1. Les marchés
  2. Live blog
live

Les bourses européennes enchaînent les séances positives

Les marchés européens ont encore poursuivi leur rebond, sur fonds d'espoirs d'un rebond économique. À Bruxelles, Mithra signe la plus forte hausse après avoir signé un accord pour la commercialisation de l'Estelle en Australie.
  • Fin du Market Live

    C'est l'heure de clôturer ce "Market Live". Rendez-vous demain, à partir de 07h30, pour une nouvelle édition. 

    À l'agenda ce vendredi 29 mai: la séance s'annonce chargée sur le plan macroéconomique, avec le PIB belge, les ventes au détail en Allemagne ou encore l'évolution de la masse monétaire M3 en zone euro, pour ne citer qu'eux. Par ailleurs, Renault présente son nouveau plan de réduction des coûts.

    À demain!

  • Résumé de la séance

    Les principaux indices actions en Europe poursuivent inlassablement leur rebond entamé depuis plusieurs jours. "Le moral est plutôt bon depuis le début de la semaine sur les marchés", avec pour principal facteur "l'optimisme autour du déconfinement et la réouverture des économies, notamment aux Etats-Unis", explique Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque. L'autre élément porteur, ce sont "les annonces qui ont été faites par la Commission européenne (mercredi) et ce plan de relance qui est plutôt bien accueilli par le marché". 

    Le Dax allemand a progressé de 1,06%, le Footsie britannique de 1,38% et le CAC 40 de 1,76%. L'indice paneuropéen Stoxx 600 a de son côté gagné 1,64%.

    À Bruxelles, le Bel 20 a clôturé sur une progression de 1,48% à 3.281,90 points. KBC a terminé lanterne rouge (-2,68% à 50,10 euros).

    La biotech argenx (+3,11% à 195,90 euros) a levé 750 millions de dollars (soit 682,4 millions d’euros) via une augmentation de capital réservée à des investisseurs institutionnels. Quelque 2,58 millions de certificats ADS ont été vendus au prix unitaire de 205 dollars, ainsi que 1,07 million d'actions au prix unitaire de 186,52 euros.

    Hors Bel 20, Mithra a bondi de 10,44% à 22,75 euros après avoir annoncé un accord avec Mayne Pharma pour la commercialisation de l’Estelle en Australie. La biotech belge pourra recevoir des droits de licence et d’étapes pouvant atteindre 3,5 millions d’euros. "Le contraceptif oral de Mithra fait actuellement l'objet d'un examen réglementaire dans toutes les principales régions commerciales", indiquent les analystes de KBC Securities. "En tant que tel, 2020 peut être considérée comme une année de transition au cours de laquelle Mithra va se focaliser sur le commercial."

    D'Ieteren (+2,50% à 53,20 euros) a enregistré une baisse de 4,3% de ses ventes au premier trimestre. Le groupe de distribution automobile se montre toutefois confiant pour le reste de l'année: il signale que ses activités reprennent progressivement et que les ventes de Belron s’améliorent peu à peu chaque semaine depuis la mi-avril.

  • Clôture des marchés européens

    AEX +1,83%

    CAC 40 +1,76%

    BEL 20 +1,48%

  • Des actionnaires de Nyrstar se tournent vers la Cour constitutionnelle

    Plus de 200 petits actionnaires de Nyrstar, défendus par les avocats Laurent Arnauts et Robert Wtterwulghe (WATT Legal) viennent d'introduire devant la Cour constitutionnelle un recours en suspension et en annulation de l'arrêté royal n° 4 du 9 avril 2020 "portant des dispositions diverses en matière de copropriété et de droit des sociétés et des associations dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid 19". L'article 6 de cet arrêté pris durant le lockdown permet aux conseils d'administration de décider de façon unilatérale de ne pas organiser d'assemblée générale physique.

  • Moody's abaisse la note de Renault

    L'agence de notation américaine Moody's a abaissé la notation de Renault   à Ba2 contre Ba1 auparavant, avec une perspective négative. Selon elle, la crise qui touche le secteur devrait se traduire par "un affaiblissement prononcé" des fondamentaux de crédit de Renault avec une marge d'exploitation (marge d'Ebita) attendue négative en 2020, à -3%, contre +0,8% en 2019.

  • | OPENING BELL |

    Wall Street ouvre en petite hausse: Dow Jones +0,25%, S&P 500 +0,06% et Nasdaq -0,32%

  • Chute de 17,2% des commandes de biens durables aux USA en avril

    Les commandes de biens durables ont chuté de 17,2% en avril, deuxième mois d'affilée de baisse sous l'effet de l'arrêt de l'activité liée aux mesures de confinement, selon les données du département du Commerce.

  • La contraction du PIB US au premier trimestre révisée en hausse

    La contraction du PIB US au premier trimestre a été révisée à -5% en rythme annualisé en deuxième estimation, contre -4,8% en première estimation.

  • 2,12 millions d'Américains de plus au chômage

    La semaine dernière, 2,12 millions d'Américains se sont inscrits au chômage, portant le total à 40,8 millions depuis la crise du coronavirus.

    Le rythme des nouvelles inscriptions a toutefois tendance à ralentir, en regard des 2,45 millions d'inscriptions de la précédente. C'est un signe que les entreprises recommencent à embaucher après une vague de licenciement.

    Le nombre de personnes bénéficiant d'une allocation de chômage a diminué à 21,05 millions pour la semaine arrêtée au 16 mai.

  • Hertz: -22% en avant-bourse

    L'investisseur milliardaire Carl Icahn, qui était le principal actionnaire du groupe de location automobile désormais en dépôt de bilan, a annoncé mercredi avoir cédé l'intégralité de sa participation d'environ 39% en précisant subir au passage une "perte importante".

    Le titre Hertz Global Holdings chute de 22,1% dans les échanges en avant-bourse.

  • Wall Street attendue en ordre dispersé

    Wall Street devrait ouvrir en ordre dispersé, de +0,5% pour l'indice Dow Jones, de +0,13% pour le S&P 500 et de -0,42% pour le Nasdaq.

  • Le point sur la tendance boursière (update)

    Les bourses européennes restent orientées à la hausse, les espoirs de reprise économique l'emportant toujours sur les tensions liées à Hong Kong.

    Les gains varient entre +0,48% à Francfort et +1,51% à Amsterdam. L'Euro Stoxx 50 gagne 0,74% et l'indice DJ Stoxx 600 1,12%.

    Le Parlement chinois a approuvé à une écrasante majorité le projet de loi sur la sécurité nationale à Hong Kong, qui permet à Pékin d'affirmer un peu plus son autorité sur le territoire, mais qui y avive la contestation tout en alimentant la tension avec Washington.

    Avant même ce vote, le chef de la diplomatie américaine avait déclaré que Hong Kong ne pouvait plus prétendre à un traitement spécifique de la part des États-Unis en matière commerciale.

    Pour autant, les investisseurs privilégient toujours la perspective d'une levée rapide des mesures de confinement permettant une reprise de l'activité économique, dans le secteur du transport aérien et du tourisme entre autres, pendant les mois d'été de l'hémisphère nord.

    Les secteurs cycliques continuent d'enregistrer certaines des meilleures performances: celui des transports et du tourisme progresse de 1,11%, celui de la distribution de 1,75%.

    "Les tensions géopolitiques sont bien ancrées, mais les acteurs des marchés continuent de ne pas y prêter beaucoup d'attention. Le fait que la Chine adopte ce texte de loi met en péril l'accord commercial avec les États-Unis."
    Naeem Aslam
    Analyste d'Avatrade

    La séance sera animée, entre autres, par la deuxième estimation du produit intérieur brut (PIB) des États-Unis au premier trimestre. Les tout premiers chiffres, fin avril, avaient donné une contraction de 4,8% en rythme annualisé.

  • Le dividende d'Immobel validé par l'AG

    Immobel annonce, dans un communiqué, que l'assemblée générale de ce jeudi a approuvé le dividende de 2,66 euros par action en circulation.

    Pour rappel, les actions vendues par Immobel dans le cadre d’un placement privé le 13 mai dernier donneront pleinement droit au dividende attribué pour l’exercice 2019.

    L'action sera cotée ex-dividende le 2 juin et la date de paiement est fixée au 4 juin.

  • JDE Peet's (Douwe Egberts) avance IPO à vendredi (update)

    JDE Peet's, numéro deux mondial du café emballé et connu pour la marque Douwe Egberts, sera coté à la bourse d'Amsterdam vendredi au lieu de la semaine prochaine. En raison du grand intérêt des investisseurs, JDE Peet's est en mesure, en effet, de clôturer les souscriptions plus tôt.

    L'entreprise souhaite lever 2,4 milliards d'euros. L'un des nouveaux investisseurs est Quantum Partners, le fonds George Soros. Certains actionnaires, comme Mondelez, cèdent par contre leurs titres.

    La fourchette de prix sera comprise entre 30 et 32,25 euros par action.

    "Le carnet de commandes a été bouclé en quelques heures", a expliqué une source à Reuters. Les investisseurs institutionnels peuvent toujours souscrire jusqu'à 16 heures ce jeudi. "Si vous offrez moins de 31,5 euros, vous allez probablement rater les actions", a déclaré une source à Bloomberg.

    Le prix d'introduction exact et le nombre d'actions vendues seront annoncés vendredi avant l'ouverture de la bourse.

    Au sommet de la fourchette de prix, JDE Peet vaut environ 16 milliards d'euros. L'entreprise devrait donc rapidement entrer dans l'indice AEX.

    ©REUTERS

  • UPDATE | Briefing actions belges

  • Mithra prend la tête du marché bruxellois

    Mithra bondit de 7,5% à 22,15 euros, la meilleure progression de la bourse de Bruxelles ce matin. Le titre est toutefois talonné par Celyad (+7%) ou encore Galapagos (+5,6%).

    La biotech liégeoise a annoncé ce jeudi matin un accord avec Mayne Pharma pour la commercialisation d'Estelle en Australie. Les droits de licence et d'étapes pourront atteindre jusqu'à 3,5 millions d'euros (voir post de 8h36).

  • Belron (D'Ieteren) pourrait connaître une reprise en V

  • Basic-Fit:+13,4%

    L'action Basic-Fit tient la forme. Le titre grimpe de 14% à 23 euros, après un pic 24 euros (+19%) en début de matinée.

    Le marché réagit positivement à l'annonce d'une réouverture plus tôt qu'anticipé des salles de sports et des saunas aux Pays-Bas. Les salles de gyms pourront ainsi réouvrir le 1er juillet, deux mois plus tôt que le 1er septembre initialement prévu.

    Il s'agit d'un soulagement majeur, indique Alan Vandenberghe de KBC Securities. Si les Pays-Bas représente 27% des ventes, ils jouent davantage sur la rentabilité étant donné que tous les clubs sont matures. Avec la réouverture des clubs en Italie et en Allemagne, par exemple, et des rumeurs d'une réouverture possible en France à la mi-juin, l'analyste maintient sa recommandation d'achat sur Basic-Fit.

    Le prix cible est de 29 euros.

    ©HH

  • Orange Belgium pleure, Proximus et Telenet rient

    Proximus et Telenet progressent de respectivement 3,5% et 2,30% tandis qu'Orange Belgium   baisse de 2,65%, après la décision, hier, du régulateur belge sur les tarifs des prix de gros. Proximus bénéficie, en outre, d'une recommandation d'achat de Citi.

    Il y avait un peu d'espoir que les tarifs de gros évolueraient en faveur des opérateurs alternatifs, principalement Orange Belgium, indique Ruben Devos de KBC Securities. Au final, les tarifs finaux n'ont pas beaucoup évolué par rapport aux niveaux proposés dans le projet de décision.

    Les nouveaux tarifs officiels sont même moins avantageux pour les loueurs du réseau câblé, principalement Orange Belgium.

    L'analyste n'est donc pas surpris par la réaction négative du marché à l'égard d'Orange Belgium.

  • "L'action D'Ieteren peut doubler durant ces cinq prochaines années"

    Malgré un manque de visibilité à ce stade pour D'Ieteren , Degroof Petercam fixe son objectif de cours pour D'Ieteren à 68 euros afin de refléter une hausse significative dans l'hypothèse d'une reprise en V pour Belron (probabilité de 80%), et d'une reprise en U pour Moleskine et D'Ieteren Auto (probabilité de 20%).

    Le potentiel de croissance à moyen terme pour D'Ieteren viendra avant tout de Belron et de la rapidité avec laquelle l'entreprise se rétablit au-delà de la crise du Covid-19.

    Le broker maintient sa recommandation d'achat. L'action peut doubler dans les cinq prochaines années, ajoute-t-il.

  • "Le profil risque-return d'Umicore n'est plus attrayant"

    Compte tenu de sa position unique dans la mobilité propre, Umicore est bien positionné pour connaître une dynamique forte à moyen terme, indique Kepler Cheuvreux. Toutefois, la pandémie de Covid-19 provoque de forts vents contraires à court terme, poursuit le broker. Du coup, le profil risque-return n'est plus jugé "attractif".

    La recommandation passe de "conserver" à "réduire". L'objectif de cours reste à 32 euros.

    Umicore gagne 1,15%, à 40,31 euros, dans un marché en hausse de 1,47%.

  • Kepler Cheuvreux coupe dans l'objectif de cours de Solvay

    Kepler Cheuvreux réduit son objectif de cours sur Solvay mais maintient sa recommandation de "conserver".

    "Solvay a toujours été bon marché, en raison certainement d'une difficulté de modélisation. À cela s'ajoute maintenant une plus faible transparence. En outre, plusieurs de ses marchés finaux sont dans une situation difficile. Nous réduisons nos prévisions de bénéfice par action 2020-2022 de 20-28% et ajustons l'objectif de cours de 95 à 70 euros."

    Solvay progresse de 1,51% à 72,38 euros.

  • Le point sur la tendance boursière

    Les marchés européens continuent de grimper pour la quatrième séance d'affilée, toujours animés par l'espoir d'une reprise économique. L'indice DJ Stoxx 600 gagne 0,83% et l'Euro Stoxx 50 0,58%.

    "Les investisseurs continuent à croire que le relâchement des restrictions va entraîner un rebond de l'activité économique, avec des consommateurs qui, une fois débarrassés des confinements, vont dépenser massivement pour rattraper les semaines à rester assis à la maison."
    Michael Hewson
    Analyste de CMC Markets

    L'indice Bel 20 se démarque à nouveau et gagne 1,18%, aidé notamment par Proximus qui bondit de 4% après une recommandation d'achat de Citi. Telenet inscrit, de son côté, une hausse de 3,37%.

    Particulièrement recherchées hier, KBC , ING et AB InBev se maintiennent à la hausse avec des progressions de respectivement 2%, 1,9% et 2,44%.

    Argenx cède 3,6% au lendemain d'une augmentation de capital de 750 millions de dollars.

    Hors Bel20, D'Ieteren gagne 2% après son trading update.

    En Europe, Cineworld bondit de 24% à Londres, la meilleure progression de l'indice DJ Stoxx 600 après une mise à jour de sa situation financière et du niveau de ses liquidités.

    À Amsterdam, Basic-Fit s'envole de 14%, après la réouverture plus rapide que prévu des salles de sports.

    Easyjet gagne 4% après l'annonce d'un plan de restructuration visant 30% des effectifs et la diminution de sa flotte.

    SAS chute de 15%. La compagnie aérienne scandinave, détenue en partie par la Suède et le Danemark, est en discussions intensives avec ses principaux actionnaires afin d'obtenir de nouveaux financements.

  • Voici le briefing actions belges

  • |Opening bell|

    Amsterdam: +0,92%
    Bruxelles: +0,95%
    Paris: +0,70%
    Francfort: n.c.

    Euro Stoxx 50: +0,62%
    Stoxx 600: +0,74%

    Argenx: -0,79%

  • Trading update de D'Ieteren

    Le trading update de D'Ieteren montre que le groupe a été touché par les mesures de quarantaine.

    Après un bon démarrage de l’exercice (+11,2% en janvier et +9,4% en février), les ventes combinées du groupe D’Ieteren ont ainsi reculé de 4,3% au premier trimestre 2020 en raison des fermetures associées au Covid-19.

    Plus en détails, D'Ieteren Auto a vu ses ventes baisser de 6,9%. Les ventes de Belron ont légèrement régressé (-1,4%) et les ventes de Moleskine accusent un repli de 22,1% au premier trimestre 2020.

    Le Conseil d’administration proposera à l’assemblée générale (qui commence aujourd'hui à 15 h) un dividende brut par action stable par rapport à l’an dernier, et d’allouer l’augmentation initialement prévue, soit 0,15 euro par action, à la constitution d’un programme de solidarité venant en aide aux salariés du groupe D’Ieteren qui subiraient des conséquences liées à la crise du Covid-19.

  • Briefing d'avant bourse

    Les bourses européennes sont attendues en hausse à l'ouverture, toujours portées par l'optimisme entourant le redémarrage de l'économie mondiale qui relègue au second plan les tensions entre les États-Unis et la Chine sur Hong Kong.

    Les contrats à terme signalent une hausse de 1,73% pour l'EuroStoxx50, de 1,33% pour le Dax à Francfort et de 1,79% pour le Cac 40 parisien.

  • Accord entre Mithra et Mayne Pharma pour la commercialisation d'Estelle en Australie

    Mithra annonce la signature d’un nouvel accord de licence et d’approvisionnement exclusif d’une durée de 20 ans avec Mayne Pharma, pour la commercialisation de son contraceptif oral combiné Estelle en Australie.

    Les droits de licence et d’étapes pourront atteindre jusqu'à 3,5 millions d'euros.

    Le lancement commercial du contraceptif aux États-Unis et en Australie est prévu respectivement au premier et second semestre 2021.

  • Douwe Egberts en bourse dès demain

    JDE Peet, numéro deux mondial du café emballé et connu pour la marque Douwe Egberts, sera coté pour la première fois à la bourse d'Amsterdam dès demain (vendredi) au lieu de la semaine prochaine. JDE Peet a pu clôturer les souscriptions plus tôt en raison du grand intérêt des investisseurs.

    L'entreprise souhaite lever 2,3 milliards d'euros avec son IPO.

    Quantum Partners, le fonds George Soros, a souscrit à l'opération.

  • Elia, Euronav et Recticel ex-dividende

    Elia cote ex-dividende de 1,69 euro brut (1,64 euro l'année dernière), Euronav de 0,29 dollar (0,06 dollar) et Recticel de 0,24 euro (inchangé sur un an).

  • "Achetez Proximus"

    Citigroup relève son conseil sur Proximus de "conserver" à "acheter". La valorisation de l'action est attrayante en regard de son bilan et de ses importants investissements qui lui permettront de détenir un réseau de qualité supérieure à long terme, indique la banque d'affaires.

    La valeur de Proximus est en ligne avec celle de Telenet mais l'opérateur télécom historique couvre l'ensemble du marché belge et il bénéficie d'une solide position dans le business-to-business, précise encore l'analyste Nayab Amjad.

  • "L'économie allemande se contractera de 6,6% cette année" (Institut ifo)

    L'économie allemande connaîtra fort probablement une récession de 6,6% pendant l'année en cours. Cette chute lui permettra de repartir à la hausse l'année prochaine en réalisant une croissance de 10,2%. C'est ce qui ressort de la mise à jour des prévisions de l'Institut ifo concernant la conjoncture en Allemagne en 2020 et 2021.

    "Cette mise à jour s'appuie sur l'enquête ifo menée auprès des entreprises du pays au mois de mai. Celles-ci estiment en moyenne que la normalisation de leur situation commerciale nécessitera neuf mois selon l'hypothèse la plus probable", indique Timo Wollmershaeuser, le directeur des enquêtes conjoncturelles de l'Institut ifo.

  • Argenx lève 750 millions de dollars, la moitié plus qu'attendu

    Argenx a lancé, mardi soir, dans la foulée du bond de son action, une offre globale d'actions nouvelles qui lui a permis de récolter 750 millions de dollars (682 millions d'euros). C'est la moitié plus que le montant de 500 millions de dollars attendu.

    Argenx a vendu 258 millions de titres à Wall Street (via des ADS) au prix de 205 dollars et 1,07 million d'actions en Europe au prix de 186,52 euros.

    La cotation de l'action devrait reprendre ce jeudi matin. Elle a été suspendue mardi à 190 euros.

  • L'Europe s'apprête à ouvrir en hausse

    Bonjour! Les marchés européens s'apprêtent à ouvrir en hausse ce jeudi 28 mai, poursuivant sur la lancée de ces dernières jours, entraînés par l'espoir d'une reprise de l'économie à mesure que sont levées les restrictions imposées pour enrayer l'épidémie de Covid-19.

    Le Dax devrait progresser de 0,5%, l'Euro Stoxx 50 de 1% et Londres de 1,11%.

    En Asie, les cotes évoluent en ordre dispersé. La Bourse de Hong Kong perd 1,75% et Shanghai cède 0,46%, sur fond de tensions entre les États-Unis et la Chine concernant Hong Kong.

    L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo, par contre, progresse de 1,6%.

    ©EPA

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés