1. Les marchés
  2. Live blog
live

Légères hausses en Europe mais le Bel 20 fini inchangé

Les indices européens ont légèrement progressé mardi, sauf le Bel 20 qui a clôturé à l'équilibre, freiné par le détachement de coupon de KBC. Umicore a bondi grâce à Berenberg. HSBC a dégradé Solvay. Barco et Sofina ont été cotés ex-dividende. Agfa-Gevaert a déçu. Campari en tête du Stoxx 600.
  • Clôture en Europe

    Bel 20: -0,01% à 4.036,80 points

    AEX: +0,37% à 536,26 points

    Cac 40: +0,28% à 5.398,01 points

    Dax: +0,43% à 12.749,12 points (record)

    FTSE 100: +0,57% à 7.342,21 points

  • Le bitcoin n'en finit plus de grimper

    Depuis plusieurs jours, la monnaie virtuelle bitcoin enregistre des niveaux records face au dollar.

  • Wall Street| Opening Bell |

    • Dow Jones : +0,06%
    • S&P 500 : +0,06%
    • Nasdaq Composite : +0,13%

  • Valeant relève sa prévision de bénéfice, l'action s'envole

    Valeant Pharmaceuticals International reléve sa prévision de bénéfice d'exploitation annuel après avoir dégagé un profit au premier trimestre, contre une perte l'an dernier, à la faveur d'un gain fiscal exceptionnel.

    Le titre coté à New York du laboratoire canadien bondit d'environ 20% dans les transactions avant la séance.

    Le bénéfice net du groupe pharmaceutique au premier trimestre s'est élevé à 628 millions de dollars (576 millions d'euros), soit 1,79 dollar par action, après une perte de 374 millions de dollars, soit 1,08 dollar par action, un an plus tôt. Ce résultat inclut un gain fiscal de 908 millions de dollars lié à une restructuration survenue durant la période, a précisé Valeant.

    Le chiffre d'affaires trimestriel a reculé à 2,11 milliards de dollars contre 2,37 milliards il y a un an.

  • Le CEO de Nyrstar achète des actions de son entreprise

    Le cours de l'action Nyrstar a été malmené ces dernniers jours après une publication trimestrielle décevant, mais une personne y croit encore: son CEO Hilmar Rode.

    Selon un document de la FSMA sur les transactions d'initiés, on apprend que le CEO a acheté, hier, en deux étapes, 150.000 actions pour un peu plus de 730.000 euros.

  • Venez commenter l'actualité boursière avec nous dès 12h30 (->13h30)

  • Le point sur les marchés en milieu de journée

    1. Les indices actions européens pointent globalement en hausse, soutenues par le rebond des matières premières, des résultats de sociétés et des signaux encourageants sur la conjoncture économique en France et en Allemagne.

    2. L'euro retombe sous la barre de 1,10 dollar, l'impact de la victoire d'Emmanuel Macron s'amenuisant.

    3. A Bruxelles, le Bel20 est tiraillé entre le bond d'Umicore et les replis de KBC et Solvay. A noter également les détachemennts de coupon de Barco et Sofina. Hors Bel20, Agfa-Gevaert plonge de près de 10%, après des trimestriels mal accueillis.

    4. En Europe, au sein du stoxx 600, Campari s'envole, porté par ses derniers résultats, mais Pandora est sanctionné. Micro Focus (-7,8%) chute  les investisseurs s'inquiétant pour les revenus de l'activité de logiciels de HP Enterprise (HPE) que le britannique s'apprête à acquérir.

    5. Les prix du pétrole restaient stables mardi en cours d'échanges européens, avant les données hebdomadaires sur les réserves américaines qui seront publiées mercredi. Le baril de Brent vaut 49,36 dollars, en hausse de 2 cents par rapport à la clôture de lundi.

  • Campari largement en tête du Stoxx 600

    Le groupe italien de spiritueux Davide Campari affiche mardi la plus forte hausse de l'indice européen Stoxx 600 après ses résultats trimestriels en nette hausse, soutenus entre autres par l'intégration de Grand Marnier.

    L'action du numéro six mondial des spiritueux haut de gamme prend 9,13% à 6,04 euros, alors que le Stoxx 600 avance de 0,5%, portant à 30% sa progression depuis le début de l'année.

    Campari a fait état d'une hausse de 5,7% de son chiffre d'affaires hors effets de change et variations de périmètre sur les trois premiers mois de l'année. Le chiffre d'affaires publié, qui prend en compte Grand Marnier, racheté en mars 2016 et consolidé depuis juin, est quant à lui en hausse de 15% à 376,6 millions d'euros.

    La progression est encore plus marquée pour le bénéfice d'exploitation ajusté, qui a augmenté de 19,5% à 64,4 millions, ce qui représente une marge de 17,1%.

    Grand Marnier a contribué au chiffre d'affaires à hauteur de 32,5 millions d'euros au premier trimestre, a précisé le groupe.

     

    ©REUTERS

  • Faurecia chute, Jefferies inquiet pour la production automobile

    L'action Faurecia accuse l'une des plus fortes baisses du SBF 120, pénalisée par l'abaissement du conseil de Jefferies dans un contexte globalement baissier pour le secteur automobile. Les analystes ont abaissé leur recommandation sur le titre Faurecia à "conserver" contre "achat", essentiellement pour des raisons de valorisation. L'objectif de cours reste à 47 euros.

    Peu avant 12h, le titre de l'équipementier automobile abandonne 1,6% l'un des reculs les plus marqués du Stoxx 600 et du secteur automobile en Europe, qui recule de 0,7%.

    Un trader à Paris explique le recul général du secteur par l'annonce d'une baisse de 1,7% du marché automobile chinois ou encore une annonce par le groupe Volkswagen d'un recul de ses ventes de VW le mois dernier.

  • L'euro repasse sous la barre de 1,09 dollar

    L'euro passe sous 1,09 dollar à 1,0897, l'effet positif de l'élection d'Emmanuel Macron s'amenuisant.

  • Pandora chute, les performances aux USA déçoivent

    Le titre Pandora accuse mardi l'une des plus fortes baisses du Stoxx 600, de l'ordre de 3,3%, le marché sanctionnant les performances jugées décevantes du bijoutier danois sur ses marchés clés, les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

    La valeur avait pourtant ouvert en forte hausse après la publication de résultats trimestriels globalement supérieurs aux attentes.

  • Umicore permet au Bel20 de résister (bis)

    Umicore signe, comme hier, la plus forte progression au sein du Bel20 ce matin, ce qui permet à la cote bruxelloise de progresser. L'indice gagne 0,14% à 4.044,33 pointss, aidé aussi par les hausses d'ING, Engie et AB InBev.

    Aux alentours de 11h, l'action Umicore bondit quant elle de 5,33% à 59,70 euros, pulvérisant par la même occasion son record d'octobre dernier. Umicore profite d'un objectif de cours nettement relevé chez Berenberg, conséquence de l'annonce d'un mega investissement de 300 millions d'euros dans les matériaux pour batteries rechargeables.

    Hier lundi, l'action a gagné 3,19% à 56,68 euros sur la séance, permettant à l'indice bruxellois de résister à la tendance générale à la baisse.

    Parmi les autres valeurs en vue ce matin à Bruxelles, KBC perd 2,31% à 68,53 euros, conséquence d'un détachement de coupon (1,9 euro brut). Solvay suit avec une baisse de 0,73% à 121,80 euros. Le titre a été dégradé par HSBC à "conserver" contre "accumuler".

    Hors Bel20, Agfa-Gevaert fait mauvaise impression avec des trimestriels mal accueillis et qui justifient des prises de bénéfice, ce qui fait plier l'action de 9,40% à 4,47 euros. L'action retrouve par la même occasion son niveau d'avril dernier.

    Evolution d'Agfa-Gevaert sur le mois écoulé:

     

    ©Doc

  • Le point sur les marchés en début de matinée

    1. Les Bourses européennes à la hausse, soutenues par le rebond des matières premières, des résultats de sociétés et des signaux encourageants sur la conjoncture économique, les investisseurs restant en quête de catalyseurs après avoir tourné la page de l'élection présidentielle française.

    2. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,35%. À Francfort, le Dax prend 0,30% et à Londres, le FTSE avance de 0,30%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,36% t le Stoxx 600 de 0,32%.

    3. Aux valeurs, le secteur des matières premières (+1,56%) et celui de l'énergie (+0,61%) figurent parmi les principaux contributeurs au rebond général sur fond de remontée des cours du cuivre et du pétrole, qui avaient souffert lundi.

    4. A la baisse, Solvay cède 1,02% après l'abaissement de la recommandation de HSBC.

    5. Le réassureur allemand Munich Re perd 2%, la plus mauvaise performance de l'EuroStoxx 50, après un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes et malgré la confirmation de son objectif annuel.

  • Berenberg vise plus haut pour Umicore

    Berenberg relève son prix cible pour Umicore à 68 euros contre 56 jusqu'ici. Le conseil reste logiquement à "acheter". Le broker estime qu'Umicore est en passe de détenir une part de marché de 50% du marché des composants essentiels de batteries pour véhicules électriques.

    Umicore a annoncé un investissement supplémentaire de 300 millions d'euros dans de nouvelles unités de production de matériaux cathodiques NMC (nickel-manganèse-cobalt), des éléments essentiels dans les batteries lithium-ion de véhicules électriques.

  • KBC Securities réduit son conseil sur Agfa-Gevaert

    KBC Securities réduit son conseil sur Agfa-Gevaert à "conserver" contre "acheter". Le prix cible est de 5 euros contre 4,8 avant.

  • Lourde chute d'Agfa-Gevaert

    Agfa-Gevaert : -10,82% à 4,42 euros, après la publication de résultats trimestriels mal accueillis.

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: -0,31%
    • Amsterdam: +0,26%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,35%
    • DJ Stoxx 600: +0,18%

  • La production industrielle allemande baisse de 0,4%

    La production industrielle allemande est comme prévu retombée en mars, accusant un léger recul de 0,4% comparé au mois précédent, selon des données corrigées des variations saisonnières publiées mardi par Destatis.

    Les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset s'attendaient à une baisse de 0,5%.

  • Le Nikkei à Tokyo finit en baisse de 0,26%

    La Bourse de Tokyo a fini en baisse mardi, au lendemain d'un plus haut de 17 mois et en dépit du soutien apporté par la faiblesse du yen.

    L'indice Nikkei a perdu 52,70 points (-0,26%) à 19.843 points et le Topix, plus large, a cédé 4,09 points (-0,26%) à 1.581,77 points.

  • HSBC dégrade son conseil sur Solvay

    HSBC dégrade son conseil sur Solvay à "conserver" contre "acheter", "après la récente progression de l'action, en réaction à des résultats trimestriels solides, limitant le potentiel de hausse du titre".

    L'objectif de cours est de 125 euros, supérieur au consensus moyen des analystes compliés par Bloomberg de 118,3 euros. Huit sont à l'achat, 10 à conserver et 4 à vendre.

  • Résultats trimestriels en baisse pour Agfa-Gevaert

    Agfa-Gevaert a réalisé un chiffre d'affaires de 588 millions d'euros au premier trimestre 2017, en baisse de 2,5% sur un an. Les analystes attendaient 586 millions.

    La baisse de chiffre d'affaires est plus prononcée dans la division "healthcare" (-5,9% à 239 millions) que dans la division "graphics" (-2,3%, à 300 millions). Les ventes sont par contre en hausse dans les "specialty products" (+16,7%, à 49 millions d'euros).

    Le résultat opérationnel courant a chuté plus que prévu, de 24% à 26 millions d'euros. Les analystes attendaient 29 millions.

    Le bénéfice net du groupe d'imagerie basé à Mortsel (Anvers) s'affiche à 8 millions d'euros, en recul de 20%.

    Agfa-Gevaert réitère son objectif de limiter le recul de son chiffre d'affaires et de renouer avec la croissance à moyen terme.

     

    ©BELGA

  • Barco, KBC et Sofina ex-dividende

    Quelques valeurs belges à suivre ce mardi:

     

    • Agfa-Gevaert : résultats trimestriels et assemblée générale
    Banimmo : assemblée générale
    Barco : cotation ex-dividende de 1,90 euro brut
    Campine : assemblée générale
    Fluxys Belgium : assemblée générale
    KBC : cotation ex-dividende de 1,80 euro brut (dividende de clôture)
    KKO : résultats 2016
    Sipef : augmentation de capital
    Sofina : cotation ex-dividende de 2,56 euros bruts
    Solvac : assemblée générale ordinaire et extraordinaire
    Solvay : assemblée générale;
    Texaf : assemblée générale
    TiGenix : assemblée générale extraordinaire

  • 2.399,38 POINTS
    La Bourse de New York a fini sur une note inchangée lundi, ce qui n'a pas empêché le S&P 500 d'inscrire un deuxième record de clôture de suite. Le S&P-500, a pris 0,09 point, soit 0,004%, à 2.399,38, après un record en séance de 2.401,36.

  • "Maintenant que la présidentielle française est finie, l'attention revient cette semaine vers les indicateurs économiques."
    Les analystes de Société Générale

  • Le point sur les marchés avant l'ouverture

    1. Les principales Bourses européennes devraient ouvrir sur une note stable, les investisseurs cherchant de nouveaux catalyseurs après la tenue de l'élection présidentielle française et l'évacuation, du moins temporaire, du risque politique en Europe.

    2. Le CAC 40 parisien pourrait grappiller 0,02% à l'ouverture, tout comme le Dax à Francfort. Le FTSE à Londres serait aussi quasiment inchangé (+0,01%).

    3. Les opérateurs de marché suivront mardi les chiffres de la production industrielle en Allemagne pour le mois de mars, ainsi que la première estimation par la Banque de France du produit intérieur brut (PIB) français au deuxième trimestre.

    4. Le marché d'actions sud-coréen est fermé alors que se tient l'élection présidentielle, qui doit désigner le successeur de la présidente Park Geun-hye, dont la destitution pour abus de pouvoir et corruption a ébranlé le système politique et économique du pays.

    5. Les cours du pétrole se traitent pour leur part en légère hausse mais la tendance reste fébrile dans l'attente d'une éventuelle prolongation de l'accord de réduction de la production lors de la réunion de l'Opep du 25 mai. Le baril de Brent cote autour de 49 dollars et le baril de brut léger américain autour de 46 dollars.

  • Good morning!

    Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur le "market live" de L'Echo, l'endroit idéal pour suivre les principaux événements de cette séance de bourse.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés