1. Les marchés
  2. Live blog
live

Les actions européennes virent en territoire positif en clôture

Après avoir passé une bonne partie de la séance dans le rouge, les principaux indices européens ont clôturé en hausse, vendredi, à l'exception de la Bourse de Londres. A Bruxelles, le Bel 20 a gagné 0,57%.
  • Clôture en Europe

    Bel 20: +0,57% à 3.817,02 points

    AEX: +0,16% à 516,54 points

    Cac 40: +0,65% à 5.122,51 points

    Dax: +0,46% à 12.312,87 points

    FTSE 100: -0,63% à 7.322,92 points

  • Trois hausses de taux en 2017? "Exagéré", dit Bullard (Fed)

     

    #FED #Bullard Les données économiques ne suggèrent pas que la FED doit bouger, ce n'est pas une économie qui accélère fortement— Alexandre Baradez (@ABaradez) 31 mars 2017

  • La Fed pourrait réduire son bilan

    La Réserve fédérale pourrait procéder dès cette année à un dégonflement de son bilan, qui atteint actuellement les 4.500 milliards de dollars (4.209 milliards d'euros), soit plus tôt que ce que la plupart des économistes de Wall Street prévoient.

    Je ne serais pas étonné que, dans le courant de l'année ou en 2018, si l'économie évolue conformément à nos attentes, nous ne commencions à laisser progressivement les titres arriver à échéance.
    William Dudley
    Président de la Réserve fédérale de New York

    "Je ne serais pas étonné que, dans le courant de l'année ou en 2018, si l'économie évolue conformément à nos attentes, nous ne commencions à laisser progressivement les titres arriver à échéance plutôt que de les refinancer", a déclaré à Bloomberg TV William Dudley, président de la Réserve fédérale de New York.

    Il a également estimé que cette réduction du bilan pourrait représenter un "substitut" aux hausses de taux, se traduisant par une "pause" dans le cycle de durcissement monétaire.

    Dudley a jugé aussi que deux nouvelles hausses des taux cette année semblaient une hypothèse raisonnable, encore que, a-t-il poursuivi, il n'y ait aucune urgence dans la mesure où l'économie n'est pas en état de surchauffe.

  • La probabilité d'une hausse des taux de la BCE fin 2017 tombe à 35%

    Les anticipations des intervenants sur le marché monétaire au sujet d'une hausse des taux de la Banque centrale européenne (BCE) lors de sa réunion de politique monétaire de décembre ont encore baissé après la publication vendredi des premiers chiffres de l'inflation dans la zone euro, inférieurs aux attentes.

    Le taux interbancaire Eonia à terme à la date de la réunion de la BCE du 14 décembre prochain se situait autour de -0,3202%, soit 3,5 points de base au-dessus du taux Eonia spot (-0,3570%).

    Cet écart suggère que les intervenants intègrent une probabilité de 35% de voir la BCE procéder à un tour de vis monétaire lors de sa dernière réunion de politique monétaire de l'année; cette probabilité était de 50% jeudi et de 70% en début de semaine.

    ©AFP

  • Wall Street| Opening Bell |

    • Dow Jones: -0,19%
    • S&P 500: -0,21%
    • Nasdaq Composite: -0,18%
  • Les dépenses des ménages progressent moins vite que les revenus en février

    Les dépenses des ménages ont ralenti leur progression en février aux Etats-Unis tandis que les revenus ont continué d'avancer, selon des données publiées vendredi par le département du Commerce.

    Les dépenses n'ont progressé que de 0,1% en un mois, en données corrigées des variations saisonnières, alors que les analystes misaient sur une hausse de 0,2% comme en janvier.

    Les revenus ont eux continué leur progression à +0,4%, comme s'y attendaient les économistes.

    Le revenu disponible après impôt a augmenté de 0,3%.

  • L'inflation annuelle atteint la cible de la Fed en février

    L'inflation aux Etats-Unis a atteint la cible de la Réserve fédérale en février, selon l'indice PCE publié vendredi par le département du Commerce.

    L'indice des prix basé sur les dépenses de consommation, mesure préférée de la banque centrale (Fed) pour observer l'évolution des prix, a progressé de 2,1% sur un an.

    Le taux que la Fed considère sain pour l'économie est autour de 2%.

  • "Le marché termine le trimestre en roue libre, avec de faibles volumes et des petites prises de profit"
    Daniel Larrouturou
    Directeur général délégué de Diamant bleu Gestion

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    • AKARI THERAPEUTICS. La FDA, l'autorité sanitaire américaine, a annoncé qu'elle examinerait avec une procédure accélérée le traitement Coversin du laboratoire contre une maladie rare du sang, qui fait l'objet d'essais de phase II. L'action, en baisse d'environ 50% sur les 12 derniers mois, s'adjugeait jeudi 7,4% à 7,50 dollars dans les transactions électroniques d'après-Bourse.
    • CHIPOTLE MEXICAN GRILL. La chaîne de restauration rapide a obtenu d'un groupe d'actionnaires qu'il retire une motion demandant la séparation des fonctions de directeur général et de président qui devait être soumise à l'assemblée générale du 25 mai.
    • DUPONT a annoncé qu'il allait vendre son unité de protection des récoltes à FMC et reprendre à ce dernier sa division santé et nutrition. L'opération rapportera environ 1,6 milliard de dollars (1,49 milliard d'euros) à DuPont, qui entend ainsi faciliter sa fusion avec DOW CHEMICAL.
    • JOHNSON & JOHNSON a annoncé vendredi que son offre publique d'achat (OPA) de 30 milliards de dollars (28,1 milliards d'euros) sur Actelion avait été un succès, le laboratoire américain précisant détenir 77,2% des droits de vote de l'entreprise biotechnologique suisse.
    • WHITEWAVE - Danone a annoncé vendredi avoir conclu un accord de principe avec les autorités américaines portant sur la cession de Stonyfield, une de ses filiales américaines de produits laitiers frais, en vue de "faciliter la réalisation rapide de l'acquisition" de Whitewave, spécialiste américain des produits bio.

  • Venez commenter l'actualité boursière avec nous dès 12h30 (->13h30)

  • L'essentiel de la matinée boursière en cinq points

    1. Les indices actions européens pointent en baisse en fin de matinée, alors que l'inflation en zone euro a nettement ralentit en mars.

    2. Les valeurs minière signent, de loin, le recul sectoriel le plus marqué en Europe avec un repli approchant les 2%, affectées par une tenue mitigée des cours des métaux industriels. Anglo American lâche perd près de 4%.

    3. Les places financières sont ralenties notamment par les valeurs exposées au  marché sud-africain après le limogeage par le président Jacob Zuma de son ministre des Finances.  Investec et Old Mutual, très présents en Afrique du Sud chute de plus de 7%.

    4. Kiadis abandonne 6,3% à Bruxelles, dans la foulée de l'annonce de ses résultats et sur des prises de bénéfice après les gains de ces derniers jours.

    5. Group Flo (AvH/Frère) flambe de 31%, après l'offre déposée par le groupe Bertrand en vue d'un rachat.

  • L'inflation dans la zone euro a fortement ralenti en mars

    L'inflation dans la zone euro a fortement ralenti en mars à 1,5%, bien en dessous de l'objectif de la BCE de 2%, selon une première estimation publiée vendredi par l'Office européen des statistiques.

    En février, l'inflation dans les 19 pays ayant adopté la monnaie unique avait atteint 2%, pour la première fois depuis janvier 2013.

  • Voici le briefing actions belges du jour

    Briefing actions (31 mars) - Bpost, Solvay, Aperam, Sofina, AvH, Barco, Kiadis, Argenx, Vranken, Fluxys, Econocom https://t.co/aj9RrkywJm pic.twitter.com/GeNW0dnUFQ— Stéphane Wuille (@stephanewuille) March 31, 2017

  • Rémy Cointreau monte, Goldman Sachs très confiant sur la Chine

    L'action Rémy Cointreau grimpe à la Bourse de Paris, portée par une note favorable de Goldman Sachs qui juge le retour de la croissance en Chine pour le secteur des spiritueux sous-estimé par le marché.

    La consommation chinoise sur le haut de gamme repart à la hausse, ce qui n'est pas suffisamment intégré par le marché, juge Goldman Sachs dans sa note. Selon l'influent broker américain, Rémy Cointreau est le mieux positionné en terme de croissance sur le long terme. Les analystes passent ainsi à l'"achat" sur le titre, contre "neutre" auparavant.

    Ces derniers ont par ailleurs abaissé leur conseil, de "neutre" à "vendre", sur le britannique Diageo qui perd selon eux des parts de marché dans la plupart des pays et des catégories.

  • "Il y a de fortes chances que les Bourses européennes repartent de l'avant en cours de journée. La première estimation de l'inflation de mars en zone euro, attendue dans la matinée, devrait signaler un ralentissement par rapport à février et constituer un argument en faveur de la politique monétaire généreuse de la BCE, bien vue par les marchés."
    Milan Cutkovic
    Analyste d'AxiTrader

  • Exmar sous pression, l'absence de dividende final passe mal

    Après avoir versé un dividende intérimaire de 0,10 euro en septembre dernier, Exmar , qui a vu son chiffre d’affaires se contracter en 2016 à 278,5 millions de dollars contre 315,3 millions d’euros un an plus tôt, a décidé de ne pas distribuer de dividende final.

    Plus de détails dans notre article: "Pas de dividende final pour Exmar"

  • Le point sur les marchés en début de matinée

    1. Les principales Bourses européennes évoluent en baisse dans les premiers échanges, les investisseurs jouant visiblement la prudence pour cette dernière séance du premier trimestre, avant de nombreux indicateurs économiques, dont l'inflation dans la zone euro.

    2. Le compartiment des matières premières affiche le repli le plus marqué, de 1,18% en réaction au recul des cours de métaux comme le cuivre (-0,81%) ou le nickel (-0,54%), et de ceux du pétrole, victime de prises de bénéfice après trois séances de hausse.

    3. Plus forte baisse du Stoxx 600, l'assureur Old Mutual, très exposé au marché sud-africain, chute de 7% après le limogeage du ministre des Finances décidé par le président Zuma, qui fait baisser le rand et les emprunts d'Etat sud-africain.

    4. Group Flo (AvH/Frère) s'envole de 50%, après l'offre déposée par le groupe Bertrand en vue d'un rachat.

    5. A Bruxelles, Kiadis (-8%)  est lanterne rouge de la cote, après la publication de ses résultats annuels et une trésorie divisée par deux en un an.

  • Groupe Flo décolle de 25% après l'offre de reprise du groupe Bertrand

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: -0,28%
    • Amsterdam: -0,25%
    • Francfort: -0,17%
    • Paris: -0,27%
    • DJ Stoxx 600: -0,28%
  • KBCS relève son target pour Sofina

    KBC Securities relève son objectif de cours sur Sofina à 130 euros (120 jusqu'ici), tandis que le conseil est reste à "conserver".

  • Le propriétaire de Quick veut racheter le Groupe Flo (Frère/AvH)

    Le groupe d'hôtellerie, de restauration et de distribution Bertrand (propriétaire de Quick en France) a déposé une offre pour reprendre le groupe de restauration le Groupe Flo (Hippopotamus, Tablapizza, Bistro Romain...) qui traverse une mauvaise passe depuis des années et voit son chiffre d'affaires fondre.

    Groupe Flo est contrôlé par un consortium composé de la CNP, contrôlé par Albert Frère, Ackermans & van Haaren et Tikehau Capital. Ensemble, ils détiennennt 69,8%, le reste des actions sont librement négociées sur Euronext Paris.

  • Degroof Petercam a changé d'avis sur Solvay

    La Banque Degroof Petercam réduit son conseil sur Solvay à "accumuler" contre "acheter". L'objectif de cours est de 120 euros.

  • 77,2%
    Johnson & Johnson annonce que son offre publique d'achat (OPA) de 30 milliards de dollars (28,1 milliards d'euros) sur Actelion est un succès, le laboratoire américain précisant détenir 77,2 des droits de vote de l'entreprise biotechnologique suisse. Le prix de l'offre, qui a couru du 3 au 30 mars, était de 280 dollars par action Actelion. Johnson & Johnson précise viser une finalisation du rachat de sa cible au deuxième trimestre.

  • Le Nikkei à Tokyo finit en baisse de 0,81%

    En hausse à mi-séance, la Bourse de Tokyo a clôturé en baisse vendredi, le marché ayant effacé progressivement ses gains en même temps que le dollar réduisait sa progression face au yen.

    L'indice Nikkei a perdu 153,96 points (-0,81%) à 18.909,26 points et le Topix, plus large, a cédé 14,99 points (-0,98%) à 1.512,60 points.

    Sur l'ensemble de la semaine, le Nikkei cède 1,83%, accusant son troisième repli hebdomadaire consécutif. De ce fait, le mois de mars s'est soldé par une baisse de 1,10% après +0,41% en février et -0,38% en janvier.

     

    +1,07%
    Sur le premier trimestre 2017, l'indice phare de la Bourse de Tokyo enregistre un recul de 1,07% après +16,2% au quatrième trimestre 2016.

  • HSBC révise son objectif de cours sur Bpost

    HSBC abaisse sa recommandation pour Bpost après le refus de l'IBPT d'approuver une augmentation des prix du timbre.

    L'analyste Edward Stanford recommande maintenant "conserver" le titre au lieu d' "acheter". Son objectif de cours est abaissé de 25 à 23,5 euros.

    Cinq analystes ont une recommandation d'achat pour Bpost, deux recommandent de vendre, le reste conseille de "conserver".

    Bpost jeudi est tombé jeudi à son plus bas niveau en trois mois, clôturant la séance sur son plus grand recul depuis depuis novembre dernier.

  • Derniers jours pour la publication des résultats

    C'est le dernier jour officiel pour les entreprises cotées (sur le marché continu) pour publier leurs résultats annuels, et il y a souvent quelques retardataires.

    Hier soir, après la clôture, Sofina a publié ses résultats. Aujourd'hui, on attend notamment les sociétés suivantes:

    • 4Energy Invest
    • ABO-Group
    • Beluga
    • Floridienne
    • Kiadis Pharma
  • Le point sur les marchés avant l'ouverture

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues sur une note stable à l'ouverture, à l'aube d'une séance du qui sera animée par de multiples indicateurs économiques.

    2. En Europe, les investisseurs seront attentifs aux chiffres du produit intérieur brut (PIB) au Royaume-Uni pour le quatrième trimestre, mais surtout à la première estimation de l'inflation en zone euro pour le mois de mars.

    3. Sur le front politique, la prudence pourrait être de mise alors que le président américain va signer ce vendredi des décrets visant à identifier les pratiques déloyales à l'origine du déficit commercial des Etats-Unis et à sévir contre le non-paiement des mesures antidumping frappant certaines importations.

    4. En Europe, l'Union européenne va présenter ce vendredi à la Grande-Bretagne sa vision des négociations qui doivent tout à la fois aboutir à sa "sortie ordonnée" du bloc des Vingt-Huit, limiter les incertitudes pour les entreprises et ouvrir la voie à une future relation étroite entre les deux parties.

  • Good morning!

    Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur le "market live" de L'Echo, l'endroit idéal pour suivre les principaux événements de cette séance de bourse.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés