1. Les marchés
  2. Live blog
live

Les craintes d'une escalade du conflit commercial enfoncent les marchés

Les craintes d'une escalade du conflit commercial et ses conséquences pour la croissance économique enfoncent les marchés européens. Le 10 ans américain à 2,22%. ArcelorMittal délaissée. ING "achète" Sioen. BNP Paribas et Elia ex-dividende.
  • A l'agenda ce jeudi

    C'est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve ce jeudi pour une nouvelle séance.

    Au menu:  La deuxième estimation du PIB au premier trimestre, les inscriptions au chômage  pour la semaine du 25 mai net les promesses de vente immobilières  en avril, aux Etats-unis. La Bourse de Zurich sera fermée. Du côté des entreprises,  Recticel cote ex-dividende tout comme Scheerders van Kerchove`s Verenigde Fabrieken.

  • Clôture des marchés européens

    Les Bourses européennes ont terminé en net recul, assombries par un nouveau regain de tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine. En réponse aux récentes sanctions américaines, le géant chinois des télécoms Huawei a annoncé une saisie de la justice américaine contre l'administration Trump, tandis que Pékin menace de réduire ses exportations de terres rares, des métaux indispensables au secteur de la haute technologie.

    Bel 20: -1,60%

    AEX: -1,50%

    CAC  40: -1,70%

    Dax: -1,53%

    FTSE100: -1,15%

    Euro Stoxx 50: -1,59%

  • La BCE agira si le ralentissement persiste, dit Olli Rehn

    La Banque centrale européenne est prête à prendre de nouvelles mesures de soutien monétaire en cas de besoin, a déclaré Olli Rehn, l'un des membres deson Conseil des gouverneurs, avant de rejeter les appels de l'Italie à une garantie par la BCE des obligations émises parles Etats de la zone euro.
    S'exprimant lors d'une conférence organisée par Breakingviews, une filiale de Reuters News, le gouverneur de la banque centrale finlandaise a expliqué que la BCE étudierait les options à sa disposition lors de sa réunion monétaire la semaine prochaine, à l'occasion de laquelle elle doit publier de nouvelles prévisions de croissance et d'inflation.

  • "En début d'année, nous pensions que l'accord entre la Chine et les Etats-Unis était à portée de main et maintenant il paraît plus lointain que jamais, c'est ce qui inquiète les investisseurs"
    Kim Forrest
    analyste chez Bokeh Capital Partners

  • Canada: la banque centrale maintient son taux directeur à 1,75%

    La Banque centrale du Canada a annoncé le maintien à 1,75% de son taux directeur, conformément aux prévisions du marché.

    L'institut monétaire d'Ottawa, dont la dernière hausse de taux remonte à octobre, juge dans un communiqué que "le degré de détente monétaire qu'offre le taux directeur actuel demeure approprié", alors qu'il s'attend à une reprise de l'économie canadienne à compter du deuxième trimestre.

  • La nouvelle riposte de la Chine fait vraiment mal aux marchés

    Le gouvernement chinois envisage d'utiliser les terres rares comme arme dans sa guerre commerciale contre les États-Unis. Ce qui pourrait éterniser le conflit au désespoir des marchés financiers. Le secteur des semi-conducteurs est particulièrement touché en Bourse.

  • L'euro chute après que la Commission européenne demande à l'Italie de s'expliquer sur son déficit public

     La Commission européenne a demandé officiellement à l'Italie de s'expliquer sur la détérioration de ses finances publiques, selon une source officielle de l'Union, une démarche qui pourrait aboutir dès la semaine prochaine à l'ouverture d'une procédure disciplinaire contre Rome.

    Sur le marché des changes, l'euro chute face au dollar.

  • DPG Media veut lancer une obligation de 7 à 10 ans

     Dpg media, le groupe de presse néerlandophone plus connu sous le nom de PersGroep, annonce  l'émission prochaine d'une obligation en euro d'une durée de 7 à 10 ans. Cette obligation non sécurisée sera sans rating et émise par coupures de  100.000 euros. 

  • Wall Street ouvre en baisse

    Dow Jones -0,70%, Nasdaq -0,71%

  • L'AG extraordinaire de Kiadis approuve la reprise de CytoSen

    Réunis en assemblée générale à Amsterdam, les actionnaires de Kiadis Pharma ont approuvé la reprise de CytoSen Therapeutics, spécialisée dans les cellules tueuses naturelles. Le rachat est payé en actions.

  • L'essentiel de la tendance sur les marchés - Update 2

     

    Montée des tensions commerciales, les marchés baissent

    1. L'aversion au risque est de retour sur les marchés face à la montée des tensions commerciales sur fond de nouvelle riposte de la Chine
    2. La Chine brandit l'arme des terres rares
    , un ensemble de 17 métaux essentiels aux technologies de pointe
    3. A ces tensions s'ajoutent le Brexit et la confrontation à venir entre l'Italie et la Commission
    4.
    Côté statistique, le taux de chômage en Allemagne a progressé en mai, une première depuis fin 2013
    5. Paris perd 2%, Amsterdam 1,7%, Francfort 1,5% et Bruxelles 1,45%. L'indice DJ Stoxx 600 cède 1,6%
    6. Wall Street s'apprête à ouvrir en baisse, de l'ordre de 0,7%
    7. La montée des tensions commerciales et les craintes pour la croissance profitent au marché obligataire
    8.
    Le 10 ans américain perd 4 points de base à 2,22%
    9.
    Aux valeurs, EuropaCorp s'envole, ArcelorMittal chute, Elior limite la casse, Elia et BNP se traitent ex-dividende...

  • Pathé s'intéresserait à EuropaCorp, dont le titre flambe

    Le studio de production et de distribution de films et de séries fondé par Luc Besson, EuropaCorp, et le groupe Pathé seraient en discussion pour que ce dernier prenne une participation majoritaire dans la société de production en difficulté de Luc Besson, rapporte ce mercredi le quotidien les Echos, qui ne précise pas ses sources.

    Selon Les Echos, plusieurs schémas sont à l'étude, avec des plans pour transformer de la dette en actions du groupe, qui a été placé en procédure de sauvegarde à la mi-mai.

    A la suite de cette information, le titre EuropaCorp a bondi de 109% à 1,30 euro, portant sa capitalisation boursière à 45,5 millions d'euros.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Les FAANG, les semi-conducteurs, Allergan...

    * Poids lourds de la cote, les titres des FAANG sont orientés en baisse dans les transactions en avant-Bourse, ce qui devrait peser sur l'ensemble du marché. FACEBOOK recule de 0,9%, AMAZON de 0,8%, APPLE de 1,1%, NETFLIX de 0,6% et ALPHABET de 0,7%.

    * Les valeurs des semi-conducteurs évoluent également en baisse en avant-Bourse. MICRON TECHNOLOGY perd 1,4%, NVIDIA cède 1,3%, INTEL et AMD reculent chacun de 0,8% et BROADCOM se replie de 0,7%.

    * Plusieurs valeurs industrielles exposées aux tensions commerciales sont également dans le rouge, comme BOEING (-1,4%) et CATERPILLAR (-1%).

    * ALLERGAN a annoncé mardi le retrait du marché canadien de ses implants mammaires texturés Biocell après la suspension des licences accordées par les autorités nationales de santé publique en raison d'un risque de cancer.

    * CORTEVA va remplacer FLUOR dans l'indice Standard & Poor's 500, a annoncé mardi S&P Dow Jones Indices.

    * AMARIN - Le titre du groupe pharmaceutique gagne 11% en avant-Bourse, après l'octroi par la FDA d'une revue prioritaire pour son traitement Vascepa. Ce traitement est utilisé pour réduire les risques cardiovasculaires des patients qui suivent un traitement à base de statines pour gérer les taux de cholestérol LDL-C.

  • L'essentiel de la tendance boursière - Update 1

    Craintes pour le conflit commercial | Inquiétudes sur la croissance | Les actions chutent, les obligations progressent

    1. Les marchés européens restent franchement orientés à la baisse en milieu de journée
    2. Les investisseurs s'inquiètent d'une escalade du conflit commercial sino-américain et de son impact sur la croissance économique
    3. Les pertes varient entre 1,8% à Paris et 1,3% à Bruxelles
    4. Le secteur des valeurs minières, principal compartiment touché par les dégagements, perd 2,4%
    5. ArcelorMittal lâche 4%. Le géant sidérurgique a annoncé de nouvelles réductions de production d'acier brut
    6. Les futures US sont dans le rouge, aux alentours de 0,8%
    7. L'aversion pour le risque profite aux obligations. Le 10 ans américain perd 4 points de base à 2,23%

  • Après l'automobile, Recticel pourrait vendre une autre division

  • Umicore s'assure un approvisionnement de cobalt

    Umicore et Glencore unissent leurs forces dans l'approvisionnement d'hydroxyde de cobalt. Dans un communiqué, ils évoquent la conclusion d'un accord "renouvelable à long terme" pour l'approvisionnement de la chaîne de valeur des matériaux pour les batteries d’Umicore.

    La semaine dernière, le Belge annonçait l'acquisition du groupe finlandais Freeport Cobalt. Umicore avait alors évoqué l'acquisition de cette raffinerie de Kokkola comme une "étape importante dans l'expansion de sa chaîne de valeur pour les matériaux pour batteries."

  • Baisse en trompe l'oeil pour BNP Paribas

    BNP Paribas chute de 8,22% à 40,65 euros, plus forte baisse de l'indice DJ Stoxx 600. Pas de panique cependant, l'action est cotée ex-coupon donnant droit au dividende de 3,02 euros.

  • Les marchés creusent leurs pertes

    Les marchés européens creusent leurs pertes, toujours plombées par les craintes persistantes d'une escalade supplémentaire dans les relations commerciales entre Washington et Pékin.

    Paris perd 1,76%, Amsterdam 1,45%, Londres 1,23% et Francfort 1,19%. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 lâche 1,34% et l'Euro Stoxx 500 1,55%.

    "L'aversion au risque augmente de pair avec les inquiétudes des investisseurs concernant l'impact du conflit commercial sur l'économie mondiale", souligne Japser Lawler, analyste chez London Capital Group.

  • ING "achète" Sioen

    ING entame le suivi de Sioen avec une recommandation d'achat. L'objectif de cours est de 32 euros, soit un potentiel de hausse de 39%. "Cet objectif de cours implique un ratio valeur d'entreprise/ebitda de 11,5, en ligne avec les autres entreprises de son secteur, même si Sioen réalise une croissance bénéficiaire supérieure à son secteur", explique l'analyste Maxime Stranart et Stijn Demeester.

    Sioen bénéficie désormais de trois recommandations d'achat (ING, Berenberg et Kepler) et deux recommandations de "conserver" (KBC Securities et Degroof Petercam).

  • Naspers vise une première cotation à Amsterdam le 17 juillet

    Naspers, actionnaire du géant technologique chinois Tencent à hauteur de 31%, vise une première cotation le 17 juillet en Bourse d'Amsterdam pour ses activités de commerce en ligne, annonce le groupe sud-africain.

    Dans le cadre de cette introduction en Bourse annoncée en mars, Naspers conservera 73% du capital de la nouvelle entité, dont la capitalisation boursière dépassera les 100 milliards d'euros et dans laquelle seront placés la participation de plus de 30% dans Tencent et les sites de petites annonces OLX et Letgo.

    Les actionnaires actuels de Naspers recevront des titres représentant 27% de la nouvelle société lorsqu'elle sera cotée, indique Naspers dans un communiqué.

  • Hausse soudaine de l'indice Stoxx 600 des biens et services industriels, la société Stoxx enquête

    L'indice sectoriel DJ Stoxx 600 des biens et services industriels a ouvert en forte hausse de plus 4% dans les premiers échanges mercredi, avant de passer en territoire négatif trois minutes plus tard, incitant le fournisseur d'indices Stoxx Ltd à enquêter, a déclaré un porte-parole.

    L'indice s'est soudainement envolé à 9h06, avant de retomber tout aussi rapidement quelques minutes plus tard.

    Les explications de cette hausse brutale ne sont pas claires au stade actuel, a précisé le porte-parole.

  • "Les investisseurs se tiennent à l'écart des actions et se tournent vers les obligations"

    "Les investisseurs se tiennent à l'écart des actions et se tournent vers les obligations du fait de l'absence de toute nouvelle positive sur le commerce. Il devient de plus en plus certain que les Etats-Unis et la Chine vont s'opposer pour longtemps. Les possibles représailles de la Chine sur les terres rares ont convaincu les investisseurs de cela."
    Neil Wilson
    Analyste chez Markets.com

  • L'essentiel de la tendance boursière

    Les marchés européens piquent du nez, dans le sillage de Wall Street qui a terminé en forte baisse, les investisseurs restant sur la défensive en raison de la poursuite des tensions commerciales sino-américaines et de possibles représailles de la Chine sur les terres rares.

    De son côté, le géant chinois des équipements télécoms Huawei a lancé une nouvelle riposte face aux Etats-Unis en demandant à un tribunal américain d'annuler l'interdiction, qualifiée de "tyrannique", faite aux administrations fédérales d'acheter ses équipements.

    Paris perd 1,3%, Amsterdam, 1,11%, Francfort 1,08% et Londres 0,83%. L'indice DJ Stoxx 600 cède 0,94%.

    Tous les indices sectoriels sont dans le rouge, avec en tête les valeurs liés aux matières premières (-1,55% pour l'indice Stoxx 600 du compartiment).

    ArcelorMittal chute de 5%, parmi les plus fortes baisses de l'indice DJ Stoxx 600. Le géant sidérurgique a annoncé de nouvelles mesures de réduction de sa production d'acier brut en Europe. Dans son sillage,  Aperam cède 2,7% et tire l'indice Bel20 vers le bas (-1,24%).

  • "Les investisseurs se mettent à nouveau à l'abri, craignant une escalade du conflit commercial entre Pékin et Washington."
    Milan Cutkovic
    Analyste chez AxiTrader

  • Elior : -10%

    Elior plonge de près de 10% après son avertissement sur résultat.

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: -0,85%
    • Amsterdam: -0,93%
    • Francfort: -0,97%
    • Paris: -1,15%
    • DJ Stoxx 600: -0,77%

  • Les mégas-fusions se poursuivent dans le secteur du paiement

    La consolidation se poursuit dans le secteur du paiement, principalement aux États-Unis. Après le rachat pour 43 milliards de dollars de Worldpay par Fidelity National Information Services (FIS) et de First Data Group par Fiserv pour 22 milliards de dollars, c'est au tour de Global Payments d'avaler Total System Services Inc (TSYS). Montant de l'opération: 21,5 milliards de dollars (un peu plus de 19 milliards d'euros).

  • Tokyo perd plus de 1%, les exportateurs souffrent

    La Bourse de Tokyo a fini en baisse de plus de 1%, pénalisée par les exportateurs exposés à la Chine qui souffrent dans un contexte de vives tensions commerciales entre Washington et Pékin.

    > L'indice Nikkei a perdu 1,21% à 21.003,37 points
    > Le Topix, plus large, a cédé 0,94% à 1.536,41 points

    Le producteur d'équipements pour semi-conducteurs Advantest Corp , très sensible à la thématique commerciale, a perdu près de 4%.

    Les banques et les assurances ont également subi des pertes en raison de la chute des rendements des emprunts d'Etat américains.

    "Les investisseurs ont probablement décidé de se débarrasser d'actifs risqués en raison de l'absence d'avancées dans le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine. La hausse du prix des obligations au niveau mondial pèse également sur les marchés d'actions."
    Shoji Hirakawa
    Responsable de la stratégie globale pour le Tokai Tokyo Research Institute

  • Elior révise à la basse ses prévisions

    Elior ajuste sa prévision de croissance organique pour l'exercice 2018-2019 à la suite de la cession de ses activités de restauration de concessions regroupées au sein d'Areas.

    Le numéro trois de la restauration collective en Europe prévoit désormais un recul de 1% de sa croissance organique.

    Pour le premier semestre 2018-2019, son chiffre d'affaires a progressé de 1,4% à 2.600 millions d'euros.

  • Casino passe le dividende

    Casino annonce qu'il ne versera pas d'acompte sur dividende en 2019, quelques heures après que S&P a dégradé de deux crans la note du crédit du distributeur, conséquence du placement sous sauvegarde de sa maison-mère Rallye .

  • Invesco détient 12,36% de Biocartis

    Le gestionnaire d'actifs Invesco détient une participation de 12,36% de Biocartis . C'est ce qui ressort d'une déclaration de transparence. C'est la conséquence de la reprise par Invesco d'OppenheimerFunds.

  • Elia, le détachement de coupon du jour

    Elia cote ex-dividende ce jour. Le gestionnaire du réseau à haute tension verse 1,66 euro brut, 2,5% de plus que l'année dernière.

  • Le 10 ans américain au plus bas niveau depuis septembre 2017

    Les inquiétudes persistantes sur le commerce et les tensions entre Rome et Bruxelles sur le budget italien font reculer les rendements obligataires des deux côtés de l'Atlantique.

    Celui des bons du Trésor américain à dix ans, qui a cédé six points de base mardi pour finir la journée à 2,2675%, recule encore de plus deux points de base, à 2,2412%, son plus bas niveau depuis septembre 2017.

    En Europe, le dix ans allemand a terminé mardi à -0,161%, au plus bas depuis septembre 2016, alors que son équivalent italien, qui avait déjà pris 11 points de base lundi, a bondi de quatre points supplémentaires pour
    atteindre 2,675%.

  • 2,24%
    Les Treasuries recherchées
    Le rendement américain à 10 ans tombe à 2,24%, un plus bas en 2 ans.

  • +8%
    Fiesta pour Beyond Meat
    La start-up végétarienne Beyond Meat a grimpé de 7,95% à Wall Street après avoir annoncé mardi qu'elle allait commencer à faire produire en Europe ses steaks et saucisses à base de plantes dès l'année prochaine.

  • Vers une ouverture en nette baisse en Europe

    Bonjour. Ceci démarre le Market live. Merci de nous suivre!

    Les marchés européens s'apprêtent à ouvrir en nette baisse, dans le sillage de la faiblesse de Wall Street et de l'Asie, sur fond de climat persistant d'inquiétudes sur la croissance mondiale et des négociations commerciales sino-américaines au point mort.

    L'indice EuroStoxx 50 est attendu en recul de 0,72%, Londres de 0,53% et Francfort de 0,63%.

    La Bourse de New York a terminé en nette baisse mardi, le fort repli des taux d'intérêt américains ravivant les inquiétudes des investisseurs sur la croissance mondiale en plein conflit commercial entre Washington et Pékin.

    > L'indice Dow Jones Industrial Average, a reculé de 0,93% à 25.347,77 points
    > L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, a perdu 0,39% à 7.607,35 points
    > L'indice élargi S&P 500 a lâché 0,84% à 2.802,39 points

    Les indices, qui avaient pourtant démarré la séance dans le vert au retour d'un week-end prolongé, ont perdu du terrain au fur et à mesure que reculait le taux de référence sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette des Etats-Unis à 10 ans: il est descendu jusqu'à 2,261%, son plus bas niveau depuis septembre 2017.

    Ce repli, qui traduit un vif appétit pour un actif généralement considéré comme une valeur refuge en période d'incertitudes géopolitiques ou de ralentissement économique, a pris de court les courtiers de Wall Street.

    "Les acteurs du marché obligataire semblent très clairement penser que l'économie mondiale est en train de freiner."
    Karl Haeling de la banque LBBW

     

    ©EPA

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés