Les indicateurs US relancent les craintes autour du calendrier de la Fed

Les actions européennes ont terminé en baisse ce jeudi. Au lendemain d'un plus haut de 12 semaines, des indicateurs brossant un tableau contrasté de l'économie américaine ont fait craindre un changement dans la politique de la Fed. Compte tenu d'un jour férié dans certains pays d'Europe, les volumes d'échanges n'étaient pas étoffées. Eckert & Ziegler Bebig a publié ses résultats semestriels tout comme d'ailleurs Air Berlin, Holcim ou encore Zurich Financial pour ne citer que ces entreprises.

Tout au long de la journée, L'Echo vous offre la possibilité de suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel, à travers les informations de la rédaction, les commentaires des courtiers, les déclarations de traders et autres  économistes sur les réseaux sociaux... David Collin (david.collin@lecho.be / @DavidCollin826) et François Remy (francois.remy@lecho.be / @francois_remy) sont vos "livebloggers" du jour. Des suggestions, questions ou remarques? N'hésitez pas à nous en faire  part, nous essaierons d'en tenir compte.

 

18:25 | Résumé de la séance

Les Bourses européennes ont effacé une partie des gains accumulés ces derniers jours. Les craintes des investisseurs de voir la Réserve fédérale américaine dénouer plus vite que prévu son programme de soutien à l'économie reprennent le dessus dans des marchés toujours peu animés.  

Au moment de la clôture en Europe, le repli était plus marqué encore à Wall Street, qui pâtit également du recul des actions Cisco et Wal-Mart après que ces deux sociétés du Dow Jones ont fait état de perspectives peu optimistes.

On vous le disait, la batterie d'indicateurs macroéconomiques américains publiés dans la journée (avec notamment un plus bas de près de six ans des inscriptions hebdomadaires au chômage et une hausse des prix à la consommation) plaident en faveur d'une baisse des achats obligataires mensuels de la Fed, actuellement de 85 milliards de dollars par mois. 

Pour mémoire, au printemps dernier, Ben Bernanke, président de la Fed, avait déclaré que le dénouement de ce programme, l'un des principaux moteurs de la hausse des Bourses depuis le début de l'année, pourrait intervenir d'ici la fin de l'année en fonction de la conjoncture.  

Depuis, les intervenants de marché ne cessent de spéculer sur le calendrier de la Fed.  

Dans des volumes très peu étoffés du fait de la pause estivale et du jour férié du 15 août dans nombre de pays européens, les valeurs cycliques, qui avaient beaucoup augmenté ces derniers jours au vu des signes d'amélioration de la conjoncture en Europe, ont accusé les baisses les plus marquées, avec une chute de 2,2% de l'indice regroupant les valeurs liées aux loisirs et au transport aérien et de 1,75% de celui réunissant les valeurs liées aux matières premières.

 

17:42 Les marchés d'actions européens ont terminé dans le rouge ce jeudi au terme d'une séance très calme, animée seulement par des indicateurs américains mal accueillis. 

 

17:35 

Closing Bell

· Cac 40 -0,51% à 4.093 points

· Bel 20 -0,67% à 2.810 points

· Dax -0,73% à 8.376 points

· AEX -1,06% à 375.58 points

· FTSE 100 -1,58% à 6.483 points

 

17:15 L’Europe boursière reste en baisse ce jeudi en fin d’après-midi, pénalisée par le net repli de Wall Street et après plusieurs indicateurs américains contrastés. Les investisseurs parviennent difficilement à digérer la fournée de statistiques américaines. Il faut dire qu’elles brossent un tableau clair-obscur de l’économie du pays. 

 

16:38 L'avalanche de stats US se poursuit, avec l'activité industrielle de la région de Philadelphie. Elle y a ralenti plus qu'attendu en août, en raison d'une baisse des commandes et d'un rythme des embauches moins prononcé que le mois dernier.

Cet indice passe pour donner un premier aperçu mensuel de l'état du secteur industriel américain, avant l'image plus complète donnée par l'Institute for Supply Management (ISM). 

 

16:14 Le sentiment des promoteurs immobiliers s'est encore amélioré en août, atteignant son plus haut niveau depuis près de 8 ans, l'offre limitée de logements neufs et anciens sur le marché et une demande soutenue compensant l'effet de la hausse des taux d'intérêt.

 

16:00

Juste avant de prendre le pouls des promoteurs immobiliers américains, revenons encore sur le début de séance à Wall Street dans un climat contradictoire. L'équipementier en télécoms Cisco et le numéro un mondial de la distribution Wal-Mart n'avaient vraiment pas dépeint une image encourageante pour la croissance US. En revanche, l'annonce d'une chute surprise des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis, à son plus bas niveau en six ans, est une très bonne nouvelle. 

 

15:51 Même si hier James Bullard, président de la Fed de St. Louis, a dit que la banque centrale prenait le risque de faire baisser l'inflation davantage si elle commençait à réduire ses rachats obligataires mensuels de manière trop drastique, les indicateurs publiés avant l'ouverture de Wall Street suggèrent dans leur ensemble une amélioration de la conjoncture économique aux Etats-Unis. Autrement dit, les stats plaident en faveur d'un dénouement prochain du programme de soutien de la Fed...

 

15:38 Wall Street s'affiche nettement dans le rouge à l'ouverture après une salve d'indicateurs relançant les spéculations sur la politique monétaire américaine et des chiffres décevants de Walmart et Cisco: le Dow Jones lâche 1% et le Nasdaq 1,2%.

La Bourse de New York avait fermé déjà en baisse mercredi, les investisseurs restant prudents face à l'incertitude sur l'économie américaine et sur le maintien des mesures de soutien de la banque centrale des États-Unis: le Dow Jones avait perdu 0,73% à 15.337,66 points et le Nasdaq 0,41% à 3.669,27 points.

 

15:30 Sans surprise, la Bourse de New York ouvre en baisse! (François au clavier entre l'ouverture de Wall Street et la clôture européenne)

WALL STREET

· S&P 500 -0,54% à 1.675 points

· Nasdaq -1,21% à 3.624 points

· Dow Jones -0,61% à 15.240 points

 

15:22 Les valeurs américaines à suivre:

  • WAL-MART a abaissé jeudi ses prévisions annuelles après que le numéro un mondial de la distribution a fait état de ventes inférieures aux attentes au deuxième trimestre, les consommateurs, sous le poids d'une pression fiscale plus forte et de prix de l'essence élevés, se rendant moins dans ses magasins. A la suite de ces annonces, le titre du groupe américain reculait de plus de 2% dans des échanges d'avant-Bourse.
  • CISCO a annoncé mercredi la suppression de 4.000 postes, soit 5% des effectifs du numéro un mondial des équipements réseaux, la société voulant réduire ses coûts et se concentrer sur des segments en croissance dans un contexte de demande hésitante pour ses produits. Dans des échanges d'après-Bourse, le titre avait cédé mercredi plus de 9%.
  • NETAPP a fait état mercredi de prévisions nettement inférieures aux attentes, faisant plonger de 4% le cours de son titre en après-Bourse.
  • DELL publiera ses résultats ce jeudi, avec une semaine d'avance sur le calendrier initialement annoncé.
  • MAXIM INTEGRATED PRODUCTS, un fabricant de puces analagiques, a annoncé son intention de racheter Volterra Semiconductor, société spécialisée dans les puces utilisées dans la fourniture d'électricité, pour 23 dollars par action, soit quelque 605 millions. Ce prix représente une prime de 55% par rapport au cours de clôture de Volterra de mercredi. Dans des échanges d'avant-Bourse, l'action s'envolait d'ailleurs de près de 55%.
  • ESTEE LAUDER a enregistré une hausse de 84% de son bénéfice net au titre du quatrième trimestre 2012-2013, à la faveur d'une hausse des produits de maquillage et de soins de la peau du groupe. Le chiffre d'affaires a progressé de 7% à 2,41 milliards de dollars, niveau conforme aux attentes des analystes financiers, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S
  • GENERAL MOTORS, DISH NETWORKS Berkshire Hathaway a augmenté ses participations dans ces entreprises.

15:21 La suite des stats américaines attendues:

  • Indice immobilier NAHB en août, 16h
  • Indice "Philly Fed" en août, 16h

 

15:20 Voici une statistique supplémentaire. La production manufacturière dans la région de New York a progressé moins que prévu et moins que le mois dernier en août, mais cela n'a pas empêché les entreprises de se montrer plus optimistes pour l'avenir et d'embaucher davantagemontre une enquête publiée jeudi par la Réserve fédérale régionale. L'indice d'activité "Empire State" est ressorti à 8,24 contre 9,46 en juillet, alors que des économistes interrogés par Reuters l'attendaient en légère hausse à 10,0. Un chiffre positif témoigne d'une expansion.

 

15:14 Les nouvelles inscriptions au chômage renouent au niveau d'avant la récession

 

15:09 Le déficit des flux de capitaux investis à long terme aux Etats-Unis s'est fortement creusé en juin, selon des chiffres publiés jeudi par le département du Trésor. Il s'est établi à 66,9 milliards de dollars contre 27,0 milliards de dollars en mai, a indiqué le ministère.

 

15:04 USA: le déficit des flux de capitaux se creuse en juin à 66,9 mds USD

 

14:51 Les marchés européens se sont enfoncés dans le rouge après la publication des statistiques américaines, et plus particulièrement les chiffres de l'emploi. Le scénario est identique pour les contrats à terme sur Wall Street. La Bourse américaine est attendue en repli de 0,8%. Les investisseurs anticipent la réduction imminente des mesures d'aide de la Réserve fédérale américaine (Fed) après la publication de bons indicateurs économiques aux Etats-Unis.

 

14:39 Le rendement US à 10 ans se tend de 9 points de base à 2,804% après les statistiques US.

 

14:36 Voici un peu plus de détail sur vos statistiques du jour:

  • Les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis ont reculé à 320.000 pour la semaine close le 10 août, leur plus bas niveau hebdomadaire en six ans, un chiffre qui a surpris les analystes, a indiqué le département du Travail jeudi. Les demandes d'allocations chômage ont enregistré un recul de 15.000 en données corrigées des variations saisonnières par rapport à la semaine précédente (335.000, chiffre révisé), alors que la prévision médiane des analystes tablait sur une hausse de 6.000 à 339.000.
  • Les prix à la consommation en juillet aux Etats-Unis ont augmenté de 0,2% en données corrigées des variations saisonnières, conformément aux prévisions des analystes, selon des chiffres publiés jeudi par le département du Travail à Washington. Hors énergie et alimentation, l'indice des prix est également en hausse de 0,2% par rapport au mois de juin.
  • L'activité manufacturière de la région de New York a reculé en août pour s'établir à 8,2 contre 9,5 en juillet, selon l'indice Empire State publié jeudi par la banque centrale américaine (Fed). Cet indicateur apparait toutefois supérieur aux attentes des analystes qui tablaient sur une baisse bien plus marquée, à 6,0.

14:32 Etats-Unis:

  • baisse de l'activité manufacturière de New York en août à 8,2;
  • les prix à la consommation progressent comme prévu en juillet à +0,2%;
  • chute inattendue des inscriptions hebdomadaires au chômage (320.000)

Plus d'infosdans quelques minutes.

14:25

*TREASURY 10-YEAR YIELD RISES TO HIGHEST LEVEL SINCE AUGUST 2011— lemasabachthani (@lemasabachthani) August 15, 2013

 

14:20 Piqûre de rappel. Voici les statistiques américaines attendues:

  • Prix à la consommation en juillet, 14h30
  • Indice Empire State en août, 14h30
  • Inscriptions au chômage la semaine arrêtée le 10 août, 14h30
  • Flux nets de capitaux en juin, 15h
  • Production industrielle en juillet, 15h15
  • Indice immobilier NAHB en août, 16h
  • Indice "Philly Fed" en août, 16h

 

13:56

*TREASURY 30-YEAR BOND YIELD RISES TO HIGHEST SINCE AUGUST 2011— lemasabachthani (@lemasabachthani) August 15, 2013

 

13:37 Wal-Mart déçoit. Le numéro un mondial de la distribution a pubié un bénéfice moins bon qu'attendu pour le deuxième trimestre. Il a en outre abaissé ses prévisions pour l'année entière. En avant Bourse, le titre perd 2%.

 

13:08 La méforme des actions européennes n'est pas un cas isolé, la planète boursière évolue dans le rouge. L'indice générique MSCI All-Country World perd 0,4%. Parmi les indices orientés à la hausse, retenons le S&P GSCI, regroupant les cours de 24 matières premières, qui progresse de 0,5%. Cet indice est malheureusement porté par la hausse du pétrole, alimentée par les violences qui secouent l'Egypte.

 

12:55 | C'est de saison! Les volumes de transactions sont très faibles ce jeudi. Les échanges sur les valeurs reprises dans l'indice Stoxx 600 sont presque réduits de moitié par rapport à la moyenne sur les 100 derniers jours. Il convient de vous rappeler, si mon collègue ne l'a pas encore fait, que les Bourses de Milan, d'Athènes mais également les marchés d'actions autrichien, chypriote ou encore luxembourgeois sont restés portes closes en ce jour d'assomption. 

 

12:49 

 

12:46 L'indice paneuropéen Stoxx 600 perd 0,76%, interrompant une une série haussière longue de 5 jours. Le baromètre des actions du continent avait atteint hier mercredi son plus haut niveau depuis le 22  mai dernier grâce à la reprise économique de la zone euro après 6 trimestres de contraction.

 

12:39 Les futures sur indices new-yorkais laissent entrevoir une ouverture en baisse de Wall Street.

 

12:35 Bonjour! François au clavier. Je remplace David pendant qu'il casse la croûte. Les actions européennes retombent d'un plus haut de 12 semaines alors que des sociétés comme Zurich Insurance et H&M voient leur cours se replier dans la foulée de résultats décevants.

 

12:14 |Le point à la mi-séance|

A savoir

Les Bourses européennes se maintiennent  en légère baisse jeudi à la mi-journée, dans une séance peu animée à l'occasion d'un jour férié dans plusieurs pays européens et avant une batterie d'indicateurs américains dans l'après-midi. Les replis varient entre 0,3% et 0,6%.

"Compte tenu d'un jour férié dans certains pays d'Europe, les volumes d'échanges s'annoncent minces, même pour un mois d'août", prévient Matt Basi, analyste chez CMC Markets.

Les investisseurs ont peu réagi à la progression plus vive que prévu, de 1,1% en juillet sur un mois, des ventes de détail en Grande-Bretagne.

En revanche, "la journée devrait être riche en enseignement sur les perspectives de croissance aux Etats-Unis pour le troisième trimestre", soulignent les stratégistes chez Crédit Mutuel-CIC.

L'actualité sera en effet plus fournie aux Etats-Unis avec une série d'indicateurs économiques dont:

  • l'activité industrielle dans la région de New York et de Philadelphie pour août;
  • l'inflation pour juillet, les demandes hebdomadaires d'allocations chômage;
  • et la production industrielle pour juillet.

Ces chiffres seront particulièrement regardés alors que les marchés savent qu'en cas d'amélioration continue de l'activité, la Réserve fédérale américaine (Fed) réduira ses rachats d'actifs, une annonce qui pourrait intervenir dès le mois de septembre.

Les indicateurs de l'après-midi "pourraient renforcer l'idée d'un retrait des mesures de soutien de la Fed à partir du mois prochain", remarque Ishaq Siddiqi, analyste chez ETX Capital.

 

11:38 Boskalis (+0,9%) présente de bons chiffres pour les six premiers mois de l'année. Le carnet de commandes est bien rempli, ce qui pousse le groupe de dragage et services maritimes à avancer des prévisions optimistes pour son exercice annuel. Boskalis attend un bénéfice net record de 330 millions d'euros pour cette année. Il indique, dans son communiqué présentant ses résultats semestriels, qu'il mise sur une rentrée de 50 millions avec la vente de sa participation de 40% dans Archirodon.

 

 

11:04  L'action Seb corrige nettement à la Bourse de Paris. Goldman Sachs a retiré le titre de sa liste de valeurs recommandées à l'achat et abaissé son conseil à neutre, se montrant pessimiste et jugeant limité le potentiel du spécialiste du petit électroménager. Goldman Sachs a réduit ses prévisions pour les exercices 2013 et 2014 à la suite des résultats semestriels du groupe afin de prendre en compte la moindre profitabilité qu'attendu et une contribution moins élevée qu'espéré des acquisitions réalisées. Le broker vise un cours de 70 euros pour Seb.

 

 

10:45  Seule statistique européenne du jour, les ventes au détail en Grande-Bretagne ont enregistré leur plus forte croissance annuelle en deux ans au mois de juillet, soutenues par les ventes de nourriture pour barbecue et de produits d'extérieur, rapporte jeudi l'Office national de la statistique.

Sur un mois, les ventes ont augmenté de 1,1%, soit presque deux fois plus qu'attendu par le consensus, après +0,2% en juin. Sur un an, elles ont progressé de 3,0%, un record depuis janvier 2011. Toutefois, avec un taux d'inflation supérieur à la croissance des salaires, les économistes s'interrogent sur la pérennité d'une telle hausse.

 

10:38 Air Berlin pique du nez à hauteur de 2,6%. La deuxième compagnie aérienne allemande, a déclaré mercredi que ses objectifs devenaient de plus en plus difficile à atteindre, ajoutant que sa base de capital s'était encore détériorée au cours du deuxième trimestre.  La compagnie, qui aurait normalement dû publier ses résultats jeudi, a accusé une perte opérationnelle de 8,1 millions d'euros sur le deuxième trimestre, contre -29,4 millions d'euros il y a un et -26 millions attendus par les analystes financiers, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

 

10:35 Sale temps pour l'action Zurich Insurance qui dégringole d'un peu plus de 3%. Le groupe a annoncé jeudi une baisse de 27% de son bénéfice net au deuxième trimestre qu'il impute aux intempéries en Europe et aux Etats-Unis et livré des prévisions teintées de prudence sur les capacités du groupe à atteindre ses objectifs.

10:33 Le cimentier suisse Holcim a publié jeudi un bénéfice net supérieur aux attentes pour le premier semestre, mais un chiffre d'affaires en baisse, à cause d'une croissance économique moindre qu'attendue, incitant l'entreprise à se montrer plus prudente dans ses objectifs.
Sur les premiers mois, le bénéfice net s'est établi à 571 millions de francs suisses, soit un bond de 47,4%, a indiqué le groupe basé à Jona dans un communiqué. L'action gagne 2,13%.

 

10:20 Un des fournisseurs de Nyrstar, le groupe minier finlandais Talvivaara a vu son chiffre d'affaires s'effondrer au deuxième trimestre à 13 millions d'euros contre 33,4 millions d'euros avant, la perte opérationnelle se creuse à 23,9 millions d'euros contre 10,9 millions d'euros. Sur six mois, la perte opérationnelle atteint 43,8 millions d'euros, près du double en regard de la même période un an avant. Le chiffre d'affaires atteint pour sa part à 40,6 millions d'euros contre 72,5 millions d'euros. Après six mois, la perte est donc supérieure au chiffre d'affaires. La production de nickel est passé de 3.194 tonnes à 1.776 tonnes et la production de zinc de 6.686 tonnes à 4.465 tonnes.

 

10:04 Pour être honnête, il ne se passe pas grand chose sur les marchés ce jeudi. Les principales Bourses européennes sont en baisse de 0,2 à 0,3% dans des volumes assez étroits après avoir enregistré la veille des plus hauts de plus de deux ans dans le sillage de l'annonce d'une sortie de récession de la zone euro.

 

09:34 La demande d'or à des fins de joailleries a bondi de 37% au cours du deuxième trimestre selon le dernier rapport du World Gold Council paru ce jeudi . L'Inde et la Chine restent les principaux consommateurs. La demande globale a cependant baissé de 12% à 856,3 tonnes contre 974,6 tonnes sur la même période un avant.

 

09:04 Les principaux marchés européens sont en léger repli, dans l'attente de plusieurs indicateurs américains en cours de séance.

 

09:02 | Opening Bell |

Amsterdam: -0,29%
Bruxelles: -015%
Francfort: -024%
Londres: -0,03%
Paris: -0,09%
Milan: +0,48%
Madrid: -0,19%
Lisbonne: -034%

 

08:40 Les valeurs belges à suivre:

  • COLRUYT - L'action a terminé hier mercredi à ses plus hauts niveaux. Plus de détails ici.
  • KBC - JP Morgan Cazenove a relevé son objectif de cours sur la valeur à 45 euros contre 38 euros avant. Le conseil est de surpondérer.
  • ECKERT & ZIEGLER BEBIG - Eckert & Ziegler Bebig fait face à une baisse de ses ventes. Il confirme ses objectifs de fin d'année. Plus de détails ici.
  • NYRSTAR - Le smelter a ajusté le prix de conversion de son emprunt convertible. Plus de détails ici.
  • TIGENIX - Déclaration de transparence. Plus de détails ici.

 

08:26 |Le point avant l'ouverture des marchés|

A savoir

Les marchés européens sont attendus en baisse, à l'entame d'une séance qui sera marquée par plusieurs indicateurs américains et où l'activité restera faible en raison d'un jour férié dans plusieurs pays européens.

Sur les marchés européens, "la tendance positive issue d'indicateurs montrant que la croissance revient en zone euro pourrait être de courte durée, en particulier parce que les volumes restent faibles", souligne Stan Shamu, analyste chez IG.

Le marché devrait être d'autant moins actif qu'aucune statistique n'est au programme en zone euro. En Europe, les investisseurs surveilleront toutefois les ventes de détail pour juillet en Grande-Bretagne.
L'actualité sera plus fournie aux Etats-Unis avec une série d'indicateurs économiques.
Sont au programme:

  • l'activité industrielle dans la région de New York et de Philadelphie pour août;
  • l'inflation pour juillet;
  • les demandes hebdomadaires d'allocations chômage;
  • la production industrielle pour juillet.

Pour M. Shamu, ces chiffres seront particulièrement regardés alors que les marchés savent qu'en cas d'amélioration continue de l'activité, la Réserve fédérale américaine (Fed) réduira ses rachats d'actifs, une annonce qui pourrait intervenir dès le mois de septembre.

Dans un discours prononcé mercredi, James Bullard, président de l'antenne locale de Saint-Louis (Missouri) a estimé que la Fed "avait encore besoin de voir davantage de données sur la performance macroéconomique du deuxième trimestre 2013 avant de se faire une opinion" sur une diminution des mesures de soutien.

Les commentaires de James Bullard "n'ont pas permis d'y voir plus clair sur le calendrier de la réduction des rachats d'actifs", ce qui a pesé sur Wall Street, indiquent les économistes chez Crédit Agricole CIB.

 

08:19 Les marchés européens sont attendus en léger repli, dans la foulée du repli de Wall Street et de Tokyo.

 

08:10 Tokyo pique du nez. La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 2,12% jeudi, les investisseurs prenant leurs bénéfices dans le sillage du reppli enregistré la veille à Wall Street. Le Nikkei avait terminé mercredi à un plus haut d'une semaine, inscrivant l'essentiel de ses gains dans les instants qui ont suivi la publication des chiffres du PIB français, ressortis bien meilleurs qu'attendu.




07:54 JP Morgan Cazenove a relevé son objectif de cours sur KBC à 45 euros contre 38 euros avant. Le conseil est de surpondérer.

 

07:47 Ceci ouvre cette édition du Market Live de Lecho.be de ce jeudi 15 août 2013.  Très belle journée à toutes et tous! Merci de nous suivre!


Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés