1. Les marchés
  2. Live blog
live

"Apple est le vainqueur du G20"

Les investisseurs saluent la détente des relations commerciales sino-américaines dans le sillage du G20. Les indices européens terminent en hausse. Les pétrolières, les techs et le secteur auto signent les meilleures progressions. La réunion de l'Opep au programme.
  • A l'agenda ce mardi

    C’est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve mardi pour une nouvelle séance.

    Au menu : la réunion ministérielle de l’Opep, les chiffres de ventes au détail en Allemagne en mai et les prix à la production en zone euro en mai. Du côté des entreprises, l’offre de rachat de Connect Group par IPTE pour 1,60 euro par action se poursuit jusqu’au 14 août. Ubisoft tient son assemblée générale.

  • Clôture des marchés européens

    Les Bourses européennes ont terminé en hausse, abordant le mois de juillet avec un entrain largement alimenté par la trêve commerciale décidée pendant le G20 par Donald Trump et Xi Jinping.

    Les valeurs semi-conducteurs se sont distinguées

    A Bruxelles, Oxurion décolle, tandis que Kiadis est lanterne rouge du jour.

    Bel 20: +0,86%

    AEX: +1,16%

    CAC40: +0,52%

    DAX: +1,04%

    FTSE 100: +1,02%

    Euro Stoxx 50: +0,73%

  • Trump et Jinping tonifient les marchés

    Un vent d'optimisme a soufflé sur les marchés ce lundi. Les annonces faites à l'issue de la rencontre des Présidents des deux principales économies du monde décrispent les investisseurs.


  • Chute de Coty

    Coty a annoncé qu'il allait réorganiser ses activités et déprécier d'environ trois milliards de dollars (2,7 milliards d'euros) la valeur des marques rachetées à Procter & Gamble en 2016.
    Le fabricant américain de cosmétiques, qui a acquis une quarantaine de marques de produits de beauté à P&G pour 12 milliards de dollars, est confronté à de faibles ventes en raison de perturbations de la chaîne d'approvisionnement en Europe et aux Etats-Unis.

  • Record pour le S&P500

    La Bourse de New York a ouvert en hausse, avec des records pour le S&P-500, à la faveur de l'apaisement des tensions entre Washington et Pékin sur le dossier commercial.
    Le Standard & Poor's 500 progresse de 1,14% à 2.975,34 points, après un record à l'ouverture à 2.971,41 et un plus haut historique en cours de séance à 2.977,93.

  • Le taux belge à 10 ans passe sous 0,05%

    Le taux d'intérêt belge à 10 ans a atteint un nouveau plus bas historique, avec seulement 0,0337%. Le rendement italien à 10 ans est lui passé sous les 2% pour la première fois depuis mai 2018. En Allemagne, il a encore baissé pour atteindre -0,35%. Le faible taux d'intérêt est une bonne nouvelle pour les emprunteurs et pour le Trésor belge. Il y a plus d'un an, le taux d'intérêt belge à long terme atteignait 1% - déjà historiquement bas à l'époque - et n'a fait que baisser depuis lors. La limite de 0,2% a été franchie début juin et celle de 0,1% au milieu du mois dernier.

  • Wall Street ouvre en forte hausse

    Dow Jones +0,94%, Nasdaq +1,74%

  • Le rendement italien à 10 ans sous 2%

    Maintenant que les investisseurs osent prendre à nouveau un peu plus de risque, les obligations italiennes poursuivent sur leur lancée. Pour la première fois depuis mai 2018, le rendement italien à 10 ans passe sous la barre des 2% à 1,993% (-10,3 points de base). Un seuil remarquable puisque les tauxd'emprunt sont maintenant au niveau qu’ils avaient avant l’arrivée au pouvoir du nouveau gouvernement au printemps 2018.

  • Spéculations sur Deutsche Bank

    L'action Deutsche Bank monte à la Bourse de Francfort, portée par des informations de presse annonçant un plan de réorganisation imminent et assorti de la suppression de milliers d'emplois au sein de la première banque allemande.

    L'action gagne 1,49% après un bond de 3,54% à 7,02 euros.

    L'action se comporte "mieux lundi que d'autres banques européennes", note Andreas Pläsier, analyste chez MM Warburg, qui lie cette évolution aux informations circulant depuis plusieurs jours sur l'avenir de la banque.

  • Apple : +2,5% en avant Bourse

    "Le groupe Apple est le vainqueur du G20. Une solution au conflit commercial sur les droits de douane entre les Etats-Unis et la Chine pourrait se traduire par une hausse de 20 à 25 dollars du cours du groupe à la pomme au cours des mois à venir. La recommandation est confirmée à "surperformance" et l'objectif à 12 mois est fixé à 235 dollars."
    Dan Ives de Wedbush Securities

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Boeing, Caterpillar...

    * Les valeurs exposées aux tensions commerciales, comme les grands groupes industriels BOEING et CATERPILLAR ou les fabricants de semi-conducteurs, devraient profiter de l'annonce de la reprise des négociations entre les Etats-Unis et la Chine samedi lors du sommet du G20 à Osaka.

    * APPLE - Le groupe est "le vainqueur du G20", juge Wedbush, qui estime qu'une solution au conflit commercial sur les droits de douane entre les Etats-Unis et la Chine pourrait se traduire par une hausse de 20 à 25 dollars du cours du groupe à la pomme au cours des mois à venir. L'intermédiaire confirme sa recommandation à "surperformance" et son objectif à 12 mois à 235 dollars.

    * APPLIED MATERIALS, numéro un mondial des  équipements de fabrication de semi-conducteurs, a annoncé lundi le rachat du japonais Kokusai Electric pour 2,2 milliards de dollars (1,94 milliard d'euros) au groupe de capital-investissement KKR. Le titre Applied Materials gagnait 3,5% dans les échanges en avant-Bourse.

    * GENESEE & WYOMING - Le groupe canadien de capital-investissement Brookfield Asset Management a conclu le rachat du groupe de transport ferroviaire pour près de neuf milliards de dollars, dette incluse (7,9 milliards d'euros), a-t-on appris de sources proches du dossier.

    * ANAPLAN - Goldman Sachs a relevé sa recommandation sur le spécialiste des logiciels de planification dématérialisés à "acheter" contre "neutre".

  • L'essentiel des marchés en milieu de journée

    Rally post G20 sur les marchés | Le pétrole carbure | Latécoère s'envole

    1. La trêve commerciale entre les Etats-Unis et la Chine fait grimper les marchés.
    2. Les gains tournent autour de 1% en Europe.
    3. De mauvais indicateurs PMI (en Chine et en Europe) pèsent de manière limitée sur la tendance.
    4. Les semi-conducteurs et le secteur auto parmi les plus fortes progressions sectorielles.
    5. Le secteur pétrolier fait mieux encore, dans le sillage des prix du baril et la réunion de l'Opep.
    6. Les contrats de septembre sur le Brent et WTI ont franchi le cap des 60 dollars, en hausse de respectivement 2,59% à 66,42 dollars et 2,09% à 60,04 dollars.
    7. Latécoère s'envole sur l'intérêt de Searchlight.
    8. Wall Street attendue en hausse de 1%pour le Dow Jones et le S&P et de 1,7% pour le Nasdaq.

  • KBC Securities relève son objectif de cours sur VGP

    Les analystes Alexander Makar et Jan Opdecam de KBC Securities se félicitent de la nouvelle coentreprise entre VGP et Allianz Re (voir post de 8h26), cette formule ayant connu jusqu'à présent un grand succès. Ils augmentent leur objectif de cours de 81 à 83 euros et rétièrent leur recommandation d'achat.

  • Le Dax en passe d'entrer en "bull market"

    L'indice Dax démarre le second semestre sur les chapeaux de roue, l'indice de référence de la Bourse de Francfort étant en passe d'entrer en "bull market" (marché haussier).

    L'indicateur de référence de la place de Francfort a gagné jusqu'à 1,78% (à 12.619,68 points) en début de matinée, portant sa progression à 21,56% depuis son dernier plus bas de clôture, le 27 décembre (à 10.381,51 points), caractéristique d'un 'bull market'.

    Il a entre-temps réduit son avance à 1,27%.

    Il y a sept mois à peine, l'indice Dax entrait en 'bear market' (marché baissier) après une année difficile pour les actions allemandes avec les craintes pour la guerre commerciale, le ralentissement économique et la révision à la baisse des prévisions des entreprises.

  • Latécoère : +32%

    Le titre de l'équipementier aéronautique Latécoère décolle de 32% à 3,78 euros à la Bourse de Paris. Il se rapproche ainsi du prix offert par le fonds d'investissement américain Searchlight pour le rachat du groupe toulousain, dont il détient déjà 26%.

    Le fonds d'investissement américain Searchlight a annoncé vendredi son intention de lancer une OPA amicale sur Latécoère, dont il est actionnaire à 26% depuis avril, avec l'objectif d'en prendre le contrôle et, à terme, d'effectuer une procédure de retrait de la cotation.

    Cette OPA, au prix de 3,85 euros par titre (soit une prime de 34% sur le cours de vendredi soir), valorise Latécoère à 365 millions d'euros.

    "Nous considérons que les termes du projet de cette offre, bien qu'offrant une prime conséquente sur les derniers cours cotés, sont sévères et n'intègrent que très imparfaitement le fort potentiel de redressement du groupe sur le moyen terme, tout comme ses atouts en termes d'innovation et de positionnement."
    Gilbert Ferrand
    Analyste de Midcap Partners

  • Le secteur manufacturier en zone euro se contracte encore

    L'activité du secteur manufacturier dans l'ensemble de la zone euro s'est encore contractée en juin, et de manière plus marquée qu'estimé initialement, montrent lundi les résultats définitifs de l'enquête mensuelle IHS Markit.

    L'indice PMI du secteur est revenu à 47,6 contre 47,8 en première estimation et 47,7 en mai. Il reste pour le cinquième mois consécutif sous le seuil de 50 séparant contraction et expansion de l'activité.

    Les nouvelles commandes ont diminué pour le neuvième mois d'affilée et les effectifs ont été réduits pour le deuxième mois consécutif, montre aussi l'enquête.

  • Le point à l'ouverture des marchés

    Les marchés saluent la trêve commerciale | Les techs et le secteur auto recherchées

    Les indices actions européens évoluent en nette hausse, les investisseurs saluant la détente dans les relations commerciales sino-américaines dans le sillage du G20. Washington a renoncé, en effet, à taxer davantage Pékin et assoupli sa position concernant le groupe Huawei.

    Amsterdam prend 1,38%, Bruxelles 1,13% et Paris 0,88%. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 gagne 1,07% et l'Euro Stoxx 50 1,12%.

    La Bourse de Francfort progresse de manière plus marquée, avec une hausse de 1,6%, aidée par Infineon dont l'action représentative prend 4,8%.

    Dans l'ensemble, le compartiment des valeurs technologiques gagne 2,20% en Europe, meilleure progression sectorielle, profitant de l'accalmie commerciale. Les actions des semi-conducteurs sont recherchées: ams bondit de 9,75%, STMicro de 5,90%, ASM International de 5,52%...

    Autre compartiment sensible à la thématique commerciale, le secteur automobile avance de 2,19%.

    Le dossier commercial éclipse un indicateur chinois décevant sur l'activité manufacturière.

    En zone euro, la BCE doit publier l'évolution des crédits au secteur privé et de la masse monétaire M3 en cours de matinée.

    Aux Etats-Unis, l'indice d'activité manufacturière ISM pour juin complète l'agenda.

    Par ailleurs, l'Opep et ses alliés, menés par la Russie, vont se retrouver à Vienne où ils devraient maintenir le cap des limitations de production de pétrole après un accord en ce sens - dont l'Iran a dénoncé le caractère unilatéral - conclu par le tandem désormais incontournable formé par Moscou et Ryad.

  • Oxurion: +12%

    La biotech flamande Oxurion a rapporté des données de base prometteuses issues de son évaluation de phase I de l'innocuité et de l'efficacité préliminaire du THR-149, un traitement potentiel dans le domaine de l'oedème maculaire diabétique (DME), la principale cause de malvoyance chez les patients diabétiques.

    Une nouvelle phase de test devrait être lancée au premier semestre 2020.

    Les analystes de Kepler Cheuvreux confirment leur recommandation d'achat avec un objectif de cours de 5 euros.

  • | Opening bell |

    Les marchés européens ouvrent nettement dans le vert, revigorés par la détente des relations commerciales sino-américaines qui s'est dessinée lors du G20, même si aucun accord n'a été conclu.

    • Amsterdam : +1,42%
    • Bruxelles : +1,13%
    • Euro Stoxx 50 : +1,29%
    • Francfort : n.c.
    • Paris : +1,54%
    • Stoxx 600 : +1,16%

  • "Les indices européens devraient ouvrir en nette hausse dans le sillage de la trêve commerciale entre Washington et Pékin, et surtout de la décision de Donald Trump d'autoriser davantage de ventes de composants technologiques américains à l'équipementier chinois Huawei."
    Les experts de Mirabaud Securities Genève

  • 12 MLN EUR
    Emission d'obligations convertibles pour Asit Biotech
    Les actionnaires d'Asit Biotech ont donné leur accord pour l'émission d’obligations convertibles pour un montant compris entre 9 et 12 millions d'euros alors que les caisses se vident dangereusement.

  • VGP lance une coentreprise de 1,7 milliard d'euros

    Le groupe immobilier anversois VGP actif dans les bâtiments logistiques et semi-industriels et Allianz étendent leur partenariat stratégique avec le lancement d’une nouvelle coentreprise à 50/50.

    Baptisée VGP European Logistics 2, elle vise des actifs logistiques en Autriche, en Italie, aux Pays-Bas, au Portugal, en Roumanie et en Espagne.

    Les deux partenaires vont investir jusqu'à 1,7 milliard d'euros dans l'opération.

  • D'Ieteren a un nouveau CEO

    D'Ieteren a un nouveau CEO : Francis Deprez. Il succède à Axel Miller.

    Francis Deprez était déjà membre du comité exécutif de D'Ieteren depuis septembre 2016.

    Âgé de 54 ans, le nouveau CEO est diplômé en sciences économiques appliquées de l'Université d'Anvers (UFSIA) et titulaire d'un MBA de la Harvard Business School. Il a passé 15 ans chez McKinsey & Company, cinq chez Deutsche Telekom et cinq ans chez Detecon International en tant que CEO.

  • Gain significatif à Tokyo

    La Bourse de Tokyo a fini en hausse de plus de 2%, les investisseurs saluant la décision des Etats-Unis et de la Chine de renouer le dialogue sur le front du commerce.

    L'indice Nikkei a gagné 2,13% à 21.729,97 points et le Topix, plus large, a pris 2,17%, sa meilleure performance depuis le 26 mars, à 1.584,85.

  • "La trêve commerciale conclue entre les Etats-Unis et la Chine est un cessez-le-feu dans un intérêt mutuel, conforme aux attentes des marchés. Ce cessez-le-feu réduit la probabilité d'une aggravation des tensions à court terme. Il ne s'agit toutefois pas d'une détente revenant sur les tarifs existants."
    Les analystes de Barclays

  • Briefing d'avant Bourse

    Les Bourses européennes devraient saluer la trêve commerciale

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse assez nette à l'ouverture dans le sillage de la trêve commerciale conclue samedi entre les Etats-Unis et la Chine.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien, le Dax à Francfort et le FTSE à Londres devraient gagner de 0,6% à 0,7% en début de séance.

    3. La Chine et les Etats-Unis vont reprendre leurs négociations commerciales et Washington a décidé de ne pas imposer de nouvelles taxes douanières sur les exportations chinoises.

    4. L'annonce faite samedi après la rencontre très attendue entre le président américain et son homologue chinois Xi Jinping en marge du sommet du G20 à Osaka signale donc une trêve entre les deux plus grandes économies mondiales, mais pas la paix.

    5. La tendance en Europe pourrait évoluer avec la publication des résultats définitifs des enquêtes auprès des directeurs d'achat (PMI) sur l'activité dans le secteur manufacturier au mois de juin très suivies dans un contexte de ralentissement de la croissance.

    6. Les investisseurs américains devraient saluer les nouvelles sur le front du commerce avec davantage d'enthousiasme que leurs homologues européens, à en croire les contrats à terme, qui signalent pour l'instant une ouverture des indices de référence de Wall Street en hausse de 0,9% à 1,4%.

    7. La trêve commerciale entre Pékin et Washington masque l'annonce d'une contraction de l'activité du secteur manufacturier en Chine comme au Japon au mois de juin.

    8. Autre signe inquiétant pour le Japon, la confiance des dirigeants des grandes entreprises industrielles japonaises s'est dégradée au cours du trimestre avril-juin pour toucher un plus bas de trois ans, selon l'enquête "tankan" de la Banque du Japon (BoJ) publiée lundi.

    9. Les secteurs sensibles à la thématique commerciale, comme l'automobile ou la technologie pourraient réagir à la trêve.

  • L'Opep parée pour prolonger sa baisse de production

    Les deux contrats de référence sur le pétrole brut (WTI et Brent) prennent autour de 2,5% dans l'attente du verdict de la réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

    L'Opep et ses alliés, menés par la Russie, se retrouvent ce lundi à Vienne où ils devraient maintenir le cap des limitations de production de pétrole après l'accord en ce sens conclu par le tandem désormais incontournable entre Moscou et Ryad.

    Destinée à soutenir les cours du brut, une prolongation des réductions de production actuellement en vigueur a d'ores et déjà été annoncée par le président russe Vladimir Poutine, en marge du G20 d'Osaka.

    Ce compromis scellé par la Russie et l'Arabie Saoudite doit recevoir l'approbation de l'ensemble des 14 membres de l'Opep et de leurs 10 partenaires non membres.

  • Nyrstar publie des documents accessibles avec un mot de passe

    Les actionnaires et obligataires de Nyrstar peuvent consulter une série de documents mis en ligne sur le site de la société. Mais un mot de passe est exigé pour certains d'entre eux.

    Rappelons que la cotation de Nyrstar est toujours suspendue depuis l’assemblée du 25 juin.

    > Tous les détails se trouvent ici.

  • A l'agenda ce lundi

    Au menu : la réunion de l’Opep, l’indice PMI Caixin-Markit manufacturier en juin en Chine, l’indice ISM manufacturier en juin et les dépenses de construction en mai aux Etats-Unis, l’enquête Tankan du climat des affaires au deuxième trimestre ou encore la masse monétaire M3 (crédits au privé) en mai, l’indice PMI Markit manufacturier en juin et le taux de chômage en mai dans la zone euro.

  • Bonjour !

    Le fait que les États-Unis et la Chine reprennent les négociations commerciales est accueilli avec plaisir sur les marchés asiatiques.

    La Bourse de Tokyo gagne 2,06%. L'indice composite de la Bourse de Shanghaï prend 1,92% et l'indice CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale 2,55%.

    L'Europe attendue en hausse, de 0,72% pour l'indice Euro Stoxx 50, de 0,68% à Londres et de 1% à Francfort.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés