1. Les marchés
  2. Live blog
live

Les Bourses espèrent un ton conciliant de la Fed

Les marchés européens ont clôturé en nette hausse ce mercredi, portés par l'espoir que la Réserve fédérale annonce prochainement une nouvelle baisse de taux. Le rapport de sa dernière réunion, qui doit être publié ce soir, est particulièrement attendu.
  • Fin du Market Live

    C'est la fin de ce Market Live. Mais nous vous donnons rendez-vous demain, à partir de 07h30, pour une nouvelle édition en direct.

    À l'agenda de ce jeudi 22 août: les premiers indices PMI manufacturier au Japon, en Allemagne et en zone euro. Les investisseurs s'intéresseront surtout au compte rendu de la dernière réunion de la Banque centrale européenne (BCE). On saura également si l'indice de confiance du consommateur en zone euro continue de baisser.

    Côté entreprises, on attend les résultats trimestriels de Celyad, IBA et Kinepolis.

    À demain!

  • Aedifica poursuit son expansion en Allemagne

    La société immobilière Aedifica   annonce avoir acquis un site d'immobilier de santé à construire à Wurzen (Allemagne), d'une capacité de 73 unités. LA valeur conventionnelle s'élève à environ 7 millions d'euros. 

    La SIR belge a par ailleurs réceptionné le campus de soins à Schwerin (Allemagne), d'une capacité de 87 unités. L'investissement total s'élève à environ 12 millions d'euros. Lien vers le communiqué

  • Clôture des marchés européens

    CAC 40 +1,70%

    BEL 20 +1,06%

    AEX +0,95%

  • USA: baisse plus forte qu'attendu des stocks de pétrole brut

    Les stocks américains de pétrole brut ont baissé plus que prévu la semaine dernière, a annoncé l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA). Les stocks de brut ont reculé de 2,7 millions de barils à 437,78 millions. Les économistes attendaient en moyenne une diminution de 1,9 million de barils.

    Les cours du pétrole ont cependant conservé leurs gains après la publication de ces chiffres. Les données de l'American Petroleum Institute (API), publiées mardi soir, faisaient déjà état d'un recul plus fort que prévu des stocks pétroliers aux Etats-Unis la semaine passée (cfr post de 08h14).

  • USA: hausse plus forte que prévu des reventes de logements

    Les reventes de logements aux Etats-Unis ont augmenté plus que prévu en juillet à la faveur de taux hypothécaires en repli et de la vigueur du marché de l'emploi, signes que la baisse des taux opérée par la Réserve fédérale (Fed) a contribué au soutien de l'économie américaine.

    Selon les statistiques publiées par la National Association of Realtors (NAR), principale fédération d'agents immobiliers du pays, les reventes ont augmenté de 2,5% à 5,42 millions d'unités en rythme annualisé corrigé des variations saisonnières. Ce chiffre ressort au-dessus des attentes des économistes qui étaient de 5,39 millions d'unités.

  • Quand le FMI critique la politique économique de Trump

    La guerre commerciale menée par l'administration Trump contre la Chine avec des tarifs douaniers punitifs et un affaiblissement du dollar ne permettront pas de redresser les déséquilibres commerciaux, ont mis en garde des économistes du FMI.

    Sur un ton inhabituellement direct, l'économiste en chef du Fonds monétaire international, Gita Gopinath et deux de ses collègues affirment que la politique économique de la Maison Blanche est contreproductive et va ralentir l'économie mondiale. Les tarifs douaniers "vont avoir un impact négatif aussi bien sur l'économie américaine que mondiale en minant la confiance des entreprises et l'investissement et en désorganisant les chaînes d'approvisionnement, tout en augmentant les coûts pour les producteurs et les consommateurs", écrivent les auteurs dans un billet de blog de l'institution.

  • Et pendant ce temps, le bitcoin rechute

    Le cours du bitcoin chute de plus de 8% ce mercredi, atteignant son plus bas niveau en cinq jours. Les traders et analystes imputent ces pertes à des aspects techniques dans une faible liquidité. Les autres grandes cryptomonnaies suivent le mouvement

  • | OPENING BELL |

    Wall Street ouvre dans le vert: Dow Jones +0,76%, Nasdaq +0,86%

  • Osram va dénoncer le moratoire conclu avec AMS

    Osram va très probablement dénoncer ce mercredi soir un moratoire conclu en juin dernier avec AMS interdisant à ce dernier de lancer une offre de rachat sur sa cible allemande, ont dit à Reuters des sources proches du dossier.

    L'autrichien AMS , spécialisé dans les capteurs optiques, a proposé à la mi-août de racheter Osram au prix de 38,5 euros par action, soit 10% de plus que ce que proposent les fonds Bain Capital et Carlyle.

    Cette offre valorise Osram, spécialisé dans l'éclairage, à 4,3 milliards d'euros contre un total de quatre milliards mis sur la table par Bain et Carlyle.

    Mais pour permettre à AMS de lancer son offre, Osram doit au préalable dénoncer le moratoire.

    ©AFP

  • Update - Echec pour le nouvel emprunt allemand à 30 ans

    L'Allemagne a adjugé pour la première fois mercredi des obligations à 30 ans avec un rendement négatif, une étape décisive pour un marché où toutes les maturités ont désormais des rendements inférieurs à zéro.

    L'émetteur allemand a adjugé 824 millions d'euros de ces nouvelles obligations à long terme, contre un objectif de deux milliards d'euros, avec un rendement moyen de -0,11%. Le coupon de l'obligation a été fixé à 0% plus tôt cette semaine.

    Après la baisse des rendements à 30 ans au cours des dernières semaines, la demande timide lors de l'adjudication n'a pas été une surprise, ont dit des analystes.

    "La question plus fondamentale est désormais ce qui va advenir de la demande institutionnelle avec toute la courbe des rendements des obligations allemandes inférieure à zéro."
    Michael Leister
    Chargé de la stratégie taux chez Commerzbank

    "C'était un test décisif sur la volonté du marché de détenir des Bund à 30 ans avec un coupon à 0%, et il y a eu un manque d'engagement, de volonté, qui sont clairs. L'état d'esprit pourrait changer dans un avenir proche si les annonces de la BCE tirent les rendements encore plus bas."
    Matt Cairns
    Responsable de la stratégie de taux chez Rabobank

     

  • Milan efface ses pertes de la veille

    La Bourse de Milan reprend 1,84%, effaçant les pertes de la veille (-1,11%) après la démission du président du Conseil italien.

    Le président de la République Sergio Mattarella doit commencer dans l'après-midi ses consultations avec les chefs des différentes formations politiques du pays afin d'explorer les moyens de former une nouvelle coalition gouvernementale.

    "Ce qui s'est passé en Italie n'est pas vraiment une surprise et nous assistons à un rebond après une séance négative mardi. Le fait que l'Italie cherche à négocier le budget afin de pouvoir le soumettre à temps contribue en partie au sentiment haussier du marché."
    Bas Van Geffen
    Analyste chez Rabobank

  • L'essentiel de la tendance boursière

    1. Les indices actions européens progressent, entre 0,9% et 1,5%.
    2. Les investisseurs espèrent de nouvelles mesures de soutien à l'économie.
    3. Ils sont dans l'attente de la publication des minutes de la Fed, prévue dans la soirée.
    4. Les opérateurs supposent que les propos contenus dans les minutes de la Fed seront "conciliants".
    5. Mais les investisseurs attendent surtout le discours du président de la Fed, Jerome Powell, prévu vendredi à Jackson Hole (Wyoming), en quête d'indices frais sur la politique monétaire américaine.
    6. En Europe, les investisseurs continuent de surveiller les remous politiques italiens.
    7. Wall Street s'apprête à ouvrir en hausse, de l'ordre de 0,7%.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Alibaba, Tesla, Lowe's...

    * LOWE'S a annoncé mercredi des ventes à magasins comparables et un bénéfice trimestriels supérieurs aux attentes, le numéro deux des magasins de bricolage et d'aménagement intérieur aux Etats-Unis ayant privilégié ses clients professionnels, tout comme son concurrent plus grand HOME DEPOT. L'action bondit de 11,1% en avant-Bourse.

    * TARGET a annoncé une croissance de ses ventes à magasins comparables et un bénéfice par action au deuxième trimestre plus forts que prévu et a relevé ses prévisions de bénéfice de 5,75-6,05 à 5,90-6,20 dollars par action. L'action grimpe de 13,18% en avant-Bourse et devrait ouvrir à un record.

    * TESLA - Walmart a porté plainte contre Tesla, estimant que des panneaux solaires fournis par SolarCity, filiale du constructeur de voitures électriques, étaient à l'origine d'incendies dans plusieurs de ses magasins.

    * ALIBABA a reporté son projet de cotation secondaire à Hong Kong, une opération qui doit permettre au géant chinois du commerce électronique de lever jusqu'à 15 milliards de dollars (13,5 milliards d'euros), en raison des troubles politiques qui secouent le territoire, ont dit à Reuters deux sources proches du dossier.

    * CREE - L'action du spécialiste des technologies LED et producteur de semi-conducteurs perdait près de 9% dans les échanges hors séance mardi. Le groupe prévoit une perte au premier trimestre de l'exercice entamé le 1er juillet alors que le marché table sur un bénéfice selon Refinitiv. Cree évoque l'impact des sanctions américaines visant le chinois Huawei et le ralentissement du marché des LED.

  • Le secteur automobile en tête des hausses en Europe

    Le secteur automobile soutient la cote à la suite d'une information parue dans la presse italienne évoquant la possibilité d'une reprise des négociations de fusion entre Renault et Fiat Chrysler.

    L'indice DJ Stoxx 600 du compartiment bondit de 2,18%, la meilleure progression en Europe après les valeurs industrielles (+1,8%) et les technos (+1,71%).

    Renault s'adjuge 5% et Fiat Chrysler 3,51%.

    Selon le quotidien italien Il Sole 24, les discussions entre le président de Renault, Jean-Dominique Senard, et le directeur général de Nissan, Hiroko Saikawa, se sont intensifiées ces dernières semaines, ce qui pourrait relancer les négociations avortées en vue d'une fusion entre les groupes automobile français et italien.

  • Voici des actions à gros dividendes pour faire un pied de nez aux taux bas

  • Echec pour le nouvel emprunt allemand à 30 ans

    L'Allemagne a placé pour 824 millions d'euros d'obligations à 30 ans, alors que Berlin espérait emprunter 2 milliards.

    La demande s'est élevée à 869 millions d'euros (ratio bid to cover de 1,05).

    L'obligation a été pricée à 103,61% ou un rendement record de -0,11%.

    L'opération était vue comme un test essentiel pour évaluer la demande d'emprunts à long terme, dont les prix ont fortement augmenté ces dernières semaines sur le marché secondaire.

    Le 10 ans allemand remonte de 2,3 points de base à -0,67%.

     

  • "Il y a encore de l'espoir pour le THR-317 d'Oxurion"

    Les analystes de Kepler Cheuvreux maintiennent leur conseil d'achat et leur objectif de cours de 3,8 euros pour Oxurion malgré les résultats décevants du THR-317 pour le traitement du DME (oedème maculaire diabétique). Il semblerait que THR-317 puisse encore traiter la "MacTel1", une maladie oculaire rare pour laquelle il n’existe aucune option thérapeutique satisfaisante. Les résultats de l'étude de phase 2 en cours sont attendus pour fin 2019, début 2020.

  • Cryptomonnaies : la FSMA met en garde contre XTB-Markets

    Les arnaques aux cryptomonnaies continuent de faire des victimes en Belgique. La FSMA met dès lors à nouveau le public en garde ; elle met également à jour sa liste des plateformes de trading de cryptomonnaies à l’égard desquelles elle a pu constater des indices de fraude avec un nouveau site actif en Belgique.

    Le nouveau site web identifié par la FSMA est www.xtb‑markets.com. Ce site web a été ajouté à la liste des plateformes de trading de cryptomonnaies suspectes. La FSMA déconseille vivement aux consommateurs de donner suite à toute proposition émanant de ce site web.

  • Les marchés retrouvent du souffle

    Les marchés européens retrouvent du souffle, avec des indices qui renforcent leurs gains, malgré l'instabilité politique italienne et en attendant la publication des minutes de la Réserve fédérale américaine (Fed).

    La Bourse de Milan gagne ,54%, le Bel20 0,55%, Francfort 0,58%, Amsterdam 0,63% et Paris 1,13%. L'indice paneuropéen Euro Stoxx 50 gagne 0,86% et le Stoxx 600 0,79%.

    Côté européen, les projecteurs sont braqués sur l'Italie, où la démission mardi du Premier ministre Giuseppe Conte, actant la fin de la coalition entre la Ligue et le Mouvement 5 Etoiles, a ouvert "un nouveau chapitre d'incertitude", a souligné Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

    La classe politique italienne défilera à compter de mercredi au palais du Quirinal, résidence officielle du président Sergio Mattarella, où diverses formations proposeront la constitution d'un nouveau gouvernement.

    Si aucune majorité n'émerge, le président pourrait opter pour un scrutin anticipé.

    "Une nouvelle élection n'est pas une affaire conclue, la perspective d'une autre coalition existe encore."
    Jasper Lawler
    Analyste pour London Capital Group

    Outre l'Italie, les investisseurs vont se concentrer sur la Fed, qui publiera mercredi les minutes de sa dernière réunion de politique monétaire. A l'issue de cette rencontre fin juillet, l'institution avait décidé de diminuer ses taux directeurs d'un quart de point de pourcentage pour la première fois depuis 2008.

    "Les acteurs de marché devraient être intéressés de savoir s'il y a eu des discussions à propos de la nécessité d'une baisse, et surtout si une baisse plus importante a été envisagée."
    Michael Hewson
    Analyste de CMC Markets

    Du côté des indicateurs économiques, l'agenda est principalement américain, avec les publications prévues des reventes de logements pour juillet et d'un rapport sur les stocks de pétrole aux Etats-Unis.

  • Transactions d'inités : Wim Colruyt à nouveau à l'achat

    Wim Colruyt, administrateur de la chaîne de supermarchés éponyme, a encore acheté des actions du distributeur. Il a ainsi acquis le 24 juillet 10.000 titres pour 476.279 euros, ou 47,63 euros par action. C'est la deuxième fois que Wim Colruyt achète des titres depuis que le groupe a publié, en juin, des résultats décevants.

    Fin juin, l'administrateur a acheté 10.000 actions au prix de 50,58 euros l'unité cette fois.

  • Renault: +2,2%

    Renault gagne plus de 2,2% en début de séance, la presse italienne évoque la possibilité d'une reprise des négociations avec Fiat Chrysler dont l'action représentative avant de 1,7%.

  • KBCS vise un peu plus bas pour Agfa

    KBC Securities réduit son objectif de cours sur Agfa-Gevaert à 4,30 euros contre 4,70 euros. La recommandation reste à accumuler.

    Nous réduisons notre objectif de cours mais maintenons notre recommandation à "accumuler" alors que nous pensons que le marché sous-estime la valorisation potentielle de la vente d’une partie de la division HealthCare IT, indique Guy Sips, analyste chez KBC Securities. Nous avons mis à jour notre modèle de valorisation, poursuit-il, en tenant compte des perspectives économiques plus prudentes, de la hausse du prix de l'argent au cours des derniers mois, de l'impact négatif de la baisse récente des taux d’intérêt et de la plus faible valorisation des concurrents de la division HealthCare IT (CompuGroup, Nexus,…).

  • |Opening bell|

    Les marchés européens ouvrent en légère hausse, les investisseurs optant pour la prudence dans l'attente de nouveaux développements sur le front italien et de la publication d'un compte-rendu de la Réserve fédérale américaine (Fed).

    • Paris: +0,56%
    • Bruxelles: +0,49%
    • Amsterdam: +0,45%
    • Francfort: n.c.

    • Oxurion : -4,09% à 3,05 euros
    • Qrf : -2% à 14,60 euros

  • Alibaba reporte son IPO à Hong Kong

    Alibaba reporte son projet de cotation secondaire à Hong Kong, une opération qui doit permettre au géant chinois du commerce électronique de lever jusqu'à 15 milliards de dollars (13,5 milliards d'euros), en raison des troubles politiques qui secouent le territoire, ont dit à Reuters deux sources proches du dossier.

    Il n'y a pas de nouveau calendrier prévu pour l'opération, qui était programmée pour la fin du mois, mais elle pourrait intervenir dès octobre, sous réserve d'un apaisement des tensions politiques à Hong Kong, un des principaux centres financiers mondiaux, et de conditions de marché plus favorables, a dit l'une des sources.

     

    ©REUTERS

  • La SIR Qrf vise un dividende d'au moins 0,80 euro

    La SIR Qrf spécialisée dans les immeubles commerciaux en Belgique et aux Pays-Bas a dégagé, à l’issue du premier semestre, un résultat locatif net stable à 7,77 millions d’euros.

    Le résultat sur portefeuille affiche une perte de 23,8 millions d’euros essentiellement due à des variations négatives de la juste valeur des immeubles de placement.

    Le résultat net se traduit, pour sa part, par une perte de 20,55 millions d’euros, soit 2,98 euros par action. De son côté, le résultat EPRA (comprenez, sous-jacent) affiche une progression de 7,8% à 4,62 millions millions, soit 0,67 euro par action.

    Sur base du portefeuille actuel et des informations disponibles, la société prévoit de réaliser en 2019 un résultat EPRA par action de 1,20 à 1,30 euro. Sur cette base, Qrf envisage pour 2019 un dividende d’au moins 0,80 euro.

  • Le Brent au-dessus des 60 dollars le baril

    Le baril de pétrole de qualité Brent est au-dessus des 60 dollars le baril pour la première fois depuis une semaine à la suite d'un rapport de l'American Petroleum Institute (API), publié après la clôture de Wall Street, qui a montré une baisse plus forte que prévu des stocks pétroliers aux Etats-Unis, en attendant les chiffres officiels dans l'après-midi.

    Les inquiétudes sur la croissance mondiale limitent toutefois les gains.

    Le contrat septembre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) gagne 0,46% à 56,39 dollars le baril et l'échéance octobre sur le Brent prend 0,57% à 60,37 dollars.

  • Briefing d'avant Bourse

    Vers une séance sans relief en Europe

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues sans grand changement à l'ouverture, dans des marchés prudents en attendant le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait être quasiment inchangé à l'ouverture, tandis que le Dax à Francfort pourrait perdre 0,02% et le FTSE à Londres 0,07%.

    3. Les investisseurs attendent les "minutes" de la Fed après la clôture en Europe, puis celles de la dernière réunion de la BCE jeudi, avant l'intervention au symposium de Jackson Hole vendredi du président de la Fed, Jerome Powell.

    4. Sur le front du commerce, Trump ne montre aucun signe de souplesse dans le conflit avec Pékin, ayant déclaré mardi que la confrontation était nécessaire malgré son impact négatif sur l'économie.

    5. La crise politique à Hong Kong - qui a poussé Alibaba a retarder son entrée en Bourse prévue fin août - ainsi que les situations de blocage en Italie, comme au Royaume-Uni, incitent également les intervenants à faire preuve d'attentisme.

  • D'Ieteren fait une acquisition aux Etats-Unis

    Le groupe Safelite, filiale de Belron aux Etats-Unis, a conclu un accord en vue de l’acquisition des actifs de TruRoad Holdings, présent dans la réparation et le remplacement de vitrage de véhicules, le recalibrage de système de conduite et la gestion de sinistres.

    TruRoad gère un réseau de 2.000 prestataires, détenu en propre, en franchise ou sous contrat. TruRoad est présent dans 17 États américains.

    Ses revenus annualisés s’élèvent à environ 116 millions de dollars.

  • OPA réussie sur Connect Group

    Mardi soir, il a été annoncé que l'offre publique d'achat volontaire du principal actionnaire Huub Baren sur Connect Group avait abouti. Avec son entreprise IPTE Factory Automation, il a réussi à acquérir 13,37% des actions en circulation du groupe Connect, de sorte qu'il en détient maintenant 97,21%.

    La réouverture obligatoire de l'offre, bien entendu au même prix (1,60 euro par action), est maintenant prévue du 3 au 23 septembre. Une offre de retrait obligatoire s'ensuit. Connect Group finira par disparaître de la bourse, ce qui était l'objectif de Huub Baren.

  • L'Allemagne place du papier à 30 ans au coupon de 0%

    L'Allemagne publiera en fin de matinée les résultats d'une enchère relative au placement d'un emprunt un peu spécial. D'une durée de 30 ans, l'obligation porte un coupon de 0%, une première.

  • Les "Minutes" de la Fed au menu de la séance

    Bonjour et bienvenue sur notre "Market live". Les principaux indices asiatiques pointent en ordre dispersé, pénalisés par la baisse à Wall Street la veille, tandis que le président américain a dit qu'il n'était "pas prêt" à conclure un accord commercial avec la Chine.

    L'indice Nikkei cède 0,4%. En Chine, le CSI 300 des grandes capitalisations boursières se tasse de 0,14%. Shanghaï et Shenzhen sont stables. Seule la Bourse de Hong-Kong progresse, de 0,12%.

    L'Europe est signalée stable à l'ouverture.

    Les investisseurs attendent les "Minutes" de la Fed plus tard dans la journée, ainsi que le baromètre de la confiance des consommateurs belges. Les résultats de Leasinvest et FNG seront publiés après la clôture.

    La Bourse de New York a fini en baisse mardi après trois séances de rebond, les investisseurs ayant de nouveau délaissé les actions au profit des valeurs refuges, comme le yen ou les obligations d'Etat, dans l'attente de précisions sur les intentions de la Réserve fédérale face au ralentissement économique.

    > L'indice Dow Jones a perdu 0,66%, à 25.962,44 points
    > Le S&P-500, plus large, a cédé 0,79%, à 2.900,51 points.
    > Le Nasdaq Composite a reculé de 0,68%, à 7.948,56 points.

     

    ©AFP

Plus sur Les Marchés

Echo Connect