Les marchés européens ont fini en ordre dispersé

Les marchés européens ont fini en ordre dispersé, après le plus bas de 13 mois atteint par l'indice du secteur manufacturier pour la zone euro. La semaine sera rythmée par la réunion de la BCE (jeudi) et les chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis (vendredi). La croissance du secteur manufacturier chinois a été la plus faible depuis trois mois. Wall Street est fermée ce lundi. Nyrstar a été recherchée, après l'annonce de son plan de refinancement.

Tout au long de la journée, L'Echo vous offre la possibilité de suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel, à travers les informations de la rédaction, les commentaires des courtiers, les déclarations de traders et autres  économistes sur les réseaux sociaux... Des suggestions, questions ou remarques? N'hésitez pas à nous en faire  part, nous essaierons d'en tenir compte.

17:45 Voici la clôture des principaux marchés européens:

16:39 Le cuivre perd de la valeur à Londres, sur des indices selon lesquels la demande industrielle va reculer en Chine, le plus gros consommateur de ce métal au monde.  L'indice des acheteurs industriels chinois est passé de 51,7 en juillet à 51,1 en août, alors que les économistes s'attendaient à 51,2 selon Bloomberg. Le cuivre pour livraison à 3 mois glisse de 0,6% à 6.938,25 dollars la tonne.

15:32 La France a emprunté 8,179 milliard d'euros à court terme lundi sur les marchés à des taux négatifs, lors d'une opération qui a suscité une forte demande, a annoncé l'Agence France Trésor (AFT).

Lors de cette émission, la France entendait emprunter entre 7,0 et 8,2 milliards d'euros, a rappelé l'AFT, chargée de placer la dette française sur les marchés financiers.

Lors de la dernière opération similaire le 25 août, la France s'est endettée à des taux négatifs pour la première fois depuis le 6 mai 2013 sur ce type d'échéances de court terme.

Les taux négatifs signifient que les investisseurs, qui cherchent à tout prix des placements sûrs, perdent de l'argent en prêtant à la France.

14:45 Wall Street n'ouvrira pas ses portes aujourd'hui, pour cause de jour férié aux Etats-Unis.

pic.twitter.com/sEJfyflJyo— Steve Collins (@TradeDesk_Steve) 1 Septembre 2014

 

13:39 Voici quelques commentaires de Nyrstar sur l'opération de refinancement annoncée ce matin avant l'ouverture de la bourse.

Grâce à son plan global de financement qui comprend notamment une augmentation de capital à hauteur de 250 millions d'euros, Nyrstar, active dans l'extraction minière et de métaux et singulièrement dans la production de zinc, "continuera de faire ce qu'elle fait actuellement mais en mieux et en plus large", ont déclaré lundi ses responsables au cours d'une conférence de presse.

Le plan, qui vise à renforcer la flexibilité financière de l'entreprise cotée en bourse et doit lui permettre "de maximiser les opportunités de croissance à long terme", prévoit également l'émission d'obligations, à échéance 2019, pour un montant de 350 millions d'euros, soit un total de 600 millions d'euros pour les deux opérations. Le produit de celles-ci doit permettre à Nyrstar de procéder "au refinancement de ses obligations 2015 avant leur date d'échéance en 2015, et de gérer proactivement une partie de ses obligations 2016 venant à échéance en 2016". Actuellement, des obligations 2015 pour un montant en principal total de 220 millions d'euros et des obligations 2016 pour un montant en principal total de 515 millions d'euros sont en circulation.

Nyrstar prévoit en outre d'investir quelque 68 millions d'euros dans le développement de sa fonderie australienne de Port Pirie, de poursuivre son programme d'investissement et de croissance mais aussi de réduire sa dette nette.

"La réalisation de ces opérations sur les marchés des capitaux devrait améliorer de manière significative la flexibilité et la position financières de Nyrstar. Nous répondons de manière proactive à l'échéance de nos obligations 2015 à court terme, nous préparons l'échéance de nos obligations 2016, et dégageons du nouveau capital à croissance significatif au profit de la continuation de l'exécution de notre stratégie", a de son côté commenté Roland Junck, l'administrateur délégué de Nyrstar.

"Ces opérations clôtureront le grand chapitre ouvert au niveau du zinc. Ce qu'il se passera ensuite? On verra. Nous devons d'abord réaliser les opportunités qui s'offrent à nous", a-t-il ajouté sans s'avancer sur le terrain du retour attendu pour les actionnaires. "Nous ne pouvons faire aucune projection mais fondamentalement, la situation du marché est encourageante", a conclu le responsable.

13:30 La Bourse russe devrait se crasher estime JP Morgan. La baisse du rouble est déjà sur la mauvaise pente.

JP Morgan expects #Russia's stockmarket to crash. Russian #ruble doing very badly already, reports German @welt https://t.co/2oWGcE1oZ3— Anke SchmidtFelzmann (@anke_sf) 1 Septembre 2014

 

Tous les jours de la semaine, pendant l'heure du midi, L'Echo organise un chat avec pour thème l'actualité boursière du moment. Rejoignez-nous!

 

 

 

12:29 |Le point sur les marchés en milieu de journée|

A savoir

Les Bourses européennes évoluent dans le rouge à la mi-journée lundi, la publication des chiffres définitifs des enquêtes PMI dans le secteur manufacturier ayant incité les investisseurs à passer à la vente après une ouverture stable. Aux Etats-Unis, où l'on célèbre ce lundi le Labor Day (fête du travail), les marchés restent fermés.

À Paris, le CAC 40 cède 0,31% (13,37 points) à 4.367,67 points vers 10h20 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,17% et à Londres, le FTSE recule de 0,05%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 abandonne 0,15%.

La croissance de l'activité manufacturière a ralenti plus fortement que prévu en août dans la zone euro, montrent les résultats définitifs des enquêtes réalisées auprès des directeurs d'achats qui témoignent notamment des difficultés que rencontre le secteur pour engranger les commandes.

Le secteur télécoms français est plombé par la publication semestrielle d'Iliad (-3,68%, plus forte baisse du SBF 120 ) marquée par des résultats jugés moins bons qu'attendu et une concurrence accrue sur le segment du fixe. Orange lâche 2,86%, Bouygues 0,93% et Numericable 0,22%.

Sur le marché des changes, l'euro avance timidement contre le dollar, tout en restant bien en deçà des 1,32 dollar, tandis que la livre sterling recule à la fois contre la monnaie européenne et le billet vert après la publication des indices PMI manufacturier qui témoignent eux aussi d'un ralentissement de l'activité en Grande-Bretagne.

Les cours du brut évoluent en petite baisse, les investisseurs estimant que l'offre est largement suffisante pour combler la demande.

12:17 Mario Draghi sur la sellette, le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi sera reçu lundi dans l'après-midi par François Hollande, après s'être entretenu au téléphone avec Angela Merkel il y a quelques jours, a confirmé lundi le porte-parole de la chancelière allemande.

"Je peux confirmer qu'il y a eu un entretien téléphonique, comme il y en a à l'occasion" entre Mme Merkel et M. Draghi, a déclaré lundi lors d'un point de presse du gouvernement Steffen Seibert. C'est M. Draghi qui a appelé la chancelière, a précisé M. Seibert.

L'hebdomadaire Der Spiegel rapportait dans son édition de lundi que Mme Merkel s'était "emparée de son téléphone pour interroger M. Draghi" et savoir "ce qu'il avait voulu dire" dans un discours très remarqué aux Etats-Unis le 22 août. Selon M. Seibert cette version du Spiegel "n'a rien à voir avec la vérité et les faits".

M. Draghi est sur la sellette à quelques jours de la réunion de rentrée de l'institution monétaire, et alors que l'inflation toujours plus basse, tombée à 0,3% en août sur un an en zone euro, préoccupe les responsables politiques et monétaires européens. La plupart des économistes n'attendent aucune décision nouvelle de la part de la BCE jeudi, mais un discours plus offensif de l'Italien.

A Jackson Hole, aux Etats-Unis, M. Draghi a tenu des propos très remarqués, en se disant prêt à "ajuster davantage" la politique monétaire en zone euro. Cela a été interprété par certains comme l'annonce de nouvelles mesures "à l'américaine", qui pourraient passer par un financement direct des États.

La rencontre entre MM. Draghi et Hollande est prévue à 16h à l'Elysée, selon l'agenda diffusé par la présidence de la République. Interrogée par l'AFP, un responsable de la communication de la BCE a indiqué que les deux hommes allaient "discuter de la situation économique de la zone euro".

11:37

 

11:21 Les indices européens repartent à la baisse, après le plus bas de 13 mois atteint par l'indice du secteur manufacturier pour la zone euro. S'ajoute à cela l'absence de repères en provenance de Wall Street qui est fermée ce lundi en raison d'un jour férié. La réunion de la BCE jeudi et les chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis contribuent à la prudence observée ce matin.

11:00  Illiad recule de 3,8% après la publication d'une dépêche de Bloomberg qui rapporte que le groupe de télécommunications s'est  adressé à des fonds de capital-investissement pour formuler une offre améliorée sur T-Mobile US que Deutsche Telekom (+0,35%) cherche à vendre.

 

10:32

10:30 L'activité a ralenti le mois dernier dans la zone euro jusqu'à tomber à un plus bas de 13 mois, indiquent les
résultats de l'enquête PMI de Markit publiée lundi.

L'indice du secteur manufacturier est tombé à 50,7 dans sa version définitive après avoir été indiqué à 50,8 dans l'estimation flash et après 51,8 en juillet.

La composante de la production a quant à elle reculé à 51,0 en août après 52,7 le mois précédent et contre 50,9 en première estimation.

Eurozone #manufacturing near stalling in Aug. PMI at 13-month low of 50.7 v 51.8 Jul http://t.co/4ZwgrxctFj pic.twitter.com/9pt0bWGRSg— Chris Williamson (@WilliamsonChris) 1 Septembre 2014

 

10:04 Nyrstar accélère ses gains: +9%! Le plan de refinancement est visiblement apprécié des investisseurs.

09:55 La Banque Degroof corrige le tir sur UCB et Luxempart.

UCB - L'objectif de cours passe à 65 euros contre 62 euros avant. L'avis reste à "réduire".

LUXEMPART - L'objectif de cours passe à 34 euros contre 33 euros avant. L'avis reste à "conserver".

 

09:41 

 

09:32 KBC Securities ajuste le tir sur Brederode, CFE, Elia, Hamon, Thrombogenics et UCB.

BREDERODE - KBC Securities passe à accumuler contre conserver. L'objectif de cours passe à 31 euros contre 27 euros.

CFE - KBC Securities ajuste l'objectif de cours à 100 euros contre 90 euros. Le conseil reste à acheter.

ELIA - KBC Securities passe à accumuler contre conserver. L'objectif de cours reste à 39 euros.

HAMON - KBC Securities ajuste l'objectif de cours à 12 euros contre 16 euros. Le conseil reste à conserver.

THROMBOGENICS - KBC Securities ajuste l'objectif de cours à 9 euros contre 11 euros. Le conseil passe à conserver contre vendre.

UCB - KBC Securities ajuste l'objectif de cours à 70 euros contre 65 euros. Le conseil reste à conserver.

 

09:11 Nyrstar: +2%. Le smelter a annoncé ce matin un plan de refinancement en trois étapes (Lien vers l'article).

09:10 Theolia dégringole de 18,6% à la reprise des cotations. Le titre était suspendu depuis mardi dernier. La société a trouvé un accord lui permettant de restructurer sa lourde dette obligataire, qui menaçait son existence même.

09:05 Tendance positive ce matin sur les marchés européens.

08:48 |Le point avant l'ouverture des marchés|

A savoir

La Bourse de Paris devrait débuter la semaine dans le calme lundi, en raison d'un jour férié aux États-Unis, alors que de nombreux nombreux événements économiques sont prévus dans les prochains jours dont une réunion de la Banque centrale européenne.

Le contrat à terme sur le CAC prenait 0,08% une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance.

Vendredi, l'indice avait terminé en légère hausse, prenant 0,34% à 4.381,04 points.

De même, Wall Street a terminé dans le vert à la veille du week-end et emmené le S&P 500 à un nouveau record. Le Dow Jones a gagné 0,11% et le Nasdaq, 0,5%.

"La géopolitique et les banques centrales seront suivies cette semaine, mais cette dernière devrait s'ouvrir dans le calme avec un jour férié aux États-Unis", résument les économistes chez Crédit Agricole CIB.

Les marchés américains resteront portes closes à l'occasion du Labor Day (le jour du Travail), ce qui devrait entraîner une baisse des volumes d'échanges sur les indices européens qui se voient privés de leur boussole habituelle.

La séance étant dépourvue de tout indicateur outre-Atlantique, les investisseurs regarderont dans la matinée l'estimation finale de l'indice PMI manufacturier en zone euro pour août, qui devrait confirmer le ralentissement de l'activité.

Les opérateurs pourraient par ailleurs ne pas prendre trop d'initiatives puisque "le risque géopolitique va probablement continuer à assombrir le marché", rappelle Crédit Agricole CIB.

"L'activité du marché sera potentiellement plus faible que d'habitude" mais ce dernier devrait rester "tendu" en raison des événements en Ukraine, estime pour sa part Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

La Commission européenne doit présenter des nouvelles sanctions contre la Russie d'ici la fin de la semaine aux dirigeants européens, qui prendront une décision "en fonction de l'évolution de la situation sur le terrain".

De son côté, Vladimir Poutine a évoqué pour la première fois l'idée d'un "statut étatique" pour les régions rebelles de l'Est.

En dehors de la géopolitique, les marchés se préparent à une fin de semaine particulièrement chargée sur le plan économique, avec une réunion de la BCE jeudi et la publication des chiffres de l'emploi aux États-Unis vendredi.

"Les marchés attendent de voir quelles actions la BCE va prendre après le discours accommodant de (son président Mario) Draghi lors du symposium de Jackson Hole", souligne Crédit Agricole CIB.

Les analystes sont d'accord pour dire que l'annonce d'un programme de rachat d'actifs, plébiscité par certains investisseurs, est très improbable, même si les risques déflationnistes planent toujours au-dessus de la zone euro.

08:42  Fiat-Chrysler  vise une première cotation de ses actions à New York le 13 octobre, a dit samedi Sergio Marchionne, administrateur délégué de la nouvelle entité, ajoutant que toute décision au sujet d'une éventuelle augmentation de capital serait prise à la fin de ce mois-là.

08:35  Havas -Barclays relève sa recommandation de "pondération en ligne" à "surpondérer" avec un objectif de cours porté de 6,50 à 7 euros.

08:30 

La cession annoncée dimanche soir s'inscrit dans la stratégie de Barclays qui vise à s'éloigner du secteur bancaire continental pour concentrer ses efforts en Grande-Bretagne et redresser sa rentabilité.

Du côté de Caixa, ce rachat s'ajoute à une longue série d'acquisitions, la banque basée à Barcelone ayant profité des effets de la crise pour reprendre un grand nombre d'établissements bancaires essorés par l'explosion de la bulle immobilière.

Caixa dispose déjà du plus important réseau d'agences bancaires en Espagne et la reprise des actifs de Barclays va lui permettre de mettre la main sur 270 agences de plus dont la plupart sont situées à Madrid. La banque catalane récupérera en outre environ 2.400 salariés et des actifs en gestion de l'ordre de 21,6 milliards d'euros.

08:22 Le produit intérieur brut de l'Allemagne s'est contracté de 0,2% au deuxième trimestre par rapport aux trois premiers mois de l'année, affichant sur un an une croissance de 0,8%, a annoncé lundi l'Office fédéral de la statistique en confirmant ses estimations préliminaires communiquées le 14 août.

08:18 L'activité manufacturière accélère au Japon mais ralentit en Chine.

  • L'activité manufactuière a accéléré en août mais à un rythme un peu inférieur à ce qui avait été initialement estimé, montrent lundi les chiffres définitifs de l'enquête mensuelle Markit/JMMA.
    L'indice PMI définitif est ressorti à 52,2 en données corrigées des variations saisonnières, après 50,5 en juillet, alors qu'il avait été annoncé à 52,4 en version flash le 21 août. Il reste ainsi supérieur au seuil de 50, qui sépare une contraction d'une expansion de l'activité, pour le troisième mois consécutif et affiche également son rythme le plus rapide depuis le mois de mars.
  • A l'inverse, la croissance du secteur manufacturier chinois a été en août la plus faible depuis trois mois, sous le coup d'un ralentissement de la production et des entrées de commandes, montre une enquête privée publiée lundi.
    L'indice PMI HSBC/Markit a reculé à 50,2 dans sa version définitive, au plus bas depuis mai, après avoir atteint en juillet un plus haut de 18 mois de 51,7. Il se maintient toutefois pour le troisième mois consécutif au-dessus de 50, niveau à partir duquel il rend compte d'une croissance de l'activité.


08:17 Wall Street est fermée ce lundi en raison d'un jour férié dans le pays pour la fête du travail ("Labor Day").

08:12 La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,34% lundi, soutenue par les gains enregistrés par les petites et moyennes capitalisations, mais cette progression a été freinée par les craintes qui pèsent sur la reprise économique japonaise.

L'indice Nikkei a gagné 52,01 points à 15.476,60 et le Topix, plus large, a pris 5,09 points (0,4%) à 1.283,06.

Les investisseurs se sont détournés en partie des grands titres industriels japonais, les plus soumis aux tensions géopolitiques actuelles, privilégiant les actions de groupes moins réputés mais aux trajectoires plus lisibles.

07:58 Quelques valeurs belges à tenir à l’oeil ce matin puisqu'elles ont publié des communiqués de presse:

ABLYNX - La société de biotechnologie, Ablynx, vient de signer un contrat de licence avec Eddingpharm afin de développer et commercialiser son anti-TNF Nanobody en Grande Chine. Lire la suite de l'article.

AEDIFICA - Acquisition du site Oase à Tirlemont. La valeur conventionnelle du site (y compris le terrain) s'élève à environ 24 millions d'euros.

NYRSTAR - Nyrstar lance une augmentation de capital pour ses actionnaires et une offre d'obligations pour les institutionnels. Ensuite, la société va profiter du produit récolté pour refinancer ses propres obligations. Lire la suite de l'article.

TIGENIX - TiGenix a annoncé les nominations du Dr Marie Paule Richard au poste de Chief Medical Officer et du Dr Mary Carmen Diez au poste de Vice-présidente aux affaires médicales et à la commercialisation des nouveaux produits.

THROMBOGENICS - Le Jetrea est désormais remboursé en Espagne.

UCB - Le Vimpat d'UCB, médicament antiépileptique, vient de recevoir l'approbation de la FDA (Food & Drug Administration, le gendarme de la santé aux USA) en tant que monothérapie pour traiter les patients atteints de crises partielles. L'organisme a aussi accepté l'utilisation da la nouvelle dose unique pour toutes les formulations du Vimpat.Aussi bien pour les thérapies uniques que dans le cadre d'un traitement d'appoint. Lire la suite de l'article.

07:55 Euronext - ING entame son suivi avec une recommandation "acheter" et un objectif de cours de 23 euros.

07:47 Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur le "market live" de L'Echo qui vous permet de suivre minute par minute les grands moments de cette séance de Bourse.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés