1. Les marchés
  2. Live blog
live

D'Ieteren met le turbo | Douche froide pour Daimler | L'Ifo pèse sur la tendance

Les marchés européens terminent en baisse après le nouveau recul de l'indice Ifo, sur fond de tensions entre les USA et l'Iran et avant la rencontre Trump-Xi au sommet du G20 en fin de semaine. Claque boursière pour Daimler. Wall Street évolue en hausse.
  • A l'agenda ce mardi 25 juin

    C'est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve mardi pour une nouvelle séance.

    Au menu: l'enquête de conjoncture de l'Insee en juin en France,  et aux Etats-Unis, l'indice des prix immobiliers S&P/Case-Shiller en juin, l'indice de confiance du consommateur du Conference Board en juin et les ventes de logements neufs en mai. Du côté des entreprises, l'offre de rachat de Connect Group par IPTE pour 1,60 euro par action se poursuit jusqu'au 14 août. Nyrstar tient son assemblée générale. A l'étranger, Fedex publie ses résultats du quatrième trimestre 2018-2019.

  • Clôture des marchés européens

    Les Bourses européennes ont terminé lundi enordre dispersé dans un environnement de marché invitant à la prudence, la promesse de politiques monétaires accommodantes ne parvenant pas à masquer les craintes entourant le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine ainsi que le regain de tension entre Washington et Téhéran.

    La tendance est aussi marquée en Europe par le recul de Daimler

    A Bruxelles, Ontex est lanterne rouge du Bel 20 et D'Ieteren profite d'une bonne note d'ING

    Bel 20: -0,57%

    AEX: -0,65%

    CAC 40: -0,12%

    Dax: -0,75%

    FTSE100: +0,06%

    Euro Stoxx 50: -0,45%

  • Lufthansa présente son plan de redressement pour Eurowings

    Lufthansa a présenté un plan de redressement pour sa filiale à bas coûts Eurowings, qui va désormais se concentrer sur les vols court-courriers et devra réduire ses coûts de 15% d'ici 2022 afin de redevenir rentable.
    Le groupe allemand avait expliqué le 16 juin que la baisse des revenus tirés de sa filiale "low cost" était l'une des principales raisons l'ayant poussé à avertir sur sa prévision de bénéfice pour 2019. Le chiffre d'affaires d'Eurowings devrait fortement reculer au deuxième trimestre.
    Aux termes du plan présenté, la flotte d'avions d'Eurowings va être standardisée sur la famille des A320 d'Airbus et Lufthansa va tenter d'améliorer la productivité de la compagnie à bas coûts en se limitant en Allemagne à un seul certificat d'opérateur aérien.

  • Wall Street ouvre en légère hausse

    Dow Jones +0,03%, Nasdaq +0,11%

  • +4,40%
    Retour en grâce de Natixis
    Natixis a pris jusqu'à plus de 4% en séance avant de réduire ses gains après l'annonce de la vente d'une partie du portefeuille d'obligations privées de sa filiale H2O et du lancement anticipé d'un audit de celle-ci.

  • Nyrstar sommée de fournir toutes les informations aux actionnaires

    Saisi en référé, le tribunal ordonne à Nyrstar de transmettre ce mardi aux actionnaires tous les documents permettant de faire la lumière sur l'opération de sauvetage par Trafigura. Cette opération se traduit par le transfert des activités de Nyrstar pour un euro symbolique.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Bristol-Myers Squibb, Fedex, Eldorado Resorts...

    * FEDEX a reconnu dimanche qu'une erreur opérationnelle avait empêché un colis envoyé par Huawei Technologies d'être livré aux Etats-Unis, dernier exemple en date d'un raté du groupe de messagerie américain impliquant le géant des télécoms chinois. L'information a déclenché une nouvelle vague de critiques visant FedEx en Chine.

    * BRISTOL-MYERS SQUIBB perd 2,7% dans les transactions en avant-Bourse. Le groupe pharmaceutique a annoncé lundi son intention de céder le traitement du psoriasis Otezla pour apaiser les craintes des autorités fédérales de la concurrence liées au projet de rachat de CELGENE.

    * ELDORADO RESORTS - L'exploitant de casinos a annoncé lundi avoir conclu le rachat de CAESARS ENTERTAINMENT pour 17,3 milliards de dollars (15,8 milliards d'euros). L'action Eldorado perd 2,4% tandis que l'action Caesars bondit de 16,3%. Dans la foulée, le concurrent WYNN RESORTS gagne 1,7%.

    * EXXON MOBIL envisage de vendre toutes les participations qu'il détient dans des actifs pétroliers et gaziers au large des côtes de Norvège, ce qui pourrait représenter entre trois et quatre milliards de dollars selon des experts cités par le journal norvégien Dagens Naeringsliv.

    * PALATIN TECHNOLOGIES et AMAG PHARMACEUTICALS - La Food and Drug Administration (FDA) a approuvé vendredi un traitement pour les femmes souffrant de perte du désir sexuel à l'approche de la ménopause développé par les deux laboratoires. Amag prenait 11,4% et Palatin 35% vendredi dans les échanges après la clôture.

  • L'essentiel de la tendance boursière

    1. Les indices européens pointent en baisse
    2. L'indicateur Ifo en recul en juin et à son plus bas depuis novembre 2014 pèse sur la tendance
    3. Les tensions entre Etats-Unis et l'Iran et le dossier commercial préoccupent les investisseurs
    4. La rencontre Trump-Xi en marge du G20 en fin de semaine surveillée par le marché
    5. Les valeurs automobilés (-1,14%) pénalisées par l'avertissement de Daimler
    6. Metro grimpe (+3%) après l'offre de rachat de l'investisseur tchèque Daniel Kretinsky et de son partenaire slovaque Patrik Tkac
    7. L'euro poursuit sa hausse face au dollar à 1,1398 (+0,26%)
    8. Wall Street donné en hausse, de l'ordre de 0,20%

  • D'Ieteren met le turbo

    La plus forte progression de la Bourse de Bruxelles est à mettre sur le compte de D'Ieteren , avec un gain de 5,9% à 39,40 euros, dans un marché en léger repli (-0,09%). ING a relevé son conseil sur la société holding de "conserver" à "acheter" et relevé son objectif de cours de 43 à 58 euros.

    "Mal aimée et oubliée" résume l'analyste David Vagman. "La valeur d'entreprise (valeur boursière plus dettes) ne représente que 3,5 fois le bénéfice brut d'exploitation, le cash-flow libre s'élève à 14% de la valeur boursière et l'action se traite avec une décote de 48% par rapport à la valeur nette d'inventaire, que nous estimons à 73 euros par action."

    Selon l'analyste, le marché ne prend pas non plus en compte plus le milliard d'euros de liquidités. Le risque que la direction ne dépense pas judicieusement cet argent est donc très largement réglé. De plus, selon le rapport d'ING, les investisseurs ignorent également les bonnes perspectives du joyau de la couronne, la filiale de vitrage automobile Belron (Carglass).

  • L'indice Ifo pèse sur la tendance

    Progressant à l'ouverture, les indices européens ont ensuite marqué le pas en matinée, après la publication du baromètre Ifo en baisse pour le troisième d'affiliée et l'avertissement sur résultats de Daimler.

    L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 glisse de 0,14% et l'Euro Stoxx 50 de 0,35%.

    Paris cède 0,17%, Amsterdam se tasse de 0,02% tandis que Londres grappille 0,06%.

    La Bourse de Francfort lâche 0,39%, tirée vers le bas par Daimler (-4,6%) au lendemain d'un avertissement sur ses résultats financiers, le troisième en un an, qu'il justifie par l'impact de la crise du marché du diesel. L'indice Stoxx européen de l'automobile abandonne 1,4%, la seule baisse sectorielle marquée du jour.

    L'indice du climat des affaires de l'institut d'études économiques Ifo, mesurant le moral des entreprises allemandes, est ressorti à 97,4 contre 97,9 en mai et 97,2 attendu, ce qui ne peut qu'alimenter les craintes de contraction de la première économie européenne au deuxième trimestre.

    "L'économie allemande se dirige vers le marasme", a déclaré Clemens Fuest, le président de l'institut, ajoutant que le climat des affaires s'est dégradé aussi bien dans les services - qui jusqu'alors compensaient le passage à vide de l'industrie - que dans cette dernière.

  • Une lueur d'espoir pour Deceuninck en Turquie ?

    L'incertitude électorale pour le mayorat d'Istanbul est enfin terminée. Le mois dernier, Deceuninck a envoyé un avertissement sur résultats en raison de l'incertitude politique persistante dans le pays. La Turquie est le principal moteur de profit du producteur de profilés en PVC et elle a fourni environ la moitié de son bénéfice brut d’exploitation en 2018.

    "La fin des élections à Istanbul est un premier signal positif", note ING. "Cela laisse entrevoir un potentiel de reprise à partir du second semestre."

    Au premier trimestre, Deceuninck en Turquie a observé une contraction du chiffre d’affaires et du bénéfice brut d’exploitation (EBITDA) de 30% et 60% respectivement.

    Deceuninck gagne 0,5% dans un marché en hausse de 0,2%.

    La Bourse d'Istanbul progresse de près de 2%.

  • KBC: "Gimv a maintenant un trésor de guerre de 400 à 450 millions"

    Maintenant que Gimv a rapidement levé un quart de milliard d’euros, KBC Securities estime le trésor de guerre de la société d'investissement flamande - après le versement du dividende le 3 juillet - entre 400 et 450 millions d’euros. À la clôture de l'exercice, elle  disposait déjà de 276 millions d'euros de trésorerie nette. Depuis lors, KBC Securities estime l'investissement dans Alro à 30 millions d'euros et celui dans Smart Battery Solutions à 25 millions d'euros.

    "Cela donne la possibilité de faire un investissement majeur", reconnaissent les analystes de KBC Securities. Mais ils ne pensent pas que ça ira si vite. "Nous pensons plutôt que le groupe utilisera ses liquidités pour financer ses besoins d'investissements futurs. En moyenne, Gimv détient ses participations pour 5 à 7 ans. En conséquence, nous nous attendons à moins de cessions ces prochaines années. Avec cette émission obligataire, Gimv peut sécuriser ses besoins pour ces 7 à 12 prochaines années à un prix attractif."

  • Le moral des entrepreneurs allemands baisse encore

    Le moral des entrepreneurs allemands a atteint en juin son plus bas niveau depuis novembre 2014, reculant légèrement après avoir fléchi en mai, selon le baromètre Ifo publié lundi.

    Ressortant à 97,4 points, contre 97,9 points le mois précédent, cet indicateur qui donne un avant-goût de l'activité économique est conforme aux attentes des analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset.

    La baisse est cependant moins marquée que celle du mois précédent, où l'indice avait perdu 1,3 point.

  • "Le marché devrait être calme cette semaine avant le sommet du G20 et alors que l'on se dirige vers la fin d'un semestre positif. Nous nous approchons également de la saison des résultats et nous allons voir le vrai impact que la guerre commerciale a eu sur les entreprises en Europe et aux USA."
    Alfonso Benito
    Directeur des investissements chez Dunas Capital

  • Les marchés progressent, Daimler chute après son profit warning

    Les marchés d'actions européens varient peu dans les premiers échanges, en attendant la recontre Trump-Xi en marge du sommet du G20 vendredi tout en surveillant l'évolution des tensions entre les Etats-Unis et l'Iran.

    Les principaux indices européens gagnent entre 0,3% à Amsterdam et 0,5% à Bruxelles.

    Contre la tendance, l'indice Dax se tasse de 0,05%, pénalisé par l'avertissement sur résultats de Daimler (-4%). Dans l'ensemble, les valeurs automobiles reculent de 0,84%, plus forte baisse sectorielle en Europe.

    A l'opposé, les pétrolières tirent leur épingle du jeu grâce à la fermeté des prix du baril de brut.

    Metro prend 3,5%. La direction du géant allemand de la distribution a jugé dimanche très insuffisante une offre publique d'achat projetée sur le groupe par le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky.

    L'action Eurofins chute de 6%%, le groupe avertissant qu'une cyberattaque début juin allait probablement affecter ses résultats du deuxième trimestre.

  • Problèmes dans la diffusion des cours

    Nous rencontrons actuellement des problèmes techniques dans la diffusion des cours de Bourse sur notre site internet. Nous mettons tout en oeuvre pour les résoudre le plus rapidement possible.

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: -0,44%
    • Amsterdam: +0,23%
    • Francfort: -0,26%
    • Paris: +0,25%
    • DJ Stoxx 600: +0,16%

  • Le rendement belge à 10 ans se rapproche de 0%

    Coup d'oeil sur les marchés obligataires, où le taux d'emprunt belge à 10 ans continue de baisser vers zéro, passant de 1,5 point de base à 0,096%.

    La semaine dernière, le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi a suscité une nouvelle vague d'achats sur les marchés obligataires avec le message que de nouvelles mesures de relance sont en cours.

  • Avis de broker sur Sipef

    Kepler Cheuvreux initie la couverture de Sipef avec une recommandation à réduire. L'objectif de cours est de 43 euros, 2% de moins que le dernier cours de clôture.

  • Nyrstar reporte l'approbation des comptes 2018

    Nyrstar ne présentera pas ses états financiers pour 2018 à ses actionnaires la semaine prochaine. La société de zinc en difficultés financières avoue par ailleurs rencontrer des problèmes supplémentaires avec sa mine canadienne Myra Falls.

  • Gimv a déjà son quart de milliard en poche

    Il est désormais trop tard pour souscrire aux obligations de la Gimv . La société d’investissement a levé les 250 millions d’euros souhaités au bout d’une journée seulement.

    L'action Gimv a clôturé vendredi à 56,30 euros, non loin de son sommet de février 2017 (56,79 euros), et avec une prime de 8% sur la valeur comptable de 52 euros par action.

  • Premier pas de Carrefour pour sortir de Chine

    Carrefour , le numéro un de la distribution en Europe, a cédé une participation de contrôle de sa filiale en Chine, déficitaire, au groupe chinois Suning.com , faisant ainsi un important premier pas vers sa sortie du pays.

    Le groupe va céder 80 % de ses titres pour 620 millions d'euros.

    Il conservera 20% du nouvel ensemble et deux sièges sur sept au conseil de surveillance de Carrefour Chine.

  • Briefing d'avant Bourse

    Les indices européens attendus en légère baisse | L'Iran et le G20 devrait peser | Daimler à suivre

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues en légère baisse à l'ouverture, à l'orée d'une semaine importante pour les conflits commerciaux avec le sommet du G20, tandis que les tensions au Moyen-Orient continuent de soutenir les cours du pétrole.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait abandonner 0,2% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,45% et le FTSE à Londres 0,2% environ.

    3. La prudence risque de limiter les variations jusqu'à vendredi, jour de l'ouverture à Osaka, au Japon, du sommet du Groupe des Vingt, au cours duquel doit avoir lieu une rencontre entre les présidents américain, Donald Trump, et chinois, Xi Jinping, consacrée au conflit commercial.

    4. Autre foyer de préoccupation, et donc motif de prudence, pour les investisseurs: la montée de la tension entre les Etats-Unis et l'Iran depuis quelques jours après la destruction d'un drone américain par l'armée iranienne dans la région du détroit d'Ormuz.

    5. On suivra entre autres la réaction du titre Carrefour à la cession du contrôle de sa filiale chinoise et celle de l'action Daimler à l'avertissement émis dimanche sur ses résultats.

    6. Sur le marché des devises, l'euro a inscrit en Asie son plus haut niveau depuis le 22 mars, à 1,1386 dollar, face à une devise américaine pénalisée par le  changement de stratégie de la Fed qui alimente les anticipations de baisse de taux.

    7. Les cours du brut sont en hausse pour la troisième séance d'affilée, toujours portés par le regain de tension entre Washington et Téhéran, le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, ayant évoqué de nouvelles sanctions "importantes" visant l'Iran. Le Brent prend 0,4% à 65,46 dollars le baril.

  • Daimler avertit sur ses résultats

    Daimler a revu dimanche à la baisse sa prévision de bénéfice pour cette année après avoir augmenté le total des provisions liées à des véhicules diesel de plusieurs centaines de millions d'euros.

    Le constructeur automobile allemand a précisé que son résultat opérationnel 2019 devrait désormais être au même niveau que celui de l'année dernière alors qu'il avait tablé jusqu'ici sur un "résultat légèrement supérieur" à celui de 2018.

    Cette révision est le fait d'une hausse attendue des dépenses associées "à différentes procédures environnementales en cours et mesures attachées à des véhicules diesel Mercedes-Benz", a ajouté Daimler.

  • AB InBev, Solvay et Kinepolis, tiercé gagnant pour le second semestre

    Pour la seconde moitié de l’année, les analystes misent sur la reprise de quelques actions stars déchues. Ils croient également au potentiel de Kinepolis , une mid-cap en forte croissance. AB InBev et Solvay sont bien placées également. Melexis par contre disparaît de la sélection.

  • Good morning!

    Bonjour à toutes et tous! Bienvenue sur le "Market Live" de L'Echo, l'endroit idéal pour vous tenir informé en direct des principales tendances de l'actualité économique et financière de ce lundi 24 juin 2019.

    A l'agenda de la séance figure l'indice Ifo du moral des entrepreneurs allemands, un indicateur très suivi sur les marchés. A suivre également, la réaction sur secteur automobile à l'avertissement sur bénéfices du constructeur automobile allemand Daimler .

    A suivre également :

    Atenor : inclusion dans l'indice Bel20 Mid-Index

    Sequana Medical : inclusion dans l'indice Bel20 Small-Index, au détriment de FNG

    Kiadis Pharma: assemblée générale à 10h

    La révision trimestrielle de l'indice Cac 40 : Thales in, Valeo et Wordline out.

    La révision trimestrielle de l'Aex, où Takeaway.com fait son entrée, et de l'AMX avec l'inclusion de Fagron.

Plus sur Les Marchés

Echo Connect