1. Les marchés
  2. Live blog
live

"Les conséquences macroéconomiques des attentats sont difficiles à cerner à ce stade"

Les indices actions européens ont clôturé en légère hausse, à l'exception de Paris. Eckert & Ziegler bondit, malgré un mauvais bulletin pour 2015. Delta Lloyd a publié les modalités de son augmentation de capital. IBA a finalisé la cession d'IBA Molecular.
  • Placement privé d'obligations à dix ans pour WDP

    WDP  a conclu un placement privé d’obligations d’une durée de dix ans, arrivant à échéance le 1 avril 2026, pour un montant total de 60 millions d’euros.

    • En ce qui concerne 37,1 millions d’euros, soit 62 % du placement total, les obligations sont émises à un taux d’intérêt fixe. Elles seront émises à un prix d’émission de 100 % avec un rendement annuel brut de 2,50 %.
    • En ce qui concerne 22,9 millions d’euros, soit 38 % du placement total, elles sont émises à un taux d’intérêt flottant. Elles seront émises à 100 % avec un paiement d’intérêts à trois mois.

    Ce placement privé devrait être réglé le 1 avril 2016. Lien vers le communiqué

  • Clôture des marchés européens

    DAX +0,33%

    BEL 20 +0,11%

    AEX +0,05%

    STOXX Europe 600 -0,07%

    CAC 40 -0,18%

  • La BCE va doubler sa part du stock de la dette souveraine

    "En faisant l'hypothèse que la BCE détiendra de 22% à 25% de la dette souveraine, le flottant résiduel diminue". "C'est un fait que l'assouplissement quantitatif a détérioré la liquidité sur le marché obligataire."
    Nicolas Forest
    responsable de la gestion obligataire de Candriam Investors Group

    La Banque centrale européenne (BCE) pourrait détenir jusqu'au quart des 7.000 milliards d'euros d'encours de dettes souveraines de la zone euro du fait de l'expansion de son programme d'assouplissement quantitatif, estiment des analystes qui s'inquiètent des conséquences de ses achats sur la liquidité et les conditions du marché obligataire.

    La BCE pourrait aussi détenir jusqu'à 10% des obligations d'entreprise les mieux notées après l'annonce, à l'issue de son conseil des gouverneurs du 10 mars, qu'elle allait inclure les obligations d'entreprises non financières de la zone euro notées en catégorie d'investissement dans son programme d'achats d'actifs à compter du deuxième trimestre.

    Ces mesures, destinées à soutenir la reprise de l'économie et l'inflation au sein de la zone euro, accentueront la pression sur la liquidité et sur les rendements obligataires.

    La BCE détient actuellement environ 10% de l'encours de la dette souveraine de la zone euro et cette proportion passera à 20% l'année prochaine, selon JP Morgan Asset Management.

  • Virgin America pourrait se vendre, le titre bondit

    Virgin America  décolle à Wall Street en réaction à une information de Bloomberg selon laquelle la compagnie aérienne américaine envisage de se vendre.  


  • L'euro en petite forme face au dollar dans un marché sans grand élan

    L'euro  creuse ses pertes face au dollar, dans un marché peu enclin au risque après les attentats meurtriers à Bruxelles et sans catalyseur majeur à l'exception du discours du président de la Bundesbank Jens Weidmann.

    La monnaie unique se trouve en outre affectée par des indicateurs contrastés en zone euro publiés mardi car même si le sentiment des milieux financiers en Allemagne, la première économie de la région, s'est amélioré en mars par rapport au mois précédent, il est ressorti en deçà des attentes des analystes, remarquait M. Razaqzada.

    De son côté, le dollar bénéficie des spéculations grandissantes sur la trajectoire des hausses de la Réserve fédérale américaine (Fed) cette année après des discours plutôt haussiers ces derniers jours de plusieurs membres de la banque centrale américaine, contrastant avec le ton prudent et attentiste adopté la semaine dernière par la présidente de l'Institution, Janet Yellen.

  • Feu vert préliminaire de la BCE à une fusion Banco-BPM en Italie

    "Pour le capital et la gouvernance, c'est bon". "La BCE a donné un feu vert informel et préliminaire."
    Source anonyme

    La Banque centrale européenne a donné un feu vert "informel et préliminaire" au projet de fusion entre les banques italiennes Banco Popolare et Banca Popolare di Milano, a dit une source au fait de l'avancée de la réflexion de la banque centrale.

    Les conseils d'administration des deux banques se réunissent mercredi soir et devraient annoncer un accord provisoire après la clôture des marchés.

  • Nouveau record des stocks de pétrole brut, le baril baisse

    ©EPA

    Les stocks américains de pétrole brut ont bondi la semaine dernière, les raffineries réduisant la production tandis que les importations augmentaient, et les stocks d'essence ont fortement diminué, a annoncé l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

    Les stocks de brut ont augmenté de 9,4 millions de barils à 532,5 millions. Les économistes attendaient en moyenne une hausse de 3,1 milions de barils seulement.

    Les stocks de brut au terminal de Cushing, principal point de livraison, ont en revanche diminué de 1,258 million de barils, leur première baisse en sept semaines. Les stocks d'essence ont baissé de 4,6 millions de barils, a précisé l'EIA, alors que les économistes attendaient une diminution de 1,5 million de barils.

    Les réserves de produits distillés, qui incluent le fioul domestique et le diesel, ont augmenté de 917.000 barils alors que le marché anticipait une baisse de 1,5 million de barils. Le taux d'utilisation des capacités des raffineries a diminué de 0,6 point à 88,4%.

    Le brut léger américain perd 1,19 dollar, soit 2,87% à 40,26 dollars le baril, creusant ses pertes en réaction à ces statistiques.

  • "L'objectif d'inflation peut-être plus long à atteindre"

    "Le moyen terme, ce n'est pas 'à un moment donné dans un avenir lointain', mais ce n'est pas non plus 'dès que possible et à n'importe quel prix'". "Le moyen terme implique donc délibérément une certaine ambiguïté pour ce qui est de l'horizon temporel."
    Jens Weidmann
    gouverneur de la Bundesbank

    La Banque centrale européenne (BCE) doit faire preuve de souplesse en matière de délai nécessaire pour faire remonter l'inflation vers son objectif et elle doit être attentive à la dégradation de la rentabilité des banques, susceptible de nuire à l'efficacité de sa politique monétaire, a déclaré mercredi Jens Weidmann, membre du Conseil des gouverneurs de l'institution.

    Confrontée depuis plusieurs années à la persistance d'une inflation très faible, la BCE a débattu récemment du délai nécessaire pour porter l'inflation à un taux légèrement inférieur à 2% et sur la définition de l'horizon de "moyen terme" fixé pour atteindre cet objectif.

    La BCE ne prévoit pas pour l'instant que l'inflation atteigne son objectif d'ici fin 2018, la fin de la période pour laquelle elle a établi des prévisions.

    Jens Weidmann, l'un des "faucons" de l'institution, a ajouté dans un discours au Liechtenstein que même si l'inflation était récemment passée en territoire négatif, il ne croyait pas à un risque de déflation.

  • Légère hausse des ventes de maisons neuves aux USA

    Les ventes de maisons neuves aux Etats-Unis ont légèrement progressé de 2% en février mais moins que ne le prévoyaient les analystes, selon les chiffres publiés mercredi par le département du Commerce.

    Le nombre de transactions s'est élevé à 512.000 en rythme annualisé et en données corrigées des variations saisonnières, marquant une hausse de 2%. Les analystes tablaient sur une hausse de 4,4% à 511.000. Sur un an, la baisse est de 6,1%.

    Le chiffre pour janvier a été révisé des 494.000 ventes initialement annoncées à 502.000.

  • Wall Street| Opening Bell |

    • Dow Jones: -0,19%
    • S&P 500: -0,23%
    • Nasdaq Composite: n.c.%
  • TOTAL ENVISAGE UNE OFFRE SUR LES ACTIVITÉS AMONT D'ENGIE , ESTIMÉES AUTOUR DE 5 MILLIARDS - SOURCES

  • "Si l'impact à moyen terme des attentats sera néanmoins faible sur les actifs financiers, les conséquences macroéconomiques sont plus difficiles à cerner à ce stade."
    Christopher Dembik
    Economiste chez Saxo Banque

  • Le point à la mi-séance

    A l'exception de la Bourse de Francfort, toujours en hausse de plus de 1%, les Bourses européennes ont effacé une partie de leurs gains mercredi vers la mi-séance, sous le coup notamment du repli du compartiment bancaire.

    Comme la veille, les craintes suscitées par les attentats terroristes qui ont frappé Bruxelles mardi semblent réléguées au second plan, seul le compartiment du tourisme et du transport aérien (-0,14%) paraissant encore directement touché par ces événements, qui ont fait au moins 31 morts et quelque 260 blessés.

    L'indice regroupant les valeurs bancaires (-0,80%) freine l'avancée de la cote, peut-être sous le coup de déclarations de Danièle Nouy, la présidente du conseil de supervision de la Banque centrale européenne, disant que la BCE allait mettre en oeuvre de nouvelles recommandations de la Commission européenne sur le capital des banques, portant sur de nouvelles limites suggérées pour le paiement de bonus, de dividendes et autres rémunérations.

    Le compartiment pétrolier (-0,3%) est plombé par le recul de quelque 1% des cours du brut dans la foulée de chiffres de l'American Petroleum Institute montrant que les réserves de brut avaient augmenté plus que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, des données qui semblent suggérer que l'offre est encore bien supérieure à la demande.

    "La baisse du prix du baril de pétrole plombe aussi la tendance dans l'attente de la publication du chiffre des réserves américaines cet après-midi", relève encore M. Plassard.de Mirabaud Securities.

  • 50%
    Premier Foods (condiments Oxo et ses sauces Bisto) s'envole de plus de 50% vers la mi-séance à la Bourse de Londres après que le groupe agro-alimentaire britannique a annoncé avoir rejeté un deuxième projet d'offre de l'américain McCormick (Ducros et Vahiné), estimant qu'il sous-évaluait l'entreprise. Premier Foods a estimé que le prix de 60 pence par action proposé par McCormick était insufissant. McCormick a jusqu'au 20 avril pour lancer une offre ferme sur Premier Foods.

  • Les conseils de Popolare et BPM approuveraient la fusion

    Les conseils d'administration de Banco Popolare et de Banca Popolare di Milano devraient approuver un accord de fusion provisoire en vue de créer la troisième banque italienne, a déclaré une source proche du dossier.

    Une deuxième source a dit que les deux banques se rapprochaient d'un accord. Les cotations sur leurs actions ont été suspendues ce mercredi en Bourse de Milan.

    La Banque centrale européenne (BCE) a demandé davantage de précisions aux deux banques italiennes au sujet de leur projet de fusion, a-t-on appris mardi d'une source proche de la BCE.

  • Mise en garde de la FSMA

    L’Autorité des services et marchés financiers (FSMA) met le public en garde contre les activités des prétendus cabinets d’avocats Cole & Rushton LLC et Ernst & Taylor LLP, qui proposent à des victimes de fraudes à l’investissement de les assister dans la récupération des fonds qu’elles ont investis.

    Les prétendus cabinets d’avocats Cole & Rushton LLC et Ernst & Taylor LLP ont approché des victimes de fraude de type " boiler room " en leur faisant croire à l’existence d’une procédure pénale en cours contre les boiler rooms dont ces personnes avaient été les victimes, et en leur proposant de les représenter dans le cadre de cette procédure.

    Les fraudes de type " recovery room " consistent à contacter des victimes de fraudes antérieures, sans y être invité et souvent par téléphone, pour leur proposer de l’assistance dans le recouvrement des pertes subies. Malgré les promesses faites par les auteurs de ces offres, les frais sollicités ne permettent toutefois pas aux victimes de récupérer les pertes subies, et les montants versés dans ce cadre le sont donc à fonds perdus. La FSMA a publié en mars 2015 une mise en garde contre ce type de fraude.té qui les a mises en contact avec le prétendu cabinet d’avocats Cole & Rushton LLC.

    Le prétendu cabinet d’avocats Cole & Ruston LLC utilise le site web www.ohioseclawyers.com. Il fait par ailleurs usage de différents comptes ouverts auprès de banques établies aux Philippines, respectivement au nom des sociétés suivantes : RBCT Trading, PWL Trading, BNK Trading, East Tech Trad., Nyt Trading, TAML Trading et Surekeep Marketing.

    Le prétendu cabinet d’avocats Ernst & Taylor LLP fait usage du site web www.laxsolicitors.com et prétend être établi aux Etats-Unis (4311 Wilshire Blvd. Suite 701, Los Angeles, CA 90010). Il fait par ailleurs usage de différents comptes ouverts auprès de banques établies aux Philippines, respectivement au nom des sociétés suivantes : CRE Group INC. (ou C.R.E. Group INC.) et Finsolved Management & Consultancy. 

  • Credit Suisse, Ingenico, Kingfisher... les gagnants du jour

    Ingenico, Kingfisher et StMicroElectronics figurent parmi les meilleures progressions en Europe ce matin

    • Ingenico bondit de près de 6%. Le titre du fabricant de terminaux de paiement Ingenico a visiblement convaincu le marché avec son nouveau plan stratégique, qui prévoit un quasi doublement du chiffre d'affaires d'ici 2020.
    • Kingfisher prend plus de 3%, les investisseurs saluant des résultats dans l'ensemble meilleurs que prévu.
    • STMicroelectronics progresse de 3%. L'action bénéficie de la recommandation d'un broker. Le courtier Stifel a démarré le suivi de la valeur par une recommandation de "conserver".
    • Crédit Suisse gagne 2%. Le numéro deux du secteur bancaire helvétique va accélérer son programme de restructuration, avec 2.000 suppressions d'emplois supplémentaires, et a relevé son objectif d'économies de coûts à 4,3 milliards de francs suisses (3,9 milliards d'euros).
  • Hermès frôle le milliard d'euros de bénéfice net

    La maison de luxe Hermès a signé une nouvelle année record en 2015 et a frôlé le milliard d'euros de bénéfice net, faisant légèrement progresser sa marge malgré l'impact des changes, le ralentissement en Chine ou encore la situation difficile à Hong Kong.

    Le maroquinier-sellier a réalisée un résultat net part du groupe en progression de 13,2%, à 973 millions d'euros.

    Il a fait état d'un "alourdissement de la charge fiscale", soit l'application de "la taxe de 3% sur les dividendes" liée au versement aux actionnaires d'un dividende exceptionnel de 5 euros par action accordé l'an dernier, en supplément du dividende ordinaire de 2,95 euros, a précisé le directeur financier Eric de Halgouët.

    Le résultat opérationnel courant a progressé de 19% pour atteindre 1,54 milliard d'euros, contre 1,29 milliard un an plus tôt.

     

    "Nous n'avons pas retrouvé en France le niveau de tourisme que nous avions avant les attentats de novembre à Paris."
    Axel Dumas
    Gérant d'Hermès

  • Trigano boosté par son CA et ses prévisions

    Le titre Trigano se positionne ce matin parmi les plus fortes hausses du CAC Mid & Small dans des volumes soutenus, le spécialiste des véhicules et équipements de loisir ayant prévu une nette progression de ses résultats semestriels à l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires du deuxième trimestre.

    Trigano a fait état mardi soir d'un chiffre d'affaires de 310 millions d'euros au deuxième trimestre de son exercice, entre décembre et février, en hausse de 30,1% (22,7% à périmètre constant) par rapport à l'année précédente.

    "Les résultats du premier semestre de l'exercice devraient s'inscrire en nette progression par rapport à 2014/2015 en raison de la croissance de l'activité", écrit le groupe dans un communiqué.

     

    "La croissance attendue et les niveaux actuels de valorisation nous confortent dans notre opinion à acheter sur le titre avec un objectif de cours de 71,9 euros."
    Portzamparc

  • Le point sur la tendance en début de matinée

    Les indices actions européens évoluaient en hausse, les marchés continuant de se montrer hermétique aux inquiétudes en Europe après les attentats perpétrés à Bruxelles. Francfort prend 1%, le Bel20 0,9%.  Paris 0,7%, Amsterdam 0,4% et Londres de 0,3%.

    Tous les secteurs sont en hausse, hormis le secteur pétrolier, en repli de 0,23%. Le compartiment des valeurs liées au secteur du tourisme et des loisirs est à l’équilibre.

     

    "Les investisseurs tiennent front à la terreur. L'agenda macroéconomique pour l'Allemagne et la zone euro est vide pour la journée, rendant plus aléatoire la tendance du marché."
    Uwe Streich
    Analyste chez LBBW

     

    Les investisseurs devraient avoir une image plus nette de la direction que l'économie allemande prend, puisque les "Sages", cinq économistes renommés qui conseillent le gouvernement allemand, vont dévoiler dans la matinée leur prévision de croissance actualisée. Mardi, le rebond des indices mesurant la confiance des investisseurs et des entrepreneurs allemands, respectivement le ZEW et l'Ifo, avait été perçu comme un signe d'optimisme pour les mois à venir.

  • Eckert & Ziegler dans le rouge, l'action bondit

    Eckert & Ziegler Bebig bondit dans les premiers échanges, malgré le mauvais bulletin publié par l'entreprise pour 2015.

    L'entreprise de technologie médicale a publié des résultats 2015 teintés de rouge. La perte d'exploitation (EBIT) s'est creusée à 2,8 millions d'euros en 2015 contre 1,3 million en 2014. La perte nette a augmenté de 3 à 4,1 millions. Le chiffre d'affaires a par contre progressé de 7,9% à 31,1 millions.

    Ces mauvais chiffres sont à mettre une nouvelle fois sur le compte des problèmes rencontrés par la filiale North American Seed and Needle Business aux États-Unis. Elle est en vente depuis décembre dernier. E&Z l'avait achetée en 2013 seulement.

  • | Opening Bell |

    • Amsterdam: +0,37%
    • Bruxelles: +0,80%
    • Francfort: +0,70%
    • Londres: n.c.%
    • Paris: +0,54%
  • Bankhaus Lampe reprend le suivi de RTL Group

    Bankhaus Lampe reprend le suivi de RTL Group avec une recommandation de "vendre" le titre et un objectif de cours de 65 euros.

  • Retournement de tendance sur les marchés

    Les contrats à terme sur les principaux indices actions européens se retournent à la hausse. L'EuroStoxx 50 est attendu en progression de 0,44%, Paris pourrait bien gagner 0,23% et Francfort 0,59%.

  • Voici les modalités de l'augmentation de capital de Delta Lloyd

    Voici l'essentiel des détails de l'augmentation de capital de Delta LLoyd .

    • Une action existante donne droit à une nouvelle action.
    • Le prix de souscription est de 2,85 euros la pièce.
    • Le prix de souscription représente une décote de 35,8% par rapport au cours de clôture de l'action Delta Lloyd le 21 mars, droit de souscription déduit.
    • La période de souscription débute le 24 mars et court jusqu'au 7 avril 2016.
    • L'assureur néerlandais espère lever 650 millions d'euros.

     

    ©Doc

  • Nike déçoit, l'action sanctionnée

    Nike a perdu jusqu'à 6% dans les échanges d'après Bourse. Le numéro un mondial des articles de sport, a fait état d'un chiffre d'affaires inférieur aux attentes, le dollar fort ayant affecté ses ventes en Europe et dans certains pays d'Amérique latine tels que le Brésil et le Mexique.

    "Les attentes étaient très fortes", a expliqué Brian Yarbrough, analyste chez Edward Jones.

    Le chiffre d'affaires de son troisième trimestre au 29 février a augmenté de 7,6% à 8,03 milliards de dollars (7,16 milliards d'euros) et son revenu net a progressé de 20% à 950 millions de dollars, soit 55 cents par action. Les analystes attendaient en moyenne 48 cents par action, sur un chiffre d'affaires de 8,20 milliards, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

    ©BELGA

  • Briefing d'avant Bourse

    Les principales Bourses européennes sont attendues en légère baisse à l'ouverture, les attentats terroristes survenus mardi à Bruxelles devant encore peser sur des valeurs liées au tourisme, aux loisirs et au luxe.

    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien devrait perdre deux points à l'ouverture, soit rester inchangé en termes de pourcentage. Le Dax à Francfort devrait céder 0,1% et le FTSE à Londres 0,2%.

    La veille, ces trois indices avaient finalement terminé en hausse, des indicateurs macro-économiques européens jugés encourageants ayant relégué au second plan l'aversion au risque suscitée par les attentats, mais le FTSEurofirst 300 avait cédé 0,12%.

    Au lendemain des attentats qui ont fait au moins 30 morts et plus de 200 blessés à l'aéroport et dans le métro de Bruxelles, la police belge traque un suspect répéré par des caméras de surveillance.

    L'indice regroupant les Bourses d'Asie et du Pacifique (hors Japon) perdait pour sa part plus de 0,5%, tout en restant non loin d'un pic de trois mois et demi atteint plus tôt dans la semaine.

    A l'instar de l'évolution des Bourses européennes, Wall Street a fini sur une note stable mardi après avoir un temps baissé en réaction aux attentats de Bruxelles.

     

    "La malheureuse réalité est que le terrorisme est devenu plus usuel dans l'esprit des gens depuis le 11 septembre."
    Bernard Aw
    Chargé de la stratégie marchés chez IG

  • IBA boucle la cession d'IBA Molecular

    IBA, l'un des leaders de la protonthérapie dans le traitement du canncer, a annoncé la finalisation de la vente de sa participation de 40% dans IBA Molecular, à des fonds conseillés par CapVest Partners LP. L'opération devrait se traduire par un paiement en cash de 62 millions d'euros en faveur d'IBA.

  • Tokyo finit en baisse de 0,28%

    La Bourse de Tokyo clôture en légère baisse, les attentats terroristes survenus mardi à Bruxelles ayant provoqué un mouvement vers des actifs jugés sûrs, dont au premier chef le yen.

    L'indice Nikkei a perdu 0,28%, soit 47,57 points, à 17.000,98 et le Topix, plus large, a cédé 5,73 points (-0,42%) à 1.364,20.

    Le recul de ce mercredi vient après la hausse de près de 2% enregistrée mardi.

  • Bonjour

    Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur le "market live" de L'Echo qui vous permet de suivre minute par minute les grands moments de cette séance de Bourse.

     

    ©Lieven Van Assche

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés