1. Les marchés
  2. Live blog
live

Les marchés en proie à la défiance

Les indices actions ont globalement terminé dans le rouge ce mardi, sous le poids du secteur technologique. La Bourse de Londres est l'une des rares en hausse. Chez nous, Montea a annoncé un partenariat à Zaventem. Spéculations sur les résultats annuels de Curetis.
  • Résumé de la séance

    Les principaux indices actions ont clôturé dans le rouge ce mardi, à l’exception de la Bourse de Londres qui a profité de ses valeurs actives dans l’or. Le métal jaune a en effet gagné près d’1,5% en raison d’une nouvelle aversion au risque. "Il y a un effet américain qui transpire un peu sur le marché européen en ce moment", a souligné Alexandre Baradez, analyste de IG France. "Une tension géopolitique sous-jacente est bien présente même si elle n'est pas exacerbée, et on sent qu'il ne faut pas grand-chose pour que d'un coup, cette tension s'accroisse de manière plus forte", ce qui pousse les investisseurs à prendre un peu leurs bénéfices en ce début de deuxième trimestre.

    Le Footsie britannique a progressé de 0,23%, tandis que le Cac 40 a reculé de 0,11% et le Dax allemand de 0,50%. Le Footsie britannique a progressé de 0,23%, tandis que le Cac 40 a reculé de 0,11% et le Dax allemand de 0,50%. Le secteur immobilier a signé la plus forte hausse en Europe (+0,70%), suivi par le secteur des loisirs (+0,64%). 

    KBCS n'est plus à l'achat sur Immobel

     Après avoir ouvert en nette baisse, le Bel 20 a évolué principalement dans le rouge avant clôturer sur un recul de 0,38% à 3.807,60 points. Le repli de plusieurs poids lourds de la cote a pesé sur la tendance bruxelloise: AB InBev a reculé de 1,05% à 103,30 euros, KBC de 0,71% à 61,71 euros, tandis que Bekaert (-1,49% à 44,73 euros)a terminé lanterne rouge. Seul cinq valeurs de l’indice phare de la Bourse de Bruxelles ont fini en hausse. À sa tête, Cofinimmo a notamment grimpé de 0,51% à 109,25 euros et Colruyt de 0,47% à 45,70 euros.

    Sur le marché élargi, Curetis a bondi de 4,06% à 5,90 euros. Les investisseurs ont parié sur de bons résultats annuels qui doivent être publiés ce mercredi matin, avant l’ouverture des marchés européens.

    La société immobilière Montea (+1,06% à 46,99 euros) et MG Real Estate ont signé un partenariat avec Brussels Airport Company dans le but de développer un nouveau hub international pour DHL. L’opération représente une valeur d’investissement totale de 30,5 millions d'euros et elle devrait générer un rendement initial brut d’environ 7,3%. En parallèle, Montea a annoncé la réception d’un projet build-to-suit d’environ 5.000 m² pour SACO Groupair. "Les deux projets étaient déjà dans le pipeline de l'entreprise et n’impactent donc pas notre scénario", a commenté Jean-Marie Caucheteux de la banque Degroof Petercam. "Cependant, il s'agit d'un rappel sain pour lequel des rendements satisfaisants peuvent encore être atteints, mais qui nécessitent une approche plus en amont par rapport aux achats ordinaires". L’analyste a réitéré sa recommandation à "conserver".

    De son côté, Econocom (-0,04% à 13,61 euros) a annoncé la conversion réussi de ses obligations convertibles Organe. 99,8% des porteurs ont opté pour la conversion en action. La société a ainsi créé 10.050.928 actions nouvelles. L’opération lui a permis de réduire sa dette nette à 134 millions d’euros, contre 185 millions d’euros fin décembre.

    Immobel a cédé 0,41% à 58,75 euros. KBC Securities a abaissé sa note à "accumuler". L’objectif de cours passe toutefois à 63 euros. "Nous prévoyons que l'environnement de marché pourrait devenir moins favorable lorsque les taux d'intérêt augmenteront à nouveau", a expliqué le broker.

  • Clôture des marchés européens

    CAC 40 -0,11%

    AEX -0,15%

    BEL 20 -0,38%

    DAX -0,50%

  • Siemens et Bombardier discutent d'un rapprochement dans le ferroviaire

    Le groupe allemand Siemens et le canadien Bombardier discutent d'un rapprochement de leurs activités de matériel ferroviaire, rapporte Bloomberg en citant des sources proches du dossier. Ces sources ont précisé que les activités concernées pourraient être valorisées plus de 10 milliards d'euros.

    Un trader à Milan a estimé qu'un rapprochement Siemens-Bombardier aurait un intérêt stratégique, expliquant que Bombardier était le seul acteur du marché ne disposant pas d'une offre intégrée.

     

  • "Même si les indices actions font preuve de résistance, le scrutin français devrait geler les marchés dans les deux prochaines semaines, proximité du vote oblige"
    analystes d'Aurel BGC

  • Wall Street| Opening Bell |

    • Dow Jones: -0,12%
    • S&P 500: -0,21%
    • Nasdaq Composite: -0,20%
  • Le marché anticipe de bons résultats pour Curetis

    Curetis gagne 6% en Bourse de Bruxelles, à la veille de la publication par la société biotechnologique de ses résultats annuels.

  • Autogrill bondit, sa réorganisation pourrait faciliter des M&A

    L'action Autogrill bondit de plus de 6% en Bourse de Milan, après l'annonce par le groupe de restauration collective d'un projet de réorganisation qui ravive les spéculations sur la possibilité de fusions-acquisitions.

    Autogrill a déclaré en milieu de journée avoir lancé un processus de réorganisation avec pour objectif de séparer ses activités italiennes d'alimentation et de boissons de la holing de tête du groupe.

    Un trader d'une banque italienne explique que ce plan pourrait faciliter des opérations de fusions-acquisitions impliquant le groupe.

  • -2,3%
    United Airlines a suscité un tollé lundi sur les réseaux sociaux pour avoir maltraité un de ses passagers, violemment traîné hors d'un de ses avions en surréservation. L'action perd 2,3% à 69,90 dollars en avant-Bourse.

  • "Les marchés ne sont pas complètement dupes et comprennent bien que l'immixtion de Washington dans le conflit syrien ou la pression mise sur les épaules de Pékin pour régler la question nord-coréenne sont aussi des contre-feux destinés à détourner l'attention des échecs de l'administration Trump sur la scène intérieure. Ainsi, la grande réforme fiscale est passée au second plan depuis quelques jours."
    Les analystes d'Aurel BGC

  • Wall Street vers une ouverture en baisse

    La Bourse de New York s'affichait en légère baisse à l'approche de l'ouverture, restant prudente face aux risques de tensions géopolitiques et en l'absence d'indicateur majeur.

    Vers 14h30, le contrat à terme sur l'indice Dow Jones Industrial Average, qui donne une indication de son évolution, perdait 0,06% dans les échanges électroniques, celui sur le Nasdaq 0,11% et celui sur le S&P 500 0,12%.

  • Live chat

  • 75,20 POINTS
    L'écart de rendement (spread) entre l'obligation française à 10 ans et le Bund allemand de même échéance s'écarte mardi à 75,20 points de base à un plus haut depuis six semaines sur fond de tensions géopolitiques en Syrie et d'incertitude sur l'issue de la présidentielle française.

  • Ce qu'il faut retenir de la matinée boursière en cinq points

    1. Les marchés actions européens évoluent près de l'équilibre, dans un marché freiné par les risques géopolitiques et l'élection présidentielle en France mais soutenu par un indicateur allemand ZEW supérieur aux attentes.

    2. Les valeurs bancaires souffrent des tensions géopolitiques, signant le recul sectoriel le plus net (-0,4%) après le compartiment des valeurs technologiques (-0,92%)

    3. Parmi les perdants et les gagnants de la matinée, Dialog Semi chute lourdement en réaction à une note d'analystes, entraînant dans son sillage le suisse AMS. Scénario opposé pour Balfour Beatty, le groupe d'infrastructures profitant de commentaires positifs d'un broker.

    4. Accell se distingue à Amsterdam, dopé par une offre de rachat initiée par Pon.

    5. Les résultats de LVHM et Givaudan sont par ailleurs salués par le marché.

  • Le moral des investisseurs en Allemagne s'améliore fortement

    Le moral des investisseurs en Allemagne s'est très fortement amélioré en avril, bien davantage qu'anticipé par les analystes, pour atteindre son plus haut niveau depuis l'été 2015, a montré mardi le baromètre calculé par l'institut ZEW.

    L'indicateur mesurant les attentes des milieux financiers allemands pour la conjoncture en Allemagne ces prochains mois a grimpé à 19,5 points en avril, après 12,8 points en mars, a détaillé l'institut économique qui le mesure via un sondage auprès de 204 acteurs de la finance allemande.

    Les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset ne tablaient que sur une progression à 13,8 points.

  • KBCS a changé d'avis sur Immobel

    KBC Securities réduit son conseil sur Immobel à "accumuler" contre "acheter" avant, avec un objectif de cours de 63 euros.

  • La production industrielle en zone euro en hausse de 1,2% sur un an

    La production industrielle dans la zone euro a progressé de 1,2% en février par rapport au même mois de 2016, a annoncé mardi Eurostat. A un mois d'écart, la production industrielle est par contre en baisse de 0,3%.

    "En février 2017 par rapport à février 2016, la progression de 1,2% de la production industrielle est due à des hausses de 2,4% pour la production d'énergie, de 2,0% pour les biens intermédiaires ainsi que pour les biens de consommation durables et de 1,2% pour les biens d'investissement, tandis que la production de biens de consommation non durables a reculé de 2,4%", relève l'office européen de statistiques.

    Pour l'ensemble de l'Union européenne, la production industrielle est en augmentation de 2,1% sur un an mais en baisse de 0,2% par rapport à janvier 2017.

  • L'inflation britannique se stabilise à un niveau élevé

    L'inflation s'est stabilisée à 2,3% en mars sur un an, mais reste élevée en raison notamment d'une hausse des prix alimentaires, a annoncé mardi l'Office des statistiques nationales (ONS).

    Ce chiffre est conforme aux attentes des économistes interrogés par Bloomberg qui tablaient en moyenne sur une hausse des prix de 2,3%.

    L'inflation se stabilise après avoir nettement accéléré le rythme ces derniers mois, en grande partie en raison de la faiblesse de la livre qui renchérit le coût des biens importés.

     

  • Le point sur les marchés en début de matinée

    1. La prudence règne en Europe, sur fond de tensions géopolitiques en Syrie et en Corée mais aussi de risque politique en France à l'approche du premier tour de l'élection présidentielle.

    2. Du côté des valeurs individuelles, la plus forte progression du Stoxx 600 est pour le britannique Balfour Beatty, qui bénéficie d'un relèvement de recommandation. A l'inverse, Dialog Semiconductor plonge après des commentaires d'un broker.

    3. LVMH signe la plus forte progression du CAC 40, porté par ses résultats. A la hausse également, le suisse Givaudan profite de résultats eux aussi bien accueillis.

    4. Accell bondit à Amsterdam, s'ajustant sur le prix de l'offre de Pon.

    5. Les investisseurs prendront connaissance en cours de séance de plusieurs indicateurs, notamment l'inflation britannique, très suivie alors que s'amorcent les négociations menant au Brexit, l'indice ZEW de la confiance des investisseurs allemands et les chiffres de la production industrielle en zone euro.

  • "Tous les regards seront une fois encore tournés vers l'inflation au Royaume-Uni ce matin, qui est devenu l'indicateur mensuel le plus important pour l'évolution de la livre."
    Connor Campbell
    Analyste chez Spreadex

  • Balfour Beatty progresse, un broker en soutien

    Balfour Beatty meilleure progression de l'indice DJ Stoxx 600. Le groupe britannique d'infrastructures bénéficie d'une modification de recommandation de BofAML, passé de "neutre" à "acheter". L'objectif de cours de 345 pence implique une progression potentielle de 27,5% depuis la clôture de lundi.

  • Dialog Semiconductor plonge, un broker pessimiste pour le titre

    Dialog Semiconductor plonge de plus de 10% ce matin. Le broker Bankhaus Lamp a dégradé le titre de "conserver" à "vendre", invoquant 'des preuves nettes" qu'Apple développe son propre système de gestion d'alimentation des puces (Power
    Management chips ou PMIC) avec l'intention de remplacer celui fournit par Dialog, au moins en partie.

    Il ajoute, citant des sources du secteur, qu'Apple pourrait doter l'iPhone de sa PMIC début 2019.

    Morgan Stanley a évalué par le passé l'exposition de Dialog à Apple à 75% et à 60% celle à l'iPhone.

    La semaine dernière, Imagination Tech , qui fournit notamment des puces graphiques utilisées dans les iPhone, a perdu plus de 60% en Bourse après l'annonce par Apple qu'il n'utiliserait plus les produits de la société britannique dans deux ans au plus tard.

    AMS , le concurrent autrichien de Dialog, recule nettement également dans son sillage, affecté en outre par un abaissement de recommandation d'UBS.

  • LVHM dopé par ses ventes au premier trimestre

    LVMH entame la séance sur les chapeaux de roue, progressant de plus de 2%, alors que le leader des biens de luxe a annoncé des ventes qui dépassent de loin les estimations, témoignant d'un rebond de la demande dans le secteur. L'action a pris jusqu'à 2,9% à 213,50 euros, un record "intraday".

    LVMH a fait état lundi soir d'une croissance organique de 13% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, supérieure aux attentes et portée par un effet de base favorable, en soulignant que dans un contexte "particulièrement incertain", cette tendance ne pouvait pas "raisonnablement" être extrapolée à l'ensemble de l'année.

    Les autres valeurs du secteur (Hermès , Kering ...) sont bien orientées également.

  • Accell : +17,58% à 31,20 euros dans les premiers échanges à Amsterdam, après l'offre de Pon

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: -0,50%
    • Amsterdam: -0,36%
    • Francfort: -0,42%
    • Paris: -0,52%
    • DJ Stoxx 600: -0,36%
  • "Les indices américains ont fini sans aucune tendance marquée lundi soir, les investisseurs semblant totalement figés avant le début de la saison des résultats d'entreprises américaines. Les indices européens devraient ouvrir sans tendance ce matin, dans le sillage de la clôture morne des places américaines la veille."
    Les experts de Mirabaud Securities Genève

  • Marc Coucke nommé administrateur de Smartphoto

    Marc Coucke ajoute une casquette à sa panoplie: administrateur de Smartphoto . L'homme d'affaires flamand est entré au capital de la société il y a un an. Il détient 12,5% du capital.

    Shopinvest, qui détient 14,5% et qui est surtout connu pour être le propriétaire de e5 Mode, reçoit également un siège au conseil de Smartphoto. Il sera occcupé par Hans Van Rijckeghem.

  • Pon offre une prime de 23% pour acheter Accell

    Accell confirme les informations du journal néerlandais De Telegraaf, et donc avoir reçu une offre de Pon, l'équivalent aux Pays-Bays du groupe D'Ieteren en Belgique. Il offre 32,72 euros par action en numéraire, soit une prime de 23% sur le cours de l'action lundi soir (26,54 euros).

    Accell est connu pour des marques comme Sparte et Batavus et, ces dernières années, surfe sur la forte demande pour les e-vélos.

    Pon est l'équivalent néerlandais D'Ieteren. La plus grande entreprise familiale aux Pays-Bas importe chaque année des Volkswagen, Audi et Porsche, ce qui lui permet de réaliser un chiffre d'affaires d'environ 7 milliards d'euros. Un dixième de ce montant provient maintenant de la vente de cycles - y compris la marque Gazelle - et la famille espère donc ajouter Accell à son portefeuille.

  • Suez et Solvay s'allient pour traiter les eaux usées en Chine

    Suez et Solvay ont annoncé avoir constitué une alliance pour le traitement des eaux usées en Chine.

    Ce rapprochement est, selon les deux groupes, déjà opérationnel et pourrait être étendu au delà de l'Asie grâce au developpement de la demande dans le monde pour l'épuration des eaux.

  • Tokyo pénalisée par Toshiba

    La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 0,27% avec un recul de 2,7% pour Toshiba qui pourrait publier dans la journée ses résultats dont la parution a déjà été reportée deux fois.

    L'indice Nikkei a perdu 50,01 points à 18.747,87 et le Topix, plus large, a cédé 4,55 points (0,3%) à 1.495,10.

    Toshiba souhaite publier ce mardi ses résultats financiers sans l'aval de ses commissaires aux comptes, rapporte une source proche du dossier, une décision qui augmenterait son risque d'être radié de la Bourse de Tokyo.

  • Global Graphics ouvre la saison des résultats à Bruxelles

    Cette fois, Fagron ne sera pas la première entreprise à publier ses résultats trimestriels à Bruxelles, mais bien Global Graphics . L'action du spécialiste des logiciels d'impression a accusé le coup après la publication de ses résultats annuels le 15 mars dernier, même si elle a bien redressé la barre depuis lors. Néanmoins, le marché attend avec impatience la performance de l'entreprise sur les trois premiers mois de l'année.

  • Briefing d'avant Bourse

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues en légère baisse à l'ouverture, dans un climat d'aversion au risque sur fond de tensions géopolitiques en Syrie et en Corée mais aussi de risque politique en France à l'approche du premier tour de l'élection présidentielle.

    2. Les intervenants attendent également le coup d'envoi de la saison des résultats trimestriels de sociétés aux Etats-Unis.

    3. Les investisseurs prendront connaissance en cours de séance de plusieurs indicateurs, notamment l'inflation britannique, l'indice ZEW de la confiance des investisseurs allemands et les chiffres de la production industrielle en zone euro.

  • Nouvelle édition du Market Live. Nous sommes le mardi 11 avril. Bonne journée à toutes et tous!

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés