Les marchés européens freinés par l'indice Zew

Les marchés européens ont tenté de garder un cap haussier, après la publication dun indice allemand Zew inférieur aux attentes et des publications d'entreprises décevantes. Alstom, Rémy Cointreau ou encore DSM ont ainsi été mis à l'épreuve. Cardio3 et Tigenix sont restés bien orientées. UCB a annoncé le remboursement par anticipation d'obligations convertibles. Séduit par BNP Paribas, JP Morgan a relevé son opinion sur l'institution financière française. Le broker Nomura a abaissé son avis sur bpost. Les investisseurs attendent les résultats d'IBM, Verizon, Johnson & Johnson et Travellers.

Tout au long de la journée, L'Echo vous offre la possibilité de suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel, à travers les informations de la rédaction, les commentaires des courtiers, les déclarations de traders et autres  économistes sur les réseaux sociaux... Des suggestions, questions ou remarques? N'hésitez pas à nous en faire  part, nous essaierons d'en tenir compte.

 

17:47 Voici la clôture des principaux marchés européens:

La Bourse de Londres a clôturé proche de l'équilibre, l'indice FTSE-100 des principales valeurs ayant abandonné 2,47 points, soit 0,04%, par rapport à la clôture de lundi, à 6.834,26 points.

La Bourse de Paris termine à l'équilibre: +0,02% à 4.323,87 points.

La Bourse de Francfort ne s'est pas laissée abattre mardi par un indice ZEW en léger recul. L'indice Dax des trente valeurs vedettes a gagné 0,15% à 9.730,12 points.

Enfin à Bruxelles, le bel 20 a perdu 0,19% à 2.958,83 points.

 

15:43 Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé mardi avoir revu à la hausse sa prévision de croissance de l'économie mondiale pour la première fois depuis près de deux ans, pour prendre en compte l'augmentation de la demande dans les pays avancés. Il attend désormais une croissance mondiale de 3,7% cette année, soit 0,1 point de plus que prévu en octobre. Pour 2015, il table sur une croissance de 3,9%. Le FMI a relevé sa prévision pour les pays avancés, à 2,2%contre 2,0% il y a trois mois, mais il laisse inchangée celle des pays émergents, à 5,1%.

Our latest World Economic Outlook update is now out. http://t.co/nxN1uwYuuf #WEO #globaleconomy— IMF (@IMFNews) 21 Janvier 2014

 

 

15:19 Le titre 4Energy Invest est suspendu.

 

 

Tous les jours de la semaine, pendant l'heure du midi, L'Echo organise un chat avec pour thème l'actualité boursière du moment. Rejoignez-nous!

 

12:28

 

12:15 Le prix des maisons en Belgique? +42% depuis le premier trimestre 2005 selon Eurostat.

 

Belgian house prices continue to rise: +42% since Q1 2005 according to eurostat pic.twitter.com/MbdOq1WKZB— Bart Van Craeynest (@BVanCraeynest) 21 Janvier 2014

 

 

11:45 Le rendement souverain irlandais à 5 ans inférieur aux obligations similaires britanniques et américaines...

Irish 5 year government bond yields now lower than UK gilts and US Treasuries pic.twitter.com/B3WLpR1e5W— Bond Vigilantes (@bondvigilantes) 21 Janvier 2014

 

11:28 Voici quelques réactions d'analystes à la publication du baromètre allemand ZEW.

Pour rappel: le moral des investisseurs allemands, mesuré par l'indice ZEW, a affiché un recul en janvier, le premier depuis le mois de juillet, venant contredire les attentes des analystes. Le baromètre, qui mesure les attentes des investisseurs pour les six mois à venir, atteint 61,7 points en janvier contre 62 points en décembre, ce qui constituait un sommet depuis avril 2006, selon les données publiées mardi par l'institut ZEW. Les analystes du consensus réalisé par l'agence Dow Jones Newswires attendaient une nouvelle progression du ZEW, à 64 points. Les analystes de la banque LBBW voyaient encore plus grand avec un ZEW à 68 points.

  • Le président de l'institut ZEW Clemens Fuest a toutefois minimisé ce recul, qualifié de "léger". "Depuis des mois, les experts de marché des capitaux attendent un redressement. Leur estimation semble le confirmer", a-t-il estimé, soulignant que la composante de l'indice qui porte sur l'appréciation de la situation actuelle en Allemagne a grimpé de 8,8 points à 41,2 points, soit "son meilleur niveau depuis mai 2012".
  • Pour Carsten Brzeski, économiste de la banque ING, le ZEW reste "solide" malgré son recul.
  • Annalisa Piazza, du courtier Newedge, partage cette analyse, jugeant que "malgré la correction à la baisse qui n'avait pas été anticipée, étant donné (...) la confiance générale améliorée depuis le début de l'année, le résultat de ce jour ne constitue pas un mouvement dramatique et intervient après le solide rebond de décembre".

 

 

11:01 Baisse de l'indice allemand ZEW à 61,7 points en janvier (62 points en décembre). Les attentes se situaient à 64 points.

 

10:45 Voici un petit point sur le titre Alstom qui se distingue ce matin à la Bourse de Paris avec un plongeon de 12%.

Alstom a différé mardi son objectif de rebond de sa marge opérationnelle, qu'il voyait s'améliorer l'an prochain, pénalisé par la crise qui secoue le secteur des centrales électriques au gaz. Cette annonce a fait aussitôt plonger le cours de Bourse du géant industriel français.

Le groupe prévoit désormais un repli de sa marge opérationnelle pour son exercice décalé 2014/15 en raison de l'anticipation d'une moindre performance de son activité principale "Thermal Power" (centrales thermiques) par manque de grands contrats.
 Cette division, qui fournit des centrales électriques clefs en main et de gros équipements comme des turbines et alternateurs, souffre d'un marché européen de l'électricité en surcapacités.

La révision à la baisse "alors que le groupe cherche à récupérer de l'argent frais par des cessions d'actifs" est appelée à jouer en défaveur de l'action, ont estimé les analystes de Aurel BGC. "L'horizon bouché dans les centrales thermiques induit une incertitude fâcheuse", ont-ils ajouté.

"Malgré une bonne dynamique sur le 3e trimestre pour les commandes chez Transport et Renewable Power et l'activité de Services chez Thermal Power, c'est la faiblesse persistante des commandes de nouvelles centrales qui pèse sur l'amélioration opérationnelle du groupe", a souligné un analyste parisien

"Apparemment même le plan de réduction des coûts" annoncé lors des résultats semestriels (début novembre) "ne suffira pas à maintenir la marge autour de 7%", a-t-il ajouté.

"Le plan de cession d'actifs de 1 à 2 milliards d'euros attendu d'ici fin 2014 devient dorénavant absolument nécessaire afin d'méliorer le profil de cash du groupe compte tenu du tarissement des avances clients et du décalage des paiements à l'avancement", selon lui.

"Si le carnet de commandes représente encore 30 mois de chiffre d'affaires et offre un socle solide d'activité à moyen terme, l'absence d'amélioration prévue pour les ventes de nouvelles centrales pèse fortement sur la rentabilité et le profil de cash", conclut l'analyste parisien.

 

10:34 Oubliées les prises de bénéfice de lundi et mardi dernier pour le titre Cardio3. Depuis mercredi dernier, l'action s'est envolé de l'ordre de 40%. Une clôture positive ce mardi signifierait la cinquième séance consécutive de hausse de Cardio3.

 

10:21 Info service: on attend à 11h la publication de l'indice Zew en Allemagne, la seule donnée macroéconomique de premier plan prévue pour la journée.



Cet indicateur, perçu comme un bon indice de la tenue à venir de l'économie allemande, était en décembre à son plus haut niveau depuis sept ans. Selon LBBW, le baromètre devrait continuer de grimper en janvier, jusqu'à 68 points contre 62 points le mois précédent.

Le Fonds monétaire international dévoilera par ailleurs dans l'après-midi ses nouvelles prévisions pour l'économie mondiale en général et les principaux pays, dont l'Allemagne.

 

10:08 Cardio3 et TiGenix toujours en tête de la cote bruxelloise avec des gains de respectivement 9% et 10%.

 

10:03 Alstom, Bouygues et GDF Suez freinent l'indice parisien Cac40 ce matin.

 

09:43 |Lepoint à l'ouverture des marchés|

A savoir

Les principales Bourses européennes ont ouvert en légère hausse mardi, dans la foulée des places asiatiques après la décision surprise de banque centrale chinoise d'injecter des fonds supplémentaires dans le système financier pour endiguer la hausse des taux sur les marchés monétaires.

À Paris, le CAC 40 avançait de 0,05% (+ 2,19 points) à 4.325,05 points vers 08h35 GMT. À Francfort, le Dax gagnait 0,19% et à Londres, le FTSE 0,11%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 prenait 0,28%.

"Les craintes récurrentes d'une raréfaction du crédit et les derniers indicateurs macro-économiques suggérant un ralentissement n'avaient pas manqué de soulever des inquiétudes sur l'état de la deuxième puissance économique mondiale", a noté Jonathan Sudaria, courtier chez Capital Spreads."Ceci étant dit, la détente sur les marchés monétaires a donné un coup de fouet aux Bourses asiatiques et nous devrions voir cet optimisme perdurer en Europe."

Comme les places européennes évoluent non loin d'un pic de cinq ans et demi atteint la semaine dernière, nombre d'investisseurs sont d'avis qu'il faut de très bons résultats d'entreprise pour qu'elles puissent continuer leur marche en avant.

Or, à part ceux d'Unilever, les chiffres du jour ne semblent guère aller dans ce sens.

Le titre Alstom, plus forte baisse de l'indice EuroStoxx 600, plonge de 12% après que le spécialiste français des infrastructures électriques et ferroviaires a abaissé mardi ses prévisions de marge et de trésorerie en raison de la faiblesse persistante du marché des nouvelles centrales thermiques. Dans son sillage, Bouygues perd plus de 5%.

Toujours à Paris, Remy Cointreau, également l'une des plus fortes baisses de ce début de matinée, cède 3% à la suite de l'annonce par le groupe d'une baisse de 18,9% de ses ventes à taux de change constants au troisième trimestre, plombées par un violent décrochage de ses ventes de cognac Rémy
Martin en Chine.

Ailleurs en Europe, le groupe chimique néerlandais DSM a annoncé un bénéfice d'exploitation 2013 inférieur à ses objectifs, du fait de la faiblesse de son activité de nutrition et d'un effet de change négatif, ce qui entraîne un chute de plus de 8% du titre.

SAP perd plus de 1,5% après que le fabricant de logiciels allemand a dit que des investissements additionnels dans son activité de "cloud" - l'informatique dématérialisée - l'amenaient à reporter à 2017 ses objectifs initialement retenus pour 2015.

L'action Unilever (+3,5%) affiche la plus forte hausse de l'indice Euro Stoxx 50 après que le géant anglo-néerlandais des biens de consommation courante a annoncé des résultats 2013 supérieurs aux attentes.

 

 

09:38 GDF Suez va croître principalement de façon organique et ne prévoit pas de grosse acquisition, a déclaré mardi son PDG, Gérard Mestrallet lors d'une présentation de ses voeux à la presse.

Il a également déclaré ne pas avoir fait d'offre de rachat du groupe pétrolier canadien Talisman Energy. Des sources bancaires et industrielles avaient indiqué à Reuters que GDF Suez étudiait la possibilité de réaliser entre 10 et 20 milliards de dollars d'acquisitions hors d'Europe et ajouté que le groupe avait approché en vain Talisman Energy.

Gérard Mestrallet a en outre déclaré que GDF Suez ne prévoyait pas d'introduire en bourse sa filiale Cofely, spécialisée dans les services énergétiques. "Il n'est pas question de se séparer de cette activité, qui est un énorme atout", a-t-il expliqué.

GDF Suez lâche 1,6%.

 

09:13 SocGen abaisse sa recommandation d'"achat" à "conserver". L'objectif de cours ramené de 32 à 26 euros.

 

09:12 Boum! Alstom décroche de plus 12% après l'annonce qu'il différait son objectif de rebond de sa marge opérationnelle.

Le géant industriel français a dit prévoir un repli de sa marge opérationnelle pour son exercice décalé 2014/15 en raison de l'anticipation d'une moindre performance de son activité principale "Thermal Power" (centrales thermiques) par manque de grands contrats.
Cette division, qui fournit des centrales électriques clefs en main et des gros équipements comme des turbines et alternateurs, souffre d'un marché européen de l'électricité en surcapacités.

Pour l'exercice en cours, qui s'achèvera fin mars, Alstom a toutefois confirmé dans un communiqué sa prévision d'une marge opérationnelle "stable" autour de 7% et d'une croissance organique "modeste", mais a prévenu que son flux de trésorerie disponible resterait négatif au second semestre, alors qu'il l'attendait dans le vert auparavant, "en raison de l'impact du décalage de certaines commandes qui étaient attendues".

 

 

 

09:07 Cardio3: +6,01% à 52,90 euros!

 

09:04 | Opening Bell |


Amsterdam: +0,03%
Bruxelles: -0,22%
Francfort: +0,15%
Londres: +0,07%
Paris: -0,04%
Milan: +0,62%
Madrid: +0,24%

 

08:35 DNB relève son conseil sur Euronav à "conserver" contre "vendre" avant. Nomura change d'opinion sur bpost et passe à "neutre" contre "acheter" avant.

 

08:25 Le groupe chimique Solvay offre 32,6 millions de dollars (24 millions d'euros) pour Plextronics, spécialiste de l'électronique imprimée. Solvay avait déjà une participation minoritaire dans la société, qui a dû demandé la protection de ses créanciers. Solvay logerait cet investissement dans sa récente division " Nouveaux développements de produits".

 

08:13 UCB annonce qu'il va rembourser ses obligations convertibles à 4,50 % de 500 millions d'euros  arrivant à maturité en 2015. Le remboursement aura lieu le 12 mars 2014 à la valeur nominale, majorée des intérêts courus jusqu’à cette date. Le droit de la Société d’exercer cette option résulte du fait que la Parity Value a dépassé 65,000 euros chacun des 20 jours de cotation jusqu'au et y compris le 20 janvier  2014.

 

08:09 Voilà une information qui pourrait bien saper le moral des actionnaires de SAP ce matin. L'éditeur allemand de logiciels SAP a fait savoir mardi que des investissements additionnels dans son activité de "cloud" - l'informatique dématérialisée - l'amenaient à reporter à 2017 ses objectifs initialement retenus pour 2015. L'objectif d'une marge opérationnelle de 35% sera atteint non en 2015 mais en 2017, date à laquelle le chiffre d'affaires devrait dépasser les 22 milliards d'euros, dont 3,0-3,5 milliards dans le cloud, a précisé le groupe.

 

07:59 La Bourse de Tokyo a fini en hausse près de 1% mardi, la place japonaise mettant fin à une série de trois baisses consécutives à la faveur du repli de yen et du sentiment que les résultats d'entreprise vont être bons.

L'indice Nikkei a gagné 0,99%, soit 154,28 points, à 15.795,96 et le Topix, plus large, a pris 2,09 points (+0,16%) à 1.295,95.

 

07:57 Une des valeur à suivre ce matin: BNP Paribas. JP Morgan a relevé sa recommandation de "neutre" à "surpondérer" avec un
objectif de cours porté de 54 à 66 euros.

 

07:55 A un peu plus d'une heure de l'ouverture des marchés en Europe, voici un topo de la situation sur les marchés.

 

A savoir

Les principales Bourses européennes sont attendues en légère hausse à l'ouverture mardi, dans le sillage des places asiatiques, alors que la saison des résultats commence à monter en puissance.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien  pourrait gagner jusqu'à 0,3% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,5% et le FTSE à Londres 0,3%.

La Bourse de Tokyo a terminé en fini en hausse de près de 1%, mettant fin à une série de trois baisses consécutives à la faveur du repli de yen et du sentiment que les résultats d'entreprise vont être bons.

Les places asiatiques dans leur ensemble ont été dopées par la décision inattendue de la banque centrale chinoise d'injecter des fonds supplémentaires dans les marchés monétaires afin d'endiguer une récente hausse des taux.

Le dollar avance contre le yen à la suite d'un article du Wall Street Journal disant que la Réserve fédérale pourrait annoncer dès la prochaine réunion de son comité de politique monétaire, prévue les 28 et 29 janvier, une nouvelle diminution de 10 milliards de dollars de son programme d'assouplissement quantitatif.

Une enquête menée il y a une dizaine de jour par Reuters auprès d'économistes a montré que la plupart d'entre eux tablent effectivement sur un nouveau "tapering" à la fin du mois.

Les cours du Brent étaient coincés entre la perspective d'une augmentation de l'offre du fait de la mise en oeuvre de l'accord sur le nucléaire iranien et les tensions persistantes entourant les livraisons en provenance d'Irak et d'Afrique.

 

07:54 Bonjour à toutes et tous. Bienvenue sur le "market live" de L'Echo. Je (David Collin) vous accompagne jusqu'à 15h pour vous informer minute par minute des principaux évènements de cette séance de Bourse.

 

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés