1. Les marchés
  2. Live blog
live

Les marchés patinent | "Vendez Danone" | KBC chute et freine le Bel 20

Les bourses européennes patinent en l'absence de catalyseur, avec toujours en toile de fond des interrogations sur l'inflation. Danone victime des commentaires de Berenberg. Marks & Spencer surprend les investisseurs. KBC lanterne rouge de l'indice Bel 20.
  • Update | Le point sur la tendance boursière

    Les marchés boursiers évoluent sans grande conviction, même si les craintes d'emballement de l'inflation semblent s'atténuer au fil des commentaires rassurants de banquiers centraux.

    L'Europe est plutôt atone: Paris est stable (+0,02%), tout comme Amsterdam (+0,04%). Francfort perd 0,05%. Bruxelles de son côté recule de 0,26%, sous l'influence notamment du net recul de KBC (-2,09%).

    L'Asie de son côté a réussi à prolonger ses gains de la veille: Tokyo a conclu une cinquième séance positive (+0,31%), Hong Kong a fini en hausse de 0,9% et Shanghai de 0,3%, en dépit d'une clôture des indices américains dans le rouge la veille.

    Wall Street pour sa part s'apprête à ouvrir en hausse, de l'ordre de 0,25%.

    Le débat sur l'inflation n'est pas terminé mais la majorité des opérateurs à Wall Street croient qu'elle sera transitoire.
    Edward Moya
    Analyste chez Oanda



    Des hauts responsables de la Réserve fédérale américaine continuent de minimiser les risques de pressions inflationnistes, comme le fait la Banque centrale européenne (BCE).

    Ces commentaires rassurants semblent porter leurs fruits puisque les rendements continuaient de refluer sur le marché de la dette souveraine, où le taux du bon du Trésor américain à dix ans se stabilise depuis plusieurs jours.

    Mais les marchés espèrent encore des éclaircissements sur la manière envisagée par les banques centrales pour sortir de leur politique monétaire très accommodante le moment venu.

    Des discours de banquiers centraux américains seront à nouveau mercredi au centre de l'attention des investisseurs qui attendent en outre l'indice américain des prix à la consommation vendredi.

  • UPDATE | Briefing actions belges

    Un super fan pour Ageas | Une biotech souffre | Target relevé pour Retail Estates (+Briefing)

  • Tracker #5 Bel 20: les atouts de la Bourse de Bruxelles

    PODCAST | Dans ce cinquième et dernier épisode de notre podcast Tracker, nous mettons en lumière les atouts de la Bourse de Bruxelles qui pourraient échapper à nos nouveaux investisseurs. 

    Nous sommes partis à la rencontre de Michel Ernst, analyste au sein de la banque CBC qui connaît très bien la Bourse de Bruxelles. Nous nous sommes également entretenus avec Youri Huygens, analyste et rédacteur de l'hebdomadaire L'Investisseur

    Tracker - Bourse de Bruxelles

  • Update | Aramis compte lever 250 millions d'euros pour son entrée en Bourse

    Le groupe français Aramis Auto, notamment propriétaire de l'enseigne belge Cardoen, compte lever "au moins 250 millions d'euros" à l'occasion de son entrée en Bourse, a indiqué un peu plus tôt ce matin la plateforme internet de vente de véhicules, contrôlée par le groupe Stellantis.

    L'Autorité des marchés financiers (AMF) a approuvé mardi son document d'enregistrement.

  • KBC freine le Bel 20

    La Bourse de Bruxelles est le mauvais élève de la classe européenne ce matin. L'indice Bel20 pointe ainsi en baisse de 0,08% alors qu'ailleurs en Europe les gains varient entre 0,09% à Francfort et 0,27% à Paris.

    L'indicateur de référence bruxellois est pénalisé par le repli de 3% de KBC, reflet d'un secteur bancaire à la traîne en Europe comme l'illustre le repli de 0,93% de l'indice Stoxx du compartiment.

  • La Chine interdit le trading des matières premières pour les investisseurs particuliers

    La Chine souhaite sérieusement arrêter la flambée des prix des produits de base par la spéculation.

    Pékin interdit le trading des matières premières pour les investisseurs particuliers avec effet immédiat, rapporte l'agence de presse Reuters.

    Le régulateur a déjà demandé aux banques et aux maisons de bourse de liquider les positions des petits investisseurs. Il s'agit principalement de contrats à terme ou de trackers sur des produits qui sont récemment devenus populaires auprès du grand public.

  • JPMorgan fixe un nouvel objectif de cours pour Ageas

    JPMorgan relève l'objectif de cours d'Ageas de 55,87 euros à 60,57 euros. L'analyste Ashik Musaddi maintient sa recommandation d'achat pour l'assureur.

    Les analystes sont divisés sur Ageas. Ils sont huit à attribuer à l'action un conseil d'achat, six de conserver et quatre de vendre.

  • Aramis compte lever 250 millions d'euros pour son entrée en Bourse

    Le groupe français Aramis Auto, notamment propriétaire de l'enseigne belge Cardoen, compte lever "au moins 250 millions d'euros" à l'occasion de son entrée en Bourse, a indiqué un peu plus tôt ce matin la plateforme internet de vente de véhicules, contrôlée par le groupe Stellantis.

    L'Autorité des marchés financiers (AMF) a approuvé mardi son document d'enregistrement.

  • Pepco bondit pour sa première cotation à Varsovie

    Les actions Pepco bondissent lors de leurs débuts en bourse à Varsovie, ce qui en fait aussi la plus grande introduction en bourse (IPO) en Pologne cette année.

    L'IPO de Pepco donne un coup de fouet au marché boursier de Varsovie qui a connu une augmentation du nombre d'introductions en bourse ces derniers mois, sans toutefois convaincre la société de livraison de colis polonaise, InPost, laquelle a préféré se faire coter à Amsterdam en janvier.

    Pepco avait fixé le prix d'introduction en bourse à 40 zlotys par action, lui donnant une valorisation de 23 milliards de zlotys (6,29 milliards de dollars). Le titre progresse pour l'instant de 8,85% à 43,54 zlotys.

    Pepco n'a émis aucune nouvelle action dans le cadre de l'offre.

    Inconnue en Belgique, la chaîne Pepco est un gros acteur. Ses 3.200 magasins implantés dans 16 pays, essentiellement en Europe de l'Est et au Royaume Uni, via l'enseigne Poundland, proposent une offre de vêtements et de déco à bas tarifs. La chaîne est aussi présente en Irlande et en Espagne (via les magasins outlet Dealz) et a commencé à s'étendre en Italie.

    Le groupe Steinhoff a choisi de faire coter sa filiale européenne Pepco à Varsovie plutôt qu'à Londres, alors que la Pologne est son plus grand marché et le plus rentable.

     

    ©REUTERS

  • "Les dividendes montrent des signes de reprise"

    Les paiements de dividendes à leurs actionnaires par les entreprises au niveau mondial ont montré des signes de reprise au premier trimestre, montre une étude publiée par Janus Henderson.

    Par rapport aux niveaux du premier trimestre 2020, avant la crise du Covid-19, les paiements n'ont diminué que de 2,9% en glissement annuel, à 275,8 milliards de dollars, selon les données fournies par la société de gestion.

    Seule une entreprise sur cinq (18%) a réduit son dividende au cours des trois premiers mois de l'année, un chiffre bien moins élevé que les 34% qui ont coupé leurs dividendes l'an dernier, de même source.

     

    La flambée des prix des matières premières a fait grimper les dividendes miniers et un certain nombre de banques recommencent à en verser, ce qui est de bon augure pour les mois à venir.
    Janus Henderson

  • Le point sur la tendance boursière

    Les indices actions européens progressent dans les premières échanges, les investisseurs s'accrochant aux perspectives d'une belle reprise économique alors que les craintes d'emballement de l'inflation semblent s'atténuer.

    Les gains varient entre 0,21% à Francfort et 0,28% à Paris. L'Euro Stoxx 50 bonifie de 0,19% et le Stoxx 600 de 0,25%.

    Marks& Spencer bondit de 4,4% à la bourse de Londres. Le détaillant a déclaré qu'il prévoyait de générer des bénéfices allant jusqu'à 350 millions de livres (495 millions de dollars) pour l'exercice fiscal en cours alors qu'il se remet de la pandémie et qu'il entre dans la prochaine étape de son redressement.

    Danone perd 0,8% à Paris. Berenberg a dégradé sa recommandation à "vendre" contre "conserver" et abaissé son objectif de cours à 55 euros contre 60 euros.

    Volkswagen avance de 0,77%. Le suisse Quantum Gruppe ferait une offre de 7,5 milliards d'euros pour la marque automobile italienne Lamborghini, filiale du groupe VW, rapporte le magazine allemand spécialisé Automobilwoche. Quantum serait associé dans l'affaire au britannique Centricus. Une lettre d'intention devrait être remise ce mercredi, selon le magazine, qui a pu consulter le document. L'offre ne susciterait toutefois guère l'enthousiasme des actuels propriétaires des bolides italiens.

    GTT lâche 2,7%. Engie a réalisé la cession d'environ 10% de sa participation dans GTT, société spécialisée dans les réseaux de télécommunications internet, par voie de placement privé accéléré.

  • Voici le briefing actions belges

    JP Morgan vise le plus haut pour Ageas | Argenx se distingue | Target relevé pour Retail Estates (+Briefing)

  • |Opening bell|

    Amsterdam: +0,29%
    Bruxelles: +0,08%
    Paris: +0,14%
    Francfort: n.c.

    Euro Stoxx 50: +0,26%
    DJ Stoxx 600: +0,14%

    Bone Therapeutics: +3,22%

  • Danone et Iliad dans le viseur de Berenberg

    Berenberg dégrade sa recommandation sur Danone à "vendre" contre "conserver" et abaisse son objectif de cours à 55 euros contre 60 euros. En parallèle, le broker ajuste son conseil sur Iliad à "conserver" contre "acheter" et abaisse son objectif de cours à 155 euros contre 185 euros.

  • Solutions 30 espère obtenir "des comptes certifiés dans les meilleurs délais"

    Le patron de Solutions 30 , Gianbeppi Fortis espère obtenir "des comptes certifiés dans les meilleurs délais", indique-t-il dans un entretien au Figaro de mercredi.

    L'action Solutions 30 a plongé de 70% à la Bourse de Paris lundi, prise dans une spirale de défiance des investisseurs quant à la sincérité des comptes publiés par cette société spécialisée dans la pose de compteurs électriques et de réseaux de fibre.

  • L'introduction en bourse de Pepco à Varsovie se précise

    Le détaillant Pepco fera bientôt ses débuts en bourse de Varsovie. Pepco est une chaîne de magasins qui vend des vêtements à bas pris, des articles ménagers et de décoration. À cette occasion, la société émettra 92 millions d'actions à 40 zloty (8,9 euros) chacune. Cela donne une valorisation de 23 milliards de zloty (5 milliards d'euros).

    L'opération fait de Pepco la plus grande introduction en bourse à Varsovie jusqu'à présent cette année. La place financière polonaise n'est pas en reste après les IPO du fabricant de jeux CD Projekt et du détaillant en ligne Allegro.

    Pepco appartient au conglomérat sud-africain Steinhoff. Le groupe compte actuellement plus de 3.200 magasins dans 16 pays, dont la Grande-Bretagne, l'Irlande, l'Espagne, l'Europe centrale et orientale et la Pologne. L'objectif du Pepco est de générer un ebitda de 1 milliard d'euros d'ici cinq à sept ans.

     

  • Le dollar se stabilise face à un panier de devises de référence

    Le dollar se stabilise face à un panier de devises de référence ce matin, non loin de son plus bas de l'année atteint début janvier. L'euro pour sa part pointe à 1,2247 dollar, stable face au billet vert, contre encore 1,17 dollar il y a deux mois environ.

  • Briefing d'avant bourse

    Les bourses européennes sont attendues proche de l'équilibre voir en petite hausse, dans un marché sans conviction, en l'absence de signal indiquant aux investisseurs la direction à prendre, avec les interrogations autour de l'inflation toujours en toile de fond.

    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien et le FTSE à Londres devraient ouvrir sans grand changement. Le Dax à Francfort progresserait pour sa part de 0,4%. L'Euro Stoxx 50 progresserait de 0,32%.

    Le vice-président de la Réserve fédérale, Richard Clarida, a assuré mardi que la banque centrale américaine pourrait maîtriser une éventuel emballement de l'inflation sans enrayer la reprise économique.

    La crainte du retour d'une inflation durablement élevée entraînant un resserrement monétaire prématuré n'en pèse pas moins toujours sur les marchés.

    Les responsables de la Fed multiplient les déclarations rassurantes mais l'inquiétude n'a pas disparu et les opérateurs attendent nerveusement l'indice des prix à la consommation mesuré par les dépenses aux Etats-Unis (PCE) qui sera publié vendredi.

    Dans sa version "core", autrement dit excluant les éléments les plus volatils que sont les dépenses d'alimentation etd'énergie, cet indice est la mesure d'inflation privilégiée par la Fed.

  • Koen Van Gerven (ex-bpost) nommé administrateur chez Montea

    L’assemblée générale de Montea Management du 18 mai 2021 a approuvé la nomination de deux nouveaux administrateurs: Barbara De Saedeleer et Koen Van Gerven (ex-bpost).

    Les deux nouveaux administrateurs indépendants possèdent une connaissance approfondie de la logistique et du marché immobilier, précise le communiqué de Montea .

  • La biotech vétérinaire carolo TheraVet entre en bourse

    Pour la première fois, une société de biotechnologie belge spécialisée dans la santé animale va faire son entrée en bourse à Bruxelles: TheraVet, une petite entreprise carolo spécialisée dans les traitements des maladies ostéo-articulaires des animaux va rejoindre le marché des valeurs de croissance Euronext Growth (ex-Alternext) à Bruxelles et à Paris.

    La société créée par Enrico Bastianelli veut lever 6 à 8 millions sur le marché des valeurs de croissance.

     

  • Bone Therapeutics entend lever de nouveaux fonds

    Fin mars, la trésorerie nette de Bone Therapeutics s’élevait à 8,5 millions d’euros. La consommation de trésorerie nette pour l’année 2021 devrait s’élever entre 16 et 17 millions d’euros avance-t-elle. La biotech estime disposer d’une trésorerie suffisante à la poursuite de ses activités et de ses objectifs commerciaux jusqu’en novembre 2021.

    Bone précise qu’elle évalue actuellement les différentes options de financement qui s’offrent à elle et entend lever de nouveaux fonds par l’intermédiaire de stratégies de financement non dilutives afin de renforcer sa position de trésorerie à court terme.

    La biotech prévoit, en outre, de présenter les résultats du critère principal d’évaluation à 3 mois et la période de suivi de 6 mois de son étude clinique pivot de Phase III évaluant le JTA-004 au troisième trimestre 2021.

  • Zenitel disparaîtra de la cote le 17 juin

    Suite à la réouverture de son offre publique d'achat sur toutes les actions de Zenitel , 3D Investors détient - par le biais de la filiale House of Thor BV - quelque 3.256.331 (98,35%) des actions de Zenitel. Ce qui lui permet de lancer une offre de retrait obligatoire simplifiée.

    Les actionnaires n'ayant pas encore apporté leurs actions à l'offre ont toujours la possibilité de le faire au prix 25,50 euros par action, du vendredi 28 mai 2021 au jeudi 17 juin 2021 à 16h (heure belge).

  • Du vert en Asie | Petite hausse en vue en Europe

    Bonjour! Les marchés asiatiques progressent sans grande conviction ce matin, après la clôture de Wall Street dans le rouge la veille sur fond d'indicateurs américains décevants.

    Tokyo gagne 0,34%. Hong Kong progresse de 0,71% tandis que Shanghai engrange de l'ordre de 0,3%.

    La confiance des consommateurs aux États-Unis s'est légèrement érodée en mai et le recul des ventes de maisons neuves dans le pays a reculé plus que prévu en avril. Ces deux indicateurs décevants ont tiré mercredi Wall Street légèrement dans le rouge.

    Le Dow Jones a perdu 0,24% à 34.311,73 points.
    Le Nasdaq a cédé 0,03% à 13.657,17 points.
    Le S&P 500 a reculé de 0,21% à 4.188,15 points.

    En Europe, l'indice Euro Stoxx 50 est indiqué en hausse de 0,4%.

     

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés