1. Les marchés
  2. Live blog
live

Wall Street à la fête | Umicore et Lotus en tête à Bruxelles | Des marchés émergents plébiscités

Wall Street et les Bourses européennes clôturent en hausse, profitant des avancées sur le commerce tandis que la perspective d'un nouveau "shutdown" s'éloigne. Le secteur automobile en tête de peloton grâce à Michelin. Bekaert et Melexis en profitent.
  • Wall Street confiante sur la fin de la guerre commerciale

    Le Dow Jones (+1,49%) a pris un peu moins de 375 points pour remonter à son niveau du mois de mars dernier. Cette grimpette est principalement à mettre sur le compte d'un retour au calme à la Maison-Blanche, avec l'évitement une nouvelle paralysie de l'administration fédérale, moins d'un mois après le plus long "shutdown" de l'histoire du pays. De plus, les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine semblent avancer dans la bonne direction, ce que le président Trump n'a pas manqué de rappeler en cours de séance. 

    Le S&P 500 (+1,29%) et le Nasdaq (+1,46%) ont suivi la même tendance que l'indice vedette à New York. 

    Particulièrement affectés par les soubresauts liés à l'actualité sur la guerre commerciale, les multinationales Boeing (+1,68%)et Caterpillar (+2,88%) ont joué les premiers rôles.Les semi-conducteurs, également très dépendants de la Chine, ont été recherchés: Micron Technology et Nvidia ont progressé respectivement de 4,74%  et 3,20%.

    A contre-courant, Gilead a cédé 3,28%, l’étude clinique en phase III de son traitement de la NASH, une maladie du foie, n'ayant pas atteint son principal objectif.  

  • | Closing Bell |

    Dow Jones: +1,49% 

    S&P 500: +1,28%

    Nasdaq Composite: +1,46%

  • Le pétrole gagne du terrain à New York

    Les cours du pétrole ont fini en hausse sur le marché new-yorkais Nymex, la baisse de la production de l'Opep et de ses alliés, Arabie saoudite en tête, ayant amplifié l'impact du regain général d'appétit pour les actifs à risque. 


    > Le contrat mars sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 69 cents, soit 1,32%, à 53,10 dollars le baril. Au moment de la clôture du Nymex, le Brent prenait 77 cents (1,25%) à 62,28 dollars.

     

  • AudioValley coté à Bruxelles le 20 février

    AudioValley, une société belge spécialisée dans l'audio digital, sera cotée sur Euronext Bruxelles le 20 février. L'entreprise était entrée en Bourse de Paris le 30 juillet 2018, au prix de 4,53 euros par action. 

  • Nouveau co-CEO pour Greenyard

    Le comité de direction de Greenyard a nommé Marc Zwaaneveld comme co-CEO de la société, aux côtés de Hein Deprez. Marc Zwaaneveld sera chargé d'implementer le plan de transformation de la société.

  • Umicore en tête du Bel20, Lotus toujours en progression

    Le Bel20 a continué de progresser ce mardi. Il a pris 0,87% à 3526,94 points.  Au sein de l’indice, Umicore a progressé de 4,17%. Le courtier Berenberg recommande l’action à l’achat, mais a abaissé l’objectif de cours à 46 euros contre 50 euros. Le broker se joint ainsi aux autres analystes qui ont réduit leurs prévisions pour les résultats du spécialisation des matériaux spéciaux après que l'entreprise elle-même se soit montrée plus prudente pour 2019. 

    Bpost poursuit sa hausse de la veille.Le titre a gagné 2,81%.

    AB InBev a chuté de 0,31% et Aperam de 1,32%.

    Telenet a perdu 1,38% et Proximus a lâché 0,58%. David Vagman, analyste chez ING,  qui avait  réduit la semaine dernière sa recommandation sur Proximus  de "conserver" à "vendre", réduisant au passage son objectif de cours à 18 euros (contre 30 euros)  place le titre ce mardi sur la liste des "actions les moins préférées" d'ING pour le Benelux.

    Sur le marché élargi, Sequana Medical chute lourdement pour son deuxième jour de cotation. La biotech lâche 11,4%.

    Barco continue de progresser. Le titre a pris 2,22%. Les analystes de Berenberg relève de manière très nette leur objectif de cours surle titre  à 170 euros contre 130 euros. La recommandation d'achat est logiquement confirmée.

     Lotus Bakeries continue de profiter de l’annonce du relèvement de 49% de son dividende pour cette année. Le titre a progressé de 6,61%.

    Les bons résultats de Michelin ont profité à Bekaert (+1,42%),  fournisseur de steel cord pour le renforcement des pneus, et Melexis  (+5,09%).

    Mithra a perdu 0,57%. La biotech a annoncé un nouveau partenariat pour la distribution de son anneau vaginal Myring avec Itrom. La société va distribuer l'anneau vaginal de Mithra  dans des pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord. Mithra va investir dans son unité de fabrication afin de tripler sa capacité de production.

    Euronav a avancé de2,58 %. DNB Markets a relevé sa recommandation à "acheter" contre "conserver" avant. L’objectif de cours reste à 12,1 euros. 

    Nyrstar continue de chuter. Le titre a perdu 10,85%. Séance difficile aussi pour MDx Health (-9,32%).

  • Pour Kering, atteindre des objectifs ambitieux ne semble pas chinois

    Après avoir pris une veste en début de séance, l’action Kering s’est redressée à la faveur des perspectives ambitieuses du groupe de luxe. Gucci a résisté au ralentissement chinois. Notre article.

  • Clôture en hausse des marchés européens

    Bel 20: +0,87%

    AEX: +0,61%

    CAC 40: +0,84%

    DAX: +1,11%

    FTSE100: +0,07%

    Stoxx 50: +0,90%

  • La capitalisation boursière mondiale a fondu de 15% en 2018

    La capitalisation boursière mondiale a fondu de 14,9% en 2018 au terme d'une année de turbulences sur les marchés financiers, selon des données publiées mardi par la World Federation of Exchanges (WFE), qui représente plus de 250 opérateurs et fournisseurs d'infrastructures de marchés.

    De 88.200 milliards de dollars (78.076 milliards d'euros) au premier trimestre, la capitalisation boursière mondiale est tombée à 74.400 milliards en fin d'année, soit 13.800 milliards de dollars de moins, a précisé la WEF.

    La capitalisation de la Bourse de Bruxelles est passée de 365 milliards d'euros en 2017 à 281 milliards d'euros en 2018, soit un recul de 23%, à cause d'AB InBev, qui a perdu 38,04% de sa capitalisation boursière l'année dernière.

  • Wall Street ouvre en hausse avec les espoirs sur le commerce

    Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones gagne 231,31 points, soit 0,92%, à 25.284,42 points.
    Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,82% à 2.731,93 points et le Nasdaq Composite prenait à l'ouverture 0,71% à 7.359,54 points.


    Au lendemain d'une séance mitigée, les indices de Wall repartent de l'avant alors que le représentant au Commerce, Robert Lighthizer, et le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin sont arrivés à Pékin, suscitant un regain d'espoir de parvenir à un accord commercial entre les deux puissances économiques mondiales d'ici le 1er mars.


    Autre signal positif pour les investisseurs, les négociations entre parlementaires républicains et démocrates ont permis d'aboutir lundi soir à un accord de principe sur le financement de la sécurité aux frontières, ce qui devrait éviter une nouvelle paralysie de l'administration fédérale, moins d'un mois après le plus long "shutdown" de l'histoire des Etats-Unis.


    Les grandes valeurs les plus sensibles aux tensions commerciales que sont Boeing et Caterpillar  en profitent.


    Les semi-conducteurs, très dépendants de la Chine, sont également recherchés: Advanced Micro Devices , MicronTechnology et Nvidia progressent. 


    Dans l'actualité des résultats, Gilead Sciences recule, son étude clinique à un stade avancé d'un traitement de la NASH, une maladie du foie, n'ayant pas atteint son principal objectif.


    Ellie Mae , éditeur de logiciels spécialisés dans la gestion de prêts immobiliers, s'envole après avoir reçu une offre d'achat de 3,7 milliards de dollars de la firme de capital-investissement Thoma Bravo.


    Le secteur de l'énergie prend 1,65% à la faveur de la remontée des cours du brut, l'Arabie saoudite ayant annoncé par le biais de son ministre de l'Energie qu'elle comptait baisser sa production de brut le mois prochain.

  • Les marchés émergents plébiscités par les gérants

    Les marchés émergents sont le thème d'investissement le plus privilégié par les investisseurs mondiaux, selon le sondage mensuel réalisé par Bank of America-Merrill Lynch (BAML), une première depuis que la banque américaine réalise cette enquête.

     La pause observée en début d'année par la Réserve fédérale américaine sur le relèvement de ses taux a conduit les investisseurs à revenir en masse sur des actifs émergents très décotés.

    Malgré tout, les investisseurs professionnels restent prudents. L'allocation globale sur les actions est tombée à son plus faible niveau depuis septembre 2016.

    En dépit du récent rally, le sentiment des investisseurs reste pessimiste
    Michael Hartnett
    Responsable de la stratégie d'investissement chez BAML.

    Les investisseurs restent inquiets à propos de la croissance économique mondiale, 55% d'entre eux se montrant baissiers sur les perspectives de croissance et d'inflation pour l'an prochain.

  • Wall Street ouvre en hausse

    Dow Jones +0,62%, Nasdaq +0,70%

  • "Les taux belges les moins négatifs depuis 2016"

    Ce mardi, l’Agence de la dette a levé 2 milliards d’euros en plaçant des certificats de Trésorerie à trois mois et à un an, moyennant des taux d’intérêt de -0,508 et -0,507% respectivement. Il faut remonter à la mi-2016 pour trouver des taux moins négatifs pour ces deux échéances.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Boeing, Caterpillar, Under Armour...

    * BOEING et CATERPILLAR, sensibles aux questions commerciales, gagnent autour de 1% en avant-Bourse alors que l'arrivée à Pékin du représentant américain au Commerce Robert Lighthizer devrait donner un coup d'accélérateur aux négociations en cours entre les Etats-Unis et la Chine.

    * Les valeurs de semi-conducteurs ADVANCED MICRO DEVICES , MICRON TECHNOLOGY et NVIDIA s'octroient entre 1% et 1,8% pour les mêmes raisons.

    * TECHNIPFMC - Le titre coté à Paris du groupe parapétrolier recule de près de 2% après un article de presse évoquant une enquête en France sur des faits présumés de corruption au Brésil et en Afrique.

    * GILEAD SCIENCES a annoncé lundi que son étude clinique à un stade avancé d'un traitement de la NASH (stéatose hépatique non alcoolique), une maladie du foie, n'avait pas atteint son principal objectif, ce qui provoque une baisse de 3,8% du titre dans les transactions d'avant-Bourse. Wells Fargo et Citigroup ont abaissé leur recommandation sur le titre.

    * OMNICOM - Le groupe publicitaire a publié mardi un chiffre d'affaires trimestriel de 4,09 milliards de dollars, en repli de 2,2% sur un an mais légèrement supérieur aux attentes, avec une croissance organique de 3,2%.

    * UNDER ARMOUR s'adjuge 4,2% en avant-Bourse après l'annonce d'un bénéfice par action supérieur aux attentes pour le quatrième trimestre consécutif. Le concurrent NIKE, composante du Dow Jones, avance de 0,4% dans son sillage.

    * COTY bondit de 15,9% en avant-Bourse. Le conglomérat JAB Holdings a proposé d'acquérir 150 millions d'actions supplémentaires du fabricant de cosmétiques au prix de 11,65 dollars par action, soit une prime de 20,6% sur le dernier cours de clôture, afin de porter sa participation à 60% contre
    40% actuellement.

    * SHOPIFY - Le titre coté à New York de l'éditeur canadien de logiciels pour l'e-commerce chute de 7% en avant-Bourse après l'annonce d'un ralentissement de la croissance de ses ventes.

    * COLGATE-PALMOLIVE a annoncé lundi avoir nommé Noel Wallace au poste de PDG, succédant à Ian Cook qui était en place depuis 2007. Wallace entrera en fonction le 2 avril et Cook restera président exécutif pendant une période pouvant aller jusqu'à 12 mois afin d'assurer la transition.

    * AMAZON.COM a annoncé lundi avoir signé un accord d'achat d'eero, une start-up qui fabrique des routeurs, pour aider ses clients à améliorer leur connexion internet, opération dont les conditions n'ont pas été dévoilées.

    * ELECTRONIC ARTS gagne 5,6% à 102,70 dollars en avant-Bourse, surfant toujours sur le succès de son nouveau jeu en ligne "Apex Legends" qui a attiré plus de 25 millions de joueurs pendant le week-end. Le titre avait déjà bondi de 16% vendredi après l'annonce de 10 millions de joueurs connectés sur les trois premiers jours d'exploitation.

    * BRISTOW GROUP chute de 18,3% à 2,50 dollars en avant-Bourse. L'exploitant d'hélicoptères pour plates-formes pétrolières a reconnu des "faiblesses" dans ses contrôles comptables et a renoncé à son projet d'acquisition de Columbia Helicopters annoncé le 8 novembre pour 560 millions de dollars. Le titre a perdu 70% de sa valeur depuis cette date, touchant un plus bas record de 1,96 dollar le 26 décembre.

  • Wall Street attendue en hausse

    Wall Street est attendue en hausse et les Bourses européennes sont toujours bien orientées mardi à mi-séance, les investisseurs saluant les signes positifs sur le commerce et le fonctionnement des administrations américaines tandis que les bons résultats de Michelin soutiennent le secteur automobile.

    Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en progression de 0,7% à 0,8%.

    En Europe, les marchés progressent entre 1,18% à Francfort et 0,55% à Amsterdam. L'indice paneuroopéen DJ Stoxx 600 engrange 0,46%.

  • Berenberg sur Barco et Umicore

    Les analystes de Berenberg relève de manière très nette leur objectif de cours sur Barco à 170 euros contre 130 euros. La recommandation d'achat est logiquement confirmée.

    Recommandation d'achat également pour Umicore mais l'objectif de cours est abaissé à 46 euros contre 50 euros. Le broker se joint ainsi aux autres analystes qui ont réduit leurss prévisions pour les résultats du spécialisation des matériaux spéciaux après que l'entreprise elle-même se soit montrée plus prudente pour 2019.

  • Des sociétés changent de nom pour surfer la vague cannabis

    ©EPA

    Onze sociétés canadiennes, dont la valeur ne dépasse pas 1 dollar, ont changé leur nom pour inclure le mot "cannabis", afin de surfer sur la vague. Mais cela ne leur porte pas chance. Notre analyse.

  • Adyen fait son entrée dans l'indice MSCI World Index

    Adyen, une fintech allemande qui vaut désormais plus que Deutsche Bank en Bourse, fait son entrée dans l'indice MSCI World Index, à l'occasion de la révision de l'indice. KKR et Altice USA font également leur entrée dans l'indicateur.

    Foxconn (fournisseur d'Apple) et le fabricant de smartphone Xiaomi seront intégrés au sein de l'indice MSCI Emerging Markets Index.

    Les changements entrent en vigueur le 28 février.

  • Proximus parmi les valeurs "les moins préférées" d'ING

    David Vagman, analyste chez ING, a réduit la semaine dernière sa recommandation sur Proximus de "conserver" à "vendre", réduisant au passage son objectif de cours à 18 euros (contre 30 euros). Il a alors évoqué les nombreux risques auxquels Proximus est exposé, risques qui, à son avis, ne sont pas reflétés dans la valorisation de l'action. Aujourd'hui, il va encore plus loin et place Proximus sur la liste des "actions les moins préférées" d'ING pour le Benelux.

  • L'essentiel de la matinée boursière

    Les marchés nettement dans le vert | Michelin porte la tendance | DNB Markets à l'achat sur Euronav

    1. Les indices actions européens se sont inscrits d'emblée dans le vert et confortent leur avance en milieu de journée, propulsés par un secteur automobile en grande forme et en toile de fonds des espoirs d'une solution dans le dossier commercial sino-américain et la percée au Congrès américain pour éviter un nouveau "shutdown".

    2. Francfort gagne 1,13%, Paris 1,09%, Bruxelles 0,98% et Amsterdam 0,59%. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 bonifie de 0,61%.

    3. Loin devant les autres secteurs en Europe, le compartiment automobile avance de  2,29%, aidé par les résultats supérieurs aux attentes, malgré un contexte difficile, du fabricant de pneumatiques Michelin dont l'action représentative bondit de 11,50%.

    4. Kering cède en revanche 2,39% malgré des résultats solides, des analyste évoquant des chiffres à peine supérieurs aux consensus et des performances en Chine moins spectaculaires que celles de certains de ses concurrents.

    5. A la baisse également, Thyssenkrupp recule de 1,91%, la plus forte baisse du Dax, après l'annonce d'un plongeon de 26% de son bénéfice trimestriel sur fond de ralentissement économique mondial.

  • Randstad dopé par des résultats meilleurs que prévu

    L'action Randstad monte en Bourse après des résultats du quatrième trimestre supérieurs aux prévisions des analystes financiers et l'annonce du versement d'un dividende spécial plus élevé que prévu.

    Le titre du groupe néerlandais prend plus de 4%, signant l'une des meilleures performances d'un indice Euronext 100 en hausse de 0,80%.

    Jefferies souligne l'amélioration de la marge brute au quatrième trimestre, notant que le bénéfice par action est de 5% au-dessus du consensus. Le courtier note également que Randstad propose un dividende spécial plus généreux qu'attendu de 1,11 euro par action au lieu de 0,63 euro.

    KBC Securities, qui a relevé son objectif de cours de presque 3,5% à 44,5 euros, abonde dans le même sens, notant que la marge est meilleure que prévu.

  • DNB Markets à l'achat sur Euronav

    L'analyste Nicolay Dyvik de DNB Markets a relevé sa recommandation sur l'ADR d'Euronav à "acheter" contre "conserver". L'objectif de cours est posé à 12,10 dollars, impliquant un potentiel de hausse de 58% par rapport au dernier cours de clôture. Le target moyen du consensus Bloomberg est de 11,49 dollars.

  • "Michelin applique la recette parfaite"

    Michelin s'envole de plus de 10% en Bourse de Paris, le marché saluant des résultats annuels supérieurs aux attentes malgré un contexte difficile, et tout le compartiment automobile européen suit le mouvement.

    Dans le sillage de l'équipementier français, Pirelli prend 3,60%, Continental 3,09%, Valeo 2,89%, Peugeot 2,61%.

    L'indice Stoxx de l'automobile gagne quant à lui 1,95%, de loin la plus forte hausse sectorielle en Europe.

    Michelin a fait état lundi d'un chiffre d'affaires et d'un résultat opérationnel légèrement supérieurs aux attentes en 2018 malgré un lourd effet de changes, la baisse du marché chinois et l'impact de la fermeture annoncée d'une usine en Ecosse.

    La réaction des analystes :

    → Barclays, qui reste à "supondérer" sur la valeur et relève son objectif de cours à 125 euros contre 120 euros, salue des résultats meilleurs que prévu malgré des effets de change défavorables et souligne la capacité du groupe à contrôler son endettement.

    → Jefferies, qui garde sa recommandation à "achat", vante la "résilience" de Michelin en 2018 et dit voir des soutiens en 2019 du fait de la discipline du groupe en matière de prix et de réductions de coûts, de la qualité de sa trésorerie et d'une pause probable sur le front des fusions et acquisitions.

    → Citi: "Michelin est capable de maintenir des prix élevés tout en gagnant des parts de marché - c'est la recette parfaite pour la croissance des résultats", soulignent pour leur part les analystes de Citi, qui font du groupe leur valeur préférée parmi les équipementiers automobiles européens.

  • Sequana Medical en mode mineur...

    ... pour son deuxième jour de cotations. Le développeur de l'Alfapump, une pompe implantable destinée à gérer des maladies du foie et des défaillances cardiaques, perd 3,8% à 8,10 euros.

    Le titre Sequana Medical a été introduit en bourse sans enthousiasme à un prix de référence de 8,50 euros.

  • Effet Michelin sur Bekaert

    Le tréfileur courtraisien Bekaert , fournisseur de steel cord pour le renforcement des pneux, profite du bon accueil réservé aux résultats de Michelin . L'action représentative gagne 2,31% dans un marché bruxellois en hausse de 0,94%.

  • "Pour les marchés, il est très important de parvenir à un accord entre les deux géants économiques avant la fin du mois, les investisseurs attendent du président Trump un ton plus conciliant. Après la défaite sur la frontière mexicaine, Trump pourrait avoir besoin de trouver une victoire ailleurs."
    Milan Cutkovic
    Analyste chez Axi Traders

  • Le point sur les marchés à l'ouverture

    Les marchés profitent de l'accalmie à Washington | Espoirs sur le commerce | Michelin décolle

    1. Les indices actions européens évoluent en hausse, aidés par un accord de principe à Washington pour éviter une nouvelle paralysie de l'administration américaine et des progrès dans les pourparlers commerciaux sino-américains.

    2. Francfort gagne 1,62%, Bruxelles 0,65%, Paris 0,60% et Amsterdam 0,54%. L'indice  paneuropéen DJ Stoxx 600 monte 0,52%.

    3.  Coté valeurs, Thyssenkrupp se retrouve parmi les rares valeurs dans le rouge (-1,88% à 14,35 euros). Le groupe a confirmé mardi ses prévisions annuelles de résultats, mais sur le plan opérationnel, il  a enregistré un bénéfice opérationnel (Ebit) en baisse de 129 millions d'euros à 296 millions d'euros.

    4. Kering abandonne pour sa part 2,90%, après avoir pourtant signé une année 2018 en forte croissance, tirée par son fleuron Gucci et ses performances en Chine, les incertitudes concernant ses perspectives pesant sur le titre.

    5. TUI AG cède 2,15% .Le groupe basé à Hanovre en Allemagne a annoncé avoir abandonné ses objectifs de croissance pour 2020 après un trimestre difficile, pénalisé par un été caniculaire en Europe et des réservations aériennes en chute libre.

    6. Michelin profitant à plein de l'amélioration de la performance opérationnelle du groupe en 2018, qui a résisté au ralentissement chinois. Le titre prend 8%, entraînant dans son sillage Pirelli (+3,3%), Faurecia (+3,08%), Continental (+2,9%) ou Peugeot (+2,4%.

  • Michellin décolle

    L'action Michelin décolle de près de 8%, profitant à plein de l'amélioration de la performance opérationnelle du groupe en 2018, qui a résisté au ralentissement chinois.

    Continental gagne 3,5% et Pirelli 3% dans son sillage.

    Le titre soutient l'indice sectoriel DJ Stoxx 600 des valeurs automobiles, plus forte hausse sectorielle en Europe avec un gain de 1,87%, qui profitent des avancées dans les négociations commerciales entre Pékin et Washington.

  • Kering: -4%

    Kering perd 4% à l'ouverture après ses résultats.

  • | Opening Bell |

    Les bourses européennes ouvrent en hausse, soutenues par l'accord de principe conclu par les parlementaires américains pour éviter une nouvelle paralysie des administrations des Etats-Unis.

    • Bruxelles: +0,81%
    • Amsterdam: +0,74%
    • Francfort: +0,99%
    • Paris: +0,76%
    • DJ Stoxx 600: +0,48%

  • "Les places européennes devraient ouvrir en hausse dans le sillage d'un accord de principe entre démocrates et républicains pour éviter une nouvelle paralysie partielle de l'administration fédérale."
    Les experts de Mirabaud Securities Genève

  • Kering, Thyssenkrupp, TUI... quelques valeurs à suivre en Europe

    Kering - Kering a publié de nouveaux résultats annuels records, encore une fois dopés par l'hyper-croissance de Gucci, son principal centre de profit. Le groupe de luxe a vu ses ventes grimper de 26,3% à 13,67 milliards d'euros en 2018.

    Thyssenkrupp - Le sidérurgiste européenne a fait état d'une baisse de 26% de son résultat d'exploitation au premier trimestre et le conglomérat industriel allemand a prévenu que l'environnement macroéconomique mondial, un moteur essentiel pour la demande de ses produits, s'assombrissait.

    TUI - Le premier voyagiste européen a annoncé un creusement de sa perte opérationnelle courante au titre du premier trimestre de l'exercice 2018-2019, quelques jours après avoir averti sur ses résultats annuels.

  • Un nouveau partenaire pour le Myring de Mithra

    Itrom va distribuer l'anneau vaginal de Mithra dans des pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord. Le contrat représente une valeur d’au moins 6 millions d’euros, précise Mithra dans un communiqué. Au total, la collaboration avec Itrom atteint désormais les 14 millions d’euros.

    Le Myring sera fabriqué dans l’unité de production (CDMO) de Mithra en Belgique. En raison des accords antérieurs, le CDMO a atteint sa capacité maximale signale la biopharma. L'entreprise envisage dès lors d'investir davantage dans son CDMO afin de tripler sa capacité de production et répondre à la demande supplémentaire.

    → Lire notre article

  • Le point sur les marchés avant l'ouverture

    Hausse en vue en Europe | Espoirs sur les dossiers du commerce et du "shutdown"

    1. Les Bourses européennes sont attendues en hausse à l'ouverture, portées par l'espoir d'avancées dans les négociations commerciales entre Pékin et Washington et la perspective d'échapper à une nouvelle fermeture partielle des administrations fédérales aux Etats-Unis.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien et le Dax à Francfort pourraient gagner autour de 0,6% à l'ouverture. Le FTSE à Londres avancerait pour sa part de 0,25%.

    3. Des responsables américains et chinois ont émis l'espoir de progresser vers un accord après la reprise, lundi à Pékin, des discussions sur le commerce entre les deux premières économies du monde, un dossier qui pèse sur les marchés depuis des mois.

    4. Autre signal positif pour les investisseurs, les négociations entre parlementaires républicains et démocrates ont permis d'aboutir lundi soir à un accord de principe sur le financement de la sécurité aux frontières, ce qui devrait éviter une nouvelle paralysie de l'administration fédérale, moins d'un mois après le plus long "shutdown" de l'histoire des Etats-Unis.

    5. En Bourse en Europe, le marché réagira notamment à l'annonce de plusieurs résultats dont ceux de Kering, Metro, Michelin, Thyssenkrupp, X-Fab...

    6. Les indices de référence de la Bourse de New York ont fini lundi en ordre dispersé, tiraillés entre les espoirs d'un accord commercial et la crainte d'un nouveau "shutdown". Le Dow Jones a cédé 0,21%, le S&P-500 a grappillé 0,07% et le Nasdaq Composite a progressé de 0,13%.

    7. Les rendements des obligations du Trésor américain continuent de progresser à la veille de la publication des chiffres mensuels des prix à la consommation aux Etats-Unis. Le rendement des Treasuries à 10 ans prend deux points de base pour repasser au-dessus de 2,68%.

  • A suivre ce mardi 12 février

    → ECONOMIE / FINANCE

    Autriche
    • Rapport mensuel de l'Opep

    Etats-Unis
    • 20h Budget fédéral / janvier

    → ENTREPRISES

    Allemagne
    • Thyssenkrupp / résultats du T1
    • Metro AG / résultats du T1
    • X-Fab: résultats du T4

    France

    Résultats 2018:

    • Ingenico
    • Kering
    • Natixis
    • Orpéa: chiffre d’affaires 2018

    Japon
    • Nissan Motor / résultats du T3

    Pays-Bas
    • Randstad / résultats du T4

  • L'indice Nikkei s'envole de 3%

    L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini sur un gain notable de 2,61% mardi, aidé par un repli du yen, des espoirs relatifs aux négociations commerciales sino-américaines et un accord de principe qui doit permettre d'éviter une nouvelle paralysie partielle des administrations des Etats-Unis.

    La conseillère présidentielle Kellyanne Conway a notamment déclaré à la chaîne Fox News que Donald Trump souhaitait rencontrer "rapidement" le président chinois Xi Jiniping, alimentant l’espoir d’une percée dans les négociations commerciales entre les deux plus grandes économies du monde.

    Par ailleurs, des représentants de la Chambre des représentants et du Sénat ont trouvé un compromis aux États-Unis cette nuit pour tenter d'éviter un nouvel arrêt des services gouvernementaux. C'est un compromis temporaire, car ce que le résident de la Maison Blanche pense de cette accord n'est pas encore clair...

    A l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 531,04 points à 20.864,21 points, et l'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a augmenté de 2,16% (+33,20 points) à 1.572,60 points.

  • Bonjour !

    Nouvelle édition du Market live, notre suivi des marhchés en temps réel. Nous sommes le mardi 12 février.

Plus sur Les Marchés

Contenu sponsorisé

Partner content