1. Les marchés
  2. Live blog

Les Bourses européennes ont perdu tous les gains accumulés cette année

A la clôture des places européennes, l'indice Stoxx 600 accuse une perte de 5,39% à 341,81 points. Du fait de médiocre bilan, cet indice a effaçé tous les gains qu'il a engrangés depuis le fin de 2014.
  • La folle journée de lundi s'achève sur une baisse de 5%

    En Europe, après avoir abandonné jusqu'à 7% au milieu de l'après-midi voire davantage, les Bourses ont ensuite réduit leurs pertes en clôture. L'indice pan-européen Stoxx 600 a clôturé en repli de 5,39% à 341,81 points. Au plus bas de la journée, il était tombé jusqu'à 331,98 points. 

    La remontée de cet indice n'a pas suffi pour le ramener en territoire positif depuis le début de cette année. Il accuse pour l'heure une baisse de 0,15% depuis la fin décembre 2014.

    Même topo à la Bourse de Bruxelles, où le Bel 20 qui a reflué de 4,99% à 3.265,59 points, enregistre un bilan négatif de 0,60% depuis début janvier.

    Sur les autres places en Europe, le CAC 40 parisien a lâché 5,35% à 4.383,46 points et, à Francfort, le DAX 30 s'est contracté de 4,7% à 9.648,43 points.

    Notons que depuis son récent plus haut, le DAX 30 accuse un recul de plus de 20%. Généralement, lorsqu'une économie tombe en récession, son marché boursier anticipe cette situation en subissant un repli de cette taille. A suivre donc.

    A Paris, le CAC 40 baisse de 16,8% depuis son dernier point le plus élevé. Tout comme le Bel 20.

     

    Sur les autres marchés, l'once d'or a peu évolué par rapport à son  niveau de vendredi, à 1.161 dollars.

    L'euro a confirmé sa tendance haussière des semaines passées. La monnaie européenne a encore gagné 1,9% à 1,1605 dollar

  • Le Bel 20 en repli de 4,99%

    L'indice Bel 20 a clôturé en baisse de 4,99% à la Bourse de Bruxelles à 3.265,59 points.

     

    Au pire moment de la journée à 15h30, l'indice avait touché un plus bas de 3.175 points.

  • Marché allemand baissier

    Depuis son plus haut du 10 avril (12.374 points), l'indice DAX 30 s'est replié de 21%.
    Lorsqu'un indice subit une baisse d'au moins 20%, on dit que la Bourse est entrée dans un marché baissier.

  • Brent toujours orienté à la baisse

    Les cours du pétrole ont perdu jusqu'à plus de 6% et touché de nouveaux creux de six ans et demi, les marchés s'inquiétant, outre d'une production de brut excédentaire, d'une baisse accrue de la demande en raison du ralentissement économique de la Chine.

    Le baril (159 litres) de Brent a perdu jusqu'à 6,6% (2,95 dollars) à 42,51 dollars, pour remonter vers 43,6 dollars en cette fin d'après-midi.

  • Seul contre tous

    Tim Cook, le PDG d'Apple a estimé que la croissance en Chine va rester solide en dépit des craintes sur le ralentissement de la deuxième économie mondiale qui font chuter les marchés financiers depuis plusieurs jours.

    L'action Apple  a fortement chuté ces dernières séances en raison des inquiétudes sur la croissance en Chine, l'un des plus importants marchés pour le groupe. Elle perdait lundi vers 16h 3,32% à 102,25 dollars après être tombée sous les 100 dollars à l'ouverture de la séance de Wall Street. Elle était montée jusqu'à 133 dollars en début d'année, hissant Apple au rang de première capitalisation mondiale. 

    M. Cook tente de rassurer: "Je peux vous dire que nous avons continué de constater une forte croissance pour nos activités en Chine en juillet et en août".

  • La Bourse d'Athènes s'enfonce encore

    -11,3%
    La Bourse d'Athènes a accéléré ses pertes en séance, l'indice général Athex perdant 11,3%, retombant à son plus bas niveau depuis trois ans, à 563,39 points.

    Outre les menaces venues d'Asie, la Bourse d'Athènes pâtit des incertitudes politiques en Grèce après la démission du Premier ministre Alexis Tsipras jeudi soir et la probable tenue d'élections anticipées en Grèce dans moins d'un mois. 

    L'un des principaux dissidents de la Gauche radicale Syriza, l'eurosceptique Panagiotis Lafazaris, a également été chargé par le président de la République de former une coalition. Cette tentative, voulue par la Constitution, devrait selon toutes vraisemblances échouer, ouvrant la voie à un scrutin anticipé.

    Parmi les valeurs en chute libre, les bancaires perdaient de 22 à 28%, s'approchant du seuil de 30% où la cotation est alors interrompue. 

  • Nyrstar, une vedette déchue

    Les valeurs belges qui souffrent le plus de la correction des marchés à Bruxelles:

    Parmi les valeurs moyennes: Nyrstar (-14,4%)

                                                  Galapagos (-11,5%)

                                                  Econocom (-9,17%)

     

    Parmi celles du Bel 20:          Delta Lloyd (-9,5%)

                                                 Delhaize Group (-7,7%)

                                                 AB InBev (-7,21%)

     

    Parmi les petites valeurs:      Celyad (-14,7%)

  • Apple fait pression sur le Dow Jones

    Un quart d'heure après l'ouverture de Wall Street, le Dow Jones ramène ses pertes à 5,3% à 15.856 points.

    Apple qui perd un peu plus de 10% à 92 USD, compte pour près de 13% dans la baisse du Dow Jones.

  • Boum! Le Nasdaq dévisse à l'ouverture

    • Dow Jones: -3,39%
    • S&P 500: -3,50%
    • Nasdaq Composite: -8,30%
  • La Bourse d'Amsterdam accélérait sa chute lundi après-midi et cédait près de 8%, toutes les valeurs étant dans le rouge sur fond d'inquiétudes entourant l'économie chinoise et de chute du cours des matières premières.

  • WTI 38.38, Brent 43.63— fiquant (@fiquant) 24 Août 2015

  • Wall Street: possible activation des coupe-circuits basés sur le S&P: à -7% (arrêt de 15 minutes).Après c'est -13%, puis -20% (arrêt total).— marc lambrechts (@lambrechtsmc) 24 Août 2015

  • L'eurodollar monte à 1,1667

    ©EURUSD

  • #EURUSD: 1,1586 contre 1,1386 vendredi soir

  • Seules six valeurs au sein de l'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 sont en hausse.

    Today's Stoxx 600 gainers. All of them. pic.twitter.com/1zck7AbouO— Jason Karaian (@jkaraian) 24 Août 2015

  • European stocks lose more than 400 bln euros in value after China rout. That's 2 Greeces— zerohedge (@zerohedge) 24 Août 2015

  • Apple : -6,74% en préouverture

  • "C'est une macro panique induite par la Chine. La volatilité persistera jusqu'à la publication de meilleurs indicateurs ou d'une action politique forte par le biais d'un assouplissement monétaire énergique."
    Didier Duret d'ABN Amro

  • *TREASURIES EXTEND GAINS; 10Y YIELD FALLS TO 1.967%— lemasabachthani (@lemasabachthani) 24 Août 2015

  • Wall Street attendue en nette baisse

    Les marchés américains sont attendus en nette baisse, comme le laissent supposer les contrats à terme sur les principaux indices de la Bourse de New York

    • Dow Jones: -2,95%
    • S&P 500: -2,6%
    • Nasdaq Composite: -4,34%
  • DOW JONES FUTURES DOWN MORE THAN 500 POINTS— Timothy Connolly CFA (@SconsetCapital) 24 Août 2015

  • La chute s'accentue, les pertes approchent 5%

    Les Bourses européennes accentuent leur recul en début d'après-midi, a l'approche de l'ouverture de  Wall Street attendue en baisse marquée à l'ouverture. Les investisseurs paniquent après la chute de près de 9% des marchés
    chinois.

  • Le Bel20 perd près de 5%

  • C'est l'heure de notre chat boursier. Rejoignez-nous!

    Live Blog En direct des marchés (24 août)
     
  • Aucun secteur n'échappe à la déroute des marchés chinois. Le compartiment minier est particulièrement affecté, l'indice sectoriel de référence plongeant de 5%.

     

    ©Stoxx 600

  • "L'aversion au risque a largement pris le dessus et les investisseurs s'éloignent ainsi des marchés actions."
    Saxo Banque

  • 0,90%
    Le coupon du bon d'État à 10 ans qui sera émis le 4 septembre 2015 prochain est fixé à 0,90%. Lle prix d'émission est fixé à 100,00 %. La période de souscription sera ouverte du 26 août 2015 au 3 septembre 2015 inclus, avec versement des fonds le vendredi 4 septembre 2015.

  • "Nous avons tous les ingrédients pour assister sur les marchés mondiaux à la pire journée depuis cinq ans. Les réactions des marchés asiatiques reflètent la conviction des investisseurs qu'un atterrissage brutal (de l'économie chinoise) est inévitable."
    Evan Lucas, du courtier IG Markets

  • Brent oil plunges below $45 for first time since 2009. http://t.co/6cPdPd0yVD pic.twitter.com/sEGelAdLci— Joseph Weisenthal (@TheStalwart) 24 Août 2015

  • "L'absence d'annonces de mesures par les autorités chinoises afin de stabiliser l'économie a mis le feu aux poudres, avec à la clé un effondrement des indices boursiers partout en Asie, qui contamine l'Europe ce matin."
    Les stratégistes chez Crédit Mutuel-CIC

  • La Bourse d'Athènes (Athex) plongé elle aussi, dans le sillage des marchés européens déstabilisés par la chute des marchés asiatiques. Une demi-heure après son ouverture lundi à 08H30 GMT, l'Athex a chuté de 3,59% avant de creuser ses pertes une demi-heure plus tard à 4,31%, à 607,96 points.

  • Voici le briefing actions belges du jour

    Briefing actions (24 août)- Proximus, Delta Lloyd, TiGenix, Fagron, Roularta http://t.co/giUIv73wLS pic.twitter.com/6sGTKorVCl— Stéphane Wuille (@stephanewuille) August 24, 2015

  • Miners taking a hammering amid China market rout. Anglo, Glencore and BHP down 5% http://t.co/X3Fx4bmtuB pic.twitter.com/lYFup2NNrp— Graeme Wearden (@graemewearden) 24 Août 2015

  • Suspension de Connect Group

  • Les actions européennes évoluent en forte baisse après avoir accusé la semaine dernière leur plus forte baisse hebdomadaire depuis quatre ans, toujours plombées par les inquiétudes persistantes entourant la croissance économique en Chine.

    L'indice Stoxx 600, qui regroupe les principales valeurs européennes, est en baisse de 3,24% après un repli de 6,46% la semaine dernière, soit sa pire semaine depuis début août 2011 (-9,94%).

     

    "A ce stade de la crise que nous traversons actuellement, nous sommes persuadés que la volatilité va persister encore un certain temps et il nous semble, avant d'affirmer que la baisse est terminée, que les indices devront connaître une capitulation."
    John Plassard
    Directeur adjoint de Mirabaud Securities

     

    Les principaux indices boursiers chinois se sont effondrés lundi en clôture, les investisseurs regrettant que la Banque centrale de Chine n'ait pris aucune initiative ce week-end.

    • L'indice composite de la Bourse de Shanghai a terminé la séance sur une chute de 8,46% à 3.210,90 points, sa plus forte baisse en séance depuis le 27 février 2007.
    • L'indice CSI300 des principales entreprises cotées à Shanghai et Shenzhen a perdu 8,75%, également sa plus forte chute depuis le 27 février 2007, à 3.275,53 points, son plus bas depuis le 24 décembre 2014.
  • KBC Securities passe à l'achat sur TiGenix , contre accumuler avant. L'objectif de cours est de 1,50 euro contre 0,95 euro avant.

  • +21,74%
    L'action TiGenix s'envole dans les premiers échanges. La boitech a annoncé que le Cx601 satisfaisait au critère principal de l'essai pivot de phase III.

  • *GERMANY'S DAX INDEX FALLS 3.2% AT OPEN, HEADS FOR BEAR MKT— lemasabachthani (@lemasabachthani) 24 Août 2015

  • L'INDICE DE SHANGHAI ACCUSE SA PLUS FORTE BAISSE DEPUIS LE 27 FÉVRIER 2007

  • European stocks sink 3% in a matter of seconds at open.... pic.twitter.com/oJSKUrh4Yf— Mark Barton (@markbartontv) 24 Août 2015

  • *SHANGHAI COMPOSITE INDEX FALLS 8.5% AT CLOSE, MOST SINCE 2007— Dick Darlington (@Darlington_Dick) 24 Août 2015

  • | Opening Bell |

    • Amsterdam: -3,51%
    • Bruxelles: -2,99%
    • Francfort: -3,20%
    • Londres: -2,57%
    • Paris: -3,34%
    • Milan: -3,68%
    • Madrid: -3,04%
  • Les dettes allemandes et américaines profitent de la déroute boursière

    La déroute des places boursières mondiales pousse lundi matin les investisseurs à se tourner vers le marché obligataire, au profit de la dette allemande et américaine dont le taux à 10 ans passait sous 2%.

     

    "Le mouvement de ventes massives sur les marchés boursières asiatiques aujourd'hui, Chine en tête, devrait soutenir les valeurs refuge."
    Les stratégistes obligataires chez BNP Paribas

     

    En cas de tempête sur les marchés, les investisseurs cherchent les placements les plus sûr et se tournent ainsi vers les titres de dette présentant le moins de risques, à savoir ceux de l'Allemagne et des Etats-Unis.

    Vers 8h30, le taux d'emprunt à 10 ans des Etats-Unis baissait à 1,998% contre 2,037% vendredi à la clôture sur le marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise. Il évolue sous 2% pour la première fois depuis fin avril.

    Cette baisse des taux américains est le signe que les investisseurs estiment que compte tenu des soubresauts liés à la Chine, la banque centrale américaine pourrait attendre avant de relever ses taux directeyrs.

    De son côté, le taux de l'Allemagne reculait à 0,544% (contre 0,564%).

    Dans la foulée, le taux de la France baissait à 0,926% (contre 0,949%).

  • Roularta stabilise son chiffre d'affaires grâce à la pub

    Le groupe belge de médias Roularta a vu son chiffre d'affaires consolidé se stabiliser au premier semestre 2015, à 150 millions d'euros (-2,4%), grâce à des résultats publicitaires en hausse sur la télévision (+22,3%) et sur internet (+15,1%). Un repli du chiffre d'affaires publicitaire de la presse gratuite (-5,5%) est par contre constaté.

    Le cash-flow opérationnel (EBITDA) du groupe a augmenté de 53,4%, à 22 millions d'euros. Quant au bénéfice net courant, il se monte à 14,26 millions d'euros, ce qui représente un bond de 37,5% par rapport au premier semestre 2014.

    S'agissant des perspectives, Roularta évoque "une visibilité insuffisante pour tous les médias" qui "empêche d'exprimer un pronostic fiable quant à l'ensemble du second semestre".

  • Les turbulences sur les marchés actions plombent le dollar

    Les turbulences sur les marchés actions favorisent les valeurs refuge comme les obligations d'Etat et les rendements des obligations du Trésor américain, qui ont touché un plus bas de quatre mois, sous le seuil de 2%. Cela pèse sur le dollar, qui cède du terrain face à un panier de devises de référence.

    Le billet vert pâtit également d'une baisse des anticipations d'un resserrement de la politique monétaire de la Réserve fédérale dès septembre en raison des inquiétudes sur la croissance mondiale.

    L'euro a de son côté touché un plus haut de six mois et demi à 1,1496 dollar.

     

    "Le yen et l'euro bénéficient de l'aversion au risque provoquée au début par la surprise de la dévaluation du yuan et des espoirs déçus d'une hausse rapide des taux d'intérêt américains."
    Mansoor Mohi-uddin
    Responsable de la stratégie des marchés pour l'Asie de la Royal Bank of Scotland

  • Importantes turbulences en vue en Europe

    Vers 8h, le contrat à termes sur l'indice CAC 40 perd 2,5%, celui sur la Bourse de Londres cède 2,8% tandis que Francfort est attendue en baisse de 3,3% et l'indice Euro Stoxx 50 en repli de 3%.

    Les marchés asiatiques ont plongé lundi matin à des niveaux inédits depuis trois ans, entraînés par la nouvelle débâcle de la Bourse de Shanghai sur fond d'inquiétudes persistantes pour la croissance chinoise.

    La semaine dernière, le CAC 40 a perdu 6,57%, soit sa plus mauvaise performance hebdomadaire depuis décembre 2014.

  • Bourse de Tokyo: le Nikkei s'enfonce de 4,61% en clôture, 5e journée de recul

  • TiGenix, la biotech du jour à suivre

    TiGenix annonce que le Cx601 satisfait au critère principal de l'essai pivot de phase III.

    "Une seule injection du Cx601 s'est révélée statistiquement supérieure au placebo dans l'atteinte d'une rémission combinée à la semaine 24 de fistules périanales complexes chez des patients atteints de la maladie de Crohn ayant affiché une réponse insuffisante à des traitements antérieurs, notamment par anti-TNF. Ces données positives permettent de déposer une demande d'autorisation sur le marché européen au 1er trimestre 2016 et la poursuite du processus aux États-Unis avec l'étude pivot agréée au cours d'un SPA".

  • Asia's stock markets right now #China #SeaofRed http://t.co/OE1RwIdGxT pic.twitter.com/8iFYGlHMVy— Graeme Wearden (@graemewearden) 24 Août 2015

  • Panique sur les marchés asiatiques

    Les marchés asiatiques plongent à des niveaux inédits depuis trois ans, entraînés par la nouvelle débâcle de la Bourse de Shanghai sur fond d'inquiétudes persistantes pour la croissance chinoise.

    Le ralentissement de la deuxième puissance économique de la planète, les turbulences sur ses places financières et la dévaluation du yuan il y a près de deux semaines continuent de perturber les marchés à travers le monde.

    "Les marchés paniquent. Les choses commencent à ressembler à la crise financière asiatique de la fin des années 1990. Des spéculateurs se débarrassent des actifs qui semblent les plus vulnérables."
    Takako Masai
    Directeur de recherches à la Shinsei Bank de Tokyo



    Shanghai, qui a dévissé de plus de 11% la semaine dernière, a entamé la dernière semaine d'août sur un nouveau dérapage incontrôlable. Après avoir ouvert en recul de 3,8%, l'indice CSI300 a creusé ses pertes et après quatre heures de cotation, vers 04h30 GMT, cédait 8,56%. L'indice composite SCI s'effondre lui aussi. En baisse de 5% à l'ouverture, il perdait 8,45% quatre heures plus tard.

  • Bonjour!

    Ceci démarre cette édition du Market Live de Lecho.be. Merci de nous suivre!

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés