1. Les marchés
  2. Live blog
live

Le VIX au plus bas depuis 1993

Les indices actions ont marqué une pause en Europe, dans un marché qui se cherche de nouveaux catalyseurs. Les nombreux résultats d'entreprises ont animé la séance à Bruxelles. Lourde sanction pour IBA. Bekaert s'est envolé et Ontex a nettement progressé.
  • CLOSING BELL

    Bel 20 +0,10% à 4041,03 points

    CAC 40 +0,05% à 5400,46 pts

    DAX +0,07% à 12.757,46 pts

    AEX -0,11% à 535,66 pts 

  • La Bourse d'Athènes retrouve son niveau d'avant la fermeture de 2015

    La Bourse d'Athènes était mercredi en hausse pour la douzième séance consécutive, du jamais vu depuis 1991, et son indice de référence a désormais effacé la totalité des pertes subies depuis la fermeture forcée des marchés décidée durant l'été 2015 pour éviter une panique financière.
    L'indice ATG gagnait 1,77% à 792,14 points vers 14h10 GMT, après une progression de près de 18% depuis le 21 avril. Au même moment, l'indice local du secteur bancaire prenait 1,9%, portant à plus de 38% sa progression sur la même période.

    Le marché grec est porté depuis deux semaines par les progrès accomplis dans les négociations entre les autorités grecques et les créanciers du pays, qui devraient permettre le déblocage de nouveaux prêts à temps pour qu'Athènes puisse honorer d'importantes échéances en juillet.

  • Pret A Manger veut se faire coter à Wall Street

    Après avoir ouvert des points de vente à New York, la chaîne britannique de sandwichs et de café Pret A Manger veut se faire coter à Wall Street. Son propriétaire, la société de private equity Bridgepoint Advisers envisage une IPO cette année, selon des sources proches du dossier. Bridgepoint viserait une valorisation de 1,9 milliard de dollars

    ©REUTERS

  • Le système bancaire parallèle? 92.000 milliards de dollars!

    Le système bancaire parallèle, dit "shadow banking", a continué de s'étendre pour peser quelque 92.000 milliards de dollars fin 2015, selon un rapport du Conseil de stabilité financière (FSB) publié mercredi.

    En 2015, son poids s'est renforcé de 3.000 milliards de dollars, a indiqué le FSB dans la sixième édition de ce rapport publié chaque année depuis 2011 pour suivre l'évolution et les risques associés à ce pan du système financier.Le FSB, un organisme mandaté par le G20 pour mener à bien les réformes après la crise financière de 2007-2008, a attribué cette croissance en partie à une hausse des valorisations en Bourse et à une augmentation du crédit en dehors du secteur bancaire.Les sociétés fiduciaires, les fonds monétaires et les fonds d'investissements mixtes (autres que les fonds spéculatifs, d'actions ou de titres à revenus fixes) ressortent comme les segments qui ont affiché la plus forte croissance, a précisé le FSB.

  • La faible volatilité incite à la prudence sur les actions

    Le résultat de l'élection présidentielle française, jugé favorable par les investisseurs,s'est traduit par un net retour de la confiance sur les marchés,ce qui a favorisé un repli de la volatilité à des plus bas historiques.

     

    L'indice VIX, qui mesure la volatilité implicite sur un mois du prix des options sur l'indice large américain S&P 500, est ainsi tombé sous le seuil de 10, à son plus bas niveau depuis 1993. A titre de comparaison, il avait culminé à près de 90 au plus fort de la crise financière. Ce baromètre, surnommé l'"indice de la peur", était remonté en avril, avant le scrutin présidentiel en France, au-dessus du seuil de 15 après avoir évolué entre 10 et 15 pendant plusieurs mois à la suite de l'élection de Donald Trump aux Etats-Unis.

    Mais si une telle baisse de la volatilité est normalement de bon augure pour les actions, son extrême faiblesse actuelle,conjuguée à des niveaux de valorisations élevés, appelle à la prudence, estiment plusieurs gérants et analystes.

    Plusieurs éléments à risque ne semblent pas avoir été pris en compte par le marché.

    - Ainsi, les réformes fiscales promises par Donald Trump, et d'ores et déjà intégrées dans la valorisation des indices, n'en sont pour l'instant qu'à un stade embryonnaire et doivent encore réussir leur examen devant le Congrès.

     

    - Les investisseurs semblent aussi avoir très peu pris en compte le resserrement de la politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) annoncé le 15 mars et son impact potentiel sur le marché du crédit - et donc la consommation - à un moment où les revenus des ménages américains progressent très modérément,ajoute-t-il.

    Dans ce contexte, "la conjonction de niveaux de valorisation historiquement élevés et d'indices de volatilité implicite sur des plus bas historiques rend très 'fragile' la hausse récente des indices boursiers", prévient Christian Parisot, responsable de la recherche chez Aurel BGC.

  • Wall Street| Opening Bell |

    • Dow Jones : -0,24%
    • S&P 500 : -0,05%
    • Nasdaq Composite : -0,04%

  • Deutsche Bank pousse une pointe, avant de retomber

    L'action Deutsche Bank a brutalement progressé de 2% vers 11h15, en réaction à une information de Bloomberg. Selon l'agence, le Qatar aurait demandé au régulateur financier allemand, la BaFin, l'autorisation de porter sa participation dans Deutsche Bank au-delà de 10%, voire 25%.

    L'information n'est pas correcte cependant. Reuters a appris de deux sources financières que le Qatar n'avait pas fait une telle demande. L'action Deutsche Bank a du coup rendu l'essentiel de ses gains.

    Le chinois HNA est l'actuel principal actionnaire de Deutsche Bank, avec un peu moins de 10%. La famille royale du Qatar possède un peu moins de 9%.

     

    ©Doc

  • USA: les tarifs de l'énergie tirent la hausse des prix à l'importation en avril

    Les prix des produits importés aux Etats-Unis ont accéléré leur hausse en avril, tirés par celle des prix de l'énergie, selon les données du département du Travail publiées mercredi.

    Ils ont avancé de 0,5%, en données corrigées des variations saisonnières, après une hausse de 0,1% le mois d'avant (chiffre révisé en hausse).

    Sans les prix de l'énergie, qui ont gagné 1,6%, les prix à l'importation ont progressé de 0,3%.

  • Wall Street signalée en légère baisse

    La Bourse de New York s'affichait en légère baisse à l'approche de l'ouverture, ébranlée par le limogeage surprise du directeur du FBI en attendant une série d'indicateurs et d'interventions de responsables de la banque centrale américaine.

    Aux alentours de 14h, les contrats à terme sur les principaux indices américains affichaient les évolutions suivantes:

    • Dow Jones: -0,22%
    • S&P 500: -0,13%
    • Nasdaq Composite: -0,01%

  • Boskalis publie un trading update (décevant) en séance

    Le néerlandais Boskalis (dragage) a diffusé durant la séance (c'est autorisé), vers 13h15, un trading update. Et cette publication n'est pas appréciée. Le chiffre d'affaires est en baisse, en raison de conditions de marché toujours difficiles et la rentabilité est sous pression.

     

    ©Doc

  • "Sur le fond, rien ne semble pouvoir arrêter l'appétit des investisseurs qui courent après le marché pariant sur une amélioration structurelle de la situation économique du Vieux Continent alors que le risque politique semble s'éloigner dans le sillage de l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République française."
    Les analystes de Barclays Bourse

  • L'AG de Kinepolis approuve le montant du dividende

    L'Assemblée générale de Kinepolis a décidé aujourd'hui de payer aux actionnaires un dividende de 0,87 euro euros brut par action (0,609 euro net après déduction du précompte mobilier de 30%). Le dividende sera mis en paiement à partir du 16 mai 2017 contre remise du coupon numéro 4.

    La date ex coupon a été fixée au 12 mai 2017 et la date d'enregistrement au 15 mai 2017.

  • Venez commenter l'actualité boursière avec nous dès 12h30 (->13h30)

  • Le point sur les marchés en milieu de journée

    1. Les indices actions consolident leurs gains, réticents à poursuivre leur progression avant de nouveaux catalyseurs susceptibles d'alimenter une hausse supplémentaire.

    2. Peu avant 12h, l'indice DJ Stoxx 600 perd 0,09%. Francfort est à l'équilibre. Amsterdam et Paris cèdent respectivement 0,14% et 0,09%.

    3. Roche Holdings inscrit la plus forte baisse du Stoxx 600, sa division Genentech a déclaré que son médicament contre le cancer n'avait pas réussi la dernière étape d'un essai clinique tardif.

    4.  L'opérateur télécomm britannique TalkTalk Telecom dégringole de 11%, après sa décision de réduire le dividende de 35% pour réduire sa dette.

    5. La séance est animée par plusieurs résultats d'entreprises, notamment à Bruxelles, où IBA s'illustre par une chute de près de 8% en réaction à des trimestries jugés décevants et une modération de ses prévisions.

  • "Les marchés européens consolident dans le calme les gains des séances précédentes, dans l'attente d'une nouvelle séquence, politique ou économique."
    Tangi Le Liboux,
    Analyste marchés d'Aurel BGC

  • Axa envisage l'IPO de ses activités US

    Le nouveau directeur général d'Axa Thomas Buberl continue d'imprimer sa marque sur la stratégie du numéro un français de l'assurance avec l'annonce du projet d'introduction en Bourse de ses activités aux Etats-Unis en début d'année prochaine.

    Ce projet d'IPO, qui concerne outre-Atlantique l'assurance vie d'Axa et la gestion d'actifs d'AB (ex-AllianceBernstein), doit permettre au groupe de libérer du capital pour investir dans des lignes de métier jugées stratégiques.

    Seule une part minoritaire du capital de ces activités sera mise sur le marché et l'opération est prévue dans le courant du premier semestre 2018.

    En 2016, les activités américaines d'Axa ont représenté environ 1/5e du résultat opérationnel de l'assureur français, soit environ 1,1 milliard d'euros.

    Le numéro deux de l'assurance en Europe, après l'allemand Allianz, a aussi fait part mercredi de son souhait de procéder à des rachats d'actions qui porteront sur un maximum de 37 millions de titres, soit environ 1,5% de son capital.

     

    Thomas Buberl, CEO d'Axa Group. ©AFP

  • +10,80%
    Pharnext s'envole de 11%, dopé par l'annonce de la signature d'un partenariat avec le groupe pharmaceutique chinois Tasly, qui investira 20 millions dans la société biopharmaceutique française, qui développe des traitements contre des maladies neurodégénératives.

  • 70%
    Selon les données Thomson Reuters I/B/E/S, environ 60% des grandes sociétés européennes ont désormais publié leurs résultats du premier trimestre et plus de 70% ont dépassé les attentes des analystes.

  • Les actions européennes en léger repli, le dollar baisse

    1. Les principales Bourses européennes évoluent en légère baisse, dans un contexte de marché dominé par une volatilité toujours faible et par une nouvelle salve de résultats. Vers 10h30, le CAC40 recule de 0,30%, l'AEX de 0,23% et le Dax de 0,18%.

    2. En Europe, le secteur de la construction affiche le recul le plus marqué (-0,73%), plombé entre autres par HeidelbergCement, qui abandonne plus de 2,2% après ses résultats trimestriels, affectés par les marchés émergents.

    3. A la hausse, ING Groep gagne plus de 2,5%, la plus forte progression de l'EuroStoxx 50, après un bénéfice trimestriel courant en hausse de 39% et meilleur que prévu.

    4. Axa prend 2,16%, l'annonce d'un projet d'introduction en Bourse des activités américaines ayant compensé un chiffre d'affaires inférieur aux attentes.

    5. Rubis, spécialiste français de la distribution de produits pétroliers, se classe pour sa part en tête du Stoxx 600 avec un gain de 4,92% après un chiffre d'affaires trimestriel en progression de 22%, qui a conduit Kepler Cheuvreux à relever son objectif de cours.

    6. Sur le marché des changes, le dollar cède du terrain, les cambistes se repliant sur le yen et l'euro après le limogeage du patron du FBI, qui fait craindre de nouvelles turbulences politiques pour Donald Trump.

  • Rubis carbure

    Le titre du groupe français Rubis , spécialisé dans le stockage et la distribution de produits pétroliers, prend plus de 5% à la Bourse de Paris, dopé par une activité en très forte progression au premier trimestre. L'action est également la meilleure progression de l'indice paneuropéen DJ Stoxx 600.

    Le groupe a vu son chiffre d'affaires s'envoler de 22% à 896 millions d'euros sur les trois premiers mois de l'année, grâce à la forte hausse des prix des produits pétroliers.

    Le groupe a enregistré "une dynamique de croissance forte des volumes sur chacune de ses divisions au-delà de nos anticipations (tant pour Rubis Energie que Rubis Terminal)", ont souligné dans une note les analystes du courtier Gilbert Dupont.

  • "Même si le renvoi choc de Comey n'a pas de conséquence immédiate pour le marché sur le plan technique, cela rappelle le caractère imprévisible et irresponsable de la gouvernance Trump."
    Connor Campbell
    Analyste chez Spreadex

  • Le point sur la tendance à Bruxelles

    La Bourse de Bruxelles progresse de 0,15% à 4.042,82 points,dans un marché animé par une salve de résultats trimestriels.

    Bekaert bondit de 5%. Le chiffre d'affaires de Bekaert a dépassé la barre du milliard d'euros au premier trimestre, à 1,06 milliard d'euros, en augmentation de 20% par rapport à la même période de 2016. Le groupe belge spécialisé dans les fils d'acier a réitéré ses prévisions pour 2017.

    Ontex gagne 3,5% en réaction à des résultats trimestriels salués par les investisseurs. Le groupe spécialisé dans les produits d'hygiène personnel a annoncé une hausse de 23% de son chiffre d'affaires trimestriel, profitant de l'intégration de Grupo Mabe et Hypermarcas.

    A l'inverse, Ageas rétrograde 0,93%. La compagnie d'assurances a pourtant dégagé, à l'issue du premier trimestre, un résultat net de 110 millions d'euros. Le consensus des analystes tablait sur 99 millions d'euros.

    Hors Bel20, IBA, qui a tempéré ses prévisions pour cette année, encaisse une chute de 9%, tandis que Celyad (-4,5%) subit des prises de bénéfice après la forte progression de ces dernières semainese. Agfa-Gevaert poursuit sa baisse avec un repli de 3%, au lendemain d'une baisse de 8%, toujours sanctionnés pour ses trimestriels.

    Sipef prend 2% à 64,25 euros. Berenberg a démarré le suivi de l'action avec une recommandation d'achat et un prix cible de 82 euros.

  • KBCS ajuste le tir sur EVS, IBA et ING

    KBCS Securities ajuste son objectif de cours sur EVS à 42 euros (39 avant), sur IBA à 59 euros (61) et sur ING à 16 euros (14,50). La recommandation est inchangée à respectivement "accumuler"; "acheter" et "conserver".  Pour Materialise, le target passe à 19,50 euros (17,50) et le conseil à "accumuler" contre "conserver".

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: -0,01%
    • Amsterdam: -0,11%
    • Francfort: -0,08%
    • Paris: -0,01%
    • DJ Stoxx 600: -0,05%

  • Berenberg entame le suivi de Sipef

    Berenberg entame le suivi de Sipef avec une recommandation à "acheter" et un objectif de cours de 82 euros, ce qui implique un potentiel de hausse de 30% par rapport au dernier cours de clôture de 63,02 euros.

  • Un nouveau CEO pour Biocartis

    La biotech belge Biocartis accueille comme nouveau CEO Herman Verrelst dont l'expérience au sein de la biotech américaine Agilent Technologies aidera à accélérer l'expansion de Biocartis. Lien vers notre article.

  • Quelques détails sur les trimestriels d'Ahold Delhaize, Ontex et Kinepolis

    • AHOLD DELHAIZE - Ahold Delhaize a dégagé au cours du premier trimestre des ventes de 15,77 milliards d’euros en hausse de 2,9% en ligne avec les attentes des analystes. Le groupe de distribution, qui prévoit de remodelere 100 magasins en Belgique, a toutefois un peu souffert aux Etats-Unis en début d'année mais entrevoit une éclaircie. Les prévisions pour 2017 ont été confirmées. Lien vers notre article.

    KINEPOLIS - Kinepolis a perdu des clients au premier trimestre 2017. Le groupe de gestion de cinémas a enregistré un recul de 0,8% du nombre de visiteurs par rapport à la même période l'année passée, passant de 6,7 à 6,6 millions de personnes. En Belgique, le nombre de visiteurs a diminué de 6,1%. Ce chiffre est nettement en-dessous des attentes de Degroof Petercam qui tablaient sur une hausse de 6% à 7,1 millions de visiteurs. Lien vers notre article.

    ONTEX - Ontex annonce une augmentation de 23% de son chiffre d'affaires. A noter que ces chiffres intègrent un trimestre complet pour Grupo Mabe et un mois d'exercice pour Ontex Brésil (Hypermarcas). Sans ces intégrations et sans l'impact des taux de changes, la hausse des ventes aurait été de 3,6%, avec des performances en progrès pour toutes les divisions. Lien vers notre article.

  • 1.000 milliards
    Apple est devenue mardi la première entreprise entreprise à dépasser le seuil symbolique de 800 milliards de dollars de capitalisation boursière, et devrait bientôt dépasser les 1.000 milliards, estime un analyste de Wall Street.

  • Briefing d'avant Bourse

    1. Les principales Bourses européennes devraient ouvrir sans grand changement, dans un contexte de marché marqué par de bons résultats d'entreprises et une faible volatilité.

    2. Le limogeage brutal du directeur du FBI par Donald Trump et les velléités belliqueuses de la Corée du Nord pourraient alimenter une certaine nervosité.

    3. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre 0,18% à l'ouverture, le Dax à Francfort céderait 0,16% et le FTSE à Londres serait pratiquement stable.

    4. En Asie, l'indice Kospi à Séoul (-0,55%), est pénalisé par des prises de bénéfices après l'élection du nouveau président sud-coréen de centre gauche, Moon Jae-in.

    5. Le dollar pâtit de la décision surprise du président américain Donald Trump de limoger le directeur du FBI James Comey, ce qui a déclenché une tempête politique à Washington. Les cambistes seront attentifs mercredi au discours du président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, devant les parlementaires néerlandais.

  • Tokyo finit en hausse de 0,29%

    La Bourse de Tokyo a fini en hausse mercredi, pour renouer avec des plus hauts de 17 mois, en dépit du renchérissement du yen et des tensions géopolitiques.

    L'indice Nikkei a gagné 57,09 points (+0,29%) à 19.900,09 points et le Topix, plus large, a pris 3,42 points (+0,22%) à 1.585,19 points.

  • Agenda chargé pour les entreprises cotées à Bruxelles

    Résultats trimestriels de:

    • Ageas
    • Ahold Delhaize
    • Bekaert
    • IBA
    • ING
    • Kinepolis
    • Ontex
    • Qrf

    Assemblée générale chez:

    • Aperam
    • Bpost
    • Bekaert
    • Brederode
    • Cofinimmo
    • Smartphoto
    • IBA
    • Kinepolis

    Ex-dividende:

    • Home Invest Belgium (1,8 euro brut)
    • ING (0,42 euro brut)

  • Bonjour!

    Ceci démarre cette édition du Market Live de Lecho.be. Merci de nous suivre!

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés