1. Les marchés
  2. Live blog
live

Clôture indécise en Europe et à Wall Street, où Biogen s'est envolé

Les marchés américains et européens ont clôturé sans direction claire ce lundi, Biogen s'envolant à Wall Street à la reprise de sa cotation après l'approbation de son traitement contre Alzheimer. La question d'un éventuel resserrement de la politique de la Fed reste au centre des débats.
  • À suivre ce mardi 8 juin

    C'est la fin de ce live, merci à tous de nous avoir suivis. L'agenda reste léger ce mardi avec notamment la production industrielle en Allemagne, l'indice ZEW du sentiment économique et la balance commerciale aux USA. Les actionnaires d'Hyloris tiennent leur assemblée générale.

  • Galapagos augmente son capital social via l'exercice de droits de souscription

    Galapagos a émis 10.940 nouvelles actions ordinaires, pour une augmentation de capital totale (prime d'émission incluse) de 325.279 euros.

    En vertu du programme d'exercice des droits de souscription du directoire de Galapagos, les membres du directoire sont automatiquement engagés à exercer un nombre minimum de droits de souscription, sous certaines conditions. Conformément aux règles de ce programme, un membre du directoire a exercé 5.000 droits de souscription.

    La biotech indique que son capital social total s'élève actuellement à 354.418.623,11 euros.

  • Wall Street démarre la semaine sans grand entrain

    La Bourse de New York a démarré la semaine sur une note mitigée, les prises d'initiatives ayant été limitées par le projet de taux minimal d'impôt mondial sur les sociétés et la persistance des craintes sur une accélération de l'inflation. Faute de vrais catalyseurs, le Dow Jones a cédé lundi 0,36% à 34.630,24 points. Le S&P 500 a perdu 0,08% à 4.226,52 points. Le Nasdaq a avancé de son côté de 0,49% à 13.881,72 points.

    La vedette du jour a été Biogen (+38,34%) qui s'est envolé après le feu vert de la Food and Drug Administration (FDA), l'autorité de santé américaine, au médicament aducanumab développé par le groupe pharmaceutique dans le traitement de la maladie d'Alzheimer. 

    Apple, qui tenait sa conférence développeurs, a fini sur une note stable.  La marque à la pomme a annoncé qu'elle offrirait la possibilité de stocker numériquement les cartes d'identité sur les iPhones et a ajouté des protections concernant la vie privée des utilisateurs de son service de stockage iCloud et de ses applications de messagerie. Apple a également présenté des mises à jour de son application de chat vidéo FaceTime, ajoutant la possibilité de programmer des appels avec plusieurs participants et rendant le logiciel compatible avec les appareils Android et Windows. Cette initiative place Apple en concurrence plus directe avec des sociétés telles que Zoom Video Communications (+1,98%) qui s'est fait connaître pendant la pandémie. 

  • Les marchés US terminent sans direction

    Le Dow Jones a perdu 0,36% à 34.629,58 points.

    Le Nasdaq a pris 0,49% à 13.881,72 points.

    Le S&P 500 a lâché 0,08% à 4.226,55 points.

  • Biogen bondit à la reprise de sa cotation

    D’abord suspendue en amont du feu vert des autorités sanitaires américaines à son traitement contre la maladie d'Alzheimer, Biogen a bondi de plus de 50% à sa reprise de cotation pour atteindre environ 430 dollars.

    Un analyste de JPMorgan prévoyait que l'action pouvait toucher 450 dollars ou 200 dollars en fonction d'une approbation ou d'un refus de la FDA.

  • Clôture en Europe

    Bel 20: +0,54% à 4.109,46 points

    AEX: -0,22% à 718,61 points

    Cac 40: +0,43% à 6.543,56 points

    Dax: -0,10% à 15.677,15 points

    FTSE 100: +0,12% à 7.077,22 points

  • Feu vert des autorités US pour le traitement de Biogen contre Alzheimer: l'action est suspendue

    Les régulateurs américains ont approuvé ce lundi l'aducanumab de Biogen , malgré une controverse sur les résultats mitigés des essais cliniques. En Bourse de New York, l'action du laboratoire américain est suspendue.

    L'aducanumab vise à éliminer les dépôts d'une protéine appelée bêta-amyloïde du cerveau des patients aux premiers stades de la maladie d'Alzheimer afin d'éviter ses ravages, notamment la perte de mémoire.

    Biogen estime qu'environ 1,5 million d'Américains seraient éligibles pour un traitement avec l'aducanumab, qui est administré par perfusion mensuelle, ce qui soulève des inquiétudes quant aux coûts pour le système de santé.

  • La BCE achète plus d'obligations que les pays n'en vendent

    La Banque centrale européenne a acheté plus d'obligations d'Etat en avril et mai que les quatre plus grands pays de la zone euro n'en ont vendu au cours de la même période, mais elle n'a pas réussi à contenir la hausse des rendements, selon des données publiées lundi.

    La BCE a intensifié ses achats d'obligations à la mi-mars afin de limiter les coûts d'emprunt et d'aider les gouvernements de la zone euro à mettre en œuvre des plans de relance massifs visant à soutenir l'économie pendant la pandémie de coronavirus. Elle actualisera sa position jeudi. 

    Au cours des deux derniers mois, la banque centrale a acheté pour 135 milliards d'euros de dette souveraine d'Allemagne, de France, d'Italie et d'Espagne, soit cinq fois l'offre nette de papier de ces pays, selon les estimations d'UniCredit.

  • Le gendarme US des marchés surveille les "meme stocks"

    La Securities and Exchange Commission (SEC) dit surveiller de près les mouvements de certains titres cotés à Wall Street. La SEC soupçonne des manipulations du cours de certaines actions. 

    Sans la citer, l'action de l'exploitant de cinémas AMC Entertainment est clairement visée. Sa valeur a presque doublé la semaine dernière et a enflé de 2.512% depuis le début de l'année. Elle bondit encore de 20% ce lundi et ne cesse d'affoler les compteur depuis qu'elle est devenue la coqueluche des boursicoteurs en ligne qui échangent à propos de leurs paris à Wall Street sur le forum WallStreetBets (WSB) de la plate-forme Reddit.  

     Les données montrent qu'AMC a été le titre le plus négocié parmi les clients des sociétés de courtage Fidelity et Freetrade, très utilisées par les investisseurs amateurs et individuels qui investissent avec leur propre argent. Sur le site de médias sociaux Stocktwits, axé sur le trading, le volume de messages liés à AMC - un baromètre de l'intérêt pour le titre - a augmenté de 3,3 % ce lundi.

  • Tesla annule la fabrication de son modèle le plus cher

    Tesla a décider de faire une croix sur la variante la plus chère de sa berline phare, la Model S Plaid Plus. C'est ce qu'affirme le patron du constructeur de véhicules électriques, Elon Musk dans un tweet. "Plaid+ est annulé. Pas besoin, Plaid est tellement bien", ajoutant que "de 0 à 100 km/h en moins de 2 secondes. La voiture de série la plus rapide jamais fabriquée, toutes catégories confondues. Il faut le sentir pour le croire."

    Tesla avait promis que la version Plaid Plus de la Model S offrirait une autonomie de 520 miles (+- 836 km) et une accélération de 0 à 60 mph (+- 96,5 km/h) en moins de deux secondes. Mais, comme d'autres constructeurs automobiles américains, Tesla est aux prises avec une pénurie de puces électroniques et d'autres problèmes de chaîne d'approvisionnement. Ce n'est donc pas le moment de se concentrer sur de nouveaux modèles. 

    À Wall Street, Tesla perdait un peu plus de 2% vers 16h. L'action a perdu près de 17% depuis le mois de janvier dernier.    

  • "Les investisseurs doivent s'adapter à un changement de régime" (Amundi)

    Les investisseurs doivent se préparer à un changement de régime sur les marchés financiers en adaptant leur allocation à des conditions moins favorables, dit-on chez Amundi.

    La réouverture des économies a entraîné un bond de l'inflation et de la croissance avec un point d'interrogation sur la tendance à venir sur ces deux fronts, lit-on dans une note cosignée par Pascal Blanqué et Vincent Mortier, respectivement directeur et directeur adjoint des gestions pour le numéro un européen de la gestion d'actifs.

    "Les marchés anticipent un scénario 'Boucles d'or' avec une inflation basse et une croissance plus forte comme tendance mais pourraient se retrouver à la place avec une inflation structurellement plus forte et une croissance plus faible", lit-on dans la note.

    Un environnement "Boucles d'or", autrement dit ni trop chaud, ni trop froid, comme la meilleure assiette de porridge dans la maison des trois ours du célèbre conte, se caractérise par une inflation contenue et une croissance réelle mais modeste.

    Il a favorisé la longue séquence de hausse des actifs risqués interrompue au printemps de l'an dernier par la crise sanitaire. Le nouveau régime qui s'annonce est différent, avec une inflation plus forte et plus volatile, dit-on chez Amundi.

  • Wall Street hésitante, le marché attend des nouvelles de l'inflation

    La Bourse de New York évolue sans grand changement en début de séance lundi, la prudence limitant les mouvements dans l'attente des chiffres mensuels des prix à la consommation aux Etats-Unis publiés jeudi tandis que les décisions du G7 sur la fiscalité des multinationales handicapent à peine les poids lourds des hautes technologies.

    Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones 0,09%, le S&P 500 est pratiquement inchangé et le Nasdaq Composite cède 0,13%.

    Apple, Amazon et Facebook perdent moins de 0,3%, et Alphabet et Microsoft sont quasi stables.

    Les "techs" avaient soutenu la tendance vendredi après les chiffres inférieurs aux attentes de l'emploi aux Etats-Unis, qui ont apaisé en partie les craintes d'un resserrement prématuré de la politique monétaire de la Réserve fédérale.

    A la hausse, Biogen gagne 2,04% avant la décision de la Food and Drug Administration (FDA) sur son traitement de la maladie d'Alzheimer aducanumab.

  • Wall Street | Opening bell

    Dow Jones: +0;11% 
    S&P 500: +0,03% 
    Nasdaq Composite: -0,08%  

  • JPMorgan débauche des cadres de Goldman Sachs et de Wells Fargo

    La banque d'affaires JPMorgan Chase a nommé Christopher Dawe et Osei Van Horne au poste de managing partners pour diriger sa nouvelle plateforme de capital-investissement. Les deux hommes occupaient des fonctions managériales chez Goldman Sachs Group et Wells Fargo. 

  • Première vente d'obligations par Saudi Aramco

    Saudi Aramco a lancé sa première vente d'obligations islamiques libellées en dollars, selon les médias d'Etat, le géant du pétrole saoudien cherchant à lever des fonds pour payer d'importantes dividendes à ses actionnaires.

    La vente de sukuk, ou obligations conformes au principes islamiques, prendra fin le 17 juin, a rapporté l'agence officielle SPA, sans préciser le montant des liquidités qu'Aramco cherche à réunir. Cette vente intervient après deux précédentes offres d'obligations non islamiques, une première vente de 12 milliards de dollars en 2019 et une offre de 8 milliards de dollars en novembre de l'année dernière.

    La société lève des fonds pour verser quelque 75 milliards de dollars de dividendes chaque année, une source de revenus clé pour le gouvernement saoudien, le premier actionnaire d'Aramco.

    La vache à lait du royaume pétrolier, premier exportateur de brut au monde, s'est engagée à verser les dividendes pour attirer les actionnaires lors de sa première introduction en bourse sur le marché saoudien en décembre 2019. Mais les finances de l'entreprise ont été mises à rude épreuve l'année dernière, lorsque les prix du brut ont chuté en raison de la pandémie de Covid-19 qui a sapé la demande mondiale.

  • Immobel dans l'indice MSCI Global Small Cap

    Immobel  a été inclus le 27 mai dernier dans l'indice MSCI Global Small Cap. C'est le développeur belge de projets immobiliers qui l'annonce. L'indice MSCI Global Small Cap est composé de petites actions de 23 pays, dont la Belgique. Dans la période précédant l'inclusion, l'action avait fortement augmenté en Bourse de Bruxelles. Immobel a pris près de 6% depuis le début de l'année. 

  • "La valeur de Bol ne se reflète pas encore dans le cours de l'action Ahold Delhaize"

    Bol, le service d'e-commerce du distributeur belgo-néerlandais Ahold Delhaize  fait encore parler de lui dans les salles de marchés. Cette fois-ci, ce sont les analystes de la banque ING qui ont tenté de mesurer le poids de Bol dans les comptes d'un groupe qui a été toujours avare de chiffres quand il s'agissait d'expliquer les performances de la boutique en ligne préférée des Néerlandais.

  • BoE: "les stablecoins doivent être régulées comme des paiements bancaires"

    Les stablecoins, ces monnaies numériques qui fonctionnent sur le modèle des cryptomonnaies, comme le bitcoin, mais dont le cours est fixé sur des monnaies traditionnelles, doivent être régulées comme des paiements bancaires, estime la Banque d'Angleterre (BoE). L'institution n'a, par ailleurs, pas pris de décision sur la possibilité d'émettre son propre "Britcoin", comme l'avait surnommé le ministre des Finances, explique l'institution dans un rapport.

    "L'utilisation des stablecoins comme moyen de paiement et les propositions de monnaies numériques de banques centrales créent de nombreux problèmes que les instituts monétaires, les gouvernements et la société doivent étudier attentivement", a prévenu le gouverneur de la BoE Andrew Bailey, dans un communiqué.

    Si les monnaies numériques émises par des banques centrales ou par des entreprises venaient à occuper une place importante des paiements britanniques, les banques seraient affectées et risqueraient d'augmenter leurs taux, estime ainsi l'institution.

  • Daimler va réduire son réseau de distribution

    Le groupe automobile allemand Daimler  , propriétaire de Mercedes-Benz, va réduire la taille de son réseau et souhaite céder à des investisseurs 25 showrooms et ateliers en Belgique, au Royaume-Uni et en Espagne, rapporte le journal allemand Handelsblatt. L'information a été confirmée par Daimler. L'objectif de la manœuvre est de réduire les coûts. La vente pourrait rapporter 30 à 40 millions d'euros par site, soit jusqu'à un milliard d'euros au total.

  • Wall Street attendue sans grand changement

    Wall Street est attendue en ordre dispersé à l'approche de plusieurs rendez-vous économiques et monétaires susceptibles de relancer les spéculations sur l'évolution des taux d'intérêt et des prix.

    → Les contrats à terme sur les principaux indices new-yorkais signalent une ouverture en hausse de 0,08% pour le Dow Jones, mais en repli de 0,12% pour le Standard & Poor's 500 et de 0,38% pour le Nasdaq.

  • Les questions du jour: taxe sur les multinationales et inflation

    "Les marchés sont hésitants afin d'évaluer les implications de l'accord du G7 sur un taux d'imposition minimum de 15% des bénéfices des multinationales". Ils sont "aussi dans l'attente du conseil des gouverneurs de la BCE et de l'inflation américaine qui pourrait donner l'occasion à la Fed d'ouvrir la voie à des discussions ce mois-ci sur un éventuel resserrement quantitatif en vue d'une réduction de ses achats d'actifs à partir de 2022 et d'une hausse des taux d'intérêt en 2024."
    Franklin Pichard
    Directeur de Kiplink Finance

  • UPDATE | Briefing actions belges

    Une biotech bondit | Target relevé sur Ahold Delhaize, Ageas et Aperam | Barclays moins chaud sur Galapagos (+Briefing)

  • Le WTI américain dépasse 70 dollars pour la première fois depuis octobre 2018

    Le cours du baril de WTI, référence du pétrole brut aux États-Unis, a brièvement atteint 70 dollars, une première depuis deux ans et demi, porté par la reprise de la demande face à une offre contenue.

    "L'action de l'Opep+ pour limiter l'offre et les programmes de vaccination à travers le monde ont permis d'épuiser une partie des stocks mondiaux de brut, ce qui explique la hausse des prix", a résumé Tamas Varga, analyste chez PVM. Après une année de demande plombée par les confinements provoqués par la pandémie de Covid-19, l'espoir d'un été normal aux États-Unis dope les cours, puisque les conducteurs du pays qui consomme le plus de pétrole au monde pourront circuler librement. Et l'alliance Opep+, qui unit l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et dix autres producteurs, dont la Russie, se sont tenus la semaine dernière à leur politique prudente d'augmentation de la production.

    Pour l'instant, "la réponse des producteurs qui ne font pas partie de l'accord est limitée", souligne Eugen Weinberg, analyste chez Commerzbank. Le nombre de puits actifs aux États-Unis n'a pas augmenté la semaine dernière, selon les données de l'entreprise Baker Hughes, signe que les exploitants de pétrole de schiste n'ont pas sauté sur la hausse des prix pour augmenter leur production.

  • Les principales valeurs à suivre à Wall Street

    * Plusieurs grandes valeurs TECHNOLOGIQUES cédaient du terrain dans les premiers échanges avant l'ouverture après l'accord conclu par les ministres des Finances du G7 sur un taux plancher d'imposition au niveau mondial, une mesure dont l'application toucherait les multinationales du secteur. FACEBOOK, AMAZON, APPLE, MICROSOFT et ALPHABET perdaient entre 0,3% et 0,6%.

    * ALPHABET a conclu, par ailleurs, un accord avec l'Autorité de la concurrence française pour régler un litige portant sur des abus de position dominante dans la publicité en ligne, tout en acceptant de payer une amende de 220 millions d'euros.

    * MICROSOFT a obtenu le feu vert des autorités américaines au rachat du spécialiste de l'intelligence artificielle et de la synthèse vocale NUANCE COMMUNICATIONS pour 16 milliards de dollars, selon une notification de Nuance.

    * TESLA a annulé le lancement de la version "Plaid+" de son Model S, qui aurait offert le plus long rayon d'action de sa gamme, a annoncé Elon Musk, le directeur général du constructeur de voitures électriques, dimanche sur Twitter. 

    * BLACKSTONE, CARLYLE - Un consortium de fonds de capital-investissement emmené par Blackstone et Carlyle a signé un accord définitif de rachat de la majorité du capital du groupe d'équipements médicaux Medline Industries sur la base d'une valorisation totale de plus de 30 milliards de dollars, a-t-on appris de plusieurs sources proches du dossier.

    * AUTODESK - L'éditeur de logiciels australien Altium a rejeté une offre de rachat soumise par Autodesk qui le valorisait à 3,9 milliards de dollars, un montant qu'il a jugé insuffisant, tout en laissant la porte ouverte à une proposition améliorée.

  • KBCS revoit son TP pour Retail Estates

    KBC Securities relève son objectif de cours pour Retail Estates   de 60 à 73 euros. Les analystes Wido Jongman et Joachim Vansanten ont mis à jour leur modèle après les résultats du quatrième trimestre. "Retail Estates a bien navigué dans la tempête et 2022 devrait assurer un retour à la normale".

    Les analystes de KBCS considèrent que l'action n'est ni chère ni sous-évaluée et maintiennent leur conseil à "conserver".

  • Quel impact pour argenx après la rupture avec J&J?

  • L'euro se stabilise après l'emploi américain

    L'euro   se stabilise face au dollar après un emploi américain décevant vendredi, les investisseurs hésitant sur les perspectives de l'économie et de l'inflation aux États-Unis. 

    Après une forte baisse face au dollar jeudi, puis un rebond, le lendemain, avec la publication des données sur l'emploi américain, l'euro et le billet vert peinent à trouver une direction forte. L'économie américaine a créé 559.000 emplois en mai, a annoncé vendredi le département du Travail. C'est deux fois plus qu'en avril, signe que la reprise s'accélère, mais moins qu'attendu par les analystes. "Ces données peuvent à la fois confirmer les hypothèses de ceux qui s'inquiètent d'une flambée de l'inflation et ceux qui pensent qu'elle ne sera que transitoire", a commenté Jeffrey Halley, analyste chez Oanda.

    "Une fin de la politique monétaire ultra-accommodante n'est pas assurée aux États-Unis, même si l'inflation américaine va probablement être en hausse jeudi", lors de la publication de l'indice des prix à la consommation (CPI) en mai, a estimé Esther Reichelt, analyste chez Commerzbank.

  • Reckitt Benckiser vend sa division de lait infantile en Chine

    Le groupe britannique de produits d'hygiène et de santé Reckitt Benckiser a annoncé la vente de sa division de lait infantile en Chine pour 2,2 milliards de dollars au fonds d'investissement chinois Primavera Capital. Reckitt Benckiser, connu pour les antalgiques Nurofen et le désodorisant Air Wick, explique dans un communiqué avoir trouvé un accord définitif pour cette cession, et ajoute qu'il conservera 8% du capital dans cette activité.

    La branche chinoise de lait infantile compte 3.000 salariés, avec des usines de production à Nijmegen aux Pays-Bas et Guangzhou en Chine, où son siège est situé. Son chiffre d'affaires de 2020 a atteint 861 millions de livres, avec une marge opérationnelle de près de 10%.

  • Google signe un accord avec l'autorité de la concurrence en France

    L'autorité française de la concurrence a annoncé un accord avec Google (Alphabet ) pour régler un litige portant sur des abus de position dominante dans la publicité en ligne, tout en infligeant au groupe américain une amende de 220 millions d'euros.

    Dans le cadre de cet accord, Google, qui n'a pas contesté les faits qui lui sont reprochés, a accepté d'apporter des modifications à certains de ses services de publicité en ligne, une concession sans précédent pour le géant technologique qui aura un impact sur les activités publicitaires dans le monde entier.

  • Carrefour et Tesco vont arrêter leur alliance à l'achat

    Les distributeurs Carrefour   et Tesco mettront un terme, à la fin de l'année, à leur alliance portant notamment sur les achats en commun de produits pour leurs marques propres. Ils ont décidé de poursuivre leur recherche de sources d'approvisionnement "de manière indépendante" et privilégieront "leurs propres opportunités, en s'appuyant sur l'expérience acquise et les progrès réalisés au cours de la période de mise en œuvre de l'alliance". Lire le communiqué

    En décembre 2020, l'Autorité avait demandé aux deux distributeurs de s'engager sur plusieurs restrictions permettant de répondre "pleinement et efficacement" à "des préoccupations de concurrence", devant notamment exclure de leur accord l'achat de produits agricoles acquis principalement auprès des producteurs français et européens. Le gendarme de la concurrence redoutait que les accords conclus entre les groupes pour leurs marques distributeurs ne diminuent la concurrence entre eux, en amenant à "homogénéiser" ces produits.

  • "Les craintes d'une inflation importante et durable se confirment jour après jour"

    "Les craintes d'une inflation importante et surtout durable se confirment jour après jour et les marchés seront très attentifs à l'indice des prix à la consommation (IPC) aux États-Unis, publié jeudi. Cela pourrait être de plus en plus difficile pour (le président de la Fed) Jerome Powell de convaincre les marchés que l'inflation restera passagère et d'éviter de parler d'un ajustement des rachats d'actifs. Surtout si les données de jeudi ressortent au-delà du consensus."
    Vincent Boy
    Analyste chez IG France

  • Crédit Agricole va lancer un programme de rachats d'actions

    Crédit Agricole SA  a annoncé son intention de lancer, d'ici à la fin de l'année, un programme de rachats d'actions d'environ 560 millions d'euros afin de corriger l'impact sur le bénéfice net du versement d'un dividende en actions. L’option pour le paiement du dividende en actions a été retenue à 84,8%.

    Cette opération se traduit par la création de 175.330.851 actions ordinaires nouvelles dont la livraison et l’admission sur la Bourse de Paris interviendront le mercredi 9 juin.

  • Voici le briefing actions belges

    Argenx plombée | Target relevé sur Ageas, Aperam et VGP | Barclays vise plus bas pour Galapagos (+Briefing)

  • Argenx: -6%

    L'action argenx   perd environ 6% ce matin à la Bourse de Bruxelles, elle est lanterne rouge du Bel 20. La biotech a annoncé avoir récupéré les droits mondiaux sur son anticorps cusatuzumab auprès de Johnson & Johnson (cfr post de 7h38).

  • Icade veut introduire en bourse sa filiale santé d'ici la fin de l'année

    Le promoteur immobilier Icade a dit vouloir introduire à la Bourse de Paris sa filiale Icade Santé d'ici à la fin de l'année, sous réserve des conditions de marché. L'opération doit permettre de financer le plan d'investissement et de développement de la filiale spécialisée dans l'immobilier de santé.

    "Icade apportera de plus amples informations sur l’opération envisagée à l’occasion de la publication de ses résultats semestriels 2021, prévue le 26 juillet prochain", a précisé le groupe dans un communiqué.

  • | OPENING BELL |

    AEX -0,02%

    CAC -0,09%

    BEL 20 -0,58%

  • Umicore annonce la succession de son CEO

    Le Conseil de surveillance d’Umicore  a nommé Mathias Miedreich pour succéder à Marc Grynberg en tant que CEO du Groupe au 4è trimestre de cette année. Né en 1975 et de nationalité allemande, Mathias Miedreich est Executive Vice-President de la division Clean Mobility de Faurecia depuis début 2019.

    Le Conseil de surveillance proposera également la nomination de Marc Grynberg au Conseil de surveillance lors de l'assemblée générale ordinaire de 2023. Lire le communiqué

  • Nouvelles recos à Bruxelles

  • Le commerçant en ligne Spartoo se prépare à entrer en bourse

    Spartoo, spécialisé dans la vente en ligne de chaussures et d'articles de mode, a annoncé la première étape de son entrée à la Bourse de Paris. Une annonce qui pourrait profiter au holding belge Sofina , qui en est actionnaire depuis 2012 avec une participation de 18,10% du capital.

    "Ce projet répond à notre volonté de renforcer notre proposition sur l'offre fashion, dont la chaussure, segment historique sur lequel nous avons bâti notre leadership, tout en développant l'offre vers de nouveaux segments, tels que la décoration d'intérieur", explique le PDG de Spartoo Boris Saragaglia, qui compte aussi sur cette introduction pour "capitaliser sur la solide dynamique actuelle de l'e-commerce".

    Spartoo, basée à Grenoble, revendique "un des plus larges choix d'articles de mode en France et en Europe, avec 8.000 marques et 700.000 références". Le groupe, ancien propriétaire du chausseur André, a récemment racheté les marques JB Martin et Christian Pellet. Il compte environ 400 salariés et 190 millions d'euros de chiffre d'affaires, pour 5 millions de paires de chaussures vendues en 2020.

  • Le point sur les marchés avant l'ouverture

    Les principales bourses européennes sont attendues prudentes à l'ouverture, les chiffres rassurants de l'emploi aux État-Unis n'ayant pas dissipé la crainte d'un emballement de l'inflation.

    → D'après les contrats à terme, le CAC 40 parisien et le Dax à Francfort pourraient perdre chacun autour de 0,19% en début de séance. Le FTSE à Londres varierait à peine (+0,02%).

    La publication, jeudi, de l'indice mensuel des prix à la consommation aux États-Unis pour le mois de mai alimentera un débat qui anime les marchés financiers depuis des mois. Une nouvelle accélération de l'inflation mettrait la pression sur la Réserve fédérale. Cette dernière pourrait, selon certains opérateurs, ouvrir la porte dès le 16 juin à un retrait progressif ("tapering") de son soutien monétaire à partir du début de l'année prochaine.

    Le rendement des emprunts d'État américains à 10 ans remonte autour de 1,5755% après avoir plongé vendredi de sept points de base dans le sillage des chiffres de l'emploi. Le rendement du Bund alllemand à 10 ans, taux de référence pour la zone euro, est pratiquement stable dans les premiers échanges en Europe, autour de -0,212%.

  • Allemagne: les commandes industrielles chutent de manière inattendue en avril

    Les commandes à l'industrie en Allemagne ont chuté de manière inattendue en avril en raison de la baisse de la demande intérieure, suggérant que les fabricants de la plus grande économie d'Europe ressentent toujours les effets du confinement.

    Les données publiées par les offices fédéraux de la statistique ont montré que les commandes de biens industriels ont diminué de 0,2% en termes corrigés des variations saisonnières, contre une hausse de 3,9% en mars. Les analystes interrogés par Reuters tablaient, en moyenne, sur une hausse de 1,0%.

  • Euronav vend un nouveau navire

    Euronav   a vendu le Suezmax Filikon (2002 – 149 989 tpl) pour 16,3 millions de dollars. Soit une plus-value d'environ 9,3 millions. Le navire a été livré à ses nouveaux propriétaires le 4 juin.

    Depuis début 2020, Euronav a vendu ses participations dans huit navires (quatre Suezmax et quatre VLCC) avec une date moyenne de construction de 2005. Le capital investi a été recyclé dans huit grands pétroliers, dont quatre VLCC déjà sur l'eau, avec deux eco-VLCC modernes et deux eco-Suezmax modernes dont la livraison est prévue dans les années à venir. Lire le communiqué

  • Gros revers pour argenx

    La biotech argenx   annonce récupérer les droits mondiaux sur son anticorps cusatuzumab auprès de Johnson & Johnson. Apparemment, le géant pharmaceutique américain trouve les données intermédiaires de l'étude de phase 1b ELEVATE pour le traitement de la leucémie myéloïde (LAM) insuffisantes.

    "Nous avons fixé notre objectif à un niveau élevé avec l'essai ELEVATE, reconnaissant que le cusatuzumab devrait ajouter des avantages à un schéma thérapeutique déjà établi. Nous pensons que ces données intermédiaires montrent que le cusatuzumab pourrait être significatif pour les patients atteints de LAM. Nous prévoyons d'évaluer toutes les alternatives pour faire avancer le cusatuzumab, tout en maintenant notre concentration sur nos priorités - le lancement d'efgartigimod et le développement de notre pipeline auto-immune", a réagi le CEO d'argenx, Tim Van Hauwermeiren. Lire le communiqué

  • Cofinimmo s'étend en Espagne

    La société immobilière Cofinimmo   annonce l'acquisition d’un terrain à Palma de Majorque, dans la communauté autonome des Îles Baléares, en Espagne. Ce site verra la construction d’une nouvelle maison de repos et de soins. Le budget d’investissement pour le terrain et les travaux s’élève à environ 14 millions d'euros.

    Les travaux devraient commencer ce mois-ci, la livraison de la maison de repos et de soins étant prévue, quant à elle, pour le deuxième trimestre de 2023. Lire le communiqué

  • Ces actions qui ont encore du retard à rattraper

    Si l’on examine les cours sur Euronext Bruxelles, 40 actions se négocient encore avec une décote de plus de 10% par rapport à février 2020, avant l’éclatement de la pandémie en Occident. Certains cas n’ont aucun lien avec la crise du coronavirus. C’est notamment vrai pour le recul de 70% de Galapagos, qui n’a pas obtenu l’autorisation des autorités sanitaires américaines (FDA) pour son médicament contre les rhumatismes, le filgotinib.

    Il est intéressant de noter qu’on trouve de nombreuses sociétés de biotechnologie parmi les "losers". À cause de la pandémie, bon nombre d’entre elles ont pris du retard dans le recrutement et les tests auprès des patients, mais la plupart des baisses s’expliquent par des revers individuels. Les analystes voient le plus important potentiel dans Celyad, pour sa plate-forme innovante de lutte contre le cancer, et dans Biocartis, qui a vu ses ventes de tests médicaux retrouver des couleurs aux États-Unis après une période difficile.

  • Au programme cette semaine

    Cette semaine sera l'occasion de prendre connaissance de l'analyse que la Banque centrale européenne (BCE) fait de la situation économique, en particulier en ce qui concerne l'inflation qui est une source de préoccupation permanente pour les investisseurs depuis quelques mois. Les banquiers centraux européens se réuniront jeudi. En ce qui concerne la politique monétaire immédiate, aucun changement n'est évidemment attendu. C'est donc à nouveau surtout la tonalité du communiqué du conseil des gouverneurs qui retiendra l'attention, tout comme le discours de Christine Lagarde, la présidence de l'institution.

    "Elle va certainement répéter qu’il est trop tôt pour réduire la stimulation monétaire. La BCE reconnaît que l’inflation de la zone euro va sûrement dépasser bientôt son objectif, pendant un certain temps, mais que c’est temporaire et dû à des causes transitoires. Les marchés financiers semblent penser que la BCE va continuer à mener une politique monétaire ultra-accommodante", indique Eric Dor, professeur à l'IESEG School of Management de l'université de Lille.

  • Chine: les importations ont progressé à un rythme inédit en 10 ans

    Les importations de la Chine ont progressé en mai à leur rythme le plus rapide en dix ans, sous l'effet de la flambée des prix des matières premières, tandis que les exportations du pays ont raté le consensus.

    • D'après les données des douanes chinoises, les exportations ont progressé, le mois dernier, de 27,9% en rythme annuel, alors que les analystes anticipaient une hausse de 32,1% après +32,3% en avril. 
    • Les importations ont augmenté de 51,1% sur un an, marquant une accélération après la croissance de 43,1% enregistrée en avril, mais s'établissant en deçà du consensus qui ressortait à 51,5%. Il s'agit de la plus forte croissance des importations depuis janvier 2011.
    • L'excédent commercial de la Chine en mai ressort à 45,53 milliards de dollars, contre 42,86 milliards de dollars le mois précédent, alors que les économistes s'attendaient, en moyenne, à un montant de 50,5 milliards de dollars.

    Les analystes estiment que le rebond modéré de la demande en provenance des marchés en développement et les perturbations liées à la crise sanitaire du coronavirus dans d'autres économies ont bénéficié aux exportations chinoises. Cependant, les exportateurs chinois font face à une hausse des coûts des matériaux bruts, une augmentation des frais de fret et des problèmes logistiques qui affectent leur compétitivité commerciale.

  • Good morning!

    Bonjour à toutes et tous! Bienvenue sur le "Market Live" de L'Echo, l'endroit idéal pour suivre en direct les principales tendances de l'actualité économique et financière de ce lundi 7 juin 2021.

    La tendance est plutôt teintée de rouge ce matin sur les places asiatiques: alors que le Nikkei 225 prend 0,37% à Tokyo, le Hang Seng perd 0,77% à Hong Kong et l'indice composite de la Bourse de Shanghai lâche 0,21%.

    ©AFP

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés