1. Les marchés
  2. Live blog
live

Légère baisse des actions européennes en clôture

Les marchés européens ont enregistré un faible recul à cause d'un regain de tensions entre les Etats-Unis et la Chine. Le secteur automobile a été délaissé. Avantium a bondi après avoir reçu un subside européens. Wall Street est restée fermée à l'occasion de Thanksgiving.
  • Ce que les investisseurs doivent suivre vendredi

    Voici déjà la fin de notre Market Live de ce jeudi, merci de l'avoir suivi!

    Nous vous proposons de jeter un coup d'oeil aux principaux rendez-vous qui figurent à l'agenda des marchés demain, journée qui risque d'être à nouveau assez calme en raison de la séance boursière écourtée à Wall Street à l'occasion du Black Friday:

    Merci pour votre fidélité et à demain matin pour un nouveau suivi en direct de l'actualité boursière!

  • Voici les débriefings du jour

    La séance boursière a été plutôt calme en Europe ce jeudi, en l'absence des investisseurs américains qui observaient un congé à l'occasion de Thanksgiving. Le secteur télécom a subi des prises de bénéfices après la spéculation de mercredi sur des rumeurs de rapprochement - démenties - entre Deutsche Telekom et Orange.

    En Bourse de Bruxelles, les télécoms ont également pesé sur la tendance. Proximus et Telenet ont contraint le Bel 20 a faire du surplace.

  • Clôture en Europe

    Bel 20: +0,06% à 3.914,86 points

    AEX: -0,08% à 597,87 points

    Cac 40: -0,24% à 5.912,72 points

    Dax: -0,31% à 13.245,58 points

    FTSE 100: -0,18% à 7.416,43 points

  • L'Etat belge n'a pas besoin d'emprunter à court terme début décembre

    L'Agence fédérale de la dette signale que l'adjudication de certificats de Trésorerie prévue le 3 décembre est annulée. Dans ce cadre, il était prévu que l'Etat belge emprunte via des titres de dette d'une durée de trois mois. La gestion de caisse du Trésor public permet toutefois de se passer de cette opération.

    Il reste un emprunt à court terme programmé cette année, le 10 décembre, où des titres à 3 et 12 mois doivent être émis.

    L'Etat belge emprunte régulièrement à des taux d'intérêt négatif sur le marché de la dette à court terme, à cause de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) qui comprime les rendements.

  • L'écart de rendement entre l'Italie et l'Allemagne au plus haut sur deux semaines

  • La part des actions d'Aramco réservées aux particuliers a été sursouscrite

    L'appel public à l'épargne dans le cadre de l'introduction en Bourse du géant saoudien Aramco a été sursouscrit, en ce qui concerne la partie réservée aux investisseurs particuliers, signale Samba Capital, l'institution financière chargée de mener ce placement en première ligne.

    Les offres d'investissement des particuliers ont atteint 38,1 milliard de riyals saoudiens  (10,2 milliards de dollars). Ce jeudi était le dernier jour de la souscription réservée au grand public.

    Aramco prévoit de coter 1,5% de son capital, soit environ 3 milliards d'actions. Au moins un tiers de ce montant devait être couvert par les offres des particuliers, selon le groupe pétrolier.

    Avec un prix indicatif de 30 à 32 riyals comme prix d'introduction en Bourse, l'opération devrait valoriser Aramco à 1.600 à 1.700 milliards de dollars. Les actions placées en Bourse représenteraient jusqu'à 25,6 milliards de dollars, ce qui en ferait la plus grande IPO en date, dépassant celle d'Alibaba en 2014 (25 milliards de dollars).

  • "Le risque géopolitique le plus important pour les marchés est à Hong Kong"

    Holger Schmieding, économiste en chef chez Berenberg a déclaré à la chaîne d’affaires américaine CNBC que la situation chaotique à Hong Kong constituait le plus grand risque géopolitique pour les marchés boursiers.

    "Si la Chine décide d'une intervention militaire majeure pour rétablir l'ordre, il est impossible pour les Etats-Unis de conclure un accord commercial avec la République populaire. Même un accord de phase1. Cela prolongerait le ralentissement mondial de l'industrie ", a déclaré Schmieding.

    Les marchés boursiers reculent aujourd'hui après que le président américain Donald Trump ait signé une loi soutenant les manifestants de Hong Kong.

  • Patrick Odier: "Les sociétés durables offriront les meilleurs rendements"

    Le président de Lombard Odier, Patrick Odier, est catégorique: les marchés financiers sanctionnent de manière plus sévère les entreprises qui ne respectent pas les facteurs de durabilité. Un véritable plaidoyer pour l’investissement durable et responsable.

  • Le point sur la tendance boursière - Update

    1. Les marchés européens reculent, d'environ 0,18%.
    2. Donald Trump a promulgué une loi de soutien à la démocratie à Hong Kong.
    3. Le geste de trump alimente les doutes sur les négociations commerciales avec Pékin.
    4. Les marchés américains sont fermés pour Thanksgiving, ce qui pèse sur les volumes en Europe.
    5. Les secteurs les plus exposés aux tensions commerciales souffrent, autos en tête (-0,9%).

  • Virgin Money: +21%

    La plus forte hausse du Stoxx 600 est pour le britannique Virgin Money , qui bondit de 21%, les prévisions pour 2020 présentées par la banque ayant rassuré après l'annulation inattendue du dividende.

  • L'inflation belge au plus bas de 4 ans

    Les prix à la consommation ont augmenté de 0,39% en rythme annuel en novembre en Belgique, le rythme le plus lent de ces quatre dernières années, contre une hausse de 0,48% par rapport au moins précédent.

    Par rapport à octobre, la progression est de 0,06%, après 0,36% le mois précedent.

    L'inflation de base, excluant l'énergie et les prix des aliments non traités, a décéléré à 1,46% en novembre contre 1,55% en octobre.

  • Le sentiment économique rebondit plus que prévu en zone euro

    Le sentiment économique dans la zone euro s'est amélioré plus que prévu en novembre grâce à un regain d'optimisme dans les services et à une amélioration du sentiment dans l'industrie, montrent les chiffres publiés jeudi par la Commission européenne.

    L'indice du sentiment économique est revenu à 101,3 après 100,8 en octobre. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 101,0.

  • KBCS sur AB InBev

    Wim Hoste, analyste de KBC Securities, réagit aux informations de Reuters relatives à une possible cession par AB InBev d'une participation minoritaire dans une coentreprise active dans l'embouteillage et la mise en canettes aux Etats-Unis.

    Host est clair et net : "AB InBev n'en n'a pas vraiment besoin". L'analyste estime que l'introduction en bourse de Budweiser Brewing Company APAC garantit déjà que le niveau d'endettement tombe de 4,6x à 3,2x l'ebitda d'ici la fin de l'année.

    L'action AB InBev gagne 0,18% à 71,68 euros.

  • Degroof relève son prix cible pour Warehouses Estates Belgium

    L’analyste Herman van der Loos relève de 62 à 65 euros son objectif de prix pour Warehouses Estates Belgium (WEB) et maintient son conseil d’achat.

    Les revenus locatifs supplémentaires générés par les deux immeubles achetés (voir post 8h23) augmenteront les bénéfices, selon l’analyste.

    L'action Warehouses perd 0,84% à 59 euros.

  • Avantium propulsé par un subside

    Avantium bondit de 11,23% à 3,06 euros. Le groupe a reçu un subside européens de 25 millions d'euros.

    Avec ce paiement, Avantium franchit une nouvelle étape dans sa recherche de 150 millions d'euros pour mettre en place une usine qui doit produire des plastiques "verts". L'usine doit être opérationnelle d'ici 2023 et aura une capacité annuelle de 5.000 tonnes.

    KBC Securities reste prudent et répète sa recommandation de "réduire". "L’argent dépensé par Avantium cette année s’élève à 20 à 25 millions d’euros. Nous pensons qu'Avantium dispose des ressources pour continuer à investir jusqu'à la fin de 2021. Nous ne voyons pas comment Avantium pourra atteindre la rentabilité sans recourir à nouveau aux marchés des capitaux. Cet investissement est donc un gros risque et nous resterons sur la touche ", explique l'analyste Wim Hoste.

    La recommandation reste à "réduire" et le prix cible est de 1,75 euros.

  • Le point sur la tendance boursière

    Les marchés européens sont en baisse, fragilisés par Donald Trump.

    Le président américain Donald Trump a promulgué mercredi une loi soutenant le camp pro-démocratie à Hong Kong, une décision qui a, comme prévu, provoqué la colère de Pékin, alors que les deux pays sont engagés dans de délicates tractations commerciales.

    Cette décision, qui pourrait entraver les progrès récemment signalés dans les négociations commerciales, alimente les inquiétudes sur un éventuel report de la signature d'un accord partiel entre les deux premières puissances économiques mondiales.

    Londres perd 0,42%, Francfort 0,35%, Paris 0,26%, Amsterdam 0,22% et Bruxelles 0,09%. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 et l'EuroStoxx 50 glissent de l'ordre de 0,2%.

    Les secteurs les plus exposés au commerce pointent en baisse à l'instar du compartiment automobile (-0,51%).

    Parmi les valeurs dans l'actualité, Remy Cointreau lâche 2,3% après avoir fait état d'un recul de son résultat opérationnel courant (ROC) plus fort que prévu pour son premier semestre 2019-2020.

  • Légère accélération de la croissance des crédits au secteur privé

    La croissance des crédits accordés par les banques de la zone euro au secteur privé a légèrement accéléré en octobre, a indiqué la Banque centrale européenne (BCE).

    Les crédits aux entreprises non financières et aux ménages européens, ajustés de certaines opérations strictement financières, ont progressé de 3,7% en octobre sur un an, après 3,6% en septembre (revu à la baisse de 0,1 point) et 3,8% en août.

    La masse monétaire M3, agrégat utilisé par la BCE comme un indicateur avancé de l'inflation, a augmenté au même rythme de 5,6% sur un an, qu'en septembre, qui a été revu à la hausse de 0,1 point.

    L'inflation en zone euro en septembre s'est établie à 0,8%, contre 1% en août, ce qui l'éloigne du rythme "proche de 2%" poursuivi par la BCE.

  • Plus bas de quatre semaines pour le rendement à 10 ans allemand

    En Europe, le marché des emprunts d'Etat a ouvert pratiquement inchangé. Le rendement du Bund allemand à dix ans, référence pour la zone euro, s'affiche à -0,388%, à un plus bas de quatre semaines.

  • Remy Cointreau: -4%

    Remy Cointreau perd 3,7%. Le groupe de spiritueux a annoncé une baisse plus forte que prévu de son résultat opérationnel courant pour son premier semestre 2019-2020.

  • |Opening bell|

    • Bruxelles: -0,26%
    • Amsterdam: -0,29%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: -0,32%
    • DJ Stoxx 600: -0,24%

  • Berenberg vise nettement plus haut pour Greenyard

    Berenberg vise nettement plus haut pour Greenyard : l'objectif de cours est désormais fixé à 5,30 euros contre 3,50 euros jusqu'ici. La recommandation reste à "conserver".

    Greenyard a clôturé mercredi soir à 5,16 euros.

  • Befimmo, Biocartis, Telenet... quelques valeurs belges à suivre

    Befimmo - L'action est cotée ex-coupon 38, lequel donne droit au dividende intérimaire optionnel, à convertir en cash ou en action selon des modalités bien définies.

    Biocartis -  Johnson & Johnson a légèrement réduit sa participation dans Biocartis à 9,72% contre 10,50% jusqu'ici, a annoncé la société de diagnostic dans un communiqué de presse.

    Euronav - Dans le cadre de deux transactions, le directeur, Ludovic Saverys, a vendu un total de 25.000 actions Euronav, pour 252.600 euros, soit 10,1 euros l'unité. Saverys a également vendu d’importants paquets d'actions en octobre.

    Telenet - Le PDG John Porter a vendu 25.000 actions Telenet pour plus d'un million d'euros. Il a acheté ces actions à 34,51 euros chacune, en exerçant des options. Au total, il réalise une plus-value de 187.000 euros. Il a effectué une transaction identique lundi, mais la plus-value s’élevant à 201.750 euros, l'action cotant à un niveau un peu plus élevé.

    WEB - Warehouses Estates Belgium élargit son portefeuille immobilier à travers l'acquisition de deux bâtiments. Il s’agit, d’une part, d’un nouvel immeuble de bureaux entièrement loué à Liège et, d’autre part, d’un bâtiment logistique également loué dans la région du Centre.

  • AB InBev préparerait une nouvelle cession

    Selon Reuters, AB InBev envisage la vente d'une participation minoritaire dans une coentreprise active dans l'embouteillage et la mise en canettes aux Etats-Unis.

    Reuters évoque une valorisation comprise entre 5 et 6 milliards de dollars. Le numéro un mondial de la bière n’a pas souhaité commenter cette information de presse.

    Rappelons que ces cessions visent essentiellement à alléger l’énorme dette qu’ AB InBev a contracté lors du rachat de SABMiller.

  • Guillaume Boutin, nouveau CEO de Proximus

    Trois mois après la démission de Dominique Leroy, Proximus a un nouveau CEO. Le responsable de la division consommateurs reprend les rênes de l’opérateur le jour-même du rejet du plan stratégique en commission paritaire. Déjà un premier défi, qui ne sera pas le seul pour le Français.

  • Nouveaux sommets à Wall Street

    Les indices phares à la Bourse de New York ont atteint mercredi de nouveaux sommets, pour la troisième fois de suite à la clôture, grâce notamment à la publication d'une série de statistiques encourageantes pour l'économie américaine.

    > Le Dow Jones a gagné 0,15%
    > Le S&P-500 a pris 0,42%
    > Le Nasdaq Composite a avancé de 0,66%.

    Les volumes d'échange en cette journée pré-Thanksgiving ont été parmi les plus bas de l'année.

    En Bourse, Boeing , lanterne rouge du Dow, a perdu 1,48% en raison du regain d'inquiétude concernant un report de la remise en service de son 737 MAX.

  • Thanksgiving dans le viseur

    Aujourd'hui, c'est la fête de Thanksgiving aux Etats-Unis: Wall Street sera fermée. Mais il y a tout de même quelques rendez-vous à ne pas manquer à l'agenda boursier:

    > L'agenda du jeudi 28 novembre

  • L'Europe signalée en baisse

    Bonjour! Les marchés européens sont signalées en baisse, de 0,2% à 0,3%. Les investisseurs craignent Le marché craint une nouvelle détérioration des relations entre les deux puissances mondiales après la promulgation par le président américain Donald Trump d'une loi soutenant les manifestants pro-démocratie à Hong Kong, provoquant la colère de Pékin.

    La tendance est négative en Asie.

    La Bourse de Tokyo a fini en légère baisse de 0,12%. A Hong Kong, l'indice Hang Seng perd 0,19%+. Le CSI 300 des grandes capitalisations boursières cède 0,45%.

    Du côté des indicateurs, l'inflation en novembre en Allemagne, ainsi qu'en zone euro la confiance des consommateurs en novembre et l'évolution des crédits au secteur privé et de la masse monétaire M3 en octobre, sont attendues.

    ©Bloomberg

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés