1. Les marchés
  2. Live blog
live

Les mauvais indicateurs prennent le pas sur la BCE

Les marchés européens ont vu rouge après une série de mauvaises annonces: le secteur manufacturier US s'est contracté en août, la Bundesbank ne voit pas la nécessité d'adopter un plan fiscal, certains membres de la Fed gardent un ton peu accommodants...
  • Fin du Market Live

    Et c'est ici que nous clôturons cette édtion du Market Live. Rendez-vous demain à partir de 07h30!

    Au programme de ce vendredi 23 août: tous les regards seront tournés vers le symposium économique de Jackson Hole, où le président de la Réserve fédérale américaine Jerome Powell doit donner un discours vers 16h (heures belges). À la même heure, on connaitra les chiffres des ventes de logements neufs aux États-Unis.

    Côté entreprises, ASR et VGP doivent publier leurs résultats semestriels. Umicore sera coté ex-dividende de 0,375 euro brut.

    À demain!

  • Clôture des marchés européens

    BEL 20 -0,43%

    AEX -0,64%

    CAC 40 -0,87%

  • SocGen réfléchit à l'avenir de sa filiale de gestion Lyxor

    Société générale   réfléchit à l'avenir de sa filiale de gestion d'actifs Lyxor, qui pourrait passer par une vente ou un rapprochement, rapporte Bloomberg. Selon l'agence de presse, qui ne cite pas ses sources, la banque française, qui a en début d'année accéléré sa restructuration pour redresser sa rentabilité et sa solvabilité, n'a pas encore pris de décision définitive sur le sujet et pourrait aussi décider de conserver sa filiale.

    Lyxor gère un portefeuille de quelque 151 milliards d'euros d'actifs sous gestion.

  • Zone euro: la confiance du consommateur se dégrade

    L'indice de confiance du consommateur dans la zone euro calculé par Eurostat a baissé de 0,5 point, à -7,1 en première estimation pour le mois d'août, contre -6,6 en juillet. Les économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de -7,0.

    Pour l'ensemble de l'Union européenne, cet indice a baissé de 1,1 point à -7,0, précise Eurostat.

  • USA: le secteur manufacturier décroit pour la première fois depuis 2009

  • | OPENING BELL |

    Wall Street ouvre en hausse: Dow Jones +0,28%, Nasdaq +0,23%

  • USA: baisse plus forte que prévu des inscriptions au chômage

    Le nombre des inscriptions hebdomadaires au chômage a baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis, ce qui suggère que le marché du travail reste robuste malgré le ralentissement de l'activité manufacturière et les craintes d'une récession.

    Les inscriptions ont baissé de 12.000 dans la semaine au 17 août, à 209.000, montrent les données publiées par le département du Travail. La baisse est plus nette que prévu. Les économistes attendaient en moyenne 216.000 inscriptions au chômage.

  • L'action Hamon monte dans les tours

    Réunis en assemblée extraordinaire, les détenteurs d'obligations d'Hamon ont accepté les trois mesures proposées par le conseil d'administration. Le titre grimpait de 14% (à 25 centimes...) en début d'après-midi.

  • Wall Street devrait ouvrir en légère hausse

    Les futures sur Wall Street laissent entrevoir une ouverture en hausse, de 0,13% pour l'indice Dow Jones, de 0,10% pour le S&P 500 et de 0,04% pour le Nasdaq.

  • La BCE privilégie un "paquet" de mesures face au ralentissement

    Les responsables de la Banque centrale européenne (BCE) ont exprimé lors de leur réunion du mois dernier la crainte que la croissance soit encore plus faible que prévu et un "paquet" de mesures pourrait être plus efficace pour combattre le ralentissement qu'une série de mesures ponctuelles, montre le compte rendu des débats publié en début d'après-midi.

    "L'avis a été exprimé que les différentes options devraient être vues dans leur ensemble, c'est-à-dire une combinaison d'instruments avec d'importantes complémentarités et synergies," écrit la BCE dans les "minutes" de sa réunion. "L'expérience a montré qu'un paquet - tel que l'association de baisses de taux et d'achats d'actifs - était plus efficace qu'une série de mesures ponctuelles", ajoute-t-elle.

    Un taux de dépôt modulable pourrait figurer parmi les mesures les plus controversées à l'étude.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Liberty Global, Mylan, Nordstrom...

    * NORDSTROM - Le groupe de grands magasins haut de gamme a publié mercredi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, salué par un bond de 13% de son action dans les transactions hors séance. Dans son sillage, MACY'S et J.C. PENNEY prenaient respectivement 1,3% et 3,1%.

    * LIBERTY GLOBAL - SUNRISE COMMUNICATIONS a défendu son projet d'acquisition, pour 6,3 milliards de francs (5,8 milliards d'euros) dette incluse, d'UPC, la filiale helvétique de Liberty Global, fustigeant son principal actionnaire, qui s'est dit opposé à cette transaction.

    * MYLAN - Novo Nordisk, numéro un mondial des traitements du diabète, a annoncé jeudi avoir déposé plainte devant un tribunal dans le Delaware contre Mylan dans le but de bloquer son projet de commercialisation d'une version générique de son Victoza, utilisé dans le traitement du diabète.

    * SPLUNK - Le groupe spécialisé dans les logiciels d'analyse de données a annoncé mercredi soir le rachat de SignalFx, un éditeur de logiciels pour l'informatique dématérialisée ("cloud") pour environ 1,05 milliard de dollars (945 millions d'euros) payables à 60% en numéraire et le solde en actions.

  • Sioen Industries envisage de fermer son site de Tielt

    Le groupe textile Sioen Industries envisage de fermer son site de Tielt et de transférer sa production sur son site de Mouscron, rapporte la société. La direction discutera de la proposition avec les partenaires sociaux cet après-midi.

    Sioen gagne 1,37% à 39,35 euros dans un marché stable (-0,08%) pour l'indice Bel20.

  • Retour sur les indices PMI publiés en début matinée

    > Zone euro

    La croissance du secteur privé s'est légèrement amélioré en août grâce au dynamisme des services et à une contraction à un rythme plus lent du secteur manufacturier, mais les inquiétudes sur la guerre commerciale pèsent sur les perspectives.

    > Allemagne

    Le secteur privé allemand a continué de souffrir au mois d'août alors que le secteur manufacturier est resté en récession et que l'activité dans les services a légèrement ralenti, suggérant que la première économie d'Europe se dirige vers une récession.

    > France

    L'activité dans le secteur privé a accéléré en août en France, reprenant de l'élan après avoir marqué le pas en juillet, contrairement aux attentes des économistes qui anticipaient une légère accentuation du ralentissement.

  • L'essentiel de la tendance boursière

    1. Les indices européens cèdent du terrain, affichant des baisses comprises entre 0,10% et 0,4%.
    2. Les indices PMI de la France et de l'Allemagne, supérieurs aux attentes, ont brièvement soutenu les marchés et l'euro en matinée.
    3. Wall Street est donnée en baisse, de l'ordre de 0,2 à 0,3%.
    4. Les investisseurs rechignent à prendre position, dans l'attente du discours de Jerome Powell au Symposium de Jackson Hole.
    5. Le marché européen n'a pas beaucoup réagi aux 'Minutes' de la Fed.
    6. Les 'Minutes' de la BCE sont publiées à 13h30.
    7. Les valeurs dans l'actualité : IBA, Kinepolis et Sipef.

  • Feu vert des obligataires d'Hamon

    Les détenteurs d'obligations émises par Hamon  le 30 janvier 2014 ont approuvé ce jeudi, en assemblée extraordinaire, les trois mesures proposées par son conseil d’administration : l'extension de la date d'échéance des obligations au 30 janvier 2025; la réduction du montant dû à l'échéance à 60% de la valeur nominale spécifiée des obligations; et la réduction du taux d'intérêt de celles-ci à 3,3% brut par an à partir du 30 janvier 2020.

    L’accord des obligataires était vital pour le groupe d’engineering. L'accord des banques de prolonger le financement du groupe était conditionné à son obtention. C’est désormais chose faite. Le management pourra dès lors se consacrer entièrement à l’opérationnel.

  • Boum! BAM dégringole de 12%

    Le groupe de BTP néerlandais BAM dégringole de 12% à 2,7 euros à la Bourse d'Amsterdam, après des résultats semestriels déplorables.

    L'entreprise a notamment annoncé qu'elle devait prendre une provision supplémentaire de 7,5 millions d'euros pour le projet d'écluse OpenIJ, après avoir déjà annoncé des coûts plus élevés pour des projets en Allemagne et Dubaï. Le semestre s'est clôturé sur une perte (avant impôts) de 27,2 millions d'euros. Ce qui confirme une maigre marge de 1% pour 2019.

    Le PDG Rob van Wingerden a répété qu'il regrettait les résultats négatifs et qu'il était en pourparlers avec les promoteurs des projets en vue d'obtenir des compensations. Le directeur général fera rapport à l'association néerlandaise des actionnaires (Vereniging van Effectenbezitters; VEB) plus tard aujourd'hui.

  • L'avis de Kepleur Cheuvreux et ING sur Kinepolis

    > Kepler Cheuvreux - "Le roi du cinéma" comme le surnomme Kepler Cheuvreux dans son analyse, est félicité par le broker pour des ventes en hausse grâce à un meilleur mix de prix. La société de bourse parle "d'un excellent line-up" pour le deuxième semestre, surtout après la récente émission obligataire, qui fournit à Kinepolis pour 225 millions d'euros de capitaux frais pour de nouvelles acquisitions.

    Le broker maintient sa recommandation d'achat avec un objectif de cours de 61 euros.

    > ING -  La banque néerlandaise est un peu moins optimiste. L'analyste David Vagman qualifie les résultats "d'un peu soft". Le nombre de visiteurs de 17,7 millions est en-dessous des attentes d'ING (18,1 millions). Vagman voit toutefois de bons indicateurs pour un été solide. Il confirme sa recommandation de "conserver" avec un objectif de cours de 52 euros.

    Kinepolis perd 1,35% à 51,30 euros dans un marché bruxellois en repli de 0,20%.

  • Sipef peut dire merci à AvH

    L'action Sipef signe la meilleure progression de l'indice Bel20, devant Oxurion (+5%) qui enraye la chute de ces derniers jours et IBA (+3%) finalement bien orientée après avoir perdu jusqu'à 6% en début de séance. L'indice Bel20 est stable (-0,05%) freiné notamment par WDP qui cède 2,08%, plus forte baisse de l'indicateur bruxellois sans raison apparente.

    AvH a acheté des actions Sipef la semaine dernière, lorsqu'elles étaient à un prix plancher, selon une déclaration de transparence du producteur d'huile de palme (voir post de 8h54).

  • Croissance modeste en août du secteur privé en zone euro

    La croissance de l'activité privée dans la zone euro a progressé en août, atteignant son niveau le plus haut depuis deux mois, mais "à un rythme peu soutenu", selon la première estimation de l'indice PMI composite du cabinet Markit publiée jeudi.

    L'indice mensuel s'affiche à 51,8 points en août, contre 51,5 en juillet et au-dessus du seuil de 51,2 attendu par le consensus Reuters. Lorsque le PMI est supérieur à 50 points, cela signifie que l'activité progresse, tandis qu'elle se replie s'il est inférieur à ce seuil.

    Les PMI pour l'Allemagne et la France ont également dépassé les attentes des analystes.

    L'euro accroît ses gains face au dollar après ces statistiques.

  • Le point sur la tendance boursière

    Les investisseurs limitent les prises de position avant plusieurs rendez-vous clefs en politique monétaire, tout en surveillant la publication des premiers résultats des enquêtes PMI.

    Amsterdam cède 0,23% et Paris 0,17% tandis que Francfort grignote 0,05% et Bruxelles gagne 0,11%.

    L'indice Euro Stoxx 50 de la zone euro est stable (+0,02%).

    L'attention est désormais tournée sur l'intervention de Jerome Powell au symposium annuel de Jackson Hole vendredi.

    "S'il s'en tient au discours habituel, ce qui est très probable, il dira qu'il est toujours convaincu que la vigueur de la consommation et un assouplissement modéré de la Fed sont suffisants pour maintenir la reprise de l'économie sur la bonne voie", a déclaré Alan Ruskin de Deutsche Bank.

    Les premiers résultats des enquêtes mensuelles Markit auprès des directeurs d'achat en Allemagne et en zone euro sont au programme de la matinée.

    Les investisseurs suivront ensuite, à 13h30, le compte rendu de la dernière réunion de la BCE. Ces minutes "pourraient être instructives" et indiquer s'il y a de "l'appétit" pour "recommencer des achats d'actifs" et "réduire les taux de dépôt", a indiqué Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

  • Kepler Cheuvreux sur IBA

    Les premiers commentaires de Kepler Cheuvreux sur IBA:

    "IBA a annoncé un EBITDA récurrent au premier semestre légèrement inférieur à nos attentes, tandis que l’endettement net était supérieurà nos prévisions. La société a réitéré ses prévisions pour l'exercice financier, avec un résultat d'exploitation récurrent positif pour 2019. Le consensus prévoit un REBIT de 11,4 millions d’euros, ce qui nous semble maintenant ambitieux (sans la division dosimétrie). L'un dans l'autre, nous prévoyons une réduction de 5 à 7% du consensus pour 2019. Aucune annonce n'a été faite sur le processus de vente de la division dosimétrie, mis à part le fait que les activités se déroulent bien et qu'IBA continue de travailler sur le processus de vente. Nous attendons plus d'informations lors de la conference call cet après-midi à 15h."

    Le conseil reste à "conserver".

    IBA perd 1,8% à 16,70 euros dans un marché en hausse de 0,20%.

  • IBA: -6%

    L'action IBA s'enfonce et perd 6% dans les premiers échanges, en réaction à la publication de ses résultats semestriels (voir post de 8h10).

     

    ©BELGA

  • |Opening bell|

    Les Bourses européennes ouvrent en légère baisse, les investisseurs optant pour la prudence avant un discours du président de la Réserve fédérale américaine.

    • Bruxelles:-0,34%
    • Paris: -0,37%
    • Amsterdam: -0,33%
    • Francfort : n.c.

    • Stoxx 600: -0,33%

    • IBA: -3%
    • Kinepolis: +0,19%

  • "Dans le contexte où les investisseurs continuent à s'interroger sur la politique monétaire américaine, la réunion de Jackson Hole n'est jamais aussi bien tombée."
    Les experts de Mirabaud Securities Genève

  • AvH bétonne son contrôle sur Sipef

    AvH a acheté des actions Sipef la semaine dernière, lorsqu'elles étaient à un prix plancher, selon une déclaration de transparence de l'entreprise.

    Le 14 août, jour de la publication de chiffres semestriels très décevants, AvH a acheté près de 200.000 actions en bourse. La société d’investissement détient désormais 3,42 millions d’actions Sipef et porte ainsi sa participation de 30,6% à 32,3%. Lors de l'augmentation de capital de Sipef en 2017, AvH avait déjà augmenté sa participation à plus de 30%, bétonnant ainsi le contrôle.

     

  • 97,3%
    La probabilité d'une baisse de 0,25% du taux de la Fed
    Selon le baromètre FedWatch de CME Group, les marchés estiment à 97,3% la probabilité d'une baisse de taux de 25 points de base en septembre. Ils n'estiment plus qu'à 2,7% la probabilité que la Fed opte pour une baisse d'un demi-point, contre plus de 30% il y a une semaine.

  • "Le message clé des "minutes" de la Fed est que la baisse de juillet n'était qu'un étalonnage, un ajustement de milieu de cycle et non le début d'un nouveau cycle d'assouplissement."
    Rodrigo Catril
    Chargé de la stratégie changes chez National Australia Bank

  • Briefing d'avant Bourse

    La prudence devrait l'emporter sur les marchés en Europe

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues en légère baisse à l'ouverture, une certaine prudence étant à prévoir d'ici le discours de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, à la conférence de Jackson Hole.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre 0,23% à l'ouverture, le Dax à Francfort reculerait de 0,26% et le FTSE à Londres cèderait 0,28%.

    3. Le compte-rendu de la réunion de juillet de la Réserve fédérale (Fed), à l'issue de laquelle elle a abaissé ses taux d'un quart de point, montre que ses responsables ont débattu de l'opportunité d'une baisse de taux plus importante mais se sont accordés sur l'importance de ne pas donner l'impression qu'ils prévoyaient déjà de nouvelles baisses.

    4. A l'agenda, les premiers résultats des enquêtes mensuelles Markit auprès des directeurs d'achat en France, en Allemagne et en zone euro sont au programme de la matinée.

    5. Les investisseurs suivront, à 13h30, le compte rendu de la dernière réunion de la BCE.

  • IBA confirme ses prévisions

    IBA , le leader mondial des systèmes de protonthérapie pour la lutte contre le cancer, a vu ses ventes progresser de 14% au premier semestre. Les autres chiffres clefs sont toujours dans le rouge, avec une perte opérationnelle de 7,1 millions d'euros au premier semestre, supérieure à celle de 6,2 millions d'euros au premier semestre 2018.

    La perte nette s'est établie à 5,3 millions d'euros, réduite par rapport à l'année dernière (-7 millions).

    Le directeur général Olivier Legrain maintient ses prévisions d'un "bénéfice opérationnel récurrent positif" pour l'ensemble de 2019.

  • Kinepolis dépasse les attentes

    Les résultats de Kinepolis sont arrivés. Un premier coup d'oeil montre que le groupe de cinéma dépasse les attentes.

    Le chiffre d'affaires a atteint 238 millions d'euros, en hausse de 7,3%. Les analystes attendaient 234 millions d'euros.

    Le nombre de visiteurs a augmenté de 4%.

    L’EBITDA (résultat brut d’exploitation) a atteint 56,4 millions d’euros (+ 10,6%).

    Il convient également de noter que la base de comparaison était favorable car le très beau temps et la Coupe du monde ont tenu les clients à l’écart des cinémas de deux marchés importants (la Belgique et la France) au printemps dernier.

  • Tir groupé d'Aedifica, Cofinimmo et Leasinvest

    Les sociétés immobilières Aedifica, Cofinimmo et Leasinvest ont publié des communiqués après la clôture mardi. Voici l'essentiel à retenir de ces publications.

    > Aedifica -La SIR a annoncé l'acquisition d'un site immobilier de santé à construire à Wurzen en Allemagne et elle a réceptionné un campus de soins à Schwerin (Mecklembourg-Poméranie-Occidentale). Les deux nouveaux sites représentent une valeur d'acquisition d'environ 19 millions d'euros et un rendement locatif brut initial de 5,5%. Le communiqué

    > Cofinimmo - Cofinimmo acquis un site d'immobilier de santé aux Pays-Bas, à Zoetermeer, à proximité de La Haye, pour près de 10 millions d'euros. Elle a également repris le bail en cours. Il s'agit d'un bail triple net, d'une durée de dix ans. Le rendement initial brut s'élève à plus de 6%. Le communiqué

    > Leasinvest - Comme pour les chiffres annuels de 2018, le Luxembourg en plein essor - représentant 55% du portefeuille, le reste étant réparti entre la Belgique (35%) et l'Autriche (10%) - donne une impulsion substantielle aux résultats. Cependant, en raison de l'augmentation de capital d'octobre 2018, le nombre d'actions a également augmenté. C'est pourquoi Leasinvest a fixé un dividende stable - 5,10 euros bruts par action - pour l'exercice 2019.

  • Bonjour !

    Nous démarrons ce live blog avec un retour sur la séance à Wall Street. Son indice vedette, le Dow Jones, a gagné 0,93%. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a pris 0,90%, et l'indice élargi S&P 500 est monté de 0,82%, bien que le procès-verbal de la dernière réunion de la Fed montre que ses membres étaient fortement divisés sur sa première baisse de taux d'intérêt en dix ans.

     

    ©AFP

Plus sur Les Marchés

Echo Connect