1. Les marchés
  2. Live blog
live

Les bourses voient rouge après l'effondrement de l'or noir

Les marchés européens ont clôturé en nette baisse ce mardi, plombés par la chute historique du WTI américain. À Bruxelles, seule l'action Colruyt a résisté à la tempête au sein du Bel 20.
  • Fin du Market Live

    C'est l'heure de clôturer ce "Market Live". Merci de nous avoir suivi!

    Au programme ce mercredi 22 avril: résultats trimestriels de Barco, Delta Airlines, Ericsson ou encore WDP. Proximus cote ex-dividende.

    À demain !

  • Résumé de la séance

    Les principaux indices actions en Europe ont piqué du nez ce mardi, l'effondrement des cours pétroliers et des résultats d'entreprises décevants plombant le moral des investisseurs. Le Footsie britannique a reculé de 2,96%, le Cac 40 de 3,77% et le Dax allemand de 3,99%. L'indice paneuropéen Stoxx 600 a de son côté lâché 3,39%.

    "Hier, certains pensaient que (la chute des cours du brut) pouvait ne toucher que le contrat de mai" et que c'étaient des facteurs techniques "qui avaient entraîné ces mouvements très très baissiers sur le pétrole", a indiqué auprès de l'AFP Alexandre Baradez, un analyste de IG France. "Or, dès le début du contrat de juin (ce mardi), nous avons observé des mouvements (de recul) aussi amples", a-t-il complété, poussant Donald Trump à demander à son administration de mettre sur pied un plan d'aide d'urgence à l'industrie du gaz et du pétrole.

    À Bruxelles, le Bel 20 a perdu plus de 100 points ce mardi, clôturant sur un repli de 3,76% à 2.908,09 points. Seule l'action Colruyt a terminé la tête hors de l'eau, avec un gain de 0,61% à 55,76 euros.

    Le titre Ageas a de son côté lâché 7,41% à 30,63 euros en raison d'une note peu optimiste d'ABN Amro. La banque néerlandaise a réduit son objectif de cours à 35 euros contre 55 euros auparavant. La recommandation reste à "conserver".

    Degroof Petercam a pour sa part réduit son objectif de cours pour Aedifica (-0,99% à 90,40 euros) à 119 euros contre 126 euros précédemment. "L'acquisition de la société finlandaise Hoivatilat et une nouvelle expansion au Royaume-Uni et aux Pays-Bas ont porté le taux d'endettement d'Aedifica à 56%", souligne son analyste Herman van der Loos. La société immobilière prévoit d'y remédier avec une nouvelle augmentation de capital, la sixième depuis sa création. Degroof Petercam s'attend à ce que l'opération soit plus importante et plus précoce que prévu (en septembre au lieu de décembre).

  • Placement privé réussi pour VGP

    VGP   annonce avoir clôturé avec succès son augmentation de capital via un placement privé avec constitution d’un livre d’ordre accéléré. Quelque 2.000.000 nouvelles actions (soit environ 10,8% des actions en circulation à l'achèvement de l'offre) ont été émises au prix de 100 euros par unité. Ce qui représente une décote de 4,58% par rapport au dernier cours de l'action au 21 avril 2020 (104,8 euros).

    "Nous sommes très heureux d'annoncer la réussite de cette levée de fonds qui a rencontré une forte demande des investisseurs locaux et internationaux", a réagi son CEO Jan Van Geet dans un communiqué.

  • Aedifica confirme ses prévisions

    La société immobilière Aedifica   a fait le point sur ses activités. "Sur base des informations disponibles aujourd'hui, la société ne s'attend pas à de changements significatifs dans les estimations du résultat de l'EPRA pour la période de 12 mois allant du 1er juillet 2019 au 30 juin 2020", explique-t-elle dans un communiqué. Aedifica dispose d'environ 180 millions d'euros de lignes de crédit et de liquidités disponibles pour financer son activité.

    Du fait qu'elle souhaite prolonger l'exercice en cours jusque décembre, la SIR a l'intention de distribuer un acompte sur dividende aux actionnaires sur la période du 1er juillet 2019 au 30 juin 2020, avec paiement en novembre 2020.

  • Clôture des marchés européens

    AEX -3,32%

    BEL 20 -3,76%

    CAC 40 -3,77%

  • L'Arabie saoudite se dit prête à agir pour stabiliser le pétrole

    L'Arabie saoudite a assuré qu'elle était prête à prendre de nouvelles mesures afin de stabiliser le marché pétrolier, en coordination avec ses alliés de l'"Opep+" et d'autres pays producteurs, a rapporté l'agence de presse officielle SPA en citant un communiqué du gouvernement.

    Plusieurs ministres de l'Opep ont organisé mardi une téléconférence pour débattre de l'évolution récente du marché, a appris Reuters d'une source au sein du cartel. Et certains préconisent d'appliquer les réductions de production sans attendre la date du 1er mai prévue initialement.

  • USA: les ventes de logements anciens chutent en mars

    Les reventes de logements aux Etats-Unis ont chuté de 8,5% en mars par rapport à février, en raison de la crise du Covid 19, mais le niveau reste élevé, selon les données de l'Association nationale des agents immobiliers américains (NAR). Au total, 5,27 millions de maisons et appartements déjà construits ont été revendus aux Etats-Unis en mars, moins que les 5,35 millions attendus par les analystes.

    La NAR s'attend à ce que les ventes continuent à chuter dans les mois à venir, tandis que les prix devraient continuer à grimper. Le prix median d'une maison ou d'un appartement déjà construit était de 280.600 dollars, soit 8% de plus qu'à la même époque l'an passé.

  • Succès en vue pour l'emprunt syndiqué lancé par l'Italie

    Le premier emprunt obligataire syndiqué lancé par l'Italie depuis le début de la crise du coronavirus a attiré une demande de plus de 100 milliards d'euros et devrait permettre à Rome de lever plus de 16 milliards, un argent frais bienvenu face à la crise sanitaire et aux incertitudes persistantes sur le soutien économique de l'Union européenne.

    La demande de titres pour la nouvelle ligne à cinq ans et la réouverture d'une ligne à 30 ans a suscité l'intérêt des investisseurs en dépit d'un calendrier risqué, puisque l'opération a été lancée avant le Conseil européen de jeudi, au cours duquel les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE doivent débattre par vidéoconférence des moyens permettant à l'économie européenne de se sortir sans trop de casse de la crise en cours.

  • "La reprise sera lente dans l'aérien"

    Le trafic des vols intérieurs a diminué de 70% en raison de la crise du coronavirus et la reprise qui s'amorcera au cours des prochains mois sera sans doute lente, a prévenu l'Association internationale du transport aérien (Iata). 

    "L'environnement économique auquel nous nous attendons pour les six prochains mois n'est vraiment pas de nature à encourager les consommateurs à reprendre l'avion, essentiellement pour des raisons financières", a expliqué son économiste en chef Brian Pearce. "C'est la raison pour laquelle nous nous attendons à une reprise relativement modeste au troisième trimestre."

  • L'once d'or à 3.000 dollars en 2021?

    Dans un rapport intitulé "La Fed ne peut pas imprimer de l'or", Bank of America a relevé son objectif de cours à 18 mois pour l'or, à 3.000 dollars l'once. Soit 50% au-dessus de son précédent record. "Alors que la production économique se contracte fortement, que les dépenses budgétaires augmentent et que les bilans des banques centrales doublent, les monnaies fiduciaires pourraient être mises à rude épreuve", ont indiqué ses analystes.

  • Trump réclame un plan de soutien pour l'industrie pétrolière américaine

    Donald Trump a demandé mardi à son administration de mettre sur pied un plan de soutien financier à l'industrie pétrolière et gazière des Etats-Unis, frappée par la chute des cours du brut, qui sont passés lundi soir pour la première fois de leur histoire en territoire négatif. En bourse, des grands noms comme Exxon Mobil   ou Chevron   sont malmenés.

  • Les principales valeurs à suivre à Wall Street

    * COCA-COLA a fait état mardi d'une baisse de 1% de son chiffre d'affaires sur les trois premiers mois de l'année et dit s'attendre à ce que ses résultats du deuxième trimestre soient fortement pénalisés par la baisse de la demande liée aux mesures de confinement.

    * INTERNATIONAL BUSINESS MACHINES a annoncé lundi le retrait de ses prévisions financières pour 2020 tout en se disant convaincu que ses clients étaient en mesure de surmonter la crise sanitaire liée au coronavirus et en s'engageant à continuer de verser des dividendes.

    * LOCKHEED MARTIN - Le groupe américain de défense, fournisseur du Pentagone, a annoncé mardi un bénéfice trimestriel meilleur qu'attendu grâce à sa division aéronautique, malgré la révision à la baisse de son objectif de chiffre d'affaires 2020 en raison des perturbations dans la chaîne d'approvisionnement dues à l'épidémie.

    * APPLE a annoncé mardi que ses plates-formes App Store, Apple Music et d'autres services seraient disponibles dans des dizaines de pays supplémentaires, notamment en Afrique et au Moyen-Orient, réalisant sa plus grande expansion géographique de ses services en près de dix ans.

    * GENERAL ELECTRIC a obtenu un accord pour une ligne de crédit renouvelable de 15 milliards de dollars, montre un document financier publié lundi.

    * BEYOND MEAT, spécialiste américain des substituts de viande, va faire ses débuts sur le marché chinois en intégrant la carte de STARBUCKS, a annoncé lundi la chaîne mondiale de cafés.

    * PHILIP MORRIS a annoncé mardi un bénéfice par action trimestriel en hausse et supérieur au consensus mais sa prévision pour le trimestre en cours est moins bonne que prévu et le groupe a retiré son objectif de bénéfice annuel en raison des incertitudes liées au coronavirus.

    * NETFLIX, TEXAS INSTRUMENTS ou encore CHIPOTLE MEXICAN GRILL publieront leurs résultats trimestriels après la clôture de Wall Street.

  • | OPENING BELL |

    Wall Street ouvre en nette baisse: Dow Jones -2,1%, S&P 500 -1,7% et Nasdaq -1,1%

  • L'essentiel de la tendance boursière

    1. Wall Street devrait rester dans le rouge à l'ouverture, le Dow Jones étant attendu en baisse de plus de 2%
    2. En Europe, les indices creusent leurs pertes pour les porter à près de 3%
    3. Les cours négatifs du pétrole brut américain ébranle les marchés
    4. Les compartiments des minières et les pétrolières perdent 5%
    5. Tensions sur les rendements obligataires des Etats du sud de la zone euro, à l'approche du Conseil européen jeudi
    6. Le dollar profite de son statut de valeur refuge et gagne 0,35% face à un panier de devises de référence
    7. Les devises pétrolières comme la couronne norvégienne (-1,8%) et le peso mexicain (-1,4%) en fort recul face au dollar

  • Les "futures" sur le pétrole inférieurs à 30 dollars jusqu'en décembre

    Si le contrat échéant en mai sur le baril de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) est tombé lundi soir à -40 dollars, les échéances plus longues sont, elles aussi, en nette baisse. Le contrat pour juin cote 16 dollars (-11%) et jusqu'en décembre le prix du pétrole US cote en dessous de 30 dollars.

    La situation est similaire pour les prix du baril de pétrole de qualité Brent, référence pour la mer du Nord. Le benchmark de juin chute de 18% et flirte avec le seuil des 20 dollars.À plus longue échéance, les contrats à terme ne sont pas mieux lotis. L'échéance décembre cote aux alentours de 33 dollars.

  • UPDATE | Briefing actions belges

  • VGP lance une augmentation de capital de 200 millions d'euros...

    .... via un placement privé accéléré.

    Le placement démarre immédiatement.

    La société immobilière utilisera le produit de l’augmentation de capital pour renforcer ses fonds propres, financer le pipeline d’investissement et saisir de nouvelles opportunités d’investissement.

    Les actionnaires de référence de VGP Jan Van Geet et Bart Van Malderen se sont chacun engagés irrévocablement à souscrire pour un montant pouvant atteindre respectivement 70 millions d'euros et 40,3 millions d'euros. Ils recevront en contrepartie une allocation au prorata de leurs participations existantes de 33,81% et 20,16%.

    Le produit de l'augmentation de capital a un impact pro forma estimé de -14,8% sur l'endettement (gearing) le réduisant à 24,5%, contre 39,3% au 31 décembre 2019.

  • Suspension de VGP

    Le titre VGP est suspendu dans l'attente d'un communiqué de l'entreprise, précise la FSMA.

    VGP gagnait 0,19% à 104,80 euros au moment de sa suspension.

    La semaine dernière, VGP a annoncé la mise sur pied d'une nouvelle coentreprise avec Allianz. Contrairement aux deux précédentes déjà mises en place, et qui se concentrent sur l’achat d’actifs développés par VGP, celle-ci va se focaliser sur le développement du VGP Park Munchen qui comptera notamment 5 bâtiments logistiques. Il est déjà pré-loué à KraussMaffei et à BMW. Une fois achevé, il devrait rapporter 29,2 millions d'euros de loyer annuel.

  • "Barco va subir des effets négatifs durables de la pandémie"

  • Le contrat sur le baril de WTI pour livraison en juin accélère sa chute

    Le prix du pétrole brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) pour livraison en juin chute de 42%, à 11,79 dollars le baril.

  • Le point sur la tendance boursière

    Les bourses européennes pointent en recul en fin de matinée, l'effondrement des cours du pétrole, qui a fait passer le prix du baril de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) en territoire négatif, ravivant l'aversion pour le risque en bousculant les repères habituels des investisseurs.

    Les replis varient entre 0,97% à Londres et 2,16% à Paris. L'Euro Stoxx 50 et le Stoxx 600 cèdent aux alentours de 2%.

    L'indice de volatilité de l'EuroStoxx 50 est, quant à lui, en hausse de près de 3,5 points, à 45,26.

    En Europe, la plus forte baisse sectorielle est, sans surprise, pour le compartiment du pétrole et du gaz, dont l'indice Stoxx perd 4,2%.

    Le compartiment des matières premières cède 3,6%.

  • Fort rebond du moral des investisseurs allemands

    Le moral des investisseurs allemands est remonté fortement en avril, signe d'un retour de l'optimisme sur les marchés, après un plongeon historique en mars, plombé par la pandémie de coronavirus, selon le baromètre ZEW publié ce mardi.

    Cet indice, particulièrement instable, a gagné 77,7 points par rapport à mars, à 28,2 points, contre un ZEW attendu à -41,3 points en avril par les analystes cités par Factset.

    "Les experts financiers voient de la lumière au bout d'un long tunnel" et "espèrent une croissance de nouveau positive au troisième trimestre", commente Achim Wambach, président du ZEW.

    L'indicateur avait atteint 8,7 en février.

    Dans la zone euro, l'indice a progressé de 74,7 points par rapport à mars, pour atteindre 25,2.

  • "Achetez Euronav!"

    Avec l'épidémie de Covid-19, les prix du pétrole explorent des territoires jamais vus auparavant, constate Kepler Cheuvreux. La meilleure illustration en est la chute extraordinaire des prix du baril WTI lundi (livraison en mai) à -37,63 dollars. L'offre excédentaire théorique de 18 millions de barils par jour au deuxième trimestre implique que le stockage sera encore nécessaire pendant un certain temps, poursuit le broker. L'énorme écart entre les prix du Brent sur différentes échéances fait partie de la situation actuelle de "super contango", poursuit-il.

    Dans les faits, cela se traduira pour Euronav par des taux de fret à un niveau historiquement élevé (pour les navires VLCC / Suezmax) pendant une certaine période, donnant un free cash-flow équivalent à 47% de la capitalisation boursière et le dividende à 30%. "Achetez Euronav!", concluent les analystes de Kepler Cheuvreux.

    L'objectif de cours est de 17 euros.

  • Le Brent et le WTI pour livraison en juin chutent

    Le contrat à terme sur le baril de Brent pour livraison en juin chute de 14,67%, à 21,82 dollars.

    Situation identique sur le baril de pétrole WTI pour livraison en juin, en baisse de 6,2%, à 19,16 dollars.

  • La Bourse saoudienne broie du noir

    La Bourse saoudienne a ouvert, ce mardi, en baisse de 2,1% au lendemain de l'effondrement des prix du pétrole américain, passés à des niveaux historiquement bas, en raison de la saturation des stocks et du ralentissement de la demande.

    Toujours dans la région du Golfe, où toutes les économies sont largement dépendantes du marché de l'énergie, la Bourse de Dubaï a ouvert, quant à elle, en baisse de 2,6%.

  • Le WTI repasse sous 0 dollar

    Le contrat à terme sur le baril de pétrole WTI pour livraison en mai dont c'est le dernier jour de cotation pointe à -4,53 dollars.

  • Ageas | Euronav | Aedifica

    Ageas - L'analyste Cor Kluis d'ABN Amro Bank a réduit son objectif de cours sur Ageas à 35 euros, contre 55. La recommandation reste à "conserver". L'action perd 4,9% à 31,46 euros.

    Aedifica - Degroof Petercam réduit son objectif de cours de 7 euros sur la valeur à 119 euros. Le rating "accumuler" est confirmé.

    Euronav - Stifel et Pareto Securities ont ajusté leur objectif de cours à respectivement 15,23 euros (contre 14,72) et 14,12 euros (contre 13,88). La recommandation d'achat est maintenue. Le titre Euronav gagne 4,15% à 10,41 euros.

  • Voici le briefing actions belges

  • Les marchés européens débutent en baisse

    Les marchés européens débutent la séance en baisse, subissant le contrecoup de la chute historique des cours du pétrole la veille, qui a entraîné Wall Street dans son sillage.

    Les replis tournent autour de 1,6%.

    Toutes les valeurs au sein de l'indice Bel 20 sont en baisse, avec en tête les financières Ageas (-3,5%) ou encore ING (-3%). Sofina retombe de son sommet historique de 224 euros et perd 2,46% à 218,50 euros.

    Hors Bel 20, Euronav monte de 4,55%.

  • KBC Securities sur Flow Traders

    Le trading update trimestriel de Flow Traders , marqué par des revenus nets de trading de 495 millions d'euros et un bénéfice par action de 5,71 euros, atterrit dans la fourchette haute des prévisions du consensus et il est très solide d'une manière générale, constate KBC Securities.

    En tenant compte de ces résultats, KBCS aboutit à un nouvel objectif de cours de 34 euros (contre 33). Compte tenu d'un potentiel de hausse plus limité après la forte progression des 6 dernières semaines, la recommandation passe d'acheter à accumuler.

    L'action Flow Traders gagne 4,43% à 32,50 euros.

  • |Opening bell|

    • Amsterdam: -1,50%
    • Bruxelles: -1,80%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: -1,43%

    • Euro Stoxx 50: -1,65%
    • Stoxx 600: -1,21%

  • Flow Traders: +7% à 33,30 euros

    L'action Flow Traders ouvre en hausse de 7%, à 33,30 euros, après ses résultats trimestriels (voir post de 7h57).

  • Wereldhave Belgium "réexamine" la distribution d'un dividende de 5,20 euros

    En raison des incertitudes actuelles concernant l'évolution future de la pandémie de Covid-19, Wereldhave Belgium indique que le dividende de 5,20 euros par action proposé pour l'exercice 2019 sera réexaminé en vue de la future convocation d'une nouvelle assemblée générale des actionnaires dans le courant de l'année. La SIR précise qu'elle respectera le montant minimum de distribution imposé par la loi pour les sociétés immobilières réglementées.

    Par ailleurs, Wereldhave Belgium annonce une diminution du résultat net des activités clés par action à 1,21 euro au 31 mars (31 mars 2019: 1,53 euro), principalement en raison de l'impact du Covid-19.

    La valeur intrinsèque par action s'est établie à 88,76 euros fin mars (31 décembre 2019: 88,27 euros) et la valeur totale du portefeuille des immeubles de placement s'élevait à 958,9 millions d'euros (31 décembre 2019: 961.3 millions).

  • AG à huis clos chez WDP

    Compte tenu de la situation exceptionnelle liée au Covid-19 et afin de garantir la santé et la sécurité de tous les participants, WDP a décidé de tenir l’assemblée générale extraordinaire et l’assemblée générale annuelle du 29 avril à huis clos, donc sans la présence physique des actionnaires ou d’autres personnes qui ont autrement le droit d’assister à ces assemblées.

  • Briefing d'avant bourse

    Les bourses européennes sont attendues en nette baisse à l'ouverture, rattrapées par la chute vertigineuse du prix du baril de brut américain, tombé en territoire négatif lundi pour la première fois de son histoire.

    Les contrats à terme signalent un repli de 1,74% pour l'EuroStoxx50, de 1,66% pour le Dax à Francfort, de 1,58% pour le FTSE à Londres et de 1,87% pour le Cac 40.

    Les places boursières européennes sont parvenues à clôturer sur une note positive lundi, grâce à des signes d'amélioration de la situation sanitaire et alors que la baisse du brut américain n'avait pas encore atteint une dimension historique.

    Les investisseurs attendent la publication de l'indice ZEW en cours de matinée. À tenir à l'œil également: l'évolution de l'action Flow Traders dans les premiers échanges à Amsterdam après l'annonce d'un chiffre d'affaires multiplié par huit grâce au regain de volatilité des marchés boursiers (voir post de 7h57). Netflix , qui devrait avoir bénéficié d'une demande supplémentaire, des millions de personnes restant chez elles à cause du coronavirus, publie ses résultats après la clôture de la Bourse de New York.

  • Le WTI au rebond

    Le contrat du WTI pour livraison en mai, qui arrive à échéance ce mardi, rebondit de 104% pour revenir à 1,50 dollar et celui pour livraison en juin gagne plus de 5% à 21,51 dollars.

    De son côté, le baril de Brent reste orienté à la baisse (-0,6%), à 25,41 dollars.

    Face à la chute des prix, le président Donald Trump a annoncé, lundi, que son administration envisageait la possibilité d'interrompre les livraisons de pétrole en cours en provenance d'Arabie saoudite pour soutenir l'industrie pétrolière américaine.

  • "Achetez Basic-Fit"

    Basic-Fit est à nouveau digne d'achat, estime Berenberg. L'analyste Béatrice Allen relève son conseil pour la chaîne de salles de gym de "conserver" à "acheter". L'objectif de cours est de 28 euros.

    Basic-Fit bénéficie de 11 recommandations d'achat pour un seul conseil de vente.

  • Des revenus multipliés par huit pour Flow Traders

    Flow Traders publie un bénéfice qui dépasse largement les attentes. La firme de trading à haute fréquence, basée à Amsterdam, a profité de la forte augmentation des transactions boursières ce qui s'est traduit par des revenus en forte hausse à 495 millions d'euros. C'est presque huit fois plus (+ 684%) qu'à la même période l'an dernier.

    Flow Traders a généré un bénéfice brut d'exploitation (Ebitda) de 324 millions d'euros à partir de ce revenu, les analystes tablant sur 251 millions d'euros. La marge d'Ebitda est de 65%.

    Par action, le bénéfice atteint 5,71 euros. L'action a clôturé, lundi, à 31,12 euros (+3,4%).

    "Nos volumes ont été sensiblement plus élevés avec un fort élargissement des spreads. Nous n'avons connu aucun temps d'arrêt ou de panne de nos systèmes pendant cette période", indique Folkert Joling, CFO de Flow Traders.

  • Crash du WTI, le jour d'après

    Bonjour. Nous démarrons ce "Market live" par un retour sur la séance à Wall Street lundi où la bourse a fini en net recul, dans le sillage du plongeon historique du cours du pétrole new-yorkais dont le contrat pour livraison le mois prochain a terminé en territoire négatif.

    Référence à New York, le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI) a terminé à -37,63 dollars (-306%), ce qui veut dire que les investisseurs sont prêts à payer pour s'en délester, faute de stockage et face à l'anémie de la demande en or noir causée par la crise du coronavirus.

    "Des prix pétroliers exceptionnellement bas sont le signe d'une activité économique faible", explique Peter Cardillo de Spartan Capital Securities. "C'est le signe que nous sommes en période de déflation", ajoute M. Cardillo, rappelant la série de récents indicateurs catastrophiques pour l'économie américaine, notamment l'explosion du nombre d'inscriptions au chômage.

    L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones a reculé de 2,44%.

    En Asie, la tendance est franchement négative. Le Nikkei perd 2%, la Bourse de Hong Kong 2,3% et Shanghai 1,5%.

    L'indice Kospi perd 1,6% sur fond d'incertitudes autour de l'état de santé de Kim Jong-un. En effet, l'absence de Kim Jong-un, qui aurait subi une opération cardio-vasculaire, dans les médias nord-coréens depuis près de dix jours fait naître des spéculations sur son état de santé.

    En Europe, les contrats à terme européens sont orientés franchement à la baisse: -2% pour l'Euro Stoxx 50, -1,65% pour Londres et -0,7% pour le Dax.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés