1. Les marchés
  2. Live blog

Les marchés accélèrent la cadence, l'optimisme de retour

Les indices européens ont terminé en nette hausse ce jeudi, avec la reprise des marchés en Chine. Les investisseurs parient également sur une issue favorable dans le dossier de la crise grecque. Tous les secteurs ont progressé. Wall Street se reprend.
  • Clôture des marchés européens

    CAC 40 +2,55%

    BEL 20 +2,46%

    AEX +2,38%

    DAX +2,32%

    STOXX Europe 600 +2,23%

    FOOTSIE +1,40%

  • Le FMI ne peut pas accorder de délai de paiement à la Grèce

    Le FMI ne peut pas accorder de délai de paiement à la Grèce sous peine de violer ses règles concernant les pays ayant fait défaut sur leur dette, a estimé son chef économiste Olivier Blanchard jeudi.

    "Quand un pays est en arriérés de paiement (défaut, ndlr) nous ne pouvons plus lui accorder de prêts sous aucune manière, forme ou moyen et un report (des remboursements) est une forme de prêts".
    Olivier Blanchard
    chef économiste du FMI

    La Grèce a fait défaut vis-à-vis du FMI le 30 juin en n'honorant pas un remboursement de 1,5 milliard d'euros et se trouve, de fait, privé d'accès aux ressources du Fonds.

    Athènes a toutefois in extremis déposé une demande de report de paiement en invoquant la charte du FMI, qui prévoit une telle option afin d'éviter à un pays d'être soumis à une "épreuve exceptionnelle".

    La décision finale appartient désormais au conseil d'administration du FMI, qui représente ses 188 Etats-membres et doit se prononcer prochainement.

    Certains experts estiment toutefois que le FMI, qui appelle les Européens à alléger la dette grecque, pourrait montrer l'exemple en reportant les paiements attendus par Athènes.

    La plupart des 188 Etats-membres du FMI "sont plus pauvres que la Grèce et n'ont pas eu le genre de sursis que certains nous demandent d'accorder à la Grèce", a rétorqué M. Blanchard.

    Le Fonds avait, de son côté, déjà affirmé qu'un report des paiements, qui n'a été accordé qu'à deux reprises dans l'histoire de l'institution, "n'aidait pas" les pays confrontés à des besoins de financement "immédiats" comme la Grèce.

    Les arriérés de la Grèce pourraient par ailleurs bientôt s'alourdir. Athènes, qui a présenté de nouvelles propositions aux Européens pour obtenir un nouveau plan d'aide, doit rembourser au Fonds 455 millions d'euros d'ici à lundi.

    Le pays devra ensuite verser 284 millions d'euros à l'institution avant le 1er août.

  • Nouvelle acquisition pour Immobel au Luxembourg

    Immobel  a acquis ce jour, en partenariat, des biens immobiliers qui étaient propriété deMavin Property Fund, une SICAV contrôlée par Breevast. Les biens acquis comprennent un terrain (et constructions à démolir) de 16.255 m2 et un terrain de 3.863 m2 au Grand-Duché du Luxembourg. Lien vers le communiqué

  • Les marchés optimistes pour la saga grecque, les économistes de moins en moins

    More banks are expecting a 'Grexit' http://t.co/MU7CtEv7vL pic.twitter.com/e5iDrLzhw2— Bloomberg Business (@business) July 9, 2015

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    * PROCTER & GAMBLE et COTY ont annoncé jeudi avoir conclu un accord d'un montant de 12,5 milliards de dollars sur la fusion entre Coty et 43 marques de parfums et cosmétiques de P&G. Le titre P&G prenait 0,89% juste après cette annonce.

    * PEPSICO a publié jeudi un bénéfice et un chiffre d'affaires trimestriels meilleurs que prévu grâce à une forte demande en Amérique du Nord.

    * MASTERCARD - La Commission européenne a informé jeudi le gestionnaire de cartes de crédit qu'elle le soupçonnait d'infraction aux règles de la concurrence.

    * ALCOA a annoncé mercredi un bénéfice net trimestriel inférieur aux attentes, mais son chiffre d'affaires a dépassé les prévisions malgré la chute de 20% des cours de l'aluminium.

    * LOCKHEED MARTIN et TEXTRON sont favoris dans la course au rachat de la filiale d'hélicoptères d'UNITED TECHNOLOGIES, Sikorsky Aircraft, qui pourrait être valorisée environ huit milliards de dollars (7,22 milliardsd'euros), selon des sources proches du dossier.

    * JPMORGAN CHASE & CO va verser 136 millions de dollars et réformer ses pratiques de recouvrement pour cartes d ecrédit dans le cadre d'un arrangement à l'amiable avec la justice, ont annoncé mercredi les autorités de régulation américaines.

    * CONAGRA FOODS a annoncé son intention d'ajouter deux membres à son conseil d'administration, dont un ancien dirigeant de Nestlé désigné par Jana Partners, trois semaines après que l'investisseur activiste ait pris une participation de 7,2% dans le groupe agroalimentaire et appelé à des changements.

    * T-MOBILE US a fait état jeudi d'une croissance nette de 2,1 millions du nombre de ses abonnés au deuxième trimestre, contre 1,5 million sur la période correspondante l'an dernier, grâce à un politique tarifaire agressive.

    * WALGREENS BOOTS ALLIANCE a publié jeudi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, grâce à la hausse des ventes de médicaments sur ordonnance et à la baisse des coûts. Son bénéfice par action trimestriel hors exceptionnels ressort à 1,02 dollar, soit 15 cents au-dessus du consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

  • USA : Hausse des inscriptions au chômage, plus haut depuis février

    Les inscriptions au chômage ont augmenté aux Etats-Unis la semaine dernière, atteignant leur plus haut niveau depuis février tout en restant à des niveaux suggérant une amélioration du marché du travail.

    Selon les données publiées jeudi par le département du Travail, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté de 15.000 à 297.000 lors de la semaine au 4 juillet, contre 282.000 (révisé en hausse, avec 1.000 inscriptions supplémentaires) la semaine précédente.

    Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne 275.000 inscriptions au chômage.

    Malgré cette hausse, les inscriptions restent pour la dix-huitième semaine consécutive sous le seuil de 300.000, ce qui suggère que le marché du travail s'améliore.

    La moyenne mobile sur quatre semaines, qui permet d'estomper les variations hebdomadaires et est donc considérée comme un meilleur indicateur, a augmenté de 4.500, à 279.500.

    Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est élevé à 2,334 millions au cours de la semaine au 27 juin (dernière semaine pour laquelle ces chiffres sont disponibles), en hausse de 69.000 par rapport à la semaine précédente.

  • NYSE open for trading, business as usual— NYSE (@NYSE) July 9, 2015

  • Wall Street | Opening bell |

    • Dow Jones: +1,13%
    • S&P 500: +1,11%
    • Nasdaq Composite: +1,39%
  • Le pétrole rebondit, grâce à une chasse aux bonnes affaires

    Les cours du pétrole étaient en net rebond à l'ouverture du marché jeudi à New York, les investisseurs se lançant dans une chasse aux bonnes affaires après une baisse des cours de 13% entre le 30 juin et la clôture de mercredi.

    Vers 15h, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août gagnait 1,40 dollar à 53,05 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

  • Le FMI abaisse sa prévision de croissance mondiale

    Le Fonds monétaire international (FMI) s'attend désormais à un léger ralentissement de la croissance mondiale en 2015 à 3,3% contre 3,4% l'année précédente, après avoir abaissé de 0,2 point de pourcentage sa prévision pour l'année en cours, en raison principalement du trou d'air subi par l'économie américaine au premier trimestre.

    Dans l'évaluation intérimaire de ses projections économiques publiée jeudi, le FMI a en revanche maintenu inchangée sa prévision d'une accélération de la croissance de l'économie mondiale à 3,8% en 2016, en dépit de la crise grecque et des récentes turbulences sur les Bourses chinoises .

    "La distribution des risques pour l'activité économique mondiale est toujours orientée vers la baisse"
    Fonds monétaire international

    L'institution cite notamment le renforcement de la volatilité sur les marchés financiers, les changements déstabilisants du prix des actifs et la baisse des prix des matières premières parmi les facteurs de risques à moyen terme.

    La prévision de croissance de l'économie américaine pour l'année en cours est revue en baisse de 0,6 point de pourcentage, à 2,5%, sous l'effet de la contre-performance du premier trimestre. La projection pour l'année 2016 est abaissée de 0,1 point, à 3,0%.

    Le FMI ne remet pas en cause le scénario d'une accélération graduelle de l'activité dans les économies développées, ni celui d'un ralentissement dans les économies émergentes et en développement présenté en avril.

    Les projections de croissance concernant l'économie de la zone euro ne sont pas modifiées pour 2015, à 1,5%, et sont relevées de 0,1 point pour 2016, à 1,7%.

     

    Christine Lagarde, directrice du FMI, lors d'une visite chez le Roi Philippe en juin ©BELGA

  • "Une décote classique sur la dette grecque est hors de question."
    Angela Merkel
    Chancelière allemande

  • Researchpool.com, un site internet d'analyses indépendantes sur les actions

    Deux anciens collaborateurs d'Euronext lancent un site internet diffusant des recherches et analyses indépendantes sur les actions. Une partie de ces études sont gratuites et librement accessibles.

    Le site internet du portugais Pedro Fernandes et du britannique James Woodley s'adresse tant aux particuliers qu'aux professionnels.

    Une aubaine pour les investisseurs qui peuvent ainsi fouiner dans 2.300 rapports ayant trait à 800 entreprises cotées sur 42 marchés boursiers. Les documents sont fournis par 22 analystes indépendants, dont le belge Gert de Mesure.

     

    ©ResearchPool

  • Statu quo pour la BoE

    La Banque d'Angleterre (BoE) a annoncé jeudi qu'elle ne modifiait pas son taux d'intervention, qui reste au plus bas record de 0,5%, l'institut d'émission tentant d'établir un équilibre entre une meilleure croissance des salaires enGrande-Bretagne et une accumulation de nuages sur l'économie mondiale.

    Le Comité de politique monétaire, dont le statu quo était prévisible, n'a pas publié de communiqué à l'issue de sa réunion. Il a également annoncé que le total des rachats d'actifs restait à 375 milliards de livres sterling.

    La question des revalorisations salariales est au coeur des préoccupations du gouvernement britannique et notamment du budget présenté mercredi par le ministre des Finances George Osborne.

    Ce dernier a annoncé un nouveau salaire national minimum pour les personnes âgées de 25 ans au moins, décision qui, de l'avis de certains économistes, est susceptible d'accroître la probabilité d'une hausse des taux dans les mois qui viennent.

    Le gouverneur de la BoE, Mark Carney, a estimé la semaine dernière que la crise de la dette grecque était la menace la plus sérieuse pour la stabilité financière de laGrande-Bretagne, ajoutant que le ralentissement de l'économie chinoise était un autre sujet de préoccupation.

    Pour l'heure, les perspectives économiques britanniques semblent toutefois solides.

     

    Mark Carney, gouverneur de la Banque d'Angleterre ©REUTERS

  • Nouvel avertissement sur résultats pour Balfour Beatty

    Balfour Beatty pique du nez jeudi à la Bourse de Londres, en réaction à un nouvel avertissement sur résultats qui devrait maintenir le groupe britannique dans le rouge en 2015.

    Le groupe de construction et d'ingénierie a annoncé que desproblèmes liés à des contrats en Grande-Bretagne, au Moyen-Orient et aux Etats-Unis amputeraient son bénéfice imposable annuel de 120 à 150 millions de livres sterling (de 167 à 209 millions d'euros). Etant donné que les analystes interrogés par Reuters tablaient sur un résultat avant impôt 2015 de 77 millions de livres, Balfour Beatty se dirige donc vers une nouvelle perte annuelle.

    Balfour Beatty devrait donner davantage de précisions sur les problèmes contractuels ayant entraîné cet avertissement sur résultats lors de la présentation de ses résultats semestriels le mois prochain.

    Balfour Beatty, qui  a réduit ses marges à l'extrême afin de décrocher des contrats pendant la récession, se trouve en grande difficulté et a multiplié depuis deux ans les avertissements sur ses résultats.

    En mars dernier, il a renoncé à verser un dividende après avoir enregistré une perte de 59 millions de livres en 2014.

  • Les marchés accélèrent leur progression

    Les Bourses européennes accentuent leur progression jeudi à mi-séance avec le rebond des marchés actions en Chine, en attendant le dénouement espéré de la crise grecque le week-end prochain.

    La dissipation au moins provisoire de ces deux motifs d'inquiétude devrait produire les mêmes effets sur Wall Street, attendue en hausse à l'ouverture au lendemain de sa glissade d'environ 1,5%.

    Les Bourses chinoises ont nettement rebondi jeudi à la suite de nouvelles mesures de soutien des autorités pour tenter d'enrayer leur chute, l'indice Shanghai Composite connaissant même sa plus forte hausse en six ans avec un gain de 5,8%.

    Tous les indices sectoriels sont dans le vert en Europe, la plus forte progression étant enregistrée par le secteur automobile (+2,53%).

    Le dossier grec est pour sa part en suspension, dans l'attente des ultimes propositions que la Grèce doit présenter ce jeudi pour tenter de convaincre ses partenaires de la zone euro de débloquer une nouvelle aide financière et lui éviter ainsi la faillite et une sortie de la zone euro.

    Les dirigeants européens ont prévenu mardi soir qu'ils comptaient prendre une décision définitive dimanche au plus tard.

  • Venez commenter l'actu des marchés lors de notre chat (12h30 à 13h30)

     

    Live Blog En direct des marchés (9 juillet)
     
  • Notre "stress list" actions belges a été mise à jour

     

    Actions belges: notre "stress list" (Update AB InBev) http://t.co/TMdxQTGLlz— Stéphane Wuille (@stephanewuille) July 9, 2015

  • #ArcelorMittal +1.75% #Aperam +2.72% bonne réaction aux chiffres d'#Alcoa hier soir, et au rebond des cours du fer #Metallurgie #Acier #Inox— Antoine Larigaudrie (@ALarigaudrieBFM) 9 Juillet 2015

  • Voici le briefing actions belges du jour

     

    Briefing actions (9 juillet): Ageas, AB InBev, Colruyt, AvH, Nyrstar, Barco, Kinepolis http://t.co/QimL5iGrhD— Stéphane Wuille (@stephanewuille) July 9, 2015

  • |Le point à l'ouverture|

    Les principales Bourses européennes sont en hausse, et semblent enrayer leur chute du début de semaine en attendant le dénouement espéré de la crise grecque le week-end prochain.

    ©Doc

     

    Le Premier ministre grec Alexis Tsipras doit détailler ce jeudi ses propositions de réforme pour tenter de convaincre ses partenaires de la zone euro de débloquer une nouvelle aide financière en faveur de la Grèce et lui éviter ainsi la faillite et une sortie de la zone euro.

    Les dirigeants européens ont prévenu mardi soir qu'ils comptaient prendre une décision définitive dimanche au plus tard.

    Les investisseurs continuent de miser sur un accord ou, à défaut, sur l'absence de déflagration majeure sur le reste de la zone euro en cas de "Grexit".

    Autre facteur d'apaisement sur les marchés, les Bourses chinoises se sont ressaisies jeudi.

    Tous les indices sectoriels sont dans le vert en Europe, en premier lieu celui des matières premières, qui profite des nouvelles en rovenance de Chine pour reprendre son souffle après avoir été sévèrement malmené récemment.

  • Cellectis bondit, deux médicaments en développement

    L'action Cellectis a ouvert en hausse de plus de 8% apres le point du groupe sur l'accord de recherche avec Servier et l'annonce du développement préclinique de deux candidats médicaments.

  • L'indice de la bourse de Shanghai termine en hausse de 5,8%, son gain le plus élevé depuis mars 2009.

  • Exane BNP Paribas change de recommandation sur Technip

    Exane BNP Paribas ramène sa recommandation sur Technip de surperformer à neutre et réduit l'objectif de cours de 13% à 55 euros.

  • Goldman Sachs et Credit suisse pénalisent JCDecaux

    L'action JCDecaux a perdu près de 4% à l'ouverture de la Bourse de Paris avant d'effacer ses pertes (-0,03% à 38,55 euros à 9h08).

    • Goldman Sachs a retiré la valeur de sa liste de valeurs européennes recommandées à l'achat et abaissé son con conseil à neutre, le broker soulignant la récente surperformance de l'action
    • De son côté, Credit suisse a abaissé sa recommandation sur le titre de "surperformance" à "neutre", le courtier estimant que les investisseurs devraient prendre leurs bénéfices après la hausse de la valeur au cours des 12 derniers mois.
  • |Opening bell|

    • Amsterdam: +0,33%
    • Bruxelles: +0,58%
    • Francfort: +0,48%
    • Londres: +0,42%
    • Paris: +0,50%
    • Milan: +0,28%
    • Madrid: +0,51%
  • Tokyo se ressaisit

    L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini jeudi sur un rebond de 0,6% après avoir plongé de plus de 3% en séance, au lendemain d'une chute similaire provoquée par la débâcle des marchés chinois et les incertitudes entourant la Grèce.

    A l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs a repris 117,86 points à 19.855,50 points. Il avait perdu ponctuellement jusqu'à 3,15% en tout début de journée, mais s'est rétabli grâce notamment à la remontée de la Bourse de Shanghai.

  • Quelques valeurs belges à suivre

    • Ackermans & van Haaren - KBC Securities relève son objectif de cours à 125 euros contre 120 euros avant. Le conseil passe à "conserver" contre "accumuler" avant.
    • Ageas - Ageas lorgne sur Axa Portugal. Lire notre article sur le sujet ici.
    • Greenyard Foods - Francis Kint quitte ses fonctions de Chief Operating Officer (COO) et devient directeur non-exécutif. Il deviendra dès le 1er septembre CEO de Vion Food, une entreprise néerlandaise de transformation de viande.
  • C'est la 34ème fois que c'est la dernière chance pour les Grecs. A mon avis ils ont le code pour avoir les vies infinies.— Jean-Moundir (@supermegadrivin) 8 Juillet 2015

  • Légère hausse de l'excédent commercial allemand en mai

    Le commerce extérieur allemand a affiché en mai un excédent commercial de 22,8 milliards d'euros, en très légère hausse par rapport au mois précédent, et les exportations ont inscrit un nouveau record en chiffres corrigés des variations saisonnières.

    Les ventes à l'étranger ont grimpé de 1,7% à 102,1 milliards d'euros, tandis que les importations ont progressé de 0,4% à 79,3 milliards d'euros, selon ces chiffres publiés par l'Office fédéral des statistiques (Destatis).

  • Mario Draghi: "Cette fois c'est vraiment difficile"

    Mario Draghi "ne sai(t) pas" si la Grèce peut être sauvée de la faillite et le président de la Banque centrale européenne (BCE) ne croit pas que la Russie puisse venir au secours d'Athènes en cas d'échec de ses négociations avec ses partenaires européens.

    Prié de dire s'il croyait à une résolution de la crise grecque, Mario Draghi a répondu au journal italien Il Sole 24 Ore: "Je ne sais pas, cette fois c'est réellement difficile."

    Interrogé ensuite sur une éventuelle aide des Russes à la Grèce, le président de la BCE a ajouté: "Je n'y crois pas, je ne le perçois pas comme un risque véritable (...) et de toute façon, ils n'ont eux-mêmes pas d'argent."

     

    "Cette fois, c'est vraiment difficile" dit Draghi a un journo du Sole qui s'est trouvé hier matin sur le même vol http://t.co/hMPAtox9mg— Anna Di Mario (@AnnaDi_Mario) 9 Juillet 2015

  • Méga-panne à la Bourse de New York http://t.co/CIW6dsuF9e— L'Echo (@lecho) 9 Juillet 2015

  • Les Bourses chinoises se reprennent

    Les Bourses chinoises re reprennent jeudi alors que leur chute apparemment inexorable depuis début juin a commencé à semer l'inquiétude non seulement sur les autres places asiatiques mais aussi à Wall Street, où les trois grands indices ont tous flanché mercredi.

    Après plusieurs vaines tentatives pour mettre fin à ce "krach" boursier, les autorités chinoises ont tapé du poing sur la table mercredi soir et ont interdit aux gros actionnaires de vendre leurs titres pendant une période de six mois.

    Elles ont en outre prévenu qu'elles "risposteraient" à toute action illicite tandis qu'une équipe emmenée par le vice-ministre de la Sécurité publique Meng Qifeng, s'est rendue jeudi matin dans les locaux du régulateur boursier pour prendre connaissance d'éléments suggérant des ventes à découvert "malveillantes".

    L'indice Shanghai Composite gagnait 5,74% et l'indice CSI300 des grandes valeurs cotées à Shanghai et Shenzhen prenait 6,45% vers
    05h45 GMT.

  • L'Europe boursière devrait ouvrir en hausse

    Les principales Bourses européennes devraient ouvrir en légère hausse jeudi après avoir enrayé la veille leur chute du début de semaine en attendant le dénouement espéré de la crise grecque le week-end prochain.

    Le CAC 40 parisien  pourrait gagner jusqu'à 0,2% à l'ouverture, tout comme le Dax à Francfort tandis que le FTSE à Londres pourrait prendre 0,17%.

    Le Premier ministre grec Alexis Tsipras doit détailler ce jeudi ses propositions de réforme pour tenter de convaincre ses partenaires de la zone euro de débloquer une nouvelle aide financière en faveur de la Grèce et lui éviter ainsi la faillite et une sortie de la zone euro.

    Les dirigeants européens ont prévenu mardi soir qu'ils comptaient prendre une décision définitive dimanche au plus tard, ce qui a rassuré les investisseurs après quasiment six mois de multiples rebondissements dans cette crise grecque.

    Autre facteur d'apaisement sur les marchés, les Bourses chinoises se sont ressaisies jeudi alors que leur chute apparemment inexorable depuis début juin a commencé à semer l'inquiétude non seulement sur les autres places asiatiques mais aussi à Wall Street, où les trois grands indices ont tous flanché mercredi.

  • Bonjour!

    Ceci démarre cette édition du Market Live de Lecho.be. Merci de nous suivre!

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés