1. Les marchés
  2. Live blog
live

Les marchés européens portés par des espoirs sur la Chine

Les marchés européens ont fini en hausse, dans l'espoir de chiffres rassurants sur l'économie chinoise lundi prochain. Les secteurs les plus exposés à la Chine ont tiré la hausse boursière en Europe. Les cycliques ont soutenu le Bel 20. Colruyt a subi un détachement de dividende.
  • A l'agenda lundi prochain

    Notre Market Live se termine. Merci pour votre fidélité! Avant le week-end, nous vous proposons encore quelques informations importantes reprises dans l'agenda de lundi prochain, ci-après.

    La semaine débutera en force avec les chiffres des indices PMI en Chine et les ventes de détail en Allemagne.

    Nous vous fixons rendez-vous dès lundi matin à 7h30 pour un nouveau suivi en direct de l'actualité boursière. D'ici là, excellent week-end!

  • Retour sur la séance du jour en Europe et à Bruxelles

    Faute de nouvelles informations sur la santé de l’économie européenne, les investisseurs sont restés à l’achat, ce vendredi, dans l’espoir d’une embellie conjoncturelle. En particulier, le marché semble parier sur une bonne surprise lors de la publication des indices PMI chinois qui seront dévoilés lundi prochain.

    Le ralentissement de la croissance en Chine explique en grande partie la baisse de la vigueur des affaires des entreprises aux deuxième et troisième trimestres car les exportations des sociétés occidentales vers la deuxième économie mondiale sont sous pression.

    Ce vendredi, les espoirs d’une amélioration des perspectives économiques chinoises ont soutenu les valeurs cycliques, notamment dans les secteurs de l’auto et des matières premières, très dépendants de la demande venant de Chine, le premier pays consommateur de ressources de base au monde.

    Ce pari d’une amélioration chinoise a permis aux principaux indices européens de progresser en clôture, de façon modérée toutefois, car les risques pour les affaires des entreprises, comme le Brexit et le ralentissement de la croissance chinoise, persistent. À Paris, le Cac 40  a gagné 0,36%. À Francfort, le Dax  a pris 0,75%. À Londres, le FTSE 100  a avancé de 1,02% aidé par une baisse de la livre sterling.

    En Bourse de Bruxelles, les intervenants du marché ont concentré leurs achats sur les valeurs cycliques. Ce mouvement a permis au Bel 20  d’afficher un gain de 0,39% en clôture.

    Les actions des sociétés exposées au marché chinois se sont distinguées. Umicore , qui réalise 30% de son chiffre d’affaires en Asie, a progressé de 1,21%. Solvay , dont les ventes en Asie représentent également environ 30% de l’ensemble du chiffre d’affaires, a grimpé de 2,47%.

     

  • Clôture en Europe

    Bel 20: +0,39% à 3.712,08 points

    AEX: +0,10% à 578,31 points

    Cac 40: +0,36% à 5.640,58 points

    Dax: +0,75% à 12.380,94 points

    FTSE 100: +1,02% à 7.426,21 points

  • Le Nasdaq de retour à l'équilibre

    Après un passage en territoire négatif peu après l'ouverture, l'indice Nasdaq  a remonté la pente et est actuellement quasiment inchangé. Le Dow Jones  maintient quant à lui ses gains.

  • L'Arabie saoudite, l'Iran et les USA font tanguer les prix pétroliers

    Les prix pétroliers sont quelque peu chahutés ce vendredi.

    • Première chute en début d'après-midi: le baril de Brent baisse de 1 dollar > C'est la conséquence d'informations de presse concernant une décision supposée de l'Arabie saoudite de prononcer un cessez-le-feu partiel au Yémen, une mesure qui apaiserait les tensions dans la région et lèverait des menaces sur la production pétrolière saoudienne.
    • Deuxième chute en milieu d'après-midi: le baril de Brent perd 0,5 dollar supplémentaire > Cette fois, c'est au tour de l'Iran d'influencer le marché: le président iranien Hassan Rohani déclare que les Etats-Unis ont mis sur la table une levée des sanctions en échange d'une reprise du dialogue entre les deux pays.
    • Troisième mouvement dans la foulée: remontée du cours du Brent de 0,5 dollar > Le président des Etats-Unis, Donald Trump, déclare, via Twitter, que l'Iran aurait voulu une telle proposition mais qu'il a refusé...

    Cours du baril de Brent - intraday 2019-09-27 ©Bloomberg

  • USA: la confiance des consommateurs supérieure aux attentes

    La confiance des ménages américains s'est améliorée en cette fin de septembre, tout en restant contenue après un plongeon en août, reflétant la peristance d'inquiétudes sur les tensions commerciales et les risques pesant sur l'économie.

    L'indice du sentiment des consommateurs de l'Université du Michigan a grimpé à 93,2 après une première estimation à 92 et 89,8 en août, selon les données publiées ce vendredi. La version finale de l'indicateur conjoncturel dépasse les estimations des économistes.

  • Wall Street ouvre en hausse

    La Bourse de New York entame la dernière séance de la semaine du bon pied. Dans les premiers échanges, le Dow Jones  gagne 0,28% et le Nasdaq  progresse de 0,20%.

  • Un pari sur la Chine peut expliquer la hausse du jour

    Les observateurs des marchés cherchent des explications à la progression des indices boursiers de ce vendredi, alors que les nouvelles ne sont pas rassurantes, tant en ce qui concerne le conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis qu'au sujet du Brexit ou encore des péripéties qui entourent la procédure de destitution de Donald Trump.

    Un élément pourrait expliquer la prolongation du rebond entamé jeudi. Lundi, les investisseurs pourront prendre connaissance des indices PMI chinois définitifs pour le mois de septembre. Il est à espérer que ceux-ci traduiront une stabilisation de l'économie chinoise, après le ralentissement observé ces derniers mois.

    Le marché semble en tout cas parier sur cette embellie car les secteurs qui tirent la hausse boursière du jour sont ceux qui sont le plus exposés à l'économie chinoise, comme le secteur auto ou celui des sociétés actives dans les matières premières, dont la Chine est le premier pays consommateur au monde.

    Lundi, les chiffre des PMI chinois seront donc probablement déterminants pour la tendance boursière du jour...

  • USA: l'inflation reste stable en août

    L'inflation annuelle aux Etats-Unis s'est établie à 1,4% pour le quatrième mois d'affilée, restant ainsi loin des 2% visés par la Banque centrale américaine, selon l'indice PCE publié par le département du Commerce. En revanche, l'inflation dite sous-jacente, c'est-à-dire hors prix des secteurs de l'alimentaire et de l'énergie très volatiles, a continué à accélérer, se hissant à 1,8%. Elle retrouve ainsi le niveau du mois de janvier. Pour juillet, le ministère américain a révisé en hausse l'inflation sous-jacente à 1,7% soit +0,1 point.

    Sur un mois, les prix ont stagné en août après une hausse de 0,2% en juillet. C'est inférieur aux attentes des analystes qui tablaient sur +0,1%. Ils progressent de 0,1% pour l'indice hors prix de l'alimentation et de l'énergie, inférieur également aux projections des analystes (+0,2%).

  • "Les investisseurs tentent d'y voir plus clair "

    "Les investisseurs tentent d'y voir plus clair au milieu de tout le bruit concernant les deux grands thèmes du moment : 'l'affaire ukrainienne' de Donald Trump et les prochaines négociations commerciales sino-américaines"
    Franklin Pichard
    gérant chez Kiplink Finances

  • Les principales valeurs à suivre à Wall Street

    * MICRON TECHNOLOGY a annoncé jeudi une prévision de bénéfice inférieure aux attentes pour le premier trimestre de son exercice décalé en raison des incertitudes économiques et commerciales et malgré des signes d'amélioration de la demande de semi-conducteurs. L'action du groupe américain perd 5,7% dans les échanges avant-Bourse et fait reculer ses concurrents NVIDIA , ADVANCED MICRO DEVICES et WESTERN DIGITAL .

    * DELTA AIR LINES a annoncé jeudi une prise de participation de 20% dans LATAM Airlines pour 1,9 milliard de dollar (1,74 milliard d'euros), une opération qui met fin à l'alliance entre la compagnie chilienne et AMERICAN AIRLINES.

    * APPLE envisage de projeter des longs métrages dans les salles de cinéma avant de les diffuser sur son service de streaming Apple TV+ dont le lancement est prévu le 1er novembre, rapporte vendredi le Wall Street Journal, qui cite des personnes proches de ces projets.

    * WESTERN UNION - Guggenheim a relevé sa recommandation à "acheter" contre "neutre".

  • Wall Street attendue en territoire positif

    Wall Street est attendue en légère hausse et les Bourses européennes progressent à mi-séance, soutenues par les espoirs de détente entre les Etats-Unis et la Chine sur le commerce ainsi que par les valeurs minières cotées à Londres grâce à la baisse de la livre sterling.

    →  Les contrats à terme sur les principaux indices américains signalent une ouverture en progression d'environ 0,2%.

  • L'Arabie saoudite accepte une trêve partielle au Yémen

    L'Arabie saoudite a accepté de mettre en oeuvre un cessez-le-feu partiel au Yémen, rapportent vendredi des sources informées citées par le Wall Street Journal. En réaction, les prix du pétrole baissent quelque peu.

  • La France prévoit de lever 205 milliards d'euros d'obligations en 2020

    La France prévoit de lever 205 milliards d'euros d'obligations à moyen et long terme sur les marchés en 2020, un nouveau record, lié à un besoin de financement en hausse, a annoncé l'Agence France Trésor. Le besoin total prévisionnel de financement de l'État, qui correspond principalement aux dettes arrivant à échéance et au déficit pour l'année, s'élève pour l'an prochain à 230,5 milliards d'euros, contre 225,5 milliards cette année, a précisé l'AFT, chargée de placer la dette du pays sur les marchés.

  • AMS relève son offre sur Osram

    L'autrichien AMS a relevé son offre sur Osram   à 41 euros par action contre 38,50 euros précédemment, valorisant le spécialiste allemand de l'éclairage à près de 4,6 milliards d'euros. Cette offre définitive, destinée à créer un acteur d'envergure mondiale dans les capteurs et les dispositifs d'éclairage, notamment dans la perspective du développement des voitures autonomes, expirera le 1er octobre.

    AMS entend ainsi "mettre fin à toute spéculation au sujet d'une incertaine offre indicative d'une tierce partie", dit le directeur général du groupe autrichien, Alexander Everke, cité dans un communiqué.

  • Le fonds activiste Ciam réitère ses critiques contre la direction de Scor

    Le fonds activiste Ciam a réitéré ses critiques à l'encontre de Denis Kessler, le PDG du réassureur français Scor  , l'accusant de se comporter en propriétaire de l'entreprise "au mépris de l’intérêt de ses actionnaires". "Au cours de l’année 2019, la performance boursière de Scor n’a progressé que de 1% quand ses concurrents Munich Re, Swiss Re et Hanover Re ont connu des hausses respectives de 28,3%, 20,2% et 36,1%", écrit-il.

    Le fonds Ciam en veut à la direction de Scor depuis le rejet à la fin de l'été dernier de l'offre de rachat de l'assureur mutualiste Covéa, premier actionnaire du groupe avec un peu plus de 8% du capital.

  • L'inflation belge passe sous la barre de 1%

    L'inflation a reculé de 1,26% en septembre, à 0,80%. Elle atteint ainsi son plus bas niveau depuis août 2015. Quant à l'indice des prix à la consommation, il a baissé de 0,50 point, soit une baisse de 0,46%.

  • Zone euro: le sentiment économique au plus bas depuis 4 ans

    Le sentiment économique dans la zone euro s'est dégradé plus que prévu en septembre, tombant à un plus bas de plus de quatre ans malgré une amélioration dans le secteur des services, montrent les chiffres publiés par la Commission européenne. L'indice du sentiment économique est revenu à 101,7 points après 103,1 points en août. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 103,0.

    Sa baisse est due à une "détérioration substantielle" de la confiance dans le secteur manufacturier en zone euro, où les usines tournées vers l'exportation souffrent des tensions commerciales, montre l'enquête de la Commission européenne. L'indice du sentiment dans l'industrie a reculé à -8,8 points contre -5,8 points le mois précédent, son plus bas niveau depuis juillet 2013.

  • Richemont rachète le joaillier italien Buccellati

    Le groupe suisse Richemont, numéro deux mondial du luxe, a annoncé le rachat du joaillier italien Buccellati au groupe chinois Gangtai Holding, sans toutefois dévoiler le montant de la transaction. L'acquisition a été finalisée le 26 septembre et n'aura pas d'impact significatif sur ses actifs nets consolidés, ni sur son résultat opérationnel pour l'exercice en cours (clos au 31 mars 2020), a indiqué Richemont dans un communiqué.

    Gangtai Holding avait alors déboursé 196 millions d'euros pour cette participation, le chiffre d'affaires du joaillier italien avoisinant alors 50 millions d'euros, a retracé Patrick Schwendimann, analyste à la Banque cantonale de Zurich, dans un commentaire boursier. "Nous supposons que Richemont a payé entre 200 et 300 millions d'euros", a estimé l'analyste, soulignant que le groupe pouvait se le permettre au regard de ses 2,5 milliards d'euros de trésorerie nette.

  • Le point sur la séance

    Les principales Bourses européennes évoluent en hausse prudente ce vendredi mardi, résistant aux divers motifs d'inquiétudes notamment sur le commerce et la politique américaine, grâce entre autres à la progression des valeurs minières.

    ↔ À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,31% à 5.638,01 points. À Francfort, le Dax prend 0,56% et à Londres, le FTSE grimpe de 0,76%, soutenu par la baisse du sterling. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,39%, le FTSEurofirst 300 de 0,27% et le Stoxx 600 de 0,44%.

    Le fabricant de semi-conducteurs Infineon perd 2,13% après les prévisions de bénéfice trimestriel inférieures aux attentes de l'américain Micron Technology, qui perdait 6,7% en après-Bourse à Wall Street. STMicroelectronics a perdu jusqu'à 1,4% dans les premiers échanges à Paris avant d'effacer ses pertes. 

    L'indice Stoxx des matières premières prend 1,79%, les minières cotées à Londres bénéficiant de la dépréciation de la livre, comme Anglo American (+2,34%) ou Glencore (+2,28%).

  • ArcelorMittal envisagerait la vente d'actifs au Canada et au Brésil

    ArcelorMittal   évaluerait la vente potentielle de certaines de ses activités de minerai de fer, alors que le plus grand sidérurgiste mondial cherche à réduire sa dette en cédant des activités non essentielles, ont déclaré à Bloomberg des personnes proches du dossier.

  • La politique donne le ton aux marchés

    "La procédure d'impeachment (de destitution, ndlr) et l'interminable dossier commercial sont les deux variables qui dictent la tendance des derniers jours sur les marchés"
    Christopher Dembik
    responsable de la recherche économique chez Saxo Banque

  • "Une baisse de taux probable" au Royaume-Uni

    La Banque d'Angleterre pourrait devoir baisser ses taux si les incertitudes entourant le Brexit persistent, a déclaré un responsable de l'institut d'émission. "Si le Royaume-Uni échappait à un Brexit sans accord, la politique monétaire pourrait également aller dans les deux sens et je crois qu'il est très plausible que la prochaine action sur les taux soit vers le bas plutôt que vers le haut", a dit Michael Saunders lors d'un discours devant des chefs d'entreprises.

    La livre sterling creuse ses pertes après ces déclarations pour céder 0,37% face à l'euro et 0,28% face au dollar .

  • Degroof Petercam ajuste le tir sur MDxHealth et Fagron

    Degroof Petercam a légèrement baissé son objectif de cours pour MDxHealth  , passant de 1,2 à 1,1 euro. La recommandation reste à "réduire".

    Le broker a par contre relevé son objectif de cours pour Fagron   à 20 euros contre 19 euros précédemment. La recommandation reste à "acheter".

  • France: stagnation de la consommation des ménages en août

    La consommation des ménages français en biens est restée stable en août sur un mois, marquant le coup après son rebond de 0,4% en juillet, selon les données publiées par l'Insee. Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une hausse de 0,3% des dépenses de consommation le mois dernier. 

    Dans le détail, la stagnation des dépenses de consommation des ménages en biens en août recouvre une nette progression des achats de biens fabriqués (+1,1%), qui a été contrebalancée par la baisse des achats alimentaires (-0,9%) et de la consommation d'énergie (-1,3%).

  • France: les permis de construire baissent en juin-août

    Les permis de construire des logements ont poursuivi leur recul en France entre juin et août, de même que les mises en chantier, malgré une amélioration dans les deux cas en fin de période, selon des chiffres officiels. Entre juin et août, 113.500 nouveaux logements ont été autorisés, soit un déclin de 2,5% par rapport à la même période de 2018, selon les chiffres mensuels du ministère de la Cohésion des Territoires, dont dépend le logement. Pour les mises en chantier, la baisse est de 3,8% à 86.800.

  • France: l'inflation a légèrement ralenti en septembre

    Le rythme de l'inflation sur un an a légèrement ralenti en septembre en France, notamment bridée par le tassement des prix de l'énergie et de l'alimentation, selon une première estimation publiée par l'Insee. L'indice des prix à la consommation (IPC) s'inscrit en hausse de 0,9% sur les douze mois à fin septembre, contre +1,0% à fin mois août. 

    L'indice des prix harmonisés selon les normes européennes IPCH, qui permet les comparaisons avec les autres pays de la zone euro, s'inscrit quant à lui en hausse de 1,1% sur un an, un niveau inférieur aux attentes des économistes interrogés par Reuters, qui tablaient sur une hausse de 1,3%, comparable à celle enregistrée en août.

  • | OPENING BELL |

    AEX +0,07%

    CAC 40 +0,15%

    BEL 20 +0,20%

  • Le cours de MdxHealth va reprendre

    La FSMA vient d'annoncer que le cours de MDxHealth  , suspendu depuis jeudi 13h55, va reprendre à l'ouverture des marchés européens. La biotech a levé 9 millions d’euros via un placement privé (cf. post de 07h38).

  • Basic-Fit compte ouvrir 121 nouveaux clubs en Belgique dans les cinq ans

    Basic-Fit  compte disposer de 300 clubs d'ici 2025, annonce l'enseigne de fitness, qui dispose de 179 établissements en Belgique pour le moment. A l'échelon international, la marque, qui compte déjà de plus de 700 salles, projette de franchir le cap du millier en 2021. Outre les 179 implantations actuelles, 121 nouveaux centres devraient ouvrir leurs portes dans les cinq années à venir. Avec un effectif moyen de 3 à 4 collaborateurs, ce sont 500 emplois qui seront créés par la branche belge de l'enseigne au cours des prochaines années.

    Pour 2021, le groupe, plus grande chaîne de fitness d'Europe, aspire à disposer de 1.000 clubs sur le continent (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg, France et Espagne). Ce sont ainsi 125 nouveaux clubs qui ouvriront leurs portes tous les ans.

  • Au tour de Commerzbank d'abaisser ses prévisions

    La banque allemande Commerzbank   a annoncé jeudi soir ne plus tabler sur une augmentation de ses revenus sous-jacents cette année, alors que son conseil de surveillance a approuvé les plans annoncés la semaine dernière pour réduire ses effectifs et fermer un cinquième de ses succursales. ""En 2019, l'environnement de marché a continué de se dégrader. Cela a été particulièrement évident dans le secteur des entreprises", a-t-elle expliqué dans un communiqué.

    Le groupe a également annoncé la nomination de Bettina Orlopp comme directeur financier, en remplacement de Stephan Engels.

  • Le point sur les marchés avant l'ouverture

    Les principales Bourses européennes devraient ouvrir en très modeste hausse en dépit des incertitudes persistantes sur le front commercial et les remous politiques à Washington.

    → D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner 0,12% à l'ouverture, le Dax à Francfort avancerait de 0,1% et le FTSE à Londres de 0,13%.

    Après la clôture européenne jeudi, des informations divergentes sur le conflit commercial entre les États-Unis et la Chine ont soufflé le chaud et le froid à Wall Street, qui a finalement fini en baisse. Plusieurs médias ont rapporté qu'il était peu probable que les États-Unis prolongent l'autorisation permettant aux entreprises américaines de travailler avec le groupe chinois Huawei.

    Les cours du brut poursuivent leur repli, toujours pénalisés par le retour à la normale de la production saoudienne et la hausse des stocks aux Etats-Unis, qui alimente les craintes de ralentissement de la demande. Le contrat novembre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) perd 0,43%, à 56,17 dollars le baril. Le Brent abandonne 0,77% à 62,26 dollars.

  • Le propriétaire de Blokker veut introduire l'enseigne en bourse

    Michiel Witteveen veut faire entrer en bourse la chaîne de magasins Blokker, qu'il a récemment acquise, d'ici trois ans. Ses principaux actionnaires ne devront pas être des fonds de pension ou de gros investisseurs mais bien des clients qui économisent des timbres. "Chaque carte d'épargne complète rapporte une action. C'est ainsi que je redonne Blokker aux Néerlandais", explique-t-il ainsi vendredi dans le journal Het Financieele Dagblad.

    Selon le journal économique, il est étonnant que Michiel Witteveen parle ouvertement d'une introduction en bourse, alors que la chaîne néerlandaise a subi de lourdes pertes ces dernières années. Il n'est propriétaire de Blokker que depuis quatre mois et depuis deux semaines d'Intertoys. Ces deux sociétés relèvent désormais du groupe Witteveens Mirage Retail, tout comme la chaîne de jouets MaxiToys et celle de produits non alimentaires bon marché Big Bazar. Le patron souhaite amener cet empire de magasins à la bourse dans son intégralité.

    ©BELGAIMAGE

  • Chine: recul des profits dans l'industrie en août

    Les bénéfices des entreprises industrielles chinoises ont reculé en août, après un rebond le mois précédent, alors que la demande intérieure reste dans un contexte de tensions commerciales avec les Etats-Unis. D'après les chiffres officiels, les profits des sociétés du secteur industriel ont chuté en août de 2% en rythme annuel, à 517,8 milliards de yuans (66,5 milliards d'euros environ), après une hausse de 2,6% en juillet.

    La contraction observée en août est principalement due au ralentissement des ventes et à la baisse des prix à la production, détaille Zhu Hong dans une note accompagnant la publication des données du Bureau national de la statistique (BNS). Depuis le début de l'année, les profits industriels ont diminué de 1,7%, une baisse identique à celle enregistrée sur les sept premiers mois de l'année.

  • MDxHealth a renfloué ses caisses

    La biotech MDxHealth  , spécialisée dans le diagnostic moléculaire de certains cancers, a procédé à un placement privé jeudi afin de renforcer ses capacités de financement. Quelque 10,59 millions d’actions nouvelles ont été vendues au prix unitaire de 0,85 euro auprès d’investisseurs institutionnels. Cela représente un montant total de 9 millions d’euros et une décote de 11% par rapport au dernier cours.

  • Bone Therapeutics fait le point sur le JTA-004

    La biotech Bone Therapeutics   présentera les résultats de la phase II/III de l’étude évaluant JTA-004, la nouvelle solution de protéines enrichie pour le traitement de l’arthrose du genou, à l’occasion du deuxième Congrès Mondial de Rhumatologie et d’Orthopédie (WCRO) à Paris. Lien vers le communiqué

  • Good morning!

    Bonjour à toutes et tous! Bienvenue sur le "Market Live" de L'Echo, où vous pourrez suivre en direct les principales tendances de l'actualité économique et financière de ce vendredi 27 septembre 2019.

    Au menu du jour: l'agenda est encore bien garni, à commencer par la Chine. On connaîtra notamment l’évolution de la balance courante du deuxième trimestre et des profits industriels en août. En zone euro, on attend seulement la publication de l’indice du climat des affaires de septembre. Les analystes tablent sur un indicateur globalement stable à 103, après 103,1 en août. Aux États-Unis, les investisseurs auront droit à plusieurs statistiques: les commandes de biens durables en août, les dépenses de consommation des ménages au cours de la même période et l’indice définitif de la confiance de l’Université du Michigan de septembre.

    ©REUTERS

Plus sur Les Marchés

Echo Connect