Les investisseurs plus regardants sur les IPO en Europe

Les principales bourses européennes ont évolué en ordre dispersé. Les investisseurs ont repris par ailleurs leur souffle, après la progression des marchés de ces derniers jours, dans l'attente de mesures de stimulation de la Banque centrale européenne lors de prochaine réunion de politique monétaire, le 5 juin. A Londres, Kingfisher s'est replié après ses résultats trimestriels, Smith & Nephew est restée portée par des rumeurs d'une offre de rachat et Man Group par l'annonce de discussions en vue du rachat du gérant d'actifs américain Numeric Holdings.

Tout au long de la journée, L'Echo vous offre la possibilité de suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel, à travers les informations de la rédaction, les commentaires des courtiers, les déclarations de traders et autres  économistes sur les réseaux sociaux... Des suggestions, questions ou remarques? N'hésitez pas à nous en faire  part, nous essaierons d'en tenir compte.

 

18:28 Et c'est ici que nous clôturons ce Market Live ! Petit tour d'horizon sur la séance à Bruxelles

Journée calme pour Bruxelles ce jeudi. Avec le congé de l’Ascencion, peu d’investisseurs se sont montrés actifs. L’indice Bel 20 a su cependant gardé la tête hors de l’eau  (xx% à 3162,09 points), ralenti par le repli de KBC (-0,58% à 43,46 euros) et de AB InBev (-0,36% à 80,63 euros).

L’action Delhaize a rebondi jeudi (+0,84% à 52,77 euros) après une légère baisse la veille (-0,46%). Le titre était coté mercredi ex-dividende de 1,56 euros brut. Par ailleurs, le patron de Delhaize a annoncé sa démission de manière inattendue. Un énième dépar, alors que le groupe doit faire face à un environnement de marché plutôt difficile, particulièrement en Belgique. L’annonce surprise n’a cependant pas provoqué de changement de recommandation du côté des analystes. KBC Securities a maintenu leur note à "accumuler" et Degroof à "conserver". L’objectif de cours médian est de 52,57 euros.

Sur le marché élargi, Sioen Industries a continué sur sa lancée (+4,95% à 10,18 euros), retrouvant ainsi ses plus hauts niveaux depuis six ans. Cette hausse a débuté en début de semaine sous l’impulsion de KBC Securities. Le broker a en effet relevé son objectif de cours à 11 euros (contre 9 euros auparavant), soulignant que "Sioen est parmi les plus forts générateurs de free cash flow (FCF)". L’analyste Ruben Devos est par conséquent passé à l’achat.

A sa suite, RealDolmen a progressé de 1,20% à 22 euros, après un envol de 6,31% mercredi. Le groupe a publié ses résultats trimestriels, avec une croissance de 4,2% de son chiffre d'affaires sur un an. Des chiffres qui ont de quoi ravir Guy Sips (KBC Securities). "Les marges ont augmenté de manière significative, principalement en raison de l'augmentation de la productivité dans les pôles ‘Professional Services’ et ‘Business Solutions’. Et pour l’exercice 2014/2015, la direction prévoit une croissance supérieure à celle du marché". L’analyste a donc réitéré son conseil à "acheter", avec un objectif de cours de 36 euros. Par ailleurs, le groupe de services informatiques a indiqué être en négociations exclusives pour vendre sa filiale française Airal Conseil SAS à Gfi Informatique SA, une des principales sociétés de services informatiques en France.

 

18:03

En plein congé d’Ascension, les marchés européens ont évolué timidement.  "Les marchés n'ont pas véritablement réagi aux indicateurs américains, plutôt mal orientés (...) Malgré la révision du PIB américain, le marché ne semble pas s'alarmer de quoi que ce soit", note Yves Marçais, vendeur d'actions chez Global Equities. "C'est logique, on est toujours soutenu et guidé par les attentes autour de la BCE". Aussi l’AEX a clôturé en hausse de 0,37% et le FTSE 100 de 0,29%; le Dax est resté stable et le CAC 40 a terminé avec un repli de 0,02%.

A Amsterdam, Ahold a rebondi de 2,20% à 13,47 euros après sa chute (-3,30%) ce mercredi. L’entreprise a fait état d'un bénéfice opérationnel trimestriel inférieur aux attentes, en raison d'une baisse des marges du distributeur néerlandais aux Etats-Unis et aux Pays-Bas. Le distributeur a affiché un bénéfice net en chute de 97,4% à 50 millions d’euros, notamment en raison d’un important effet de base défavorable. Pour les analystes d’Oddo & Cie, déjà pessimiste avant la publication, ces résultats sont pourtant globalement conformes à ses attentes. Ils estiment d’ailleurs que les analystes devraient ajuster à la baisse leurs prévisions. Par conséquent, le broker a abaissé sa recommandation à "conserver", avec un objectif de cours de 13,80 euros.

A la Bourse de Londres, Kingfisher s’est replié de 4,86% à 397,04 pences. Le groupe a fait état d'un bond de 20% de son bénéfice du premier trimestre. Mais les investisseurs ont estimé que le numéro un européen des magasins de bricolage aurait pu faire encore mieux au vu de la clémence de la météo sur la période. "Les ventes à magasins constants du groupe n’ont augmenté que de 6% alors que les espoirs étaient d’une progression de 7% à 8%", explique Nick Bubb, analyste spécialisé dans le secteur de la distribution.De plus, Kingfisher, déjà propriétaire en France de Castorama et de Brico Dépôt, avait annoncé en avril être entré en négociations exclusives avec les principaux actionnaires de Mr Bricolage en vue de racheter l'enseigne. Ces discussions continuent, indique simplement le groupe dans son rapport d'activité.

 

17:35 | Clôture des marchés européens

Express

AEX : 0,37%

FTSE 100 : 0,29%

BEL 20 : 0,01%

DAX : 0,00% (-0,27 points)

CAC 40 : -0,02%

-- 

Stoxx Europe 50 : 0,06%

Stoxx Europe 600 : 0,04%

 

17:27

Confrontés à une fièvre des introductions en Bourse depuis l'année dernière en Europe, les investisseurs sont devenus bien plus regardants et évitent les candidats dont les valorisations sont les plus sujettes à caution.

Le câblo-opérateur polonais Multimedia est le dernier en date, ce jeudi, à avoir renoncé au moins provisoirement à son IPO pour cause de demande médiocre, après la chaîne de magasins de confection britannique Fat Face et la société immobilière néerlandaise Domus.

Cette circonspection des investisseurs conduit à restreindre sensiblement les anticipations de prix pour les grandes IPO attendues telles celles du distributeur discount B&M<IPO-BMRL.L> et de la banque TSB, qui veulent se lancer en Bourse avant les vacances d'été au cas où la "fenêtre des IPO"viendrait à se refermer brutalement.

Cette fenêtre s'est ouverte en 2013 à la faveur d'une amélioration des perspectives économiques européennes et de la masse de liquidités bon marché injectée par les banques centrales depuis la crise financière, des facteurs qui ont largement contribué au dynamisme boursier en Europe.

Les IPO représentent en valeur 25,3 milliards de dollars (18,6 milliards d'euros) depuis le début de l'année, répartis en 85 opérations, soit plus du triple de la période comparable de 2013, dont un tiers à peu près à Londres.

Le rythme des introductions en Bourse s'est accéléré ces derniers mois mais la perspective de voir les taux d'intérêt remonter et une reprise économique peu convaincante en Europe refroidissent quelque peu les ardeurs de la Bourse et par contrecoup l'intérêt des investisseurs pour les postulants.

Parmi les sociétés qui ont trouvé preneur, certaines, comme l'assureur Saga, ont dû mettre à prix dans le bas de la fourchette anticipée par le marché, D'autres, telles AO.comet Just Eat, ont vu leur cours tomber rapidement en deçà du prix d'IPO.

La baisse des cours de certaines PME déjà cotées, surtout en Grande-Bretagne, semble les rendre plus intéressantes, et ce au détriment des nouvelles entrées.

L'indice FTSE des "mid-caps" (capitalisations moyennes)est en baisse de 0,5% depuis le début de l'année contreune hausse de 1,4% de l'indice de référence FTSE 100.Par rapport à son pic de février, l'indice mid-cap a reculé de5,2%, alors que le FTSE 100 n'a cédé que 0,1%.

 

17:07 Un nouvel avis sur la baisse du PIB US

Citi on GDP: One new takeaway "was that inventories were no longer elevated...There is a good chance that GDP could approach 4%" in Q2.— David Gaffen (@davidgaffen) May 29, 2014

 

17:04 

Les stocks de pétrole brut ont enregistré une hausse supérieure aux attentes la semaine dernière aux États-Unis, selon les chiffres du département américain de l'Énergie (DoE) publiés jeudi.

Les réserves de brut ont progressé de 1,7 million de barils, à 393,0 millions, lors de la semaine achevée le 23 mai, soit un peu plus que l'augmentation de 100.000 barils prévue par les experts interrogés par l'agence Dow Jones Newswires.

 

16:55

What is Mr. Bondmarket trying to tell us? Benchmark 10-Year Treasury Yield Hits 2.409%, Lowest Since June 2013.— Holger Zschaepitz (@Schuldensuehner) May 29, 2014

 

16:52

Le groupe énergétique espagnol Gas Natural a annoncé jeudi avoir décroché son premier contrat au Chili, pour fournir du gaz naturel liquéfié (GNL), alors qu'il veut augmenter sa présence à l'international, surtout en Asie et Amérique Latine.

Ce contrat à long terme, avec l'entreprise chilienne Minera Escondida (filiale du groupe minier anglo-australien BHP Billiton), prévoit que Gas Natural lui fournira du GNL à partir de 2016. Le GNL permettra de commencer à faire fonctionner la centrale de cycle combiné de Kelar, actuellement en construction, et destinée à fournir en énergie la demande croissante de Minera Escondida et des activités de BHP Billiton dans le désert d'Atacama.

Les détails financiers du contrat n'ont pas été précisés.

"Le plan stratégique 2013-2015 met particulièrement l'accent sur le fait de profiter des opportunités que représentent les marchés de l'Asie et de l'Amérique Latine", rappelle dans son communiqué Gas Natural, qui a récemment signé des contrats en Inde, en Corée du Sud et au Japon.

Le groupe espagnol veut générer 35% de ses ventes à l'international en 2015, contre 28% en 2012.

Gas Natural a vu son bénéfice net reculer de 2,3% au premier trimestre, affirmant souffrir notamment en Espagne, sous l'effet des réformes énergétiques successives du gouvernement.

 

16:45 "Les chiffres du PIB peuvent être volatils"

White House econ advisor: GDP figures can be volatile; “it is important not to read too much into any one single report”— zerohedge (@zerohedge) May 29, 2014

 

16:36

L'Ouganda espère commencer la production commerciale de pétrole dans deux ans, a indiqué jeudi sa ministre des Finances Maria Kiwanuka, promettant que la manne pétrolière ne déstabilisera pas le pays.

"Le secteur pétrolier, aussi sexy qu'il puisse être, n'est qu'une partie de l'économie. L'Ouganda n'est pas l'Arabie saoudite, ce n'est pas le Venezuela, nous ne sommes pas même le

Nigeria", a-t-elle déclaré lors d'une conférence du FMI consacrée à "l'essor de l'Afrique" à Maputo.

L'économie ougandaise continuera à dépendre principalement de l'agriculture, a-t-elle ajouté, quand bien même le sous-sol du pays contient quelque 3,5 milliards de barils de brut.

Mme Kiwanuka a promis que le gouvernement concentrerait les revenus pétroliers sur un compte unique, ce qui permettra de mieux en contrôler l'utilisation.

En Ouganda, a-t-elle assuré, le pétrole "ne sera pas une économie parallèle".

 

16:25

Deutsche Telekom a accepté le projet de l'opérateur mobile japonais Softbank de racheter sa filiale T-Mobile US, le quatrième opérateur mobile américain, rapporte jeudi l'agence Kyodo, citant des sources industrielles.

Le président de Softbank Masayoshi Son a soumis son projet lors d'une réunion avec des responsables de T-Mobile et de Deutsche Telekom à la mi-mai et a reçu une réponse positive, ajoute Kyodo.

Un porte-parole de l'opérateur télécoms allemand s'est refusé à tout commentaire. Softbank n'était pas disponible dans l'immédiat.

Une source avait dit à Reuters ce mois-ci que Sprint, filiale de Softbank, discutait avec des banques du financement d'une offre sur T-Mobile US, une opération a priori chiffrée autour des 50 milliards de dollars.

Deutsche Telekom détient 67% du capital de T-Mobile US.

 

16:22 Pour les amateurs de graphique

US initial jobless claims down to lowest since August 2007 in the latest 4 weeks pic.twitter.com/JxhU9v1Dpw— Chris Williamson (@WilliamsonChris) May 29, 2014

 

16:17

Clearly the 15% collapse in pending home sales in the West is due to harsh winter weather http://t.co/1WQxD8PueR pic.twitter.com/WRH1SHGZ8W— zerohedge (@zerohedge) May 29, 2014

 

16:15

Tyson Foods, numéro un du conditionnement de la viande aux Etats-Unis, propose de racheter Hillshire Brands pour 6,8 milliards de dollars (cinq milliards d'euros), afin de se développer sur le segment des aliments du petit déjeuner.

Tyson a dit jeudi qu'il proposait 50 dollars par action Hillshire, soit une prime de 11% environ sur le cours de clôture de sa cible mercredi.

L'action Tyson Foods est en hausse de plus de 5% dans les premiers échanges à Wall Street, tandis que Hillshire bondit de 16% à 51,95 dollars.

Deux jours auparavant, Pilgrim Pride proposait de racheter Hillshire pour 6,4 milliards de dollars en numéraire.

Hillshire a de son côté fait une proposition d'achat de Pinnacle Foods de 4,3 milliards de dollars ce mois-ci et Tyson a fait savoir jeudi que son offre sur Hillshire ne tiendrait que si ce dernier renonçait à Pinnacle.

Tyson estime que l'acquisition de Hillshire serait relutive dès la première année suivant sa réalisation.

 

16:12 Pas de panique disent les analystes à propos du PIB US

US economy shrinks for first time in three years; analysts say 'don't panic'; S&P 500 nudges new record high http://t.co/E2dxetb9tw— Graeme Wearden (@graemewearden) May 29, 2014

 

16:10

Le président du directoire de Siemens a dit jeudi qu'il était satisfait de lamanière dont la procédure d'offre pour la branche d'énergie d'Alstom s'était déroulée jusqu'à présent.

"Comme toujours, il y a des risques et des opportunités.Nous ferons le bilan et nous prendrons nos décisions à partir dece dernier", a-t-il ajouté.

Le conglomérat diversifié allemand s'est engagé dans un brasde fer avec son concurrent américain General Electric pour s'emparer des activités d'énergie d'Alstom et il a prévenuqu'il envisageait de déposer une offre d'ici le 16 juin.

 

16:05 Un fonds exhorte IHG à examiner une offre d'achat

Un gros actionnaire d'Intercontinental Hotels Group a exhorté jeudi le premier groupe hotelier mondial à étudier une offre d'achat de six milliards de livres (7,4 milliards d'euros) qui émanerait d'une tierce partie américaine.

Marcato Capital Management, qui dit détenir 3,8% du flottant d'IHG, estime que la perspective d'une fusion avec un autre groupe hotelier comporte des "avantages financiers et stratégiques évidents" et représente une occasion unique.

Sky News rapportait la semaine dernière qu'IHG avait rejeté une offre de six milliards de livres d'une entité américaine mais le groupe hotelier s'est refusé à tout commentaire depuis lors.

 

16:02 

Les promesses de ventes de logements aux Etats-Unis ont signé un deuxième mois consécutif de hausse en avril, a indiqué jeudi l'Association nationale des agents immobiliers (NAR).

Après un gain de 3,4% en mars, elles ont grappillé 0,4% sur un mois en données corrigées des variations saisonnières, alors que les analystes tablaient sur une progression plus robuste de 1,0%.

US Pending Home Sales (MoM) Apr: 0.40% (est 1.00%; prev 3.40%), (YoY) Apr: -9.40% (est -8.70%; rev prev -7.50%)— Live Squawk (@livesquawk) May 29, 2014

 

15:55 Twitter est en plein boom à Wall Street, suite au relèvement de recommandation de Nomura Securities. Le broker est passé à l'achat sur le titre, expliquant que "les investisseurs ont trop mis l'accent sur la faible croissance du nombre d'utilisateurs". "Plus important encore, explique Anthony DiClemente , analyste chez Nomura, Twitter est en train de revoir son business plan en matière la publicité plus vite que prévu et a le potentiel de faire de l'argent au même niveau que Facebook Inc." .

 

15:41

S&P 500 adds to gains, hits intraday record at 1,915— MarketsTicker (@MarketsTicker) May 29, 2014

 

15:35 Wall Street a ouvert en légère hausse, alors que les rapports économiques ont montré une contraction plus importante du PIB US (-1,0%). A l'inverse, les inscriptions au chômage ont baissé plus que prévu

[Market Open] Stocks mildly up after mixed data, Hillshire bid: http://t.co/XjwEDionov— CNBC (@CNBC) May 29, 2014

 

15:31 Wall Street ouvre en légère hausse: Dow Jones +0,15%, Nasdaq +0,30%

 

15:21 Twitter: +3% en prémarché, toujours porté par l'effet Nomura? (voir post de 13h50). Abercrombie & Fitch pour sa part réduit ses gains à +5%

 

15:17 L'intraday euro/dollar avec un pic qui correspond au moment où les intervenants ont pris connaissance du PIB US.

 

15:16 Les contrats à terme sur Wall Street laisse espérer une ouverture en légère hausse: +0,15%

 

15:05

 

14:49

US GDP by contributions pic.twitter.com/x9aivYFCZD— cigolo (@cigolo) 29 Mai 2014

 

14:40 USA: recul plus fort que prévu des inscriptions hebdomadaires au chômage

Les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis ont reculé davantage qu'attendu pour la semaine close le 24 mai, selon les statistiques du département du Travail publiées jeudi.

Elle se sont établies à 300.000 en données corrigées des variations saisonnières, marquant un recul de 27.000. Les analystes tablaient sur un moindre retrait, à 318.000 par rapport aux 327.000 de la semaine d'avant (chiffre révisé en hausse de 1.000).

Il y a deux semaines, les nouvelles demandes d'allocations chômage étaient passées sous la barre des 300.000, à 298.000 pour la première fois en sept ans.

En moyenne sur un mois, les inscriptions au chômage reculent de 11.250 pour s'établir à 311.500. C'est la moyenne mensuelle la plus basse depuis août 2007, précise le ministère.

Il y a un an pour la même semaine, les allocations chômage atteignaient 350.000.

Le taux de chômage aux Etats-Unis est au plus bas depuis près de six ans à 6,3% en avril.

 

14:34 Le repli du PIB US est supérieur aux attentes: -1% contre -0,5% prévu. Les indices européens creusent leur repli.

 

Q1 GDP -1%, Exp. -0.5%— zerohedge (@zerohedge) 29 Mai 2014

 

L'économie des Etats-Unis s'est contractée davantage que prévu au premier trimestre, selon la 2e estimation du département du Commerce nettement révisée en baisse jeudi.

Le Produit Intérieur Brut (PIB) américain a reculé de 1% en rythme annualisé de janvier à mars.

La prévision médiane des analystes tablait sur un recul de 0,5% alors que le ministère avait initialement estimé la croissance du premier trimestre à +0,1%.

 

14:27 Abercrombie & Fitch Co. : +7% en préouverture. Abercrombie & Fitch Co., le détaillant de vêtement, qui tente de regagner la faveur des adolescents, a affiché une perte trimestrielle inférieure aux attentes des analystes. Les nouveaux modèles de vêtements ont par ailleurs permis de ralentir la baisse du chiffre d'affaires.

 

 

14:13 Le secteur immobilier aux Etats-Unis, qui a ralenti depuis la fin 2013, va être ultra-sensible à une hausse, même modeste, des taux d'intérêts des prêts hypothécaires, a averti la Réserve fédérale américaine (Fed) dans un rapport mercredi.

 

13:53 |Le point sur les marchés à la mi-séance|

A savoir

Les bourses européennes évoluaient en ordre dispersé jeudi vers la mi-séance, se maintenant à proximité de niveaux records tandis que l'euro restait faible face au dollar.

Le répit observé par les marchés européens et la faiblesse de la monnaie européenne s'expliquent en partie par l'approche de la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européene (BCE), le 5 juin, lors de laquelle pourraient être annoncées des mesures destinées à favoriser le crédit.

À Paris, le CAC 40 perdait 0,11% tandis qu'à Francfort, le Dax était quasiment inchangé (-0,03%). Londres évoluait contre la tendance avec +0,34% pour le Footsie, porté par des bruits de fusions-acquisitions. Amsterdam avançait de 0,31%.

Les plus fortes progressions en Europe étaient pour des valeurs cotées à Londres, notamment Man Group, qui prenait autour de 5% après l'annonce par le gérant britannique de hedge funds de discussions en vue du rachat du gérant d'actifs américain Numeric Holdings.

Les futures sur indices new-yorkais signalaient une ouverture en faible hausse à Wall Street, où les marchés attendent une deuxième estimation de la croissance du produit intérieur brut (PIB) au premier trimestre (12h30 GMT).

Sur le marché des changes, l'euro, qui a perdu 2,3% face au dollar depuis la dernière réunion de politique monétaire de la BCE, le 8 mai, a touché jeudi un plus bas depuis mi-février face à la monnaie américaine, à 1,3584 dollar, avant de remonter légèrement.

13:50 |Les valeurs à suivre à Wall Street|

  • APPLE a annoncé mercredi l'achat du fabricant d'écouteurs Beats Electronics et de Beats Music, un service d'écoute de musique en ligne, pour une somme de l'ordre de trois milliards de dollars (2,2 milliards d'euros).
  • AMSURG. L'exploitant de 242 centres de chirurgie aux Etats-Unis a annoncé le rachat de Sheridan Healtcare auprès du fonds d'investissement Hellman & Friedman pour quelque 2,35 milliards de dollars en actions et en numéraire.
  • PALO ALTO NETWORKS a annoncé mercredi un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 49%, grâce à une hausse des abonnements, et ajouté qu'il avait réglé tous ses contentieux de propriété intellectuelle avec l'équipementier des réseaux JUNIPER NETWORKS. L'action du concepteur de logiciels gagnait 1à,7% en après-Bourse et l'action Juniper 1,2%.
  • COSTCO WHOLESALE a fait état jeudi de résultats trimestriels inférieurs aux attentes des analystes, le spécialiste de la vente en entrepôts ayant pâti d'une hausse du coût des marchandises et d'autres dépenses.
  • BOEING s'est vu accorder mercredi l'autorisation par les autorités américaine de faire voler son 787 Dreamliner sur des distances plus longues, ce qui peut être vu une marque de confiance dans l'appareil, dont les débuts commerciaux avait été marqués par une série de pepins techniques.
  • TWITTER a bondi de 11% mercredi, mettant un terme à 9 séances consécutives de baisse. En cause: Nomura est passé à l'achat sur la valeur.

 

13:46 Pour rappel, on attend trois statistiques américaines cet après-midi.

  • 14h30: PIB / T1 (2e estimation)
  • 14h30: Inscriptions au chômage / semaine au 24 mai
  • 16h: Promesses de vente immobilières / avril

 

13:39 La controverse à l'endroit de l'auteur à succès "de gauche" Thomas Piketty se poursuit. Grâce à l'économiste d'ING, Peter Vanden Houte, voici une nouvelle analyse sur le sujet.

 

#Piketty is getting some facts right, but the theories are questionable. Brilliant piece by Debraj Ray. http://t.co/DXxKzwOTPc— Peter Vanden Houte (@PVandenHoute) 29 Mai 2014

 

 

13:26 Sioen reprend le chemin de la hausse ce jeudi, après le passage à vide d'hier mercredi. Le titre a bondi jusqu'à 9,97 euros (+2,78%), retrouvant ses plus hauts niveaux depuis six ans. L'action s'est envolé de 12% sur les deux premières séances de la semaine, portée par un relèvement d'objectif de cours de la part de KBC Securities (à 11 euros). La note de KBC Securities a donné un coup d'accélérateur à l'action (voir graphique) qui profite de la politique agressive de rachat d'actions propres de l'entreprise.

 


Tous les jours de la semaine, pendant l'heure du midi, L'Echo organise un chat avec pour thème l'actualité boursière du moment. Rejoignez-nous!

 

 

11:57 Le producteur de viande et de charcuteries Ter Beke a reçu une demande d'indemnisation de 2 millions d'euros de la part de Creta Farms, un groupe grec concurrent du groupe belge. C'est ce qui ressort du rapport annuel du groupe, dans la rubrique relative aux événements extérieurs.

Ce chiffre est basé sur le bénéfice théorique de la joint-venture entre les deux entreprises divisé par deux.

L'affaire sera traitée par un tribunal d'Athènes en octobre, après quoi une décision peut être attendue quelques mois après. Avec toutes les possibililtés d'appel et de recours ensuite, la question est loin d'être réglée définitivement.

Ter Beke se fait peu de soucis cependant. "Ils affirment que nous avons utilisé leur secret de fabrication pour lancer notre gamme Oligusto" a expliqué Dirk De Backer, secrétaire général de Ter Beke lors de l'assemblée générale mercredi. "Ils viennent maintenant plus d'un an et demi après notre collaboration chercher de l'argent. Parce que la société (Ter Beke) est sûr d'être dans son droit, aucun provision n'a été comptabilisée".

 

11:24 Numéricable au record!

Le titre du câblo-opérateur Numericable grimpe de près de 5% (à 42,51 euros) jeudi matin à la Bourse de Paris, galvanisé par le relèvement de sa recommandation par la banque Citigroup. Le titre a gagné jusqu'à 7,31% à 43,46 euros en matinée, un niveau record. La faiblesse des volumes participe également à la hausse de l'action.

La banque américaine recommande désormais d'"acheter" le titre, contre un avis "neutre" auparavant, et a relevé son objectif de cours de 63%, à 48 euros.

"La banque reprend ce que d'autres courtiers ont aussi mis en avant, à savoir que l'évolution du périmètre du marché des télécoms, notamment avec la vente probable de Bouygues Telecom soit à Orange, soit à Iliad, va améliorer la visibilité", a observé un courtier parisien. Et c'est ce relèvement "qui soutient logiquement la montée du cours", a-t-il ajouté.

La recomposition du paysage français des télécoms s'est à nouveau accélérée à la mi-mai avec l'annonce du rachat du premier opérateur sans réseau propre, Virgin Mobile, par le câblo-opérateur Numericable, qui est également en train d'acquérir SFR.

Juste avant, l'engagement de discussions par le premier opérateur français Orange pour acquérir Bouygues Telecom, candidat malheureux au rachat de SFR, avait été confirmé.

Bouygues gagnait pour sa part 0,86% à 33,955 euros, Orange, 0,70% à 12,25 euros et Iliad (maison-mère de Free), 1,04% à 224,00 euros.

 

11:12 Lagardère, suite (voir post précédent). Voici les commentaires de Barclays.

Barclays ayant abaissé sa recommandation de "surpondérer" à "pondération en ligne" pour des raisons de valorisation.

Depuis le début de l'année, Lagardère a progressé de plus de 21% après un gain de près de 55% en 2013.

Dans une note, Barclays, qui ajuste en légère hausse son objectif de cours, de 26 à 27 euros estime qu'après cette performance le titre se traite sur des "multiples élevés".

Il souligne que Lagardère est valorisé actuellement à 13,4  fois le bénéfice par action (BPA) estimé pour 2015 mais que ce ratio atteint 14,7 après la vente effective de l'activité distribution, ce qui le hisse au-dessus de ceux de plusieurs groupes d'édition comme UBM, Wolters Kluwer  et non loin de celui de Reed, alors que ces valeurs offrent toutes des "business models" et des perspectives de croissance aussi bonnes ou meilleures que celle de 3% annoncée par Lagardère.

 

10:54 L'action Lagardère s'inscrit en net recul. Les perspectives et la réorganisation sont accueillies froidement à la Bourse de Paris. Le titre perd 2,2%, dans un marché en recul de 0,26%.


Le groupe Lagardère, désormais recentré sur les médias et les services, a annoncé mercredi qu'il tablait sur une hausse d'environ 5% par an de son résultat opérationnel courant d'ici 2018 ainsi que sur une progression supérieure à 3% en moyenne par an de son chiffre d'affaires organique sur cette période.

"Cet objectif nous paraît peu ambitieux", a observé un courtier parisien qui a abaissé son objectif de cours à 25 euros, contre 29 euros auparavant.

"Après la hausse du cours de 23% depuis le 15 avril, le potentiel nous paraît désormais limité" surtout au regard "des perspectives de croissance bénéficiaire à moyen terme modérées", a-t-il ajouté.

 

 

10:04 Smith & Nephew (+2,77%) profite toujours de spéculations autour d'une possible offre de rachat. L'américain Stryker a pourtant démenti mercredi vouloir faire une offre sur le fabricant de matériel médical.

 

09:35 Le titre du géant indien de services informatiques Infosys chute ce jeudi après l'annonce d'un nouveau départ d'un haut dirigeant, prolongeant l'incertitude au sujet de la désignation d'un nouveau directeur général.

B.G. Srinivas, un temps considéré comme un candidat sérieux au remplacement du directeur général S.D. Shibulal qui doit partir en retraite l'an prochain, a décidé de démissionner après avoir travaillé 15 ans au sein du groupe, a annoncé le groupe indien mercredi soir.

Le titre cédait 6,88% à 2.954 roupies en milieu de journée à la Bourse de Bombay dont l'indice phare, le Sensex, reculait de 0,66% au même moment.

 

09:34 Kingfisher dans les cordes; le titre plonge de 4% après la publication de son rapport d'activité du premier trimestre. Le détaillant a enregistré des pertes en Chine, en Roumanie et en Russie et a publié des résultats inférieurs aux attentes du march&. Le bénéfice a augmenté de 20% à 142 millions de livres contre 152 millions attendu par les analystes interrogés par Bloomberg. "Les pertes en Chine et en Roumanie ont été supérieures aux attentes" ont commenté les analystes de Citigroup. Le groupe de magasins de bricolage a par ailleurs annoncé poursuivre ses discussions exclusives pour racheter l'enseigne Mr Bricolage en France. Il a également annoncé le versement d'un dividende spécial de 4,2 pence par action.

 

 

09:27 Le rendement de l'obligation linéaire (OLO) belge à 10 ans améliore son record. Il se détend de 1,1 point de base ce matin pour atteindre 1,85%.

09:06 Comme attendu, les indices européens patinent quelque peu à l'ouverture d'une séance qui s'annonce sans grand relief, en l'absence de nombreux investisseurs pour cause de jour férié dans une majorité de pays européens. Les investisseurs guettent la nouvelle estimation du PIB des Etats-Unis pour le premier trimestre.

 

 

08:57

 

08:47

 

08:40 Boum! La TVA plombe les ventes de détail au Japon

 

Japan Retail Sales Collapse 13.7% in April Following Tax Hike, -4.4% Y/Y // First Y/Y drop in 9 months— MineForNothing (@minefornothing) 29 Mai 2014

 

08:35 Quelques valeurs belges à suivre puisqu'elles ont diffusé des communiqués après Bourse hier mercredi.

  • INTERVEST OFFICES & WAREHOUSES - Les actionnaires de la sicaf immobilière Intervest Offices & Warehouses ont opté pour 42,75 % de leurs actions pour  l’apport de leurs droits de dividendes en échange d’actions nouvelles au lieu du paiement des dividendes en espèces. Cela résulte en un renforcement des capitaux propres d’Intervest Offices & Warehouses de 7,1 millions d'euros (capital et  prime d’émission) au moyen de la création de 352.360 actions nouvelles. Le nombre total des actions Intervest Offices & Warehouses s’élève ainsi dès aujourd’hui, le 28 mai 2014, à 14.777.342. Les autres dividendes seront payés en  espèces pour un montant brut total de € 15,0 millions.
  • LEASINVEST - Leasinvest Real Estate a vendu un immeuble semi-industriel situé à Meer à RAMA SA pour un montant net de 1,65 million d'euros, ce qui est supérieur à la juste valeur à fin mars 2014. L'immeuble a une superficie locative totale de 5.015 mètres carrés et est entièrement loué à Dobla, fabricant de décorations en chocolat haut de gamme, avec un loyer annuel de 154.439 euros.
    Cette vente s'inscrit dans la stratégie de Leasinvest Real Estate de désinvestir des immeubles moins importants, non stratégiques.
  • PCB - Dans un communiqué diffusé le 28 mai, PCB a annonce les décisions prises par son Assemblée Générale du 21 mai dernier. Celle-ci a décidé d’approuver tout les points à l'ordre du jour. Les actionnaires étaient représentés par 5.165.709 actions, soit 92 % du capital social. Parmi les décisions prises retenons:  l'approbation du dividende de brut de 0,05 euro et la décision de ne plus publier des comptes trimestriels. PCB a par ailleurs annoncé la   construction d’un nouveau dépôt. Un site approprié a été choisi au sud de Malines.
  • RECTICEL - Recticel a augmenté son capital social en date du 27 mai 2014 à la suite de l’exercice des deux plans de warrnats émis respectivement en 2008 et 2009. Ceci a donné lieu à l’émission de 129.600 nouvelles actions ordinaires, qui seront été admises au négoce sur Euronext Bruxelles à partir du 30 mai 2014.

 

08:25 Le rendement de l'obligation belge à 10 ans (OLO 10 ans) enfoncera-t-il un nouveau plus bas ce jeudi? En tout cas, il a touché un nouveau seuil mercredi à 1,86%.

 

08:18 La Bourse de Tokyo a terminé jeudi quasiment inchangée dans le sillage des marchés américains et européens, qui ont marqué le pas mercredi après plusieurs séances de hausse.

L'indice Nikkei a progressé de 0,07% pour boucler sa sixième séance de hausse consécutive à 14.681,72 points

L'indice Topix, plus large, a gagné pour sa part 0,21% à 1.200,68 points.

 

08:09 Retour sur la séance à Wall Street. La Bourse de New York a clôturé en légère baisse mercredi en l'absence d'éléments économiques incitatifs mais les écarts sont moindres - un peu plus marqué sur le Nasdaq - et le S&P-500 termine non loin d'un troisième record de clôture consécutif, après avoir inscrit en séance un nouveau record.

L'indice S&P-500 avait auparavant progressé durant quatre séances d'affilée, les actions étant en faveur auprès des investisseurs grâce à de bonnes statistiques économiques américains et aux anticipations d'une baisse des taux de la part de la Banque centrale européenne (BCE).




Paulsen faisait référence à l'Indice de Surprise économique de Citi, qui mesure l'écart entre les statistiques réelles et les projections.

 

08:02 Une valeur à suivre à Wall Street: Apple! Le groupe informatique américain Apple a fait un pari coûteux sur la musique en ligne, avec l'annonce mercredi de la plus grosse acquisition de son histoire, celle du fabricant californien des écouteurs stéréos branchés du rappeur Dr Dre. Le groupe à la pomme va débourser au total 3 milliards de dollars pour Beats Electronics, dont les écouteurs ont été popularisés par de nombreux sportifs et des stars de la musique comme Lady Gaga et Nicki Minaj, ainsi que pour son nouveau service américain de musique en ligne par abonnement Beats Music.

 

 

07:45 |Le point avant l'ouverture des marchés|

A savoir

Les principales bourses européennes sont attendues jeudi sans grand changement, les investisseurs reprenant leur souffle dans l'attente de mesures de stimulation que la Banque centrale européenne pourrait annoncer lors de prochaine réunion de politique monétaire, le 5 juin.

Selon les premières estimations, l'indice parisien CAC 40 pourrait perdre 3 à 4 points à l'ouverture, soit 0,1%. Le Dax allemand ouvrirait inchangé ou en très légère baisse et le Footsie britannique prendrait 5 points, soit 0,1%.

Les bourses européennes et Wall Street ont marqué le pas mercredi sur des prises de bénéfices après plusieurs séances de hausse.

La Bourse de Tokyo a suivi le mouvement. L'indice Nikkei était quasiment inchangé jeudi peu avant la clôture.

Les intervenants de marché guettent ce jeudi plusieurs indicateurs qui pourraient confirmer le rebond de la première économie du monde, notamment une deuxième estimation de la croissance du produit intérieur brut (PIB) au premier trimestre (12h30 GMT).

 

07:36 Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur le "market live" qui va vous tenir informé des principaux développements sur les marchés européens.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés