Les actions européennes au plus bas de l'année

Les marchés d'actions n'ont pas retrouvé leur calme ce vendredi. Au lendemain d'une violente dégringolade, les principaux indices nationaux ont continué à perdre du terrain. En cause: le repli de Wall Street et les incertitudes politiques en Grèce, sur fond de fragilité après la décision de la banque centrale américaine de resserrer prochainement sa politique monétaire.

Tout au long de la journée, L'Echo vous offre la possibilité de suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel, à travers les informations de la rédaction, les commentaires des courtiers, les déclarations de traders et autres  économistes sur les réseaux sociaux... David Collin (david.collin@lecho.be / @DavidCollin826) et François Remy (francois.remy@lecho.be / @francois_remy) sont vos "livebloggers" du jour. Des suggestions, questions ou remarques? N'hésitez pas à nous en faire  part, nous essaierons d'en tenir compte.

 

18:15 Sur l'ensemble des séances de la semaine, l'indice Stoxx 600 a abandonné près de 4%. L'indice paneuropéen est surtout retombé à 280,40 points, soit le niveau le plus bas depuis le 31 décembre 2012.

 

17:48 Après avoir gagné près d'1 pourcent en matinée, les actions européennes se sont de nouveau repliées ce vendredi. L'indice Stoxx 600 a accusé sa plus forte dépréciation hebdomadaire en 13 mois.

Outre le fait que les investisseurs devaient digérer les excès de la veille, avec la sortie médiatique du patron de la Fed, le premier ministre grec Antonis Samaras a perdu l'un de ses partenaires au gouvernement. La Bourse d'Athènes a ainsi décroché de 5,9%.

 

17:35 

Closing Bell

  • FTSE 100 -0,7% à 6.116 points 
  • Bel 20 -1,08% à 2.511 points 
  • Cac 40 -1,11% à 3.658 points 
  • AEX -1,24% à 337,64 points 
  • Dax -1,76% à 7.789 points

16:38 Sur le front des valeurs américaines:

  • le fabricant de logiciels Oracle plonge de 8,87% à 30,26 dollars après avoir fait état d'une stagnation de ses ventes annuelles, plombées par l'appréciation du dollar et l'économie morose, en particulier en Asie.
  • la banque Morgan Stanley, qui a annoncé avoir l'intention d'exercer son option d'achat pour les 35% qu'elle ne détient pas encore dans sa société commune avec sa compatriote Citigroup, Morgan Stanley Smith Barney (MSSB), lâche 2,09% à 24,62 dollars.
  • Les autres établissements financiers américains, qui ont fortement pâti des annonces de la Fed, s'affichent toujours dans le rouge: Citigroup -2,4% à 46,73 dollars, Bank of America -2,02% à 12,63 dollars, JPMorgan Chase -0,88% à 52,02 dollars et Goldman Sachs -0,66% à 154,38 dollars.

 

16:26

L’Europe boursière repart à la baisse (-0,7% globalement), dans une séance dénuée de rendez-vous. Les investisseurs se remettent difficilement du " choc " de la veille : la feuille de route divulguée par Ben Bernanke dans laquelle le soutien à l’économie touche à sa fin cette année.



16:17 

"L'annonce de Bernanke était inopportune"

James Bullard, président de la banque de réserve fédérale de Saint-Louis, et membre votant du Comité de politique monétaire, a estimé dans un communiqué que "la décision du Comité d'autoriser le président à exposer une feuille de route précise de la réduction des achats d'actifs était inopportune".

Tous les détails sont à lire en cliquant ici

 

15:38 La Bourse de New York évolue en légère hausse  à l'ouverture, reprenant un peu de vigueur après avoir enregistré la veille sa pire séance de l'année.

Wall Street avait en effet plongé jeudi après l'évocation par la Fed d'un possible ralentissement de son soutien massif à l'économie d'ici la fin de l'année: le Dow Jones Industrial Average avait abandonné 2,34%, sa plus forte baisse en pourcentage depuis novembre 2012, et le Nasdaq 2,28%.

 

15:30

Wall Street

  • Dow Jones +0,28% à 14.802 points 
  • S&P 500 +0,28% à 1.592 points 
  • Nasdaq +0,19% à 3.371 points

 

15:09 L'euro repart en nette baisse face au dollar vendredi, déstabilisé par un regain d'inquiétude sur la situation en Grèce, alors que le billet vert restait soutenu par la perspective d'une diminution de l'aide de la Réserve fédérale américaine (Fed) à l'économie des États-Unis.

Vers 15h, l'euro vaut 1,3162 dollar contre 1,3225 dollar jeudi vers 23h. La monnaie unique européenne est tombée vendredi vers 12H35 GMT à 1,3146 dollar, son niveau le plus faible depuis le 6 juin.

 

15:02 NyseEuronext Bruxelles vient d'envoyer la photo officielle de l'IPO de bpost!

 

 

14:49


Selon un sondage Bloomberg, 59% des économistes sondés pensent que le #QE3 s'arrêtera en juin ou juillet 2014— Alexandre Baradez (@ABaradez) June 21, 2013

 

14:46 Wall Street devrait démarrer la séance en légère hausse, +0,25% selon les contrats à terme.

 

14:31 Solvay a annoncé un programme de performance énergétique sur son site de Chalampé en France. L'investissement vise à renforcer la maîtrise de ses coûts en réduisant fortement la consommation énergétique du site.

" Ce nouveau procédé va permettre une réduction de 8MW de notre consommation d’énergie et de 11 000 tonnes par an de nos émissions de CO2 " précise Christophe Bertrand, Directeur industriel  de Polyamide & Intermediates.

L'intervention, qui nécessitera l'arrêt complet du procédé de  fabrication, se déroulera au quatrième trimestre 2013 et durera un mois environ. Ce projet s’intègre dans le cadre des initiatives du Groupe pour améliorer l’EBITDA récurrent de son  activité Polyamide de 100 millions d'euros à l’horizon 2014.

 

13:57 Le titre Oracle plonge de 7,41 dans les transactions d'avant-Bourse. Le géant américain des logiciels Oracle a publié jeudi des résultats inférieurs aux attentes pour le deuxième trimestre consécutif, faisant douter de sa capacité à rebondir face à de jeunes concurrents agressifs.

 

13:41 Le secteur technologique à la peine, sous l'influence négative de SAP dont l'action représentative lâche 2,5% plombé par un effet Oracle. Le géant américain des logiciels Oracle a publié jeudi soir des résultats inférieurs aux attentes pour le deuxième trimestre consécutif, faisant douter de sa capacité à rebondir, et avec lui de la solidité de l'ensemble du secteur.

 

13:27 De nombreuses valeurs offrant un profil défensif profitent de l'inquiétude des investisseurs après les déclarations de Ben Bernanke, président de la Fed.

L'indice Stoxx 600 des valeurs technologiques enregistre l'une des rares baisses sectorielles, même si elle reste limitée à 0,8%.

Les valeurs parapétrolières souffrent des incertitudes entourant le secteur depuis le deuxième avertissement en moins de six mois lancé par l'italien Saipem sur ses résultats.



13:00 Un petit point sur bpost

L'action gagne 1,52% à 14,72 euros. Elle a perdu jusqu'à 1,31% dans les premiers échanges (cfr graphique ci-dessous) pour gagner jusqu'à 4% à 15,08 euros.

 

 

 

 

12:34 |Le point à la mi-séance en Europe|

Les Bourses européennes regagnent du terrain vendredi à mi-séance et Wall Street est attendue en hausse, ce qui compense en partie la chute observée la veille, même si les investisseurs s'attendent à une grande volatilité à moyen terme, à cause de la perspective d'un ralentissement de la politique de soutien à l'économie de la Réserve fédérale des Etats-Unis.

L'indice des valeurs technologiques enregistre l'une des rares baisses sectorielles, même si elle reste limitée à un déclin de 0,5%. Le géant américain des logiciels Oracle a publié jeudi soir des résultats inférieurs aux attentes pour le deuxième trimestre consécutif, faisant douter de sa capacité à rebondir, et avec lui de la solidité de l'ensemble du secteur.

L'action de l'éditeur allemand de logiciels SAP enregistre d'ailleurs la plus forte baisse de l'EuroStoxx 50, perdant 1,70% à 55,67 euros.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse après la plus forte baisse sur deux jours enregistrée depuis novembre 2011, ce qui augure d'une forte volatilité au cours des prochains mois.

Le marché obligataire se stabilise après l'affolement entraîné la veille par les craintes sur l'avenir de la politique de la Fed. Les futures sur le Bund allemand restent peu changée autour de 142, tandis que les obligations italiennes et espagnoles rebondissent.

Les obligations d'Etat grecques sont en baisse, à cause des craintes sur la situation politique à Athènes, où la Gauche démocratique, plus petit parti de la coalition au pouvoir, pourrait décider de retirer son soutien au gouvernement mené par Antonis Samaras.

L'écart se creuse entre les rendements du Bund et ceux des bons à dix ans du Trésor américain, ce qui pousse l'euro à s'affaiblir légèrement face au dollar, même si la monnaie américaine se maintient à un niveau élevé face à un panier de six devises, profitant de la perpective de ralentissement des rachats d'actifs de la Fed.

Le baril de Brent rebondit à près de 103 dollars, car des investisseurs profitent de sa chute de la veille pour acheter du pétrole à moindre coût, et les cours sont soutenus par les craintes liées au conflit syrien sur la situation au Moyen-Orient.

 

12:03 La Belgique compte placer entre 1,8 à 2,8 milliards d'OLO lundi. Sont concernées les lignes d'OLO 2018; 2019; 2023 et 2026.

 

10:50 |Le point en Europe en milieu de journée|

Les marchés reprennent leurs esprits après l'annonce d'un possible ralentissement des mesures d'aide à l'économie de la banque centrale américaine (Fed).



Lors du discours qui a suivi la réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) mercredi soir, le président de l'institution Ben Bernanke a laissé entendre que son institution pourrait bientôt mettre un frein à sa politique ultra-accommodante, sur laquelle les marchés se sont appuyés jusqu'à présent, parfois pour se hisser vers les sommets.

Combiné à un mauvais chiffre en Chine jeudi, ces propos ont eu l'effet d'un cocktail explosif sur les marchés, entraînant un vaste mouvement de vente.

La séance de vendredi s'annonce calme en l'absence de grand rendez-vous sur le plan macroéconomique. 

Les sorties de capitaux hors de la zone euro se sont accélérées en avril, atteignant 9,3 milliards d'euros après 7,9 milliards en mars, montrent les statistiques publiées par la Banque centrale européenne (BCE).

La balance des paiements courants de la zone fait ressortir un excédent de 15,3 milliards d'euros en données brutes en avril, en net repli par rapport à celui de 24,9 milliards enregistré le mois précédent, précise la BCE.

Jeudi, les ministres des finances de la zone euro se sont mis d'accord sur le principe d'une recapitalisation directe des banques par leur fonds de secours, le MES, un mécanisme qui devrait permettre à l'avenir de renflouer les banques d'un pays sans plomber le budget de l'Etat.

 

 

10:02 Voilà un peu d'explications sur les tensions observées sur le marché interbancaire chinois.

 

Des responsables de la banque centrale chinoise ont prévenu cette semaine les banques commerciales qu'elles ne devaient pas s'attendre à pouvoir compter indéfiniment sur un flux de liquidités abondant et que la politique monétaire resterait prudente, a-t-on appris vendredi de sources directement informées du déroulement de la réunion.

Les marchés monétaires chinois ont été secoués ces derniers jours par la décision de la banque centrale de limiter ses injections de liquidités dans un marché tendu.

Des analystes estiment que la Banque populaire de Chine (PBOC) souhaite adresser un avertissement clair aux banques qui utilisent les financements à court terme pour des opérations de trading au lieu de les consacrer au crédit.

Ces tensions ont fait fortement monter les taux de financement au jour le jour sur le marché chinois.

La banque centrale a aussi exigé des banques commerciales qu'elles améliorent la gestion de leurs liquidités, à commencer par les plus grosses d'entre elles, censées contribuer à la stabilisation du marché, ont précisé quatre sources.

La PBOC n'a pas répondu dans l'immédiat à des demandes de commentaires.




09:47 |Le point à l'ouverture en Europe|


Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse vendredi. Les investisseurs se reprennent au lendemain de la forte baisse provoquée par les propos de Ben Bernanke, président de la Réserve fédérale des Etats-Unis, qui a évoqué mercredi un ralentissement des rachats d'actifs d'ici la fin de l'année.

Paris gagne 0,7%, Milan 0,65%, Londres 0,48%, Bruxelles 0,38%, Amsterdam 0,30% et Madrid 0,17%.

Alors que le programme de rachats d'actifs de la Fed a dopé les marchés pendant plusieurs mois en maintenant les taux d'intérêt à des niveaux historiquement bas, Ben Bernanke a prévenu mercredi soir que la banque centrale commencerait à ralentir ses injections de liquidités dans les prochains mois si le redressement de l'économie se confirme.

Les marchés européens restent en outre prudents à cause des incertitudes qui pèsent sur la situation politique de la Grèce, où la Gauche démocratique, le plus petit parti de la coalition au pouvoir, pourrait décider de retirer son soutien au gouvernement d'Antonis Samaras après l'échec des discussions sur la réouverture de la société d'audiovisuel public ERT.

Sur le marché obligataire, le rendement grec à 10 ans bondit de 61 points de base tandis que l'Espagne et l'Italie voient le coût de leur dette se tasser de 5 points de base

Sur le marché des matières premières, l'or et l'argent remontent la pente sans toutefois effectuer un rebond spectaculaire. L'once d'or libellée en dollar reprend 1% après une chute de 5% et s'affiche proche des 1.300 dollars l'once. Même scénario pour l'argent sur le marché du comptant qui a dégringolé de 8% hier jeudi.

 

09:37 La Banque Degroof modifie son objectif de cours sur:

  • Aedifica, à 49 euros contre 48 euros avant; l'avis reste à conserver
  • Leasinvest, à 74 euros contre 75,82 euros avant; le conseil reste à conserver

 

09:18 Changement de pool pour le secteur bancaire français. S&P a passé au crible le secteur bancaire français. L'ensemble du système bancaire français passe du groupe 2 au groupe 3, ceci abaisse le point de départ de la notation d’une banque française de " a- " à " bbb+ ". Les établissements financiers voient quant à eux leurs notes abaissées comme suit:

 

 

09:15 L'or remonte vers les 1.300 dollars

 

 

09:13

 

#bpost est désormais une société cotée. Ouverture stable, malgré tempête sur les bourses pic.twitter.com/j1rQTQgSUD— Michael Sephiha (@sephke) June 21, 2013

 

09:11 Crise dans le secteur interbancaire chinois?

 

09:08 | Opening Bell |

Amsterdam: +0,43%
Bruxelles: +0,33%
Francfort: +0,44%
Londres: +0,47%
Paris: +0,73%
Milan: +0,32%
Madrid: +0,15%

 

 

09:04 bpost: le titre varie peu dans les premiers échanges: 14,56 EUR now (14,50 euros cours de référence) +034%

 

08:56 bpost dans les startings blocks!

 

08:46 La cotation en Leasinvest reprennent ce vendredi. Hier jeudi, le titre a été suspendu le temps du placement privé de scripts non exercés dans le cadre de l'augmentation de capital.

 

08:33 Ablynx, Aedifica et WDP pourraient bien être recherchées:

  • Ablynx: dans le cadre de la collaboration avec Merck Serono, Ablynx recevra un paiement d'étape de 2,5 millions d'euros de son partenaire. Le Nanobody ALX-0761, un candidat médicament pour traiter des maladies inflammatoires, a atteint le stade de la recherche clinique.
  • Aedifica s’implante à l’étranger en réalisant une première acquisition de maison de repos récente en Allemagne. Elle totalise 80 lits en Rhénanie-du-Nord-Westphalie pour une valeur conventionnelle de 8 millions d'euros. Le rendement locatif brut initial est d’environ 7,25 %.
  • WDP En collaboration avec la société BCTN, qui exploite les terminaux de conteneurs terrestres Benelux, WDP a investi à nouveau dans un site à caractère multimodal, situé à Meerhout. WDP entend renforcer son portefeuille avec ce nouveau projet en étendant sa présence sur l'axe historique Anvers-Bruxelles-Charleroi. La Sicafi estime le budget d'investissement à 10 millions d'euros, sur la base d'un entrepôt WDP  standard, mais il est clair que le projet final sera construit en tenant compte des besoins particuliers du client.

 

 

08:29 |Le point à la côture de Tokyo|

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo, qui avait débuté la séance de vendredi en baisse de plus de 2% à cause de la chute de Wall Street la veille, a changé de direction peu de temps avant la clôture pour terminer en hausse de 1,66%.

La séance a été très active avec 3,34 milliards d'actions échangées sur le premier marché.

Le retournement de situation observé peu avant la fin des transactions serait dû à une baisse plus marquée du yen vis-à-vis du dollar et de l'euro.

 

08:23 A suivre ce vendredi: l'évolution du cours des matières premières, tels l'or ou encore l'argent. Ce matin, les cours des principales matières premières rebondissent, après avoir chuté la veille en raison des craintes des investisseurs sur l'avenir de la politique accommodante de la Fed.

Le baril de Brent repasse au-dessus des 102,50 dollars, mais son cours reste bien inférieur à ce qu'il était avant les déclarations de Ben Bernanke.

L'once d'or fin voit aussi son cours se relever nettement à 1297,47 dollars (contre 1284,97 dollars jeudi soir) , après avoir chuté jeudi à son plus bas niveau depuis septembre 2010. Le métal précieux devrait toutefois enregistrer sa plus importante baisse hebdomadaire en près de deux ans.

 

08:19

 

08:16 Rachats à bon compte ou nouvelle chute pour le titre Fnac? Le titre a perdu hier jeudi 13,64%. On a connu mieux en terme d'IPO!

 

08:08 Quelle tendance en Europe ce vendredi? On ne devrait pas avoir de mouvements spectaculaires, si l'on en croit le contrat à terme londonien. Il s'affiche à -0,12%. Pour rappe, hier jeudi, toutes les classes d'actifs ont nettement reculé après les propos de Ben Bernanke(désormais surnommé Bear-nanke). Le président de la Réserve fédérale des Etats-Unis a évoqué mercredi un ralentissement des rachats d'actifs d'ici la fin de l'année.

 

08:07 Bonjour! Premier Market Live de cet été 2013 marqué par ailleurs par la première cotation du titre bpost sur NyseEuronext Bruxelles. A suivre en direct dans ce Market Live! Pour rappel, le cours de référence est de 14,5 euros.

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés