin économique publié jeudi.

    L'inflation restera près de son niveau actuel dans les mois à venir et bien qu'il n'y ait pas encore de remontée convaincante des prix, il y a des signes précurseurs de pressions inflationnistes dans la chaîne de production et de fixation des prix, ajoute la BCE.

    "Dans l'ensemble, les dernières données montrent une solide croissance au deuxième trimestre 2017", écrit la BCE dans un
    bulletin qui est largement conforme à ses prévisions présentées au début du mois après sa réunion de politique monétaire. "La demande intérieure devrait être soutenue par un certain nombre de facteurs favorables."

  • Alten chute, Kepler n'est plus à l'achat

    Le titre Alten chute de plus de 3% à la Bourse de Paris, pénalisé par l'abaissement du conseil des analystes de Kepler Cheuvreux à "conserver" contre "achat".

    Dans une note, les analystes de Kepler rappellent la "fantastique" progression du titre Alten ces deux dernières années - une hausse de près de 80% sur la période - et estiment que le potentiel de hausse supplémentaire est désormais limité.

    "Nous aimons toujours la valeur sur une perspective de long terme, mais nous pensons qu'elle a besoin d'une pause dans les prochains mois", indiquent-ils.

  • ADP en hausse, Deutsche Bank passe à l'achat

    L'action Groupe Aéroport de Paris évolue en hausse à la Bourse de Paris après le changement de recommandation des analystes de Deutsche Bank, qui se montrent optimistes sur la croissance des bénéfices du gestionnaire des aéroports de Paris.

    Deutsche Bank a relevé son opinion sur la valeur de "conserver" à "acheter", en revoyant également à la hausse son objectif de cours à 161 euros contre 91 euros.

    L'exploitant des aéroports de Roissy et d'Orly est la seule valeur du secteur en Europe pour laquelle l'intermédiaire anticipe une hausse des bénéfices à moyen-terme.

  • Novartis monte après les bons résultats d'un essai clinique

    Novartis affiche l'une des plus fortes hausses de l'indice européen Stoxx 600 jeudi matin après la publication de résultats favorables d'un essai clinique d'un nouveau traitement des affections cardiovasculaires.

    Novartis a annoncé avant l'ouverture des marchés européens qu'un essai de phase III du canakinumab (ACZ885) avait montré une réduction du risque cardiovasculaire chez les patients ayant déjà subi une attaque cardiaque et souffrant d'arthérosclérose inflammatoire.

    • Constatant un "succès inattendu" qui permet à Novartis d'engager les discussions avec les autorités de santé en vue d'une mise sur le marché, Jefferies, à l'achat sur la valeur, estime que les attentes actuelles sur le produit sont trop basses et que le succès annoncé pourrait se traduire par un relèvement de 3% à 5% des estimations de bénéfice par action à moyen terme.

    • Morgan Stanley, de son côté, évoque un chiffre d'affaires potentiel maximal d'un milliard de dollars par an pour le canakinumab.

    • Bernstein voit dans le nouveau médicament un "blockbuster probable quel que soit son prix" mais note que les investisseurs devraient attendre les résultats complets des essais en cours, prévus plus tard dans l'année, pour intégrer les perspectives de ce traitement.

     

    ©Bloomberg

  • Le titre Wanda suspendu à Shenzhen après des "rumeurs"

    Le titre d'une société liée au conglomérat géant Dalian Wanda a été suspendu jeudi à la Bourse de Shenzhen après une chute de près de 10%, le groupe chinois dénonçant des "rumeurs" à l'origine de ces ventes.

    L'action Wanda Film Holdings, la société qui réunit les intérêts du groupe dans le cinéma, a chuté de 9,91% à 51,93 yuans dans la matinée avant d'être suspendu. Des obligations liées au groupe ont également décroché à Hong Kong.

    Dans un communiqué, le groupe du milliardaire Wang Jianlin, l'un des hommes les plus riches de Chine, a affirmé que "quelqu'un, à des fins malveillantes, a suggéré que certaines banques, dont la China Construction Bank, avaient fait circuler une note appelant à vendre les titres Wanda".

    "Après enquête, il est apparu que les banques (...) n'ont jamais publié une telle note et les spéculations sur internet ne sont que des rumeurs", a assuré le groupe présent dans l'immobilier, le cinéma et le tourisme.

    "Nous affirmons que toutes nos activités se déroulent normalement et nous espérons que les gens ne croiront pas aux rumeurs et ne les propageront pas", conclut le communiqué.

  • Coucke se renforce en Smartphoto

    Selon un rapport de transaction sur le site de la FSMA, Marc Coucke a acheté en début de semaine un petit paquet d'actions Smartphoto. Il a ansi déboursé 36.000 euros pour 24.000 actions. C'est une somme modeste pour le milliardaire néerlandophone qui détient déjà 12,5% de l'entreprise.

    Fin de l'année dernier, Coucke avait tweeté que Smartphoto était l'une de ses actions favorites pour 2017

    Smartphoto gagne 0,8% à 1,52 euro ce matin, dans des volumes élevés, égalant déjà la moitié de la moyenne quotidienne journalière de ces six derniers mois.

  • Le point sur les marchés en début de matinée

    1. La faiblesse des cours du pétrole et des matières premières plombent l'ambiance sur les marchés européens. Amsterdam perd 0,52%, Paris 0,48%, Londres 0,42% et Francfort 0,28%.

    2. Le compartiment des valeurs pétrolières et celui des matières premières signent les reculs sectoriels les plus importants avec des baisses de respectivement 1,23% et 1%.

    3. A l'opposé, les valeurs des soins de santé inscrivent la meilleure hausse sectorielle en Europe avec un gain de 0,80%. Le compartiment bénéficie de la progression de 2,44% du titre Novartis. Le titre est soutenu par l'annonce d'un succès de phase III avec un médicament d'appoint pour le coeur. Le broker Vontobel a par ailleurs relevé son target sur la valeur à 81 francs suisses contre 79.

    4. Alfa Laval (+3,4%) et Rotork (+3%) sigent les deux meilleures progressions de l'indice DJ Stoxx 600, se plaçant devant Norvatis. Morgan Stanley est passé à "surpondérer" contre "sous pondérer" sur Alfa Laval et sur Rotork. Les objectifs de cours passent désormais à 207 couronnes suédoises (176) et 292 pence (250).

    5. La Bourse de Bruxelles est en repli de 0,47%, avec KBC en tête dont l'action représentative lâche 1,4%. Plusieurs brokers ont réduit leur conseil sur la valeur, dont Kepler ce matin à "conserver", au lendemain de la journée "Investisseurs" du bancassureur. A l'autre bout de l'indice, Ontex se distingue par un gain de 1,44%, Deutsche Bank suivant désormais le titre avec une recommandation d'acheter.

     

  • ALTEN PERD 3,07% EN DÉBUT DE SÉANCE APRÈS L'ABAISSEMENT DE LA RECOMMANDATION DE KEPLER CHEUVREUX

  • ADP GAGNE 1,48%, PLUS FORTE HAUSSE DU SBF 120, APRÈS LE RELÈVEMENT DE RECOMMANDATION DE DEUTSCHE BANK À "ACHETER"

  • ALTRAN TECHNOLOGIES OUVRE EN BAISSE DE 5,57% APRÈS LE PLACEMENT DE 8,4% DU CAPITAL

  • KBC : -1,34% à 64,24 euros dans les premiers échanges.

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: -0,47%
    • Amsterdam: -0,53%
    • Francfort: -0,19%
    • Paris: -0,33%
    • DJ Stoxx 600: -0,20%

  • Vers un léger repli des marchés en Europe

    Les indices actions européens sont attendus en baisse dans les premiers échanges. Selon les "futures" sur indices, Paris devrait perdre 0,17%, Londres 0,11% et Amsterdam 0,07%. Contre la tendance, Francfort devrait grappiller 0,07%.

  • Altice entre à Wall Street au prix de 30 dollars l'action

    Altice USA, filiale américaine de l'empire des télécoms et des médias de Patrick Drahi, entre ce jeudi à Wall Street au prix de 30 dollars par titre, une nouvelle étape dans la conquête des Etats-Unis du milliardaire français.

    Le groupe, né du rachat coup sur coup des câblo-opérateurs américains Suddenlink et Cablevision il y a moins de deux ans, a levé jusqu'à 1,92 milliard de dollars auprès d'investisseurs, ce qui en fait l'une des plus grosses introductions en Bourse de l'année aux Etats-Unis.

    Altice USA, présent dans une vingtaine d'Etats américains dont New York avec un total de 4,9 millions de clients, a ainsi réussi à vendre aux investisseurs 63,9 millions d'actions à un prix proche du haut de la fourchette de 27 à 31 dollars.

  • Recticel va s'étendre en Scandinavie

    Afin de satisfaire une demande croissante de matériaux d’isolation thermique à haute performance dans cette région, la division " isolation " de Recticel a décidé investir dans un nouveau site de production en Finlande.

    L’investissement s’élèvera à environ 23 millions d’euros et la production devrait commencer au second trimestre de 2018. Recticel ne précise pas comment sera financée cette expansion.

  • Tokyo finit en baisse, Takata déposera le bilan lundi

    La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 0,14%, après avoir effacé ses gains du début de séance, l'appréciation du yen face au dollar incitant aux prises de bénéfices après le pic de près de deux ans touché l'avant-veille.

    L'indice Nikkei a perdu 28,28 points à 20.110,51 et le Topix, plus large, a abandonné 1,18 point (-0,07%) à 1.610,38. L'indice phare des marchés actions japonais avait atteint mardi en séance 20.318,11 points, son plus haut niveau depuis août 2015.

    La séance a été marquée entre autres par la chute de 54,92% de l'équipementier automobile Takata, devrait déposer le bilan lundi selon deux sources proches du dossier.

     

    ©REUTERS

  • Un broker dégrade KBC

    Kepler Chevreux retire sa recommandation d'acheter sur KBC à conserver. L'analyste Benoit Pétrarque a également abaissé son objectif de cours de 69,7 euros à 63 euros. La décision intervient au lendemain de la journée "Investisseurs" de KBC en Irlande, où le CEO Johan Thijs a dévoilé la stratégie du bancassureur jusqu'en 2020.

  • Briefing d'avant Bourse

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues sur une note hésitante à l'ouverture, sur fond de faiblesse continue des cours du pétrole, qui met les marchés actions sous pression et favorise l'aversion au risque.

    2. Le CAC 40 à Paris pourrait perdre six points, soit environ 0,1%, dans les premiers échanges et le Dax à Francfort deux points tandis que le FTSE à Londres gagnerait dix points, soit quelque 0,15%.

    3. Les cours du baril, déjà en baisse d'environ 17% depuis le début du mois, tentent de stabiliser en Asie, le WTI se traitant autour de 42,50 dollars et le Brent à 44,80 dollars. L'annonce mercredi d'une baisse des stocks de brut et d'essence aux Etats-Unis la semaine dernière a été bien accueillie mais ne suffit pas à dissiper les craintes liées au déséquilibre entre l'offre et la demande mondiales.

  • Good morning!

    Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur le "market live" de L'Echo qui vous permet de suivre minute par minute les grands moments de cette séance de Bourse.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés