1. Les marchés
  2. Live blog
live

Les marchés dans le sillage du pétrole

La faiblesse des prix du pétrole, qui relance les craintes sur l'inflation et alimente les doutes sur le resserrement monétaire aux USA, plombent les actions, les taux et les valeurs financières. Chez nous, les résultats annuels de Colruyt ont été mal accueillis.
  • Clôture des marchés européens

    AEX -0,08%

    DAX -0,32%

    CAC -0,34%

    BEL 20 -1,03%

  • USA: baisse des stocks de brut et d'essence

    Les stocks américains de pétrole brut ont reculé un peu plus qu'attendu la semaine dernière et ceux d'essence ont également baissé alors qu'ils étaient prévus en hausse, selon les données publiées mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

    Les stocks de brut ont diminué de 2,45 millions de barils à 509,1 millions. Les économistes attendaient en moyenne un recul de 2,1 millions de barils.

     

  • Pourquoi Colruyt voit rouge

    Les résultats annuels de Colruyt  sont mal accueillis par les investisseurs et analystes. En cause, l'augmentation de la pression sur les marges compte tenu d'un environnement encore difficile. Et cela risque de se poursuivre dans les prochains mois.

     

  • USA: les reventes de logements augmentent en mai

    Les reventes de logements aux Etats-Unis ont augmenté en mai à la surprise des analystes qui tablaient sur un recul, selon les chiffres publiés par l'Association nationale des agents immobiliers américains (NAR).

    Leur nombre s'est établi à 5,62 millions en rythme annualisé et en données corrigées des variations saisonnières, soit 1,1% de plus qu'en avril. Les analystes s'attendaient à une baisse de 0,5% avec 5,52 millions de transactions.

     

  • "L'Opep envisage une réduction de production plus franche"

    Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole envisagent de réduire encore leur production pour stabiliser les cours du brut, a déclaré le ministre iranien du Pétrole Bijan Zanganeh, en se disant personnellement d'avis qu'il faut d'abord attendre de voir les effets des mesures déjà décidées.

    "Nous sommes en discussions avec les membres de l'Opep pour nous préparer à une nouvelle décision". "Mais prendre des décisions dans cette organisation est très difficile car toute décision supposera des réductions de production."
    Bijan Zanganeh
    ministre iranien du Pétrole

    La hausse des niveaux de la production américaine que l'Opep n'avait pas anticipée est à l'origine des nouvelles discussions, a ajouté le ministre.

  • Le rendement à deux ans grec au plus bas depuis début 2010

    ©Photo News

    Les rendements des emprunts d'Etat grecs sont tombés à leur plus bas niveau depuis plus de sept ans, poursuivant le repli entamé après l'accord de la semaine dernière à l'Eurogroupe sur l'octroi de nouveaux prêts à Athènes. Sur le marché secondaire des emprunts d'Etat, le rendement des titres grecs à deux ans est revenu à 4,15%, son plus bas niveau depuis début 2010 selon les données Reuters.

    Ce mouvement a permis au Premier ministre grec, Alexis Tsipras, de prédire que son pays serait en mesure de revenir "très bientôt" sur le marché de la dette, dont il est presque totalement exclu depuis 2014.

    Le rendement à dix ans, lui, s'inscrit alors au plus bas depuis septembre 2014 à 5,56%. Il a diminué de près de 30 points de base depuis la réunion de l'Eurogroupe du 15 juin à Bruxelles, qui a débouché sur l'octroi à la Grèce de 8,5 milliards d'euros de nouveaux prêts et ouvert à la voie à un possible allègement du fardeau de la dette à partir de l'an prochain.

    Alexis Tsipras a estimé lors d'une réunion ministérielle que le retour du rendement à dix ans autour de 5,5% constituait déjà "un facteur de confiance" pour les investisseurs.

  • Wall Street| Opening Bell |

    • Dow Jones : +0,07%
    • S&P 500 : +0,12%
    • Nasdaq Composite : +0,30%
  • Les cotations en Mithra Pharmaceuticals reprendront à 15h45.

  • 26,1 MLN EUR
    Mithra Pharmaceuticals annonce avoir levé 26,1 millions d'euros à l'occasion d'une augmentation de capital réalisé par le biais d'un placement privé. La biotech a émis 3.112.975 nouvelles actions au prix de 8,40 euros pièce, soit une décote de 7,8% par rapport au cours de clôture d'hier mardi.

  • Vers une ouverture en baisse à Wall Street

    Wall Street devrait ouvrir en baisse, selon les contrats à terme sur les principaux indices américains.

    A 14h30, les contrats à terme sur les principaux indices américains affichaient les évolutions suivantes:

    • Dow Jones: -0,014%
    • S&P 500: -0,133%
    • Nasdaq Composite: -0,10%

  • Haldane (BoE) évoque une hausse de taux en 2017, la livre monte

    La livre sterling est en nette hausse sur le marché des changes après un discours de l'économiste en chef de la Banque d'Angleterre (BoE), Andy Haldane, dans lequel il envisage une hausse de taux d'ici la fin de l'année.

    La devise britannique gagne 0,5% face au dollar à 11h20 GMT à 1,2690 et 0,35% face à l'euro, qui se replie à 0,8780 livre.

    "Dans l'hypothèse où les indicateurs restent sur la même tendance, je crois vraiment qu'il serait prudent d'entamer au second semestre de l'année le processus de retrait d'une partie du soutien supplémentaire apporté en août dernier", déclare Andy Haldane dans un discours publié à la mi-journée.

  • "Comme la baisse du pétrole joue sur les anticipations d'inflation, elle fait baisser les taux et pénalise donc les financières - principalement les banques - ce qui pèse au final sur l'ensemble de la cote."
    Tangi Le Liboux
    Analyste marché chez Aurel BGC

  • L'essentiel de la matinée boursière en cinq points

    1. Les marchés actions, valeurs financières en tête, sont en nette baisse en milieu de journée. La rechute des cours du pétrole ces derniers jours a ravivé les craintes d'une révision à la baisse des perspectives d'inflation et les doutes sur le resserrement progressif des politiques monétaires des grandes banques centrales.

    2. Le compartiment des valeurs financières signent le recul plus net en Europe, avec un repli de 1,32% pour l'indice DJ Stoxx 600 des bancaires et de 1,6% pour celui des valeurs des services financiers. Le secteur est notamment affecté par l'avertissement sur résultats de Provident Financial, dont l'action chute de plus de 16%.

    3. KBC recule de 5,13% à 64,35 euros, emporté par un effet sectoriel, mais pas seulement. Le bancassureur a déçu visiblement le marché à l'occasion de sa journée "Investisseurs". Citigroup estime que la décision de la banque de privilégier les fusions-acquisitions sur le retour en capital "n'était sans doute pas ce que le marché attendait".

    4. Autre valeur belge à se classer en tête des replis du Stoxx 600: Colruyt. Les résultats annuels publiés mardi soir par le distributeur de Halle passent visiblement mal dans le marché.

    5. Parmi les gagnants du jour, le titre du propriétaire d'hôtels et de chaînes de café Whitbread grimpe de 3,8% à la Bourse de
    Londres et signe la plus forte hausse du Stoxx 600 alors que le groupe britannique a fait état de performances trimestrielles jugées solides.

     

  • Venez commenter l'actualité boursière avec nous dès 12h30 (->13h30)

  • Shanghai et Shenzhen en hausse grâce à la décision de MSCI

    Les Bourses de Shanghai et Shenzhen ont gagné du terrain après l'annonce mardi de l'inclusion de 222 valeurs chinoises dans l'indice MSCI des marchés émergents.

    La Chine attendait impatiemment cette décision, qui lui avait été refusée trois années de suite, y voyant le reflet de son importance croissante sur les marchés financiers mondiaux.

    Elle pourrait se traduire par un afflux de 12 milliards de dollars (11 milliards d'euros) en direction des valeurs concernées, a calculé la banque ANZ. Beaucoup d'investisseurs internationaux mesurent la performance de leur portefeuille par rapport aux indices MSCI et ne peuvent acheter de valeurs qui n'en font pas partie.

    L'indice composite de Shanghai a gagné en clôture 0,52% et la Bourse de Shenzhen, deuxième place de Chine continentale, a avancé de 0,43%.

    Parmi les valeurs incluses dans cet indice, le fabricant d'alcool Kweichow Moutai a gagné à Shanghai 1,37% à 472,71 yuans et Midea Group, coté à Shenzhen, a progressé de 3,30% à 38,54 yuans.

  • VGP corrige le communiqué de presse sur son émission obligataire

    Les investisseurs privés qui souscrivent aux nouvelles obligations VGP devront payer des frais de placement non pas de 100 euros par titre - comme stipulé dans le communiqué de presse diffusé ce matin - mais de seulement 10 euros, selon un correctif envoyé par le groupe immobilier.

  • Sapec cotée ex dividende

    Sapec est cotée sans le super dividende de 150 euros bruts ce mercredi. Le titre cote actuellement 58,35 euros en baisse de 69% par rapport au cours de clôture de 191,40 mardi soir.

    Pour rappel, a famille Velge – qui détient 46,42% du capital du holding via la société luxembourgeoise Soclinpar – a annoncé son intention de lancer prochainement une offre publique d’acquisition (OPA) sur les titres non détenus. Elle offre 60 euros par action, après la distribution du dividende de 150 euros brut. Le but est d’obtenir à terme un délisting d’Euronext Bruxelles.

  • La livre sterling sous 1,26 dollar

    La livre sterling plonge en dessous de 1,26 dollar pour la première fois depuis plus de deux mois, augmentant ses pertes de cette semaine après des indications selon lesquelles le premier ministre Theresa Maya encore du mal à trouver le soutien dont elle a besoin pour son gouvernement.

    La perspective du traditionnel discours de la reine au cours duquel le gouvernement de Theresa May dévoilera son programme plombe également la livre. Lu par la souveraine mais rédigé par le gouvernement, le discours présente les grandes lignes du programme législatif du gouvernement pour les deux années à venir. Il donnera lieu, ensuite, à plusieurs jours de débats parlementaires avant un vote de confiance attendu pour le 29 juin et qui pourrait s'avérer fatal pour la Première ministre.

     

  • Les doutes sur l'inflation emportent les actions, les taux et les bancaires

    1. Les principales Bourses européennes évoluent en nette baisse en début de matinée, pénalisées à nouveau par la faiblesse des prix du pétrole qui relance les craintes sur les perspectives d'inflation et alimente les doutes sur le resserrement monétaire en cours aux Etats-Unis.

    2. Paris perd 1,08%, Amsterdam 0,86% et Francfort 0,68%. Londres abandonne 0,18%, la Bourse limitant son repli à la faveur de la baisse de la livre sterling.

    3. Le secteur pétrolier (-0,93%) reste affecté par la forte baisse mardi des cours du brut qui ont chuté à leur plus bas niveau en sept mois. Le pétrole évolue encore en baisse mercredi matin, le baril de Brent se traitant sous les 46 dollars et celui du brut léger américain au-dessus des 43 dollars.

    4. Le recul le plus important en Europe est accusé par les compartiments des banques (-1,13%) et des services financiers (-1,19%). KBC, qui tient sa journée "Investisseurs" à Dublin ce mercredi, abandonne 3,6%.

    5. Lanterne rouge du Stoxx 600, le groupe britannique de services financiers Provident Financial décroche de 15% après avoir lancé un avertissement sur ses résultats.

    6. De son côté, l'allemand Scout24 (-3,1%) est pénalisé par le placement de titres de plusieurs de ses actionnaires à hauteur de 9,3% de son capital.

    7. A Bruxelles, Colruyt chute de 4,6% après la publication de ses résultats annuels.

  • Journée "Investisseurs" également chez Cofinimmo

    Pour la sixième fois, Cofinimmo tient aujourd'hui un "Jour des investisseurs". Le PDG Jean-Edouard Carbonnelle et d'autres membres de la direction expliqueront la politique, la performance et d'autres "sujets les plus actuels".

    Les présentations seront disponibles après la clôture du marché sur le site Web de la société immobilière.

  • Début de séance négatif en Europe

    Les boursiers européens sont en repli dans les premiers échanges, avec un indice DJ Euro Stoxx 50 en baisse de 0,97% et un indice DJ Stoxx 600 en recul de 0,75%. Paris perd 1,25%, Amsterdam 0,96% et Francfort 0,63%.

    L'indice Bel20 de la Bourse de Bruxelles rétrograde de 1,23%, avec Colruyt et KBC comme grands perdants au sein de l'indicateur. KBC a présenté ce matin une mise à jour de sa stratégie et de sa politique de dividende à l'occasion de sa journée "Investisseurs" qui se déroule à Dublin. Colruyt est sanctionné pour des marges bénéficiaires plus faibles.

     

  • Eurosic décolle de 23%, dopé par son acquisition par Gecina

    Le titre de la foncière Eurosic s'envole de 23% à 50,51 euros, dopé par l'annonce de son acquisition par son concurrent Gecina , pour former le quatrième acteur du secteur en Europe.

  • Le titre Colruyt perd 4% en début de séance, au lendemain de la publication de ses résultats annuels.

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: -0,85%
    • Amsterdam: -0,56%
    • Francfort: -0,37%
    • Paris: -0,80%
    • DJ Stoxx 600: -0,40%

  • Placement privé d'actions pour Mithra

    La société de biopharmacie Mithra spécialisée dans la santé féminine lance ce mercredi un placement privé portant sur un total de 3.112.975 actions, soit un peu moins de 10% des actions actuellement cotées sur Euronext Bruxelles. Avec un cours de clôture de 9,11 euros mardi soir, cela représente un total de 28,4 millions d’euros. Ce montant devrait être amputé d’une décote qui sera accordée aux investisseurs institutionnels.

    Les nouveaux titres émis dans le cadre du capital autorisé seront vendus selon la procédure du livre d’ordre accéléré.

    Les droits de préférence pour les actionnaires existants ont été annulés.

    Précisons que la cotation des actions Mithra sera suspendue le temps de réaliser cette opération.

    Plus d'infos dans cet article.

  • Suspension du titre Mithra

    Un communiqué de Mithra annonçant une augmentation de capital, via un placement privé d'actions, vient de nous parvenir. Plus d'infos dans quelques minutes. Le titre est suspendu.

  • Comment vont réagir les investisseurs aux résultats de Colruyt?

    Colruyt a publié mardi soir après la clôture ses résultats annuels de son exercice décalé 2016/2017. La réaction du marché ne sera donc connue qu'aujourd'hui.

    Le groupe de distribution de Hal a vu son chiffre d’affaires gagner 3,4% pour atteindre 9,49 milliards d’euros en 2016/2017, dépassant ainsi légèrement les attentes du marché.

    Le numéro un belge de la distribution a accru ses parts de marché, à 31,7% contre 31,5%. Mais il a vu par contre sa marge brute reculer au second semestre. En cause: l’intensification de la concurrence qui l’a contraint à ajuster davantage ses prix. Le bénéfice opérationnel est sous pression.

    Colruyt proposera le 27 septembre prochain à ses actionnaires un dividende brut de 1,18 euro par action, soit 6 centimes de plus que l’an dernier.

  • Emission obligataire pour VGP

    Le groupe immobilier VGP , coté à la Bourse de Bruxelles, entend lever un maximum de 75 millions d'euros via un emprunt obligataire destiné aux investisseurs particuliers.

    Il propose, entre le 23 juin et le 30 juin, avec possibilité de clôture anticipée, de souscrire à des obligations d’une durée de sept ans (juillet 2024) et portant un intérêt annuel brut de 3,25%, soit un rendement net de 2,12%. Les titres prendront la forme de coupures de 1.000 euros

    Notez que les investisseurs particuliers devront s’acquitter de frais de 10 euros par obligation. Celles-ci seront ensuite cotées sur Euronext Bruxelles.

  • 400 milliards USD
    La décision du prestataire d'intégrer des actions chinoises de catégorie A dans le très suivi indice des marchés émergents (Emerging Markets Index) pourrait aboutir à déplacer en une dizaine d'années quelque 400 milliards de dollars de fonds vers les places boursières de Chine continentale, estiment des analystes.

  • Le Nikkei à Tokyo finit en baisse de 0,45%

    La Bourse de Tokyo a fini en baisse mercredi, pénalisée par la remontée du yen face au dollar ainsi que par le recul des valeurs pétrolières.

    L'indice Nikkei a perdu 91,62 points (-0,45%) à 20.138,79 points et le Topix, plus large, a cédé 5,69 points (-0,35%) à 1.611,56 points.

  • Briefing d'avant Bourse

    1. Les principales Bourses européennes devraient ouvrir en baisse à l'ouverture, dans le sillage de Wall Street et des marchés en Asie, le fort repli du pétrole pesant sur l'appétit pour le risque des investisseurs et sur leurs anticipations d'inflation.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre 0,3% à l'ouverture, le Dax à Francfort reculerait de 0,1% et le FTSE à Londres céderait 0,26%.

    3. La Bourse de Sydney, très sensible aux variations des matières premières, perd 1,44%.

    4. Les places boursières de Chine continentale évoluent en hausse, après l'annonce très attendue par MSCI de l'intégration des actions chinoises dans son indice mondial des marchés émergents.

    5. Les valeurs belges à suivre: Colruyt et VGP.

  • "Bear Market" sur le pétrole

    Les cours du brut ont touché mardi leur plus bas niveau en sept mois en raison de l'augmentation de la production de plusieurs grands pays producteurs, tendant à saper les efforts de l'Opep et d'autres producteurs en vue de désengorger le marché.

     

    "La clôture du marché sur le brut a confirmé que les prix sont entrés dans un marché baissier alors qu'ils accusent un repli de près de 21% depuis les plus hauts touchés en février."
    Naeeam Aslam
    Responsable de l'analyse marché chez ThinkMarkets

     

    Les prix du pétrole évoluent encore en baisse mercredi matin, le baril de Brent se traitant sous les 46 dollars et celui du brut léger américain sous les 44 dollars.

    Cette nouvelle chute des cours du brut renforce les craintes sur les poussées inflationnistes, qui restent modestes à la fois en Europe et aux Etats-Unis, et alimentent les interrogations sur le "reflation trade".

  • Good morning!

    Bonjour à vous. Si vous cherchiez le "market live" de L'Echo, ne bougez plus vous y êtes et, grâce à lui, vous ne manquerez rien des principaux développements de cette séance de Bourse du mercredi 21 juin 2017.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés