1. Les marchés
  2. Live blog
live

Les détachements de coupons ont imposé leur loi

En attendant le débat Macron/Le Pen dans le cadre des élections présidentielles en France, et la publication des conclusions de la Fed, les investisseurs se sont faits discrets. Les détachements de coupons en Europe ont dès lors dicté la tendance, en éliminant quelques points aux indices boursiers.
  • A quelques heures du débat en France entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, les investisseurs se sont gardés de prendre des initiatives sur les marchés européens des actions. Les détachements de coupons-dividendes ont du coup dicté leur loi, faisant perdre quelques points à certains  indices. En particulier au CAC 40 qui a clôturé sur une baisse, par ailleurs peu significative,  de 0,06% à 5.301 points. A Francfort, où aucun dividende n'a été payé ce mercredi par les sociétés qui composent le DAX 30, ce dernier prend un modeste 0,16% à 12.527,84 points.

    Quant à l'indice paneuropéen Stoxx 600, il ne cède que 0,04% à 389,37 points. Des 19 sous-groupes qui le composent, 7 ont réussi à clore les séances européennes dans le vert. En particulier ceux des soins de santé (+0,6%), des banques (+0,5%) et de la chimie (+0,5%). Ceux des matières de base (-2,4%), de la construction (-0,9%) et de l'automobile (-0,8%) terminent le classement. Notons que l'indice Stoxx de la construction a été impacté par le détachement du dividende (1,60 euros) de Bouygues, mais aussi par les doutes des investisseurs à l'égard de LafargeHolcim en raison de ses problèmes en Syrie.

    Comme la veille, l'indice Bel 20 de la Bourse de Bruxelles a fait mieux que les principaux indices des places voisines. Il gagne 0,59% à 3.932,86 points.
    Le Bel 20 a été porté par l'excellente tenue de Solvay (+2,72% à 120,85) après la publication de résultats supérieurs aux attentes au premier trimestre de cette année. Le chimiste a en outre fait part de son sentiment que les résultats pour l'ensemble de cette année pourraient supérieurs à ses objectifs. Bonne tenue aussi d'Ontex (+2,66%) à 32,08 euros et d'Umicore (+2,06% à 54,97 euros).
    Lanterne rouge dans l'indice, Galapagos subit des prises de bénéfice. L'action du groupe biotech abandonne 4,37% à 78,32 euros. Faiblesse aussi de Bekaert (-2,65% à 45,90 euros).

    L'once d'or sous les 1.250 dollars

    Sur les autres marchés, l'euro cède quelques fractions (-0,1%) à 1,0918 dollar avant la clôture de la réunion de la Fed. Au rayon des obligations souveraines, le rendement à 10 ans de l'OAT française continue de réduire l'écart (à 0,48 point) avec celui du Bund allemand de même maturité. Il baisse de 1,2 point de base à 0,80%.
    L'or maintient pour sa part un profil baissier. L'once d'or recule de 0,6% à 1.249,14 dollars. A Londres enfin,le baril de Brent varie peu à 50,50 dollars (+0,08%).

  • LafargeHolcim en difficulté à la Bourse de Paris.

    En dépit de la publication ce matin de résultats supérieurs aux attentes au premier trimestre, LafargeHolcim sous-performe le marché français des actions. Après Bouygues (-4,17%) qui détachait un généreux dividende, l'action du groupe cimentier franco-suisse accusait en fin de journée un recul de 2,58% à 51,78 euros.
    Le marché n'a pas davantage été séduit par la promesse faite par ses dirigeants lors de son assemblée générale qui s'est déroulée cet après-midi, selon laquelle son EBITDA croîtra de plus de 10% sur l'ensemble de l'année.Au cours de cette assemblée, décharge a été donnée au CA par 61% des actionnaires du groupe parmi lesquels on retrouve GBL avec 9,4% du capital.

    C'est que l'action du cimentier souffre de l'information divulguée par le site d'investigation français Mediapart, selon laquelle "l’un des dirigeants du groupe Lafarge qui a supervisé le marchandage financier avec l’État islamique, et qui a permis au géant du ciment de poursuivre son activité en Syrie en 2013 et 2014, est un fervent soutien de Marine Le Pen, dont il a défendu les couleurs lors des dernières municipales à Paris".

  • Galapagos lanterne rouge du Bel 20

    Moins d'une heure de la fin de la séance boursière à Bruxelles, Ontex menait les hausses dans l'indice Bel 20. Le titre prenait 2,34% à 31,98 euros.
    A l'inverse, Galapagos était lanterne rouge. L'action biotech chutait de 3,88% à 78,72 euros.

  • Le fret aérien s'active

     La demande mondiale sur le marché du fret aérien a progressé de 14% sur un an en mars, sa plus forte croissance depuis octobre 2010, grâce à la reprise des échanges commerciaux internationaux et à la vigueur des commandes à l'export, a annoncé mercredi l'Association internationale du transport aérien (Iata).

    "L'optimisme est de retour dans le secteur avec la stabilisation de l'activité après plusieurs années de marasme. Il reste encore toutefois beaucoup de terrain à regagner, tout en faisant face aux vents contraires que constituent la hausse du kérosène et celle des coûts du travail", a déclaré le directeur général de l'organisation, Alexandre de Juniac.

    La demande de fret aérien, mesurée en tonnes kilomètres, a été tirée entre autres en mars par l'augmentation des volumes de
    composants destinées à la fabrication de produits d'électronique grand public, comme les smartphones.

    Les capacités disponibles ont augmenté de 4,2% en mars et le coefficient d'utilisation des capacités a augmenté de 4,1 points, à 47,4%.

    Sur l'ensemble du premier trimestre, la croissance de la demande ressort à près de 11%, précise l'Iata.

    La semaine dernière, Lufthansa a publié son premier bénéfice d'exploitation depuis 2008, grâce à la reprise de la demande
    pour son activité de transport de fret.

  • L'ISM des services en hausse aux USA

    La croissance du secteur des services a accéléré en avril aux Etats-Unis, soutenue par une hausse des nouvelles commandes, montrent les résultats de  l'enquête mensuelle de l'Institute for Supply Management (ISM) auprès des directeurs d'achats.

    L'indice ISM des services est ressorti à 57,5 le mois dernier contre 55,2 en mars, alors que 64 économistes interrogés par Reuters  attendaient en moyenne un indice de 55,8.

    Le sous-indice de l'activité dans les services a progressé à 62,4 le mois dernier, contre 58,9 en mars et un consensus à 58,4.

    Le sous-indice de l'emploi a en revanche baissé à 51,4, son plus faible niveau depuis août, contre 51,6 en mars.

  • Wall Street en stand-by

    La Bourse de New York a ouvert ce mercredi en légère baisse, pénalisée par le repli du géant Apple et malgré les chiffres meilleurs qu'attendu de l'enquête mensuelle ADP. Il est vrai que le marché attend de connaître les conclusions de la réunion de deux jours du Comité de politique monétaire de la Fed. Ces conclusions seront annoncées ce soir à 20 heures (18h GMT).

    Si la banque centrale US ne devrait pas toucher à cette occasion à ses taux directeurs, tout élément concernant un éventuel resserrement monétaire lors de la prochaine réunion du mois de juin sera regardé de près.

    Près d'une heure après l'ouverture, l'indice Dow Jones accusait une perte de 0,14% à 20.920 points et le S&P 500 de 0,23% à 2.385 points. Du côté du Nasdaq, le Composite se repliait de 0,48% à 6.066 points.

    Considérée comme un bon indicateur du rapport officiel très attendu sur l'emploi non-agricole, l'enquête mensuelle du cabinet ADP a montré mercredi que le secteur privé américain a créé 177.000 emplois en avril. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne 175.000 postes créés. Cela constitue un signal encourageant avant la publication, vendredi, par le Département du Travail de son rapport sur les créations d'emploi en avril, après un mois de mars qui s'était avéré très décevant en la matière.

    Apple sous pression

    Du coté des actions américaines, le mastodonte Apple, en baisse de 1,94%, pénalise cette séance, à la suite de l'annonce par le groupe américain d'une baisse inattendue des ventes de l'iPhone pour son deuxième trimestre. Time Warner, en cours de rachat par AT&T,
    gagne par contre 0,21%,  après avoir publié un bénéfice au premier trimestre meilleur que prévu, grâce notamment au succès de ses films
    "Kong: Skull Island" et "Lego Batman, le film".

    Le titre Delphi Automotive prend la tête du S&P 500 avec un bond de 11,7%. L'équipementier automobile a annoncé la scission de ses activités de transmission pour se concentrer sur le développement des technologies nécessaires aux véhicules autonomes et électriques.

    Estée Lauder (+4,2%) a fait état mercredi d'un chiffre d'affaires trimestriel en progression de 7,5% grâce aux bonnes ventes de ses marques de cosmétiques, dont Tom Ford,Smashbox et La Mer.

    Mondelez International avance de 3,6% après des résultats trimestriels supérieurs aux attentes en raison de réductions de coûts, de ventes solides de ses marques de chocolat et de prix plus élevés, en particulier en Amérique du Sud.

    A contrario, Akamai Technologies, lanterne rouge du S&P 500, chute de plus de 13% en réaction à des prévisions inférieures aux consensus pour le trimestre en cours.

  • "Les investisseurs et courtiers sont impatients de voir ce que la Fed pense actuellement. La question n'est pas de savoir si la Fed va relever ou non ses taux, mais si elle va admettre la faiblesse du premier trimestre. Va-t-elle interrompre la hausse des taux? Continuer à préparer le terrain pour une normalisation de son bilan?. Même si beaucoup de questions vont rester sans réponse dans le communiqué, la moindre petite modification aura un impact considérable sur les marchés financiers."
    Hussein Sayed
    Analyste chez FXTM

  • Wall Street tournée vers la Fed, Apple plombe le Nasdaq

    La Bourse de New York s'affichait en léger repli à l'approche de l'ouverture mercredi en attendant la fin de la réunion de deux jours de la banque centrale américaine (Fed), les résultats d'Apple pesant sur le Nasdaq.

    Vers 14h15, les contrats à terme sur les principaux indices américains affichaient les évolutions suivantes:

    • Dow Jones : -0,06%
    • S&P 500 : -0,13%
    • Nasdaq Composite : -0,23%
  • Le privé a créé un peu plus d'emplois que prévu en avril

    Le secteur privé aux Etats-Unis a créé 177.000 emplois en avril, un chiffre légèrement supérieur aux attentes, montre l'enquête mensuelle publiée mercredi par ADP, spécialiste de l'externalisation de la gestion des ressources humaines.

    Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne 175.000 créations d'emploi, leurs prévisions variant de 140.000 à 236.000.

    Il s'agit du rythme de créations d'emploi le plus faible depuis octobre.

  • Ontex accélère la cadence et dépasse Solvay

    Solvay cède sa place en tête du Bel20 à Ontex , dont l'action représentative accélère et bondit de 3,74% à 32,42 euros en début d'après-midi, sans raison apparente. Les volumes de transactions sont supérieurs plus élevés à l'accoutumée. Le titre a déjà clôturé la séance de mardi sur un gain de 2%.

    Certains investisseurs pourraient être tentés d'acheter l'action alors que celle-ci semble bon marché compte tenu d'un PE, sur base des bénéfices attendus pour cette année, de 16, tandis que le dividende a augmenté de manière sensible depuis le retour en bourse de l'entreprise il y a trois ans.

    Les recherches d'informations sur le titre sont en hausse, signale par ailleurs Bloomberg.

    Ontex publie ses résultats trimestriels le 10 mai prochain.

    L'action Ontex en intraday:

     

    ©Doc

  • Les actions des fournisseurs européens de puces, de capteurs et de circuits d'Apple reculent en Bourse après l'annonce par le groupe américain d'une baisse inattendue des ventes de l'iPhone sur les trois premiers mois de cette année.

    Une partie des bénéfices de ces sociétés est liée aux ventes de l'iPhone, or Apple a annoncé mardi soir avoir écoulé seulement 50,76 millions d'exemplaires de son produit vedette au cours du deuxième trimestre de son exercice fiscal 2017, contre 51,19 millions un an plus tôt et 52,3 millions attendus par les analystes.

    Cette annonce a ravivé certaines inquiétudes concernant l'exposition excessive de ces fournisseurs à Apple.

    • Dialog Semiconductor, qui fournit à Apple des puces de gestion de l'alimentation, perdait près de 3% à mi-séance. La société fait l'objet d'une attention particulière des investisseurs depuis la mi-avril après que les analystes de Bankhaus Lampe ont laissé entendre qu'Apple pourrait développer ses propres PMIC (Power Management chips) en remplacement de celles de Dialog. Dialog réalise 75% de son chiffre d'affaires avec Apple selon les estimations de Morgan Stanley.
    • Imagination Tech, qui fournit des puces graphiques utilisées dans les iPhone, perdait quant à lui 1%. En avril, Apple a annoncé qu'il n'utiliserait plus les produits de la société britannique dans deux ans au plus tard, entraînant un plongeon d'environ deux tiers de la valeur.
    • Le groupe suisse AMS, fabricant de capteurs optiques pour l'iPhone, reculait de 2,1% et l'italien STMicro, fournisseur des accéléromètres, des gyroscopes et des capteurs de mouvement qui équipent le téléphone, abandonnait 2,35%.
    • L'action ASML, le principal équipementier européen de fabricants de semi-conducteurs, perdait 0,6%. Le groupe néerlandais n'est qu'indirectement exposé aux résultats d'Apple, n'étant que fournisseur de Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC), lui-même sous contrat direct avec le groupe à la pomme.


    Le titre Apple reculait de 1,3% dans les transactions en avant-Bourse à Wall Street.

  • Degroof Petercam n'est plus à l'achat sur Kinepolis

    Kinepolis est clairement en mode "expansion", explique l'analyste Fernand de Boer de Degroof Petercam, entre autre aux Pays-Bas, et il y a des possibilités voir les bénéfices progresser encore. Même si en Belgique, l'ebitda par visiteur est deux fois plus élevé que dans d'autres pays.

    En raison de la croissance attendue des bénéfices, l'analyste de Kinepolis considère le titre comme un investissement attrayant. Mais étant donné que l'action a déjà gagné plus de 25% cette annéne et qu'elle cote actuellement à un ratio cours-bénéfice de 26x pour l'exercice en cours, l'analyse considère n'y a guère de potentiel de hausse. L'objectif de cours passe à 52 euros contre 48 jusqu'ici.

  • Venez commenter l'actualité boursière avec nous dès 12h30 (->13h30)

  • Degroof Petercam passe à "réduire" sur Gimv

    Degroof Petercam réduit sa note sur Gimv de "conserver" à "réduire". Après sa récente progression, l'action se traite désormais avec une prime de 13,6% par rapport à sa valeur nette d'inventaire, selon l'analyste Tim Hoste, qui souligne qu'il ne voit aucun catalyseurs pour le titre à court terme. L'objectif de cours reste à 50 euros.

  • Le point sur les marchés en fin de matinée

    1. Les indices actions européens pointent en baisse en fin de matinée, dans le sillage du repli des valeurs liées aux matières premières ete des valeurs technologiques, principalement les fournisseurs d'Apple, qui a annoncé mardi soir des ventes d'Iphone inférieures aux attentes.

    2. La croissance économique est restée solide en zone euro au premier trimestre, comme le montre les chiffres du PIB publiés ce matin. En Allemagne, le chômage a reculé plus qu'attendu le mois dernier.

    3. La matinée est animée par une nouvelle fournée de résultats trimestriels dont ceux de Solvay, Novo Nordisk et Fresenius qui permettrent aux actions représentatives de ces sociétés de se placer en tête de l'indice paneuropéen DJ Stoxx 600. Hugo Boss par contre ne peut en dire autant.

    4. En vue également Genkyotex (l'ex-Genticel) s'envole de plus de 16%. L'autorité sanitaire américaine FDA a accordé l'autorisation de commencer une étude de phase 2 du GKT831 utilisé dans le traitement de la cirrhoose du foie.

    5. D'Ieteren, qui cherche un actionnaire pour sa division Belron, figure parmi les plus fortes baisses de la cote après Vastned Retail Belgium (cotée ex-dividende). Befimmo et Financière de Tubize sont également négociées ex-coupon.

  • Le PIB de la zone euro gagne 0,5% au 1er trimestre

    Le produit intérieur brut (PIB) de la zone euro a progressé de 0,5% au premier trimestre 2017 par rapport au trimestre précédent, selon Eurostat.

    Au cours du quatrième trimestre de 2016, sa progression d'un trimestre à l'autre avait déjà été de 0,5%.

    A un an d'écart, le PIB de la zone euro est en augmentation de 1,7% au premier trimestre 2017 contre +1,8% au quatrième trimestre 2016.

    Le PIB des 28 Etats membres de l'UE a, quant à lui, progressé de 0,4% au premier trimestre 2017 par rapport au trimestre précédent et de 1,9% à un an d'intervalle.

  • Solvay, optimiste pour 2017, prend la tête du Bel20

    Le titre Solvay signe ce matin la plus forte hausse du Bel20 après la publication de résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

    Le groupe chimique belge a fait état d'une croissance dans tous les segments et dit prévoir d'atteindre ou de dépasser ses objectifs annuels. L'Ebitda courant du groupe est ressorti en hausse de 12% à 616 millions d'euros, au-dessus des 578 millions d'euros attendus en moyenne par les cinq analystes interrogés par Reuters.

    Peu avant 11h, le titre gagne 2,29% à 120,35 euros, à un plus haut de neuf mois, dans des volumes représentant plus de 70% de sa moyenne quotidienne sur les trois derniers mois.

    La réaction des analystes est positive:

    • Les analystes de Morgan Stanley mettent l'accent sur la croissance des volumes, particulièrement impressionnante dans les segments les plus cycliques, qui a pris le pas sur les tendances déflationnistes.
    • Les résultats trimestriels de Solvay ont été clairement supérieur aux attentes, selon l'analyste Wim Hoste de KBC Securities, principalement grâce à une accélération de la croissance des volumes. Hoste compte adapter ses attentes pour l'ensemble de l'année, mais il relève déjà son objectif de cours de 110 à 120 euros. Même si la valorisation actuelle du titre lui semble correcte, la recommandation de "conserver" pour Solvay est confirmée.
    • La Banque Degroof Petercam a elle aussi relevé son objectif de cours sur Solvay à 125 euros contre 120. Le bon début d'année permet à Solvay d'atteindre plus facilement ses prévisions annuelles, explique l'analyste Nathalie Debruyne, qui compte adapter légèrement ses prévisions d'Ebitda et de bénéfice par action. Le conseil reste à 'accumuler".



  • Le chinois HNA devient le premier actionnaire de Deutsche Bank

    Le conglomérat chinois HNA Group est devenu le premier actionnaire direct de Deutsche Bank en portant sa participation dans la banque allemande à près de 10%, montre un document boursier américain.

    Alors qu'en mars, le groupe chinois détenait 4,76% du capital de Deutsche Bank, il a désormais porté sa participation à 9,9% selon une notification à la Securities and Exchange Commission (SEC), l'autorité des marchés financiers américains.

    Le gestionnaire d'actifs BlackRock possède quant à lui 6,1% du capital.

    Avec cette montée au capital, qui devrait être perçue comme un gage de confiance dans la valeur selon un analyste, près de 20% du capital de la banque en difficulté sont désormais aux mains d'investisseurs considérés comme stratégiques.

  • Degroof Petercam relève elle aussi son prix cible pour Solvay

    La Banque Degroof Petercam relève elle aussi son objectif de cours sur Solvay à 125 euros contre 120. Le bon d'année permet à Solvay d'atteindre plus facilement ses prévisions annuelles, explique l'analyste Nathalie Debruyne, qui compte adapter légèrement ses prévisions d'Ebitda et de bénéfice par action. Le conseil reste à 'accumuler".

  • Voici le briefing actions belges du jour

  • "Une étape importante" pour GenKyoTex

    L'entreprise biopharmaceutique suisse Genkyotex (ex-Genticel), cotée à Paris et Bruxelles, brille en Bourse de ce matin, avec un bond de plus de 14% (2,23 euros).

    L'autorité sanitaire américaine FDA a accordé l'autorisation de commencer une étude de phase 2 du GKT831, un candidat médicament pour traiter les maladies du foie PBC (cirrhose biliaire primitive), mieux connu sous le nom de cirrhose du foie. Il n'y a pas encore de traitement qui peut guérir cette maladie auto-immune.

    GenKyoTex commencera l'étude en double aveugle, contrôlée par placebo, avant la fin du deuxième trimestre. Tout d'abord, les résultats préliminaires sont attendus au premier semestre 2018, les résultats définitifs au second semestre de l'année prochaine.

    Dans le communiqué de presse, le directeur général Elias Papatheodorou évoque "une étape importante" pour GenKyoTex. Le GKT831 est le candidat médicament le plus avancé du pipeline de GenKyoTex.

  • KBCS relève son objectif de cours sur Solvay

    Les résultats trimestriels de Solvay ont été clairement supérieur aux attentes, selon l'analyste Wim Hoste de KBC Securities, principalement grâce à une accélération de la croissance des volumes.

    Hoste compte adapter ses attentes pour l'ensemble de l'année, mais il relève déjà son objectif de cours de 110 à 120 euros. Même si la valorisation actuelle du titre lui semble correcte, la recommandation de "conserver" pour Solvay est confirmée.

    En parallèle, le prix cible de Solvac, le mono holding au-dessus de Solvay, passe à 125 euros contre 112 jusqu'ici. La recommandation reste à "conserver" ici aussi.

  • Novo Nordisk, Fresenius et Solvay, les trois cartons du jour

    Les principales Bourses européennes évoluent en légère baisse en début de séance sous l'effet d'une avalanche de résultats d'entreprises diversement accueillis.

    • En tête du Stoxx 600, le groupe danois Novo Nordisk , numéro un mondial des traitements du diabète, prend 6,4% après avoir publié un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes et revu en légère hausse sa prévision de bénéfice d'exploitation annuel.
    • L'action Fresenius SE se démarque également avec un bond de 3,5%. Le groupe de santé a relevé ses prévisions après de fortes progressions tant de son bénéfice net que de son chiffre d'affaires au premier trimestre.
    • Solvay prend 3%, alors que groupe chimique belge s'est montré confiant mercredi dans le fait "d'atteindre ou dépasser" ses objectifs pour 2017, après un "très bon début d'année".
    • A l'opposé, l'une des plus fortes baisses du Stoxx 6000 est pour Hugo Boss avec un recul de 5,7%. L'enseigne allemande de prêt-à-porter a publié un bénéfice et un chiffre d'affaires trimestriels meilleurs que prévu et confirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'année mais les ventes en ligne ont déçu.
  • "Avec la publication aujourd'hui de la croissance économique de la zone euro au premier trimestre, ainsi que des chiffres mensuels du chômage en Allemagne, l'attention des investisseurs devrait se porter aujourd'hui sur de nouvelles données conjoncturelles."
    Milan Cutkovic
    Analyste chez AxiTrader

  • Exane relève son conseil sur Euronext à "sur performance" contre "neutre". Le prix cible passe à 49 euros contre 41.

  • Solvay accélère ses gains et gagne près 3% à 121 euros, dans la foulé de ses résultats trimestriels.

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: +0,13%
    • Amsterdam: -0,22%
    • Francfort: -0,09%
    • Paris: -0,18%
    • DJ Stoxx 600: -0,16%
  • Solvay : +1,7% à 119,65 euros dans les premiers échanges

  • "Les marchés actions européens ont bien démarré le mois grâce à une amélioration continue des données économiques. Le rebond de l'activité économique devrait se refléter aujourd'hui dans la première estimation de la croissance du premier trimestre en zone euro, attendu à 0,5%."
    Michael Hewson
    Analyste de CMC Markets

  • "Les indices européens devraient ouvrir sans tendance après la publication des résultats d'Apple, avant le débat présidentiel entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron ainsi que la publication du communiqué de la Fed ce mercredi soir."
    Les experts de Mirabaud Securities Genève

  • BNP Paribas: activités de marchés à la fête, banque de détail à la peine

    BNP Paribas annonce des résultats en hausse pour les trois premiers mois de l'année, bénéficiant à plein du rebond d'activité lié au "Trump trade" sur les marchés et malgré la faiblesse persistante de la banque de détail, toujours affaiblie par le niveau historiquement bas des taux d'intérêt.

    Première banque française à publier ses résultats pour le premier trimestre, la banque de la rue d'Antin a enregistré un résultat net en hausse de 4,4% à 1,894 milliard d'euros, bien au dessus du consensus Reuters/Inquiry Financial qui s'établissait à 1,602 milliard.

    Les revenus ont progressé de 4,2% à 11,297 milliards d'euros et le coût du risque, soit les provisions constituées pour des crédits risquant de ne pas être remboursés, s'est replié de 21,8% à 592 millions d'euros.

     

    ©REUTERS

  • LafargeHolcim bat le consensus au premier trimestre

    LafargeHolcim a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, un motif de consolation pour Eric Olsen, le directeur général du géant des matériaux de construction quelques jours après l'annonce de son prochain départ.

    Sur les trois premiers mois de l'année, LafargeHolcim a réalisé un bénéfice avant impôt, intérêts, dépréciation et
    amortissement (Ebitda) opérationnel retraité de 801 millions de francs suisses (739 millions d'euros), alors que les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un résultat de 783 millions de francs.

    Son chiffre d'affaires a reculé de 7,1% à 5,63 milliards de francs, une baisse qui traduit en partie la cession de certaines activités, au Chili et au Vietnam par exemple, réalisée en 2016. Le consensus le donnait à 5,52 milliards.

    Parmi les soutiens aux résultats, Eric Olsen cite la solidité continue des prix, l'amélioration de la dynamique des volumes et les synergies.

    Ces tendances permettent au groupe de réaffirmer sa confiance dans sa capacité à atteindre ses prévisions 2017 comme ses objectifs 2018.

  • Argen-X, Solvay, WDP.... quelques valeurs belges à suivre

    • ARGEN-X - La biotech belge affichait une perte de 8,4 millions d'euros à la fin du premier trimestre 2017, mais tente de rassurer en brandissant sa trésorerie. Les caisses de la biotech sont encore bien remplies puisqu'elles renferment 85 millions d'euros en cash (+58%) contre 53,8 millions en 2016. Lien vers l'article.
    • BEFIMMO - cotation ex-dividende de 0,90 euro brut
    • BPOST : résultats T1 après Bourse
    • D'IETEREN - D’Ieteren a décidé de rechercher un partenaire minoritaire pour Belron, sa branche active dans la réparation de vitrage automobile qui comprend la chaîne Carglass. Lien vers l'article
    • ECONOCOM va acquérir le groupe BIS, un intégrateur de solutions multimédia sur le marché du Benelux. BIS compte plus de 220 collaborateurs et a réalisé, en 2016, un chiffre d’affaires de plus de 50 millions d’euro. Lien vers l'article.
    • FINANCIERE DE TUBIZE - cotation ex-dividende de 0,52 euro brut
    • HOME INVEST BELGIUM - La société immobilière belge, spécialisée dans l’immobilier résidentiel destiné au marché locatif, Home Invest Belgium, affiche un résultat net en forte hausse au premier trimestre 2017. Elle passe d'un déficit d'un peu plus d'1 million d'euros au 31 mars 2016 à un bénéfice de pratiquement 2,5 millions un an plus tard. Lien vers l'article
    • MELEXIS : journée analystes
    • SOLVAY - Chiffre d'affaires en hausse de 9,7%, Ebitda en progression de 12%, Solvay a amplement dépassé les attentes des analystes au premier trimestre. Le groupe chimique belge qui a déclaré avoir connu un “très bon début d’année” déclare pouvoir atteindre ou dépasser ses perspectives pour 2017. Lien vers l'article
    • VASTNED RETAIL BELGIUM - La société qui investit dans des biens immobiliers commerciaux belges, Vastned Retail Belgium, affiche un taux d’occupation inchangé, à 98%. La juste valeur du portefeuille immobilier est elle aussi restée stable à 351 millions d'euros.
    • WDP - La SIR WDP vise toujours un résultat sous-jacent d’au moins 5,35 euros par action en 2017 et de 5,85 euros en 2018, soit une augmentation cumulée de 10%. Lien vers l'article.
  • Briefing d'avant Bourse

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues sans grand changement à l'ouverture avec une novelle salve de résultats trimestriels à digérer dans l'attente des annonces de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine.

    2. Parmi les grands groupes européens ayant publié leurs comptes en ce début de journée, Fresenius a relevé ses prévisions, tandis que Solvay et LafargeHolcim affichent leur confiance.

    3. BNP Paribas a annoncé des résultats en hausse pour les trois premiers mois de l'année, bénéficiant à plein du rebond d'activité lié au "Trump trade" sur les marchés et malgré la faiblesse persistante de la banque de détail.

    4. La Fed publiera à 20h son traditionnel communiqué au terme de deux jours de réunion de son comité de politique monétaire, qui ne sera pas suivi cette fois d'une conférence de presse.

    5. La Bourse de Tokyo est fermée pour trois jours en raison de la "Golden Week", une succession de jours fériés.

  • Good morning!

    Nouvelle édition du Market Live. Nous sommes le mercredi 3 mai. Bonne journée à toutes et tous!

     

    ©REUTERS

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés