Les marchés digèrent encore le plan Chypriote

Les Bourses européennes ont donc regagné un peu du terrain cédé lundi. Sauf le Bel 20! Cofinimmo a bu la tasse après son placement privé. Le S&P500 se rapproche de son record.

Tout au long de la journée, L'Echo vous offre la possibilité de suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel, à travers les informations de la rédaction, les commentaires des courtiers, les déclarations de traders et autres  économistes sur les réseaux sociaux... David Collin (david.collin@lecho.be / @DavidCollin826) et Anne-Sophie Bailly (as.bailly@lecho.be / @asbailly sont vos "livebloggers" du jour. Des suggestions, questions ou remarques? N'hésitez pas à nous en faire  part, nous essaierons d'en tenir compte.

18:00 Comment résumer la séance de ce mardi?

On peut dire que les Bourses du Vieux Continent ont dans leur ensemble engrangé de timides gains mais que notre indice national n'est pas parvenu à suivre la tendance (-0,6%). Bien entendu, il n'a guère été aidé par la baisse de plus de 4% de Cofinimmo dont le cours s'est adapté au prix du placement privé  effectué ce mardi. A contrario, Solvay s'est particulièrement distingué à la hausse avec une progression de 1,95% à 107,15 euros. UBS a pointé dans une note que cet été, le groupe chimique devrait tenir un "Capital markets Day" afin de convaincre les investisseurs du bien-fondé de sa transformation. Solvay cherche en effet à orienter davantage ses investissements vers des produits à plus haute valeur ajoutée.

Sinon, globalement, ce sont toujours les conséquences du plan de sauvetage de Chypre qui ont été au coeur des attentions des investisseurs. Et surtout les déclarations dissonnantes des dirigeants de la zone euro...  Jeroen Dijsselbloem a semé le trouble lundi. Après avoir semblé dire le contraire, le chef de file des ministres des Finances de la zone euro a assuré que Chypre était un cas spécifique et que le plan de sauvetage, qui a de lourdes conséquences pour les banques, ne saurait servir de modèle au règlement d'autres problèmes à l'avenir. Benoît Coeuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne, a jugé que M. Dijsselbloem avait "eu tort" de dire dans un premier temps que le sauvetage pourrait servir de modèle en Europe.

Heureusement, l'orientation positive de Wall Street a permis aux marchés européens de grappiller quelques points.

Sauf dans les Bourses périphériques et notamment à la Bourse d'Athènes qui a terminé sur une baisse de 4,9%, dans l'attente de la réouverture prévue mercredi matin des filiales en Grèce des trois banques chypriotes concernées par le plan de l'UE, et jeudi matin des banques chypriotes à Chypre. Les deux économies de Chypre et de Grèce sont très interconnectées. Trois filiales en Grèce de banques chypriotes ont été séparées de leurs maisons-mères respectives et rachetées par la banque grecque Banque du Pirée mardi.

17:35 CLOSING BELL!!!!

Express

CAC +0,55%

AEX +0,16%

Footsie +0,33%

 

BEL 20 - 0,06%

 

17:32 Franchira ou ne franchira pas? C'est la question à cinq dollars aujourd'hui. Le S&P500 dépassera-t-il son record d'octobre 2007. On n'en n'est plus qu'à un chouia!

Note afp: L'indice élargi Standard and Poor's 500 s'adjugeait 0,56% (+8,70 points) à 1.560,39 points, se rapprochant encore de son record historique en clôture (1.565,15 points) atteint le 9 octobre 2007...

17:00  Du capital les dépôts de plus de 100.000 euros? En tous cas, selon Reuters,  le Parlement européen va exiger que les gros déposants assument des pertes si leur banque doit être renflouée, a déclaré l'un de ses membres. Si certains responsables politiques soulignent le caractère exceptionnel du mécanisme prévu pour renflouer le système bancaire de Chypre, qui mettra à contribution les dépôts non-garantis (supérieurs à 100.000 euros), de nombreux observateurs jugent qu'il marque un tournant dans l'attitude européenne en matière de gestion des crises bancaires, une évolution vers le "bail-in" destinée selon eux à préserver les contribuables.

Jeroen Dijsselbloem -rebaptisé par certains Dijsselbourde- avait déclaré lundi que les autorités européennes pourraient, en cas de besoin, demander aux banques elles-mêmes de se recapitaliser, puis solliciter les actionnaires et les créanciers obligataires, avant de solliciter "si nécessaire" les déposants non-garantis.  Cette politique pourrait être inscrite dans la législation. "Il faut pouvoir faire un 'bail-in' avec les dépôts aussi", a déclaré à Reuters Gunnar Hökmark, parlementaire suédois, membre du Parti populaire européen (centre droit).

"Les dépôts inférieurs à 100.000 euros sont protégés (...) Les dépôts au-dessus de 100.000 euros ne sont pas protégés et doivent être traités comme une partie du capital qui peut être sollicité".
Gunnar Hökmark,
parlementaire suédois



Il s'est dit confiant dans la capacité à réunir une majorité au Parlement européen sur cette ligne.

16:50 Aïe, aïe, aïe. Ca craint pour l'emploi en France.  On attend les chiffres ce soir à 18h mais on s'achemine bel et bien vers un record du nombre d'inscrits à Pôle emploi en février après le pic de 1997 (3,195 millions). 

"Comme vous, je suis préoccupé par la situation de l'emploi (...) J'appelle à une mobilisation générale pour l'emploi", a lancé Jean-Marc Ayrault lors de la séance des questions d'actualité à l'Assemblée nationale.

Ce n'est pas en général ce qu'on dit quand la situation s'améliore!

16:30 Que tout le monde soit rassuré: Le ministère des Finances et la Banque centrale chypriotes mènent "des efforts intenses" pour permettre la réouverture jeudi des banques fermées depuis le 16 mars pour éviter une fuite des capitaux.

"Le lendemain des décisions rudes que nous avons dû prendre est, comme on pouvait s'y attendre, très difficile. Nous devons gérer les multiples problèmes qui apparaissent", a ajouté M. Stylianides à la presse.  Et à en croire Reuters, un des problème serait que des sommes importantes auraient effectivement quitté Chypre...

16:11 Alors que d'un bout à l'autre de la planète financière, la  crise de la zone euro ne cesse d'alimenter les conversations et de nourrir les inquiétudes, Robeco estime dans une analyse que ce n'est pas le Vieux Continent qui fait pèser la plus lourde menace sur l'économie. Et bien non! C'est le climat. Ou plutôt les conséquences de la dérégulation du climat.

Le dérèglement climatique mondial devrait constituer cette année la principale menace géopolitique devant la crise de la dette en zone euro. Le "global weirding", qui définit les conditions climatiques mondiales de plus en plus imprévisibles et pas uniquement le réchauffement, est ainsi la principale menace géopolitique et financière.
Léon Cornelissen ,
chef économiste de Robeco

 

16:06 Petit zoom sur Wall Street où l'on voit que les investisseurs regardent davantage les stats d'outre-Atlantique que les déboires chypriotes. A lire ici.

15:53 Avec sa hausse de 1,8%, Solvay détonne un peu dans le paysage. Le bel 20 est légèrement dans le rouge et les autres valeurs dans le vert ne gagnent que maximum 0,8%. Pourquoi cette progression? Une rumeur voudrait que le géant américain DuPont lorgne l'Allemand Lanxess et que du coup le secteur chimique soit sous le feu des projecteurs. L'explication vaut ce qu'elle vaut...

15:40 On craint de plus en plus que la Slovénie ne soit la prochaine sur la liste des pays à demander un plan de sauvetage. On sait que les banques slovènes sont en mauvaise posture et qu'elles détiennent beaucoup de créances douteuses. Moody's a enfoncé le clou ce mardi:

L'agence d'évaluation financière a abaissé la note de la deuxième banque slovène NKMB, en raison des craintes concernant l'économie du pays membre de la zone euro, qui pourrait être contraint de demander une aide européenne. La note à long-terme de la NKMB, détenue par l'Etat, a été abaissée de deux crans de B3 à Caa2 par Moody's, la faisant passer au rang de valeur "ultra-spéculative". L'agence a associé sa décision d'une perspective négative en raison des craintes d'un nouvel affaiblissement du porte-feuille de crédit de la banque. Moody's avait déjà dégradé le 13 mars la note de la plus grande banque slovène Nova Ljubljanska Banka (NLB), de B2 à Caa2, également au rang de valeur "ultra-spéculative".

15:30 Bonjour à tous, je (Anne-Sophie) prends la relève de David pour suivre ensemble l'actu des marchés financiers.

15:02 Le flot de statistiques américaines se poursuit. Mauvaise nouvelle cette fois-ci:

Le moral des ménages a rechuté en mars après un léger mieux en février, selon l'indice de confiance des consommateurs américains publié mardi par le Conference Board. L'indice s'est établi à 59,7 en données corrigées des variations saisonnières, reculant de 8,3 points par rapport à février où il avait atteint 68,0 (chiffre révisé en légère baisse), alors que les analystes prévoyaient en moyenne un indice en recul mais moins marqué, à 66,9.

Les ventes de maisons individuelles neuves ont chuté aux Etats-Unis en février sans effacer toutefois l'intégralité de leur hausse du mois précédent, où elles avaient touché un pic, selon des chiffres publiés mardi à Washington par le département du Commerce. L'indicateur des ventes établi par le ministère a reculé de 4,6% par rapport à janvier, en données corrigées des variations saisonnières, pour s'établir à 411.000 transactions en rythme annualisé, alors que la prévision médiane des analystes le donnait à 426.000.

14:38 Wall Street a démarré la séance sur une note positive. L'explication? Les statistiques économiques favorables pour les Etats-Unis, plus notamment dans le secteur immobiler.

Les prix des logements individuels dans les 20 principales agglomérations des Etats-Unis ont augmenté de 1,0% en janvier, portant à 8,1% leur progression en rythme annuel, qui atteint ainsi son plus haut niveau depuis juin 2006, montre l'enquête mensuelle S&P/Case-Shiller. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une progression de 0,9% sur un mois et de 7,9% sur un an.

Les commandes de biens durables ont rebondi en février, effaçant leur chute du mois précédent, grâce aux industries de transport, selon des chiffres publiés mardi à Washington. Les commandes de biens durables ont progressé de 5,7% en rythme annualisé et en données corrigées des variations saisonnières, indique le ministère, alors que la prévision médiane des analystes les donnait en hausse de 3,8% seulement.

 

14:32 | Opening Bell |

  • Dow Jones: +0,40%
  • S&P 500: +0,42%
  • Nasdaq Composite: +0,43%

 

14:30 Les cotations viennent de reprendre sur le titre Cofinimmo. L'action lâche actuellement 4,37% à 88,20 euros.

 

14:12 La FSMA nous a informé que la cotation de Cofinimmo reprendra à 14h30.

 

14:00 Cofinimmo a clôturé le placement de ses actions propres avec une décote de 5,15% par rapport au cours de clôture de la veille selon Tom Simonts de KBC Securities.


#Cofinimmo rondt plaatsing af € 87.5 p.a. (5.15% korting tov slot gisteren): €87m. schuldratio daalt met 2.51%— Tom Simonts (@TSimonts) 26 mars 2013

13:54 On attendait les résultats du placement privé de Cofinimmo. Les voici. Nous n'avons pas encore reçu d'avis de reprise de la cotation mais cela ne saurait tarder...

13:33 Juste pour info, voici les commandes de biens durables aux Etats-Unis. 

USA-COMMANDES DE BIENS DURABLES EN HAUSSE +5,7% EN FÉVRIER (CONSENSUS: +3,8%) APRÈS -3,8% EN JANVIER (RÉVISÉ DE -4,9%)

13:29 Toutes les banques de Chypre sont fermées ce mardi pour le 11ème jour consécutif et leur réouverture, prévue jeudi, sera encadrée par un strict contrôle des mouvements de fonds pour éviter une fuite des capitaux et une panique des épargnants après l'accord sur le renflouement du pays. Le ministre des Finances, Michael Sarris, a déclaré dans la matinée que les plus gros clients des banques pourraient perdre environ 40% de leurs dépôts.

 

13:20 Les valeurs bancaires, qui avaient mené la baisse lundi, restent faibles. L'indice sectoriel des banques perd 0,4% après avoir perdu 1,9% lundi.

Dans le secteur bancaire, je pense que le marché va être plus prudent, mais il va également faire le tri entre les bonnes et mauvaises et c'est ce que l'on commence à voir, les banques les plus fragiles faisant l'objet d'un fort courant de ventes.
Vincent Guenzi,
Analyste technique chez Cholet Dupont

 

 

13:06 |Les valeurs à suivre à Wall Street|

KKR va céder Intelligence Holdings, une agence japonaise de travail temporaire, à Temp Holdings pour 68 milliards de yens (721 millions de dollars) après avoir investi 35 milliards de yens en 2010 pour racheter la société.


RAYTHEON va ramener à quatre ses divisions opérationnelles à partir du 1er avril, une réorganisation qui se traduira par la suppression de 200 postes et qui est censée permettre des économies annuelles de 85 millions de dollars.

 

 

12:39 |Le point en milieu de séance ce mardi|

Les marchés européens sont en légère hausse en fin de matinée, grâce à un rebond technique, mais toujours sous le coup des propos de Jeroen Dijsselbloem déclarant que le plan draconien imposé à Chypre pouvait être reproduit à d'autres pays fragiles de la zone euro.

Au niveau de la progression des principaux indices, il n'y a donc pas de quoi s'affoler: les gains varient entre 0,70% (Paris) et (+0,09%) à Londres. Madrid et Milan sont en repli. La Bourse d'Athènes s'effondre de plus de 4%.

Le secteur télécom est entraîné par Telefonica (-4%). Le placement d'actions réalisé ce matin en vue de réduire la dette est sanctionné par le marché.

A Bruxelles, UCB lâche 0,6% tandis que Financière de Tubize grignote 0,28%. Le groupe biopharmaceutique belge s'apprête à supprimer la "pilule empoisonnée" qui permettait à son actionnaire majoritaire, Financière de Tubize, de porter de 36,2 à 45 % sa participation en cas d'OPA. Dorénavant, UCB se protégera lui-même en augmentant son capital de 10 %. Faute de quorum, l'assemblée générale extraordinaire qui devait entériner ce point lundi a été reportée au 25 avril.

 

12:28  Mon collègue Luc Van Driessche revient plus en détail sur le changement du mécanisme anti-opa au sein du tandem Financière de Tubize/UCB. Voici le lien vers l'article complet.

 

12:27 La Bourse d'Athènes chute de 4,6% à la mi-journée en raison de Chypre. Les investisseurs attendent la formalisation effective du processus d'absorption de succursales de banques chypriotes en Grèce qui devrait s'achever "d'ici l'après-midi", selon un communiqué du repreneur, la Banque du Pirée.

 

11:47 L'agence Bloomberg annonce un placement d'obligations d'une durée de 15 ans par Elia System Operator. Elia avait évoqué la possibilité en février dernier de revenir sur le terrain obligataire.

 

11:12 UCB a déplacé la "poison pill", ce remède contre une éventuelle OPA hostile, d'un étage. Elle se situe désormais au niveau d'UCB elle-même plutôt que Financière de Tubize.

Cette annulation de la "poison pill" au niveau de Financière de Tubize n'impacte pas la valorisation de l'entreprise explique Jan De Kerpel de KBC Securities mais "déplace simplement la puissance de blocage d'une OPA" de Tubize vers UCB. 

KBC Securities a relevé son objectif de cours sur Fin. Tubize à 53 euros - la valorisation ajustée de l'action s'établissant à 69,05 euros - , ce qui laisse un potentiel de hausse d'un peu plus de 33% du titre au cours actuel. L'avis est à "acheter".

 

11:05 Petit zoom télécom ce matin. Le secteur est en effet le grand perdant de cette matinée. L'explication? Elle se décline par la baisse de Telefonica (surtout) et le repli de Telenet.

Telefonica décroche nettement.  Les investisseurs réagissent négativement à l'annonce de la vente par le groupe de 1,979% de son capital pour "environ 975 millions d'euros qui seront destinés à réduire la dette".

Telenet plie sous des prises de bénéfice après son envol de la veille et la perspective du versement de 7,90 euros sous forme de dividende.

 

10:55 Toutes les banques de Chypre sont fermées ce mardi, pour le 11ème jour consécutif. Leur réouverture, prévue jeudi, sera encadrée par un strict contrôle des mouvements de fonds pour éviter une fuite des capitaux et une panique des épargnants après l'accord sur le renflouement du pays.

 

10:41 |Le point à la mi-séance en Europe|

Les indices européens sont en légère hausse. Paris prend 0,72%, Francfort 0,30%, Amsterdam 0,27% et Londres 0,10%.

Cette progression s'explique avant tout par un rebond technique. Les investisseurs restent toujours sous le coup des propos d'un dirigeant européen déclarant que le plan draconien imposé à Chypre pouvait être reproduit à d'autres pays fragiles de la zone euro.

 

Les déclarations du ministre des Finances néerlandais et président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem ont mis fin à tout espoir de non contagion dans la zone euro du plan chypriote.
Les économistes chez Aurel

 

10:20 Le titre Telefonica est en baisse de plus de 4% ce mardi à la reprise des cotations.

L'autorité boursière espagnole, la CNMV, a décidé ce matin de "suspendre par précaution, avec effet immédiat", la cotation du titre Telefonica, indique-t-elle dans un communiqué publié peu avant l'ouverture de la Bourse.

Le groupe a annoncé lundi après la clôture des marchés qu'il avait "mandaté Goldman Sachs International pour lancer aujourd'hui un placement privé assuré auprès d'investisseurs professionnels et qualifiés de 90.067.896 actions propres, représentant 1,979% du capital social, soit la totalité de son portefeuille actuel d'actions propres".

Telefonica avait fini en baisse de 1,71% lundi à 11,24 euros.

 

10:18 Espagne: la banque centrale voit la récession s'aggraver en 2013. Le PIB est attendu en repli de 1,5%

 

09:37 KBC Securities révise son opinion sur UCB ce matin. Le conseil passe à "accumuler" contre "acheter" avant. L'objectif de cours est par contre relevé à 51 euros contre 48 euros avant. Dans la foulée, Financière de Tubize, dont le principal actif est une participation dans le groupe biopharmaceutique voit son objectif de cours relevé à 53 euros contre 49 euros avant.

 

09:30 Bon à savoir: l'AG extraordinaire d'UCB n'a finalement pas eu lieu m'a confirmé le groupe biopharmaceutique.  Programmée hier lundi, elle n'a pas réuni le quorum suffisant. Rdv donc fin avril pour l'AG extra "deuxième convo".

 

09:12 Voici les statistiques à l'agenda de ce mardi:

 

Les indicateurs à l'agenda

 

09:06 Telefonica est suspendue à la Bourse de Madrid. Le groupe télécom hispanique entend placer des actions propres sur le marché via une procédure de placement accélérée. Le prix pour une action est de l'ordre de 10,8 à 11 euros.

 

09:02 | Opening Bell |

  • Amsterdam: +0,34%
  • Bruxelles: +0,01%
  • Francfort: +0,26%
  • Londres: +0,26%
  • Paris: +0,35%
  • Milan: +0,40%
  • Madrid: +0,46%

 

 

08:55 Canon détient 91,05% d'IRIS selon un avis financier. L'offre sur IRIS sera réouverte du 27 mars au 1er avril.

 

08:19 Recticel a fait part la semaine dernière de sa volonté de racheter ses propres actions en Bourse. Elle vient d'en publier les premiers résultats, avec 0,8% de son capital ramassé en Bourse. Il s'agit concrètement de 24.299 titres pour un total de 5,986 euros.

 

08:07 Bonne nouvelle pour la Bourse de Bruxelles avec cette IPO de Bpost qui se précise.  L’introduction en Bourse devrait avoir lieu avant l’été. Le groupe de private equity CVC Capital va céder à cette occasion un peu plus du quart du capital de l’entreprise à cette occasion. En fonction de la valorisation finale de bpost, l’IPO rapportera entre 550 et 900 millions d’euros à CVC qui sera le seul vendeur, puisque le gouvernement fédéral entend conserver la totalité de ses parts.

 

08:05 Lotus Bakeries a clôturé hier à 685 euros. Il s'agit d'un plus haut historique selon nos collègues de l'Investisseur.

 

07:59 |Le point à une heure de l'ouverture européenne|

Les Bourses européennes devraient regagner un peu de terrain mardi en ouverture après leur recul de la veille, soutenues par quelques achats à bon compte. Toutefois, le rebond devrait rester limité par la crainte que le plan de sauvetage des banques chypriote ne constitue un précédent. 

Dans un entretien accordé lundi à Reuters et au Financial Times, le président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem a déclaré que le plan de sauvetage élaboré pour Chypre constituait un nouveau cadre de résolution des difficultés bancaires dans la zone euro et que d'autres pays pourraient devoir restructurer leur secteur bancaire.

 

Tout en gardant à l'esprit qu'une crise a été évitée, la situation est un rappel du risque auquel est soumis l'Europe.
Ric Spooner,
Analyste de marché chez CMC Markets

 

07:56 Remontée du yen (l'explication classique) + les inquiétudes pour Chypre et la zone euro = -0,6% pour l'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo.

 

07:40 Plusieurs valeurs belges ont communiqué hier après Bourse

  • Cofinimmo SA/NV a annoncé le lancement d’un placement de 989.413 actions détenues en autocontrôle par Cofinimmo. Celles-ci représentent 5,8% des actions actuellement en circulation. Le placement aura lieu auprès d’investisseurs institutionnels par le biais d’un " accelerated bookbuilt offering ". Le produit en sera utilisé pour financer les engagements d’investissement et pour renforcer les capitaux propres de la société. Les résultats du placement seront annoncés dès la clôture du " accelerated bookbuilt offering ". L'action Cofinimmo devrait être suspendue le temps du placement.
  • Eckert & Ziegler BEBIG s.a. et Core Oncology, Inc. ont signé ce lundi un accord à l'amiable qui met ainsi fin à leur litige juridique concernant le remboursement d'un prêt. Dans cet accord, Core Oncology s'engage à payer un montant de 1,7 million d'euros à Eckert & Ziegler BEBIG s.a. en règlement de toutes les créances. Ce paiement sera comptabilisé comme un "autre produit" au cours du premier trimestre 2013.
  • Gimv a vendu sa participation dans la société de conseil Halder, qui conseille deux fonds d’investissement dans des entreprises de taille moyenne sur le marché allemand (Halder Gimv Germany et Halder Gimv Germany II), aux associés de cette dernière. Cette transaction n'a aucun impact sur les résultats de Gimv.
  • Banimmo va construire l'immeuble de Marsh. Banimmo et Marsh, agissant pour le compte des filiales de Marsh & McLennan en Belgique, ont conclu un accord aux termes duquel Banimmo est chargé de construire le futur siège du groupe international de courtage en assurance à Bruxelles. L’immeuble sera occupé sur la base d’un contrat de location à 15 ans.

 

07:38 A retenir de la journée d'hier, les propos du ministre des Finances néerlandais et président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem. Celui-ci a jugé que l'accord sur Chypre devait servir de modèle aux futurs plans de sauvetage. Il est certes revenu plus tard sur ses propos, mais sans parvenir à rassurer totalement. Ces déclarations expliquent le revirement des marchés en cours de séance hier.

 

07:37 La séance d'hier a été haute en couleurs, au vu de la nervosité des marchés face au plan de sauvetage chypriote et aux déclarations de Jeroen Dijssebloem. Voici un bref résumé d'hier (pour le fil complet cliquer ici).

 

07:35 Bonjour à toutes et tous. Bienvenue sur le "market live" de L'Echo. Je (David Collin) vous accompagne jusqu'à 15h pour vous informer minute par minute des principaux évènements de cette séance de Bourse. 

 

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés