Les déclarations de Poutine rassurent les marchés européens

Les Bourses européennes ont globalement évolué en hausse, alors que les tensions semblent se stabiliser en Ukraine. Le déluge de résultats de sociétés essentiellement en provenance d'Europe et l'actualité toujours aussi riche en fusions et acquisitions ont animé la séance. Siemens a annoncé le rachat des activités d'énergie de Rolls-Royce. AB InBev, Delhaize, Recticel ou encore WDP ont publié leurs résultats trimestriels. Thrombogenics a été sous pression au lendemain de son assemblée.

Tout au long de la journée, L'Echo vous offre la possibilité de suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel, à travers les informations de la rédaction, les commentaires des courtiers, les déclarations de traders et autres  économistes sur les réseaux sociaux... Des suggestions, questions ou remarques? N'hésitez pas à nous en faire  part, nous essaierons d'en tenir compte.

 

18:17 Nous clôturons ici ce Market Live. Rendez-vous demain !

Séance plus positive pour le Bel 20, qui s’est d’ailleurs retrouvé en tête des marchés européens ce mercredi. L’indice belge a ainsi terminé en hausse de 0,60% à 3108,02 points, boostés par les performances de Delhaize et d’AB InBev.

Delhaize a en effet superformé le Bel 20 (+4,41% à 54,92 euros). Le premier trimestre  s’est bouclé sur un bénéfice en nette hausse (+57,6%), largement due aux mauvais résultats du premier trimestre 2013. Petercam se montre plus optimiste. "Delhaize est devenu un acteur important dans le paysage de la distribution alimentaire. En outre, nous nous attendons à un bilan très solide et une génération de trésorerie qui conduira à plus de rendement pour les actionnaires". Le broker a réitéré sa note "Acheter".

Sur le marché élargi, Recticel a grimpé de 2,67% à 7,04 euros, soit la plus forte progression de la Bourse de Bruxelles. Ses résultats trimestriels, meilleurs que prévu, ont été salués par les analystes. "La société s'attend à une augmentation des ventes pour l'année 2014 d'environ 2% et une augmentation du flux de trésorerie d'exploitation de 10%, ce qui est légèrement au-dessus de nos attentes", explique Wim Hoste (KBC Securities). L’analyste a par conséquent porté son objectif de cours à 8 euros.Du côté de la banque Degroof, Bernard Hannsens souligne "l'annonce selon laquelle Recticel a obtenu de la Commission européenne, la possibilité de payer son amende (à l'exclusion de l'amende à payer par la coentreprise Eurofoam) en trois tranches annuelles égales". Vu tous ces événements favorables, l’analyste a également augmenté son objectif de cours, passant à 7,75 euros.

A l’inverse, ThromboGenics a été mise sous pression par les investisseurs. L’action a dégringolé de 10,64% à 21,30 euros, au lendemain d’une assemblée générale mouvementée. Les actionnaires ont passé les responsables de la société à la questionnette, s’inquétant des ventes décevantes et de l’avenir de la biotech louvaniste. Le CEO Patrick De Haes a reconnu que les ventes de son produit-phare, le Jetrea, démarrent plus lentement que prévu. "Toutes les options stratégiques sont examinées", a-t-il déclaré. Mais il refuse d'envisager à ce stade une vente de la société. 

 

17:30 | Clôture des marchés européens

Express

Bel 20 : 0,51%

Dax : 0,50%

AEX : 0,44%

CAC 40 : 0,41%

FTSE 100 : -0,13%

Stoxx Europe 50 : 0,24%

Stoxx Europe 600 : -0,05%

 

17:27

Agfa-Gevaert tombe de plus de 8% après que les analystes de KBC Securities aient rétrogradé leur recommandation de "réduire" de "conserver".

Ils expliquent ce déclassement par la course lancée depuis le début de Mars, au cours de laquelle les actions du groupe ont gagné environ 40% (après la publication de résultats solides pour 2013).

Le faible prix de l'argent est une bonne nouvelle  pour Agfa car il ya une sensibilité de l'ordre de 3,7 M € sur la marge brute d'Agfa pour chaque variation de 1 $ du prix de l'argent. Mais ce sera compensée par une croissance plus faible dans les marchés émergents,  la poursuite de la rationalisation du portefeuille de produits dans Agfa Graphics et un climat faible pour HealthCare aux États-Unis..

 

17:25

Comme le rappelle un internaute, l'Union européenne et le Japon ont convenu ce mercredi d'accélérer les négociations lancées l'an dernier en vue de conclure un accord de libre échange entre ces deux géants économiques, qui assurent à eux seuls 27% du Produit intérieur brut (PIB) mondial, et de renforcer leur coopération politique, notamment en matière de sécurité.

Selon les calculs de la Commission européenne, un tel accord pourrait entraîner une croissance de 8,8% en Europe. Les exportations européennes vers le Japon pourraient croître de près de 33%, alors que celles du Japon vers l'UE subiraient une hausse de 23,5%. Selon ces mêmes estimations, un accord commercial pourrait entraîner la création de 420.000 emplois dans l'UE. 

 

  L'UE doit décider d'ici à fin mai si elle continue ou suspend les discussions sur cet accord, sur la base d'un rapport d'étape de la Commission qui doit déterminer si le Japon a fait suffisamment de progrès, surtout en ce qui concerne les barrières non tarifaires (NTB) qui cadenassent de nombreux marchés nippons. 

  Pour Tokyo, l'un des enjeux essentiels est que l'UE démantèle ses droits de douane sur les voitures japonaises, une question sensible en Allemagne, important fabricant et exportateur automobile. 

 

17:15

Il faudrait que l'euro atteigne 1,42 dollar pour pousser la Banque centrale européenne (BCE) à agir pour freiner la hausse de la devise européenne, ce qui, selon une grande majorité des responsables de la stratégie interrogés par Reuters, ne devrait pas arriver.

Selon une enquête auprès de 60 responsables de la stratégie sur le marché des changes menée dans la semaine qui vient de s'écouler, il faudrait que l'euro, qui se traitait à un peu plus de 1,39 dollar ce mercredi, gagne encore 2% pour déclencher une action.

Deux d'entre eux voient le seuil de déclenchement à 1,50 dollar et ils sont plusieurs à le voir à 1,45 dollar. Ce niveau est nettement supérieur à celui de 1,40 dollar ressorti d'une enquête Reuters auprès de professionnels du marché monétaire la semaine dernière.

Mais selon l'enquête, l'euro devrait retomber à 1,38 dollar d'ici un mois, à 1,33 d'ici six mois et 1,29 d'ici un an, des niveaux proches de ceux de la dernière enquête il un a un mois.

Seuls cinq des 63 professionnels des changes interrogés par Reuters estiment que la devise de la zone euro atteindra 1,42 dollar à un moment ou un autre dans les 12 mois à venir.

Ces prévisions illustrent la réticence des analystes à prédire un assouplissement de la politique monétaire de la BCE, que ce soit en abaissant ses taux directeurs ou en se lançant dans des rachats d'actifs.

La banque centrale européenne semble devoir observer le statu quo pendant encore un bon moment dans la mesure où la reprise semble s'installer dans la zone euro et où l'inflation ne peut sans doute pas tomber plus bas, montre une autre enquête Reuters publiée vendredi dernier. Son Conseil des gouverneurs se réunit jeudi.

 

16:30

Le RTS, l'indice phare de la Bourse de Moscou, gagne plus de 4% après les déclarations de Vladimir Poutine invitant les séparatistes pro-russes de l'est de l'Ukraine à reporter leur référendum d'autodétermination prévu ce dimanche.

Vers 14h00 GMT, le RTS, exprimé en dollars, prenait 4,2% tandis que le MICEX, en roubles, gagnait 3,1%.

Le président russe a également dit que Moscou ferait tout son possible pour trouver une issue au conflit en cours en Ukraine et soutiendrait les efforts internationaux en faveur de la paix.

 

16:25

Pendant ce temps, Janet Yellen, la présidente de la Fed, intervient devant le 'Joint Economic Committee' du Congrès américain.

A cette occasion, Yellen a confirmé comme on pouvait s'y attendre l'engagement durable de la Fed à maintenir une politique accommodante, malgré la réduction en cours des rachats d'actifs obligataires mensuels. Rappelons que la dernière réunion monétaire de la Banque s'est traduite par une nouvelle baisse ('tapering') de 10 Mds$ des rachats mensuels dans le cadre des mesures quantitatives d'assouplissement...

Yellen a aussi évoqué aujourd'hui les incertitudes géopolitiques actuelles. La dirigeante de la Fed a par ailleurs noté une certaine faiblesse des données récentes relatives au marché immobilier américain.

La présidente de la Fed a montré également un semblant d'inquiétude concernant les comportements de certains investisseurs, qui pourraient afficher une plus grande prise de risque compte tenu de cette période prolongée de taux bas.

Plus généralement, les conditions économiques actuelles requièrent encore, à en croire Yellen, un "haut degré d'accommodation monétaire". Les rachats d'actifs de la Fed dans le cadre du 'QE' sont désormais logés à 45 Mds$ mensuels. Le taux des fonds fédéraux, quant à lui, demeure au plancher entre zéro et 0,25%

 

 

16:18

Nouveau coup de mou sur le Nasdaq (-1,5%) : Twitter -5%, Tesla -4%, Facebook -3%.— Sébastien Couasnon (@SCouasnonBFM) May 7, 2014

 

16:15

AOL Inc. a chuté de plus de 18% pour cent à $ 35,60. Le propriétaire du Huffington Post et TechCrunch a déclaré un bénéfice en deça des estimations des analystes, expliquant que l'augmentation des dépenses pour attirer un public pour les annonceurs a pressé sa marge bénéficiaire au premier trimestre.

Du coup, le Nasdaq évolue en forte baisse (-1,35% à 4027,59 points).

 

15:50 (Reuters) AIRBUS PROGRESSE BIEN VERS UNE CERTIFICATION DE L'A350 VERS LA FIN DE L'ETE - REGULATEUR EUROPEEN

 

15:45

Alstom a annoncé mercredi son intention de discuter d'une alliance dans la signalisation ferroviaire avec l'américain General Electric, déjà candidat au rachat des activités du groupe français dans l'énergie.

Le fabricant d'équipements électriques et ferroviaires, dont les résultats ont reculé au cours de l'exercice clos fin mars, a cependant souligné qu'il était nettement moins intéressé par les locomotives de fret de GE, que le gouvernement français a pourtant demandé au géant américain de céder afin de renforcer Alstom Transport. 

"Mon intérêt porte beaucoup plus sur les activités de signalisation qu'une diversification dans un métier dans lequel nous ne sommes pas", a dit le PDG d'Alstom, Patrick Kron, lors d'une conférence téléphonique.

Selon l'Etat toutefois, un renforcement d'Alstom dans la signalisation ne permet pas à lui seul d'assurer la pérennité de la branche transport.

Le président de Siemens a de son côté fait savoir mercredi qu'il avait discuté des risques et des avantages d'une offre avec la chancelière Angela Merkel, elle-même plutôt favorable à une opération franco-allemande, tout en soulignant qu'il ne se laisserait pas forcer la main.

Patrick Kron a déclaré que si le projet avec GE était approuvé par le conseil d'Alstom, les actionnaires du groupe français devraient être consultés "à l'automne", en septembre ou en octobre a priori.

 

15:40

Les tensions semblent se stabiliser entre la Russie et l'Ukraine, ce qui rassure les investisseurs.

Lukoil jumps +2% Gazprom +4,15% Sberbank +4,57% as Putin "approves" presidential elections in Ukraine and asks to postpone Referendum— Russian Market (@russian_market) May 7, 2014

 

15:36

Les actions américaines ont ouvert en hausse ce mercredi, rebondissant après la forte baisse de la veille. Les investisseurs saluent le fait que le président russe Vladimir Poutine serait prêt à discuter de la crise en Ukraine avec les dirigeants régionaux.

[Market Open] Stocks open higher as Putin signals willingness to discuss a way out of the #Ukraine crisis: http://t.co/q0JhXXxz8z— CNBC (@CNBC) May 7, 2014

 

15:35 

Dans 30 min : intervention de #Yellen #FED au Sénat US— Alexandre Baradez (@ABaradez) May 7, 2014

 

15:30 | Opening Bell

Express

Dow Jones  : +0,33%

Nasdaq : 0,14%

S&P 500 : 0,30%

 

15:25

Le groupe Casino a annoncé dans la nuit de mardi à mercredi son projet de créer un pôle d'activité e-commerce qui pourrait être coté à New York. 

Casino a estimé qu'il pourrait générer davantage de synergies en regroupant ses activités d'e-commmerce. Le groupe souhaite avoir plus de poids dans ses négociations avec ses fournisseurs et mieux contrôler ses coûts technologiques.

Le pôle de e-commerce comprendrait les sites Cdiscount en France, en Colombie et en Asie ainsi que ceux de Nova au Brésil, société détenue conjointement par GPA et Via Varejo.

Cette opération donnerait naissance à un acteur spécialisé de référence à l'échelle mondiale, avec un volume d'affaires combiné de 4,1 milliards de dollars en 2013, a précisé le distributeur dans un communiqué.

"Une introduction en Bourse de cette entité est envisagée sur le marché américain, où sont cotés de nombreux acteurs du secteur de la technologie Internet, permettant ainsi d'accélérer son développement et d'améliorer sa visibilité", a ajouté Casino.

Casino n'a pas souhaité faire de commentaire sur le calendrier de l'introduction en Bourse ni indiquer quelle portion de la nouvelle entité il avait l'intention de coter.

 

 

15:18 |Les valeurs à suivre à Wall Street|

DISNEY a fait part mardi soir de bénéfices en hausse et meilleurs qu'attendu au premier trimestre à la faveur notamment des recettes tirés de son dernier film d'animation "La Reine des neiges". Le bénéfice ajusté est ressorti à 1,11 dollar par action alors que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S anticipait 0,96 dollar contre 0,79 dollar un an auparavant. L'action Disney prenait 1,3% dans les transactions d'après Bourse.

ELECTRONIC ARTS a annoncé mardi soir des résultats et un chiffre d'affaires supérieurs aux attentes des analystes et un plan de rachat d'actions de 750 millions de dollars, ce qui faisant bondir le cours du titre de 15% en après-Bourse.

ACTIVISION BLIZZARD a publié mardi un bénéfice et des ventes en hausse, soutenus par les ventes solides de ses jeux "Diablo III: Reaper of Souls" et "Call of Duty". L'action prenait 4% en après-Bourse.

HEWLETT-PACKARD a annoncé son intention d'investir plus d'un milliard de dollars en deux ans dans des produits et services destinés au "cloud-computing", un segment de l'informatique en plein essor.

GROUPON a relevé son objectif annuel d'Ebitda à plus de 300 millions de dollars mardi mais, pour le seul deuxième trimestre, il anticipe un bénéfice par action de 0 à 2 cents alors que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donne 3 cents. Au premier trimestre, le site d'achats groupés a perdu un cent par action.

ENCANA, le premier producteur canadien de gaz naturel, a annoncé qu'il rachèterait à FREEPORT-MCMORAN COPPER & GOLD pour 3,1 milliards de dollars des actifs dans le gisement de schistes texan d'Eagle Ford.

MONDELEZ INTERNATIONAL et le néerlandais D.E MASTER BLENDERS 1753 BV ont annoncé mercredi leur intention de d'associer leurs activités dans le café pour créer un groupe dont le chiffre d'affaires annuel cumulé représenterait sept milliards de dollars (cinq milliards d'euros).

SOTHEBY'S a fait état d'une perte de 9 cents, égèrement inférieure aux attentes, pour le premier trimestre,  alors que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S anticipait une perte de 11 cents. Le groupe, qui continue à réexaminer ses allocations de ressources dans le monde, fait état d'une hausse de 40% de ses ventes aux enchères.

WHOLESALE FOODS MARKET a abaissé pour la troisième fois son objectif de résultat et de chiffre d'affaires à périmètre constant 2014, dans un contexte de concurrence accrue sur le marché des produits frais et biologiques dont il reste le leader. Le titre chutait de 16,33% avant Bourse.

KING DIGITAL ENTERTAINMENT, le concepteur du jeu "Candy Crush" coté en Bourse depuis fin mars, a vu son bénéfice plus que doubler au premier trimestre, porté par le succès de son jeu "Farm Heroes Saga". Le titre gagnait 2,83% avant Bourse.

CHESAPEAKE ENERGY, deuxième producteur américain de gaz naturel, a publié un bénéfice trimestriel en forte progression, soutenu par la hausse des prix. Le titre gagne 3,35% avant Bourse.

FIRST SOLAR a revu en hausse son objectif de résultats annuels après un bénéfice trimestriel ayant quasiment doublé, soutenu par une augmentation de ses ventes et une baisse des dépenses d'exploitation. Le titre prenait 4,5% avant Bourse.

 

14:55 Twitter ne devrait pas se crasher à Wall Street. La tendance en préouverture est négative mais de seulement 1%. Le titre avait dégringolé de 18% hier mardi.

 

14:41 La productivité aux Etats-Unis a baissé au premier trimestre, selon les données publiées mercredi par le département du Travail. Elle a reculé de 1,7% entre janvier et mars en rythme annualisé alors que les analystes tablaient sur un déclin moins marqué de 1,2%.

 

U.S. Q1 Non-farm Productivity -1.7 Pct, Largest Decline Since Q1 2013 (consensus -1.0 Pct) Vs Q4 +2.3 Pct (prev +1.8 Pct)— cigolo (@cigolo) 7 Mai 2014

 

14:37 Boum! USA: chute de la productivité au premier trimestre (-1,7%)

 

13:59 La liste des fusions s'allongent: les deux géants du café, l'américain Mondelez et le néerlandais Douwe Egberts Master Blenders, vont fusionner et créer une nouvelle société spécialisée dans le café, intitulée Jacobs Douwe Egberts, ont indiqué mercredi les deux sociétés.

Le nouveau groupe, qui sera basé aux Pays-Bas, aura un chiffre d'affaires annuel de plus de 5 milliards d'euros, ont indiqué Mondelez et DEMB dans un communiqué, soulignant que le groupe américain recevra 5 milliards de dollars (3,58 milliards d'euros) et 49% des parts de la nouvelle société.

Les deux sociétés veulent combiner leurs branches café pour créer une compagnie qui devrait devenir le numéro 1 mondial du café.

 

13:48  Carlsberg, SocGen... la Russie a laissé des traces dans les derniers comptes trimestriels de ces entreprises. Rien de très surprenant selon Markus Huber de Preregrine & Black.

 

13:41 Les indices repartent à la hausse, sans explication apparente. Francfort et Amsterdam prennent 0,6%. Paris et Bruxelles gagnent 0,4%. Madrid et Londres sont stables.

 

13:21 Le top/flop de l'indice DJ Stoxx 600 en Europe en milieu de journée.

 

12:55 Le titre du groupe français de services parapétroliers CGG chute lourdement mercredi matin à la Bourse de Paris, après l'annonce d'une perte au premier trimestre en raison de conditions difficiles sur ses principaux marchés.

Le groupe a essuyé une perte nette de 39 millions de dollars sur le trimestre, alors qu'il avait dégagé un bénéfice de 79 millions un an plus tôt, pour un chiffre d'affaires en recul de 7,4% à 806 millions de dollars. Le consensus des analystes s'attendait à une perte nette moindre, de 11 millions de dollars.

Dans un communiqué, le directeur général du groupe Georges Malcor, a imputé ce recul des résultats à un contexte défavorable, les compagnies pétrolières et gazières cherchant à tailler dans leurs dépenses, ce qui pèse sur les entreprises parapétrolières.

Dans cet environnement défavorable, le groupe assure avancer dans sa réorganisation et sa politique de maîtrise des coûts.

 

12:18 |Le point en milieu de séance|

A savoir

Les marchés européens pointent en baisse  mercredi à la mi-journée, ralentis par un contexte géopolitique incertain. Le marché est par ailleurs animé par une série de publications d'entreprises.

Londres perd 0,43%, Francfort 0,23%, Paris 0,18%. Amsterdam est stable. L'indice Bel20 gagne 0,24%, dans le sillage d'UCB, Delhaize ou encore Ageas.

Le marché reste pénalisé par "la crise en cours en Ukraine", sans que les résultats des entreprises suffisent à soutenir la tendance, résument les analystes chez ETX Capital.

L'aggravation de la situation en Ukraine dissuade toute prise de risque et, "au vu des évènements de ces derniers jours, il est difficile d'anticiper une accalmie des troubles (...) avant la tenue des élections présidentielles du 25 mai", relèvent pour leur part les stratégistes chez Crédit Mutuel-CIC.

La séance du jour est par ailleurs dépourvue d'indicateurs majeurs, à la veille d'une réunion de la Banque centrale européenne (BCE), ce qui alimentait la prudence du marché.

Les opérateurs attendent davantage d'un discours de la présidente de la Réserve fédérale des Etats-Unis (Fed), Janet Yellen, dans l'après-midi.

Il reste que "le marché a une vision assez claire de sa position concernant la politique monétaire" américaine, à savoir une réduction progressive des rachats d'actifs et une remontée des taux d'intérêt en 2015 en fonction de la conjoncture, souligne Chris Weston, analyste chez IG.

 

11:44 La crise ukrainienne a pesé sur les comptes d'entreprises comme Carlsberg ou encore SocGen.

Le brasseur danois Carlsberg (-0,75%) a annoncé mercredi avoir ressenti au premier trimestre l'incidence de la crise en Ukraine, qui fait baisser ses ventes en Russie et aux alentours, et l'a amené à abaisser ses prévisions.

Société générale a estimé mercredi que ses perspectives restaient favorables en Russie après avoir publié des résultats trimestriels marqués par une importante dépréciation dans ce pays, notamment en raison de la situation en Ukraine. La banque française, qui contrôle en Russie presque 100% de Rosbank, a été contrainte de passer une dépréciation d'écart d'acquisition (goodwill) dans ses comptes du premier trimestre de 525 millions d'euros, conséquence du ralentissement de l'économie russe, de la baisse des parités de change rouble-euro et d'une hausse de la prime de risque associée à un pays sous forte pression internationale.

 

SocGen takes €525m writedown on Russian business http://t.co/6rFTXyP4vH via @fastFT— Megan Murphy (@meganmurp) 7 Mai 2014

 

11:33 Recticel reste toujours la meilleure progression de la place financière bruxelloise ce mercredi. Le titre avance de 3,54%. En cause: les résultats trimestriels publiés ce matin et les déclarations du fabricant de mousse de polyuréthane sur l'évolution de son chiffre d'affaires.

Tout en restant prudente, Recticel s'attend à ce que son chiffre d'affaires combiné augmente d'environ 2 % en 2014 et à ce que son EBITDA récurrent combiné connaisse une hausse pouvant atteindre 10 %.

 

11:14 Le titre du constructeur italo-américain Fiat Chrysler chute de plus de 8% à la Bourse de Milan. En cause: l'annonce mardi d'une perte de 319 millions d'euros au premier trimestre en raison d'une charge exceptionnelle. Les volumes d'échange sur le titre sont nourris: en une heure, 20 millions de titres ont changé de main, la moyenne quotidienne le mois dernier étant de 16 millions d'actions échangées.


Le marché réagit mal aux annonces du plan stratégique de Fiat Chrysler Automobiles (FCA), faites mardi à Auburn Hills, dans le Michigan (Nord des Etats-Unis).

Parmi celles-ci: la relance de la marque Alfa Romeo, l'assurance que le PDG de FCA, Sergio Marchionne, resterait en poste jusqu'en 2018, et celle qu'une partie de la production (moteurs) ainsi que l'assemblage des nouveaux modèles seraient effectués en Italie.

Les analystes s'attendaient à des indications plus détaillées sur la stratégie et à une perte moins importante au premier trimestre, avance comme explications l'agence d'informations économiques RadioCor.

10:17 Thrombogenics toujours à la peine. L'action lâche près de 9% au lendemain de l'assemblée générale qui a vu la petite vingtaine d'actionnaires réunis à Heverlee cuisiner les responsables de la société. Ces derniers ont du faire face aux questions sur les scénarios d'avenir de la société biotech et sur les raisons des ventes décevantes de son seul produit actuellement sur le marché, le Jetrea. La suite: "Le sort de Thrombogenics ne sera pas réglé demain".

 

 

09:51 Les notes de KBC Securities et de la Banque Degroof. Voici ce qu'il faut en retenir:

  • AGFA - KBC Securities passe à réduire contre conserver. L'objectif de cours reste à 2,25 euros.
  • BARCO - KBC Securities passe à accumuler contre conserver. L'objectif de cours reste à 60 euros.
  • RECTICEL - KBC Securities change son objectif de cours à 8 euros contre 7,50 euros. Le conseil reste à accumuler. La Banque Degroof a ajusté son avis à accumuler contre conserver. L'objectif de cours atteint 7,75 euros contre 7,15 euros.
  • RTL GROUP - KBC Securities change son objectif de cours à 88 euros contre 95 euros. Le conseil reste à accumuler.

 

09:29 Les résultats de Recticel sont salués en Bourse: l'action prend 3,2%.

 

09:26

 

09:22 Sioen: -5,36% à 8,47 euros. Le titre est coté ex-dividende de 33 centimes.

 

09:07 Crédit Agricole gagne 3,60% en Bourse après des résultats 1T meilleurs que prévu.

 

09:06 Casino monte de 4% en Bourse après l'annonce de la cotation aux USA de ses activités e-commerce.

 

09:02 ABInBev -1%; Delhaize -1,14% Thrombogenics: -6%

 

08:55 Le fondateur du numéro un chinois du commerce en ligne Alibaba, Jack Ma, a ouvertement défié les autres géants de l'internet et minimisé le rôle des futurs actionnaires, peu avant le lancement d'une très attendue procédure d'entrée du groupe à Wall Street.

Dans un mémo envoyé à tous les employés d'Alibaba, quelques minutes avant l'enregistrement mardi de son projet de cotation auprès du gendarme boursier américain (SEC), M. Ma a décrit Wall Street comme "une station pour faire le plein d'essence" en vue d'ambitieux développements futurs.



"Après l'introduction en Bourse, nous maintiendrons notre principe de +servir d'abord les clients ; les employés en deuxième ; et les actionnaires seulement en troisième+", a insisté Jack Ma, dans ce mémo rendu public mercredi par le magazine financier Caijing, une publication chinoise respectée.

"Nous croyons que, quelles que soient les difficultés rencontrées, s'en tenir à ce principe dans l'avenir comme nous l'avons fait dans le passé permettra de respecter et de protéger les intérêts de tous", a-t-il expliqué.

Contacté par l'AFP, Alibaba s'est refusé à confirmer l'authenticité de ce mémo, qui était cependant cité mercredi par de nombreux médias chinois. Le groupe compte plus de 20.000 employés.

 

08:52

 

08:40 Nouvelle étape en vue de l'IPO de Worldline. La filiale spécialisée dans le paiement et les transactions électroniques du groupe français Atos, a enregistré son document de base auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF), étape majeure en vue de son entrée en Bourse prévue "dans les prochaines semaines".



Sous réserve du feu vert de l'AMF, cette entrée en Bourse sur Euronext se fera "dans les prochaines semaines", a-t-il précisé lors d'une conférence téléphonique.

 

08:35 La séance du jour donnera peu de grain à moudre aux investisseurs en termes de statistiques, puisqu'ils devront se concentrer de la productivité au premier trimestre aux Etats-Unis, un chiffre de second rang. Les opérateurs se tourneront davantage vers un discours de la présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed) Janet Yellen dans l'après-midi.

 

08:32

 

08:25 Quelques valeurs belges à suivre:

  • AB INBEV - Le numéro un mondial de la bière, AB InBev, a enregistré au premier trimestre un bénéfice net de 1,416 milliard de dollars, soit une baisse de 23,6% par rapport à la même période de 2013.  C'est nettement moins bien que ce qu'anticipaient les analystes interrogés par Dow Jones Newswires, qui tablaient sur un bénéfice de 1,731 milliard de dollars. Le chiffre d'affaires est en revanche ressorti en hausse à 10,6 milliards de dollars, contre 9,17 milliards un an plus tôt. L'article détaillé.
  • DELHAIZE - Le distributeur affiche de solides résultats aux États-Unis, grâce notamment à son enseigne Food Lion mais son chiffre d'affaires baisse en Belgique. L'article détaillé. 
  • GBL - A l'occasion de la présentation de ses résultats trimestriels, GBL a annoncé avoir poursuivi ses achats de titres Umicore et avoir reçu des demandes de conversion des obligations échangeables Suez Environnement, ce qui ramène sa participation dans l'entreprise à 4,3%. L'article détaillé. 
  • HOME INVEST - La Sicafi a bouclé un 1er trimestre de bon augure. Même si la direction refuse de faire des prévisions, le but reste de pouvoir distribuer un dividende en hausse pour la 15ème année consécutive. L'article détaillé. 
  • RECTICEL - Le consommateur européen retrouve le sourire. Du coup, Recticel aussi. Le chiffre d'affaires progresse sur les trois premiers mois. Les prévisions pour le reste de l'année sont optimistes. L'article détaillé. 
  • THROMBOGENICS - Une petite vingtaine d'actionnaires ont asticoté mardi après-midi la direction de ThromboGenics sur l'avenir de la biotech louvaniste. Le CEO Patrick De Haes reconnaît que les ventes de son produit-phare, le Jetrea, démarrent plus lentement que prévu. Mais il refuse d'envisager à ce stade une vente de la société. Toutes les options stratégiques sont sur la table, et une décision ne tombera pas de sitôt. L'article détaillé. 
  • WDP - La sicaf immobilière a augmenté son résultat net courant de 11,2% sur un an, à 15,4 millions d'euros, malgré un taux d'occupation en légère baisse. L'article détaillé.


08:12 Solvay - Le broker Berenberg monte à 'conserver' contre 'vendre' sur la valeur.

 

08:03 L'expiration de la période de lock-out six mois après l'introduction en Bourse de Twitter a eu un effet dévastateur sur le titre du site de "microblogging" qui a terminé en baisse de près de 18% à 31,85 dollars. Depuis son plus haut atteint le 26 décembre à 73,31 dollars, le titre a fondu de 57%. L'action a été introduite en Bourse à 26 dollars.

07:59

A savoir

Les Bourses européennes sont attendues en baisse mercredi en ouverture, affectée par la menace croissante de guerre civile en Ukraine et par les pertes
accusées par Wall Street la veille, précisément pour le même motif. Au vu des premières indications, le CAC 40, le FTSE et le Dax perdraient jusqu'à 0,3%.

Les Bourses europédennes, tout comme Wall Street, avaient déjà terminé en baisse mardi, dans un contexte plombé par les tensions et les violences en Ukraine. Washington élabore des nouvelles sanctions qui seront imposées à la Russie si elle agresse plus durement encore l'Ukraine, notamment en empêchant la tenue de l'élection présidentielle du 25 mai, ont déclaré des responsables américains.

La situation ukrainienne a notamment eu des conséquences sur les résultats publiés mercredi matin par la Société Générale. Elle est cependant un élément de soutien des cours sur le marché pétrolier, qui profite aussi d'une baisse des réserves américaines survenue la semaine passée.

A quelques minutes de la clôture, la Bourse de Tokyo est en net recul, elle aussi affectée par la crise ukrainienne mais également par un yen fort qui pénalise les valeurs exportatrices.

Le dollar pour sa part pâtit pour sa part des attentes du marché vis-à-vis de la présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen. Celle-ci doit s'exprimer devant le Congrès mercredi et jeudi et l'on pense qu'elle ne dira rien qui laisse penser que la banque centrale change le cap de sa politique monétaire ultra-accommodante, en dépit de la solide statistique de l'emploi de vendredi dernier.

La journée sera sinon marquée dès ses débuts par un déluge de résultats de sociétés, essentiellement en provenance d'Europe, et par une actualité toujours aussi riche en fusions et acquisitions, Siemens ayant en particulier annoncé le rachat des activités d'énergie de Rolls-Royce.

 

07:57 Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur le "market live" de L'Echo qui vous permet de suivre minute par minute les grands moments de cette séance de Bourse.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés