"Les marchés s'attendent au pire"

Les indices européens ont clôturé en baisse, les yeux toujours rivés sur le risque de blocage budgétaire aux Etats-Unis et à la nouvelle crise politique en Italie. Thrombogenics est cotée à partir de ce lundi à Wall Street, sur le marché OTC. UCB s'est démarquée avec une belle hausse 2,94%.

Tout au long de la journée, L'Echo vous offre la possibilité de suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel, à travers les informations de la rédaction, les commentaires des courtiers, les déclarations de traders et autres  économistes sur les réseaux sociaux... Anne-Sophie Bailly & David Collin (david.collin@lecho.be / @DavidCollin826) sont vos "livebloggers" du jour. Des suggestions, questions ou remarques? N'hésitez pas à nous en faire  part, nous essaierons d'en tenir compte.

18:02  Voila je vais vous quitter en vous livrant ce petit point de Reuters qui résume bien la séance du jour.

Les Bourses européennes ont clôturé en baisse sensible alors que le risque de cessation de paiement de l'Etat fédéral américain pourrait se concrétiser et que l'Italie s'enfonce dans la crise politique.

A Paris, le CAC 40 a perdu 1,03% à 4.143,44 points, les banques françaises, exposées au secteur bancaire italien, ayant pesé sur l'indice. Londres a cédé 0,77%, Francfort aussi et Milan 1,2%. L'EuroStoxx 50 a perdu 0,9%.

Le rendement de l'emprunt d'Etat allemand (Bund) à 10 ans est resté stable à 1,73% tandis que son équivalent italien s'est tendu de 15 points de base à 4,57%.

L'euro remonte face dollar et s'échange autour de 1,3535 dollar.

17:52 Finalement, le psychodrame italien ne semble pas avoir perturbé tant que cela les investisseurs italiens et la Bourse de Milan a limité son repli à -1,2% pas franchement plus grave que paris qui a cédé 1,03%, par exemple.

Haha, Italian bond investors have seen it all before. Yields unchanged today. http://t.co/QO5cmBWEMc— Paul Theron (@paul_vestact) September 30, 2013

17:39 CLOSING BELL

17:10 Je ne résiste pas à la tentation de vous montrer Warren Buffett en fan de la série breaking bad

Not even the Oracle knows what will happen tonight. #waltsuccessor pic.twitter.com/EM8gIzZib5— Warren Buffett (@WarrenBuffett) September 30, 2013

16:48 Bon cela n'a pas l'air de se débloquer de l'autre côté de l'Atlantique. 

Alors que la perspective d'une fermeture de nombreux services fédéraux américains se profile, le président (républicain) de la Chambre des représentants, John Boehner, a rejeté lundi la balle dans le camp du Sénat, l'appelant à adopter le projet de loi de finances transmis par la chambre.

Le Sénat, dominé par les démocrates, doit se prononcer peu après 18h00 GMT sur le projet de loi amendé par les républicains à la Chambre des représentants, qui prévoit désormais le report de la mise en oeuvre de la réforme de santé (surnommée "Obamacare") - la grande réforme du premier mandat de Barack Obama.

"La Chambre a fait son travail", a dit John Boehner.



Si les sénateurs rejettent la version transmise par la Chambre des représentants, celle-ci reviendra devant les représentants. Et si aucun texte n'est approuvé lundi à minuit, les Etats-Unis connaîtront leur premier "shutdown" depuis 1996, à savoir la fermeture de nombre de services fédéraux et la mise en chômage technique de centaines de milliers de fonctionnaires.

16:07 Les marchés d'actions en Europe et aux USA s'inquiètent. Mais il n'y a pas qu'eux. Du côté du pétrole, ce n'est guère plus jojo.

Le pétrole coté à New York a ouvert en nette baisse lundi, à quelques heures de l'échéance limite pour trouver un accord budgétaire à Washington sans lequel une grande part des services publics américains devront fermer.
Vers 13H30 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre perdait 1,45 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 101,42 dollars.



16:03  Quelques nouvelles du Brésil où la banque centrale  a légèrement réduit lundi ses prévisions de croissance et d'inflation pour 2013, tablant désormais sur une hausse de 2,5% du produit intérieur brut cette année au lieu d'une estimation précédente de 2,7%. La prévision d'inflation, elle, est ramenée de 6% à 5,8% pour cette année mais celle de 2014 passe de 5,4% à 5,7%.

15:56 Bonjour à tous, me (Anne-Sophie) voici de retour aux commandes de ce market live. Et je commence avec l'indice PMI

USA-Hausse plus forte que prévu de l'indice PMI de Chicago

15:37 USA: Wall Street ouvre en net recul face à la menace de paralysie budgétaire: -1% en moyenne pour les principaux indices américains.

15:19 Nouvelle épisode dans le feuilleton politique italien. Le Peuple de la liberté (PDL), parti de Silvio Berlusconi, est menacé de scission à la suite de l'appel de vingt sénateurs partisans de plus de souplesse envers le gouvernement de "grande coalition" d'Enrico Letta.

Ces vingt sénateurs se disent prêts à quitter le parti pour créer une nouvelle formation si le "Cavaliere" n'assouplit pas ses positions envers le président du Conseil, a déclaré lundi à Reuters un responsable du PDL.

Silvio Berlusconi, menacé d'être privé de son siège de sénateur à la suite de ses ennuis judiciaires, a demandé et obtenu samedi la démission des cinq ministres PDL, dans le but de faire éclater le "governissimo" et de provoquer de nouvelles élections. Répondant à cette offensive, Enrico Letta, dirigeant du Parti démocrate (centre gauche), a fixé à mercredi un vote de confiance au Parlement pour compter ses soutiens et déterminer s'il peut ou non continuer de gouverner. Silvio Berlusconi doit rencontrer dans la journée les parlementaires de son parti.

15:18 Wall Street ouvre dans 12 minutes. La tendance négative se confirme. Les contrats à terme ont même légèrement creusé leurs pertes par rapport à tout à l'heure. On est désormais plus proche de 1%.

15:05 On n'attend qu'une statistique aujourd'hui en provenance des Etats-Unis. Il s'agit de l'indice PMI de Chicago pour le mois de septembre. La statistique sera publiée à 15h45.

14:26 Les tensions sur les rendements de la dette souveraine italienne s'apaisent. Le rendement à 10 ans progresse de 9,3 points de base actuellement, à 4,505%. A 5 ans et deux ans, la hausse est de respectivement 8,2 points de base (3,326%) et +7,5 points de base (1,947%). L'Espagne et le Portugal avaient également enregistré une hausse du coût de leur dette ce matin, mais depuis lors le soufflé est retombé, sauf à court terme (2 ans), où les rendements progressent. Finalement, la crise politique en Italie pèse donc principalement sur les actions.

14:12 Les indices européens creusent leurs pertes en début d'après-midi. Les investisseurs ont les yeux rivés sur les Etats-Unis, où les parlementaires américains ont jusqu'à minuit heure locale pour s'accorder sur un budget provisoire et empêcher une paralysie partielle de l'État fédéral. La crise politique italienne pèse sur la tendance.

14:02

Fitch: Italian Political Turmoil Puts Fiscal Targets at Risk— cigolo (@cigolo) September 30, 2013

 

14:01

Fitch Ratings Says Prolonged Uncertainty Over Economic And Fiscal Policies Are Among Potential Triggers For Italy's BBB+ Rating— cigolo (@cigolo) September 30, 2013

 

13:45 |Les valeurs à suivre à Wall Street|

  • JPMORGAN CHASE pourrait annoncer dès mardi un règlement à l'amiable de plusieurs milliards de dollars pour mettre fin à des enquêtes portant sur la vente de crédits immobiliers avant la crise financière, rapporte le New York Post dans un article publié samedi.  Mercredi, une source avait déclaré à Reuters que JP Morgan pourrait accepter de débourser 11 milliards de dollars (8,1 milliards d'euros) pour mettre un terme aux procédures judiciaires qui la visent.

  • COOPER TIRE AND RUBBER. Les actionnaires du fabricant de pneumatiques devraient approuver ce lundi le rachat de l'entreprise par l'indien Apollo Tyres, rapprochement qui donnera naissance au numéro sept mondial du secteur.

  • ACTIVE NETWORK. L'éditeur de logiciels a annoncé son rachat pour 1,05 milliard de dollars par la société de capital-investissement Vista Equity Partners. Cette dernière offre 14,50 dollars par action, soit une prime de 27,2% par rapport à la clôture de vendredi à 11,40 dollars. En avant-Bourse, l'action se négocie à 14,45 dollars.

  • BOEING. Un 787 Dreamliner exploité par la compagnie aérienne polonaise LOT a dû faire un aterrisage forcé en Islande en raison d'un dysfonctionnement d'une antenne. Le B787, qui avait déjà dû être immobilisé des mois au cours du premier semestre pour des raisons techniques, semble à nouveau connaître une série de pépins mineurs, comme en témoignent les récents problèmes survenus sur les Dreamliner opérés par Norwegian Air.

  • ACHILLION PHARMACEUTICALS. La FDA, l'autorité sanitaire américaine, maintient son interdiction du développement du sovaprevir contre l'hépatite C, le médicament le plus prometteur de la société, en raison de complications possibles pour le foie. Le titre plonge de 51% en avant-Bourse après une clôture à 7,24 dollars vendredi.

  • BLACKBERRY. Bernstein a relevé son conseil de "sous-performance" à "performance en ligne" sur le fabricant canadien de smartphones.

  • YAHOO. Citigroup a relevé son objectif de cours sur le groupe internet à 39 dollars contre 31 précédemment. Le titre avait clôturé à 33,54 vendredi.

13:28


13:21

13:00 Tous les jours de la semaine, pendant l'heure du midi (13h00), L'Echo organise un chat avec pour thème l'actualité boursière du moment. Rejoignez-nous! Accès via ce lien.

12:48 A partir du 1er octobre, les 15.267.881 actions Solvac seront cotées sur le marché continu de Nyse Euronext Bruxelles.

12:46

12:38

Express

Les marchés européens sont en net repli ce lundi en milieu de journée, fragilisés par le débat budgétaire conflictuel aux Etats-Unis et la crise politique en Italie. Milan perd 1,78%, Paris 1,26%, Francfort 1,05%, Bruxelles 0,97%, Londres 0,86% et Amsterdam 0,56%.

"Une semaine compliquée pour les investisseurs a débuté. Elle est essentiellement marquée par un risque politique", indiquent dans une note les économistes du courtier Aurel BGC.

Les investisseurs ont les yeux rivés vers les Etats-Unis, où les parlementaires américains ont jusqu'à minuit pour s'accorder sur un budget provisoire et empêcher une paralysie partielle de l'État fédéral.

Le Sénat américain reprend ses travaux à 20h et devrait rejeter un projet de loi de finances adopté dans la nuit de samedi à dimanche par la Chambre des représentants, renvoyant ainsi les négociations à la case départ à moins de dix heures du début de l'exercice budgétaire 2014.

L'Italie est elle aussi dans la ligne de mire des marchés.

Une énième crise gouvernementale a éclaté samedi dans le pays avec la démission des cinq ministres membres du Peuple de la Liberté (PLD, centre droit), décision inspirée par Silvio Berlusconi. Face à cette crise, le chef du gouvernement italien Enrico Letta a décidé de poser la question de confiance mercredi devant le Parlement.

En conséquence, les investisseurs "se mettent aux abris surtout après un rally d'été qui a été particulièrement spectaculaire", souligne Xavier de Villepion, vendeur d'actions chez Global Equities.

12:12

A savoir

UCB se distingue au sein du Bel20 ce lundi. Le titre prend 1,9% à 44,54 euros, contre la tendance d'un Bel20 en repli de 0,9%.

Le groupe de biopharmacie a annoncé de bonnes nouvelles pour son Cimzia. Celui-ci constitue avec le Vimpat et le Neupro, le trio de médicaments vedettes qui doit soutenir ces prochaines années la croissance du chiffre d'affaires et des bénéfices.

Le Cimzia a reçu l'approbation de la FDA (Food and Drug Administration) aux USA pour le traitement de l'arthrite psoriasique chez les adultes. Le Cimzia, habituellement utilisé pour traiter l'arthrite rhumatoïde, pourra désormais être prescrit contre l'arthrite psoriasique aux USA. UCB annonce en outre avoir conclu une joint venture avec Vectura Group, un groupe anglais.

La réaction des analystes:

  • "Nous attendions cette décision de la FDA. Celle-ci donc incluse dans notre modèle" indique Jan De Kerpel, analyste chez KBC Securities. Il maintient son avis à "accumuler" et son objectif de cours à 47 euros.
  • Bernard Hanssens de la Banque Degroof attendait également la décision de la FDA. Mais l'analyste estime que l'information n'est pas encore incluse dans le cours de l'action. Le conseil est dès lors relevé de "conserver" à "accumuler". L'objectif de cours est de 50 euros.



 

11:35

11:22

11:12

11:11

*SPAIN TO ISSUE GROSS EU243.9B OF DEBT IN 2014: SPANISH BUDGET— lemasabachthani (@lemasabachthani) September 30, 2013

10:48

10:18 La Banque Degroof relève son opinion sur UCB. Le conseil passe à "accumuler" contre "conserver" avant. L'objectif de cours est de 50 euros.

10:11 L'action Schneider Electric signe le plus fort repli du CAC 40 lundi matin à la Bourse de Paris, UBS a abaissé sa recommandation sur le titre de neutre à vendre avec un objectif de cours ramené de 57 à 53 euros.

09:47


09:40 |Le point en début de séance en Europe |

A savoir

Les principales Bourses européennes ont ouvert en nette baisse, plombées par un regain d'aversion au risque face à une conjonction de nouvelles défavorables en Europe, aux Etats-Unis et en Asie.

Madrid lâche 1,13%, Francfort 1,08%, Paris 1,06% et Londres 0,81%. La Bourse de Bruxelles lâche quant à elle 1%.

La Bourse de Milan chute de 2% au surlendemain de la démission des cinq ministres issus du Peuple de la liberté (PDL), le parti de Silvio Berlusconi, une décision qui menace de faire éclater la coalition gouvernementale. Le président du Conseil, Enrico Letta, a deux jours pour tenter de s'assurer une majorité lors du vote de confiance prévu mercredi.

Le secteur bancaire européen (-1,32%) est l'un des plus affectés par le recul généralisé des actions et en son sein, les valeurs italiennes sont particulièrement sanctionnées. Intesa SanPaolo chute ainsi de près de 5%, le départ de son administrateur délégué s'ajoutant à la crise politique.

La Bourse de Tokyo a terminé en baisse de 2,06%, son repli le plus marqué depuis six mois, après les chiffres décevants de la production industrielle japonaise, en baisse de 0,7% en août, et du PMI manufacturier chinois, en recul d'un point en septembre par rapport à l'estimation "flash",à 50,2.

Le principal facteur d'incertitude, pour l'ensemble des marchés, reste l'issue du débat budgétaire aux Etats-Unis: faute d'un compromis avant la fin de la journée entre républicains et démocrates au Congrès, une partie des services fédéraux sera au chômage technique dès mardi, pour la première fois en 17 ans.

Le Sénat, à majorité démocrate, qui doit reprendre ses travaux à 20h, tentera d'amender le texte adopté dimanche par la Chambre des représentants, dominée par les républicains.

Tous ces facteurs favorisent le repli sur les valeurs refuges, comme le yen et le franc suisse, au détriment du dollar américain et de l'euro.

Sur le marché obligataire, les futures sur le Bund ont débuté en hausse et le rendement à 10 ans italien s'inscrit à 4,73%, en hausse de 31 points de base par rapport à vendredi, creusant l'écart (spread) avec les titres allemands, qui dépasse 300 points.

09:21 Sapec bondit de près de 4%. Le communiqué de presse (voir ici) publié ce matin avant Bourse explique sans doute la forte hausse du titre.

 

09:19 UCB (+1,13%) est la seule valeur en hausse au sein de l'indice Bel20. Thrombogenics décroche de -1,4%.

09:16 Le rendement des obligations d'Etat italiennes à 10 ans s'inscrit en forte hausse lundi, au surlendemain de la démission des cinq ministres issus du Peuple de la liberté (PDL), le parti de Silvio Berlusconi, une décision contestée qui menace de faire éclater la coalition gouvernementale.



A 4,73%, ce rendement est en hausse de 31 points de base par rapport à vendredi. Parallèlement, l'écart de rendement entre les emprunts italiens et les titres allemands de même échéance se creuse à 304 points, son plus haut niveau depuis fin juin.

Le président du Conseil, Enrico Letta, a annoncé dimanche son intention de solliciter mercredi la confiance du Parlement.

 

09:08

Stocks HALTED on FTSE MIB: Ansaldo, Mediobanca, Mediolanum, UBI Banca— lemasabachthani (@lemasabachthani) September 30, 2013

09:03 | Opening Bell |

Amsterdam: -0,77%
Bruxelles: -0,71%
Francfort: -1,18%
Londres: -0,98%
Paris: -1,17%
Milan: -2,35%
Madrid: -2,03%

08:52 Il fallait s'y attendre. Le taux d'emprunt à 10 ans de l'Italie augmente ce lundi matin sur le marché obligataire en zone euro après l'ouverture d'une nouvelle crise politique dans le pays provoquée par Silvio Berlusconi

A 08h40, le taux à 10 ans du pays s'inscrivait à 4,581% (+17,1 points de base), contre 4,416% vendredi à la clôture du marché secondaire où s'échange la dette déjà émise. Les tensions sur la dette italienne entraîne dans son sillage les taux espagnols et portugais. Le rendement à 10 ans de Madrid se tend de 8,2 points de base à 4,435% et celui du Portugal de 10,5 points de base à 6,825%.

Une énième crise gouvernementale a éclaté samedi dans le pays avec la démission des cinq ministres membres du Peuple de la liberté (PLD, centre droit), décision inspirée par Silvio Berlusconi. Face à cette crise, le chef du gouvernement italien, Enrico Letta, a décidé de poser la question de confiance mercredi devant le Parlement. L'impact de ces rebondissements "spécifiquement sur les obligations italiennes et sur la périphérie en général sera clairement négatif", anticipaient dans une note les économistes de Crédit Agricole CIB.

Vendredi, la rumeur d'une dégradation de la note italienne circulait dans le marché.

08:45 

germany august retail sales @ mom +0.5% v +0.8%e; yoy @ +0.3% v +0.6%e— eighteen_O_six (@trader1806) September 30, 2013

 

08:40 |Le point avant l'ouverture de la séance| (Reuters)

A savoir

Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse lundi à l'ouverture face à une conjonction de mauvaises nouvelles en provenance d'Europe, des Etats-Unis et d'Asie.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre jusqu'à 0,6% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,7% et le FTSE à Londres 1%.

Le recul pourrait être plus marqué encore à Milan, l'Italie ayant replongé ce week-end dans la crise politique avec la démission des cinq ministres issus du Peuple de la liberté (PDL), le parti de Silvio Berlusconi. Le président du Conseil, Enrico Letta, a annoncé qu'il demanderait, sans doute mercredi, la confiance du parlement.

Les investisseurs vont également devoir composer avec les chiffres décevants de la production industrielle japonaise, en baisse de 0,7% en août, et du PMI manufacturier chinois, en recul d'un point en septembre par rapport à l'estimation "flash" de cet indice, à 50,2, tout juste au-dessus du seuil séparant contraction et expansion de l'activité, en raison de la dégradation de la demande intérieure.

Mais le principal facteur d'incertitude, pour l'ensemble des marchés, reste l'issue du débat budgétaire aux Etats-Unis. Faute d'un compromis avant la fin de la journée entre républicains et démocrates au Congrès, une partie des services fédéraux sera au chômage technique dès mardi, pour la première fois en 17 ans.Le Sénat, à majorité démocrate, qui doit reprendre ses travaux à 20h, tentera d'amender le texte adopté dimanche par la Chambre des représentants, dominée par les républicains.

08:30 La Bourse de Tokyo a terminé en baisse de 2,06% lundi, les valeurs financières et les exportateurs cédant du terrain face au risque d'un blocage budgétaire aux Etats-Unis et à la nouvelle crise politique en Italie. Ces deux facteurs ont contribué à faire chuter le dollar à un plus bas d'un mois contre le yen.

 

08:22  Twitter a l'intention de dévoiler cette semaine son projet d'introduction en Bourse, a rapporté cette nuit le site d'information Quartz, citant une source proche du dossier. Je vous mets le lien vers l'article (en anglais).

08:15 ING place le titre Randstad sur sa liste de valeurs à acheter.

08:11 Voici deux autres informations concernant des sociétés belges de premier plan: UCB et Solvay.

  • UCB: Le Cimzia, habituellement utilisé pour traiter l'arthrite rhumatoïde, pourra désormais être prescrit contre l'arthrite psoriasique aux USA. UCB annonce en outre avoir conclu une joint venture avec Vectura Group, un groupe anglais.
    Lire aussi: Nouvelle application pour le Cimzia d'UCB
  • SOLVAY: Le chimiste belge Solvay prévoit de construire en Thaïlande la plus grande usine de bicarbonate du sud-est asiatique. L'investissement représente 20 millions d'euros. Ce nouveau site représentera une capacité de 100.000 tonnes par an. La mise en service de la nouvelle usine est prévue au premier trimestre 2015.L'usine sera implantée sur le site existant de Solvay au sein du complexe industriel Map Ta Phut.
    Lire aussi: Solvay investit 20 millions en Thaïlande.

08:00 Thrombogenics annonce qu'elle sera cotée à partir d'aujourd'hui à Wall Street, plus concrètement sur le marché OTC ('over the counter') à travers des ADR. Il s'agit de certificat libellé en dollar qui permettent aux investisseurs américains d'investir plus facilement dans une entreprise étrangère. Deux ADR donneront droit à une action Thrombogenics.

7:59 Ceci démarre le market live de ce lundi 30 septembre, et par ailleurs dernière séance du trimestre. Bonne journée!

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés